Rafale, simulateur de vol et propriété intellectuelle

Voilà une histoire qui agite le milieu des passionnés de simulation de vol, et en particulier du logiciel Flight Simulator. D’après le blog Korben, trois développeurs ont eu l’idée de réaliser une réplique en 3D du Rafale et de la proposer gratuitement et sous licence libre aux adeptes de ce type de programmes.

Pour bien faire les choses, ces trois passionnés ont sollicité une autorisation auprès de Dassault Aviation. Et ce qui semblait, a priori, une formalité, n’en est pas une : si, en effet, le constructeur aéronautique ne voit pas d’inconvénient à ce que cette modélisation du Rafale soit diffusée, il demande, en revanche, une redevance de « plusieurs milliers d’euros » pour la simple et bonne raison que tout ce qui a trait au dernier avion de combat français fait l’objet d’un « copyright ».

Pourtant, le travail de ces trois développeurs est une manière pour Dassault Aviation de faire de la publicité pour le Rafale sans délier sa bourse. Au lieu de ça, l’avionneur se fait une mauvaise réputation sur les forums spécialisés… Allez comprendre.

Justement, supposant qu’il y a sans doute des obligations juridiques là-dessous étant donné qu’il est somme toute normal que les formes du Rafale soient protégées afin d’éviter toute contrefaçon industrielle, Zone Militaire a pris contact avec le constructeur du Rafale pour avoir quelques éclaircissements.

Réponse : « Sachez que Dassault aviation étudie une solution qui satisfasse tous ces passionnés et qui pourrait répondre à vos attentes. Bonne journée ». Visiblement, il s’agit là d’un copié-collé car d’autres personnes ayant également demandé des précisions ont reçu le même courriel (*)… En clair, l’on a la désagréable impression de s’être fait renvoyer « bouler »…

(*) Voir les commentaires sur le blog de Korben

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].