La France et l’Allemagne envisagent une flotte commune d’avions de transport C-130J Hercules

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

81 contributions

  1. Brun loutre dit :

    S’il s’agit de colocaliser une unité allemande et un escadron français, pour mettre en commun pièces détachées, procédures, entrainements, pourquoi pas. Après tout les missions sont déjà mutualisées au sein de l’EATC. S’il s’agit de créer une escadre multinationale façon « Eurocorps aérien », surtout pas, les unités qui y seraient versées seraient condamnées à attendre une hypothétique opération où les Allemands seraient sur la même longueur d’onde que nous en termes de règles d’engagement.

    Celà démontre que l’Europe ne fonctionne jamais aussi bien qu’en binational. Ceci dit, attendons déjà que les Allemands achètent les Hercules, on verra après…

  2. jyb dit :

    les discours se veulent rassurant sur les accords de lancastre mais il y a tout de même des nuages à l’horizon.
    Le post du jour à propos des soldats brits et du droit européen montre que si des brits et des européens combattent cote à cote comme ce fut le cas en afgha, ils ne combattent plus dans le même cadre juridique ( c’est ponctuellement intéressant mais dans l’ensemble c’est plutôt génant )
    D’autre part fallon a dit la semaine dernière à bratislava que l’otan restera la pierre angulaire de la défense européenne et que le uk s’opposera à toute idée d’un quartier général européen. schultz lui a répondu que le uk n’aurait aucun droit de veto
    dans l’après brexit. à bon entendeur…
    Dans la même réunion la ministre de la def allemande von der leyden a demandé a ce que les groupements tactiques européens montent en puissance pour etre operationnels.
    Ce nouvel accord entre france et allemagne renforce un peu ce mouvement.

    • Zayus dit :

      jyb, en lisant votre commentaire il semble que vous ignorez le contenu de ces accords de Londres ou Lancaster House de 2010, mais vraiment pas du tout…
      .
      Entendez d’abord que ce fut une initiative britannique pour diminuer la dépendance de sa dissuasion nucléaire aux USA et qu’il s’agit également sceller le rapprochement et la coopération des deux puissances nucléaires de l’UE (on dira maintenant ouest européennes).
      .
      La coopération militaire franco-britannique est bien antérieure à la création de l’UE et qui plus à l’entrée du RU dans la CEE et le « Brexit » n’a et n’aura aucune incidence sur ces accords franco-britanniques qui ne sont pas assujettis comme nos dissuasions nucléaires respectives, à Bruxelles.
      Il n’y a aucun entre ces accords de Lancaster House et les institutions européennes qui ne dirigent ni la défense française ou britannique qui se retire de l’Europe…
      .
      D’ailleurs l’Europe connait d’autres instance de coopération européenne à l’échelle des européens hors UE compris.

    • Zayus dit :

      @jyb:
      .
      Ce ne sont pas non-plus ce qui ne sont rien d’autre que des annonces tapageuses d’intention de Von der Leyden qui feront de l’ombre aux accords de Lancaster House.
      .
      Alors oui, Allemagne et Italie étaient plutôt hostiles à l’idée de voir la France opérer un tel rapprochement avec le RU en 2010, mais nos deux pays conservent une politique et des moyens de défense relativement proches en plus d’être des puissances nucléaires.
      .
      Sur le plan opérationnel, les britanniques sont depuis Suez les alliés les plus fiables de la France, alors que les allemands auront toujours été des boulets et continueront à l’être.
      .
      Sans que ça ne soit évidemment exclusif, l’avenir de la coopération militaire française passe plutôt par Londres que par Berlin ou Bruxelles, à bon entendeur et aux rêveurs…

      • jyb dit :

        Aucun désaccord sur le rappel historique.
        Mais le brexit et ses répercussions modifié déjà la donne.
        Un simple exemple : les accords de lancaster prévoient une forces conjointe tactique.
        1 cette force n’existe pas encore.
        2 le décision d’hier, impliquerait que soldats français et anglais combattent sous 2 régimes juridiques différents.
        Dans le domaine du renseignement,rien n’a changé depuis 2010. C’est plutôt l’Europe à l’initiative de la France qui a fait avancé les choses.
        Enfin vous constaterez qu’en Syrie, les deux pays sont intervenus en ordre dispersé et qu’il n’y a aucune coopération ou coordination particulière ou privilégiée.
        Les brits fonctionnement étroitement avec les américains et peu voir pas du tout avec les français.
        Le seul point qui fait vivre ces accords, c’est la dissuasion mais c’est le domaine exclusif des français et des anglais.
        On peut effectivement rêver qu’un accord signé existe, on peut aussi constater que
        le calendrier de cette ambitieuse coopération est caduque et que les signaux actuels
        ne vont pas non plus dans ce sens.

        • Zayus dit :

          @Jyb:
          .
          – 1 – Votre remarque suggère bien à quel point vous ignorez le haut niveau d’échanges entre les forces françaises et françaises depuis plus de cinq ans…
          C’est donc suite à plus de 5 années d’échanges intensifs que le concept opérationnel de cette force conjointe franco-britannique a pu être validé en avril 2016 suite à l’exercice de validation « Griffin Strike » :
          http://forcesoperations.com/examen-final-pour-la-force-expeditionnaire-franco-britannique/
          .
          Ce n’est pas l’acte qui officialise la création de cette force conjointe en elle-même, mais nous en sommes à la veille.
          http://www.lemonde.fr/international/article/2016/04/22/une-etape-majeure-pour-la-force-expeditionnaire-franco-britannique_4907058_3210.html
          .
          http://www.defense.gouv.fr/ema/le-chef-d-etat-major/actualite/griffin-strike-2016-validation-du-concept-de-force-expeditionnaire-conjointe
          .
          .
          – 2 – Au sujet des militaires britanniques bientôt exemptés du droit humanitaire européen lors d’opérations extérieures, retenez simplement que vous ne croyez pas si mal dire puisque c’est déjà le cas des militaires français:
          http://www.coe.int/fr/web/secretary-general/home/-/asset_publisher/oURUJmJo9jX9/content/france-informs-secretary-general-of-article-15-derogation-of-the-european-convention-on-human-rights
          .
          « …Enfin vous constaterez qu’en Syrie, les deux pays sont intervenus en ordre dispersé et qu’il n’y a aucune coopération ou coordination particulière ou privilégiée. »
          Oui et il n’était justement pas question Brexit en 2013 et 2015…
          .
          « …Les brits fonctionnement étroitement avec les américains et peu voir pas du tout avec les français. »
          L’opération Harmattan contredit diamétralement votre propos.
          Vous ayant lu sur d’autres sujets, je reste d’ailleurs assez étonné de constater à quel point votre vision est biaisée sur ce sujet …
          Et si nous parlions de la participation allemande en Syrie et même en Irak?
          .
          .
          « …On peut effectivement rêver qu’un accord signé existe, on peut aussi constater que le calendrier de cette ambitieuse coopération est caduque et que les signaux actuels ne vont pas non plus dans ce sens. »
          .
          En quoi le calendrier des accords de Lancaster est caduque ?
          J’avoue avoir vraiment du mal à vous suivre jyb…
          .
          Je vous démontre ici tout le contraire en vous expliquant qu’entre les opérations conjointes Harmattan, Arromanches 1 et 2, l’intégration de pilotes britanniques sur Rafale et français sur Typhoon, les échanges de nos unités parachutistes, les programmes PERSEUS , SCAF/FCAS, la continuité du nucléaire britannique passant par la France…
          Vous êtes libre de garder vos oeillères 🙁 …
          D’autan plus que s’il existe des annonces sans lendemain se sont précisément vos « signaux actuels » qu’envoie l’Allemagne avec ses annonces tapageuses de Von der Leyden qui n’infléchiront pas cette coopération franco-britannique.
          .
          .
          Vous faites trop de projections et de raccourcis à partir du seul Brexit qui dans la relation militaire franco-britannique ne changera rien (là il aura peut-être plus d’incidence en Écosse 😉 …) comme le rappèlent d’ailleurs les sénateurs :
          https://www.senat.fr/presse/cp20160713.html
          .
          Retenez que l’Allemagne reste un nain militaire dans l’Europe du XXIe siècle et que sans que ça ne soit évidemment exclusif, l’avenir de la coopération militaire française passe plutôt par Londres que par Berlin.
          .
          À bon entendeur non obtus 😉 !

          • Zayus dit :

            oups,
            Votre remarque suggère bien à quel point vous ignorez le haut niveau d’échanges entre les forces BRITANNIQUES et françaises depuis plus de cinq ans…

          • revnonausujai dit :

            votre § 2 est erroné:
            la France a suspendu le traité dans le cadre de l’état d’urgence, c’est donc uniquement sur le territoire national que cela s’applique.
            les troupes en OPEX ne sont pas concernées.

          • Zayus dit :

            @ revnonausujai:
            .
            Cette demande d’exemption de n’est pratiqué qu’à la carte par France en fonction des opérations, mais ça avait déjà concerné plusieurs OPEX…
            .
            Il s’agit tout simplement de protéger nos militaires de toute poursuite judiciaire abusive.

          • revnonausujai dit :

            vous ne devriez pas faire de références nostalgiques au passé des OPEX
            nous parlons là de la derniére demande d’exemption.
            et je suis bien d’accord, il faut protéger les troupes; la meilleure façon est de faire comme les Brits et de poser enprincipe que la CEDH va se faire cuire un oeuf dès lors qu’elle sort le stricte application des textes ( ce qui est la norm en en matière de traités internationaux) et qu’elle tente de promouvoir sa « jurisprudence »

    • tschok dit :

      @ jyb,
      .
      Sur la différence de cadre juridique entre les soldats britanniques et les autres, ont peut être cynique: puisque les soldats britanniques ne sont plus soumis à la Convention Européenne, on peut leur confier les missions « sales ».
      .
      Enfin, il faut aussi relativiser: normalement, la Russie, membre du Conseil de l’Europe, voit également ses propres opérations extérieures soumises à la Convention et cela ne l’empêche nullement de bombarder en Syrie.

  3. batgames dit :

    marrant çà marche que si c’est la France qui accueillerait ces avions

    • lym dit :

      Personnellement, voir des éléments de l’armée allemande (ou ce qu’il en reste) positionnés en France ne m’enchante pas! En prime, on l’a bien vu sur certaines ventes ayant été bloquées car dépendantes de pièces allemandes, il est en fait assez difficile de s’entendre avec ce pays. Et même si politiquement cela fonctionnait, condition de base, industriellement ce ne serait sans doute pas une coopération facile et profitable car au delà de s’entendre, travailler avec eux est également un problème!

  4. I'll be back dit :

    Pourquoi ne pas à la place d’acheter des c130j, relancer la production de transall en « c160j », qui serait revu du point de vu avionique, ainsi que des moteurs plus puissant , histoire d’acheter européen, et qui remplacerait idéalement le c160ng actuel, car les c130h français actuels vont être modernisé, et les problèmes de ravitaillement d’hélicoptères par l’a400m sont en passe d’être résolus?

    • mich dit :

      Sauf que l’on a deja donné dans la relance d’une chaine C160 , ça nous a couté un bras ,et nous aurait permis d’acquérir en quantité non négligeable des C130 ,ce qui nous aurait permis de ne pas nous retrouver à la ramasse actuellement .Certes, le C160 ce n’est pas le C130 mais cela n’a pas l’air de trop déranger les forces US.

    • Ian dit :

      Les c160 sont beaucoup plus faible en capacité d’emport que le c130 (a peine la moitier si je me réfère a Wikipedia.)
      quand au problème du ravitaillement d’hélicoptère il a été résolu dans l’armee de. L’air en commandant 2 kc130j !

    • wagdoox dit :

      on va relancer un programme pour 8 appareils ?!

    • Céphée dit :

      Facile : Ça coûterait beaucoup plus cher qu’acheter sur étagère.

    • Jeb Stuart dit :

      Recréer une chaîne de production (encore faut-il que ce soit possible) + moderniser l’avion = coûts faramineux.
      D’un point de vue économique, cette solution n’est pas viable, surtout vu le faible nombre d’avions potentiellement concernés.

    • Romain Francophile dit :

      Pour la reprise de production du c160, sans être un expert, je ne pense pas me tromper en disant que la relance d’une chaîne de montage spécifique coûterait bien trop cher par rapport aux bénéfices. Il s’agit d’acheter seulement 4 unités (pour la France) en attendant l’A400 M. Cela ne justifie pas les coûts d’une mobilisation industrielle pour combler un déficit passager. L’A400 M arrivera, avec du retard, mais il arrivera bien. Il faudrait plutôt secouer ces messieurs de airbus pour qu’il arrive plus vite. Et étudier l’achat d’un avion de transport lourd, type An 124 condor. Mais est ce possible? Y a t’il encore une production de cet appareil?

      • Spirit of Bercy dit :

        Sur les causes profondes du déficit capacitaire français en matière d’aviation de transport tactique, attention à ne pas tout mettre sur le dos du double retard de l’A400M. Certes, Airbus a merdé dans le développement de l’avion, ce qui aboutit à retarder de quelques années, disons entre 3 et 5 ans, la qualification des différentes capacités demandées. Et ensuite, Airbus a merdé dans la production, en perdant les pédales entre la production des fuselages à Brême et l’assemblage final à Séville, entraînant un décalage de 2 ans du ramp up, c’est à dire le passage de la production au rythme de croisière. Il ne s’agit donc pas d’exonérer la responsabilité d’Airbus, ni non plus la mollesse de l’agence contractante (l’OCCAr) et l’inconséquence des États.

        Mais ne nous voilons pas la face, la France a creusé elle-même le trou capacitaire de l’aviation de transport :
        * la succession de contrats de maintenance peu efficaces pour le C130H, débouchant sur une disponibilité médiocre ;
        * le sous financement de l’entretien du C160, et la décisiosn de déflater la flotte avant d’être sûrs d’avoir un plan B ;
        * et surtout la LPM de 2014-2019 qui a réduit la cible et baissé les cadences pour faire des économies. Si on avait laissé le contrat A400M se poursuivre, on aurait eu 29 A400M livrés au 31 décembre 2019 (au pire en 2020, avec les retards de production), mais la LPM a choisi de faire des économies et de geler les livraisons dès 2017, à hauteur de 15 avions.

        Quant aux coûts et aux modalités d’exploitation des C130J … wait & see …

    • SPAD dit :

      Relancer la production de C-160! Vous pensez sérieusement que l’industriel à conserver l’outillage et les divers expédients servant à la fabrication du transall depuis 30 ans. Rigolade. Tous cela pour une micro-série. Le cout des études pour la remotorisation de l’engin, la nouvelle suite avionique et la relance de chaîne serait délirant

      • ScopeWizard dit :

        @SPAD

        Ma foi , avec quelques clous et un marteau plus le légendaire « génie français » , rien n’est impossible , c’est bien connu ! 😉

    • Matou dit :

      Bonne idée de principe mais risque important sur le coût de l’opération et son délais. Pas si simple dans la mise en oeuvre, d’autant plus que je ne suis pas certain que le Transall est autant de capacitaire que l’Hercule, mais je crains que ce ne soit pas le principal problème.
      Pour ma part, je trouve que le schéma proposé est intelligent pour faire la liaison avec l’A400M, sous réserve que des considérations politiques ne viennent pas polluer l’opération.

  5. Zayus dit :

    Il y a également du nouveau du côté de la commande officialisée en décembre 2015 via la FMS (Foreign Military Sales) prévoyant l’acquisition de 4 C-130 prélevés sur les chaines de production américaines à destination de l’US Air Force, dont les livraisons ne devaient pas débuter avant 2019…
    .
    Il semble que le premier C-130J français serait livré fin 2017 et que la France étudie aussi l’achat de 4 unités supplémentaires.

    • Zayus dit :

      erratum :
      Ce sont les KC-130j qui seront livrés en 2019, le C-130j sera donc livré fin 2017 et le second début 2018 comme prévu dès le début…
      C’est la possibilité d’une commande de 4 C-130J supplémentaires qui est la seule évolution de ce sujet.

  6. Maverick dit :

    Bonjour à tous,
    Il me semblait que l’achat de ses fameux 2 C130J et 2 KC 130J étaient destiné au COS?
    Peut être que je me trompe.

    • Zayus dit :

      Ils seront effectivement destinés aux opérations spéciales et probablement affectés à l’escadron de transport 3/61 Poitou du COS.

  7. Bleu dit :

    Donner l’accès à une force étrangère, puisse-t-elle être amie, à une base aérienne rattachée à la DGSE est pour le moins osé et ce, même si je ne connais pas les protocoles et autres champs d’application d’accréditations qui pourraient êtres mis en place dans ce cas de figure, il n’empêche ça laisse songeur…

    • Zayus dit :

      Rien n’est encore fait, et les allemands n’ont pas prévu d’acheter les 4 ou 6 C-130J en question sur leur actuelle programmation.

    • Spirit of Bercy dit :

      1) La base aérienne 123 d’Orléans-Bricy est une base de l’armée de l’air, hébergeant des unités de l’armée de l’air, et rattachée à l’armée de l’air.
      2) Quand à savoir s’il y a un risque à accueillir des militaires étrangers sur nos bases … oui, dans l’absolu … mais au XXIème siècle, nos armées sont en permanence imbriquées avec les armées alliées. C’est une réalité de tous les jours, irréversible à mon avis.
      3) Et je ne pense pas enfin que d’accueillir des Allemands sur la BA123 à Orléans soit pire que d’acheter clé en main des C130J bourrés de boîtes noires électroniques pour nos opérations spéciales 😉 !

    • SPAD dit :

      La B.A d’Orléans rattachée à la DGSE, c’est nouveau ça!

  8. ScopeWizard dit :

    de mulshoe
    « Petite question d’un complet néophyte. Quels sont les avantages ( et les inconvénients) d’un avion à décollage vertical ? »

    On ne vous a pas oublié ! 😉

    Je vais essayer de vous répondre plus ou moins :
    concernant un Avion à Décollage et à Atterrissage Vertical ( ADAV ) ou Vertical Take Off and Landing ( VTOL ) les avantages sont que cet appareil n’a pas besoin d’une longue piste bétonnée et vulnérable.
    Il peut être déployé n’importe où et opérer d’une simple cour intérieure , être dissimulé dans les forêts et décoller à partir d’une clairière sommairement aménagée etc…. Une petite infrastructure peut suffire à sa maintenance et à son armement. Enfin , il peut également être embarqué sur un porte-avions ou autre navire apte à le mettre en oeuvre .

    Au chapitre des inconvénients , ce sont des avions beaucoup plus délicats à piloter dont la consommation de carburant, à cause de la puissance du moteur qui doit permettre la sustentation , est souvent très élevée au décollage .
    Atteindre un niveau de performances équivalent à celui des avions dits classiques est plus difficile à obtenir et donc la phase d’étude et d’essais est souvent plus complexe ; ce qui fait qu’on peut obtenir au final un avion cher aux performances limitées , notamment l’autonomie qui peut être fortement réduite.
    Un exemple tout simple : lorsque la Royal Navy s’est séparée en 1978 de ses derniers F-4 Phantom II de fabrication US , elle s’est retrouvée avec le seul Harrier jusqu’à la guerre des Malouines en 1982 . Ces avions , bien que très performants en attaque Air/Sol étant de conception relativement peu récente ne disposaient pas d’une autonomie satisfaisante étant donné que fréquemment ils devaient descendre à très basse altitude où leur consommation de carburant est la plus élevée à cause de la résistance à l’avancement provoqué par la densité de l’air ( qui est bien plus importante à basse altitude ) où ils devaient impérativement voler s’ils ne voulaient pas être repérés par les systèmes de détection (RADAR ) adverses . Et pour qu’ils réussissent à mener à bien les différentes missions qui leur étaient assignées , les Américains ont dû en toute hâte faire parvenir un stock de missiles Air/Air qui a permis aux pilotes Anglais de sortir le plus souvent victorieux lors de confrontations meurtrières avec les Dagger ( Sorte de Mirage III Argentins ).
    Le Harrier , conçu plus spécifiquement à l’appui-sol s’est alors transformé en chasseur afin de pouvoir combattre à armes égales les chasseurs de l’ennemi. Je crois que les missiles livrés furent des Sidewinder à courte portée destinés au combat rapproché . Il est à noter que les pilotes Britanniques s’acquittèrent avec Brio de ce type de missions .
    Suite à tout ceci , Américains et Britanniques décidèrent de travailler sur un projet commun et de mettre au point une version très améliorée du Harrier. Point très intéressant , le Harrier a également équipé en grand nombre l’USMC ( US Marine Corps ) le Corps des Marines Américains . Le fait est suffisamment rare pour être souligné ; l’armée US étant le plus souvent que possible équipée de matériel US .
    Enfin , je ne connais pas d’avions ADAV biréacteur ; pour la sustentation , de petits réacteurs pouvaient équiper certains modèles ( Balzac , Yak 36/38 ) mais pour l’avancement sur le plan longitudinal je ne connais que de très puissants mono-réacteurs et le F35B , par ailleurs de conception très originale , n’échappe pas à la règle.
    Dans le but de contrer la consommation excessive au décollage , les pilotes font d’abord rouler leur machine sur quelques dizaines de mètres. Celle-ci peut alors s’élever en étant plus lourdement chargée tout en gagnant de l’autonomie pour la mission à accomplir . Ces appareils sont désignés STOL ( Short TakeOff and Landing ) .

    Pour finir , je ne serai pas catégorique concernant la manœuvrabilité ou la maniabilité des avions ADAV . Je laisse le soin à quelqu’un d’autre de le faire. En espérant ne pas avoir été trop ardu ni trop digressif.

    Bien à vous ! 🙂

    • Zayus dit :

      @ScopeWizard:
      .
      C’est ici hors sujet…
      .
      Personnellement,
      je vous répondrai sur un sujet qui traite de cette question, comme je le disais à Jyb sur le dernier sujet concernant Dassault en Inde :
      Polluer tous les sujets qui traitent d’aviation en nous rapportant systématiquement le sujet polémique F-35, ou ici F-35B, devient très très lourd.
      .
      Vous avez un nombre pléthorique de sujets qui traitent directement du F-35B sur ce site qui avec non-moins de commentaires polémiques peuvent constituer un faisceau de réponse à vos questions.
      .

      • ScopeWizard dit :

        @Zayus

        Allons allons cher Zayus ne nous énervons pas !… 😉

        Vous vous méprenez : je comprends la raison de vos remarques mais sachez qu’avant de poster , j’ai demandé s’il était possible de le faire à Laurent afin de répondre à une question posée par mulshoe qui n’avait pu obtenir de réponse puisque les commentaires ont été fermés à peine avais-je fini de la rédiger . Ce que je trouvais dommage ( égo , vanité , frustration … des petites choses comme ça … 😉 )
        Ceci explique cela .
        C’est Laurent qui a pris la décision finale de le publier .
        De mon côté , je ne me serais pas laissé aller à être hors cadre sans autorisation , cela va de soi .

        • ScopeWizard dit :

          « Polluer tous les sujets qui traitent d’aviation en nous rapportant systématiquement le sujet polémique F-35, ou ici F-35B, devient très très lourd. »

          Et puis , il n’y a pas plus de pollution que de saxophones à roulettes , puisque je suis lourd , je vous trouve aussi léger qu’un pachyderme sur un pont népalais , NA !
          Nooon Mais …! 🙂

        • Zayus dit :

          D’accord ScopeWizard,
          mais comme je l’indique vous êtes loin d’être le seul à nous évoquer constamment le F-35.
          .
          Le F-35 a ici cette faculté de déclencher des polémiques à n’en plus finir, c’est aussi pour ça que j’évoquais une forme de « pollution » sur un sujet qui comme ici traite du projet de C-130J allemands, n’ont rien à voir.
          .
          Je vous évoquerai les ADAC, ADAV, VTOL, STOVL, STOL et même des Harrier et F-35 avec plaisir, mais sur un sujet directement lié à ces thèmes.
          .

          • ScopeWizard dit :

            @Zayus

            Bien Chef !
            Le Chef c’est le chef …
            Tassin ! où t’as mis le manuel ? 😉

          • ScopeWizard dit :

            « Je vous évoquerai les ADAC, ADAV, VTOL, STOVL, STOL et même des Harrier et F-35 avec plaisir, mais sur un sujet directement lié à ces thèmes. »

            Ah ben alors là , j’attends quelques tomes … Faites chauffer doigts et clavier …

  9. mich dit :

    Est ce que l’on pourrait envisager le pendant coté hélicoptère lourd avec l’ Allemagne qui se renseigne pour acheter des CH53 K ?d’ailleurs je suis surpris que l’ Allemagne semble vouloir rester sur le CH53 ,alors que la majorité des forces européennes adopte le chinook .A suivre.Maintenant que tout le monde veut mettre un peu de sous à la poche ,c’est pas le moment de dilapider tout ça à tort et à travers comme aime le faire certains état major .

  10. Specht dit :

    L’initiative est logique, en plus de partager les frais nous renforcerons une coopération franco-allemande déjà bien entamée avec le Tigre. Ce Jean-Yves Le Drian aura décidément été l’un des meilleurs ministres de la Défense de la Vème République.

  11. revnonausujai dit :

    oulah, la presse de 1914 nous apprenait que les teutons étaient fourbes et vicieux; c’est une tendance lourde, comme la légereté des gaulois et une tendance naïve à croire l »ennemi sur parole ( cf Vercin et César) La nature des choses a t elle vraiment changé ?

    • Zayus dit :

      Vos références appartiennent systématiquement au passé, sortez de votre nostalgie du XXe siècle revnonausujai…

      • revnonausujai dit :

        « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre. »
        Winston Churchill
        Par ailleurs,
        1. si vous tirez vos références de l’avenir, pas étonnant que le bateau tangue !
        2. le jour où j’aurai besoin de vos conseils, je vous sonnerai !

        • revnonausujai dit :

          ps : jaquattali, sors de ce corps !

          • Zayus dit :

            BHL sors de ce corps !

          • ScopeWizard dit :

            @revnonsausujai

            Pour moi , ils s’y sont mis à plusieurs !
            Les déloger tous de ce corps ne va pas être évident …
            Il faut rappeler le Père Lankester Merrin ! 😉

        • Zayus dit :

          @revnonausujai:
          .
          Ce n’était pas un conseil mais simplement un constat.
          Et sachez observez la nuance entre des références au passé forcément utiles, et des références au passé « systématiques » qui deviennent dès lors synonymes d’enferment dans la nostalgie.
          C’est pourtant simple à comprendre.

          • revnonausujai dit :

            vous remarquerez que je ne parle ni de Jeanne d’Arc, ni de Bayard pour flétrir Britanniques ou Italiens.
            vous « constatez » avec un verbe à l’impératif , vous ? on en apprend tous les jours !
            Par deux fois, et il y a encore des vivants pour s’en souvenir, le boches, schleuhs, huns, teutons, au choix, ont tenté d’asservir le reste des états et peuples de l’Europe par la force des armes; heureusement, leur arrogance et un sentiment de supériorité mal placé les ont conduit à outrepasser leurs capacités.
            pour leur troisième tentative, ils ont changé l’angle d’attaque et ils jouent l’économie.
            Cependant, l’objectif reste le même: concentrer la puissance économique dans le vaterland et réduire les autres états à des producteurs agricoles et parcs d’attraction pour seigneurs en goguette.
            il suffit de voir comme la chancelière a unilatéralement ouvert la vanne à clandestins, sans se préoccuper des voisins parce qu’elle pensait que c’était bon pour l’Allemagne !
            que vous le vouliez ou non, Deutschland über alles est toujours en vigueur !

          • Zayus dit :

            @ revnonausujai:
            .
            de quel « constatez » parlez-vous ?
            C’est à « sachez observez » que la faute d’orthographe qui est plutôt une coquille, est à signaler.
            D’ailleurs c’est le justement le fait que ce verbe « observez » ne soit pas ici à l’impératif qui est à souligner, contrairement à ce que vous écrivez 😉 !
            .
            « …vous remarquerez que je ne parle ni de Jeanne d’Arc, ni de Bayard pour flétrir Britanniques ou Italiens. »
            Certes, vous nous renvoyez à des références du XXe qui appartiennent à une nostalgie toujours vivante, et c’est bien le caractère systématique de votre nostalgique que je critique.
            .
            Le reste de votre développement au sujet de français qui haïssent les « boches » n’est que fantasme.

          • revnonausujai dit :

            zayus
            post du 5 octobre,c’est bien vous qui dites faire un constat et non donner un conseil ?
            je ne pinaille en principe pas l’orthographe, ça peut venir d’une erreur clavier; en revanche , l’utilisation inappropriée des conjugaisons verbales change le sens de la phrase !
            libre à vous d’être en adoration devant les allemands, mais prétendre que leur volonté de puissance est une chose du passé me semble faire preuve d’aveuglement . de l’euro fort aux magouilles airbus , en passant par le traitement infligé aux grecs au mépris affiché pour les pays du sud et à ‘affaire des clandestins, tout montre qu’ils persistent jusqu’à aujourd’hui.
            J’ai applaudi à l’écroulement de l’urss et je pense toujours que ça a été une bonne chose; toutefois , il y a une conséquence néfaste : l’Allemagne était bien plus jolie quand il y en avait deux ,
            la Prusse a toujours été un trublion rapace et dominateur, et ils ont refilé le virus aux autres allemands; non, non, rien n’a changé, tout a continué

          • revnonausujai dit :

            ps: je n’ai pas écrit que les Français haïssent les boches, nous sommes trop gentils; en revanche, je pense que les allemands méprisent tout ce qui n’est pas eux même , la notion de race supérieure reste vivante chez eux; pour avoir vécu en Rhénanie Palatinat, j’ai constaté qu’ils haïssaient les Américains et qu’ils méprisaient les Français qu’ils cotoyaient

      • ScopeWizard dit :

        @Zayus

        Nostalgie quand tu nous tiens … Ah le temps jadis … c’était le bon temps , tiens !

        • Zayus dit :

          Celui de « la légèreté des gaulois » et de « la presse de 1914 nous apprenait que les teutons étaient fourbes et vicieux » …

    • PierreRocher dit :

      Ils étaient pas un Germain les Francs ?

  12. wrecker47 dit :

    Coopération Franco-Allemande ?
    Aussi longtemps que nous ferons l’un et l’autre partie de l’OTAN rien ne pourra vraiment être mis à plat … L’influence Américaine pèse, et continuera à peser sur nos choix et nos relations …

  13. nonmaisdisdonc dit :

    Je pensais avoir compris que c’était déjà l’objet de la création et le rôle de l’EATC ? J’ai du louper un épisode du film ?

    • Lagaffe dit :

      L’un n’empêche pas l’autre. On mutualise pour la MCO mais on peut aussi se rattacher à l’EATC.
      D’ailleurs l’Italie a rejoint l’EATC en janvier dernier, et l’Italie à 22 C-130J, on devrait pouvoir travailler ensemble ou pour le moins passer des commandes de pièces détachées en commun.

  14. ScopeWizard dit :

    Tout ceci me conforte dans l’idée que les problèmes de l’A-400M sont particulièrement sérieux … Venant d’Airbus , cela ne m’étonne absolument pas .
    Ca fait déjà un bail qu’on a « emprunté » quelques Transall encore en bon état aux allemands tant les nôtres sont rincés , essorés !
    Cette histoire de « mutualisation » et de commande commune ne me dit rien qui vaille … Bon , comme on dit : affaire à suivre …

    • Zayus dit :

      @ScopeWizard:
      .
      La commande française de 4 C-130J (qui pourrait en voir 4 autres supplémentaires…) ayant déjà été cruellement ressentie, il certain que cette annonce allemande représente effectivement un message très négatif lancé en direction d’Airbus et de l’A400M dont on espère pas de réelles améliorations dans des délais à court-terme…

      • ScopeWizard dit :

        @Zayus

        Même si je sais quelques trucs , l’avion ne me passionnant pas plus que ça , quels sont ses problèmes au juste ? Moteurs , radar ?
        Ce que j’ai constaté ( et qui quelque part m’a fait bien plaisir ) c’est que sa voilure ressemble à s’y méprendre à celle du prototype Bréguet 941 S de transport moyen ( 45 bonshommes environ ) aux performances en atterrissage et décollage absolument époustouflantes ! Moins d’une centaine de mètres pour décoller et atterrir soient les dimensions d’un terrain de football !
        L’avion datant de la fin des années 50 , j’avoue être assez surpris . Je crois que le concept reposait sur une interaction entre les hélices et les ailes et qu’avec un seul moteur l’avion pouvait s’envoler vu qu’il suffisait qu’un moteur tourne pour que cela soit possible .
        En savez-vous davantage ?
        Merci ! 🙂

        • SPAD dit :

          Sur le 941, la transmission des 4 moteurs était relié permettant de souffler de manière homogène l’aile de l’avion. Améliorant de fait la sustentation.

          • ScopeWizard dit :

            @SPAD

            OK mais alors pourquoi n’y a t-on pas donné suite ?
            Il parait qu’il marchait bien . Pas assez rapide ? Autonomie ?
            Une longue mise au point aurait-elle suffi ou les politiciens s’en sont-ils mêlés au détriment du projet ?
            Qu’est ce que nous avions d’équivalent à l’époque ? Les Frégates Nord 262 et après ?
            A t-il fallu attendre l’arrivée des CASA 235 ou les Noratlas faisaient-ils l’affaire ?
            Ca reste bien mystérieux … Et dommage !

          • Zayus dit :

            @ScopeWizard:
            .
            Ce sont les couts de fonctionnement et notamment de MCO qui ont dissuadé l’exploitation aussi bien civile que militaire de cet appareil au concept novateur.
            C’est ce constat après plusieurs années d’essais qui conduisit directement à l’abandon de ce programme.

        • Zayus dit :

          @ScopeWizard:
          .
          « …sa voilure ressemble à s’y méprendre à celle du prototype Bréguet 941 S… »
          Décidément « ADAC/STOL quand tu nous tiens » 😉 …
          Ne perdez pas de vue que le C-130 est programme antérieur au Bréguet 941 et que si vous voulez établir un lien entre cet avion français et les USA, retenez que le Breguet 941 vit un prototype produit sous licence par McDonnell Aircraft sous la désignation McDonnell 188 destiné à l’exploitation civile :
          https://www.flickr.com/photos/23032926@N05/8247826130

          • ScopeWizard dit :

            @Zayus

            Merci de vos réponses toujours instructives d’un passionné ! 🙂
            C’est la voilure de l’A400M qui ressemble à s’y méprendre à celle du Bréguet 941 pas celle du C-130 ( du moins c’est ce que je voulais dire ) ; effectivement le lien m’a permis de voir qu’il avait fait des petits ! Comme quoi il devait quand-même susciter l’intérêt quant à ses qualités et la viabilité d’un tel projet .
            A regarder de plus près la photo de l’avion américain , en blanc et tout ça , je trouve qu’il a des airs d’avion soviétique …

      • Spirit of Bercy dit :

        @Zayus, j’aurais tendance à nuancer votre dernière affirmation.
        1°) Oui, il s’agit d’un signal adressé par les États à Airbus. Là, d’accord avec vous, c’est un message politique : « Tom, bouge toi le c… pour me sortir des avions opérationnels ».
        2°) Mais « dont on n’espère pas d’amélioration à court terme » me semble relever de l’affirmation gratuite voire malveillante.
        Passons en revue quelques chantiers :
        a) le développement et la qualification des capacités tactiques : ça n’a jamais aussi bien marché qu’en ce moment, certes en retard, mais pas un mois sans qu’on engrange quelques briques supplémentaires ;
        b) la sortie de la panade des boîtiers réducteurs (propeller gear box, PGB) : une solution palliative a été qualifiée, elle est déjà en cours de monte sur les avions qui passent en rétrofit. Ca n’est pas la panacée, évidemment, mais on peut attendre sereinement le re-design d’une PGB pérenne à l’horizon 2019-2020 ;
        c) sur les chantiers de rétrofit vers le SOC1.5 : la chaîne de Getafe tourne à plein régime. Il y aura évidemment quelques retards de livraisons, mais guère plus d’un mois ou deux, rien de calamiteux.
        Au bilan, je pense qu’à l’inverse, le programme est quasiment sorti d’affaire sur le plan technique et industriel… RdV Mi-2017 pour savoir si le plan Hexagone a marché ou pas.
        Quant à s’acheter 4C130J de plus (pour le prix 8 A400M, ne pas oublier ce paramètre) … pourquoi pas … mais il faudra me dire combien de frégates, d’escadrons Rafale ou de GTIA Scorpion en moins !

        • Zayus dit :

          Les 4 (+ éventuellement 4 en option) C-130J en question (dont 2 KC-130j) sont des versions spécialisées du C-130J dont le prix est forcément plus important que celui des A400M SOC 1.5 qui correspond à un standard.
          .
          Quant aux standards de l’A400M qui autoriseront le parachutage automatique par les deux portes latérales, et celui devant permettre le ravitaillement en vol des hélicoptères, nous serons bien en 2021/2022 le temps de valider et qualifier les prototypes en question qui ne sont toujours pas produits avant 2019/2020 comme vous le précisez vous-même.
          .
          Or un appareil validé en 2022, c’est un appareil qui n’entrera pas en service avant 2023/2024.
          Observez qu’un délais entre 6 et 7 années d’attente, n’est pas ce qu’on désigne du « court-terme » sur un programme qui a déjà plus de 5 ans de retard…
          .
          De fait, les C-130J commandés par la France seront de 2017 à 2019…
          « 2019 », quand nous aurons peut-être un prototype d’A400M cable de ravitailleur un hélicoptère en vol…

  15. Ob dit :

    Je pensais les appareils destinés aux forces spéciales héliportées . Les allemands peuvent et veulent vraiment être associés à ces opérations sensibles ?

    • Zayus dit :

      N’avez-vous pas compris qu’il s’agira seulement de MCO mutualisée ?

      • Ob dit :

        Je connais pas trop non . Ça veut dire que chacun peut piocher dans le stock d’avion pour sa propre utilisation indépendament des objectifs de l’autre c’est ça ?

        • ScopeWizard dit :

          @Ob

          A plus ou moins long terme , ça pourrait y ressembler , ouais … bien vu ! 🙁

        • Zayus dit :

          Ça veut surtout dire que les allemands comptent bien sur le support de la flotte française de C-130 toutes versions confondues sachant que contrairement à la France l’Allemagne n’aligne pas de C-130.
          .
          les allemands désire simplement faire l’économie d’une structure de soutien seulement destinée à 4 ou 6 C-130, ni plus, ni moins…
          .
          N’y voyons pas « UNE ÉTAPE ESSENTIELLE FONDATRICE DE L’EUROPE DE LA DÉFENSE » 🙂 …
          .
          Je suis persuadé que certains y croient, en plus 😉 !

          • Zayus dit :

            Les allemands désireNT simplement faire l’économie d’une structure de soutien seulement destinée à 4 ou 6 C-130, ni plus, ni moins…

        • LeGaulois dit :

          Dans le cadre de l´OTAN certainement, la plupart des équipages d´AWACS ont principalement des allemands à bord.
          Cependant mettre des pilotes allemands dans un coucou pour une mission franco-francaise me semble hasardeux.
          Quand à mettre des pilotes francais sur un C-160D, c´est carrément du « no go ».
          A voir comment celà và se passer.

          • ScopeWizard dit :

            @LeGaulois

            Pourquoi principalement des allemands selon vous ?
            « no go » ? Why ?
            Please 🙂