Les Philippines et la France ont signé un accord de coopération militaire

philippines-20160516

Récemment, le Japon a accepté de louer 5 avions TC-90 (une version du Beechcraft King Air) de ses forces d’autodéfense maritime aux Philippines afin de remédier à un déficit capacitaire de ce pays dans ce domaine. En outre, Tokyo devrait aussi aider Manille à former des pilotes ainsi que le personnel technique nécessaire à la mise en oeuvre de ces appareils.

Plus tôt, les Philippines et les États-Unis avaient revu un accord de défense conclu en 1951 afin de renforcer leur coopération militaire. Les forces américaines sont désormais autorisées à prépositionner des équipements dans l’archipel et à avoir accès à 5 bases, dont celle de Clark, abandonnée par les forces américaines en 1991.

N’ayant pas les moyens d’investir dans sa défense, Manille cherche donc à établir, voire à renforcer, des coopérations militaires. Pour Manille, il s’agit de répondre aux ambitions de Pékin en mer de Chine méridionale, les deux capitales ayant des différends territoriaux, dont un concerne le récif de Scarborough, que l’armée chinoise aurait l’intention de « militariser » après en avoir pris de facto le contrôle. La Cour permanente d’arbitrage (CPA) de la Haye devra a été saisie par le gouvernement philippin.

C’est dans ce contexte qu’un accord de coopération de défense entre les Philippines et la France a été signé la semaine dernière, deux jours après la victoire de l’avocat populiste Rodrigo Duterte (surnommé le « Trump philippin ») à la dernière élection présidentielle.

« Cet accord de coopération servira de cadre au développement des relations entre les services de la défense et les forces armées françaises et philippines, ainsi qu’à la promotion de la coopération de défense bilatérale en matière d’équipement de défense, de logistique et d’industrie de défense », a expliqué l’ambassade de France à Manille.

En outre, cet accord, signé par l’ambassadeur de France aux Philippines, Thierry Mathou, et le ministre philippin de la Défense, Voltaire Gazmin, prévoit « une coopération renforcée à travers des visites de haut niveau, des consultations sur la politique de défense, des formations et exercices de renforcement des capacités, des échanges d’informations, et le développement d’une coopération navale. »

Cet accord a été décrit par M. Gazmin comme étant « essentiel pour répondre aux différentes préoccupations des Philippines en matière de défense et de sécurité. »

 

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Clavier

    • de Desway

  2. de Lagaffe

  3. de Albatros

    • de nonmaisdisdonc

  4. de LS

    • de Jak0Spades

      • de claude

  5. de Hubisan

    • de Beachcomber

  6. de nico76

    • de Maotchao

  7. de Frédéric

  8. de Lecteur alpha

  9. de zaccarie

  10. de Caton

  11. de Jym