L’Irak commande 28 avions tchèques Aero L-159

Si l’on en croit les estimations de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la production de pétrole en Irak devrait passer de 3,2 millions à 6,1 millions de barils par jour d’ici 7 à 8 ans. Et bien évidemment, une telle rente pétrolière permet aux dirigeants irakiens de ne pas trop se torturer l’esprits pour équiper sans compter leurs forces armées.

Ainsi, après avoir commandé pour près de 12 milliards de dollars de matériels militaires auprès des Etats-Unis et conclu des contrats d’armement d’un montant total de 4,2 milliards en Russie, l’Irak va acquérir 28 avions d’entraînement avancé et d’appui tactique L-159 Alca, du constructeur tchèque Aero Vodochody pour environ 1 milliards de dollars.

L’annonce de cette commande a été faite ce 12 octobre à Prague, à l’occasion d’une visite officielle du Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki. Le contrat, d’après le ministre tchèque de la Défense, Alexandr Vondra, devrait être signé « dans les semaines qui viennent », à l’issue d’un déplacement d’experts irakiens.

Le choix du L-159 Alca n’est pas en soi une grosse surprise, dans la mesure où les forces aériennes irakiennes ont déjà été équipés par des appareils vendus par le constructeur tchèque, avec le L-29 Delfin ainsi que le L-39 Albatros, qui fut en son temps l’avion d’entraînement standard des pays appartenant au Pacte de Varsovie, ce qui lui avait ouvert d’autres horizons à l’exportation.

Cela étant, le L-159 Alca, dont le premier vol a été effectué en 1997, est assemblé à 80% par des composants fabriqués à l’étranger, notamment aux Etats-Unis. Initialement, Aero Vodochody en avait construit 72 exemplaires pour les besoins des forces aériennes tchèques. Mais, en raisons des restrictions budgétaires, seulement 24 sont encore en service.

Aussi, 4 appareils destinés à l’Irak seront prélevés sur les stocks de l’armée tchèque, qui peine à trouver des repreneurs pour ces avions. Les 24 autres commandés seront neufs. Ils devraient être livrés dans les 26 mois suivant la signature du contrat.

Le L-159, qui se décline en version monoplace ou biplace, peut tout à fait être utilisé pour des missions d’appui rapproché. Avec une charge offensive de 2.340 kg, il est en effet en mesure d’emporter des bombes à guidage laser Paveway et des missiles air-sol AGM-65 Maverick. Il a également la capacité d’emporter des missiles air-air Sidewinder et AMRAAM, ainsi que des Exocet ou des Sea Eagle.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].