La dernière antenne (française) RITA a été démontée à Kaboul

Cela peut sembler anecdotique (et ça l’est) : la dernière antenne de type RITA (Réseaux intégrés des transmissions automatiques) qui était encore en service en Afghanistan pour les besoins des forces françaises engagées dans l’opération Pamir été démontée le 11 février dernier par le sous-groupement « transmissions ».

Haute de 21 mètres, cette antenne RITA permettait d’établir des liaisons sécurisées téléphoniques et informatiques entre l’aéroport de Kaboul et le camp Phoenix, où était affecté le détachement français Epidote, chargé de la formation des soldats de l’armée nationale afghane.

A quelques mois du retrait de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), les instructeurs français ont en effet quitté, il y a seulement quelques jours, le camp Phoenix pour être regroupés avec leurs camarades sur le site de l’aéroport, dont la gestion a été confiée à la France, sous les ordres du général de division aérienne Olivier Taprest. Du coup, l’antenne RITA était devenue inutile.

Le détachement Epidote a perdu les deux tiers de ses effectifs depuis le 9 janvier, date à laquelle a pris fin le mentorat du bataillon n°4 de la Mobile Strike Force afghane. Une vingtaine de militaires français continueront cependant à assister les instructeurs afghans pendant quelques temps.

Par ailleurs, l’hôpital militaire de campagne (HMC) de KAIA, géré par les forces françaises, a changé de configuration (il n’est plus de rôle 3), après le départ de plusieurs médecins spécialistes (neurologie, ORL, ophtalmologie). Au moins 60 personnels du Service de santé des armées y sont actuellement affectés.

Enfin, des militaires français continuent de mettre en oeuvre le laboratoire européen contre-IED (engins explosifs improvisés) ou sont affectés à l’état-major de l’ISAF. Selon les chiffres les plus récents (ndlr, 13/02) de l’Etat-major des armées, les forces françaises comptent encore moins de 500 personnels en Afghanistan

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Commentaires

  1. de diabolo

    Répondre

  2. de Gwydyon

    Répondre

  3. de Wrecker

    Répondre

  4. de Pas vite

    Répondre

  5. de ouioui

    Répondre

  6. de Wrecker

    Répondre

  7. de Wrecker

    Répondre

  8. de picoused

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>