Washington sanctionne Moscou pour son ingérence dans la campagne présidentielle américaine

cyber-20160318

En mai dernier, le directeur national du renseignement américain, James Clapper, avait mis en garde contre d’éventuelles attaques informatiques visant à perturber la course à la Maison Blanche. « La campagne s’intensifiant, nous aurons probablement davantage de tentatives de piratage », avait-il averti.

Et les faits lui donnèrent raison. Un mois plus tard, l’entreprise de sécurité informatique CrowdStrike, découvrit deux intrusions distinctes dans les systèmes du comité national du Parti démocrate et affirma que deux groupes de pirates (Fancy Bear et Cozy Bear), affiliés au renseignement russe, en étaient à l’origine.

Puis, le 22 juillet, WikiLeaks, sans dévoiler ses sources, publia une partie des documents obtenus lors du piratage des serveurs du Parti démocrate, soit 44.000 messages et 18.000 pièces jointes. Puis, en octobre, il commença à diffuser des courriels dérobés sur la messagerie de John Podesta, le chef de l’équipe de campagne de la candidate Hillary Clinton. D’après une autre société de sécurité informatique, SecureWorks, ces e-mails auraient été également dérobés par les mêmes groupes de pirates qui s’en étaient pris au Parti démocrate.

Toujours en octobre, James Clapper accusa la Russie de vouloir interférer dans la campagne électoral afin de favoriser Donald Trump, le candidat investi lors de la convention du Parti républicain. Sans désigner de responsable, l’amiral Michael Rogers, le chef de la National Security Agency et de l’US Cyber Command, confirma, un mois plus tard, qu’une « puissance étrangère avait cherché à influencer l’élection » présidentielle américaine.

Le 9 décembre, la CIA affirma avoir déterminé que la Russie avait bel et bien cherché à aider M. Trump en diffusant des courriels volés au Parti démocrate susceptibles de perturber la campagne de Mme Clinton. Quelques jours plus tard, Lindsay Graham, un sénateur républicain fermement opposé à Vladimir Poutine, le président russe, fit savoir qu’il avait été également victime d’une cyberattaque.

« Je crois en effet que les Russes ont piraté le parti démocrate. Je pense qu’ils ont piraté la boîte mail de Podesta. Ils ont piraté mes comptes de campagne. Je pense que toutes les informations révélées au public ont fait du tort à Clinton, pas à Trump », lança-t-il, le 14 décembre, sur les plateaux de CNN.

Et de réclamer, avec John McCain, autre membre éminent du Parti républicain, une enquête du Congrès sur ces cyberattaques. « Le piratage de l’élection présidentielle américaine n’est pas un problème républicain ou un problème démocrate. C’est un problème américain. Nous devons faire front commun », justifia-t-il alors.

Cet appel fut entendu par les deux hommes clés du Congrès, à savoir les républicains Mitch McConnell, pour qui « les Russes ne sont pas nos amis », et Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants. Alors que M. Trump rejetait les conclusions du renseignement américain, le premier dit avoir « la plus grande confiance dans la communauté du renseignement et en particulier la CIA. » Quant au second, il déclara que « toute intervention étrangère dans nos élections est entièrement inacceptable ». Et d’insister : « Et toute intervention de la Russie est particulièrement problématique car, sous le président Poutine, la Russie a été un agresseur, constamment en train de saper les intérêts américains. »

Peu avant, le président sortant, Barack Obama, avait commandé un rapport sur les piratages informatiques effectués lors de la campagne électorale. D’où les mesures qu’il vient de prendre à l’égard de la Russie, les conclusions du document ne faisant a priori guère de place au doute.

Ainsi, le chef de la Maison Blanche a annoncé, le 29 décembre, l’expulsion du territoire américain de 35 diplomates russes, considérés comme étant des agents de renseignement, ainsi que des sanctions visant 9 entités russes, dont le GRU (renseignement militaire) et le FSB, 3 sociétés (le Centre Special Technologies de Saint-Pétersbourg, Zor Security/Esage Lab et l’Organisation professionnelle autonome et non-commerciale des designers de systèmes de traitement de l’information).

« Les sanctions ne s’arrêteront pas là. […] Les États-Unis prendront d’autres mesures au moment que nous choisirons, y compris des opérations qui ne seront pas révélées au public », a précisé le président Obama, pour qui « tous les Américains devraient s’inquiéter des actions de la Russie. »

À Moscou, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a une nouvelle fois rejeté les accusations américaines, qualifiées « d’infondées ». Et de promettre « une riposte » basée « sur les principes de réciprocité. » Pour la partie russe, la décision de M. Obama viserait à « détruire définitivement les relations russo-américaines qui ont déjà atteint le fond (…) et porter un coup dur aux projets dans le domaine de la politique étrangère de l’administration du président élu Donald Trump. »

Cela étant, en même temps que l’annonce des sanctions prises par Washington, le FBI et le département de la Sécurité intérieure ont diffusé un document d’une quinzaine de pages sur les techniques utilisées par les pirates informatiques lors de la campagne présidentielle.

Ce rapport, intitulé « Grizzly Steppe » [.pdf], confirme l’implication des groupes Cozy Bear (APT28) et Fancy Bear (APT29). Ils auraient eu recours à la technique dite du « SpearPhishing » [.pdf], qui, faisant appel à l’ingénierie sociale, est utilisée pour des attaques de type « Advanced Persistent Threat. » Le principe est de rassembler un maximum d’informations sur les « cibles » afin de leur envoyer ensuite un courriel personnalisé contenant un logiciel malveillant. Ce mode opératoire, qui demande des ressources que n’ont pas forcément les pirates informatiques isolés, est ainsi plus difficile à contrer.

Maintenant, reste à voir ce que fera M. Trump, une fois qu’il sera à la Maison Blanche. Il est « temps de passer à d’autres choses plus importantes », a-t-il commenté. Mais, a-t-il ajouté, « dans l’intérêt de notre pays et de notre grand peuple, je rencontrerai la semaine prochaine les responsables de notre renseignement pour être informé » des détails de cette affaire.

126 commentaires sur “Washington sanctionne Moscou pour son ingérence dans la campagne présidentielle américaine”

  1. Houlala, il est temps qu’OBAMA s’en aille, il va nous déclencher une guerre de plus ! Quant à l’ingérence, c’est vrai, les USA sont d’une neutralité légendaire.

  2. le président us parlant d’ingérence, c’est juste obscène, indécent , devant le mal que ce pays a fait par le passé , en Asie, Amérique du sud , moyen orient plus récemment et continue de faire de par le monde dans le monde.

    1. +1 Cela me fait penser a un orchestre ou le joueur de la grosse caisse qui accuserai le joueur du triangle de faire trop de bruit !!

  3. Les lanceurs d’alerte, tout comme les journalistes, ont pour habitude de ne pas dévoiler leurs sources. Combien d’articles, combien d’affaires, combien de révélations, dans la presse française, sont dus au piratage de la messagerie ou du téléphone de telle ou telle personne, de telle ou telle formation politique… un site comme Mediapart en a fait ses choux gras, mais pas que lui.
    Il est particulièrement amusant de voir le plus grand pays espion au monde, avec ses 16 agences spécialisées, celui-là même qui a installé un système d’écoutes sophistiquées à proximité même du cœur de l’État français, c’est très amusant donc de le voir aujourd’hui pousser des cris d’orfraie comme une vierge effarouchée…
    35 diplomates américains vont être expulsés de Russie, en rétorsion, bien évidemment.
    Monsieur Obama, qui part en retraite avec un bilan plus que mitigé, a décidé, en mauvais perdant, d’essayer de faire le plus de dégâts possibles pour embêter son successeur. En politique intérieure, en politique internationale, lui et son administration se démènent comme de beaux diables pour miner le terrain et lancer partout des bombes à retardement… c’est à la fois futile, minable et très révélateur de ce qu’était vraiment Monsieur Obama.
    Une sorte de grosse bulle de savon, porté aux nues par les médias américains, qui s’est envolée et puis qui a fait pshiiit assez rapidement avant de s’écraser mollement au sol.

    1. Je vous ai rarement lu aussi inspiré ! Impressionnant de clarté et de concision ! Bravo ! 🙂

    2. J’espère sincèrement que vous êtes rémunéré au mot, perdre ainsi son temps doit être insupportable sinon.

      1. Le fait est que ces opérations de piratages, comparées à l’affaire du téléphone Merkel ou les écoutes du PR, c’est de la roupie de sansonnet. C’est l’hôpital qui se fout de la charité.
        Certains ont la mémoire très courte.

      2. Waernuk,
        On appréciera le mépris que vous manifestez pour ceux qui ne pensent pas comme vous.
        Ils n’expriment pas un point de vue, c’est un insupportable temps perdu.
        C’est vous qu’on appelle « super défenseur de la liberté d’expression » dans votre loge ?

        1. Peu me chaut ce que pense Jacque29, Robert, je me contente de commenter ce qu’il exprime. Mais vous m’avez découvert, je suis effectivement un comploteur franc-maçon dont la loge dirige la France et le monde en secret.

        2. Le problème de jacques29 (et de quelques autres d’ailleurs), ce n’est pas qu’il ne pense pas comme nous, mais que ce qu’il écrit ressemble visiblement à un copié-collé de la chaine Russia Today. J’avais cru comprendre que ce blog traitait essentiellement de problèmes militaires, je regrette (mais ce n’est nullement la faute de Mr Lagneau) qu’il soit parfois pollué par des commentateurs dont on se demande quel est l’objectif, à part clamer leur haine de l’OTAN et des Etats-Unis… et leur admiration de la sainte Russie.

          1. Doit-on déduire du contenu de votre intervention que ce que fait la Russie est pourri et que ce que font l’OTAN et les Etats-Unis est merveilleux ?

  4. En fait , si mon petit cerveau ne s’est pas mis en court-circuit pendant la lecture de ce sujet , il faut croire ce qui est dit sans la moindre présentation d’une quelconque preuve …
    Allez , je relis …
    Ben non , il n’y a rien que des affirmations , des mises en garde , des je crois , des j’accuse , prendre des mesures et des opérations qui ne seront pas révélées au public … C’est dangereux tout ça !
    .
    Alors , si c’est vrai , ( d’abord les services américains son passés maîtres en la matière depuis des décennies et n’ont donc rien à envier à leurs homologues russes côté enfoirades en tout genre) c’est évidemment un sérieux problème ; mais sur quels éléments compromettants , les russes se sont-ils appuyés pour faire pression sur Clinton et Podesta ? Qu’est-ce que ces deux personnages ont bien pu faire de si répréhensible pour que de telles révélations risquent à ce point de ruiner leur campagne voire davantage ???
    .
    Et puis , au-delà de toutes ces gesticulations , je demande des preuves concrètes irréfutables , pas du baratin ; dans le cas contraire que l’administration Obama la mette en veilleuse ; c’est bientôt fini et il fait comme Hollande ; tout-à-coup , comme un dernier réflexe avant le râle final , ils nous montrent qu’ils sont présidents d’un pays qui s’apprête ou qui a fait un autre choix que les reconduire eux ou leur courant politique ; c’est un peu tard pour se réveiller …

    1. Que des républicains critiquent leur leader Trump (Ryan, McConnell) , et accusent la Russie d’avoir piraté l’élection présidentiel (McCain), ne vous met pas la puce à l’oreille? Qu’est-ce qu’il y a de bien chez Poutin? Franchement! A choisir entre l’idéologie qui à faite la Traban, et l’idéologie qui à faite la Chevrolet Corvette Stingray, je préfère la R12. Non je plaisante, ch’ui fan de Corvette et de Plymouth Cuda. Mais même aujourd’hui les russes sont incapable de fabriquer une bagnole, et ne parlons pas d’avion de ligne. Seul Soyouz sauve la mise.., ce qui est un reste néo-soviétique, dû à l’imagination d’un homme mort sur une table d’opération en 1966: Sergueï Korolev…

      1. Ah bah si les Russes sont incapables de faire des bagnoles climatisées, atomisons-les. C’est franchement inacceptable.

    2. Le rapport commence en ces termes amusants:
      DÉCHARGE : Ce rapport est publié « tel quel » seulement à titre informatif. Le Ministère de la Sécurité Intérieure (DHS) ne fournit aucune garantie d’aucune sorte quant aux informations contenues.
      La NSA, la seule qui a les capacités technique dans le domaine n’est pas signataire.
      Son directeur l’amiral Michael S. Rogers qui est un homme d’une grande intégrité n’a probablement pas voulu discréditer la NSA dans ce rapport qualifié  » d’enfantillage  » par un expert reconnu en matière de sécurité comme Jonathan Zdziarski.
      Bref du boulot sur commande.

  5. Ce qui est dommage pour les républicains ce n’est pas tant le piratage en lui même, mais bien le contenu des mails dérobés et la divulgation de ceux-ci par wikileaks. A savoir qu’ils contiennent des preuves sur l’inadmissible ingérence américaine en Libye et en Syrie.
    Bien que personne ne soit tout blanc dans ces affaires comme depuis toujours, être pris la main dans le sac en criant au voleur ne fais jamais bien bel effet.

    1. L’ingérence américaine? Mais ça n’est pas secret! Ce qui est secret c’est la culpabilité des responsables en question. Et Obama a été claire, il ne voulait ni intervenir en Syrie, ni en Irak, et en Libye il a cru aider la France, mais Obama doit aussi jouer avec les tarés de son camp, ce qui n’est pas une mince affaire, la preuve? Trump! Alors que Bush jr (le père plutôt honorable), Sarko, et Poutin, ont mis un immonde bordel. Sans parler de Ryad, El Bagdadi, et Bachar bien sûr.

      1. Cette vision des choses relève de la psychiatrie, ou du lavage de cerveau au choix.

    2. « Ce qui est dommage pour les républicains » pourquoi les républicains vous voulez dire démocrate (Clinton/ Trump est républicain)

      1. @ Thaurac : il ne s’agit pas de  » la gauche » , mais du système judiciaire, et dans le cadre d’une affaire délictueuse, un trafic d’influence. La victimisation à outrance, ça fait flop.

        1. Et il est donc tout a fait normal que le gouvernement de Normal 1er aie consacré une équipe de policiers et de juges au seul cas Sarko. Avec un agenda de mises en examen et de révélations (pardon de ‘fuites’) journalistiques particulièrement bien calé et au final pas l’ombre d’une condamnation …
          Diffamez, diffamez, il en restera toujours quelque chose !!

  6. Et on parle de l’ingérence des US en France en 81 et dans le reste du monde entier depuis … ?

  7. Si c’est vrai les Russes sont des champions et les ricains des clones incapable de se protéger.
    Chapeau le Grande Russie

    1. La grande Russie je pense pas les Etats unis sont encore la première puissance mondiale pour longtemps ,la Russie est devenue une puissance moyenne qui survie avec le gaz et le pétrole.
      en cas de guerre la Russie serait mis ko rapidement par les usa et le reste de L’OTAN .

      1. C’est sur que l’armée allemande et ses mitraillettes manche à balaie peint en noir…
        il n’y a qu’une armée sérieuse en europe et on sait tous dans quel état elle est.
        Les US faudrait qu’ils arrivent et quand on voit leur répondant en Asie…
        Enfin la russie est de plus en plus productrice en agriculture (ils ont plus la concurrence des européens ça aide), l’industrie lourde et d’armement est toujours là manque une industrie de détail, pour les services c’est pas encore ça. tout ça pour dire la Russie s’adapte.

      2. «  »la Russie est devenue une puissance moyenne qui survie avec le gaz et le pétrole. » »

        c’est sûr, ça doit être terrible de survivre dans de telles conditions, c’est pas comme nous

      1. Mais encore ?
        Je vous signale , cher Auchat , que votre phrase toute faite est déjà ambiguë par la simplification de son propos et que , de plus , on ne sait pas vraiment à qui votre réaction est destinée ; probablement à caraes ?
        .
        Il n’y a pas tant d’erreurs que ça ; j’ai lu bien pire , vous savez …

        1. Avec vous pas d’ambiguïté, on sait que l’on a affaire au troll benêt qui se regarde écrire. 😉

          1. En mettant en relief le côté simpliste et convenu de son contenu que certains qualifieraient de gratuit , je vous ai demandé de clarifier votre propos accusatoire à charge ; pas de nous retrouver au milieu d’un pré à l’aube …
            .
            Bref , s’il y en a qui voient des nains partout , d’autres ce sont des trolls ; chacun sa mascotte ! 😉

      2. Moi depuis quelques temps ce qui m’impressionne c’est leur cadence de changement de pseudo.

    1. @Lagaffe: Tant que tu n’as pas reçu une bombe sur la tête sur laquelle il est écrit « made in Russia », il n’y a pas d’attaque de la Russie pas plus de guerre de la part de qui que ce soit!!!
      .
      Est-ce que le bon Lagaffe parle d’attaque quand chaque jour les services américains et ses plus de 400’000 collaborateurs espionnent la terre entière en écoutant de manière automatique la moindre conversation téléphonique, en décorticant le moindre mail et quand cela ne suffit pas en s’insinuant dans les systèmes informatiques des gouvernement du monde entier allant jusqu’à mettre sous écoute le téléphone privé des « amis dirigeants » que le bon Obama embrasse lors de chaque réunion du G20, G7 et autres sympathiques rencontres???

    2. Pour ma part j’estime depuis longtemps que le danger des sites de désinformation est largement supérieur à celui des attaques directes ou des fuites …
      Il est difficile aux gouvenants de contrer ces sites de prapagande sans s’exposer à des critiques de censures ou de restrictions des libertés… malheureusement, ne pas reagir serait encore pire …
      De l’interet donc de definir un cadre legal stricte comparable aux textes encadrants les sectes, sujet tout aussi sensible, qui se focalise sur l’escroquerie et pas du tout sur les idees..

      1. Le plus intéressant c’est de constater comment internet, outil par définition ultra libre dans nos contrées, est utilisé par des puissances étrangères contre nous. Puissances qui ne se gênent pas chez eux de censurer et contrôler. Et si on vient à devenir moins permissif on sera exposés comme vous dites aux critiques. La Russie gagne clairement la guerre de l’information et de déstabilisation.
        Ma question: pourquoi? Quel but? Leur attitude est clairement hostile, la stratégie je la vois, mais le but final m’échappe. J’ai bien une petite idée mais ça me fait plutôt peur.

        1. L’objectif est pourtant clair , pour la Russie c’est de briser les deux alliances qui l’empechent de faire ce qu’elle veut avec les pays baltes, l’est de la pologne , la bulgarie etc ..
          la russie a besoin de se renforcer rapidement du point de vue démographique pour faire fasse aux menaces qui se profilent a horyzon 30 ans, a savoir l’expansion chinoise.
          Par ailleurs cela permet de controler chaque jours d’avantages la population russe en lui présentant un ennemi qui est chaque jours comparé a l’agresseur nazi ..
          Donc oui, ca a de quoi faire peur !

      2. très bien. Et qui dira le Vrai? La poignée de milliardaires qui tiennent la presse occidentale?

      3. on peut revenir sur les sites de désinformations. On parle bien des médias traditionnels qui raconte n’importe quoi du genre « l’immigration est une chance pour la France », « les nuages s’arrête à la frontière surtout quand ils sont toxiques », « jfk a été tué par un seul tireur avec une balle magique ». « Mon ennemi c’est la finance » non pardon ça c’est autre chose.

        1. Le vrai souci des défenseurs de la démocratie en peau de lapin c’est le projet des révolutionnaires »pas de liberté pour les ennemis de la liberté « . Persuadés de défendre le « sens de l’histoire » toux ceux qui s’y opposent d’une façon ou d’une autre sont des ennemis du Progrès.

          1. Le vrais soucis vient de ceux qui justifie la manipulation au pretexte que la manipulation existe !
            Au mons ceux qui ont devidé de ne pas parlé du nuage tixique voulait eviter un mouvement de panique, estimant que les degats seraient pires !
            Ils avaient torts, evidemment, mais n’ont pas fait cela pour plaire a une nation qui cherche a accroitre sa propre puissance au depend de la notre avec le concours d’une partie de notre propre population !
            Le seule exemple qui me vient dans lnhistoire de ce type d’action est celui des collaborateurs et sympathisants nazis en amont de la deuxieme guerre mondiale, sympathisants ayant ete par ailleurs largement remerciés par l’envahisseur une fois la france vaincue …

        2. Ou dis-je qu’il faille censurer un site comme mediapart ou le canard enchaîné ? Evidemment il faut une presse libre, je dis qu’il faut s’opposer aux sites qui mentent et desinformes deliberement au profit d’une nation étrangère, quelqu’elles soit, ceci incluant la russie, la chine, les etats-unis et la principauté de monaco !!!

    3. @ Lagaffe : votre information n’est pas complète ! Regardez aussi ceci :

      http://www.leparisien.fr/international/espionnage-americain-le-trompe-l-oeil-de-l-ambassade-cache-une-station-d-ecoutes-24-06-2015-4888953.php
      et ici, on n’est pas en Allemagne ni en République tchèque, mais à Paris.. regardez donc aussi sur Google Earth par exemple, les environs immédiats du petit aérodrome de Sarlat Domme… nous sommes ici en France, et il y a un certain nombre d’installations du même type un peu partout sur le territoire national… ça sert à quoi, à votre avis ? À écouter le hit-parade ? Nous aussi, nous sommes des petits anges face aux terribles soviets avec le couteau entre les dents ?

      1. Et donc, puisque les americains essaient de nous espionner, il fait laisser faire les russes ? C’est votre logique ?

  8. Donc les usa se plaignent de l ingérence de la Russie qui a mis en évidence leur ingérence. Quand on pense à tout ces milliards dépensés pendant la guerre froide et les russes l aurait gagné avec quelques souris et claviers ? Bravo ! De plus je suis pressé de voir les russes expliquer aux us qu ils peuvent désormais aller se faire enculer s ils veulent aller sur la station spatiale via soyouz.

    1. On avait pas calculé la quantité de connerie intrinsèque de Poutin, donc les américains ont fais l’erreur de compter sur une relative bonne entente, en laissant les russes faire le transport vers l’ISS (Station Spatial « International ».). Mais la guerre en Ukraine, et les vétos russes empêchant de faire tomber Bachar, ont montrer des différences de vues inconciliables. Quand Poutin a prit la Crimée hors des lois international, vous pensiez que le monde applaudirait? C’est stupide! Comme de traiter les anglais de nazis par exemple. Quand Poutin a commander les BPC, personne ne le détestait, pourtant il a piétiné les règles de la bonne entente en roulant lamentablement des mécaniques en Ukraine, perdant ainsi sa crédibilité diplomatique. Alors qu’il arrête de jouer les martyres, et qu’il assume ses agressions aux portes de l’Europe, parce que nous aussi on a des crocs, et que l’on peut être cruel.

      1. Eliot, ce n est pas la bonne entente qui a permis aux Russes de ravitailler l ISS.C est juste qu’ avec les tragiques accidents des navettes spatiales et leur retrait du service, les Russes étaient les seuls a posséder les moyens de ravitailler l ISS par cargo (ravitaillement en nourriture etc. les moteurs de ces mêmes cargos servant à ajuster l orbite de l ISS, puis transport des déchets pour destruction dans l atmosphère) . Et à transporter les astronautes vers ou depuis la station spatiale. l ‘ ATV Européen ( cargo uniquement) n’ arrivant que bien plus tard (2008).Sans les moyens spatiaux Russes, je ne sais pas si l ISS serait toujours en orbite (même si on peut débattre de l utilité des vols orbitaux habités).Cordialement

      2. Oui j ai pensé que poutin qui envahirait la crimee ne dérangerait personne et n enclencherait aucune sanction car on a un bel exemple au proche orient d une colonisation qui a bien pris 70 ans à être qualifiée ainsi. 2 poids 2 mesures.

        1. @ Svenko
          Sans parler du Kosovo où la population a pu jouir du droit à l’autodétermination grâce aux bombes de l’OTAN…
          Ce que l’on refuse aux Criméens.

          1. Il y avait une guerre de genocide en crimee en cours lors de l’intervention de l’Otan ? Le kosovo a t il ete rattaché a un etat europeen ? Les teoupes de l’otan ont elle pris le pouvoir politique au Kosovo pour ne pas le rendre ?
            Comparer les deux interventions est totalement hors de propos, et montre une parfaite et totale méconnaissance du dossier …

          2. @ Elmin
            C’est bizarre, vous zappez totalement la notion du droit à l’autodétermination des peuples et n’intervenez que pour trouver des excuses à l’intervention de l’OTAN…. Tout en vous autoproclamant seul fin connaisseur du dossier, décidément une pathologie courante ici.
            Bien sûr que tout n’est pas comparable, mais fondamentalement, d’un côté on fait ce que l’on veut en brandissant des principes moraux bidons et de l’autre on récuse ces mêmes principes. C’est quand même bien hypocrite.
            Quant au Kosovo, c’est maintenant une zone grise centre de tous les trafics (d’organes, de traite des blanches, etc…) qui corrompt jusqu’à la mission de l’Union européenne.
            Là encore, on a semé le chaos au nom de grands principes que l’on n’applique que quand ça nous arrange.

        2. Allez faire ce genre de remarque aux etats-unis, la France ayant a de nombreuses reprises condamné fermement la colonisation israelienne , et a meme declare un embargo severe vis a vis de ce qui etait son olus gros client !

  9. Si c’est les russes les méchants et les américains les supposées victimes, alors pas besoin de preuve, c’est forcément vrai. Et puis comment ne pas croire Obama, loué soit son saint nom ?

  10. et la Russie vient de répliquer par les mêmes dispositions.
    Jusqu’au bout de son mandat , et à quelques semaines de la passation de pouvoir à son successeur, Obama aura pourri les relations internationales et, vice impardonnable, tenter de saboter l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. C’est véritablement une politique de destruction !

    Le parti « démocrate » est en plein naufrage. Les révélations de Wikileaks ont fait éclater au grand jour des vérités qui accablent le monde politique, celui des médias et aussi celui des affaires. Les américains découvrent à quel point leur pays est malade.
    La russophobie atteint des sommets. Il y a quelque chose d’irrationnel, de fanatique même dans ces décisions. Et comme fanatique McCain est un bon exemple ! Les « va-t-en » guerre sont nombreux et la CIA, état dans l’état, mène sa propre politique. Kennedy qui ne s’y était pas trompé l’a payé de sa vie.
    Des forces mauvaises sont à l’œuvre aux USA et depuis longtemps. L’arrivée de Donald Trump, ses déclarations-accusations, la campagne sans précèdent des médias contre lui, n’ont fait que révéler au peuple américain à quel point « la grande démocratie » est malade et malade à en crever !

    Espérons que le nouveau président y portera remède.

    1. « et la Russie vient de répliquer par les mêmes dispositions »

      le président Poutine vient de déclarer :
      « « Nous ne créerons pas de problèmes pour les diplomates américains. Nous n’expulserons personne. Nous n’interdirons pas à leurs familles et leurs enfants de se rendre sur leurs lieux de repos préférés pendant les fêtes de fin d’année »
      « Nous nous réservons le droit de réagir, mais nous ne nous abaisserons pas à la « diplomatie de cuisine » irresponsable et tiendrons compte de la politique de l’administration de Donald Trump »

    2. Un vrai pays libre c’est très difficile à comprendre pour les adorateurs de dictateur. Un noir élu, une femme qui se présente, une cour suprême, la fed, des faucons, des hippies, des Goldman Sachs, des Mickael Moore, etc, etc, etc. Et oui, il y a de tout dans un pays libre, des complexes militaro-industriel, mais aussi des lanceurs d’alerte. Voyez c’est ça un pays qui respire la vie, aussi bien dans le mal que le bien. Et là d’où sort la performance et la prospérité, sort l’avenir de l’humanité. Là où pour moi Obama s’est cassé la gueule, c’est en Libye bien sûr, mais c’est surtout en ne donnant pas un coup de boost au programme Orion.

    1. Mais Obama est très non interventionniste (il avait même voté contre la guerre en Irak), depuis les pro-russes primaires se déchaînant sur cette page le regrettent-ils ?
      Obama est bien au-dessus de Trump, si ça avait lui face à Trump, Trump n’aurait pas eu une seule chance.
      Je suis reconnaissant à Obama de tous ces efforts pour le climat, le critiquer alors que Trump veut tout casser c’est honteux. Tout comme soutenir Trump, qui ne brille pas par sa connaissance seulement ses OPINIONS café du commerce, qui renie toute vérité, qui dit défendre les pauvres contre le système en étant un héritier avec un immeuble à Manhattan et qui a nommé une ribambelle de financiers milliardaires et réac.

      Globalement destiné aux publications de la page
      Si il est évident que les É-U agissent comme les boss en Amérique et même en Europe (mais presque les pays européens OTAN sont très contents d’y être), la Russie fait de même partout où elle le peut. Les critiquer pour encenser la Russie est ridicule, pensez-vous un instant que si la France était allié à la Russie, celle-ci ne se comporterait pas comme les É-U ?
      Enfin, mettre sur le même plan, l’espionnage (que tout le monde pratique, le wifi de l’aéroport de Moscou est géré par le FSB, sûrement que les russes ont aussi des antennes en France, comme la Chine en a en banlieue sud) et une attitude offensive d’ingérence est douteux. Ne revenons pas à Maidan, c’est ridicule (ça a cassé toute la politique asiatique d’Obama).
      Certes la CIA et le FBI ont du pouvoir mais c’est quand même incomparable au KGB et à ses héritiers qui ont quasiment dirigé l’URSS depuis Staline.

    1. Vu la forte cote d’Obama aux USA et dans le monde, celui qui aboie en piratant et en menaçant tout le monde, c’est bien Poutin. Le chien aboie, tandis que le maitre lit le journal dans son fauteuil, les pieds dans ses pantoufles (la pipe au bec. lol)…

      1. Obama est inexistant sur la scène internationale. Jamais les US n’ont été autant largué, mis sur la touche, et aussi peu respecté que sous son Administration. Libyen Syrie, Afghanistan, Irak, c’est fiasco sur fiasco. Par contre la politique des drones et ses victimes collatérales n’aurons jamais autant fonctionné. Voilà ce qui restera d’Obama : un type qui faisait du drone.

        1. Obama n’est pas dictateur lui, il ne contrôle donc pas toutes ses éminences grises, ni l’opinion de son peuple. C’est ça la liberté, sans cesse remise en question, et qu’il faut savoir reconnaitre les personnes bien intentionnés.

          1. La démocratie n’est pas la seule forme de gouvernance. Il faut prendre en compte le fait que tous les peuples n’ont pas les mêmes façons de penser, de voir les choses. Les arabes par exemple sont culturellement antidémocrates. Reconnaissons enfin cette réalité

  11. il s’énerve sur l’intrusion des Russes dans la campagne électorale,ce qui reste a prouver,mais ne pipe mot sur l’intrusion dans la campagne de James Comey,patron du FBI, a une semaine du vote,qui me semble tout aussi grave,sinon plus.Et puis il n’a rien a dire sur l’élection d’un Président qui a eu moins de voix que sa concurrente?.A qui il veut faire croire que c’est Poutine qui a fait perdre Clinton?.

    1. Certes, mais il ne dit pas non plus que Poutine a fait gagner, il critique l’ingérence russe!
      Les documents sont très

      L’affaire de la boîte mail privée est clairement une grosse bêtise d’Hillary. Que le FBI enquête est normal, la dernière sortie peut légitimement soulever des interrogations. Après, un ancien de la CIA a clairement dit pendant la campagne qu’aucune personnalité du monde du renseignement était aux côtés de Trump, donc penser que l’actuel directeur du FBI le soutient est aussi assez peu crédible.

      1. Si un ancien de la CIA dit que le monde du renseignement n’était pas pour Trump,..alors..Remarquez,ils auraient pu faire l’enquête avant et comme il n’y avait pas matière a poursuivre,l’affaire était close et personne n’en aurait rien su.

    2. Hillary a fait plus de 2 millions de vote que Trump il me semble. Alors niveau démocratie y’a pas photo. Obama était un ami de la France (Je ne dis que tout le bureau ovale aimait bien la France), alors qu’avec Trump vous allez bien la sentir la vassalisation…

        1. Vous ne connaissait pas la valeur de la France aux yeux des gens couleurs: Jefferson rencontre sa femme noir en France; Joséphine Baker espionne pour la France; les musiciens noirs de jazz sont ici chez eux depuis toujours; Nina Simone ne subissait plus la ségrégation dans notre chaleureux pays; premier pilote de guerre noir; etc. C’est pour toute ces choses là, que les deux filles d’Obama avec Michel, qui en plus d’avoir mangé une poté, se sont farcie la monté des marches de la Tour Eiffel dans la bonne humeur. Alors c’est sûr qu’il aime bien la France. La Russie et le cosmopolite ça fait deux. Ha ha ha!

          1. Ramener la politique américaine à l’amour supposé de son président noir (vous insistez là-dessus, ce qui me semble tout à fait hors de propos) pour la France, c’est assez ridicule. Et dire que la Russie n’est pas cosmopolite, c’est assez bête aussi, vu le nombre de religions (christianisme notamment orthodoxe, islam, judaïsme qui dispose même d’une région administrative dédiée) et de nationalités et ethnies qui y cohabitent, entre les Russes, les ressortissants des républiques du Caucase et d’Asie Centrale, les indigènes de Sibérie, les Chinois…

  12. Cette bande de haineux la clique à Obama … je viens juste d’apprendre que peu avant Noel Obama a signé une nouvelle directive autorisant la distribution de systèmes portables de défense anti-aérienne aux <>

    1. CommentaireQuiPassePas?

      Si vous étiez plus attentif, vous auriez lu les explications données ici sur ce sujet 😉

      1. Laurent,
        Par avance, je vous souhaite une bonne année.
        Juste une question, pourquoi ne pas envisager un concours du pseudo le plus original ?
        Certes, je ne peux prétendre concourir avec mon prénom, mais j’assisterais avec plaisir au concours pour lequel j’ai mes préférences.
        Seul problème, si certains utilisent plusieurs pseudos, ils ne devraient avoir le droit de concourir que pour un seuL

        1. @ Robert,

          Merci Robert. Belle et heureuse année à vous également.
          Pour votre idée de concours, elle serait compliquée à mettre en oeuvre : il m’arrive de m’y perdre avec tous ces pseudos 😉

          1. Laurent,
            Au moins une citation à l’ordre de l’imagination pour ceux qui se donnent du mal.
            Faut récompenser la créativité à une époque de conformisme!

  13. Putin une fois de plus est drôlement calme. Avion abattu par les Turque, il va pas trop loin, ambassadeur tué, il va pas trop loin/ sous marin coulé par les US et par erreur, il soutient la thèse officielle de l’accident (et ne fait récupérer la partie arrière du sous marin). Bref tant qu’on touche pas la sphère d’influence russe tel que décidé à la chute du mur, il est raisonnable.

    1. Soupir, le naufrage du Koursk était bien un accident. Comment voulez-vous qu’un SNA s’approche de lui en bas fond ( 100 m de profondeur ), le percute, puis s’en va sans être repéré alors qu’il y a la majorité de la Flotte du Nord en couverture.

  14. La meilleur preuve de la culpabilité de la Russie vient d’être donner par Poutine en personne.
    Si on vous accuse d’un crime que vous n’avez pas commis et qu’on vous inflige injustement des sanctions pour ça, comment réagissez-vous ?
    1) vous protestez violemment, vous faites tout pour vous disculpez en aidant à l’enquête, en cherchant le vrai coupable qui vous a tout mis sur le dos, vous refusez des sanctions injustes.
    2) vous protestez mollement, vous ne faites rien pour vous disculpez, vous riez de la situation et ne réagissez pas à des sanctions injustes.
    La réaction de Poutine est celle d’un coupable qui cherche à minimiser son crime, pas celui d’une victime innocente accusée à tort.
    Et ceci même en mettant de coté que la Russie est la seule bénéficiaire de l’ingérence dans les élections américaines.
    Et la réaction de Trump qui déclare qu’il était « temps de passer à d’autres choses plus importantes » est incroyable : les services de renseignements, le FBI et le chef d’état en exercice accuse un pays de cyberattaque, de désinformation et d’ingérence dans des élections démocratiques et il s’en fout ?

    1. Oui Lagaffe puisque les manoeuvres du Kremlin ont grandement contribué à donner un coup de boost à la campagne de Trump, en bon hypocrite il nous aura bassiné avec l’irresponsabilité de Clinton concernant les mails et serveurs privés mais il parvient à remettre en question les conclusions des différentes agences de renseignements américaines sur les cyber-attaques de ces derniers mois bien que celles-ci pointent toutes du doigt la Russie, joli retour d’ascenseur. La pirouette étant de faire croire que les sanctions prises à l’encontre des agents russes n’est qu’un coup bas d’obama envers Trump. Pour les idiots qui demandent des preuves, on les connait ce sont les mêmes dévots de Poutine qui nient que les separatistes aient abattu l’avion de la malaysia airlines ou l’existence des « green soldiers » en Ukraine. Ils attendent sûrement que la CIA leur fournisse une copie du rapport qu’Obama a demandé ou bien des photos satellites comme les beaux fake des agences russes de propagande qui ont inondés le net et qui par la suite ont été démonté. Bref ils mettent les oeillieres que lorsque cela ne leur plaît pas, ces moutons.

    2. Vous savez les « chai pas moi m’sieur, j’vous jure » les flics entendent ça continuellement dans les commissariats. Poutine joue aux échecs et accepte de perdre des pions alors que certains us souhaitent un pearl harbor pour pouvoir à nouveau balancer leur purée. La conquete de l’ouest est dans leurs gênes et ils s’emmerdent à faire tourner en rond leurs chariots dans les Rocheuses depuis qu’ils ont flingué le dernier bison qui nourrissait le dernier mohican. Ils n’ont pas encore d’Histoire.

      1. C’est des chars russes qui tirent et tuent aux portes de l’Europe. C’est des bombardiers russes qui menacent la France avec leurs armes nucléaires à bord. Les caniches ont étés lâchés on dirait? Bouuuh j’en frémis d’avance. lol

        1. il faut vous calmer mon vieux et reécouter marie france Garaud sur l’Europe et sur le rôle de ses fondateurs. Et évitez de revenir en nous parlant des plages normandes. Si ceux du Texas ou du Wisconsin qui y sont morts revenaient. et ouvraient les archives…

    3. Lagaffe,
      Vous êtes psy ?
      L’accusation est une provocation, qu’elle soit fondée ou non d’ailleurs.
      Y répondre en réagissant est tomber dans le piège qui vous est tendu.
      Vous y en a comprendre quoi moi y en a dire ? 🙂

      1. Donc tout le monde ment ? Tous les services de sécurité donne l’alerte sur les agissements russes et Poutine ne serait en fait qu’un gros bisounours qui ne cherche pas à savoir qui veut le faire passer pour un coupable et lui met cette merde sur le dos ?
        Remarquez, ça explique pourquoi il ne répond que par un « c’est pas moi » avec un petit sourire en coin, c’est juste parce que c’est un imbécile heureux.

        1. Poutin arrive quand même à mobiliser toutes les frustrations, pour ne pas dire les frustrés; l’introspection n’est pas donné à tout le monde… Tant pis pour eux, et puis sous le régime de Vichy on en a connu d’autres…

          1. Eliot,
            Ce n’est pas en caricaturant à l’outrance un propos qu’on y apporte une réponse.
            Pour vous et d’autres, la moindre réserve dans l’attaque contre Poutine et la Russie est signe de soumission à son régime et d’aveuglement.
            Et maintenant la référence à Vichy, ce qui vu la situation globale, démontre votre absence de réflexion critique.
            On continue à amuser la galerie, Snowden et Poutine sont complices, l’opposition syrienne est démocratique, les médias occidentaux sont à priori honnêtes, et objectifs, etc…
            À force, ça finit par lasser et le débat n’en sort pas grandi.

        2. Evidemment que tout le monde ment !
          Personne n’a jamais dit que Poutine était un gros bisounours !
          .
          Vos associations d’idées et vos jugements à l’emporte-pièce sont censés prouver quoi ?

    4. Ah oui ?
      Et bien , j’espère que vous ne serez jamais juré ni témoin dans quelque affaire que ce soit … Et encore moins enquêteur !

  15. Evidemment que Poutine et/ou son administration sont derrière tout ça ; c’est acquis à 90%. Mais personne ne pourra formellement le prouver : on a juste affaire à des indices convergents. Quant au pompeux rapport « Grizzly Steppe », n’importe quel stagiaire aurait pu le rédiger. La moitié consiste en des recommandations pour éviter de se faire pirater trop facilement, qui sont autant de « whishful thinking » (un peu du genre : changer vos mots de passe toutes les semaines svp), l’autre moitié donne des dates précises et grossièrement le mode opératoire – plus le nom supposé des organisations derrières. Mais zéro preuve. Le renvoi des diplomates est finalement un énième aveux d’impuissance dans une ambiance fin de règne, face à une énième humiliation.

    Comparé aux révélations Snowden ça reste une blague de potache – et voir les US jouer les petites vierges effarouchées dans cette affaire fait bien rigoler tout le monde.

    1. « Comparé aux révélations Snowden  »

      La mise à disposition du public d’informations véridiques auparavant cachées devrait également être applaudie par les parangons de la liberté de la presse. Ce qui, à une époque, aurait été appelé avancée démocratique est aujourd’hui qualifié de « menace russe » et de fake news.
      Orwell, nous voilà ! La guerre, c’est la paix… et la vérité, c’est le mensonge………..

      1. En effet, on essaye de cacher le fonds de l’histoire par un écran de fumée.
        Car au final, c’est le contenu des mails qui est intéressant, pas qui est le lanceur d’alerte….
        Or on nous bassine bien plus avec les Russes qu’avec les révélations contenues dans ces courriels !

        1. Jeb
          Merci de le rappeler : cette surenchère sur les actions proclamées de la Russie ne vise en fait qu’à détourner l’attention afin que les citoyens occidentaux continuent d’ignorer le contenu des mails en question.

  16. @ Lagaffe
    « La meilleur preuve de la culpabilité de la Russie vient d’être donner par Poutine en personne. »

    La meilleur preuve de la culpabilité de la Russie est une… « impression » ?
    Au suivant.

  17. Poutine n’expulse pas de diplomate en retour, et invite même les enfants des diplomates américains à Moscou à venir fêter le Noël orthodoxe au Kremlin ! Les dents d’Obama et sa clique doivent grincer…

    1. « Les dents d’Obama et sa clique doivent grincer »

      Poutine qui déclare :« We reserve the right to retaliate, but we will not sink to the level of this irresponsible ‘kitchen’ diplomacy. We will take further moves on restoring Russian-American relations based on the policies that the administration of President-elect Donald Trump adopts. […] We regret relations with Obama administration ending on negative note. »)  

      la réaction de Trump à la réaction de Poutine, un tweet qui a fait le tour du monde :
      “Superbe réaction de Poutine sur la question du délai ; j’ai toujours su qu’il était très intelligent !”. (« Great move on delay (by V. Putin) – I always knew he was very smart! »)

      Obama sort de l’engagement complètement délégitimé, sinon enterré ; le refus de Poutine de riposter est une façon de délégitimer Obama ; le “regret” de Poutine que ses relations avec l’administration Obama “se terminent sur une note négative” signifie évidemment que cela est terminé et que l’on peut procéder à l’enterrement.

      Durant ces dernières trente-six heures, on a pu voir une sorte de complicité entre le président russe et le président-élu des USA, contre le président-sortant des USA, publiquement, au su et au vu de tous.

  18. Un tout petit exemple de la non-ingérence américaine dans les affaires électorales du monde : quelques jours avant le référendum anglais sur le brexit , le président Obama était venu à Londres et avait indiqué publiquement et de façon répétée, à l’intention de l’électorat anglais, qu’il ne fallait pas voter pour le brexit et que cela entraînerait pratiquement la fin du monde…. le premier ministre japonais avait fait la mêmedemarche, ainsi que la présidence du FMI entre autres; brefs tous les grands démocrates de la planète s’étaient relayés pour venir distribuer la bonne parole à l’électorat anglais, ce qui n’a rien à voir avec de l’ingérence, bien évidemment !.

  19. Tant que Poutine ne dévoilera pas le contenu de la correspondance amoureuse de Flamby et Juju , je considérerai qu’il est un vrai gentleman…!

      1. On a mis un bâtiment également à la disposition des espions chinois, vous pouvez pas comprendre. Nous on sert de la statue de la liberté comme antenne relais. lol

    1. Tellement gentleman que ces opposants ce font buter sur la place rouge. Ah ouais quel classe?! Faut se calmer les mythos; et allez au bois de Boulogne, ça détend.

  20. Mettre les peaux de bananes sur le chemin de son successeur simplement parce que ce dernier voit les choses différemment… Je trouve cette attitude totalement irresponsable et à la limite ridicule. Je n’hésiterai pas à soupçonner les réseaux et les lobis.

    1. Obama est une créature de lobbys et groupes financiers, il a déçu la communauté noire qui croyait qu’il les représenteraient.
      Clinton aurait été la même chose.
      Avec Trump, nous verrons !

Les commentaires sont fermés.