Collision en vol entre un Mirage 2000 français et un avion militaire lituanien

Un Mirage 2000 de l’armée de l’Air a été percuté en vol, ce 30 août, par un avion militaire lituanien L-39 Albatros.

L’appareil français, bien qu’endommagé, a pu rejoindre la base de Siauliai, où l’Escadron de chasse 1/12 Cambresis assure la surveillance aérienne des Etats baltes pour le compte de l’Otan, dans le cadre de l’opération Baltic 2011. Quant au L-39 Albatros lituanien, qui est un avion d’entraînement, ses deux occupants ont été contraints de s’éjecter. Selon une responsable de la base de Siauliai, ils ont été retrouvés « sains et saufs ».

De son côté, l’ambassade de France à Vilnius a assuré être « en relation étroite avec les autorités lituaniennes pour connaître les circonstances exactes de la collision entre un Mirage 2000 du détachement français et un L-39 des Forces armées lituaniennes ».

Pour la troisième fois depuis 2007, l’armée de l’Air française assure la police du ciel dans l’espace aérien des trois Etats baltes. La mission actuelle, commencée le 28 avril dernier, doit s’achever le 1er septembre. Pour cela, elle a déployé 4 Mirage 2000C sur la base de Siauliai.

Au cours de leur mandat, les appareils français ont réalisé plusieurs interceptions, en liaison avec le Centre des opérations aériennes de l’Otan situé à Uedem, en Allemagne. Ils ont notamment accompagné, au moins à deux reprises, des avions de transport Iliouchine (un 20 Coot-A en mai et un 76-T Candid en juillet), ainsi qu’un Beriev A-50 Mainstay (l’équivalent russe de l’AWACS) avec son escorte composée par 2 chasseurs SU-27 Flanker.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].