L’amiral Vandier défend la pertinence du porte-avions et remet les pendules à l’heure

Parmi les puissances navales qui comptent, il est à croire qu’il n’y a qu’en France où le concept de porte-avions donne matière à débat. Et ses opposants mettent généralement en avant son coût [la conception, la construction, l’entretien et la mise en oeuvre d’un tel navire est effectivement onéreux], sa vulnérabilité face aux nouvelles menaces, comme les missiles hypersoniques ou encore la possibilité de s’en passer, grâce à des bases aériennes projetées [ce qui, toutefois, n’est pas envisageable…].

Cependant, et hormis le cas particulier de la Russie, où l’aéronavale est délaissée au profit des forces sous-marines, le porte-avions a le vent en poupe. La Chine en comptera bientôt trois en service tandis que les États-Unis, selon le plan « Force Design 2045 », envisagent de doter l’US Navy de douze navires de ce type contre dix actuellement, et que l’Inde vient d’admettre au service l’INS Vikrant, lequel va désormais épauler l’INS Vikramaditya.

Si les intentions de la Corée du Sud en la matière demande à être confirmées, le Japon a franchi le pas en convertissant ses deux « destroyer porte-hélicoptères » de la classe Izumo en porte-aéronefs, ce qui lui permet de récupérer ainsi une capacité perdue depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Et même s’il a des difficultés à garnir leur pont d’envol, le Royaume-Uni en compte deux alors que, en Italie, l’ITS Cavour a été rejoint par l’ITS Trieste [de 38’000 tonnes], ce dernier remplaçant l’ITS Guiseppe Garibaldi [de 13’850 tonnes]. Enfin, la Turquie envisage aussi de se doter d’une telle capacité [mais ses projets ont été contrariés par son expulsion du programme F-35, ndlr].

Aussi, lors d’une audition à l’Assemblée nationale, le 27 juillet, l’amiral Pierre Vandier, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], a remis les pendules à l’heure.

« Les porte-avions suscitent beaucoup de fantasmes. Ceux qui pensent que c’est de l’argent gaspillé devraient commencer par convaincre ceux qui en construisent actuellement, notamment les Chinois et les Turcs, de s’en passer! En Europe, les Britanniques et les Italiens en ont chacun deux. En Asie, les Coréens en construisent un, les Japonais transforment leur porte-hélicoptères amphibies en porte-F35, et les Indiens viennent de faire les essais à la mer de leur deuxième porte-avions », a-t-il commencé par rappeler.

D’ordinaire, pour démontrer l’utilité du porte-avions, on avance l’argument selon lequel un tel navire représente plusieurs dizaines de tonnes de « diplomatie » [en clair, qu’il est un instrument de « politique de puissance »]. Ou bien encore, en particulier dans le cas français, qu’il favorise les coopérations opérationnelles en Europe. Mais l’amiral Vandier n’est pas allé sur ces terrains-là.

« Pourquoi les porte-avions ? Simplement parce que, dans ce retour du combat naval, comme c’est le cas à terre, on ne gagne pas une bataille sans supériorité aérienne. Dans les années 1990-2000, les porte-avions étaient des outils de projection de puissance vers la terre, dans des espaces peu militarisés, comme l’Afghanistan, le Mali ou l’Irak. Aujourd’hui, on se retrouve face à une densité de missiles et à une puissance de feu considérables, et pour pouvoir envisager de remporter un combat naval, il faut avoir la supériorité aérienne. Dans l’océan Indien, entre Djibouti et Bombay, celle-ci n’est possible qu’avec les porte-avions – tout le monde l’a compris », a en effet développé le CEMM.

Et d’insister : « La supériorité aérienne est essentielle car il est toujours plus facile de risquer un avion qu’un croiseur. Elle est effective lorsque l’on est capable d’envoyer un Rafale à 1000 nautiques d’un porte-avions pour menacer une flotte adverse, avec un risque mesuré ».

Après avoir comparé l’affrontement entre des frégates avec un « combat d’escrime » [car « c’est le plus agile, le plus rapide et le mieux défendu qui l’emporte, mais il y a des coups à prendre », a-t-il dit], l’amiral Vandier a fait valoir que la « résistance de nos dispositifs repose […] sur la profondeur de notre action et sur la qualité de nos systèmes d’armes » et que les « forces navales sont des bulles de déni d’accès et d’interdiction de zone [A2/AD – Anti-Access/Area Denial] ».

Aussi, a-t-il souligné, un groupe aéronaval [GAN] français « peut ainsi avoir en stock plusieurs dizaines, voire centaines, de missiles antiaériens au sein de la force. La question n’est donc pas celle de l’épaisseur du blindage mais de la capacité à frapper et à neutraliser des missiles adverses ».

Reste qu’à la question de savoir s’il préfère plus de frégates [qui constituent l’épine dorsale d’une marine, avec les sous-marins] ou un second porte-avions, le CEMM Vandier a botté en touche.

« Le Livre blanc de 2013 a fixé le format de la marine pour 2030, qui reste la référence : 15 frégates – 8 FREMM [frégates multimissions], 2 frégates de défense antiaérienne et 5 FDI [frégates de défense et d’intervention, nldr] » pour avoir « la capacité d’opérer sur deux à trois théâtres simultanés et une mission-cadre. Savoir s’il est suffisant est une question qui n’est pas de mon ressort et à laquelle les travaux de la future LPM [Loi de programmation militaire] devront répondre. La question d’un éventuel deuxième porte-avions doit s’inscrire dans ce cadre pour un horizon post-2040 », a ainsi répondu l’amiral Vandier.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

183 contributions

  1. Titeuf dit :

    Je suis partisan du porte avion mais nous sommes arrivés à un tel degré de débilité sur les programmes d’armement en France ( et aussi certaines classes politique….) ,que des. Brouilleurs et armement pour tous nos navires au complet ne serait pas un luxe ..
    Développons un bon drones qui irait sur nos PH en quantité serait déjà pas mal avec plus de FDI et mieux armée.

  2. E-Faystos dit :

    Même si l’amiral botte en touche pour les effectifs -et on le comprend, j’y reviendrai – je me joindrai nos à son analyse : pas de supériorité navale sans supériorité aérienne !
    Le Rafale nous a coûté le prix fort, un projet x à peine inférieur aux dividendes de la paix.
    Mais au moment nos, on a un avion naval, et un bon.
    .
    Voire le meilleur, et ce n’est as un avis personnel ( dixit le RUSI Britannique).
    Maintenant qu’on l est développé à sa maturité, le moment s que l’on puisse faire, c’est planifier son emploi.

    • Obelix38 dit :

      « Le Rafale nous a coûté le prix fort »
      .
      Non, et pour plein de raisons :
      .
      BUDGET : Faire le Rafale seul a couté moins cher au contribuable français que de participer à l’EF Typhoon pour les contribuables allemand et anglais (comparaison de rapports de cours des comptes), et tout ça pour plus d’avions qu’eux
      .
      CAPACITÉS : Nous voulions un avion multirôle navalisable capable de délivrer l’arme nucléaire, ils voulaient un intercepteur car ils avaient déjà le Tornado => Résultat : ils ont été obligés de s’offrir EN PLUS du F-35 pour l’air-sol ,le naval ou la B-61 . . . (Fait depuis longtemps pour les Anglais et les Italiens, en cours pour les Allemands, bientôt pour les Espagnols en version B)
      .
      RETOURS : Chaque Euro investi dans l’industrie de l’armement en rapporte 2 au bout de 10 ans, et dans le cas du programme Rafale, tout l’investissement est resté en France !
      .
      EXPORTATIONS : Personne ne peux nous bloquer directement une vente de Rafale (indirectement, oui, mais ça se contourne en 2 ans), les Anglais ne peuvent pas en dire autant, grâce au Allemands !
      .
      SAVOIR-FAIRE & SOUVERAINETÉ : Grâce au programme Rafale (entre-autres) nous avons maintenu et développé notre maitrise dans le domaine . . . Les autres pays Européens ne peuvent pas en dire autant . . .

      • Nexterience dit :

        Ça dépend avec quoi vous comparez, comme toute évaluation.
        Aucune alternative se compare car le Rafale offre la souveraineté intégrale et ça coûte très cher. Sinon tout pays s’offrirait son industrie aéro et son avion. Dans un compromis de dépendance, l’achat de F/A-18 aurait été un bon choix économique.
        Les exportations servent à amoindrir la facture. Les retours sur investissement sont bons mais faut pas exagérer. Ils ne sauveront pas l’économie russe ou américaine, par exemple.
        Perso, je suis pour le Rafale.

        • Requin dit :

          Démontrez que le Rafale « coûte très cher » face à des avions à capacités équivalentes. Je vous souhaite bien du plaisir.
          Quant aux F-18, ce sous-Rafale n’aurait rien apporté à part du déficit commercial de plusieurs milliards d’euros tout en faisant augmenter le coût global du programme Rafale puisque moins d’exemplaires auraient été commandé.
          Quand on y connait RIEN en industrie et en économie, le mieux est encore de la fermer au lieu de raconter des co.. ies.
          Les Rafale Marine était là pour la mise en service du CdG, ce qui était bien l’objectif, justement pour se passer d’avions de combat US sur le PA FRANCAIS !!!

        • VinceToto dit :

          « le Rafale offre la souveraineté intégrale »
          Link 16, etc., souveraineté intégrale? De plus l’export(et l’utilisation) des Rafales est soumis à l’accord des USA et de ses alliés car de nombreuses parties ou brevets ne sont pas français.
          Et c’est pareil pour plein d’arment français, dont nombreux vont avec le Rafale, missiles « SCALP » par exemple.
          L’Industrie de l’armement français n’est pas du tout souveraine: ce n’est pas la Russie ni la Chine, juste un vassal des USA.

          • et v’lan passe moi l’éponge dit :

            Non le Rafale est itar free.
            Tout comme le Mica et son successeur à venir le Mica NG. MDBA même fait passer le SCALP en Itar free.
            Concernant le Meteor ou les allemands pourraient nous faire des misères… Mais la réciproque est vrai donc je pense qu’il y a un statut quo sur le sujet.

          • Czar dit :

            l’industrie russe est souveraine, surtout depuis le 24 février où elle ne peut plus commander le moindre équipement de pointe pour ses fabrications militaires.

  3. Barzy dit :

    Pas très convaincant. Un PA pour copier les voisins ? Et l’action décrite dans l’océan Indien peut être réalisée depuis nos bases prépositionnées de manière plus réactive et moins coûteuse.
    Très bel outil diplomatique, rien de plus.

    • Sam dit :

      Cet amiral est aussi bête que tous ses prédécesseurs historiques. Prompt à dilapider nos deniers, mais toujours avec une guerre de retard. Elle nous servira à quoi sa supériorité aérienne contre un Tzirkon ?

      • albatros dit :

        Les missiles soit disant hypersoniques des russes ne servent à rien contre une petite nation l’Ukraine
        A quoi voulez vous que cela serve contre nous ?
        Nous détruire le CdeG ?
        faudrait d’abord que celui ci reste à quai très longtemps et surtout ne ssoit pas défendu par des missiles SA moyennes portées des frégates et AA des Rafale…
        Voyez le beau résultat des russes face à Kiev : plus aucun missile ou presque ne passe et les gens se croient en vacances, j’exagère à peine…
        Les russes sont un tigre de papier hors leurs armes nucléaires, on l’a bien compris.

    • Royal Marine dit :

      Nos B.A. prépositionnées ou louées en cas de besoin…
      Faut-il vous rappeler les déboires de l’AA pour obtenir des droits de survol et des bases pour la Bosnie, la Lybie, voire même la Syrie? Combien de temps de négociation, et à quel coût, pour avoir quelques avions sur zone?
      Pendant ce temps là, un GAN français oeuvrait déjà…

    • Celtibère dit :

      Des bases prépositionnées ? Vous voulez parler de Djibouti? Mais c’est un pays étranger qui, du jour au lendemain comme au Mali, peut mettre la France dehors. Il reste La Réunion, mais l’île est excentrée.

    • Requin dit :

      La grosse blague, comme si une BA projeté n’était pas hypervulnérable en cas de conflit de haute intensité.

    • Requin dit :

      On sent le grand expert militaire, là…
      Tu peux rappeler au Monde à quel moment la France a envoyer 20 avion de combat sur une seule BA étrangère et quel y serait les avantages sécuritaires par rapport à un GAN disposant de plus de 150 missiles AA entre le PA, une FDA, 2-3 FREMM/FDI et un destroyer U.S. Sans parler des risques d’attaques terroristes évidement…
      GROS LOL

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        Al Dhafra, Al Ahsa juste de mémoire…

        Vous devriez donnez des cours a l’EM, eux aussi aiment rires.

        • Requin dit :

          Sans doute pour cela que le CDG est intervenue plusieurs fois en Irak/Syrie pour TRIPLER le nombre d’avions de combat. Parce que, garçon, au cas où tu n’aurais pas suivi le film, entre les EAU et la Jordanie, cela ne faisait au TOTAL qu’une DIZAINE d’avions de combat FRANCAIS !!!
          Et que dire du conflit ukrainien où l’USS Truman vient de rester dans les CINQ MOIS avec ses 70 avions de combat au large de l’Italie pour des missions de réassurance envers les pays d’Europe de l’Est alors qu’ils ont des bases aériennes projeté dans ce pays ?
          Etonnant, non ?
          Donc, question EM où vous n’avez jamais mis les pieds, curieusement, je pense que mon opinion sur le sujet est bien plus proche de la leur que vous.

          A bon entendeur le terrien qui n’a jamais vu la mer !

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            Al Ahsa est une base Saudienne… employé par l’AA en 1990 et 1991 pendant la 1er guerre du Golf….

            Actuellement l’armement du CDG, embarque 1 flottille de Rafale, soit 12 appareil auxquels s’ajoute généralement 2 o 3 Rafale supplémentaire fourni par d’autre flottille pour faire nombre. (pour rappel La MN n’a que 42 Rafale opérationnels.)
            Ca fait donc 15 appareils.
            Dans le cadre d’un mission qui part du CDG, tu en retire 4 (spare compris)qui seront chargé de la sécurité du GAN. Tu en retires à nouveau 5 qui seront indisponible pour différente raisons (comme tu es un marin aguerri, tu es aux faits de la maintenance a bord d’un bâtiment de guerre) . Il t’en reste 6.
            Sur ces 6 tu retires à nouveau 2 spares… Il te reste donc 4 Rafale pour faire ta mission…
            Je n’ai jamais été fort en math, mais ca me parait difficile de tripler quoique ce soit.
            Je ne critique pas la MN pour laquelle j’ai un profond respect et dans laquelle sert des gens auxquels je tient. Ils font juste avec les moyens qu’il leur sont attribué.
            L’usage des PA US est bien différent de celui fait par la France. On peut raisonnablement dire qu’il s’agit d’une question de moyen.
            Pour le reste je ne peux que m’incliner de rire, capitaine, pardon amiral Achab…

          • Requin dit :

            @ et v’lan passe moi l’éponge

            « Actuellement l’armement du CDG, embarque 1 flottille de Rafale, soit 12 appareil auxquels s’ajoute généralement 2 o 3 Rafale supplémentaire fourni par d’autre flottille pour faire nombre… » Mais oui mon grand, le CdG n’a que 6 Rafale par jour lors de ces missions de combats depuis 2002.
            Et évidement, PERSONNE N’ASSURE LA PROTECTION DES BASES AERIENNEES PROJETEES et les Rafale de l’AA n’ont besoin d’AUCUNE MAINTENANCE. En particulier les 6 déployé aux EAU qui selon TON calcul donnerait dont 0 à 1 Rafale dispo pour partir en mission
            Tu prends quel drogue exactement pour dire de telles âneries ???
            GROS LOL
            Quant à la dispo tech à bord, elle est excellente comme celles des avions de l’AA en missions à l’étranger pour plusieurs mois. Pour des raisons simples :
            1 – Les avions qui embarquent pour un déploiement (ou pour être projeté par l’AA) n’ont pas de maintenance lourde a venir.
            2 – Sur un PA en mer, il y a dans les 500 personnels des flottilles sont la seule mission à bord consistent à entretenir ces avions
            3 – avec un seul type d’avion de combat de combat à bord, ce personnel peut plus facilement filer un coup de main à une autre équipe qu’à l’époque du binôme Rafale / SEM ou SEM/Crusader sur les Clem et Foch
            4 – Le GAN embarque un grand nombre de pièces détachés pour les avions, là encore facilité par le seul Rafale comme avion de combat. Aucun Rafale n’est immobilisé anormalement pour de la maintenance.
            etc.
            Quand tu auras compris qu’un GAN est une base aérienne projetée, tu auras fait un gros progrès. Mais à mon avis, on en est encore loin…

            Comme tu n’y connais RIEN en aviation et encore moins en aviation de combat, et encore moins en aviation de combat embarquée, tu ne fais que te ridiculiser dans tes posts.
            Sinon, t’es au courant que la Guerre du Golfe, c’était il y a plus de 30 ans est que depuis, les moyens de AA ont fondu comme neige au soleil ? Et ce n’est pas les Rafale vendus d’occasion qui vont améliorer la situation.
            J’attends de voir un détachement de PLUSIEURS MOIS de 20 Rafale de l’AA en Pologne ou Roumanie. Mais curieusement, je sens que je vais attendre très longtemps…

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            –e CdG n’a que 6 Rafale par jour lors de ces missions de combats depuis 2002.
            Renseignes toi sur ce que faisait l’aéronavale en Bosnie. C’était le Clem d’accord, mais le nombre d’avion embarqué était alors supérieur…
            Ce que tu n’a pas compris c’est que la maintenance d’un avion sur un PA n’est pas identique a celle du même avion a terre. Je pourrais bien t’expliquer que c’est lié aux contraintes des catapultages ou des appontages sans parler de la salinité qui est un combat de touts les jours mais en bon mataf tu le sais déjà.

            –Aucun Rafale n’est immobilisé anormalement pour de la maintenance
            Parce que les systèmes, arme et autres, du Rafale ne tombe jamais en panne?

            –3 – avec un seul type d’avion de combat de combat à bord, ce personnel peut plus facilement filer un coup de main à une autre équipe qu’à l’époque du binôme Rafale / SEM ou SEM/Crusader sur les Clem et Foch

            Oui mais non… Le personnel ça coûte cher, donc si leur avions ont été débarqué définitivement, eux aussi ( ils ont été reclassé ou sont parti dans le civil)
            Je ne sais pas d’où tu sors ce chiffre de 500… Mais il est faux, il est plus proche des 600. Malheureuse tous ne font pas de la maintenance de Rafale.
            Le problème c’est les compétences et les sous. Si c’était si facile il y a longtemps qu’il y aurait 2 équipages comme sur les SN. (cela permettrai de faire taire les critiques concernant le nombre de jour a la mer du CDG)
            C’est d’ailleurs ce qui se fait sur la frégate Aquitaine (109 marins)
            le CDG c’est presque 1800 marins… Et si y a plein de volontaire pour être Maverick, il n’y en a pas pour faire ponev…

            –Quand tu auras compris qu’un GAN est une base aérienne projetée, tu auras fait un gros progrès. Mais à mon avis, on en est encore loin…
            J’ai la chance d’avoir un expert pour m’expliquer j’en profite…
            Je suis le méchant qui veut détruire ton GAN, je ne m’attaque pas directement a lui, je commence par disperser son escorte en menaçant et attirant les frégates qui le protège, au besoin je m’attaque au pétrolier, avec la sous marinade par exemple… Après le but n’est pas de couler le PA, mais de le mettre hors de combat, car une fois touché il ne pourra pas être remis en état sans rentrer dans un port et sera plus une gêne qu’un atout. Il est illusoire de croire qu’un PA est invulnérable et que tous les missiles/torpilles assaillants seront détruits.

            –Comme tu n’y connais RIEN en aviation et encore moins en aviation de combat, et encore moins en aviation de combat embarquée, tu ne fais que te ridiculiser dans tes posts.
            Mais ce n’est pas grave puisque toi tu sais et que ton savoir rayonne a travers tes commentaires…

            –Sinon, t’es au courant que la Guerre du Golfe, c’était il y a plus de 30 ans est que depuis, les moyens de AA ont fondu comme neige au soleil ? Et ce n’est pas les Rafale vendus d’occasion qui vont améliorer la situation
            Ahhh zut ca va pas le faire je suis d’accord avec toi… Vu le crédit que tu me porte cela veut donc dire que ce raisonnement est une ânerie.

            –J’attends de voir un détachement de PLUSIEURS MOIS de 20 Rafale de l’AA en Pologne ou Roumanie.
            Ce sera a la même date de l’appareillage du CDG avec 2 flottilles de Rafale.

            Mes devoirs amiral Achab

      • Wizard51 dit :

        Un porte avions qui ne tiendra pas 24h face à un sous marin russe. L’armée de l’air , quant à elle, fait des raids entrainement longue distance tous les ans depuis une quinzaine d’année, pour finir par les opérations Serval et Hamilton . Les problèmes des droits de survol s’appliquent tout autant pour un avion marqué d’une ancre. Pour le prix d’un porte-avions dont l’utilité est discutable, on pourrait s’offrir une tripotée de frégates , de sous marins, de ravitailleurs et de chasseurs supplémentaires. En parlant d’expert militaire, tu fais quoi mercredi soir? PS et le destroyeur US, c’est encore plus gênant de constater que nos marins ne semblent pas vouloir (ou pas savoir) s’en dispenser.

        • M.W dit :

          Wizard51………..
          Parce que vous pensez qu’un P.A se promène , tout seul en mer , dire qu’il ne tiendrait pas 24 h devant un sous marin, russe , c’est a voir .
          1 sous-marin nucléaire d’attaque
          2 frégates multi-missions
          2 frégates antiaériennes
          1 frégate de patrouille lointaine
          1 pétrolier ravitailleur,
          sans compter une défense Electronique….etc etc…

        • Requin dit :

          Mais oui mon grand, l’armée de l’air est capable de faire des raids de 20 Rafale à 7.000 km de la France au rythme 1 à 2 raids par jours pendant des mois.
          Lors du conflit en Lybie, très loin des 7.000 km, les pilotes de l’AA se posaient à Solenzara au retour faut d’être capable de rentrer jusqu’à leurs bases quand le PAN pouvait lancer autant de raids de courtes durées qu’il voulait.
          Je suis plié en deux.
          Quant à ta tripoté de frégates et soum, à quoi servirait-elle sans capacité de détruire l’aviation adverse et donc sans capacité de GAGNER UNE GUERRE !!!

          Sinon je kiffe les « personnes » dans ton genre qui se prennent pour de plus grands stratèges militaires que les officiers généraux. Ne t’étonne pas si un jour ils t’invitent à un dîner.

    • Wizard51 dit :

      Tout à fait d’accord, 10 A330 MRTT de plus coutent bien moins cher qu’un PA et permettent d’obtenir tout que que cet amiral avance et matière de supériorité aérienne, la fatigue du vol étant remplacée par le fait que des Rafales Biplace permettent à l’équipage de se reposer tour à tour, les nombreuses projections longue distances effectuées ces dernières années par l’Armée de l’Air l’on très largement prouvées.

  4. LEONARD dit :

    « le CEMM Vandier a botté en touche…. »
    Je pense qu’il a été clair, au contraire:
    Reprenons sa question introductive:
    « Pourquoi LES porte-avions » et non pas « pourquoi UN porte avions »
    Et par la suite :
    « UN groupe aéronaval [GAN] français « peut ainsi avoir en stock plusieurs dizaines, voire centaines, de missiles antiaériens au sein de la force.  » et non pas LE GAN.

    Comme pas mal d’entre nous, sur le plan strict du combat, l’Amiral pense qu’UN porte avions est insuffisant.
    Mais comme il ne peut pas le dire lui-même, il le suggère…….au cas ou…..

    Mais contrairement à ce que l’on dit, ses principaux concurrents dans la démarche de création de 2 GAN, c’est pas Bercy, ce sont ses autres compagnons de Balard, l’A.T, l’A.A, la DRM, car tous veulent plus que des miettes du fromage de 3 Milliards que leur a promis le Près.

    • ULYSSE dit :

      @leonard. L’amiral Vandier est pilote aéronaval et a commandé le CDG. Manque une peu de distance dans ses analyses. La question des moyens de notre défense doit être appréhendée à l’échelle de l’ensemble de nos armées et pas, chapelle par chapelle. je n ‘imagine pas qu’un amiral quel qu’il soit, priorise l’acquisition d’avions ravitailleurs PHOENIX , de missiles MAMBA Dommage que l’Amiral ne soit pas sous marinier.

      • Aymard de Ledonner dit :

        L’amiral Vandier n’est pas qu’un ancien pilote d’aéronavale (Et en tant que pilote, il connait parfaitement l’intérêt des ravitailleurs…). Il a commandé comme vous le rappelez le CDG … qui est toujours accompagné d’au moins un sous-marin et a commandé la base de Toulon, qui comme chacun sait n’a rien à voir avec les sous-marins….
        Les attaques ad-hominem sont le signe d’un manque d’arguments sur le fond.
        Concrètement les principale menaces pour nous se situent dans le pacifique et l’indien où les distances sont considérables et ou nous devons éviter d’être coupés de la métropole. Sans porte-avions, avec les chinois pouvant intervenir depuis le Pakistan et le Sri-Lanka, les chinois pourraient nous empêcher de renforcer les éléments dans le pacifique.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Oui. Il faut espérer que les réflexions en cours vont permettre de trancher. Il y a des besoins partout mais c’est loin de la métropole, dans l’océan indien et dans le pacifique que nos militaires ont le plus de chances d’aller au feu dans les prochaines années. Et c’est précisément là qu’on a le plus sabré. Il y a un effort important à faire dans la marine si on veut conserver un minimum de crédibilité.

      • LaMeuse dit :

        Pourtant l’actualité des dernières années devraient amener bien au contraire à considérer que nos intérêts vitaux maritimes sont au plus près : en Méditerranée face aux russes, turcs et pays du Maghreb qui monte te en puissance et se rapprochent d’une Afrique deg-venue hostile, et en Atlantique Nord pour la préservation des liaisons de toutes natures avec les Amériques. Nous n’avons pas les moyens de défendre la fameuse ZEE ou l’OM en mer, et nous avons renoncé à y laisser des forces terrestres permanentes suffisantes, sans parler de l’attitude des populations locales. La concentration des efforts reste un principe majeur de la guerre.

  5. Sorensen dit :

    L’amiral Vandier ferait de rappeler ce que le programme Rafale a coûté à la Marine. Si le Fcas et le Mgcs sautent….qui va trinquer…encore une fois?

    • Momo dit :

      Beaucoup moins que l’achat de F35 par les anglais, pour rester dans l’aéronaval. Sachant que le cout complet intègre tous les gains pour l’industrie locale que ce soit en terme de savoir faire, qui permet de vendre, et de production qui permet de vivre.
      Les anglais ont perdu tout cela, alors qu’ils vendaient les Harrier aux US notamment.
      Ces mêmes anglais qui n’ont toujours pas en nombre suffisant les f35 pour leurs PA et ont perdu encore une fois un peu de ce qui reste de leur souveraineté au profit des US (idem les armes nucléaires et les SNLE).

      Pour rappel: toutes les data enregistrées pas les nombreux capteurs du F35 sont transmises aux US qui en font l’usage qu’ils veulent sans demander leur avis aux ‘propriétaires’.
      Ceci dit il est vrai que le F35 vole mal et peu.
      Et que les israéliens ont, eux, refait ceux qui leur ont été donné (gratuit) par les US pour éviter cette fuite de données qui fait quand même très sbire un peu minable ^^

      • Sorensen dit :

        Aucun rapport.

        • Momo dit :

          Mais si, relis une nouvelle fois, pour de bon…

        • Nexterience dit :

          Le Rafale a coûté, par rapport au F18, le prix de l’indépendance. C’est la chose qui va manquer cet hiver aux allemands ou dans trois ans à la défense allemande si Trump revient. C’est à la fin qu’on fait les comptes.

          • Sorensen dit :

            Vous ne comprenez pas le monde qui vous entoure et cela n’a aucun rapport non plus.

          • Requin dit :

            Pour les Allemands, si tu parles d’énergie, il va falloir que tu remettes tes pendules à l’heure. Au 1er semestre 2022, la France est passé de 1er exportateur d’électricité à IMPORTATEUR, les 1ers exportateurs européens sont la Suède et l’ALLEMAGNE qui justement à exporter massivement vers la FRANCE pour pallier à la DEFICIANCE MAJEURE du parc nucléaire FRANCAIS.
            Dis-toi bien que si l’Etat a prévu de remettre en route des centrales à charbon en France, c’est qu’ils n’ont pas prévu d’amélioration majeur du nucléaire français d’ici-là. On va donc continuer à importer de l’électricité ALLEMANDE !

  6. Lagrange dit :

    « Le Livre blanc de 2013 » Il y en a marre de faire toujours référence au linceul de nos armées. Qu’on sorte des schémas de pensée suicidaires nous aiderait.

    • Requin dit :

      Que cela vous plaise ou non, ce document officiel est toujours en vigueur.

  7. lxm dit :

    Je lis « Reste qu’à la question de savoir s’il préfère plus de frégates [qui constituent l’épine dorsale d’une marine, avec les sous-marins] ou un second porte-avions, le CEMM Vandier a botté en touche. »
    Perso, la réponse me semble évidente, il faut ( d’abord) plus de frégates, car si on avait un second porte-avions, on manquerait de frégates pour l’accompagner, il sera fragilisé.

    Sinon, comme le disent tant d’autres personnes, je pense que c’est simplement trop tard, il faut trop de temps pour construire des navires et les armer correctement, alors que la guerre mondiale peut arriver en quelques jours. La France a loupé le coche à force de réduire son format militaire depuis Chirac. La realpolitik sera peut-être alors d’affirmer qu’on ne suivra pas nos alliés, pas les USA, parce qu’on en a pas les moyens, ni matériels, ni humains, et encore moins en volonté nationale, notre pays doit d’abord panser ses plaies intérieures avant de croire pouvoir s’affirmer à l’extérieur. Là dernièrement le ministre Brésilien de l’économie nous a insulté, on faisait des guerres pour cela par le passé; et ce n’est pas le seul à affirmer que la France ne compte plus dans le monde, rien ne sera sérieusement fait ni dit pour répondre.

    • Royal Marine dit :

      La solution? Il n’y a plus qu’à tendre le cou? On peut être parfaitement défaitiste…
      Mais qui vous a dit que la 3ème G.M. était à nos portes? Je pense qu’elle viendra, effectivement. Mais quand exactement? Alors, en attendant, réarmons.

    • Requin dit :

      Une guerre mondiale se règle à coup de missile nucléaire en une journée, le temps qu’il faut pour détruire l’humanité.
      Les PA sont là justement pour évité qu’un conflit devienne mondial et l’OTAN en alligne déjà une 12zaine et les Chinois construise leurs PA de 300 m de long en 3-4 ans alors que St-Nazaire dispose d’un meilleur outil industriel. suffit juste de renoncer à la propulsion nucléaire.
      Alors votre trop tard…

    • le sicaire dit :

      @lxm
      « …je pense que c’est simplement trop tard… »
      +30 mois pour construire une frégate,
      +20 mois pour une corvette,
      24 mois pour un Rafale,
      18 à 24 mois pour un Caesar…

      « Gagner la guerre avant la guerre » !
      Et oui, nos grands stratèges militaires ont bien compris qu’ils ne pourraient pas gagner la guerre en la faisant, il convient donc de la gagner sans la faire car la France n’a ni l’indépendance industrielle, ni la résilience nécessaire à une économie de guerre.
      Il faut noter cependant que « Gagner la guerre avant la guerre » n’est pas non plus une « science » exacte et nécessite de toute façon quelques investissements (diplomatiques, économiques, scientifiques, industriels…) si on veut « gagner »… 😉

      • Sam dit :

        Correct. Tout ce blabla semble n’être qu’un camouflage à notre déréliction. Gagner la paix avant la bataille.

  8. fabrice dit :

    15 frégates c’est 10 frégates disponibles; 6 SNA c’est 4 disponibles. un porte avion et deux porte hélicoptères disponibles. On peut donc former trois task forces autour d’un porte avion ou porte hélicoptère, 2 à 3 frégates et un SNA.
    Bon résumons. Une task force en Méditerranée occidentale, une en Méditerranée orientale, une dans l’Océan Indien, une en Mer de Chine, une dans l’Atlantique, une autre aux Antilles, une dans le Pacifique, une autre dans le Golfe de Guinée….J’en suis déjà à huit lieux pour positionner nos trois task forces…
    Ils font faire une tournante ?
    Enfin qui croit vraiment qu’une task force avec un porte hélicoptère, deux frégates et un SNA va faire peur à la marine chinoise ? Enfin une frégate spécialisée dans la lutte anti aérienne (on en a deux de la classe Forbin) c’est 48 missiles anti aérien. Contre quelques avions et missiles, OK. Mais face à une volée ? A Taiwan c’est une formation de 28 avions chinois qui a franchi la ZEE. Comptons 2 missiles anti navires par avion, ça fait une volée de 56 missiles anti navires.
    La France ferait mieux d’avoir une diplomatie plus sélective, d’arrêter de saupoudrer ses moyens militaires à l’échelle du globe et se recentrer sur quelques zones vitales.

  9. Forban78 dit :

    L’amiral Vandier… futur CEMA…

  10. vno dit :

    Pas besoin d’envoyer un raid de Rafale à 1000 nautiques pour détruire une force navale étrangère quand un SNA peut frapper par surprise à 5000 nautiques sous et sur les mer en coulant tous les missiles anti tout ce qu’il veut. Il est remplacé quand notre expert qui ne se remet pas en question ? Commander, c’est prévoir, lui est plutôt dans les chapelles manifestement ? C’est les sous-marins classiques américains qui ont gagnés la guerre du pacifique en détruisant la flotte japonaise et renseignant … pas les batailles aéronavales aussi brutales et dramatiques fussent telles ! Silent service ! tout un programme glorieux resté trés discret par rapport à nos quasi 70 sous-marins classiques de l’époque disparus dramatiquement dans l’indifférence ou aux centaines de U-boat et sous-marins japonais pratiquement inconnus pour ces derniers qui ont vendu chèrement leur peau. Le role des sous-marins anglais, italiens et soviétiques n’a pas non plus été inférieur aux forces de surface bien plus couteuses et moins efficaces. Il veut envahir ou contrer qui avec son porte-avion et ses 40 rafales ? Qu’il commence à mettre des hélicos ASM moderne sur toutes les frégates, base aéronavales dans le monde et porte-hélicoptères avec une dispo correcte pour copier les groupe ASM de hunter killer de la deuxième guerre mondiale, il sera crédible ! La Marine et ses équipages méritent mieux !

    • ULYSSE dit :

      @VNO…Et puis des brouilleurs sur toutes les FREMM.

    • Caius dit :

      Enfin! Merci d’avoir mis en avant le produit le plus interressant de notre arsenal: le sous marin d’attaque ou lanceurs d’engin. Avec ces missiles de croisières il peut frapper partout et repartir sans dégât. Mais la Royale a toujours été a contre temps et l’amiral défend son pre carre avec des arguments pieu convaincants. En resume on doit copier les autres, ca nous aidera a avoir une supériorité aérienne sur des zones qui ne sont pas de notre ressort. Il oublie au delà du coût de construction, le coût d’entretien et des hommes qui oblige la marine a faire une croix sur d’autres équipements vitaux. Les US ont plusieurs porte avions et la c’est beaucoup plus complique de passer les rideaux de defense de plusieurs groupe et on a une vrai saturation aérienne mais nous n’avons pas leur budget militaires. Non Monsieur l’amiral l’avenir de la marine n’est pas le porte avion mais plus de sous marins nucléaires, de drones sous marin ou volant, de frégates multirole, d’helico de combat autres que cette truffe de NH 90, de dragueurs de mines, de navire autonome. La marine a toujours pris des roustes ( qu’on me cite une grande victoire navale française a la trafalgar) non parce que nos marins ne sont pas courageux loin s’en faut mais parce qu’ils sont commandes par des incapables.

    • Requin dit :

      Mais oui mon grand, un SNA va pouvoir cibler en une seul fois 40 objectifs à 400 km des cotes et la bataille de Midway n’a pas été décisive pendant la 2e GM…
      Se remettre en question dis-tu… Bin commence par toi-même avec tes certitudes d’expert mondialement reconnu…

      • Caius dit :

        Parce que les 20 rafales du Charles de Gaulle vont pouvoir atteindre 40 cibles? Un sous marin lanceur d’engin peut contenir 154 tomahawk. Vos avions se heurterons a un système de defense qui en abattrons quelque un. Avant de dénigrer autrui renseignez vous. Et la bataille de midway a été decisive pour la guerre du pacifique ( pas grace aux sous marins c’est vrai ) relisez vos livres d’histoires avant d’avancer de pareille affirmation.

        • Requin dit :

          Coco, un Rafale peut emporter 6 bombes. soit pour 20 Rafale 120 cibles. soit quasiment autant que ton SSGN qui coute plus de 1 MDS d’euros avec des missiles à plus de 800 M€/pièce.
          Un peu cher le raid pour détruire par exemple des pièces d’artilleries.
          A cela s’ajoute le fait que cela peut être répéter TOUS LES JOURS quand il faudra plusieurs jours au SSGN pour se ravitailler en missiles et évidement s’ils s’agit de cibles mobiles vos beaux missiles à 800 M€ seront aussi utile que le H de Hawaï !!! Sinon, tu peux me dire combien de SSGN la France dispose et combien elle compte construire. Ah oui, je viens de me rappeler ZERO VIRGULE ZERO. Même les 4 SSGN US ne viennent que d’un traité de limitation des armes nucléaires entre les USA et l’URSS, sinon, ces quatre SSBN de la classe Ohio n’aurait pas été transformé en SSGN.
          Cours d’histoire disais-tu….
          Moi, je te conseilles en plus de prendre des cours de FRANCAIS. Nan, parce qu’en plus d’être totalement incompétent sur le domaine militaire, c’est quand curieux de prendre la première parti d’un post au 2e degré et la 2e au 1er…
          Enfin, moi, je dis cela, je dis rien… (c’est une expression qui veut dire exactement l’inverse, je dis cela au cas où tu n’aurais pas compris).

    • Aymard de Ledonner dit :

       » C’est les sous-marins classiques américains qui ont gagnés la guerre du pacifique en détruisant la flotte japonaise »
      Qu’est ce que c’est que cette histoire????
      Allez-y! Donnez nous les noms des nombreux navires d’importance coulés par les sous-marins US dans le pacifique!
      Combien de sous-marins US à la bataille de Midway qui a été le tournant de la guerre?
      Le pacifique est immense et les sous-marins conventionnels de l’époque se déplaçaient trop lentement pour y jouer un grand rôle. Par ailleurs les torpilles US de l’époque avaient de graves problèmes de fiabilité.
      Les US ont gagné la guerre du pacifique grâce au renseignement qui leur a permis de mieux utiliser leurs moyens et de ne pas être détruits au début de la guerre alors que les forces japonaises étaient plus nombreuses.Les japonais ont aussi commis une erreur en laissant intactes une grande partie des infrastructures de Pearl Harbor. La puissance de l’industrie US a fait le reste.

      • E-Faystos dit :

        Pas faux… Mais les renseignements US ont été considérablement étoffe par… Les sous-marins.
        Opposer les sous-marins et les porte-avion est un non sens.
        .
        Et nombre de navires ont été colues par des sous-marins quelle que soit la marine.
        Seulement, l’histoire à largement documenté les actions des U-boot.
        Mais mes Britanniques et américains ont aussi cartonné largement les flottes marcha des adverses, au point de systématiquement priver les atolls tenus par les Japonais de renforts avant d’attaquer.
        Donc le sous marin est utile mais comme arme embusquéé, tel un sniper quand la flottille d’un porte avion est un fer de lance qui couvre Trois missions:
        Recherche
        Destruction
        Protection
        En plus d’être une base mobile et rapide.

      • breer dit :

        Il faut aller sur les sites américains consacrés aux unités navales de surfaces et celui des sous marins et sous mariniers US durant la WWII tout y est très documenté, jusqu’aux noms de chaque sous marinier de chaque sous marin coulé.

    • Lado dit :

      O

      Nos SNA sont tres »court » en terme de munition (20 +4 à répartir entre torpilles, MdCN, Mines ou Mica..
      Pas encore prêt pour la haute intensité..Bon ravitaillable à la Mer? BASM?
      Manque des VLS pour MdCN à la manière des SM recents y compris non nucléaire (Kalibr?)
      Sections supplémentaire / allongement? Si Naval ne le fait pas il peut abandonner l’export « sérieux »

  11. Ricko dit :

    Avec tout le respect que je dois à l’amiral, je déplore son manque de pugnacité.
    Il n’est plus temps de rêver à voix haute que les politiciens lui donne les moyens de sa charge.
    A sa place j’aurais exigé les moyens et mis ma démission dans la balance : soit il est écouté soit parce qu’il ne peut pas remplir l’ensemble des missions qui lui sont confiées faute de moyens, il démissionne simplement par intégrité.

    • PK dit :

      À ce jeu-là, on n’a plus un officier supérieur en 6 mois… Il y a un moment où il faut aussi savoir plier. Personne ne veut une armée forte en France, sauf les gens de droite et les militaires. Ça ne représente hélas numériquement pas grand-monde.

    • Requin dit :

      Sauf qu’il est plus intelligent que vous. Heureusement pour la France…
      Je vous conseille donc de relire le passage où il explique que les programmes d’armement ACTUELS sont là pour la génération FUTURE !
      Comme il l’explique, si un format à 2 PA était décidé, ce serait pour post-2040.
      Quant aux moyens actuels, il me semble qu’en 5 ans, le budget des armées a augmenté de plus de 8 Mds d’Euros et que la France dispose de la meilleur armée européenne…

    • Sam dit :

      Les étoilés de ce niveau le sont en vertu de leur docilité, pas de leur pugnacité.

  12. PK dit :

    La vérité est que ceux qui cherchent à supprimer les PA pour la France, ou les affaiblir en supprimant leur composante nucléaire, travaillent surtout contre la France.

    Mais bon, on a l’habitude…

    • NRJ dit :

      @PK
      Donc pour vous on ne peut pas discuter de l’intérêt des PA, sinon on travaillerait contre la France.
      La France, ce beau pays, patrie des Droits de l’Homme, et notamment de la liberté d’expression et de pensée.
      Ah non, on travaille contre la France si on n’est pas d’accord avec vous.

      Vu ce qui s’est passé au Capitole, je ne suis pas surpris de lire un tel commentaire de la part d’un gars qui travaille là-bas pour des entreprises américaines.

      • Lucide dit :

        Pays des droits de l’Homme de ? Personne n’en a rien à faire des DDH. Quand à la liberté d’expression, laissez moi rire.

        • NRJ dit :

          @Lucide
          Personne n’est mis en prison en France pour ses opinions a partir du moment où il n’y a pas de racisme, antisémitisme ou incitation à la haine.

          Tout n’est pas parfait (on peut ainsi critiquer pour des raisons rationnelles l’impartialité de la justice et des médias), mais on est obligé de reconnaître ça.

          • PK dit :

            « Personne n’est mis en prison en France pour ses opinions »

            LOL. Demandez à ceux de la Manif pour Tous ou des Gilets Jaunes ce qu’ils pensent de vos affirmations grotesques.

            Quant à aller en prison quand on exprime une opinion, même nauséabonde, cela montre le niveau de démocratie de la France. Vous tuez quelqu’un et vous êtes une chance pour la France ? Une remontrance. Vous êtes un bon français qui a des idées noires ? En prison.

            La démocratie n’existe pas en France, surtout avec des juges rouges aux manettes. Cela arrange bien nos politiques qui sont d’accord avec eux. cf. le dernier grotesque numéro de Darmanin « qui ne peut pas expulser un méchant imam ».

            Cela aurait été un prêtre nazi, cela n’aurait pas durer 15 secondes…

            Alors, votre morale à deux balles sur la défense de la démocratie en France, vous pouvez en discuter avec vos employeurs teutons, mais pas ici. Contentez-vous de prêcher la bonne parole allemande ici. Au moins, vous serez en phase avec les termes de votre contrat d’engagement.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Personne de sérieux ne discute de l’intérêt des porte-avions pour la France. Il n’y a que les trolls pro-russes et pro-chinois et les anti-mili qui veulent toujours moins d’armée.
        Si vous avez des références récentes (pas des papiers époque dividendes de la paix), je suis tout ouïe.

        • NRJ dit :

          @Aymard
          « Personne de sérieux ne discute de l’intérêt des porte-avions pour la France. ». N’empêche que le débat mérite d’être posé. Les PA ont un coût colossal et peuvent être remis en cause par les dernières technologies de micro satellites, de railgun, et les armes hypersoniques qui pourraient en faire rien de plus que des cibles à long terme.
          Historiquement on a vu cette situation avec le cuirassé.

          Quelque soit la réponse, rien ne permet d’écarter le débat d’un revers de main.

          • Joe dit :

            Ce débat est le résultat de l’état du budget. Comme on n’investit pas pour avoir une flotte de guerre on a décidé de se couper une jambe pour se nourrir en prétendant courrir plus vite après: sacrifier les PA pour avoir des frégates ou l’invers comme actuellement. Dans les deux cas ça ne donne rien de bon.

          • EchoDelta dit :

            Un PA n’a pas un coût colossale. On parle de 3 milliards d’euros dans un pays qui dépense 1200 milliards pour le social / santé. Rapporté à l’échelle du pays c’est pas grand chose.

          • Requin dit :

            C’est vrai que l’infanterie à totalement disparu de la surface du globe… LOL
            Sinon, attaquer un PA expose à une riposte nucléaire. C’est le principe de la dissuasion. Pourtant la encore les quelques 10.000 têtes nucléaires sur terre n’ont pas fait disparaitre le reste des armées.
            Un PA est une BA projeté mobile qui peut se positionner pour atteindre quasiment n’importe quelle cible sur la planète, avec moins de risque qu’une BA à terre largement plus vulnérable à une attaque de missiles ou terroristes, comme viennent de le comprendre les Russes en Crimée.
            De fait, si vous remettez en cause les PA, c’est que vous remettez en cause purement et simplement l’aviation de combat. Alors comment dire…

          • NRJ dit :

            @Joe
            Évidemment. Si on avait un budget de Défense de 700 milliards on se poserait pas la question de faire un porte-avions. Malheureusement notre budget n’est pas de 700 milliards, faut faire avec.

          • NRJ dit :

            @EchoDelta
            Je serais intéressé de savoir d’où vient votre chiffre de 1200 milliards dans le social et la santé.
            Quoi qu’il en soit, votre comparaison du coût d’un PA par rapport aux dépenses dans le social et la santé est absurde. Vous oubliez une chose assez simple: le PA n’est qu’un programme d’un navire parmi tous les programmes de bateaux de la marine Nationale, qui n’est qu’une armée parmi les 3 du mindef, qui n’est qu’un ministère parmi une dizaine. Donc comparer le coût du PA et du social, c’est juste absurde.

            @Requin
            « Sinon, attaquer un PA expose à une riposte nucléaire. C’est le principe de la dissuasion. ». Attaquer un avion ou un char français aussi.

            « Un PA est une BA projeté mobile qui peut se positionner pour atteindre quasiment n’importe quelle cible sur la planète, avec moins de risque qu’une BA à terre largement plus vulnérable à une attaque de missiles ou terroristes, comme viennent de le comprendre les Russes en Crimée. ». Le PA est tout aussi vulnérable à une frappe de missiles antinavires. Et il est beaucoup plus cher qu’une BA terrestre.

            Sinon, à quoi servent les avions ? Si c’est pour frapper au sol, je vous rétorquerais que les frégates peuvent faire la même chose avec des missiles MdCN pour une fraction du prix (ou un bateau taillé pour frapper). Et si c’est pour protéger un espace aérien, je vous rétorquerais que les frégates disposent de systèmes antiaériens, là aussi pour une fraction du prix d’un PA. Et comme un PA coûte cher, sa perte ne peut pas être compensée. Donc si les nouvelles armes (railgun, missiles hypersoniques, micro satellites) respectent les promesses qu’on leur donne, ça signifie qu’on risque de perdre bêtement un navire coûteux alors qu’on en connaissait les limites.

            Après, et contrairement aux apparences, je n’ai pas encore donné mon avis. Je dis simplement des arguments rationnels qui justifient que la question d’avoir un nouveau PA se pose. Et c’set des arguments qu’il faut prendre en compte et qu’on ne peut pas balayer d’un revers de main.

          • Joe dit :

            Mais NRJ le PIB français est le 7e mondial. Taux de prélèvement obligatoire parmis les plus élevé au monde. Ne pas réussir à avoir une armée correcte avec ça c est un exploit. La protection sociale c est 800 milliards. Ne pas réussir a y prendre 30 a 40 milliards par an pour soulager l endettement et le regalien c est un choix. Si on est dans la merde c est un choix, pas quelque chose d inévitable.

          • Requin dit :

            @NRJ
            Curieusement, la Russie n’a pas riposter avec des armes nucléaires pour tous les chars et même le croiseurs qu’elle a perdu à cause du soutient ostensible de l’OTAN envers l’Ukraine. Que ce soit en matériels militaires ou en renseignement. Faut croire qu’un PAN de 10 MDS de dollars avec 5000 membres d’équipage, ce n’est pas la même chose que 3 gus dans un char de quelques millions.
            Quand à détruire des 100 chars avec des missiles de croisière à 800 M€/unité, si vous avez encore plus ridicule comme proposition, faites nous signe, qu’on rigole un bon coup.
            Vous pouvez nous rappeler combien de MDCN la France à commander ? Pourquoi croyez-vous que les FDI n’en seront pas dotés ?
            On sent le grand spécialiste, là, quand même…
            Je vous conseille fortement d’analyser comment se sont déroulés tous les conflits régionaux depuis 1990 dans lequel les USA et/ou l’OTAN est intervenu. Citez m’en un où tous le conflit c’est limité à lancer des missiles de croisières, sans appui de l’aviation ni troupe au sol.

    • Vinz dit :

      Aahhh ahahah – les agents de l’étranger !!!!

      Quand on n’est pas capable d’armer des frégates de 1er rang correctement et en nombre, on parle pas de PA, encore moins PAN.

      • PK dit :

        La France est capable. « On » ne veut pas.

        Mais comme il faut dénoncer celui dont on n’a pas le droit de parler ici sans s’attirer les foudres de ses supporteurs-électeurs et de Zeus lui-même, à moins que ce ne soit Jupiter, alors le débat est clos.

        • Vinz dit :

          On ne prend pas les décisions sur l’argent qu’on voudrait, mais sur celui qu’on a réellement. C’est ce que les grands sachem à plumes de la MN ne veulent pas comprendre. Tous les milliards dépensés en GAN, c’est autant de moins pour le reste.

          Donc ça pleure, ça chouine, ça gémit, ça pleurniche, ça lamente, et ça nous explique au final qu’un pavillon ça vaut bien un Phalanx ou Kashtan.

          La bouffonnerie des amiraux de bateaux-lavoirs qui se succèdent est la seule constante de cette arme. De l’Ecluse à Toulon.

          • Requin dit :

            Mais oui ma poule, t’es un grand spécialiste de la GUERRE, c’est pas comme si 80% des échanges commerciaux vers ou depuis la France se faisait par la MER !!! A commencer par l’ENERGIE qui nous fait défaut en ce moment : gaz, pétrole et uranium arrivent en France par la mer. Idem pour toute des importations depuis l’Asie.
            Et c’est pas comme si coté offensif les 3/4 de l’Humanité habité à proximité des côtes…
            Mais ta raison ma cocotte, la Marine, ça sert à rien…
            Sinon, tu peux me rappeler comment sont arrivés les troupes le 6 juin 1944 et comment s’est déroulé la Guerre du Pacifique, y compris par quel moyen de transport et arrivé la bombes atomique qui a détruit Hiroshima d’où le raid aérien est parti. etc…

  13. Oliver dit :

    En tout cas Naval Group est en train de démontrer que le process industriel mis en oeuvre pour la fabrication des FDI est plein de promesses.
    https://youtu.be/b27-ETIt5oI

    • Requin dit :

      Il n’y a rien d’extraordinaire là-dedans.

      • Oliver dit :

        Apparemment vous ne saviez pas trop comment les navires militaires étaient produits.

        • Requin dit :

          Curieusement, je pense le savoir beaucoup plus que vous.
          Mais ce n’est pas parce que DCAN/DCN/DCNS/Naval Group avait 30 ans de retard technologique qu’il faut éjaculer juste parce qu’elle l’a rattrapé dans un plan de restructuration qui a débuté en 2008-2009 quand Sarkozy a nommé nommé un ancien PDG des Chantiers des Chantiers de l’Atlantique à la tête de cette entreprise justement POUR CELA, suite au scandale technico-économique du programme FREMM.

    • Vinz dit :

      Intéressant ! Pour moi les process industriels ça relève de la magie : on prend des tôles à l’entrée et on a une frégate en sortie.

    • Félix GARCIA dit :

      La version anglaise qu’ils viennent de mettre en ligne est un peu plus fournie :
      FDI and FDI HN Frigates under construction at Naval Group shipyard
      https://www.youtube.com/watch?v=mixplXt8Nus

      Ces FDI promettent d’être très intéressantes … espérons que les essais à l’eau seront concluants et que nous saurons en commander quelques unes pour nous (en plus des 5 déjà prévues) avant que celles-ci soient éventuellement victimes de leurs succès !
      🙂

  14. Thierry (le plus ancien) dit :

    Il n »y a pas à choisir entre fromage et dessert quand on a payé les deux, car si un second porte-avion ne se faisait pas vous pouvez être sur que la somme équivalente nous sera prélevé quand même mais consacré à autre chose que la défense ou même le service publique, comme en Russie ou l’argent des programmes d’armement est allé dans des paradis fiscaux et a servit à acheter quantité de super yacht de luxe de la taille d’un ferry (400 millions d’euros chaque en moyenne), villa de rêve hyper-couteuse ou palais (De 40 à 500 millions d’euros) et voiture à 1 millions pièce. les saisis récente ont été fructueuse partout dans le monde à grand coup de milliards.

    Refuser d’avoir à choisir entre deux chose indispensable, exiger d’avoir toute la panoplie de moyen pour couvrir tous les besoins sans tomber non plus dans le pharaonique mais avoir l’indispensable, sinon la crédibilité est caduque. C’est le rôle de tout Etat.

    Dès le début de la seconde guerre mondiale le porte avion mais aussi le sous-marin s’est imposé sur le cuirassé qui était le maitre des mers en 1914-18, le raid sur Pearl Harbor a confirmé sa supériorité à frapper avec impunité beaucoup plus loin que ne le peuvent les canons du cuirassés qui ont été relégué à un rôle secondaire, souvent pour appuyer un débarquement.

    Le missile n’est pas une arme, c’est une munition d’un système d’arme qui équipe également les porte avion et ne remet nullement en cause leur suprématie actuelle car cela sera missile contre missile-anti missile.

    la seule grande nation au monde qui tente de décrédibiliser les porte-avions c’est la Russie car du fait de ses gisements abondant de titane elle a fait le choix du sous-marin en navire principale de sa flotte, sauf que ça ne remplace pas l’allonge du porte-avion, alors ils ont fabriqués des jouets de propagande comme la torpille atomique qui fait le tour du monde ou l’hypersonique, label trompeur car ça n’est pas plus rapide que les ICBM de la guerre froide qui allaient à mach23, la seule différence notable c’est le planeur à la place des ogives qui lui n’est pas du tout hypersonique et même très lent en rentrée atmosphérique. Détruire un porte avion avec cela relève encore de la science fiction.

    Quantité d’autres nations sont en train de doubler la Russie dans le domaine naval en construisant leur propre porte avion, l’on a vu en Ukraine la vulnérabilité des navires russes qui n’avaient pas une couverture de leur espace aérien, service qui est fourni par un porte-avion. Aujourd’hui seul les sous-marin russe font surface quelque part pour tirer leur missile et s’enfuir comme un voleur pour éviter un missile adverse, leurs navires de surface font de la figuration hors de porté de tir des côtes. justement parce qu’ils n’ont pas d’avions à envoyer pour détruire les missiles côtiers.

    Il est plus facile de construire un porte avion que de le détruire et c’est pourquoi tout le monde s’y met (sauf la Russie isolationniste figé dans la naphtaline de l’URSS version retour des zombies…)

  15. VinceToto dit :

    Bon après, évidement il vaut mieux parler de la pertinence du PA chez les autres que pour la France
    La France avec son Aircraft Carrière Sea Dee Jee et sa trique force peut:
    1-S’attaquer à la Corse, Nouvelle-Calédonie, manifs GJ, écolos, etc., etc.
    2-S’insérer dans un dispositif/commandement US/OTAN

  16. basstemp dit :

    Je suis d’accord avec le monsieur , mais remettons encore + les pendules a l’heure : 1 porte avion c’est cheap , bien trop cheap au vu des menaces pour le futur la … (Russie, Chine , terroristes ect …)

    2 porte avion ? Apparemment c’est cher , trop cher en suivant le modèle du super PA nucléaire …

    Moi j’ai une autre solution a explorer : Des portes avions sur la base de BPC « max » qu’on pourrait potentiellement nucléariser (1 réacteur ? ou 2 …) , On construit 4 super BPC de 220m avec catapulte électromagnétique et on se met une limite a environ 1 milliard d’euro le batiment

    On a + et a moins cher et 4 batiments !

  17. HMX dit :

    Timide défense du porte avions, dans le cadre d’un exercice convenu. L’Amiral, à juste titre, fait remarquer qu’il n’y a guère qu’en France qu’on se pose la question de son utilité. Ailleurs dans le monde, tous ceux qui en ont la capacité (ou qui veulent s’en donner les moyens) se dotent de porte avions. Tant mieux si l’argument peut faire mouche et convaincre quelques députés…

    Pour le reste, l’Amiral a préféré botter en touche sur la question du format de la MN, et la question cruciale du second porte avions, estimant que cela ne relevait pas de sa compétence (!!!) en se cachant derrière le livre blanc de 2013, dont chacun mesure à quel point il est obsolète… Etait-il si difficile de donner un avis personnel et tranché sur la question du format de la Marine, en argumentant un peu sur le nombre de frégates nécessaires et le besoin d’un second porte avions ? Aurait-il risqué sa place à dire la vérité face à la représentation nationale ? un froncement de sourcil de l’Elysée ? Nous ne sommes pas en Corée du Nord… un peu de courage, Amiral ! on a besoin que vous vous exprimiez clairement sur ces sujets, sans détours et sans langue de bois !

    • PK dit :

      Dans une vraie démocratie, un militaire est un citoyen et à ce titre, il serait autant en droit de donner son avis que quelqu’un le lui demande.

      Mais dans la « démocratie » française, il n’a pas le droit. C’est un concept bizarre, cette démocratie.

      • Requin dit :

        MDR
        Trouvez-moi un seul pays où cela soit vrai. Que je rigole un bon coup !!!
        Un militaire est soumis à un DEVOIR DE RESERVE, et encore heureux du reste. De part son statut de MILITAIRE, il n’a pas le Droit d’être syndicalisé et d’être élu, sauf à des fonctions très mineure après autorisation. Il n’a pas le Droit d’exprimer une opinion politique. Les militaires obéissent aux ORDRES des décideurs POLITIQUES, jusqu’à la MORT, sauf si l’ordre en question est contraire au Droit (ex : crime de guerre). Et c’est très bien ainsi.
        D’ailleurs tout employé en France (du Public comme du Privé) est soumis à une OBLIGATION DE LOYAUTE envers son EMPLOYEUR, un non-respect est un motif de licenciement pour FAUTE GRAVE.

        A bon entendeur le grand spécialiste de la « démocratie », option bac-15 !!!

        • PK dit :

          LOL.

          Le devoir de réserve ne concerne que le boulot. Vous avez le droit de critiquer une institution : cela ne concerne pas le devoir de réserve. Le devoir de réserve vous impose de ne pas citer des faits précis et des hommes : pas de dénoncer un dysfonctionnement. Et encore heureux ! On n’est pas en Chine !

          « Les militaires obéissent aux ORDRES des décideurs POLITIQUES, jusqu’à la MORT, »

          N’importe quoi. Vous confondez aller au combat qui peut avoir conséquence de perdre la vie (comme un sapeur-pompier qui va au feu) et obéir à n’importe quoi n’importe comment.

          L’obéissance n’a jamais exclu l’usage de la cervelle et la jurisprudence de Nuremberg a été là pour la sanctionner justement.

          Au nom d’une vision totalement dévoyée du devoir de réserve (vous avez oublié au passage le secret médical, bien mal compris), vous devenez un bon tyran comme il se doit. Mais bon, dans l’âme de la République française, il y a profondément ancré cette notion de tyrannie de son premier représentant.

          Danton, Robespierre et Saint Just vous saluent bien : vous êtes un digne héritier.

    • HMX dit :

      Merci pour ce petit cours de démocratie/déontologie… vous noterez qu’aux USA, a priori une grande démocratie; les membres de l’Etat Major auditionnés par le Congrès on rarement la langue dans leur poche. Leurs déclarations, parfois provocantes (et c’est voulu !) font régulièrement la une des journaux, suscitant en retour des débats parfois passionnés (tiens, le débat n’est-il pas l’essence même de la démocratie ?). Plus près de nous, en Allemagne il y a quelques mois, l’équivalent du CEMA expliquait tranquillement que l’armée allemande était dans un état catastrophique et pour l’essentiel inapte à combattre. Ce qui a là aussi suscité énormément de débats, et une prise de conscience salutaire du Bundestag et de l’opinion publique, qui n’est sans doute pas pour rien dans les annonces et mesures spectaculaires qui ont suivi.

      Donc pour vous, un amiral qui défendrait sa vision de la Marine, par exemple en plaidant pour un second porte avions, ou une augmentation de la flotte de frégates, devant des représentants du peuple qui l’auditionnent et lui posent justement ce genre de questions, commettrait une faute professionnelle en y répondant ?

      Un militaire qui commenterait le programme d’un parti politique, ou qui afficherait son soutien ou sa détestation à une religion, ou à tel ou tel candidat à des élections, commettrait à l’évidence une grave faute professionnelle (manquement au devoir de réserve, lourdement punissable). En revanche, un militaire qui commente les affaires militaires et répond en toute franchise et transparence devant les membres de l’Assemblée, ce devrait être quelque chose de normal dans une démocratie.

      Je pense pour ma part que l’Armée gagnerait énormément à briser cette chape de plomb et cette tradition de « grande muette », en investissant le débat public et en s’exprimant chaque fois que possible dans les médias et devant le Parlement, évidemment dans le plus grand respect des institutions. La démocratie en sortirait par ailleurs largement gagnante, avec des députés ou sénateurs qui pourraient se saisir de questions de défense et mettre ces sujets sur la place publique (pour le meilleur comme pour le pire : c’est ça la démocratie !). Vivement une armée communicante !

      • Requin dit :

        OK.
        Donc pour toi, un militaire qui parle devant les médias ou devant son PATRON c’est la même chose ?
        Parce qu’au cas où tu ne serait pas au courant, le Senat aux USA ou le Parlement en France, cela fait parti e l’ETAT. Quand un militaire est AUDITIONNE en commission parlementaire, il ne fait qu’OBEIR AUX ORDRES de l’ETAT.
        Mais visiblement, ça, c’est trop compliqué pour toi !

        Et je te rassure, toutes les auditions ne sont pas publiques et tous les comptes-rendus ne sont pas envoyé à la presse.

        Quant aux devoirs des militaires U.S., vu la JUSTICE MILITAIRE dans ce pays, avec tribunaux et prisons MILKITAIRES, ils sont encore moins tentés qu’en France à vouloir manquer de LOYAUTE envers le Gouvernement Fédéral !!!

        A bon entendeur le Bisounours

  18. dompal dit :

     » « La supériorité aérienne est essentielle car il est toujours plus facile de risquer un avion qu’un croiseur. Elle est effective lorsque l’on est capable d’envoyer un Rafale à 1000 nautiques d’un porte-avions pour menacer une flotte adverse, avec un risque mesuré ».

    J’espère qu’il s’adresse uniquement aux députés de la Commission de la défense nationale et des forces armées, car je doute fort que « 1000 nautiques » représente quelque chose pour les députés de la NUPES……il m’a semblé comprendre que leur unité de mesure est plutôt le terrain de foot (qui lui-même est variable). 🙁 😉

    • ulysse dit :

      1000 nautiques dans la méditerranée. Le futur PAN restera à quai! Distance à vol d’oiseau (de Rafale) entre Solenzara et Istanbul: 1.634 km. juste un peu de réserve avant d’atteindre les mille nautiques (1852 kms)….

  19. Hyle dit :

    Ce qui est bien, c’est que les âges passent et les amiraux français restent toujours sur la même la vision en retard. Je pense que c’est Clausewitz qui a le mieux compris l’essence de certains pays et par conséquent les applications militaires sous-jacentes.

    La France est une puissance tellurique, et inavouable, c’est une puissance en déclin. Ca veut dire que jamais dans notre Histoire, nous avons été capable de produire une puissance navale pertinente d’une part et d’autre part nous n’avons jamais été capable de penser en terme de projection militaire comme l’a fait l’anglais ou aujourd’hui l’étasunien. C’est d’ailleurs le lieu commun de l’Allemagne, et de la Russie. On ne parlera pas des autres pays européens qui sont insignifiants n’en déplaise.

    Par conséquent, je trouve que la Russie avait trouvé dans « l’idée » le meilleur compromis: une force sous-marine pour l’interdiction et une pour la dissuasion + une armée de terre polyvalente + une force aérienne diversifiée. Et je pense, indépendamment des évènements actuels, que c’est la meilleure formule pour la France. S’entêter à avoir un porte-avion comme le fait là encore la Russie avec son pathétique Kouznetsov, c’est ridicule. Je préférais que l’on double voir triple le nombre de SNA, SNLE plutôt que d’avoir 2 portes-avions… surtout qu’après de Gaulle, ce sera le « Pompidou » et le « Giscard, puis le « Mitterand »… quelle honte.

    Enfin, il ne faut pas oublier que nos élites, même militaire, se laissent berner par l’idée d’une complémentarité et unité européenne dans le cas d’un conflit.

    • PK dit :

      Vous ne pouvez pas nous comparer avec les Anglais et les Américains, étant donné qu’ils sont des puissances maritimes avant-tout et ont toujours taillé leurs armées en fonction de cette donnée.

      La comparaison avec la Russie n’est pas plus pertinente, car elle est avant tout une puissance continentale.

      Nous sommes exactement entre les deux, avec une ZEE incroyable, mais une orientation avant tout continentale en Europe. Du coup, l’équilibre est difficile à trouver. Allez chercher des modèles ailleurs est en revanche le meilleur moyen de se planter. Notre modèle est unique : il doit être inventé.

      L’idée est d’avoir une marine aussi forte que l’armée de terre, sans sacrifier l’une pour l’autre. Napoléon a déjà fait cette erreur et cela lui a coûté le trône (et la France la Louisiane : qui serait-on aujourd’hui avec ce territoire ?).

      Quant au déclin de la France, s’il est politiquement et économiquement indéniable, il n’est que l’expression des castrés politiques qui dirigent la France depuis 40 ans. Ce n’est pas inéluctable, même si beaucoup de mal a été fait. Il est évident que le coût de la remontée ne sera pas gratuite et qu’il va falloir sans doute serrer la vis.

      L’Histoire nous forcera sans doute la main. Comme d’habitude.

      • Hyle dit :

        @PKJe crains que la question a déjà été tranché, c’est pour cela que je fais appel à l’Histoire. Nous avions déjà des colonie outre-mer depuis le XVIe siècle et jamais nous nous sommes pensées comme autre chose qu’une puissance continentale: marine faiblarde, immigration de colonisation faiblarde, etc. Je pense qu’il s’agit de notre mentalité.

        Le USA se pensent comme une puissance maritime, car ils ont écrasé le plus tôt les autres puissances américaine par des guerres ou des coups d’états. Sans compter que la mentalité anglaise a infusé en eux.

        Je veux bien que l’on me démontre que nous somme capable de créer un nouveau modèle.

        @Vinz: Je ne nie pas la volonté de vouloir faire une flotte, mai elle n’a jamais été continue et aussi avec une vision pérenne et stratégie à l’anglaise. C’est pour cela que je dis tirons en le enseignements et proposons autre chose.

        • Czar dit :

          pour faire appel à l’Histoire encore faut-il la connaître – ainsi que la géographie : la France n’est pas une île, elle a une frontière ouverte à quelques centaines de km de sa capitale et à des côtes séparées obligeant à maintenir deux flottes dans des espaces séparés. quant à l’angleterre naturellement maritime, la bonne blague : citez-moi tous les explorateurs du nouveau monde et comptez les rosbifs dans le lot.

          • PK dit :

            Les Anglais, comme les Américains, ne sont pas des aventuriers dans l’âme, mais des commerciaux. Ils ont donc développé avant tout une flotte maritime commerciale et une autre militaire, pour soutenir la première.

            Ils laissent les découvertes aux autres : ça coûte cher et ça ne rapporte rien. Il leur suffit de passer derrière et d’acheter ce qui a été découvert.

    • Vinz dit :

      « notre Histoire, nous avons été capable de produire une puissance navale pertinente d’une part »

      Oh si : sous Charles Vé, Louis Croix-Bâton-Vé, Louis Croix-Vé-Bâton. Pis en 1940. On remarque qu’il n’y a jamais d’effort continue, tandis que c’était une constante pour le RU : elle règne sur les mers ; elle combat par procuration sur terre.

    • Tempo dit :

      Rappel: en 1939 la France était la 4ème puissance navale du monde avec un tonnage de plus de 550.000 tonnes soit 176 navires dont 26 navires de ligne sous l’impulsion des amiraux Leygues et Darlan et projetait de se doter de 200.000 tonnes supplémentaires à la veille de la guerre.
      Elle a constitué une menace suffisamment crédible tant par les Anglais (Mers-El-Kébir) que pour les Allemands (sabordage de Toulon) qui voulaient obtenir son ralliement ou à défaut sa neutralisation et dont elle ne s’est jamais remise.

      • fabrice dit :

        C’est justement le problème, au lieu de développer une marine de guerre moderne, 4ème flotte mondiale, qui a coûté un bras et qui n’a servi à rien, la France aurait mieux fait de développer une armée de terre et surtout une armée de l’air plus puissante.
        Mais bon pour certains « vieux catholiques » généraux de 1939 tendance Nicolas de Chardonnayy, l’ennemi c’était aussi bien le Royaume Uni, pardon « les anglo saxons enjuivés » que l’Allemagne mené par ce gentil patriote allemand, brave soldat et ancien blessé de guerre. D’ailleurs, sous marins longue portée de type Surcouf, croiseurs de bataille rapide style Strasbourg parfait pour l’attaque des convois, contre torpilleurs rapides et discrets… Dîtes moi vous êtes sur que la marine de guerre française de 1939 était calibrée pour combattre l’Allemagne ? Moi j’ai pas l’impression…l’ennemi était plutôt le Royaume Uni et la marine de guerre de 1939 avait été conçu pour le combattre.
        « l’étrange défaite de 1940 » c’est surtout la défaite d’un Etat major très conservateur avec des concepts dépassés et ayant mal identifié l’ennemi.

        • PK dit :

          « 4ème flotte mondiale, qui a coûté un bras et qui n’a servi à rien, »

          Elle a servi d’argument de poids dans les négociations de l’armistice en 1940. Sinon, la France aurait été entièrement occupée.

          Ce n’est que parce que nous avions déjà des politiciens défaillants qu’elle a été détruite.

        • Tempo dit :

          Mon rappel ne fait qu’énoncer un fait et ne préjuge pas d’une appréciation; la Kriegsmarine a démontré que ses meutes de U-Boats ont été d’une toute autre létalité que sa flotte de surface face à des marines autrement plus conséquentes.
          Les choix de l’époque devraient inspirer nos décideurs entre le fait de privilégier un outil d’influence très onéreux (2 porte-avions sont nécessaires à la permanence en mer) que notre situation budgétaire rend difficilement envisageable si ce n’est au détriment d’autres capacités ou bien chercher à protéger avant tout nos espaces ultra-marins par une présence correctement dimensionnée en renforçant ce qui peut l’être dans un délai raisonnable selon l’idée que l’on se fait de l’échéance des menaces à venir et de la meilleure coût/efficacité de les traiter.

        • Vinz dit :

          « pour certains « vieux catholiques » généraux de 1939  »
          Le même clown qui expliquait hier que vraiment, rappeler les origine juive d’un immigré ukrainien aux US, c’est pô bien. Contentez-vous de vous pignoller sur vos licornes, c’est moins embarrassant pour vous.

      • Hyle dit :

        Trafalgar enseigne que le tout n’est pas d’aligné des navires ou du tonnage. Encore faut-il avoir les compétences et surtout la vision stratégique/tactique à long terme.

        • fabrice dit :

          D’un autre côté des Horatio Nelson ou des George Anson (pour moi le meilleur amiral de tous les temps) ça ne court pas les rues sans compter que Nelson a du se battre littéralement contre une administration britannique qui n’a pas toujours été à la hauteur…Enfin avoir des William Pitt (le père et le fils) ou des Churchill à la tête d’un gouvernement, ce n’est pas donné à tous les pays…

  20. Les japonnais et les italiens ont transformé leurs portes helico en portes aéronefs.Les anglais ont des PA sans catapulte, mais en ont deux. Si nous faisions de même, nous aurions une permanence en mer. Ainsi, Italie, Angleterre, France disposerait de 6 PA en attendant que Allemagne et Espagne et Grèce fassent de même.

    • ulysse dit :

      @DM .il faut trois PA pour une permanence à la mer.

    • botha dit :

      Tu compares une ferrari avec une fiat 500 là, les 2 ont 4 roues et un volant mais les performances sont bien différentes. Les portes aéronefs ne sont pas CATOBAR, les avions vont devoir consommer beaucoup de kérosène pour décoller/atterrir, tu es beaucoup plus limité dans les missions que tu dois accomplir. Pour le grand public c’est mignon mais en action il vaut mieux un porte avions CATOBAR que 2 STOBAR.

      C’est simple en matière de porte avions y’a que 2 pays qui ont le matériel, le savoir faire et ont prouvés pouvoir réaliser des missions avec: US et France.

      Chine/Inde balbutient dans le processus et ont encore bcp de chemin à parcourir.

      Les UK redécouvrent tout ça, le temps qu’ils aient des avions à mettre dessus et retrouvent un savoir faire on est large. Pour du STOBAR en plus.

      La Russie essaye de maintenir sa chaudière pour une question de fierté mais même eux sont lucides sur l’utilité 0 de leur PA depuis l’opération catastrophique en Syrie.

      L’italie en attendant le Trieste qui seras du mieux, transporte 12 avions par PA, c’est pas la même catégorie. Pareil pour le japon c’est la conversion d’un porte hélico en porte aéronef, on est loin d’un porte avion, et ils ont jamais fait d’opérations de grande envergure avec.

      • Ludovic Auray dit :

        exact et quand tu vois les louanges américaines ssur l’intervention du CdG en Syrie avec 5 a 6 rotations par jour de ses rafales tu te dis qu’on a pas non plus tout faux

  21. ULYSSE dit :

    Rien de nouveau. La pendule retarde de 30 ans.
    Comparer la situation des US de la Chine avec la France n’a pas de sens, ni géopolitique, ni économique.
    le Trieste italien (très beau bateau!) est décrit par Fincantieri comme un porte-aéronef d’assaut amphibie pouvant être engagé, en « temps de paix », dans des opérations humanitaires ou de secours en cas de catastrophes. Il ferait un magnifique remplaçant de nos BPC. Rien avoir avec notre futur PAN.
    Quant à la Turquie , son choix est à mettre en perspective avec la folie des grandeurs d’Erdogan.
    Quand on est pas capable d’équiper toutes ses frégates de brouilleurs, on devrait réduire ses ambitions.

    • Requin dit :

      C’est vrai que les hélico ont besoin d’un tremplin pour décoller…

      LOL

  22. Thierry (le plus ancien) dit :

    Un petit rectificatif d el’article, les USA possèdent actuellement 11 porte avions :

    En service actif, tous de la classe Nimitz sauf le Gerald Ford qui est le premier de sa classe :

    CVN 68 Nimitz
    CVN 69 Dwight D. Eisenhower
    CVN 70 Carl Vinson
    CVN 71 Theodore Roosevelt
    CVN 72 Abraham Lincoln
    CVN 73 George Washington
    CVN 74 John C. Stennis
    CVN 75 Harry S. Truman
    CVN 76 Ronald Reagan
    CVN 77 George H.W. Bush
    CVN 78 Gerald R. Ford

    en projet de construction (tous de la classe Gerald Ford) :

    CVN 79 John F. Kennedy (rentre en service en 2024)
    CVN 80 Enterprise (rentre en service en 2028)
    CVN 81 Doris Miller (rentre en service en 2032)
    CVN 82 tba (rentre en service en 2034)

    et pendant ce temps, la France sortira son nouveau porte-avion en 2038 pour remplacer le Charles de Gaulle, c’est clairement pas la même cadence !!! la politique de l’autruche en France fait peur à voir !

    • Coach dit :

      « …C’est clairement pas la même cadence… »
      c’est clairement pas le même budget aussi

    • breer dit :

      C’est totalement stupide de comparer la France et les USA, sur n’importe quel plan d’ailleurs, et encore moins sur le plan militaire. C’est aussi nul que de faire comme les intellos à la télé qui comparent le Danemark et la France sur le plan social.

      • Thierry (le plus ancien) dit :

        qu’une puissance économique comme la France ne possède qu’un seul porte-avion, là est le scandale, le budget de la défense comme les autres budgets) est détourné à des fins moins avouable.

        au début de la seconde guerre mondiale nous avions deux cuirassés de première ligne (Richelieu et jean Bart), un seul petit porte avion (Le Béarn), là encore comme pour les char la France n’a rien compris à leur utilisation et le cantonne au soutient des cuirassés. il servira accessoirement de transport d’avion quand les américains le rééquiperont durant la guerre, étant trop lent pour un porte avion de première ligne.

        Si nous avions deux porte avions il n’y a encore pas si longtemps (Foch et Clémenceau) c’est pour avoir une permanence opérationnel en mer impossible à obtenir avec un seul porte avion pusqu’il doit rentrer au port;

        le Charles de Gaulle a été indisponible 6mois en 2002, 15 mois à partir de 2004, 6 mois en 2008, etc et à bien d’autres reprises :

        https://www.corsematin.com/articles/le-porte-avions-charles-de-gaulle-en-indisponibilite-38392

        etc.

        donc en cas de besoin durant une indisponibilité c’est comme si nous n’avions aucun porte-avion et ça nous coute plus cher que ça nous rapporte puisqu’on continue de payer quand il nous sert à rien.

        les porte-avions américains de classe Nimitz sont déployés pendant une période de 7 mois d’affilés sur 32 mois, en cas de crise ils peuvent être déployés pendant 12 mois d’affilés non stop.

        avoir un seul porte avion c’est comme n’avoir qu’une seule chaussure, c’est ridicule et ça ne mène nul part.

    • Meiji dit :

      Difficile de se comparer aux USA qui représentent a eux seul 40% des dépenses MONDIALES d’armement.
      La France est leur allié, mais a l’échelle mondiale on est des nains. Un porte avion nucléaire c’est déjà très bien, d’ailleurs on est les seuls sur la planète avec les USA a posséder le système CATOBAR + propulsion nucléaire, et le groupe aéronaval du CDG reste bien plus efficace que les deux pseudos PA des Anglais ou des Italiens qui sont plus des portes hélicoptères capables d’opérer uniquement du F35B, peu disponible, et surtout avec très peu d’autonomie si on lui met de l’armement.

    • botha dit :

      Comparer les US; seule nation à avoir plus de 3 porte avions à l’heure actuelle, avec un PIB 20 fois plus élevé que le notre et donc logiquement un budget militaire 20 fois plus élevé; avec notre armée, ne fait strictement aucun sens.
      On reste la seule autre nation à avoir un porte avion nucléaire CATOBAR, et des avions modernes à pouvoir mettre en œuvre dessus. Que les autres nations européennes s’alignent la dessus et on verras. Un F 35 à 50% de ses capacités pour pouvoir décoller d’un STOBAR ne feras pas le même travail qu’un rafale marine qui décolle du CDG.

  23. Catoneo dit :

    L’amiral Vandier est sans doute un officier général politique comme nous en avons trop. Le bon laïus devant les chambres et on rentre content au ministère. S’il n’a rien à dire sur le second porte-avions, qu’il reste chez lui et envoie le contre-amiral faire le powerpoint.
    Personne ne précise qu’un porte-avion n’est rien sans le groupe aéro-naval qui l’entoure et sa flotte aérienne dédiée. Ca peut faire beaucoup d’argent pour une stratégie encore à définir apparemment.
    Si encore c’est une copie juste modernisée du CDG ce sera moindre frais, mais l’impatience des « améliorations indispensables » risquera bien d’avoir le dessus sur la raison. Disons quand même que nous parlons de demi-porte-avions comparés aux PA américains.

    • Félix GARCIA dit :

      « Personne ne précise qu’un porte-avion n’est rien sans le groupe aéro-naval qui l’entoure et sa flotte aérienne dédiée. »
      Vous avez lu le compte-rendu ?
      https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/comptes-rendus/cion_def/l16cion_def2122010_compte-rendu#
      Un extrait :
       » La supériorité aérienne est essentielle car il est toujours plus facile de risquer un avion qu’un croiseur. Elle est effective lorsque l’on est capable d’envoyer un Rafale à 1 000 nautiques – 2 000 kilomètres – d’un porte-avions pour menacer une flotte adverse, avec un risque mesuré. Les combats de frégates avec des missiles relèvent, quant à eux, du combat d’escrime : c’est le plus agile, le plus rapide et le mieux défendu qui l’emporte, mais il y a des coups à prendre. La résistance de nos dispositifs repose donc sur la profondeur de notre action et sur la qualité de nos systèmes d’armes. Les forces navales sont des bulles de déni d’accès et d’interdiction de zone (Anti-Access/Area Denial, A2/AD) les plus denses jamais mises en œuvre. Un GAN français peut ainsi avoir en stock plusieurs dizaines, voire centaines, de missiles antiaériens au sein de la force. La question n’est donc pas celle de l’épaisseur du blindage mais de la capacité à frapper et à neutraliser des missiles adverses. Plus personne ne défend un bateau avec de la tôle blindée ! Souvenez-vous de l’USS Stark, qui a été frappé par un Exocet pendant la guerre du Golfe, ou des bateaux anglais qui ont brûlé lors de la guerre des Malouines ! C’est en tapant loin et fort, en neutralisant les missiles, que l’on peut se défendre. »

      Voyez ceci :
      Le groupe aéronaval : un outil de précision (6 oct. 2015)
      https://www.youtube.com/watch?v=jUUrta4LZ7Q
      (Commandant de vaisseau Pierre VANDIER – Commandant le porte-avions Charles de Gaulle, à partir de 2:54)

      • Félix GARCIA dit :

        Vous remarquerez que c’est le passage que cite notre hôte dans son article.

      • Félix GARCIA dit :

        « lorsque l’on est capable d’envoyer un Rafale à 1 000 nautiques – 2 000 kilomètres – d’un porte-avions pour menacer une flotte adverse »
        Je dis cela car dans cette phrase (entre autres), il y a pour moi implicitement la réponse aux critiques que vous formulez.

  24. JF dit :

    L’armée de demain se prépare aujourd’hui. La marine doit s’y mettre. Il faut préparer les navires de surface et les sous marin de demain. Et ce seront des drones, plus petit, facilité de projection, qui nécessitent moins de ravitaillement. Comme à chaque fois, les donneurs d’ordre ont 20 ou 30 ans de retard. Le savoir faire nous l’avons. Au lieu de fournir les états unis, le canada, l’allemagne, la corée et même la chine en informaticien et autres experts en sécurité; data, etc… nous pourrions les garder auprès de nous pour qu’ils nous fournissent les armes de demain. Surtout que nous avons financé leurs scolarités et pour certains même les Bourses. Ils seraient peut être temps que nos haut gradés commencent à penser à autres choses que leurs pré-carrés et surtout leurs carrières. Tout le monde nous parlent des tueurs de porte avions hypersoniques. Mais, vous oubliez un certains nombres exercices navals qui ont prouvé qu’un sous marins de 40 ans d’âge pouvait couler un porte avion et même parfois ces escortes. Des exemples me viennent en tête le ruby et un sous marin saab. Et enfin, actuellement, avec le nombre de navires, sous marins et avions maritimes, nous sommes incapables de défendre l’ensemble de nos côtes. Au pire si ils sont toujours aussi bête pour rester avec une mentalité arriéré de 30 ans, je préfère largement des sous marins et autre navire de surface qu’un porte avion qui plombe le budget, et gourmand en hommes et en ressources.

  25. Patrico dit :

    Je maintiens toujours ce que j ai dit et écrit dans ces belles pages il y a 1 an! Un deuxieme porte avion est une erreur pour la France! Trop lourd en déplacements avec son Armada! Notre Amiral cite la Chine , l Inde et la Turquie entres autres qui veullent augmenter les PA ! Notre force de défense et de frappe sse fera par nos sous marins et nos Figthers ! Mais ces pays comme la Chine qui ont annoncés clairement dans leurs grands Congrés il y a 5 ans, dirigé par leur Président , qu ils allaient occuper Toutes les Mers et les Océans de la planète ! Le message était Clair! Pourquoi à mon avis c est qu ils n ont pas ou aucun territoires d outre mers! A la difference de notre Pays France qui a des Magnifiques territoires sur Tous les Océans ! Et ces territoires que tous le monde connait devraient Déjà ! être équipés de bases Portuaires et Aérienne Stratégiques ! Facilement reliées et connectés pour des actions rèponses Speed! Amiral avec mon grand respect, un quidam du fond de nos Provinces. Merci a tous Thank you !
    !

  26. Thaurac dit :

    Les politiques ont toujours vu les porte avions non pas comme une arme tactique mais comme symbole de souveraineté qu’on pouvait déplacer de gré à gré pour obtenir satisfaction en matière de politique étrangère, bref, une glorification de leurs actions bénéficiant à leur politique intérieure plus qu’extérieure, , et c’est pour cela qu’ils ne se sont peu ou prou , penché sur le problème en tant qu’arme stratégique, offensive…etc
    Peut être que maintenant, vu que les « états voyous » ne craignent plus personne, ils vont changer le fusil d’épaule.

  27. Pépico dit :

    Encore un qui crois au père Noël, la France est en retard par rapport à d’autres Pays plus avancés que nous en matière d’armement et j’en passe, mieux vaut rester humble et se tenir prêt avec courage que d’avancer c que l’on n sait pas..!

  28. Dufresne dit :

    Pk choisir en débloqué 30 a 40 milliards pour la marine en se fait quelques porte avion porte hélicoptère des sous marin des frégates et voilà bon et les trucs qui vont avec en se fait sa chaque années sur les 30 prochaine années en mais le budget à la hausse chaque années et voilà quart oui les portes avion sont pas une mode mais une chose très importante

  29. Qui ça ? dit :

    Le second porte-avion est nécessaire pour la continuité permanente d’un GAN actif. Il faut « profiter » du chantier du prochain porte-avions pour construire un second dès la fin de la construction du premier, comme on le fit jadis avec le tandem Clemenceau et Foch.
    S’agissant des frégates, notamment celles intégrées dans le GAN, ce n’est pas dit explicitement, mais on fera de plus en plus appel aux services de nos alliés européens.

  30. breer dit :

    Dommage qu’il n’y ait pas un général, ou qqun de similaire, pour avoir défendu et défendre encore la pertinence d’avoir une flotte plus importante de canadairs, d’aéronefs divers, de matériels roulants en plus grand nombre et éventuellement de professionnels de la lutte contre les incendies. En France, mais pas seulement, l’anticipation de catastrophes pourtant prévisibles ne fait pas vraiment parti des priorités de certaines de nos dites « élites pensantes ». C’est comme souvent dans l’urgence qu’on se met à y penser , quand le mal est fait. Mais c’est un peu dans les gênes de nos politicards, qui n’ont toujours pas non plus anticipé le chaos urbain et civil qui progresse chaque jour un peu plus, et qui atteindra à un moment donné un point de non retour.

  31. rga dit :

    il y a des coups a prendre…. mince, on rejoue Midway? où le carnage du Bismarck?

  32. Sarubis dit :

    Le problème de la disponibilité opérationnelle du PA se pose. Si nos partenaires européens rechignent à la dépense, pourquoi ne pas se procurer auprès de Inde un PA à propulsion conventionnelle si le tarif est intéressant ?

  33. Guillotin dit :

    Comparons deux situations:
    d’une part :
    -Etudes, mise en chantier, construction et mise en oeuvre d’un porte-avions et de toutes les infrastructures à terre pour le réparer et l’entretenir, sur une trentaine d’années minimum .
    – Création d’un groupe aérien embarqué avec toute ses composantes, sa base à terre, son personnel, son entrâinement spécifique et ses avions spécifiques, le plus souvent limités par rapport à des avions non embarqués.
    – Déploiement d’une force aéronavale avec le porte avions et ses navires et sous marins d’escorte, son ravitaillement à la mer, ses escales techniques, ses paralysies obligatoires ( passage du Canal de Suez par exemple .. )
    et , d’autre part :

    -Projection ciblée, ponctuelle, d’un groupe de 15 avions de combat et de 2 ravitailleurs et du personnel nécessaire, sur une base alliée proche d’une zone de crise, et à partir de laquelle toutes les opérations de combat seront possibles , le temps nécessaire…

    Laquelle des deux hypothèses est largement la plus souple et la moins coûteuse ? C’est d’ailleurs celle qui semble retenue par les états majors qui testent déjà en vraie grandeur des déploiements d’avions de combat à très longue distance ( Pacifique) .. ce n’est pas par hasard, et un choix semble déjà être en cours de décision, avec l’hypothèse  » porte avions » qui restera dans un tiroir..

    • Félix GARCIA dit :

      Bonsoir Guillotin,

      « ses paralysies obligatoires ( passage du Canal de Suez par exemple .. ) »
      Pas nécessairement si l’on dispose de deux PAN (et donc deux GAN), dont l’un serait dans la zone Atlanto-Méditerranéene, et l’autre dans la zone Indo-Pacifique (avec les bases navales qui vont avec si telle est notre ambition).

      « ce n’est pas par hasard, et un choix semble déjà être en cours de décision, avec l’hypothèse » porte avions » qui restera dans un tiroir.. »
      Ou en attendant un hypothétique deuxième PAN (et donc GAN), ou encore pour tout simplement assurer « la permanence de la dissuasion » sur tous nos territoires, dont évidemment La France sur Mer.

  34. adnstep dit :

    On doit en avoir parce que tous les autres en ont. Ça, c’est un argument.

    Le PA est nécessaire pour obtenir la supériorité aérienne. Certes. Mais où ? Avec qui ? Contre qui ? En bref : temps de survie du PA dans un conflit contre une force équivalente ?

    Je serais marin, je militerais évidemment pour un PA, et même deux. Mais je ne suis pas marin.

  35. Ltikf dit :

    Avec la généralisation – en nombre, technique, innovation…- des systèmes d’armes automatiques, les porte-avions ne seront ils pas prochainement aussi dépassés que les cuirassés lors de la 2ème GM ? Une arme de prestige mais aussi une cible alléchante ! La même problématique existe pour le char d’assaut – mais comme il y en a plusieurs la redondance compense partiellement. Avec un seul PA…

  36. hoche38 dit :

    Il est probable, en cas de conflit généralisé, que les porte-avions soient détruits dans le premier quart d’heure, mais peut-être aussi faut-il préciser qu’ils ne sont pas fait pour la guerre nucléaire, mais en temps de paix même relative, pour assurer une présence tactique sur un point chaud. C’est à dire quand même, tant que les armes nucléaires n’auront pas ramené l’espèce humaine à des capacités de nuisance plus limitées…

  37. Un_passant dit :

    En fait… il en faut zero, ou deux et plus. Mais un seul, lorsqu’il est à l’arrêt pour maintenance, ne sert provisoirement à rien. Cependant, il est utile de le rappeler, un porte-avions nécessite un groupe aéronaval complet, sinon, il est trop vulnérable.

    Par contre la stratégie américaine des douze porte-avions, la doctrine est là mais le budget ne suit pas; ils stagnent à dix. Sans compter que les USA font face, malgré une démographie -relativement- plus favorable que chez nous, à un énorme problème de recrutement lié.. à l’obésité de la population. Sans compter les dégâts que causent déjà le wokisme et le décolonialisme.

    L’occident tend tragiquement à oublier une devise qui était -inconsciemment- sienne : « Mens sana in corpore sano. » L’individualisme consumériste et le gauchisme n’ont pas fini de provoquer notre effondrement. On en est à un tel point que l’on peut commencer à douter de la capacité des USA à protéger Taïwan. Un clou de plus sur le cercueil de la puissance occidentale.

    On a passé notre temps à réduire nos capacités militaires pendant que d’autres pays faisaient l’exacte contraire. Pourtant, on savait, on était averti.

    Et ce ne sont pas les débats stériles et stupides sur un jet-ski ou l’acharnement rancunier sur Trump par des fanatiques qui vont donner matière à être optimiste.

    PS : Je n’apprécie par Trump -bon, en fait, je m’en fous- mais je méprise et exècre encore plus le judiciarisme stérile et revanchard dont les gauchistes -alors qu’ils sont loin d’être de blanches colombes- sont coutumiers. Pendant ce temps, comme certains l’ont fait remarquer, les amis d’Epstein dorment tranquilles. Le féministe des gauchistes est décidément encore loin du compte et comment dire? Il semble être à géométrie variable. Mais je disgresse.

  38. Moogli dit :

    Les dernières frégates ne sont pas toutes équipées guerre EM. Le nombre de missiles sol-air y est très limité. Les FLF mises à jour n’ont pas de torpille (hors hélico ASM, qui est où d’ailleurs ?). 4 SNA sur 6 pendant un moment.

    Partant de là il faudrait, en sus du coût de construction, de MCO et de RH du 2e PANG, faire avec un seul GAN pour deux porte-avions. Impossible d’avoir 2 GAN donc quand le premier PANG est opérationnel, le second fait quoi pour combien ?

    Avec la moitié du pognon engagé, la RF pourrait mettre ses FREMM et FDI à 100%, ajouter 1 ou 2 FDI et même ajouter un 7e SNA Suffren. Prise en compte des coûts sur 30 ans.

    Un 2e PANG utilisable quand le 1er est en IPER, avec les moyens maritimes prévus, j’appelle ça une insulte à l’intelligence.

    La France n’a même pas de quoi embarquer tous les hélicos pour 3 BPC en OPEX. Les frégates se trans-bahutent des matos soi-disant trop chers pour tout le monde. Combien de postes pax sur frégates, à la place des VLS ? Combien de MDCN sur FDI en 2030 ?

    Quelle grosse blague de salon en alcantara !

  39. En France il n’y a jamais de fric pour n’importe quoi, alors vous pensez. ..un porte avion !
    Pourquoi pas en faire un low cost , ça on sait faire demandez à Renault, d’autant plus qu’il ont déjà fabriqué des chars pas plus mauvais que ça d’ailleurs . De toute façon on a déjà perdu la flotte à Toulon sans combattre , on ne fera pas pire!
    Dans la marine l’important c’est d’avoir des bâtiments de combat et pas projets mirifiques
    Le Charles De Gaulle est formidable pourquoi ne pas lui adjoindre son ombre ,un joli nom par ailleurs.

  40. Mennessier dit :

    Il me semble que le combat naval en mer de Chine ou ailleurs se gagnera avec des SNA et pas avec des PA!
    Une priorité nationale serait d’augmenter notre nombre de SNA de façon très significative.
    Claude Mennessier

    • Bonne nuit dit :

      « La dépose du dôme sonar, l’intégration des ponts de la zone de jonction, la remise en place de l’atelier nucléaire et le rechargement de son cœur nucléaire ont été réalisés en janvier », indique la Marine nationale, qui précise que le remontage des circuits et équipements se poursuit et se conclura par des essais au bassin prévus cet été. Aller en mer de Chine, les SNA français ont fait le barbecue l’un de l’autre, comme les giga barbecues en Gironde en ce moment.

    • Un_passant dit :

      Vu le rythme des chinois et leurs finances on n’est pas prêt de les rattraper. On fait du gauchisme sociologique mondialiste consumériste bisounours neuneu, pas de la real politik cynique (sauf quand il s’agit de détruire les racines historiques des nations européennes ou de suivre les délires américains de doctrine Brzezinski et autres logiques va-t-en-guerre).

  41. Vinz dit :

    Les puissances qui se dotent de vrais Gan sont des puissances du Pacifique et de l’Indien. Pour nos deux petites flaques Méditerrannée et Mer du Nord, des petits trucs à F35 suffisent. Curieusement c’est ce qu’ont les Anglais, Italiens et Espagnols.

    Encore une fois, équipons nous de vrais frégates 1er rang, avec un armement compatible haute intensité complet, et un nombre crédibles de soums d’attaque, nuke ou pas; ensuite on pensera aux gadgets s’il reste des sous et des marins dispos.

    • Requin dit :

      C’est vrai que la France n’a pas d’intérêt STRATEGIQUE en Océan Indien. Genre ce n’est pas par là que passe la moitié du pétrole que l’on consomme en France et que l’énergie n’a jamais été une source de conflit armée ni impacté directement ou indirectement par un conflit, ne serait-ce que régional.
      Et c’est vrai que l’USS Truman ne vient pas de passer 4-5 mois au large de l’Italie pour des missions de protection des pays d’Europe de l’Est au lieu de partir dans l’Océan Indien et vers les pays du Golfe Persique comme prévu initialement…

      On sent quand même le grand stratège quand on vous lit. si si.
      Vous vivez dans une grotte depuis 50 ans, c’est bien cela ?
      LOL

  42. albatros dit :

    Seconde ZEE mondiale, puissance nucléaire, des intérêts partout une capacité et expertise (et compétence expérience) reconnue par nos pairs
    =
    2 PANG en plus du CdeG et 2 GAN complets pour une permanence à la mer, c’est le minimu
    ou alors on imite les autres européens ou les suisses et on compte sur les Etats Unis
    Impensable.
    Les Rafale en nombre sont une menace vitale pour nos agresseurs et autant Poutine que Xi sont nos ennemis stratégiques, les chinois en plus économiquement.
    D’où l’importance d’avoir assez de marins, d’avions, de missiles et les bateaux neufs qui vont avec
    Cela tombe bien pour la réindustrialisation de la France et de notre tissu économique.

  43. Ninox dit :

    Visiblement, c’est un concours de qui aura la plus grosse, encore une fois, de l’argent qui sera dilapidé pour paraître… Qui va t’on impressionner avec un second porte avions ? Personne ! On ne sait même pas quel futur avion y sera embarqué et ses caractéristiques…
    Ça va être génial cette grosse cible visible comme le nez au milieu de la figure contre une attaque par saturation ou contre une salve de missiles hypersoniques qui seront bien plus précis et efficaces au moment de la mise à l’eau dans quelques années…
    Pendant ce temps là, le pays aurait certainement besoin de cet argent ailleurs dans des secteurs qui en ont bien plus besoin…

    • Requin dit :

      Mais oui mon grand, t’es un grand spécialiste militaire écouté dans le monde entier. En particulier en Chine. Pays qui en 10 ans, est en train de passer à ZERO porte-avions à 3 de 300 m de long, le dernier en configuration CATOBAR.
      Mais t’as raison, eux aussi pense qu’avec les missiles hypersoniques de la mort qui tue, les PA sont des dinosaures…
      Et c’est vrai que les Rafale Marine vont se désintégrer en 2038 du jour au lendemain quand le CdG partira à la casse.
      MDR

  44. Guillotin dit :

    @ Patrick Jeanpert : vous dites : « En France il n’y a jamais de fric pour n’importe quoi »etc…Je ne partage pas du tout cette opinion, mais il nous faudrait alors entrer sur un terrain qui n’a pas sa place ici.
    Il y a de l’argent, il y a beaucoup d’argent même, mais pour certaines choses ou certaines personnes ou certains groupes de personnes, et pas d’autres…
    dans le domaine militaire les armées sont au régime sec mais il y a pourtant des fonds conséquents pour faire des dons au gouvernement d’Ukraine, non seulement en matériels de toutes sortes prélevés sur nos moyens, mais aussi en argent sonnant et trébuchant…Je pourrais continuer longtemps mais je n’en ai vraiment pas envie..

  45. sentinelle dit :

    En France il y a du fric pour tous les cnrds qui nous envahissent et à moins que tous les CEM qui peuplent ce blog ne réagissent ils seront cueillis eau lit. Pour la marine je pense que le ou les PA est le centre de l’action les bâtiments d’escorte seront fournis par les alliés EU ou US .Quand à la guerre nucléaire elle dépend d’un fou d’un irrationnel ou d’un religieux pour le moment c’est bon .

  46. Félix GARCIA dit :

    « Avec objectivité et responsabilité, nous comprenons que la liberté appartient à ceux qui l’ont acquise et que notre devoir est de continuer de nous battre, depuis les airs et l’espace, pour qu’elle leur reste. »
    Stéphane Mille, chef d’état-major de l’armée de l’air et de l’espace

  47. Frerot Georges dit :

    Un ou deux porte-avions !

    Ne serait-il pas plus pertinent, avant toute chose et dans l’urgence d’envisager dès 2023 une première phase pour :
    – équiper complètement ce qui se veut être nos frégates de « premier rang »,
    – augmenter le nombre de SNA et d’accélérer le plus significativement leur cadence production,
    – réaliser les études :
    porte-avions,
    destroyers d’escorte,
    SNLE NG

    Une seconde phase pourrait être alors la mise en chantier simultanée :
    – de destroyers d’escorte pour porte-avions,
    – des deux porte-avions,
    – des SNLE NG,
    – de la convertion des SNLE « déclassés » en SNA lanceurs de missiles de croisières subsoniques et/ou hypersoniques avec des cherges substentielles.

  48. breer dit :

    A quoi serviront les 3 armées d’ici 40 ans quand le pays sera dans un chaos permanent sur tous les plans
    : sociétaux, urbains, civils. La « nation » France se désagrège sous les coups de butoir de la gauche, de l’extrême gauche, des pro communautaristes et des larbins du diktat européen dont le seul but est de dissoudre les souverainetés et spécificités culturelles d’origine, dans tous les pays européens.
    De plus au vu des mentalités des jeunes générations dont 80 % des dernières générations issues de l’immigration polluées par l’idéologie anti française, il n’y aura plus personne pour « servir », et accepter la discipline, l’ordre et l’autorité. C’est bien beau de fantasmer et causer de technologie, de navires, d’aéronefs, de matériels etc.. Mais qu’en sera t il des effectifs aptes à servir, et surtout volontaires qualifiés et compétents.

    • botha dit :

      Blablabla on entend ce discours depuis la chute d’alésia, s’agirait de changer de disque.

  49. Tannenberg dit :

    Pour info, le Sao Paolo, ex-Foch va rejoindre un chantier de déconstruction turc… a mon avis les ingénieurs de construction navale turque vont s’y intéresser de près pour la construction de leur futur porte drone, a moins qu’ils ne fassent le coup du Varyag a la chinoise et ne le renovent pour servir de base a leur premier PA.

    • Requin dit :

      « A mon avis », le Foch a été conçu il y a plus de 65 ans et était doté d’une propulsion mazout et de catapultes à vapeur britannique limité à des avions de combat de la classe 10 tonnes.
      Depuis, le monde a « un peu » évolué…

    • Moogli dit :

      Bonjour. Le PA Sao Paulo pourrait peut-être intéresser quelques curieux pour s’inspirer à quelques endroits. En revanche la vétusté de ses structures « navire » présentent de sérieux doutes pour sa longévité après mise à niveau.

      Lorsque le Foch est devenu Sao Paulo il y a longtemps, les Brésiliens n’avaient pu soutenir les coûts de remise en état et MCO. Penser qu’après des années de sieste, le PA pourrait être mis à jour serait risque.

      Avant de parler équipements, technologies, il y a le milieu maritime. Les Turcs auraient plus intérêt à développer sur moins vieux.

      Avis subjectif personnel réfutable.

    • botha dit :

      Oh ben avec un design de 1963 ils vont faire peur les turcs si ils pompent sur le Foch, ce qu’il faut pas entendre des fois.
      Le rénover en plus, ils sont nécromanciens ? On pourrait leur fournir l’Hermione en escorte du coup, ça ferait un beau groupe aéronaval.

    • Thomas dit :

      Bof
      Vu l’âge et le parcours du vénérable, c’est plus une chaudière des 60′ retapée moult fois que le flamboyant porte-aeronef qu’il fut, que les Turcs vont déconstruire…
      …Turcs qui s’apprètent par ailleurs à lancer leur propre porte drone !

  50. Vno dit :

    Pour votre culture personnelle, l’amiral Rogel était plutôt doué pour cibler 40 navires à plus de 400 km des côtes avec un SNA et pratiquement sans renseignement. Posez vous des questions sur une de ses médailles. Pour votre mépris concernant mon expertise, la façon de travailler de Rogel n’a produit que des experts chacuns dans leurs domaines. J’ai certainement été l’un d’entre eux puisqu’on me demandait mon avis dans les cas critiques et qu’il était suivi généralement, faute de « pas mieux  » chez les experts parisiens qui fuyaient les emmerdements ! Mais je vous l’accorde, c’était une époque où l’expression « LOL » pour paraître plus intelligent que la moyenne de la moyenne n’avait pas encore vu le jour.

  51. HERAULT dit :

    La france avait une bonne marine en 1939, on connait la suite… .
    Alors ne pas se prendre pour plus fort que l’autre surtout.