L’Allemagne suspend l’achat d’hélicoptères Tigre

Visiblement, l’armée allemande a des problèmes avec les appareils fournis par Eurocopter. En février dernier, un rapport de la Bundeswehr s’était montré très critique à l’égard du NH90, développé par un consortium dans lequel la filiale d’EADS est majoritaire.

Cette fois, c’est l’hélicoptère de combat Tigre dont il est question. En effet, le ministère allemand de la Défense vient de décider le gel des achats de ce type d’appareil en raison de problèmes électriques graves, selon l’agence de presse Reuters, qui cite un rapport interne.

Par ailleurs, le document en question ne prend pas de pincettes avec la gestion de ce programme. L’Allemagne a commandé 80 hélicoptères Tigre pour 3 milliards d’euros. Sur ce total, sur les 67qui auraient dû être livrés avant la fin de l’année 2009, seuls 11 l’ont été, et encore, « pas dans la version prévue ». Pire encore : aucun de ces exemplaires ne peut être utilisé en opérations ou pour des missions d’entraînement.

Du côté d’Eurocopter, on fait valoir que « des mesures de correction sur les problèmes de câblage électrique ont été développées, en accord avec le client, et sont en cours de mise en place ». Par ailleurs, le constructeur a également indiqué que de « nouvelles livraisons d’hélicoptéres à l’armée allemande sont prévues à partir du quatrième trimestre 2010 ». Ce qui n’a pas été confirmé, pour le moment, par Berlin.

Ce n’est pas la première fois que des problèmes techniques affectent le Tigre. En avril 2009, l’un des quatre amortisseurs de pâle d’un hélicoptère de ce type mis à la disposition de l’Ecole franco-allemande (EFA), située à Le Cannet des Maures, dans le Var, s’était cassé lors d’essais en vol. Tous les appareils avaient alors été maintenus au sol le temps d’attendre les résultats d’une enquête d’expertise menée sur cet incident.

Quoi qu’il en soit, les hélicoptères Tigre français, qui ont été livrés dans des versions différente (HAD et HAP) de celle commandée outre-Rhin (UHT), ne connaissent pas les mêmes soucis que leurs homologues allemands. Depuis l’été dernier, ils ont été déployés en Afghanistan pour apporter un appui aérien aux troupes terrestres.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].