L’armée de l’Air et de l’Espace a reçu une nacelle optronique TALIOS optimisée pour le Rafale F4.2

Développée par Thales, la nacelle optronique TALIOS [Targeting long-range Identification Optronic System] a été déclarée opérationnelle en 2020, d’abord par la Marine nationale, puis, un peu plus tard, par l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE]. Celle-ci n’aura d’ailleurs par tardé à l’utiliser en opération étant donné que cet équipement a connu le baptême du feu en janvier 2021, lors d’une frappe effectuée contre l’État islamique [EI ou Daesh] par des Rafale 3R engagés dans l’opération Chammal.

Pour rappel, la nacelle TALIOS est, comme son nom l’indique, un système optronique d’identification et de ciblage à longue distance. Remplaçant les anciens « pods » Damocles, elle permet d’identifier et de suivre des cibles mobiles de n’importe quelle taille, de jour comme de nuit, grâce à ses capteurs électro-optiques et infrarouges de haute résolution.

En outre, ayant recours à la réalité augmentée afin de simplifier la compréhension d’une situation tactique pour un équipage de Rafale F3R, la nacelle TALIOS permet de mener à la fois des missions d’appui et de reconnaissance, tout en transmettant les données collectées en temps réel. Enfin, son maintien en condition opérationnelle [MCO] est rendu plus facile grâce à SmartFleet, un outil de maintenance prédictive.

Jusqu’alors, 30 nacelles TALIOS avaient été livrées par Thales. Le 3 novembre, la Direction générale de l’armement [DGA] a reçu le 31e exemplaire, qu’elle a ensuite remis à l’AAE. Mais celui-ci n’est pas exactement comme les précédents… étant donné qu’il est doté de nouvelles capacités.

Cette nouvelle nacelle TALIOS dispose « d’une capacité ‘haute définition’ permettant de fournir à l’équipage une image proche-infrarouge » d’une meilleure résolution et « d’intégrer une capteur grand champ visible couleur qui permettra de coloriser les vidéos haute définition à partir du standard F4.2 du Rafale », précise en effet la DGA.

Et une « nouvelle liaison de données intégrée permet d’émettre vers des troupes au sol une vidéo ainsi que des métadonées afin d’améliorer la coordination des opérations [désignation d’objectif, conduite de tir, etc.] », a ajouté la DGA. Pour schématiser, l’idée est de reprendre ainsi le principe du système ROVER [Remotely Operated Video Enhanced Receiver], qui permet à un Rafale d’échanger des vidéos et des images avec des contrôleurs tactiques au sol afin d’éviter les tirs fratricides et autres dommages collatéraux.

Initialemement, le ministère des Armées avait commandé 46 nacelles Talios. Mais, cette cible a été revue à la hausse, via un contrat de 100 millions d’euros notifié à Thales pour la livraison de 21 unités supplémentaires. Aussi, les 36 exemplaires qui seront livrés d’ici 2025 disposeront de ces nouvelles capacités.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

80 contributions

  1. xorminet dit :

    Quelqu’un peut rappeler la date d’arrivée du premier 4.2?

    • Fralipolipi dit :

      @Xorminet
      Le standard F4.1 c’est pour mi-2023
      (Localisation 3D / Liaison Avion Missile par un tiers / viseur de casque Scorpion / nouvelle voie IR pour l’OSF / nouveaux écrans latéraux plus larges et tactiles en cockpit (le viseur tête moyenne collimaté à l’infini ne changerait pas car jugé très bien) / integration AASM 1000kg et Scalp rénové).
      .
      Pour le standard F4.2, il faudra probablement attendre 2027
      (connectivité au top avec radio logicielle dernier cri, serveur de communication et antenne Satcom Inmarsat / Spectra poussé encore plus loin avec un nouveau Brouilleur autonome numérique / Leurres électronique actifs / Aide a l’appontage type magic carpet pour le Rafale M / …. et Mica NG !!!).
      .
      A noter qu’absolument tous les Rafale aujourd’hui en flotte pourront ensuite intégrer le standard F4.2 (même les plus vieux) et pas seulement les récents livrés en ce moment … contrairement à ce que nous pensions tous jusqu’ici (info DGA).
      .
      Le standard F5 sera défini à partir de l’annee prochaine pour être lancé vers 2026. Le but étant que le standard F5 du Rafale soit pleinement opérationnel peu avant 2035 (sans doute avec l’ASN4G).
      .
      Infos Airfan, spécial standard F4 (sources DGA)

      • Alpha (α) dit :

        « Pour le standard F4.2, il faudra probablement attendre 2027 »
        Non Frali, le F4.2 est prévu pour 2025.

        • Fralipolipi dit :

          Ce n’est pas ce que dit l’IGA Reboul …
          Serait-il un vilain cachottier ? 🙂

        • précision dit :

          En fait, beaucoup de sources qui mentionn(ai)ent l’échéance de 2025 s’appuient sur des propos de F.Parly datant de 2019, même les articles plus récents. Le calendrier a pu changer depuis et la date de livraison a pu être avancée? Cela pourrait expliquer la date avancée par Fralipopoli.

        • Sorensen dit :

          Encore n »importe quoi. Le standard 4.2 sera disponible dès 2024, pour des livraisons prévues en 2026-2027. Ils auraient du être commandé en 2022, ils le seront en 2023 si le gouvernement en a encore les moyens.

          • Fralipolipi dit :

            A force de cracher sans arrêt, tous azimuts et sans raison, ta bave résiduelle est suffisante pour couler jusqu’à ton froc … essuie toi au moins le museau triste sire !!!!

    • Fralipolipi dit :

      Et en complément de mon post précédent (sujet aussi évoqué récemment sur Opex360)
      https://www.janes.com/defence-news/ifc-2022-france-to-equip-rafale-for-seaddead-mission/

    • xorminet dit :

      Merci pour vos réponses.

  2. Félix GARCIA dit :

    Un éloge de Pierre-Henri « ATÉ » CHUET à l’écosystème Rafale (Dassault, sous-traitants, ingénieurs, écoles d’ingénieurs, techniciens …) :
    « ACCIDENTS DE F-35 & RAFALE. QUI EST LE PLUS FIABLE ? »
    https://www.youtube.com/watch?v=tAx8-ADp9M0

    • Oliver dit :

      Pas une panne engageant la destruction d’un Rafale. Uniquement du facteur humain mais les pilotes se sortent plus souvent de situations critiques qu’ils n’en sont victimes
      C’est aussi une question de génération et du tout technologique . Le projet F-35 a eu les yeux plus gros que le ventre quant aux capacités CPU lors de sa création.
      Trop de lignes de code, trop de sous-traitants, etc.. Le NGAD en est le contre-exemple.
      Dassault, une excellence ! Futur maitre d’oeuvres d’un hypothétique SCAF ?

  3. Alpha (α) dit :

    Rafale toujours, qui voit l’Indonésie déloquer des fonds pour acquérir un second lot de 12 à 18 appareils, ainsi que des Mirage 2000-5 de seconde main auprès du Qatar.
    Annonce officielle imminente.

    • Czar dit :

      puisque vous êtes là, un avis : l’hypothèse d’un contrat séoudien, possible ou peu vraisemblable ?

      • rainbowknight dit :

        Oh le délire…

      • Alpha (α) dit :

        Hé, hé ! Le Rafale en Arabie Saoudite… le serpent de mer ! 🙂
        Je l’avais d’ailleurs déjà évoqué en mars dernier…
        Mais ce contrat semble désormais…. possible !
        Des négos se sont déroulées discrètement en début d’année à Ryad à la demande… du Roi Mohammed ben Salmane (!!!), entre des représentants de Dassault et Khalid ben Salmane Al Saoud, petit frère du roi d’Arabie et Ministre de la Défense.
        L’offre présentait 80 à 100 appareils visant à remplacer les 80 Tornado IDS. Elle est entre les mains des Saoudiens.
        Mais ce genre d’étude est long en général…
        Ne reste en concurrent que le F-35, mais les Arabes ont des difficultés avec l’administration Biden actuellement, et cet avion semble plus pertinent pour remplacer les F-15 à moyen terme.
        Le Typhoon lui est hors jeu, d’autant que les Saoudiens n’en sont pas pleinement satisfaits. Le F-15 de Boeing ne semble pas considéré.
        Mais pour patienter : Une annonce devrait être faite en début d’année en ce qui concerne l’Irak !… Les négociations ont été suspendues en septembre dernier en raison des troubles internes qu’a connu le pays, alors que l’annonce officielle devait être faite…
        Et puis, en 2023, il y aura surement l’Inde aussi…
        Et plus que certainement la Serbie.

        • Czar dit :

          merci pour vos précisions, les miennes en retour MBS comme on l’appelle n’est pas roi mais prince héritier du royaume séoud (et premier ministre pour habiller politiquement le fait que le roi titulaire sucre les fraises depuis quelques années)

    • Fralipolipi dit :

      @Alpha
      Allons y pour les paris : 12 ou 18 Rafale ?
      Je mets un ticket sur 18 🙂

      • Alpha (α) dit :

        @Fralipolipi
        Idem ! 🙂
        Il y a urgence pour les Indonésiens, car en raison des sanctions sur la Russie, ils n’arrivent plus à faire voler leurs SU-27/30 par manque de pièces détachées. Il ne leur reste qu’une grosse vingtaine de F-16 pour le contrôle de leur vaste espace aérien ! Ils ont donc un besoin urgent de gagner en puissance alors que la région est déstabilisée par la montée en puissance de la Chine…

      • Bomber X dit :

        @Fralipolipi
        @Alpha (..)
        Et 18 + 42 = 60 ça fait un compte rond ! 🙂

    • Bomber X dit :

      Bonne nouvelle ! 🙂
      Et pensée pour les esprits chagrins qui chouinaient concernant la mise en œuvre de cette commande par lots, quelle ne serait jamais honorée, jamais payée, etc …..
      Et le F-15 en Indonésie ? Des nouvelles ?

    • ScopeWizard dit :

      @Alpha 🙂

      Concernant le NGF-SCAF , il semblerait que Paris et Berlin in extremis soient parvenus à un accord permettant de continuer cette coopération….selon ma pomme , un accord de merde comme une coopération également de merde et qui ne nous amènera que des ennuis aux conséquences funestes , mais bon , après tout ce n’ est là qu’ un avis parmi tant d’ autres….

      Par contre , de loin il est certain que je préfèrerais n’ avoir pas raison….

      Fichue intuition….

  4. Yrr dit :

    En tant qu’ingénieur, qu’est-ce que j’aimerai pouvoir ouvrir un de ces bijoux pour admirer comment il est construit. Thales est l’un des derniers fleurons Français dont nous pouvons être fiers, profitons-en tant que ça dure.

  5. Carin dit :

    C’est plutôt une bonne nouvelle de savoir que les matériels pris en compte par le rafale F4-2, sont déjà là… Mais est-ce que les précédentes Talios sont retrofitables, où doit-on les remplacer?
    De plus l’addition des commandes donne 67 nacelles… donc 67 patrouilles de 2 rafale= 134 avions… j’espère que d’autres nacelles viendront, parce qu’à moins de 225 rafale les M compris, ça ferait vraiment peu… surtout si on se dirige vers un second PA… et même sans lui d’ailleurs!

    • Aymard de Ledonner dit :

      Je trouve au contraire que c’est déjà pas mal. On atteint presque un chiffre normal. Ne pas oublier que les patrouilles qui font de la défense AA n’ont pas besoin de nacelle.

    • vrai_chasseur dit :

      @carin
      Le TALIOS est modulaire, donc rétrofitable et son évolution est prévue pour être continue avec les progrès technologiques.
      C’est le cas maintenant pour la majorité des dispositifs récents, évolutifs par conception.
      Par ailleurs le standard F4.2 du Rafale met l’accent sur les liaisons de données tactiques :
      En plus de la L16 de l’OTAN, les Rafale F4.2 seront équipés d’une 2ème liaison de données intra-patrouille ‘souveraine’ (un peu comme le MADL du F35), avec des lobes radio numériques 3D à faisceau étroit et à cryptage fort, donc extrêmement difficiles à intercepter. La brique technologique servira d’ailleurs à connecter le Rafale F4.2 français au MADL du F35, en plus de la Liaison 16, ce qui fera de ces 2 avions les ‘serveurs de données connectés’ de tous les autres, au sein d’une coalition. Qui a dit que le Rafale était démodé ?

      Via ces liaisons, la détection d’un seul Rafale équipé TALIOS est distribuée en temps réel à toute la patrouille, un peu comme si chaque aéronef avait un TALIOS. Il n’est donc pas nécessaire que chacun en soit équipé, il faut juste prendre en compte la redondance des capteurs au combat.
      La situation tactique issue du TALIOS peut également être partagée depuis un Rafale F4.2 avec un AWACS, avec les troupes françaises au sol via la radio CONTACT de Scorpion, et avec le commandement en France via la liaison satellite Syracuse 4.
      On ne va pas dire que tout ceci fait aujourd’hui le travail que devra faire demain le SCAF en matière de guerre connectée … mais ça y ressemble beaucoup, en réalité.
      De là à dire que si le NGF du SCAF ne se fait pas le Rafale MLU entre le F5 et le F6 prendra sa place, on n’ira pas jusque là.
      Certains ne peuvent néanmoins s’empêcher d’y penser, quand ils évoquent « un Plan B »…

      • Fralipolipi dit :

        @vrai_chasseur
        Plan B ou pas, NGF fait avec les Allemands ou pas,
        le Rafale aura un standard F5 d’ici 2035, et sans aucun doute encore « au moins » un autre après.
        Au début ce sont les systèmes développés pour ces standards F4.2 et F5 du Rafale qui serviront au développement du NGF (ou du plan B),
        puis, ce seront sans doute les développements initiés pour le futur NGF (ou plan B) qui serviront et seront intégrés au Rafale (là je pense à la techno du nouveau moteur par exemple).
        .
        Donc, quel que soit le futur NGF/PlanB, dans l’immédiat, on fait exactement ce qu’il faut avec le Rafale.
        .
        Ensuite, si le NGF franco-allemand se fait vraiment,
        je serais tenter de souhaiter que Dassault développe aussi en parallèle un nouvel avion de chasse monoréacteur (qui bien-sûr hériterait de tous les nouveaux bienfaits cités plus haut) … ne serait-ce que pour contrer ce genre d’initiative qui relève un peu d’un réflexe de catin … dit gentiment 🙂
        https://meta-defense.fr/2022/11/18/airbus-ds-propose-a-la-coree-du-sud-une-collaboration-pour-exporter-ses-nouveaux-avions-de-combat/

      • toufik dit :

        « La brique technologique servira d’ailleurs à connecter le Rafale F4.2 français au MADL du F35, en plus de la Liaison 16, ce qui fera de ces 2 avions les ‘serveurs de données connectés’ de tous les autres, au sein d’une coalition.  »
        Aux dernières nouvelles (de M.Lagneau), cette interoperabilité Rafale / F35, une telle brique technologique n’existe pas encore ; aurait-elle été mise en développement? Important car ce serait l’occasion pour les US de reconnaître que la France, bien que concurrent industriel est un vrai allié…
        http://www.opex360.com/2022/06/25/lus-navy-souhaite-developper-des-synergies-entre-ses-f-35c-et-les-rafale-de-la-marine-nationale/
        Des infos fraîches sur le sujet?

  6. Olivier dit :

    Ouf , parce qu il faut être objectif je suis le premier à défendre l armement français mais quand un matériel est disons pour être diplomate pas terrible il faut le reconnaître , d ailleurs tous les pays qui achètent des Rafales c etait rare qu ils achètent le Damoclès….

    • Fralipolipi dit :

      @Olivier
      Le pod Damoclès avait largement été financé par le client émirati pour ses M2000, il avait donc été conçu selon le cahier des charges des EAU … pour du tir de loin, et pas vraiment pour le milieu urbain.
      Le développement de son remplaçant -Talios- a été lancé depuis un bon moment déjà, mais on notera ici qu’avant que le Talios n’arrive, les nacelles concurrentes Sniper et Litening ont été aussi intégrées au Rafale (notamment pour les clients Qatar et Inde).
      Du coup, le couple Dassault-Thales a pu facilement s’étalonner (favorablement) par rapport à la concurrence 🙂

      • fabrice dit :

        Le Litening est le pod israélien. Existe depuis les années 90. La version export est déjà exportée à plus de 900 ex (hors USA et Israël)…La 5ème version date de 2019.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/LITENING
        Symptôme du mal français, les autres innovent, on refuse d’acheter chez les autres, on fait notre propre version, ça arrive dix ans plus tard, on en vend une quantité infime à des prix exorbitants…Et on recommence.
        Un truc tout con, et si on faisait des partenariats à l’italienne ? Du genre j’achète ou tu me vends la technologie de tes satellites, je te vends mes avions d’entrainement ?
        https://www.telespazio.com/en/press-release-detail/-/detail/020817-leonardo-the-optsat-3000-earth-observation-satellite-of-the-italian-defence-has-been-successfully-launched

        • Fralipolipi dit :

          @fabrice
          Vous parlez comme un (gentil) livre … mais la vraie vie est plus complexe, surtout lorsqu’on cause souveraineté-armement nucléaire-autonomie stratégique 😉

          Tout le monde n’a pas la chance d’Israël en bénéficiant de l’énorme et constant sponsorship des US.
          Côté France, les US ne jouent pas du tout le même jeu qu’en Israël … au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué.

        • philbeau dit :

          Y a un élément que vous oubliez , ben oui , on achète , on vend , c’est comme ça que ça marche : la matière grise . Quand vous achetez un truc tout prêt , vous ne développez pas vos capacités .

        • Pascal, (l'autre) dit :

          Ah que serait l’humanité sans Israël ! Encore un effort et vous allez nous déclarer qu’elle serait encore à l’âge de pierre!

  7. Titi dit :

    Comme quoi le scaf n’est pas inéluctable, on peut faire évoluer le rafalé par brique technologique de niveau 6 em génération avant même de créer un avion de 6em génération…
    Moi je pense qu’il faut continue à faire évoluer le rafale en accord avec les meilleures technologies du moment et on fait un scaf limité à une trentaine d’exemplaires dont le but sera juste d’assurer de façon invisible la dissuasion nucléaire et éventuellement le bombardement de certains objectifs stratégiques et de l’interception d’appareils avancés dans des guerres asymétriques. Vouloir remplacer 300 appareils par le scaf nous n’est pas accessible budgétairement sauf à tuer toutes notre défense comme on peut le voir avec des fdi mini rikiki ou des frems sous armées et en faible nombre..
    A un moment faut être réaliste…
    Et quitte à faire 30 scaf autant en acheter 30 aux usa ou 30 tempest à Condition d’avoir des modems complètement francisés… tout est possible quand on cherche la bonne solution même si je sais que dassault rêve que l’état français et lue investissent 100 milliards dans son scaf lol

    • Momo dit :

      Absolument ridicule, petit xi, regarde rien que sur le forum l’article sur le montant de la dépense UK l’an prochain en terme d’armement.
      Si tu y arrives tu pourrais essayer de deduct ce qui va se passer pour le tempest.
      Le trollisme est une sorte de science perverse que tu ne maitrises pas, retourne dialoguer avec ‘riberi et tu-rames sur le forum foot de l’équipe.

    • Nexterience dit :

      Le soucis, c’est qu’il faut anticiper l’obsolescence d’un appareil de supériorité aérienne.
      A ce jour le Rafale semble valable pour 10 ans encore mais en 2040, la concurrence sera peut-être passée sur des appareils plus gros avec « remote carrier »en soute ou laser d’autodéfense énergivore. Et pour ne pas louper le coche, faut s’y prendre 20 ans avant.
      Sinon, nous serions encore avec des Mirage F1 rénovés …

    • Grosminet dit :

      Quand on cherche LA bonne solution, on privilegie l’emploi sur NOTRE territoire….Surtout dans des domaines stratégiques.

      Parce que là, votre raisonnement ne parle que de l’aviation, mais il est tout à fait applicable à la Marine et l’AdT….

      Autant,pour une dizaine d’exemplaires de X matériel,cela se défend (et même se justifie financièrement, comme pour les Hawkeye,par exemple),autant, pour des programmes STRATÉGIQUES, dont le but est de renouveler « en masse » nos matériels existants (que vous le vouliez ou non,notre Rafy,même « F10 »,sera obsolète un jour),LA meilleure solution est de concevoir et produire sur NOTRE sol ,même si ça nous coûte un peu plus cher que de devenir soumis aux lubies d’un producteur étranger (telle une dinde mécanique, autorisée à ne voler que par beau temps, sans supersonique ou 10 secondes maxi,et autres blagues du genre)

    • totoro dit :

      « on peut faire évoluer le rafalé par brique technologique de niveau 6 em génération avant même de créer un avion de 6em génération… »
      le problème c’est qu’il faut beaucoup d’énergie embarquée, donc un autre réacteur, et de plus grandes entrées d’air- et par ailleurs plus tu rajoutes de pods pour augmenter l’avion, plus tu dégrades sa signature radar … au bout d’un moment t’es coincé

    • Pacem dit :

      Le soucis n’est pas réellement la capacité du rafale à être modernisé. Il faut prendre en compte l’aspect pratique, économique, financier et marketing de la chose. Je vais poser des questions aux quelles je n’ai pas de réponse mais:

      -Est-il avantageux de remettre perpétuellement une plateforme à niveau quand on peut en élaborer une nouvelle ? (industriellement parlant, économiquement ect…) est ce que c’est tenable en attendant une nouvelle itération plus avancé et surtout est ce que c’est possible ? Quel serait le coup d’une flotte multiplateforme comme vous le proposez ?

      -Les acheteurs préféreront-ils un chasseur de gen 4.5+++++ à un avion pensé et vendu comme étant de 5/6e génération, même si plus cher ? les exports sont indispensables pour dassault et la guerre (économique en ce qui les concerne) fait rage, combien de rafale pourront ils encore vendre si le F-35 devient l’appareil qu’il était sensé être ? (quid du reste de la concurrence?)
      Aussi bon qu’il est, le rafale comme ses prédécesseurs sera amené à être remplacé, qu’il soit pleinement intégré au SCAF ou non qu’il vol encore 20 ans ou pas… Alors peut être est il préférable d’être maître de son destin tant qu’on le peut encore.

      Le Scaf est un trou de lapin comme diraient nos amis anglo saxon, et je crois que si il faut penser chasseur de 6e génération , il faut raisonnablement oublier ce cadre ou le transformer. (ce qui avec la légendaire volonté politique française et l’austérité allemande, n’est pas chose aisé on le voit bien). Dassault sait faire seul (ou presque) et sait faire bien, encore faut il qu’on lui laisse la place et les moyens de le faire… Les solutions doivent bien exister mais a-t-on encore les moyens de les mettre en œuvre ?

    • Trent dit :

      Le retour du SCAF après la crise aigue des industriels Allemands m’inquiète.
      Les Allemands sont capables de ravaler leur chapeau et de se dire que la carte Américaine est une absurdité à moyen-long terme.
      J’espère que la fièreté et le sentiment de supériorité des Allemands vis à vis des français les pousseront à ne faire aucune concessions dans leurs demandes de pillage technologique à moindre frais.

      • Anaxagore dit :

        Ne vous inquiétez pas. L’arrogance et le délire de puissance allemand vont vous satisfaire pleinement. Même quand les évènements leur prouvent qu’ils se sont trompés pendant 20 ans, comme dans le cas du gaz russe, ils soutiendront que tout est de la faute du nucléaire français. Un Allemand n’a jamais tort, Sorensen nous le prouve tous les jours.

  8. Fralipolipi dit :

    Ca, c’est de l’information de première main. Grand merci 🙂

  9. Rider dit :

    Une bonne nouvelle. Dommage que la totalité de nos Rafale ne seront pas tous équipés de cette nouvelle nacelle de Thales. Mais peut-être que cela n’est pas nécessaire du moment qu’un pilote guide le groupe ? Mais je sais aussi que le risque zéro n’existe pas lors d’un combat de haute intensité et de ce côté là nous ne sommes pas encore assez équipé malheureusement.

    • Fralipolipi dit :

      @Rider
      C’est même un peu plus moche côté Qté commandée.
      Car ces 67 pods ne sont pas censés équiper que les seuls Rafale de l’AAE + ceux de la MN …
      … ils doivent aussi équiper les M2000D !
      Du coup, à horizon 2030, avec 67 pods, cela n’en donnerait qu’un pour 4 avions …
      Cela paraît vraiment juste, du coup, une 3ème commande (au delà des 67) ne serait pas surprenante.
      Le tempo viendra sans doute des éventuelles ventes export.

    • Carin dit :

      @Rider
      Disons que jusqu’à une certaine distance, les senseurs très pointus du rafale, le dispensent d’une nacelle telle que la Talios… mais cela ne suffit plus, nous sommes chiche en avions, ils doivent donc durer, et pour se faire, on travaille sur le BVR. Et c’est là que Talios entre en jeu… nous avons des missiles longue portée, (de l’ordre de 100kms), ce qui veut dire, que pour certains chasseurs, il faudra prendre en compte la distance qu’ils seront capables de parcourir au moment où ils percevront le tir, et la retrancher de celle du missile, donc il faudra à nos pilotes s’approcher pour raccourcir l’enveloppe de tir de leurs missiles longue portée…avec Talios, la cible est repérée distinctement aux alentours de 150/200kms, ce qui veut dire que la prochaine avancée de matériels va se faire sur les missiles, qui verront leur enveloppe de tir s’agrandir entre 30 et 50 kms, ce qui permettra au rafale de rester loin de la portée des senseurs des chasseurs ennemis, qui verront arriver un missile sans jamais avoir vu ou même senti la présence du chasseur adverse.
      Voilà ce sur quoi l’occident travaille depuis 20/25 ans, le BVR est l’avenir de la chasse occidentale, et Thalès travaille, pour qu’un missile tiré, même de très loin, =une cible au tapis.

    • UnKnown dit :

      Il n’est pas nécessaire que tous les appareils d’une force de frappe soit dotés d’une telle nacelle pour une mission. L’appareil équipé de la nacelle peut assurer le guidage des munitions des autres (« buddy lasing »). L’intérêt supplémentaire de cette nacelle avec sa nouvelle liaison de donnée, couplée avec l’arrivée des viseurs de casque Scorpion, est d’avoir une « SA » (situational awareness) / connaissance de la situation tactique / très poussée, ou chaque élément sur le réseau tactique est marqué, partagé, et bien visible par les senseurs disponibles.

  10. Bloodasp dit :

    En fait pour vraiment évaluer ses performances il faudrait les comparer au pod sniper US, je trouve d’ailleurs qu’ils ont la même apparence.
    Mais on peut être chauvin, car après tout il me semble qu’il y a que 2 fabricants au monde capable de fabriquer ce genre de bijoux

    • Fralipolipi dit :

      @Bloodasp
      Pas tout à fait.
      En plus du pod « Sniper » de Lockheed Martin qui équipe les Rafale du Qatar,
      il y a aussi le pod « Litening »de l’israelien ‘Rafael’ qui équipe les Rafale de l’Inde.
      .
      Et comme c’est le couple Dassault-Thalès qui a assuré leur intégration sur le Rafale (avant que le pod Talios ne soit livré à nos armées), inutile de vous dire qu’ils ont eu une très bonne idée de ce qu’ils valent.
      Et de ce qui se dit, avec le Talios, on n’a vraiment pas à rougir, loin de là 🙂

      • Alpha (α) dit :

        « Et de ce qui se dit, avec le Talios, on n’a vraiment pas à rougir, loin de là  »
        De ce qui se dit, clairement, c’est le « top » !

  11. Thierry le plus ancien dit :

    Pour résumer, les Rafales vont pouvoir être équipé aussi bien que les drones actuels…

    Quand même, j’aurais préféré qu’on mette en service davantage de drones avec ce genre d’équipement qui sont mieux taillés pour ces missions, il ne manque qu’un propulseur et des ailes à leur nacelle…

    le rôle du chasseur avec pilote c’est de chasser et c’est dans ce seul domaine de suprématie aérienne qu’il surpasse les drones par sa vitesse et son armement tout comme sa prise de décision en vol dans l’instant et selon le contexte via ses capteurs.

  12. vrai_chasseur dit :

    Le TALIOS nouveau voit en HD et en couleur à plus de 100 km, ce qui le place d’emblée parmi les tous meilleurs pods qui existent. Et il évoluera encore de façon continue avec son architecture modulaire.
    Il ‘raisonne’ déjà pour détecter et discriminer les cibles grâce à son IA embarquée. Par ex. l’utilisation du principe d’échange de Lochard lui permet de conclure au passage récent d’un véhicule par simple détection et analyse de la trace de chaleur rémanente laissée au sol, et de le pointer avec une précision extrême.

    Par ailleurs, merci les croates pour les 21 TALIOS de plus,
    la commande supplémentaire a été passée « dans le cadre de l’utilisation des ressources extrabudgétaires générées par la cession à la Croatie, fin 2021, d’avions Rafale provenant du parc de l’armée de l’Air et de l’Espace. »
    dixit le Ministère
    http://www.defense.gouv.fr/dga/actualites/nouvelle-commande-21-nacelles-talios

  13. la merguez dit :

    En Ukraine l aviation de combat ne joue plus aucun role.
    L avenir c est sans aucun doute possible les drones.

    • Fralipolipi dit :

      @le merguez
      Mouais …. mais votre drone (périssable et sacrifiable) doit coûter moins cher qu’un Pod Talios, alors faudra pas non plus lui demander de faire des miracles … sauf si vous disposez de plusieurs centaines à sacrifier.
      Toujours ce fameux équilibre à trouver entre la Valeur et le Nombre … et on ajoutera la Durabilité.

      • la merguez dit :

        Justement c est vraiment pas cher les drones.
        Immaginons une centaine de drones a 20.000 euros attaquer l iles longue ou un snle en sortie de rade. Et bien pour 2 millions on n a plus, ou presque, de dissuasion.
        C est génial, pas cher, efficace, pas besoin de pilotes top gun.
        On devrait arrêter tout développement pour des rafles, tanks ou bateaux et nous concentrer exclusivement sur les drones.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Immaginons une centaine de drones a 20.000 euros attaquer l iles longue ou un snle en sortie de rade. » Un peu « capillotracté »……….déjà une attaque d’une centaine de drones et en admettant une attaque de saturation on va quand même les voir venir! d’autre part en prenant votre exemple l’attaque ne pourrait venir que de la mer où « d’en face », je doute fort que les moyens de détection y compris spatiaux ne seraient pas en alerte, une attaque de saturation comme vous la décrivez impliquerait que nous soyons en état de crise très grave voire de guerre!
          « et nous concentrer exclusivement sur les drones. » Un vieil adage issu de la sagesse populaire : »on ne met pas tous ses œufs dans le même panier » (on ne construit pas une défense sur un seul type d’armes)

        • Fralipolipi dit :

          Pas cher pas bon … vous connaissez ?
          Les Russes en font la démonstration tous les jours en ce moment, ça devrait vous donner à réfléchir.
          .
          Par ailleurs, un drone à 20.000 € … ca donne quoi comme allonge, autonomie de vol et capacité d’emport d’armement, de guidage et de communication lointaine.
          Et depuis où vous les faites décoller vos 100 drones à 20.000 € aux courtes pattes ? Depuis un beau bateau super discret déjà posté en rade de Brest, juste en face ?
          .
          Non franchement, réfléchissez un peu plus.

          • la merguez dit :

            C est le prix des drones iraniens et russes qui ont fait connaissance avec notre caesar. ( c est moins cher qu un obus guidé)
            Mais au delà de ce détail il est bon de réfléchir a certains chiffres.
            180 heures de vol par an par pilote a 30.000 euros pour maintenir leur qualifications.
            La marine qui nous explique qu avec un sous marin de plus elle n aura pas d équipage.
            Les russes et chinois avec leurs missiles hypersonics, soit non maneuvrants, qui touchent les infrastructures comme les piste bunker ou bateaux a quai…
            L etat ddéplorable de nos finances et surtout les retex d Ukraine.
            L époque des avions tanks et bateaux de grand papa est révolue.

        • Aymard de Ledonner dit :

          Une simple batterie de 40mm CTA avec des obus contenant des billes de tungstène pourra hacher menu une telle vague avant même que les drone n’aient conscience de la menace.
          Ce n’est pas parce-que actuellement tant les russes que les ukrainiens ne sont pas préparés pour contrer les drones que se sera le cas pour tout le monde a l’avenir.
          Je remarque qu’on entend plus parler des TB2 qui faisaient des ravages au début de la guerre. Les russes ont trouve comment les contrer.

    • fabrice dit :

      Ce n’est pas l’avenir, c’est le présent.

    • Carin dit :

      @La Merguez
      Ce qui tue l’aviation de combat en Ukraine, c’est que les russes n’ont pas de bombes guidées..
      un SU35 obligé de descendre pour délivrer de l’armement lisse, est une proie facile pour un missile tiré à l’épaule.
      Si les russes avaient travailler des kits planant comme nos AASM, et des détecteurs dignes de ce nom, ce même SU35 volerait loin au dessus de la portée de ces ATGM, et ferait mouche à chacun de ses tirs! Et c’est valable pour l’ensemble des chasseurs et autres bombardiers russes.
      Je dirais même qu’aucun matériels russes, n’est équipé de module de contremesures, ni de détecteurs pointus et discriminants.
      Nos amis russes ne maîtrisent pas ces technologies, même leurs missiles dernier cri ratent leurs cibles assez souvent de plusieurs dizaines de mètres, parfois meme centaines.
      Ils ne font pas exprès de toucher des immeubles d’habitations. C’est contre-productif pour eux, cela renforce la rage des ukrainiens, et les soudes autour de leur président et de leurs militaires.

  14. maxi dit :

    questions de noob:
    les autres pays font ils mieux ?
    où sommes nous en train de rattraper du retard ?

    • fabrice dit :

      Les comparaisons c’est une trope rhétorique. Tu compares soit avec le mauvais pour valoriser. Il fait 12s au 100m alors que le meilleur du quartier fait 17s, c’est vraiment un crack. Tu compares avec le meilleur pour dévaloriser. Il fait 12s au 100m alors qu’Usain Bolt fait du 9s58, c’est vraiment une merde…
      En réalité si tu compares avec les Israéliens, on est technologiquement à la bourre, mais les Israéliens sont exceptionnels. Si tu compares avec les autres pays européens, on est bon.
      En fait une comparaison se mesure.
      J’espère que Mr Lagneau me pardonnera cet aparté rhétorique mais comme on parle de guerre communicationnelle, je me sens obligé de donner quelques outils.
      D’un point de vue éthique, quand tu as un subordonné qui a trop la confiance, tu dévalorises car il se met en danger, quand il n’a pas assez confiance, tu valorises car il ne prend pas assez de risques. C’est comme ça qu’un gradé devrait utiliser la « comparaison » comme outil.
      La comparaison est toujours rhétorique, jamais scientifique.
      Je ne sais pas, Noob, si vous êtes jeune soldat ou officier ou simple civil, mais toutes mes amitiés.

    • Czar dit :

      réponse d’ancien, ici c’est comme partout, avant d’avoir le message, faut que tu passes outre les messages publicitaires (comme là par exemple celui de l’office du tourisme de tel-aviv-Licornes)

  15. Achille-64 dit :

    Il est temps car la concurrence sur les pods est de haut niveau.
    Les Indiens ont choisi le Litening G4 pour leur Rafale F-3R(I), un pod qu’ils avaient déjà acquis pour leurs autres avions de chasse.
    Sur le nombre de Talios, rappelons que ce pod remplacera aussi les antiques Atlis et PDLCT des Mirage 2000D, ce qui permettra à ces avions de mener des missions de CAS au niveau attendu lors d’opérations coalisées.

      • Achille-64 dit :

        Avec vous, ce sont toujours les Israeliens les meilleurs 🙂

        Sinon, factuellement dans l’article cela ne parle pas de pod Litening G5 (ou j’ai sauté un paragraphe dans ma diagonale), l’auteur dit qu’une version custom de l’EOTS serait installé par la IAF.
        D’ailleurs, mettre un pod Litening sur un F-35 cela ruinerait la célèbre furtivité des ‘Turkey’, même chez vos amis les Israeliens , non ?

        Sinon, pour rappel, en air-air pour que l’EOTS du ‘Turkey’ voie des adversaires plus haut que lui, ce qui lui arrivera souvent, il faudra qu’il passe en vol sur le dos. Avec son aérodynamique de me.de, ce ne sera pas confort ni sécu (because en incidence négative, l’oiseau ne doit pas aimer). D’ailleurs ni les aigles ni les dindes ne volent sur le dos.
        L’OSF du Rafale voit très bien vers le haut (quand les 2 voies marchent c’est mieux), et son Talios c’est plus pour les cibles au sol, mais il peut pivoter sur 360°, je pense, et donc contribuer au air-air.

        Bon, mais c’est vrai que parler de air-air avec le ‘Turkey’, c’est un peu comme évoquer un sous-marin à voile 😉

        https://www.lockheedmartin.com/en-us/products/f-35-lightning-ii-eots.html

      • Alpha (α) dit :

        Non, ce n’est pas ce qui est dit dans votre lien…
        D’autant que le F-35 possède déjà son EOTS, sous le nez… Pas besoin de pod.
        Il y a juste une hypothèse que l’IAF recevra une variante personnalisée de l’EOTS développé par Rafael, le même développeur du Litening Advanced Targeting Pod – chose crédible au demeurant quand on sait que l’EOTS est capricieux et fonctionne une fois sur deux…

  16. Mic dit :

    Dois je comprendre que c’est 4 millions unitaire et 15 environ pour le MCO (sous ensembles de rechanges etc….),
    Autre question : les couts d’étude, de développement, outillages etc…. de cette version plus performante sont ils incluent dans les 100 millions ou dans le contrat initial des 46 nacelles ?

  17. Jean Vuichard dit :

    Il est précisé F4.2 dans le titre. Pas utilisable sur F4.1 (F3R rétrofité) ?

    • Fralipolipi dit :

      @Jean
      Si, le pod Talios est utilisable dès à présent sur Rafale F3R (son baptême du feu a eu lieu l’an dernier en Syrie) et évidemment sur Rafale F4.1.
      Ce sont les nouvelles fonctions Talios qui semblent devoir attendre le standard F4.2 … mais comme ce dernier n’arrivera qu’en 2027,
      je ne serais pas du tout étonné que ces nouvelles fonctions du Talios soient déjà exploitées par le standard F4.1 … parceque que sinon cela nous ferait quand même une bien beau décalage d’agenda (qui me parait trop grand pour rester vrai très longtemps).

    • Céd dit :

      Il est d’ores et déjà utilisable mais possède des fonctionnalités prévues dans le Rafale F4.2

  18. Mario 1114 dit :

    @ J . V. : Il est précisé F4.2 dans le titre. Pas utilisable sur F4.1 (F3R rétrofité) ?

    Utilisable depuis la version F3R .
    https://omnirole-rafale.com/armement/specifiques/

    Bonne continuation a tous / toutes !

  19. Tempo dit :

    On parle souvent d’un plan B de Dassault en cas d’échec du SCAF et en tout premier lieu du NGF; aux dernères nouvelles Airbus DS semblerait avoir les mêmes intentions.
    Un des intervenants sur ce site envisageait un scénario où finalement les NGF seraient construits en nombre limité, ceux-ci étant accompagnés d’un volume important de Rafale, d’Eurofighter, de F35 cohabitant sous l’ombrelle d’un même cloud de combat. Cette hypothèse tout à fait envisageable au regard du coût d’un tel appareil adressant certains pays européens qui auront la capacité de s’en doterde même quelques pays solvables hors Europe.
    Le Scaf constitue un laboratoire pour les futures briques technologiques qui en sortiront et qui bénéficieront aux 2 industriels qui sont compétiteurs sur le plan commercial.
    Pour Dassault il s’agit de conserver sa liberté d’action en proposant un chasseur bénéficiant de ces retombées technologiques à un prix acceptable pour sa clientèle tout en s’affranchissant des freins à l’exportation qui ne manqueront pas de lui opposer l’Allemagne dans le cas du NGF.
    Pour Airbus DS, les objectifs sont multiples :
    – Limiter sa dépendance vis-a-vis de cet insupportable partenaire qu’est Dassault
    – Eviter la redite sur le plan aéronautique de ce qui est en train de se produire dans l’armement terrestre avec
    l’arrivée intempestive de la Corée du Sud en se joignant à elle.
    – Anticiper à bon compte le remplacement futur des avions de combat actuellement en Europe par une solution
    compétitive faute de pouvoir développer seul un tel appareil
    – Incidemment contrer Dassault sur ses terrains de prédilection
    Pour ces raisons, il se peut qu’il y ait au titre du programme Scaf/NGF un voire 2 démonstrateurs mais plus vraisemblablement 2 appareils développés à l’initiative de chacun des industriels ; en solo pour Dassault et en coopération avec la Corée pour Airbus.
    https://meta-defense.fr/2022/11/18/airbus-ds-propose-a-la-coree-du-sud-une-collaboration-pour-exporter-ses-nouveaux-avions-de-combat/

  20. Mario 1114 dit :

    @ Tempo : On parle souvent d’un plan B de Dassault en cas d’échec du SCAF…

    plus la peine …
    https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/defense/avion-de-combat-europeen-un-accord-a-ete-conclu-entre-les-industriels_AD-202211180684.html

    Bonne continuation !

  21. Jean-Michel dit :

    SCAF : vers un prochain accord entre l’Espagne, la France et… l’Allemagne !
    https://air-cosmos.com/article/scaf-vers-un-prochain-accord-entre-l-espagne-la-france-et-l-allemagne-63564

    Un accord industriel en prime

    Une seconde dépêche Reuters (en citant un officiel français sous anonymat) confirme également qu’un accord entre les différents industriels serait aussi sur le point d’être trouvé : le programme comprend Dassault (France), Airbus (Allemagne) et Indra (Espagne).

    • Carin dit :

      @jean Michel
      De ce que je comprends, on se dirige vers un système SCAF commun, (annoncé par notre ministre le mois dernier),et 2 NGF…
      L’avance du rafale F4-2 lui permettant de tenir ce rôle pour les 10 ans à venir…
      Les ventes d’avions de combat français se font déjà carrer par la puissance de persuasion américaine, si on doit y rajouter un éventuel aval allemand, le rafale peut être considéré comme le dernier chasseur exporté de la France… et ça, c’est juste pas possible!