Le Commandement du Territoire national de l’armée de Terre a été créé

comtn-20160603-2

Pendant que, au nord d’Orléans, le 12e Régiment de Cuirassiers d’Olivet se portait au secours des victimes des innondations dans le cadre de l’opération Moïse, l’armée de Terre a créé administrativement, le 1er juin, deux nouveaux commandements, à savoir ceux des Forces spéciales Terre (CSFT) et du Territoire national (COM TN).

Pour le premier, il ne s’agit pas stricto sensu d’une création puisque sa structure repose sur la Brigade des Forces spéciales Terre (BFST). En revanche, le second, qui, comme son nom l’indique, sera dédié aux missions intérieures de l’armée de Terre, est une nouveauté.

comtn-20160603Prévu par le plan « Au Contact », le COM TN « concrétise la prise en compte par l’armée de Terre de l’évolution de la menace sur le territoire national, à travers notamment un rééquilibrage de son offre stratégique ». Il s’agira d’un « pôle d’excellence » dédié à l’anticipation, à la réflexion, à la préparation et l’engagement opérationnel sur le territoire national.

Doté d’une composante opérationnelle, ce commandement devra aussi, le cas échéant, être en mesure de renforcer en urgence les états-majors interarmées chargés de la conduite des opérations sur le territoire national.

Installé à l’École militaire, à Paris, le COM TN est placé directement sous l’autorité du chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT). Il sera commandé par le général de division Gaëtan Poncelin de Raucourt. La cérémonie officialisant la création de ce commandement aura lieu le 19 octobre prochain.

« Quand le chef d’état-major de l’armée de Terre a présenté son modèle ‘Au contact’, les premières attaques de Paris n’avaient pas encore eu lieu. Pourtant, dans les 13 piliers qui en constituaient l’ossature, apparaissait clairement un échelon de commandement TN. Le général Bosser avait compris que le territoire national serait un des grands enjeux de l’armée de Terre. Mais pour rendre le projet cohérent, il était nécessaire de disposer d’un commandement dédié », explique le général Poncelin de Raucourt, sur le site de l’armée de Terre.

Pour rappel, le plan « Au Contact » a été publiquement présenté en mai 2015 par le CEMAT, qui en avait donné les grandes lignes quelques semaines plus tôt lors d’une audition au Sénat. Soit, après les attentats commis les 7 et 9 janvier à Paris et le lancement de l’opération intérieure Sentinelle.

Outre cette dernière, l’armée de Terre prend part à d’autres missions intérieures, comme Héphaïstos (lutte contre les incendies de forêts) et Harpie (en Guyane, contre l’orpaillage clandestin). Comme lors des innondations dans le Loiret, elle est aussi sollicitées pour intervenir en cas de catastrophes naturelles, industrielles ou sanitaires.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Pat

  2. de Pat

    • de Anthony

      • de Pat

    • de BNT

  3. de auxsan

  4. de MP3

  5. de Eagle 4

  6. de Daniel Chollet

    • de wagdoox

  7. de Clavier

  8. de wrecker47

  9. de Frédéric

  10. de 1812

  11. de 6pions

    • de Jm

  12. de Albatros24

  13. de platane

  14. de Sempre en Davant

  15. de Elmin

  16. de Roger Dubreuil