Pour le Pentagone, la phase visant à affaiblir Daesh est terminée

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

31 contributions

  1. Albatros dit :

    Faudrait d abord tarir la source de financement de Daesh dans les pays du Golfe arabique.
    Ça c est moins facile

  2. ALY dit :

    Et contrôler la frontière turque!

  3. Dudule dit :

    Tout de manière il était impossible qu’un groupe s’attaquant à tous les autres acteurs finisse par s’en sortir ! La prise de Mossoul risque d’être sanglante…
    —-_—–_——-_——–
    Totalement HS mais hier au-dessus de Clermont-Ferrand est passé un gros transporteur Chinook en provenance du Sud. (J’ai pas pu voir s’il était US ou anglais)
    Que fait un pareil oiseau au-dessus de notre territoire ?

  4. fgni dit :

    Ils sont toujours optimistes, est-ce cette fois pour donner une belle couleur au CV de OBAMA pour la fin de son/ses mandats??
    On sait ce qu’il en est et en Afghanistan et surtout en Irak , bon pour ce dernier les BUSH sont dans le coup aussi ;
    Inutile de claironner rien n’est terminé

    • Nico St-Jean dit :

      @ Fgni

      Hum je ne comprend pas trop votre raisonnement. Savez-vous au moins combien de talibans les américains ont éliminé au total ? Combien de milliards ils ont investi en Afghanistan ? Savez-vous quel est l’enjeu de cette guerre au moins ? Ce qui arriverais dans toutes la région si ont laisseraient les talibans prendre le contrôle du pays ? Déclenché la guerre en Afghanistan auras probablement été le seul bon coups de G.W. BUSH dans ça carrière. Sans cela depuis 2002 les talibans serais en contrôle du pays et dieu sait le nombre d’attentat qu’ils auraient pu planifier en toute sécurité. Bref non les talibans non pas abandonné et oui l’armée afghane connais des difficultés mais de la à remettre en cause cette guerre vous-poussez. Puis pourquoi  »les BUSH » ? il me semble que BUSH père n’a absolument rien a ce reproché ! La guerre de 1991 était sous mandat onusien dans le but d’arrêté un fou qui n’aurait jamais du continué sa dynastie après cette guerre.

      • aleksandar dit :

        Vous confondez talibans et DAESH et ce n’est absolument pas la même chose. Les talibans sont purement afghans et n’ont aucune visée expansionniste.
        La guerre en Afghanistan est un échec complet, le pouvoir a Kaboul ne contrôle que Kaboul, les talibans ont toujours contrôlé le pays, et l’armée afghane………..autant ne pas en parler.

      • batgames dit :

        l’enjeu de la guerre était et reste toujours d’établir des bases amerloques partout sur le cordon pour encercler les russes et les priver de leurs débouchés gazier et pétrole depuis que les oligarques copain de SOROS se sont fait virer de russie ,voilà le vrai enjeu ..les islamistes ne sont que des idiots utiles de la politique amerloques …
        la guerre froide n’est pas terminer du tout ,elle a repris …

      • Jeb Stuart dit :

        Les Talibans et DAESH n’ont pas les mêmes objectifs.
        DAESH prône l’instauration du califat à l’échelle mondiale, les talibans dans leur pays. Il sont d’ailleurs en lutte l’un contre l’autre en Afghanistan.
        Leur grosse bêtise fut d’avoir accueilli un Ben Laden qui n’avait pas les mêmes objectifs.
        J’exècre talibans et Daesh, mais il ne faut pas les confondre.

    • Zayus dit :

      Un optimisme partagé par Poutine en Syrie 😉 !

    • batgames dit :

      pour tuer la guerre il faut dégommer toutes les fabriques de balles et de Kalachnikov du monde entier ,je vous la souhaite émile ….
      …en clair foutre en l’air Poutine serait le mieux selon les amerloques mais çà ,c’est une autre guerre plus sournoise dans l’ombre à mener politiquement à l’intérieur du pays …

      • Jeb Stuart dit :

        Encore un obsédé de Poutine.
        Les plus gros vendeurs d’armes ce ne sont pas les Russes.
        Et il me semble que la France en vends pas mal aussi, des armes. Y compris aux Saoudiens et autres gouvernements pas très démocratiques.
        Mais chut, dans ce cas là, faut rien dire…

  5. Erwann dit :

    Moi j’ai l’impression que Daesh prend de la graine chaque seconde.

    • Zayus dit :

      Quand daech perdra à plus ou moins long terme, tous ses territoires conquis depuis 2005/2014 en Irak et depuis 2013 en Syrie, ses moyens d’actions vont naturellement se reporter sur les attentats terroristes…

      • Maotchao dit :

        Zayus
        C’est bien là le gros problème à venir.
        Actuellement, tant du côté syrien que du côté irakien, vaincre l’ennemi, consiste a récupérer les zones qu’il tient.On crie victoire a chaque ville, pourtant cette phase n’est pas la plus compliqué a gérer.C’est un rapport de forces militaires, ou l’objectif est simple et ou on sait quoi faire.
        Daesh finira par perdre ses territoires, tout d’abord en Irak, puis en Syrie.Ce moment signifiera la fin de notre engagement direct.
        Mais les islamistes ne disparaîtront pas, ils agiront dans l’ombre et on risque de voir émerger en Irak, a nouveau une guerre a coup d’attentats et d’attaques sporadiques dans les villes pourtant « sous contrôle ».
        En Irak il y aura toujours un gouvernement chiite qui alimentera le terrorisme sunnite et je doute qu’une fois la fin des offensives, le retour des habitants, que ces derniers auront une formidable situation pour recommencer leur vie, très vite on oubliera la guerre, on accusera le pouvoir de ne pas avoir reconstruit les villes, cette haine sera exploité par les islamistes « oubliés »…
        .
        En Syrie, c’est encore bien plus compliqué et le conflit risque de durer encore longtemps après que son voisin irakien ait terminé sa « reconquête » territoriale.Assad, qui reste une cause du conflit, alimente et alimentera toujours la haine de beaucoup de ses opposants.Car nul ne peut nier que ceux qui combattent actuellement en Syrie, ne sont que des étrangers venu de Turquie et qu’une fois battu, le pays sera libéré.Le conflit n’a pas commencé par une invasion extérieur, mais par une crise intérieur dans laquelle on ne peut pas dire qu’elle a réussit a s’éteindre.En Syrie on recherche aujourd’hui une paix infaisable, car celui qui a préféré plonger le pays dans la guerre plutôt que d’abandonner son pouvoir, refuse toujours de partir, pourtant c’est bien la première exigence de ceux d’en face, aujourd’hui bien plus qu’en 2012 où on voulait juste réformer le pays…
        La lutte continuera encore et encore et il serait intéressant de voir comment on justifiera la poursuite du combat lorsque l’EI aura disparu physiquement du radar.Car même si Assad finit par l’emporter sur le terrain, ce qui paraît impossible tant la tâche est immense et les ressources s’épuisent, malgré les renforts des alliés Russes, iraniens et des milices chiites dont le Hezbollah est le principal acteur, comment va t-il gérer l’après? Il va tenir toute la Syrie avec quoi? une fois que ses alliés seront rentrés chez eux, il ne restera pas grand chose avec tout ces opposants qui commenceront par s’articuler localement avec les immenses quantités d’armes qui circulent dans le pays.
        Ce qui attend la Syrie, bien plus que l’Irak, c’est que les forces d’Assad soient considérés comme les américains en Irak lorsqu’il a fallu maintenir sa présence.C’est sûre que ce n’est pas a Lattaquié, où on aime bien montrer aux caméras une population acquise a la cause du président qu’on verra cela.
        .
        Autre chose concernant l’Irak et la Syrie, mais également la Turquie, c’est la question Kurde.Moi, j’y vois depuis un moment l’opportunité pour les kurdes de gagner en autonomie et de s’éloigner des troubles qui surviendront après la « reconquête ».D’ailleurs qui prendra Mossoul? l’armée irakienne ou les Kurdes? le sait-on déjà vraiment?
        Les kurdes profiteront pour obtenir très certainement une indépendance, en tout cas déjà du côté irakien.Comment Bagdad réagira? sachant que de grosses réserves pétrolière s’y trouvent? A terme je pense que les occidentaux et même les monarchies du golfe se tourneront vers les kurdes au détriment de Bagdad qu’on « abandonnera » au voisin Iranien.
        En Syrie, il est difficile a prévoir ce qui risque d’arriver, pourtant la zone kurde, risque fortement d’obtenir une certaine autonomie, soit par une fracture de l’ensemble de la Syrie, soit par un accord sur du fédéralisme.
        Quoi qu’il en soit, il y aura du changement géostratégique avec le cas kurde.
        .
        Pour nous, intervenant extérieur, l’objectif c’est de reprendre les territoires de Daesh, pour ceux la bas, les défis qui suivront seront sans doute très complexes a résoudre sans pousser a d’autres affrontements autour de ces nouveaux intérêts.

        • aleksandar dit :

          Que l’avenir de la Syrie ne soit pas rose c’est un fait mais une fois de plus vos affirmations manquent de preuve.
          Pouvez vous quantifier  » tous ces opposants ?  »
          Parce que pour le moment 70 % de la population syrienne vit dans les zones contrôlées par Bachar el Assad.
          Cela fait une majorité démocratique.
          Mon service de renseignement me dit même que sa cote de popularité est supérieure a celle de Hollande.

          • Maotchao dit :

            Vous voulez des preuves de quoi? voyez la situation actuelle de la Syrie pour preuve.
            Malheureusement, vous êtes de ceux qui très certainement ne voyez qu’une bande de terroristes venant de l’étranger et étant financés par les saoudiens.Pour vous ce sont eux les responsables et dès lors qu’ils seront morts, la paix pourra s’installer.
            Visiblement vous n’avez pas suivi ce conflit depuis le début comme il se devait, sinon vous ne chercherez pas des « preuves ».Vous vous souviendriez de ces manifestations de syriens qui s’étendaient a travers tout le pays et qui se sont fait massacrés.
            Puis vous auriez remarqué que petit à petit ils ont pris les armes et que cela s’est transformé en une guerre civile dans laquelle, ni l’EI, ni Al Quaida ne faisait parler d’eux.Les occidentaux ont soutenu cette opposition, mais les idiots n’aimant pas réfléchir, aujourd’hui certains traduisent cela par un soutien a l’EI et a Al Quaida, que ce sont « nos amis qu’on arme et qu’on finance ».Oui l’abruti aime mélanger les informations qu’il ne maîtrise pas.
            .
            Pour rappel, la Syrie utile rassemble 70% de la population syrienne d’avant guerre (actuellement avec les millions de réfugiés…), par contre Assad ne contrôle pas l’ensemble de la Syrie utile.Prenez une carte, voyez si la province d’Idlib, si Alep, si Homs, Damas, Daraa, sont sous contrôle d’Assad.
            Il va falloir que vous comprenez que toutes ces zones sont en révoltes depuis des années, ce ne sont pas des étrangers parachutés par des C-17 américains via l’argent des saoudiens.Ces « révoltés », ce sont des syriens, ce sont majoritairement et quasi systématiquement des sunnites.
            Ces sunnites représentent 80% de la population syrienne.Allez donc me trouver des sunnites dans l’armée d’Assad aujourd’hui, dès le début ils ont tous désertés pour alimenter la rébellion, même les généraux sont partis en Turquie.Désormais Assad contrôle une armée qu’on aime dire « du peuple » (on met parfois en scène de jolies demoiselle, qu’on tire a leur pied pour donner l’impression qu’elles participent au combat… devant les caméras) mais qui est essentiellement composé d’Alaouite et pour lesquels, souvenez vous avant l’arrivée des russes, là ou Assad déclarait manquer de ressources…
            Et oui la petite communauté Alaouite a été saigné a blanc, le hezbollah (chiites), a rapidement dût abandonner sa politique de protection de la frontière libanaise pour s’enfoncer afin d’épauler l’armée syrienne a la dérive.Sans oublier l’arrivée des milices chiites d’Irak, d’Afgha, et les Iraniens, tous chiites!
            Comment croyez vous que cela est perçu par la population sunnite qui depuis des années vit sous les barils d’explosifs et les bombes du régime?
            Bien sûre l’immense majorité des populations sont des victimes, car elles ne peuvent pas se défendre et manifester son opposition a Assad, c’est la case prison, si ce n’est la case « disparu ».
            Si vous n’arrivez pas a comprendre le déchirement de la société syrienne, les dangers à venir en continuant s’obstiner que Bashar est le sauveur, que sans lui la paix ne peut pas revenir, c’est que vous ne comprenez rien.
            Vous voulez une victoire d’Assad car pour vous cela symbolisera une victoire de la Russie et un échec aux positions des occidentaux.
            La paix est impossible ainsi, le sentiment du gagnant de la minorité chiite et du perdant de la majorité sunnite ne va que créer de la tension et la création de milices attaquant les forces du régime pour se venger.
            Vous pensez qu’une fois l’EI et Al Nosra effacé sur le papier, tout le monde rentrera dans le rang? les villes vont se reconstruire dans la joie et la bonne humeur? non mais sincèrement, vous imaginez quoi?
            Va falloir que vous repreniez ce conflit depuis le début.Et cessez de vous abrutir avec de pseudo élection pour lesquelles, le résultat est connu d’avance et ou même pas la moitié du pays est en mesure de voter, ne vous laissez pas abrutir par les sondages d’opinions réalisés a Lattaquié ou dans les beaux quartiers de Damas.Ne vous laissez pas abrutir par l’excuse du « tous terroristes » permettant de mater tout le monde sans discernement.Tout cela n’est que la recherche de légitimité internationale, de l’opium qu’on balance aux peuples afin qu’ils se disent que c’est le « choix » des syriens, que leurs élections ne peuvent pas être différentes des nôtres …
            Ne pas faire croire que la popularité affiché est celle ressentit.Personnellement si en 1940, les allemands m’auraient interrogés dans la rue pour savoir si j’apprécie Hitler ou non, je dirai oui, car j’ai un doute sur ma sécurité en disant non.Donc dans un pays en guerre, la population se rangera toujours derrière celui qui occupe les rues.

          • Erwann dit :

            Maotchao, c’est votre opinion même si on voit que vous avez prit le temps, ca ne veut pas dire que vous détenez la réalité absolue que personne ne détient, d’autres peuvent penser autrement à propos de la situation en Syrie.

        • Zayus dit :

          Entièrement d’accord avec le développement de ce commentaire et avec le choix des interrogations qu’il pose.

      • Erwann dit :

        Zayus, dans ce cas il faut couper la tête du serpent.
        Une fois qu’il aura perdu sa tête, son corps ne pourra plus rien faire et une tête ca repousse pas.

        • Erwann dit :

          En gros, il faut traquer les dirigeants de Daesh, toutes ces personnes de qui émanent les ordres, détruire toutes les ressources de l’organisation ou plutôt les récupérées car ils ne pourront plus s’équiper de cette manière.
          Et surtout arrêter (mais je parle plus pour les américains) de venir mettre le merdier chez les autres, les peuples arabes veulent du changement, qu’ils se révoltent, qu’ils se battent comme nous l’avons fait par le passé.
          Si Daesh a dans l’objectif de faire sauter ces gars chez nous c’est que nous sommes dans le conflit, finissons ce conflit une bonne fois pour toute et laissons le Moyen-Orient se démerder ensuite.
          Oh et la Turquie aussi, va falloir s’occuper d’Erdogan quand on aura un peu de temps car son pays est une véritable source d’alimentation Daeshienne.

          • Maotchao dit :

            Vous allez voir comment qu’on va « rigoler » (entre guillemets) quand Daesh aura disparu des cartes, mais qu’il y aura toujours des attentats dans nos rues.On va bombarder qui? quoi?
            Le mal jihadiste est bien profond et n’importe quel loup solitaire peut devenir le chef d’une meute qu’il aura constituer a travers internet.
            Pour moi, il faut lutter activement sur internet, c’est l’essence de bien des problèmes a quoi on assiste aujourd’hui, c’est la cause de « l’internationale jihadisme »

          • Erwann dit :

            Mais Internet c’est encore pire, vous pouvez fermer autant de site que vous voulez sur une période donnée (il y a eu un millier de fermer depuis le 13 Novembre, j’ai vu ça dernièrement), il y en aura le même nombre qui va rouvrir sur la période suivante.
            Dernière solution, assez extrême, si le problème du Moyen-Orient dans son ensemble est incurable, que tous les pays européens se mettent d’accord pour financer la construction d’un énorme mur d’isolement du continent européen à l’est, qu’on interdise les vols passagers depuis le Moyen-Orient (malheureusement pour les hydrocarbures on aura toujours besoin d’eux) et ensuite resterait internet où on ferait ce qu’on pourrait.

          • batgames dit :

            la tête c’est l’arabie saoudite et le qatar et les monarchies du golfe ,quand on a un nid de serpent à sa porte on met le feu …on peut pas trier les bons des mauvais …
            une bonne bombe sur ce moyen orient de tarés et basta

            oups ,on est humaniste on peut pas bouhou hou …….alors venez pas vous plaindre ,on prend une drogue pour 100 ans au moins
            quénavo les blaireaux

    • Alpha dit :

      @ Erwann
      Ben, c’est peut être que vous suivez pas trop l’actualité … DAESH n’arrête pas de subir des coups durs depuis fin 2015 ! Perte de villes en particulier Kobané et Tal Abyad, portes de la Turquie, Palmyre en Syrie . En Irak pareil, notamment près de Tikrit et Samarra ou encore Ramadi … Ajoutez à cela le financement de certains mécènes du Golfe qui passe de plus en plus mal (en contradiction avec ce que certains pourront affirmer ici…), la route du pétrole vers la Turquie coupée, puits de pétrole systématiquement bombardés … Vous obtenez une organisation aux abois, qui accentue les actes terroristes pour exister, et qui se lance dans un repli stratégique vers la Libye ! Mais nous y trompons pas : les idéologies du jihad et de l’islam politique se portent bien. Il est trop tôt pour annoncer la mort de Daesh qui continuera de métastaser partout le monde musulman …

  6. Wrecker47 dit :

    Plus on s’en prend aux « chefs  » capables de gérer,de commander ,d’agir moins on laisse le choix à la piétaille de le faire .
    Les organisateurs étant traqués systématiquement ,la relêve mettra toujours plus de temps à réagir et s’adapter à ce qu’il reste comme moyen!
    Forcément à long terme !…