En cinq ans, les exportations d’armes chinoises ont augmenté de 88%

vt4-20150612

L’industrie chinoise de l’armement s’affirme de plus en plus au fil du temps. Du moins, c’est ce qu’affirme l’édition 2015 d’une étude du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) portant sur les transferts internationaux d’armes majeures.

L’intérêt de ce rapport est qu’il compare des périodes de 5 ans , ce qui permet de dégager de grandes tendances, étant donné que les exportations d’équipements militaires peuvent fluctuer d’une année sur l’autre.

Ainsi, selon l’étude du Sipri, de 2011 à 2015, les importations chinoises d’équipements militaires ont chuté de 25% par rapport à la période 2006-2010. Dans le même temps, les exportations ont bondi de 88% (hors armes légères), ce qui place la Chine au troisième rang des exportateurs mondiaux, derrière les États-Unis et la Russie mais devant la France, avec 5,9% de parts de marché.

« Il y a encore dix ans, les Chinois n’étaient en mesure de proposer que des équipements pauvres en technologie. Cela a changé », a expliqué Siemon Wezeman, chercheur du programme Armes et dépenses militaires du SIPRI. En outre, les systèmes qu’elle vend sont compétitifs en termes de coûts.

Toutefois, cette progression est à relativiser. La Chine propose souvent des équipements fortement inspirés par des matériels russes et ses clients sont relativement peu nombreux. Le Pakistan, absorbe ainsi 35% des exportations chinoises d’armement. Il est suivi par le Bangladesh (20%) et le Myanmar (16%).

En outre, même si son industrie de défense s’affirme, la Chine doit encore compter sur des importations d’armement, même si ces dernières sont en baisse, avec la Russie comme principal fournisseur. C’est notamment le cas pour les moteurs d’avions.

Aussi, la Chine reste l’un des plus grands importateurs d’armes, avec 4,7% des importations mondiales, derrière l’Inde (14%= mais devant l’Australie (3,6%), le Pakistan (3,3%), le Vietnam (2,9%) et la Corée du Sud (2,6%).

Signe des tensions en mer de Chine méridionale, objet de contentieux territoriaux, les importations d’armes vietnamiennes ont bondi de 699% au cours des 5 dernières années par rapport à 2006-2010.

« La Chine continue d’étendre ses capacités militaires avec des armes importées et produites dans le pays », a commenté Siemon Wezeman. « Les États voisins tels que l’Inde, le Vietnam et le Japon renforcent aussi significativement leurs forces militaires », a-t-il ajouté.

4 commentaires sur “En cinq ans, les exportations d’armes chinoises ont augmenté de 88%”

  1. En effet la Chine sort du matos plus intéressant que la Russie qui livrent leur recyclage de matériel soviétique , les chinois ont même l’air plus ambitieux que les russes a ce niveau la !
    Donc des exportations qui ont presque doublées mais qui vont encore explosées avec l’ouverture de l’Iran et le Pakistan qui en permanence fait monter la pression en kashmiri, qui en plus est allié de Pékin.

  2. On savait que les chinois pompaient sur les Russes pour les avions, visiblement ils pompes sur les ricains pour les chars…

Les commentaires sont fermés.