L’Allemagne va suspendre son service militaire

Après en avoir réduit la durée de 9 à 6 mois à compter du 1er juillet dernier, la coalition qui forme actuellement le gouvernement dirigé par Angela Merkel a trouvé un accord pour suspendre le service militaire en Allemagne.

Le débat sur le maintien ou non de la conscription a été ouvert il y a quelques semaines par le ministre allemand de la Défense, Karl-Theodor zu Guttenberg, à la faveur des restrictions budgétaires qui vont concerner la Bundeswehr, à hauteur de 8,3 milliards d’euros sur quatre ans.

En effet, pour le ministre allemand, il s’agit d’adapter les forces armées aux besoins du pays et aux menaces actuelles, ce qui passe par une professionnalisation et, par conséquent, une baisse des effectifs.

Au cours de ces dernières années, l’Allemagne a déployé des contingents au dehors de ses frontières, que ce soit dans les Balkans, en Afrique et en Afghanistan. Et la capacité à projeter des forces sur des théâtres d’opérations étrangers est souvent diminuée par le poids de la conscription, étant donné qu’il n’est pas concevable d’y faire participer des appelés du contingent.

Par ailleurs, Le service militaire est inégalitaire en Allemagne. Selon Karl-Theodor zu Guttenberg, il ne concerne que 16% des jeunes d’une même classe d’âge, 50% de conscrits potentiels sont réformés pour des raisons médicales et 20% choisissent d’effectuer un service civil.

Ainsi, le format vers lequel s’oriente l’armée allemande devrait être de 180.000 à 190.000 soldats, contre 250.000 actuellement. Et la conscription sera remplacée par une sorte de service volontaire, d’une durée de 12 à 23 mois. Au moins 7.500 jeunes devraient être recrutés, chaque année, dans le cadre de ce nouveau dispositif.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].