Quand il prit les rênes du Pentagone, en 2001, Donald Rumsfeld s’attacha à mettre en place une nouvelle doctrine resposant sur la « révolution dans les affaires militaires » [RMA], selon laquelle la technologie permettait d’avoir un avantage décisif sur l’adversaire, tout en engageant des unités aux effectifs réduits mais à la fois plus souples et plus