Pour « Red Flag », l’US Air Force préfère des F-35 « agresseurs » aux avions fournis par des prestataires privés

Depuis les années 1970, l’US Air Force organise des exercices de type « Red Flag » depuis les bases aériennes de Nellis [Nevada] et d’Eielson [Alaska] afin d’entraîner ses pilotes de chasse [ainsi que ceux de pays alliés] dans des conditions proches de la réalité. Pour cela, elle a recours à des escadrons « agresseurs » censés reproduire les tactiques d’adversaires potentiels, comme le 64th Aggressor Squadron, ainsi que, depuis quelques années, à des Entreprises de Services de Sécurité et de Défense [ESSD], lesquelles fournissent des prestations dites « ADAIR » [Adversary Air Services] en mettant en oeuvre des avions de combat d’occasion.

Actuellement, la société Draken International est titulaire du marché, un nouveau contrat d’une valeur de 280 millions de dollars lui ayant été attribué en 2018. Mais, a priori, elle ne le restera plus pour très longtemps.

Seulement, la nature des menaces évoluant sans cesse, avec notamment l’apparition de chasseurs-bombardiers dits de 5e génération en Chine [J-20, FC-31] et en Russie [Su-57, Su-75], l’US Air Force avait fait part, en 2019, de son intention de réactiver le 65th Aggressor Squadron avec 9 F-35A.

« Les escadrons agresseurs améliorent les compétences de nos pilotes depuis le début des années 1970. Ils apportent une dose de réalisme aux exercices et la valeur qu’ils donnent à ces derniers est cruciale. Ces F-35 ‘agresseurs’ permettront de maintenir notre avance sur nos adversaires des années à venir », avait expliqué le général David Goldfein, chef d’état-major de l’US Air Force à l’époque.

Depuis, ce 65th Agressor Squadron n’a toujours pas été réactivé… En revanche, le 64th Agressor Squadron a, pour la première fois, mis en oeuvre des F-35A pendant la session « Red Flag-Nellis 21-3 », l’an passé.

Quoi qu’il en soit, pour l’US Air Force, les services fournis par Draken International ne correspondent plus à ses besoins. « Ce que nous constatons, maintenant, c’est que ces contrats [de type ADAIR, ndlr] ne sont pas très efficaces à Nellis, pour créer un environnement nécessaire à un entraînement haut de gamme », a en effet déclaré le général David S. Nahom, chef d’état-major adjoint de l’US Air Force, chargé des plans et des programmes, lors d’une récente audition au Sénat.

Si, « il y a cinq ou six ans, l’Air Force n’avait pas besoin d’un avion agresseur de cinquième génération », a-t-il dit, la situation a changé étant donné que « la chine dispose désormais de tels chasseurs ». Aussi, a-t-il continué, il est « nécessaire » de proposer des « entraînements plus sophistiqués » tant à Nellis qu’à Eielson.

« Alors que la menace chinoise s’est intensifiée, nous devons intensifier notre entraînement. Et ce que propose le prestataire privé à Nellis n’est pas ce dont nous avons besoin », a insisté le général Nahom.

Pour autant, l’officier n’a pas remis en cause les services fournis par les ESSD spécialisées dans les prestations ADAIR, comme Draken International ou encore ATAC, lesquelles ont par ailleurs massivement investi pour se doter d’avions de combat d’occasion [Mirage F1, F-16, etc]. Pour rappel, le programme ADAIR du Pentagone, d’une valeur de 6,4 milliards de dollars, vise à founir jusqu’à 50’000 heures de vol d’entraînement aux forces aériennes américaines dans les domaines du combat aérien, de l’appui rapproché, la guerre électronique ou encore le ravitaillement en vol.

Ces ESSD « font un travail formidable pour l’US Air Force », en particulier pour l’entraînement « régulier » des pilotes ou encore pour leur formation. « Ces contrats sont très efficaces », a-t-il dit. Mais pas assez, donc, pour des exercices comme Red Flag.

À noter que l’US Marine Corps [USMC] ne s’inscrit pas dans la même logique. Début mai, il a fait connaître son intention de réactiver un second escadron « agresseur » [le Marine Fighter Training Squadron 402 ou VMFT-402] avec dix F-5N, un avion dont la conception remonte aux années… 1960. Ce qui, avec ceux mis en oeuvre par le VMFT-401, portera cette flotte à une vingtaine d’appareils.

« Confiez-moi quelques centaines d’avions comme le F-5N, avec un canon fiable, un système de visée assisté par ordinateur, quatre [missiles air-air] Sidewinder, des moyens de contre-mesures électroniques, et des pilotes effectuant 40 ou 50 heures de vol par mois, et nous battrons n’importe quelle force aérienne qui ruine son pays en investissant dans des ‘pingouins’ furtifs de cinquième génération », avait assuré le capitaine de vaisseau Dan Pedersen, l’un des créateurs de « Topgun », dans son dernier livre.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

94 contributions

  1. VinceToto dit :

    L’US Air Force ne devrait pas mépriser autant ses potentiels adversaires!
    (Je blague: en fait évidement qu’il faut des entrainement contre du type furtif, mais pas que et pas que niveau F-35)

    La Suisse avait remplacé ses F-5 E/F qui allaient très bien en système défensif dans son environnement Montagneux et/ou vallée/forets/urbain par des F-18 déjà moins adaptés. Là des F-35? En fait ainsi la Suisse serait moins bien défendue qu’avec des F-5 insérés dans un système défensif robuste: quelques missiles air/sol/mer->surface= Tchao F-35 avant même le début des hostilités dans les airs.

    • E-Faystos dit :

      Je pense que débusquer les jets furtifs est un savoir faire à part entière.
      Il y quelques années, les exercices incluant les F35 étaient tellement scénarisé que tout, – pardon, TOUT- était mis en œuvre pour vanter sa furtivité.
      Donc agresseurs en patrouille serrée, combat BVR, missiles aux capacités idéalisées… Et des scores élogieux pour le F35.
      Alpha a lancé un pavé dans la mare en écrivant que contre un adversaire libre de sa défense, c’était moins glorieux.
      Et ça n’a rien d’étonnant.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        Tout a fait, et il est toujours intéressant de voir comment d’autre force aérienne appréhende la furtivité. Quand on peut joindre l’utile a la connaissance pourquoi se priver

    • ScopeWizard dit :

      @VinceToto

      Exactement .

      Le F-5 est de toute façon un avion voulu très polyvalent .

      En fait , les F-18 sont surtout le PLUS ( + ) « Offensif » de la Suisse .

      Mais quoi qu’ il en soit , beaucoup vous diront que le combat aérien en AIR-AIR ne sera plus à l’ avenir qu’ affaire de RADAR ou de systèmes de détection en PASSIF , de contre-mesures , d’ auto-protection , et bien-sûr de missiles .

      Perso , je pense que même si ce cas de figure s’ avère beaucoup plus rare , plus les pilotes de chasse seront des cracks en combat rapproché tournoyant , meilleurs ils pourront être dans tous les autres cas de figure du combat .

      • EchoDelta dit :

        Et puis une fois qu’on aura tiré tous les missiles et que la pénurie sera latente, il restera les bon vieux obus pour régler la situation, et là malheurs à l’avion qui sera pataud dans les combats canon.

    • Cricetus dit :

      @VinceToto
      « ses F-5 E/F qui allaient très bien en système défensif dans son environnement Montagneux et/ou vallée/forets/urbain »
      Et si on vous suit la France aurait sans doute dut garder ses SPAD VII, ils étaient excellent à ce que l’on dit, quelle idée idiote de les remplacer…
      A mon avis vous avez trop regardé Top Gun…

      • Z0ZZ dit :

        Et pourquoi pas ?
        Les Spad avec armature bois quasi indectectable, suffit de mettre eu canon de 30 dans l’axe de l’hélice, 2 missile infra rouge et un ASMP sous le fuselage plus quelques GBU sous les ailes, avec les progrés en mécanique le moteur serait super performant pour moins de consommation . Ravitaillable en vol suffit de refaire fabriquer des écharpes blanches et hop, revoilà Fonck et Guynemer.

        • Cricetus dit :

          Et puis point de vue maniabilité, ils seront seconds d’aucun chasseur moderne !

        • Norman Dieniémen dit :

          Alors si c’est des zincs en bois qu’il nous faut, j’opterais pour une solution un choulla plus moderne et relancerais de la prod de l’Arsenal VG 33 🙂

        • TINA dit :

          Bonsoir Mr ZOZZ !

          J’ai particulièrement apprécié votre commentaire.
          Outre votre humour salvateur , j’aimerai partager , avec vous , une étude-projection bientôt décennale (en 2014), commune avec plusieurs collaborateurs. Pour rappel :
          -Les Spads avec armature bois, sont les précurseurs de plusieurs de nos futurs avions pilotés et drones non pilotés : incroyable , non? Nous sommes capables d’en produire, en françe, plus de 200 / an.
          -De même, les remplaçants de F5 E et et malheureux injustement F20 Tigershark doivent trouvé leur remplaçant en europe et dans le monde.
          Aussi, nous proposons une version allégée du M2000.
          A savoir : la dotation du Moteur M88-9 engendre une modification de l’enveloppe moteur ( poids, diamètre et longueur différentes) et donc de la structure même de l’avion, du fait de déplacement du centre d’inertie. Cet espace libéré conduit à la modification de la structure partielle cumulée à la dotation accrue de pièces en matériaux composites pour ce qui concerne la surface mouillée de l’appareil.
          S’y ajoute notre proposition d’ajouter de 1 à 3 plans canard mobile , à la sortie basse de la tuyère, conduisant à une protection accrue et passive.
          S’y ajoute de la place disponible pour un SPECTRA NG, Un OSF NG.
          S’ y ajoute, en complément, la capacité de placer en orbite des micro et minidrones, avec des performances plus avantageuses à ce type de mission que le Rafale et un coût bien moindre
          Enfin , nous sommes un pays montagneux : Nous nous devons de nous inspirer de l’observation et de la décision tactique et stratégique des suisses de se doter , à l’époque , de F5.
          L’avion est disponible… Et l’outil est déjà partiellement disponible. Je vous laisse comparer avec des concurrents actuels rénovés. Il nous faut un monomoteur rénové pour la défense du territoire, prioritairement.

      • VinceToto dit :

        @Cricetus
        Je n’ai jamais réussi à regarder Top Gun en entier. Pour info, un SPAD VII peut décoller et atterrir sur une piste sommaire, pas un F-35. Si vous n’avez que des champs pour atterrir ou décoller, mieux vaut un SPAD VII que du F-35 ou F-5. De même si vous n’avez plus des pistes et logistique adaptés aux F-35, ils ne servent plus à rien.

        • Cricetus dit :

          Et idem pour les Rafales…
          Pourtant, nous avons abandonné le SPAD pour le Rafale… Donc ne croyez-vous pas qu’il doit y avoir une logique dans la faite de remplacer les armes rustiques et sommaires par des armes plus complexes et plus couteuses ?
          Curieusement, malgré une excellente MCO, et un prix d’acquisition dérisoire, les armées utilisant les haches en silex ont souvent été vaincu par les armées utilisant des armes plus évoluées.
          Comprenez les Suisses qui n’ont pas envie de rester avec des F-5 préhistoriques.

          • Aramis dit :

            Entre de vieux Su 25 qui volent et qui peuvent être dispersés sur des terrains sommaires et des F 35 qui ne peuvent pas décoller de pistes sommaires, et volent rarement, il faudrait demander aux Ukrainiens ce qu’ils préfèrent.

          • Bomber X dit :

            «  »Et idem pour les Rafales… » »
            Oui, enfin bon, le Rafale a une empreinte logistique beaucoup plus faible que le F-35……
            Lui c’est un avion de guerre, pas une diva…..

    • john dit :

      Haaaa oui… Très bon le F-5… Il ne vole pas de nuit, il est fissuré de partout, son radar est quasi inexistant, son emport aussi, bref… absurde votre commentaire.
      Quant au F-35, il n’était pas favori, mais il a explosé la concurrence dans les essais, et pareil en Finlande… Donc peut-être qu’il faut remettre en question votre opinion?

      • Alpha (α) dit :

        « Quant au F-35, il n’était pas favori, mais il a explosé la concurrence dans les essais, et pareil en Finlande… »
        On sait pourquoi…………………………………………… Même si les deux cas ne sont pas semblables.

      • Aramis dit :

        « Quant au F-35, il n’était pas favori, mais il a explosé la concurrence dans les essais, et pareil en Finlande… » Si archi favori car le but de son achat est d’être la p… des USA. Même sans évaluation techniques ils l’emportaient.

        • Alpha (α) dit :

          Laissez tomber. Ce pauvre @john aime à croire son pays souverain. Ce choix du F-35 a démontré le contraire : Tenu par les c******* l’Helvète !
          Bon, en même temps, si ça lui fait du bien…
          Pour la Finlande en revanche, cet achat a été un ticket pour son entrée dans l’OTAN qui commençait à se dessiner plus ou moins depuis quelques temps. Dès lors, les Etats-Unis ont affiché un soutien déterminé à la demande d’adhésion de la Finlande, tout en s’activant pour faire admettre et accepter cette volonté à ses partenaires de l’alliance.

      • ScopeWizard dit :

        @John

        Non !

        C’ est le vôtre qui est absurde !

        Vous devriez vous intéresser de près à cet avion et sa version monomoteur F-20 Tigershark restée au stade de prototype qui en disait long sur le potentiel du concept Freedom Fighter , plutôt que sortir conneries sur conneries….

  2. dompal dit :

    C’est sûr que si des avions de 5ème génération se font taper par des avions de 4ème génération, il vaut mieux que les F-35 jouent entre eux.

  3. gaulois78 dit :

    Gesticulations pour obtenir de nouveaux crédits…

    SU 57 +- 12 exemplaires
    SU 75 1 prototype
    J 20 Au moins 50 exemplaires, chiffre 2019
    FC 31 2 prototypes

    Pas avec ses échantillons d’échantillons qu’ils attaqueront les US, les Européens peuvent dormir tranquille, les Rafale & SNLE veillent sur l’Europe, gratuitement, cela va de soit…

    • Charles dit :

      Je pense que on oublie que les chinois peuvent produire vite si ils le veulent.
      Les états majors ont tendance à se préparer à refaire la guerre d’avant…..
      Pas mauvais de se préparer au pire

      • Nauatg dit :

        Exactement. Un EM qui voit plus loin que le bout de son nez ça peut éviter le drame des pantalons rouges et les adaptations en crach!

      • john dit :

        Clairement, se préparer au pire n’est jamais une erreur.
        Et comme la furtivité n’est pas une fin en soi, mais un éventail, se préparer contre un F-35 permet de mettre en place cette stratégie face à des appareils de génération 4++ qui sont discrets au radar.

        Si vous prenez l’exercice Red Flag et les quelques participations suédoises, vous noterez que la discrétion de leur appareil a permis à la Suède de réussir 100% des missions qui lui étaient assignées !
        Jamais le Gripen n’a été détecté par la défense sol-air, il a abattu des appareils sans avoir été détecté (notamment le F-15 C/D conçu et spécialisé pour la suprématie aérienne) et on parle des Gripen A/B et C/D. Dans les affrontements en combat rapproché pareil, il a explosé les F-16 !
        (et lors de ces exercices, il est le seul type d’appareil à avoir pu décoller pour 100% de ses missions, peu importe la météo. Les autres appareils ont parfois dû rester au sol à cause des conditions ou à cause de problèmes de maintenance / réparations à effectuer).

        Et si on s’intéresse aux Gripen thaïlandais, dans un exercice face à la Chine, les J-11 chinois se sont pris une rouste ! 41-6 en bvr Et cet exercice d’ailleurs rassure l’Inde avec son Rafale qui devrait lui aussi pouvoir contrer le J-11 en BVR.
        88% des kills thaïlandais ont eu lieu à une distance d’au moins 19 miles. A 19 miles ou plus, la Chine a réalisé seulement 14 % de ses kills. La majorité des victoire a eu lieu en combat rapproché où le J-11 était meilleur.
        ET 19% des kills ont eu lieu à une distance supérieure à 31 miles pour le Gripen, contre 0 pour le J-11 !

        Bref, on voit avec ces résultats que la discrétion radar est un point important dans la capacité d’un appareil à réaliser ses missions.
        Et cette discrétion devient de plus en plus importante avec la multiplication des systèmes sol-air, et à terme de leur intégration dans un système de défense connecté avec les chasseurs ! Donc s’y préparer dès maintenant est essentiel ! Et autant se préparer avec le F-35 qui permet de former à un nouvel aspect tactique !

    • john dit :

      Sauf que vous oubliez que la furtivité passive c’est le futur de toutes les forces aériennes.
      Le seul appareil de génération 4++ qui n’est pas un appareil qui a été modernisé, c’est le KF-21 coréen. Et encore, il est conçu de manière semi-furtive, il est conçu pour pouvoir être modifié en appareil furtif en lui ajoutant une soute pour l’armement !

      De plus, les meilleurs entraînements, c’est de se former contre pire que ce que vous affrontez. La signature radar des avions de génération 4++ (Gripen, Rafale, Advanced Super Hornet par exemple) s’est réduite. Cela signifie qu’affronter ces appareils, ce n’est pas comme affronter un Mig 29… Regardez les résultats exceptionnels du Gripen aux exercices Red Flag, même dans sa version A/B il a explosé la concurrence.
      Donc si le F-35 est utilisé en formation, il permet d’être mieux préparé aux forces existantes !
      Et ce que les USA veulent, c’est apprendre à affronter divers types d’appareils pour pouvoir être prêt. Donc oui, des F-35 comme Agressors, c’est normal, et complémentaire à ce qui se fait déjà.

      Pour vos nombres avancés, c’est en partant du principe que ce qui est semi-publique est vrai. Mais vous n’avez pas les renseignements secret-défense. Qui vous dit que la Chine n’en a pas plus?

      Et pour la dernière remarque, il faut arrêter de chouiner. Chaque nation a sa défense anti-aérienne. Le Rafale ne protège pas plus l’Europe qu’un autre pays avec leur force aérienne.
      Et les SNLE, c’est un choix franco-français. Et en plus, la doctrine nucléaire française n’est pas la même que celle des Américains. Les Américains eux sont clairs sur le parapluie nucléaire avec ses alliés OTAN. La France n’offre pas cela. Et même si elle offrait cela à l’Europe, payer signifie avoir un droit de regard. La France ne veut pas cela, donc elle paie.

      Et autre point, la France bénéficie de la défense polonaise puis allemande face à la Russie. La France n’a pas de raison de s’inquiéter d’une invasion russe grâce à ces nations… Vous payez qqch?
      Vous croyez vraiment que la France apporte bcp à la sécurité en Europe? Ces dernières années, la France a plutôt déstabilisé l’Europe. Qui a renforcé la Russie militairement? Les éléments essentiels pour moderniser les chars, les avions de combat, et les véhicules de combat d’infanterie ont été fourni par la France !
      La France est en train d’armer la Serbie à un rythme exceptionnel, et pourtant, le président serbe passe son temps à provoquer ses voisins (y compris la Croatie catholique et le Monténégro orthodoxe). Et la Serbie parle ouvertement de refaire les guerres des Balkans pour enfin avoir la Grande Serbie ! En gros, faire ce que Poutine fait maintenant. Et la France arme ce pays, et malgré l’opposition de l’allié croate…
      Est-ce que la France paie l’Europe pour sa part de responsabilité dans les capacités militaires russes améliorées ?
      Si vous voulez jouer à ce genre de calcul, il y a bcp de sujets, et ça finit par devenir absurde.
      La France a sa dissuasion nucléaire. Et cette dissuasion est ce qui lui permet d’être à la table des grandes puissances dans bien des contextes, et cela permet à la France d’être bcp plus influent. En plus de cela, cette capacité est ce qui rend l’industrie française de la défense plus crédible ! La dissuasion est un investissement franco-français qui apporte des bénéfices majeurs à la France !
      J’ai l’impression que parfois ici il y a des gens qui se plaignent de l’Europe et du manque de souveraineté. Mais quand des pays font des choix souverains qui ne vous plaisent pas, vous les attaquez. Et quand la France veut qqch, vous aimeriez l’imposer aux autres ! Sauf que l’Europe permet à la France d’avoir sa propre stratégie de la défense, sa propre industrie, etc… Arrêtez de vouloir que les autres paient et se taisent. Chaque pays est souverain.

      • Aramis dit :

        « Sauf que vous oubliez que la furtivité passive c’est le futur de toutes les forces aériennes. » On en sait rien.

        • Alpha (α) dit :

          Et au passage :
          « Sauf que vous oubliez que la furtivité passive c’est le futur de toutes les forces aériennes. »
          Non, « la furtivité n’est pas une fin en soi, mais un éventail »,… 😉

      • Alpha (α) dit :

        « la furtivité passive c’est le futur de toutes les forces aériennes »
        Pas tout à fait. La furtivité sera seulement une des qualités d’un appareil dans le futur, rien de plus…
        De ce que l’on recherche dans un appareil de combat, de la doctrine d’emploi des forces clientes d’un avion dépendra le degré de furtivité passive intégré sur une cellule, du moment qu’elle n’obère pas les autres qualités d’un appareil, comme la maniabilité par exemple.
        C’est ce qu’ont d’ailleurs dit les concepteurs du SCAF/NGF : « nous ne miseront pas tout sur la furtivité (passive) ! ».
        Ils doivent savoir de quoi ils parlent, non ?
        Et aujourd’hui, si tous les appareils de combat ou presque intègrent selon les cas des degrés divers de furtivité dans leur conception, c’est uniquement parce que c’est accessible et bon marché, pas comme au début des années 90 (encore que Dassault a réussi le tour de force d’intégrer certains éléments furtifs dans son Rafale, que vous le vouliez ou non…)…
        Ne rêvez pas : la furtivité passive n’est pas le Graal de l’aviation de combat !

        • Cricetus dit :

          @Alpha
          « Ne rêvez pas : la furtivité passive n’est pas le Graal de l’aviation de combat ! »
          C’est vrai, vous avez raison : « rassurez-vous, braves français… Notre pays est le seul du conseil de sécurité à ne pas avoir développé de chasseur furtif, mais heureusement la furtivité ce n’est pas très important ».
          Moralité : on est certainement les seuls à le savoir…
          C’est comme la défense élastique, nous, les Français, on est toujours en avance d’une guerre sur les autres…

          • Alpha (α) dit :

            @Cricetus
            Sur la furtivité passive, tout est question de doctrine et de coûts !
            Les Américains avec leur  » tout furtif  » se sont peu à peu imposés. Ils misent presque tout sur une réduction maximale de la surface équivalente radar. Ce qui se fait au détriment d’autres secteurs. Mais cela a un prix, avec des contraintes jouant sur les performances (Cf. F-35). Comme les contraintes de formes qui jouent sur l’aérodynamisme et la maniabilité. On peut compenser par la technologie mais ça coûte très très cher (Cf. F-22). Un « détail » vite oublié…
            Mais les Américains ont les moyens.
            Nous, la France, puissance moyenne, avec un budget 10x inférieur à l’Ogre Américain, nous avons une doctrine plus économe et plus équilibrée, basée sur une survivabilité globale. Voyez plutôt comment cela se traduit sur un engagement en combat :
            1-Détecter sans être détecté
            2- Si détecté ne pas être identifié
            3- Si identifié ne pas être acquis
            4- Si acquis ne pas être touché
            La furtivité ne correspond qu’au point « 1 » de cet ensemble. Mais comme elle est très couteuse, le choix fut fait par nos opérationnels de ne pas trop en intégrer sur le Rafale et de se concentrer sur d’autres points de survivabilité.
            En particulier les points « 2 » et « 3 ». C’est là qu’intervient le système d’autoprotection du Rafale, le SPECTRA, avec sa furtivité active, qui a coûté très cher.
            Ainsi, vous pourrez peut être détecter le Rafale, mais vous serez à coup sur brouillé et vous ne pourrez pas viser !
            Pendant ce laps de temps, les deux avions se rapprochent rapidement l’un de l’autre, à plus de 1000 km/h et on arrive au Dogfight, qui correspond donc au point « 4 ».
            Et là, afin d’être pleinement efficace durant cette phase, le Rafale a été optimisé pour bénéficier d’une excellente maniabilité, à contrario d’un F-35 par exemple…
            Ce qui a été démontré lors de l’Atlantic Trident de l’an dernier au large de la Pointe de Grave, où des F-35 ont été dérouillés par des Rafale qu’ils n’ont pas vu arriver et pas pu traiter (Source A1).
            Alors je ne sait pas si nous sommes les seuls à le savoir, mais visiblement vous non…
            Et puis je ne vois vraiment pas ce que vient faire là le fait que la France soit le seul pays du Conseil de Sécurité à n’avoir pas développé de furtif ! C’est quoi le rapport ??? Sacré @Cricetus… 🙂 🙂 🙂

      • Czar dit :

        « Et autre point, la France bénéficie de la défense polonaise puis allemande face à la Russie. »

        Laule.

        « La France est en train d’armer la Serbie à un rythme exceptionnel, »

        re-laule

        qui a dit que les chouizes n’avaient pas le sens de l’humour ?

  4. breer dit :

    Au delà des technologies, et des capacités opérationnelles des avions, qu’en est il des « mentalités culturelles » et des modes de formations des pilotes des nations potentiellement « adversaires ». Un pilote US sur un avion US, est il équivalent à un pilote chinois sur un avion chinois, un pilote russe sur avion russe, français sur avion français, etc. Durant la seconde guerre mondiale durant laquelle des milliers de pilotes de diverses nations se sont combattus, c’est au cours des combat réels et de fait de beaucoup de pertes, qu’ils ont assimilés les tactiques de combat, et les mentalités de leur ennemis.

    • Le sicaire dit :

      @ breer

      Je suis d’accord avec vous, pour que cela soit plus réaliste, on devrait faire les entrainements à armes réelles et entre ennemis potentiels ! 😉

      • breer dit :

        Evidemment, j’ai compris que ma phrase était un peu idiote. Ce que je voulais dire, c’est que quel que soit l’entrainement le plus sophistiqué et nécessaire pour chaque pilote, il y aura toujours une « petite équation » manquante, qu’il ne pourra résoudre, ou pas que dans une confrontation réelle.
        Hier j’ai regardé le reportage très intéressant sur la partie de la formation des pilotes de l’aéronavale aux USA en même temps que les futurs pilotes de l’US Navy, et peut être des US Marines.

  5. Dolgan dit :

    « le capitaine de vaisseau Dan Pedersen, l’un des créateurs de « Topgun », dans son dernier livre. »

    L écrivain dan pederson, retraité ,ex capitaine de vaisseau.

    • 10RC dit :

      meme retraité, il garde son grade, non ? pourquoi « ex- » ?

  6. Hyle dit :

    Tom Cruise, lui il abat au canon 2 SU57 et en met un 3e en position de faiblesse.

    • Titeuf dit :

      Oui mais c’est Maverick…
      Alors il abat qui il veut où il veut….non mais…
      Humour …hein…pas taper…

  7. AirTatto dit :

    C’est une bonne chose de s’entrainer contre des vecteurs de 5eme génération cependant…comment on peut comparer un F-35 Block 1 / 2 /3 et un SU-57 ou un J-20 /FC-31 qui sont tous des bimoteurs furtifs de supériorité aérienne là ou le F-35 est un avion d’attaque au sol et un vecteur de surveillance passive monomoteur aussi agile qu’un A7-Corsair II… plutôt que de de retirer les F-22.
    Çà peut aussi être une stratégie payante, forçant les compétiteurs à faire pareil avec un budget 10 fois moins important que les USA et provoquer effondrement capacitaire de ceux ci comme durant la guerre froide avec l’union soviétique.

    • john dit :

      Le F-35 permet surtout de se former face à un appareil ultra-discret au radar. Dans l’idée, les appareils furtifs ont pour objectif de descendre l’appareil avant d’être repéré, ou de lancer un missile à une distance qui lui donne une haute probabilité de kill.
      Se former face au F-35 n’empêche pour autant pas de se former face au F-15, au F-16, au F-18 et autres appareils mis en oeuvre par les sociétés privées, l’USAF et la Navy !
      Et l’intérêt du choix du F-35 pour cette mission plutôt que le F-22, c’est aussi et surtout pour sa capacité de combat en réseau. Ces capacités sont en cours de développement partout dans le monde ! Ces capacités comprennent aussi de collaborer avec les radars et missiles au sol. Un F-35 défensif peut idéalement servir d’awacs discret. Repérer les ennemis et donner des coordonnées de tir aux missiles au sol par exemple. Mais surtout, les démonstrations du F-35 aux nations intéressées ont pour but de démontrer la démultiplication des capacités en joignant plusieurs F-35 !

      Par contre, comparer la situation géopolitique du monde avec la situation de la Guerre Froide est presque absurde. L’Union Soviétique et l’OTAN n’avaient aucun ou presque échange économique. Aujourd’hui, l’OTAN, les USA et les alliés en Océanie et Australie n’ont pas un réel ennemi comparable à l’URSS.
      Certes il y a le retour de la Russie comme menace. Mais l’effondrement est déjà en cours en bloquant l’économie russe.
      Et sinon, la Chine dépend fortement de l’export pour son économie. Une confrontation bloquerait l’économie mondiale, toutes les nations souffriraient, mais la Chine en premier très certainement. Et une telle situation risquerait de créer une révolte interne !
      De plus, la puissance militaire chinoise dépend de sa puissance économique ! Et financièrement, le budget militaire croît énormément grâce aux exportations ! Donc la réalité qu’on risque de voir à terme c’est une Chine très puissante qui n’a aucune peine à financer sa défense ! Un affrontement face à une puissance régionale (Japon, Chine ou Corée du Sud) est improbable. Quelques îles pourraient être envahies par la Chine.
      Mais une attaque de Taïwan isolerait fortement la Chine de ses meilleurs clients en export.
      La dissuasion économique est un concept réel et très intéressant !

  8. Distras dit :

    Décidément, il suffit que ce monsieur qui a commencé sa carrière de pilote en 1953, qui n’a jamais su se hisser plus haut qu’au grade de capitaine, et qui cherche le BUZZ pour vendre son livre en évoquant l’impossible, pour que les simples d’esprit sautent sur l’argument ! Certains vont plébisciter les arguments du Papy sénile face aux arguments du plus grand programme militaire de tous les temps, puisque c’est le F-35 qui est visé ! Bonjour le simplisme … Attention, 3..,2..,1..

    • Orwell dit :

      Capitaine de vaisseau dans la marine, c’est colonel dans les autres armes.

    • Doudous74 dit :

      Attention grades à réviser: un capitaine de vaisseau n’est pas l’équivalent d’un capitaine mais d’un colonel plein… C’est quand même pas mal… Surtout qu’il a fini à une époque lors de laquelle on distribuait les étoiles de manière moins généreuse qu’actuellement…
      Son ratio n’est pas du idiot que cela. Si la qualité ne permet plus d’atteindre un niveau de masse critique par rapport à un ennemi suffisamment nombreux pour compenser on va au devant de gros soucis…

    • JC dit :

      Au grade de capitaine…de vaisseau dont le nom fut rayé de la liste des futurs amiraux pour raisons politiques. Donc avant de donner le coup d’envoi pour les réactions à votre commentaire, renseignez-vous avant de faire le beau ou plutôt le beauf !

    • xorminet dit :

      Capitaine de vaisseau c’est l’équivalent dans la marine d’un Colonel dans l’armée de terre.
      Vous pensez vraiment que c’est un simple capitaine qui a créé Top Gun?

    • PK dit :

      Ou l’art et la manière de se crasher avant d’avoir décoller. Merci pour ce moment de rigolade.

      LM fait les fonds de tiroir…

    • Distras dit :

      Ok merci, mais pour moi son propos reste des plus absurde !
      En France, on est vite impressionné par les références de prestige de type ; TOP GUN !
      Mais en fait, ce vieillard sénile ne fait que vendre son livre en lançant une phrase choc pour en faire parler !
      Non, un F-5 même armé des meilleurs missiles du moment et du meilleur canon ne tiendrait pas 1 round contre des MIG plus modernes ! Et de toute façon, l’avion n’existant pas, il faudrait le créer ! Et celui-ci n’aurait plus rien à voir avec un F-5 puisqu’il serait beaucoup plus moderne !
      Bonjour le biais de communication qui est plus qu’évident !
      Encore une fois, Mr Lagneau fait appel à des références creuses ! Jeter le doute sur le développement technologique actuel dans lequel les grandes puissances engloutissent des milliards, au profit des propos d’un vieux sénile en manque de reconnaissance, ….il faut le faire !
      Vous savez, au début de l’aviation, il y avait déjà des gens pour dire que monter dans un avion pour faire la guerre était absurde ; on est dans le même combat là !

  9. Ératosthène dit :

    Laurent Lagneau est vivement remercié pour cet apparté, qui est une sorte de complément aux récits de LEONARD, qui semble plus s’adresser à des soldats ukrainiens qu’à des lecteurs souhaitant comprendre les tenants et aboutissants de la guerre ukrainienne. Il peut être bon de se mettre dans la peau de l’autre pour (mieux) le comprendre ; en particulier, comprendre l’imaginaire qui habite une partie du peuple russe peut importer.
    https://lemediaen442.fr/xavier-moreau-pourquoi-la-russie-a-t-elle-envahi-lukraine/

    PS : On sait de toutes les façons que toutes les raisons énumérées par M. Moreau sont justes des excuses, puisque ce qui compte est qui aura le pouvoir sur (une partie de) l’Ukraine.
    PPS : On pensera ce qu’on veut des propos de M. Moreau, mais je trouve qu’il parle très bien de Macron.

    • Le sicaire dit :

      @Ératosthène

      Je recommande effectivement de regarder la vidéo de Xavier Moreau. De sois disant expertises qui volent en éclat face à la dure réalité des faits.
      Ou comment se ridiculiser en 26 minutes… 😉

    • Lejys dit :

      Effectivement, il est bien utile d’essayer de comprendre l’autre vision de choses, ou tout moins l’une des autres visions, et ne pas s’enfermer dans la seule que nous propose la presse française généraliste.
      Si l’explication géopolitique m’a semblé pertinente et bien argumentée, je la prendrais néanmoins avec un peu de recul, compte tenu de certains propos et des convictions plus au moins affichées de M. MOREAU.
      Et puis on notera certaines de ces conclusions bien trop attives (destruction de l’armée Ukrainienne, inutilité des drones, accueil de force Russes par les populations, etc.). données quelques heures après le début du conflit. C’est sur qu’il est facile de juger près de 3 mois après, mais certaines de ses affirmations sont clairement erronées, ce qui discrédite partiellement son analyse. Mais est-il le seul à s’être autant trompé?

      • Le sicaire dit :

        @Lejys

        Je vous l’accorde les « experts » devraient être peu moins péremptoire et accorder plus de place à l’expression du doute, de l’hypothèse, ou de la recherche d’une quelconque « vérité »… Mais que voulez-vous, nous sommes dans un monde absurde où il vaut mieux donner une réponse erronée aujourd’hui plutôt que d’exprimer un doute et d’apporter la bonne réponse demain. On doit avoir la science infuse ! 🙂

    • Optimist dit :

      @Eratosthène , sicaire et Lejys.
      On est un peu HS, mais j’ai trouvé sur ce site bien croquignolet (Revolution2030 : cool, on a encore 8 ans tranquille…), cette phrase qui résume bien tout ça :
      « Pour mieux comprendre ce conflit nous vous conseillons de lire et d’écouter les analyses de journalistes au fait de la question Russe comme Xavier Moreau (interviewé par Sputnik France) ou encore Thierry Meyssan (réseau Voltaire). Vous en tirerez des conclusions bien différentes de celles véhiculées par les médias officiels. »
      https://www.revolution-2030.info/terme/thierry-meyssan/
      MEYSSAN, le grand prêtre du complot du 11/09, associé à MOREAU, « interviewé par Sputnik » (et dont on rappelle qu’il est installé en Russie depuis 16 ans, quand même, faut aimer le froid, le béton et les hydrocarbures (et la vodka)…
      Ca donne une bonne idée du contexte global. Et du niveau de crédibilité de ces gens là.
      Quant à l’intérêt de leurs propos, il est assez relatif puisqu’il ne font que répéter ad-nauseam la propagande officielle Russe. On la connait à force.
      C’est d’ailleurs notre différence avec les Russes sur le sujet. (En fait, heureusement, il y en a plein d’autres). Nous on connait bien leur rhétorique, eux il n’y ont pas accès pour la plupart, et ils ont encore moins le droit d’en parler. Sinon, goulag. 10 ans…
      Chouette pays.

  10. ScopeWizard dit :

    Il est magnifique le F-35 de la photographie !

    Ben , disons que tu le vois très bien ; les marquages en couleurs si vives ou le contraste quasi noir sur blanc entre la cellule et le nez , c’ est tout de même joliment esthétique….

    D’ ailleurs , sur le sommet de dérive , ces damiers me font furieusement penser au RAF Squadron 54….

    • Alpha (α) dit :

      Mais ce n’est qu’une image d’illustration cher Scope. Un F-35 qui vole, allons, allons !… 🙂

      • john dit :

        Dire cela alors qu’il a nettement plus d’heures que le Rafale…
        Il faut changer de disque et s’adapter à la réalité.
        Comme je l’ai souvent dit, le programme F-35 JSF a sa part importante de problèmes, de concept problématique, etc…
        MAIS les problèmes à un moment x ne signifient pas qu’il n’évolue pas plus tard.

        Regardez le Rafale… Echec commercial il y a 10 ans, tout le monde tapait sur le programme Rafale. Aujourd’hui il se vend bien !
        Pour le F-35, il a démontré ses qualités lors d’essais en Suisse et en Finlande où il a explosé la concurrence. Et en plus, ces deux programmes d’essais ne favorisaient pas la furtivité passive comme cela a pu être le cas au Canada ou en Belgique.
        Aucun constructeur n’a retiré son offre en Finlande pour un éventuel biais parce qu’il n’y en avait pas.
        Et pour la Suisse, pareil, sauf le Gripen E/F qui n’était pas prêt pour des essais avancés !

        Pour les problèmes du F-35 actuellement, le seul problème majeur restant, c’est son moteur, et le manque de certaines pièces détachées.
        Ce sont des problèmes importants, mais ce n’est pas un appareil qui ne vole pas.
        En 2021, la dispo de la flotte était de 61% !
        Qu’en est-il pour le Rafale? 55% en 2021, et 61% pour le Rafale Marine !
        Donc… Si le F-35 ne vole pas, le Rafale ne vole pas non plus…

        Pour le F-35 américain en 2021…
        – en moyenne 15% des appareils étaient en maintenance
        – en moyenne 16 % des appareils n’étaient pas disponible car en attente de pièces détachées.
        – en moyenne, 8% étaient en « depot maintenance ». Les 15% plus haut sont les appareils qui sont en maintenance entre chaque vol.
        Ces 8% de depot maintenance concernent les appareils qui sont en cours de modernisation, qui font partie de la flotte d’essais, ou encore de la maintenance profonde après un certain nombre d’heures de vol.
        En gros, il y a la maintenance réalisée par les mécaniciens en opération qui permet de maintenir l’appareil en condition et qui remplace les pièces d’usures.
        Et parfois, l’appareil est renvoyé chez le constructeur pour être totalement désassemblé pour contrôler l’ensemble de l’appareil et effectuer la maintenance nécessaire.
        Bref… donc
        – 61 % dispo
        – 15 % maintenance opérationnelle
        – 16 % en attente de pièces
        – 8% en « maintenance depot »

        Le manque de pièces détachées est aussi un gros problème pour le Rafale. Et c’est intéressant de voir sur ce site que la disponibilité du Rafale n’est jamais vue comme problématique malgré des valeurs similaires au F-35 !

        • Alpha (α) dit :

          Aaaah ! J’adore lire les commentaires du si vertueux Helvète de ce site !
          Toujours à taper sur la France, les Français et le Rafale.
          Il voit la paille dans l’oeil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien. En bon gros vieux frustré !!!
          Pourtant, je lui ai donné de nombreux exemples prouvant que la Suisse/les Suisses n’étaient pas si vertueux que ça, qu’ils étaient comme les autres…
          Mais restons sur ce dernier commentaire de notre p’tit Suisse.
          « Regardez le Rafale… Echec commercial il y a 10 ans » .
          On sait pourquoi, les Américains s’étaient jurés de couler Dassault…
          « Pour le F-35, il a démontré ses qualités lors d’essais en Suisse et en Finlande où il a explosé la concurrence »
          On sait pourquoi. Chantage bancaire pour la Suisse, et ticket d’entrée dans l’OTAN pour la Finlande !
          Au passage : il y a quelques jours, vous disiez que Dassault était connu pour ne pas faire évoluer ses avions, et que le Rafale n’irait pas au delà de 2030. Raté ! Le F5 va être lancé, après les F3, F3-O4T, F3R, F4 contredisant vos affirmations !… 😉
          « En 2021, la dispo de la flotte [de F-35]était de 61% ! »
          Pipeau : Déjà, le DOT&E note que l’amélioration du coefficient de disponibilité est en partie attribuable à la livraison de F-35 plus récents. Le vieillissement de la flotte entraînera inévitablement un recul à ce chapitre… Pour faire simple : les plus anciens sont sur le tarmac, et les plus récents volent beaucoup pour compenser !
          Et pour votre disponibilité de 61 % c’est UNIQUEMENT pour septembre 2021 ! Sinon, c’est plutôt 53 % . Et encore : pour accomplir une unique mission au cours d’un vol… Normal, le F-35 n’a que son IOC et n’est pas encore FOC, qu’il ne sera pas avant… 2027…En fait, ce que vous nous racontez là, c’est sorti de la version édulcorée des rapports du GAO et du DOT&E destinée au grand public, et aux fans du F-35 visiblement…
          Mais il existe une version officielle de ces rapports, plus discrète… et là, c’est beaucoup moins glorieux ! 🙂
          https://s3.documentcloud.org/documents/21200548/fy2021-dote-annual-report-cui-version.pdf
          Bon, je le reconnais, c’est long, en anglais technique et c’est imbuvable, mais ça dit que le F-35 et les problèmes c’est loin être fini !!!
          Enfin, pour votre « Le manque de pièces détachées est aussi un gros problème pour le Rafale », désolé de vous contredire : mais désormais, il vous faut employer le passé… Ca fait deux ans que ce problème est résolu !
          Renseignez-vous… Mieux !…

          • Thierry (le plus ancien) dit :

            Rien n’est résolu pour le Rafale , leur taux de disponibilité n’est désormais plus rendu public (classé confidentiel défense) et s’ils ont fait ça c’est bien pour cacher les problèmes sous le tapis, il y a en France au moins une quinzaine de Rafales qui sont cannibalisés pour servir de réservoir de pièces détachés, et donc inapte au vol.

            https://www.asafrance.fr/item/armee-de-l-air-14-rafale-cannibalises-sont-cloues-au-sol.html

            Quand au délire pathologique anti F-35 que vous véhiculez à coup de documents périmés et autres fariboles ça ne vaut pas tripette et ne convaincra personne.

          • Thierry (le plus ancien) dit :

            oups, j’ai dit « périmé » alors que le vrai mot est : « falsifié »
            On le comprend dès les premières ligne, document bidon sans indication sur son origine, made in Russia !

          • Alpha (α) dit :

            Hummmm…. @Thierry, @Thierry… C’est bien vous dont tout le monde se fout sur ce site ? Le Bozo le Clown d’Opex360 ?
            Je comprends pourquoi j’ai bien ri en vous lisant ! 🙂
            Sinon, mon document &manant du GAO date de 01/2022 quand le votre est de 10/2021… Lequel est périmé ?
            De plus, répondant à mon com 6 mn après que j’ai publié, j’en conclue facilement que vous avez été incapable de lire (et encore moins de le traduire…).
            Et pour info : avec un simple courrier à votre député vous pouvez avoir connaissance du taux de disponibilité de chacun des matériels de nos armées. Encore faut-il le savoir… Pour vous maintenant, c’est fait ! 😉
            Mais surtout, continuez à m’amuser !!! 😉 😉

          • Bomber X dit :

            @Thierry
            Les 15 Rafale cannibalisés sont ou sont en passe d’être remis à jour puisque une partie de l’argent du contrat croate a été versé.
            Quant au taux de disponibilité (un chiffre auquel on fait dire ce qu’on veut, et où les données prises en compte pour le calculer diffèrent selon les pays) TOUS les matériels des armées françaises sont concernés, ce n’est pas spécifique au Rafale, et chaque Français peut y avoir accès s’il le veut.
            Quant au délire pathologique de Alpha (a), je vous invite à relire ses commentaires : Lui au moins, régulièrement il apporte des informations sur ce site, ce qui est loin d’être votre cas.

        • chill dit :

          En Suisse il a explosé la concurrence sous pression américaine et en Finlande, après les tests désastreux de votre champion, il n’a rien explosé car affronté personne pour la simple raison que les ricains ont la possibilité de casser les prix pour le vendre , ce que ne fera pas Dassault pour carnet de commande bien garni !
          Notez bien ce que disent les Japonais , et là , on est dans la vraie vie, pas dans des simulateurs , ils usent leurs f15 pour les innombrables interceptions de jets chinois car le f35 en est incapable ; qui raconte des sornettes d’après vous ?

      • ScopeWizard dit :

        @John

        Tous vos commentaires sont réellement un puits sans fond de connaissances , de certitudes , mais plus encore d’ amabilités en tout genre envers la France et les Français .

        C’ est confondant….

        Bon , vous n’ êtes pas isolé ; d’ autres que vous sont tout aussi sympas et bien intentionnés .

        Aucun problème , si la vérité est ailleurs , en tout cas vous n’ êtes pas seul…

      • dompal dit :

        @Alpha (α),
        Hihihi !!! 🙂

        C’est pas bien de se moquer. 🙁
        Vous me copierez cent fois pour demain matin : « Je ne dois pas me moquer des petits navions de 5ème génération ». 😉

  11. Thierry dit :

    prétendre faire un combat aérien moderne réaliste avec les F-5 ou mirage F-1 ça doit être les ultra-conservateurs à Trump qui ont largement puisé dans la propagande du Kremlin pour tenter de rabaisser les avions de dernière génération, vous savez, la Russie, ce pays qui n’a que 2 avions furtif en service et qui se ramasse une rouste mémorable en Ukraine avec ses « super » avions classique de 4ème génération qui évitent le ciel ukrainien et tirent leur missile depuis le ciel russe…

    La Chine a été moins bête que ça, son J-20 est un adversaire valable déjà en service à une cinquantaine d’exemplaires. Pour l’instant ça fait une force de dissuasion crédible, même si le F-35 est meilleur et présent en bien plus grand nombre.

    • john dit :

      Il faut admettre que des avions plus maniables sont intéressants pour former au combat rapproché. Mais c’est tout.
      Clairement, un appareil de type F-35 est nécessaire pour former les pilotes face à un ennemi moderne !
      Et comme je le disais plus haut, les appareils modernes commencent à avoir des réseaux de partage de données très avancés. Et cet aspect va lui aussi être important du combat aérien dans un avenir proche. Donc l’intérêt d’un F-35 agressor est de plus en plus important

  12. Achille-64 dit :

    C’est déjà une bonne idée pour recycler les 200+ F-35 qui resteront au block 3-, inaptes au service opérationnel et à une remise à niveau.

  13. Raymond75 dit :

    Cette information confirme donc une rumeur de plus en plus insistante : le F35 vole !!!

    Mais vite : préparons le futur avion très très supérieur de 6ème génération, avec un cahier des charges qui contient « des options que l’on ne peut pas encore imaginer ».

    • john dit :

      Vous êtes vraiment de mauvaise foi….
      En 2021, disponibilité du:
      – F-35 américain, 61%
      – Rafale Air, 55%
      – Rafale Marine, 61 %
      ENSUITE…
      Le programme JSF qui a abouti sur le F-35 est conçu pour remplacer
      – USAF: le F-16, l’A-10
      – USMC: le F-18 C/D et le Harrier
      – US Navy: le F-18 C/D, et le EA-6B !
      Le seul appareil qui n’est absolument pas remplacé par le F-35 dans cette liste, c’est l’A-10 ! Et ce point est critiquable, attaquable, mais il faut être précis…
      DE PLUS
      Au moment où le programme JSF était en cours de développement, l’idée à long terme était:
      – USAF: Le F-22 devait être l’appareil apportant une suprématie aérienne et devait remplacer l’ensemble de la flotte de F-15 C/D. Le F-35 devait remplacer les F-16 et A-10. Et un nouveau bombardier stratégique devait venir remplacer les B-1, B-52 et B-2.
      Le gros problème, c’est que le F-22 n’a pas pu remplacer les F-15 C/D qui eux arrivent en fin de carrière. Et les F-15 E/F n’ont pas de remplaçant prévu. Investir dans le F-22 pour une grosse mise-à-jour n’est pas pertinent puisque la flotte est trop petite pour répondre aux besoins définis par l’USAF !
      DONC un successeur au F-15 C/D et F-22 est en cours de développement.
      A long terme, l’idée est d’avoir le F-35 comme chasseur bombardier multi-rôle. NGAD comme avion de suprématie aérienne, mais également multi-rôle.
      Les F-15 E/F, et F-15EX seront utilisés à long terme car très pratiques, multi-rôles, économes, et bon rayon d’action.
      Les F-16 seront en service pour encore un moment, pas étonnant, c’est prévu comme cela. Le dernier livré date de 2005 et restera potentiellement en service jusque dans les années 2040 !
      – US Navy: le F-35 remplace bel et bien le F-18 C/D. Mais l’US Navy va avoir besoin d’un avion de suprématie aérienne. L’US NAvy aurait voulu un F-14 Super Tomcat plutôt que le F-18 Super Hornet. L’US Navy aime ce tandem avec 2 appareils certes multi-rôles mais orientés vers une spécialisation. Et pour cela, le F-35 n’est pas adapté ! Donc un nouvel appareil est nécessaire à terme.
      Et le calendrier du F/A-XX correspond à l’âge du F-18 Super Hornet un peu plus vieux que le Rafale! Donc normal qu’ils développent un appareil en ce moment !
      – USMC: remplacer le Harrier et le F-18 par le F-35 B et C. A ce niveau, pas le moindre changement !

      Bcp ici semblent partir du principe que toutes les nations veulent faire comme la France, soit avoir une flotte unique avec un appareil multi-rôle sans réelle spécialisation physique…
      Sauf que la plupart des nations (Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne) veulent continuer avec une flotte mixte, et une flotte en partie orientée supériorité aérienne / chasseur bombardier en tandem.

      Quant aux capacités du F-35, elles ont explosé celles du Rafale en Finlande et en Suisse ! Le Rafale s’est retrouvé derrière le Gripen et l’Advanced Super Hornet en Finlande !
      Votre opinion est basée sur un biais.
      Les critiques sur le F-35 existent et sont pertinentes ! Mais pas ce que vous avancez ici, c’est ridicule !

      • Alpha (α) dit :

        @john…. Répéter 50 fois des choses fausses ou erronées n’en feront pas des vérités…

      • ScopeWizard dit :

        @John

        Et vous un sacré farceur qui sait parfaitement qu’ il prend son interlocuteur-contradicteur pour un idiot .

        Vos données de disponibilité ne veulent rien dire du tout .
        Ne serait-ce que du simple fait de ne rien préciser ou de ne pas entrer dans les détails ; c’ est comme pour les taux de Croissance de la Macronie , ça fait joli , rêver même , mais la réalité est que c’ est du vent !

      • MERCATOR dit :

        @john

        « Quant aux capacités du F-35, elles ont explosé celles du Rafale en Finlande et en Suisse ! Le Rafale s’est retrouvé derrière le Gripen et l’Advanced Super Hornet en Finlande ! »

        Vous vous foutez du monde !!!

        « Les autorités finlandaises précisent que le choix américain s’est effectué après une mise en compétition, après avoir sollicité des offres dès 2015 de la part des Etats-Unis, de la France, de la Suède et du Royaume-Uni. En avril 2021, toutes les offres avaient déposées. Le F-35 de Lockheed s’était donc retrouvé en compétition avec le Rafale de Dassault Aviation, le F/A-18 de Boeing (version Super Hornet), le Gripen de Saab et le Typhoon du consortium européen Eurofighter.

        Selon Helsinki, le F-35 présentait à la fois l’efficacité militaire et le potentiel de croissance les plus élevés. Son coût total de possession, incluant l’achat et l’entretien, était également meilleur, ne dépassant par le budget annuel prévu à cet effet de 254 millions d’euros. Par ailleurs, la Finlande a obtenu, selon elle, des contreparties industrielles significatives. Les industriels locaux produiront le fuselage avant du F-35 ainsi que des composants structuraux. Ils pourraient réaliser l’assemblage final du moteur pour leur armée de l’air. De quoi générer 4 500 emplois directs et 1 500 emplois indirects par an. Pas négligeable.

        Quant à la Suisse, c’est encore pire, tout le monde sait que ce choix est surréaliste, un avion d’attaque au sol pour un besoin de surveillance aérienne ! et que les yankees ont tordu le bras des Suisses en les menaçant de divulguer les informations explosives recueillies par la NSA .

        • Cricetus dit :

          @MERCATOR
          « Quant à la Suisse, c’est encore pire, tout le monde sait que ce choix est surréaliste, un avion d’attaque au sol pour un besoin de surveillance aérienne ! »
          Le F-35 serait un appareil d’attaque au sol?
          Ma mia! Les Norvégiens interceptent donc les Mig-31 avec des appareils d’attaque au sol? Vraiment pas cool pour les migs…
          https://twitter.com/Luftforsvaret/status/1529850095994388480?ref_src=twsrc%5Etfw

          • Alpha (α) dit :

            « Ma mia! Les Norvégiens interceptent donc les Mig-31 avec des appareils d’attaque au sol? Vraiment pas cool pour les migs… »
            Au contraire ! Les Russes ont du se bidonner en voyant débarquer la Dinde ! Un pet de PC et bye bye F-35 ! 🙂 🙂 🙂

  14. vrai_chasseur dit :

    « des pilotes effectuant 40 ou 50 heures de vol par mois »
    Le point clé : l’expérience.

    • breguet dit :

      vrai_chasseur: et oui! l’expérience comme dans toutes les disciplines et surtout dans l’aéronautique ( civile et militaire)…Certains contributeurs de ce forum devrait s’en inspirer car beaucoup de bêtises affirmées haut et clair!!!Mais bon, ainsi va la vie…virtuelle…

      • PK dit :

        D’où ma proposition d’un avion d’entraînement type AlphaJet NG avec une avionique proche du Rafale mais au coût d’heure de vol trois fois inférieure…

        Du coup, les pilotes, pour le même tarif, pourrait largement augmenter leur nombre d’heures de vol annuelles… donc capitaliser de l’expérience en plus.

        Mais bon, on ne cherche pas à capitaliser : juste éviter que la baraque ne s’écroule…

  15. Carin dit :

    Placer des F35 en agresseurs c’est très bien, mais rare sont les avions qui vont le détecter en BVR… c’est à dire + de 100kms…
    Les pilotes de F15/16/18 vont êtres frustrés.
    Et je ne vous parle pas des nations « amies » qui n’alignent que ce type d’avions!
    D’autant que ces avions ne sont pour le moment pas équipés de missiles longue portée.
    J’en déduit que nos amis américains font juste le nécessaire publicitaire pour le F35, ce qu’ils avaient déjà fait auparavant, mais qu’entre eux, ça n’était donc pas bien passé sur les réseaux politiques.
    Je suppose que de nombreuses nations vont y être invitées!

    • john dit :

      C’est justement l’intérêt de cela…
      Former les pilotes à des appareils discrets au radar est essentiel pour préparer le futur. Et comme je l’explique plus haut, former les pilote face aux F-35 permet à ceux-ci d’être meilleurs face à des Gripen, Rafale et Advanced Super Hornet qui ont une signature radar fortement réduite par rapport aux appareils agressors actuels !
      Donc il s’agit surtout de former les pilotes à toutes les conditions de combat possibles ! Donc c’est intelligent !
      Quant aux missiles emportés par le F-35, il y a:
      – AIM-120D (portée opérationnelle 160 km)
      – Meteor à terme (portée op. 200 km)
      – AIM-260 (portée op de 200 km), en développement qui a commencé les essais, qui devrait obtenir son IOC cette année, et qui sera produit en série dès 2026.
      https://www.thedrive.com/the-war-zone/43235/testing-of-air-forces-secretive-new-long-range-air-to-air-missile-is-now-well-underway

      Plus spécifiquement, l’Italie et le Royaume Uni avancent sur l’intégration des armes européennes sur le F-35.
      Pour le meteor, il devrait être intégré en 2027.
      Il y a le missile Spear 3, missile air-sol en développement à portée de 130 km et qui devrait entrer en service en 2025. 8 peuvent être emportés en interne sur le F-35.
      Et ce missile aura des dérivés:
      – SPEAR EW, pour combattre les unités de guerre électronique.
      – SPEAR SEAD
      – SPEAR swarm, essaim de missiles pour surcharger les capacités de défense anti-aérienne.

      Pour les nations qui n’ont pas de F-35, bcp passent au AIM-120 D, certains intègrent le Meteor aussi (Corée du Sud sur le KF-21). Il y a des rumeurs d’utilisateurs de F-16 qui veulent intégrer le Meteor, d’autant avec la dernière modernisation qui a un radar suffisamment puissant pour en profiter !

      • Carin dit :

        @John
        Non, l’intérêt est purement publicitaire.
        Le F35 va faire un carton parmis les F15/16/18, dans sa spécialité, le BVR, aucun de ses adversaires ne le verra s’il se tient à longue distance, et c’est exactement là qu’il sera.
        Je ne suis pas du tout sûr que l’AAE soit invité à ce red flag, car en 2021 lors de cet exercice en France, le F35 se faisait dégommer à longue distance grâce au Meteor, ce qu’il faut retenir, c’est que les senseurs du rafale (fusion des données y compris celles de son armement), détectent le F35 a très longue distance, (pas très flatteur pour la danseuse), mais ne pouvant l’approcher, (portée de l’AIM120), il lui faut un Meteor pour le shooter…. C’était d’ailleurs la teneur des propos du patron de l’AAE, qui réclamait des Meteor.
        Je viens de me rendre compte que je vous ai fait un assez gros pavé, que vous ne méritez pas, car je vous soupçonne de sévir sur de nombreux blogs, que vous surveillez, et sur lesquels vous entrez en action dès que la dénomination F35 est citée… vous me faites penser à notre ancien canadien, actuellement Red… et peut-être John?
        Comme lui, vous faites la tournée des popotes, et balancez votre sauce toute prête, directement issue de LM!
        Quand aux heures de vol de votre oiseau, qui seraient supérieures à celles des rafale… c’est tellement idiot, que cela ne souffre aucune réponse.
        Idem pour le taux de dispo…
        Chacun des participants à ce blog, sait qu’en Europe les danseuses volent peu!
        Voilà.. c’est à regrets que je poste, mais c’est écrit et long. Ne répondez pas, je suis pas prêt de recommencer.

        • Alpha (α) dit :

          @Carin
          Ce n’était pas Red Flag en France en 2021, mais Atlantic Trident !… 😉
          Et oui le F-35 s’est fait défoncer à longue distance à coup de tirs de Méteor virtuels, mais aussi en « dofgfight » à deux reprises par un Rafale qu’il n’a pas vu venir et qui a pu le tirer au Mica.
          C’est exact aussi que peu de temps après, le CEMAA lors d’une commission de la Défense, et au vu des résultats excellents à cet exercice, a réclamé plus de missiles Meteor, qualifiant le couple Rafale/Meteor de « game changer » (y compris contre des avions 5Gen, donc…).
          Au sujet d’Atlantic Trident. Il y a un avion d’un certain type d’appareils engagés qui est resté cloué au sol une bonne partie de l’exercice et quelques jours après, le temps que la pièce nécessaire à sa réparation arrive. Devinez quel était le type de cet appareil ? 🙂
          Un indice ? Le même type d’appareil que les 4 qui ont connu des pannes pour aller en Finlande faire leurs essais, dont deux ont du faire demi tour et dont un est resté cloué au sol sur la B.A. Pirkkala… 😉
          Un autre indice ? Le même type d’appareil que ceux qui ont du se poser en urgence à Berlin après avoir décollé de Spangdahlem suite à une défaillance technique en mars dernier… 😉
          Et pour ce fameux avion, on nous annonce un taux de disponibilité de 61 % sur une année pleine ??? Tsssssssssssss…
          Et toujours sur Atlantic Trident : vous noterez que la communication sur cet exercice a été réduite au minimum, que rien n’a filtré sur ce qui s’est passé. Il faut dire que tout était sous contrôle d’un officier communication de l’OTAN (un Français en plus !!!…) seul habilité à s’exprimer devant la presse spécialisée, et donnant même son aval aux communiquants des armées de l’air participantes lorsque elle voulaient publier un article sur leurs sites officiels, twitter, etc.
          Reste quelques articles, avec de belles photos, et des poncifs et lieux communs dans « Air Fan » ou autres magazines…

          • Carin dit :

            @Alpha(a)
            Merci pour toutes ces précisions… @John commence à être gonflant, et l’architecture de sa prose est vraiment très (trop?) ressemblante à celle de @Red!! Anciennement notre copain dit canadien.

    • Cricetus dit :

      @Carin
      « Les pilotes de F15/16/18 vont êtres frustrés. »
      Ce n’est pas un sport pour divertir ou distraire les uns ou les autres…
      C’est un exercice permettant d’évaluer des tactiques pour affronter des furtifs ennemis avec des furtifs également ou avec un mixte de furtif/non furtif.

  16. ALAN dit :

    Nos Alphajets agressors du 3/8 ne sont-ils pas un peu dépassés actuellement ? Et si on les remplaçait même partiellement par des Mirage 2000 D non modernisés ? Merci de répondre à cette idée pas nécessairement saugrenue.

    • john dit :

      Tout dépend pour quelle mission.
      Pour le combat rapproché, les AJ ne sont pas mauvais !
      Mais clairement ils ne répondent pas aux besoins d’un avion moderne !
      Un Mirage 2000-5 serait plus adapté. Les Mirage 2000D sont conçus pour le bombardement et le soutien aérien rapproché. Ils ne sont pas conçus pour le combat aérien !

      Par contre, la situation en Europe diverge de la situation américaine. Aux USA, vu la taille de leur flotte, avoir des escadrons chargés de jouer aux Agressors est pertinent. En Europe c’est moins le cas, et ils s’entraînent au combat aérien à courte / moyenne / longue portée face aux autres appareils des forces aériennes, et face à d’autres nations aussi ! Donc il ne faut pas penser que les pilotes n’ont vu que l’AJ dans leur entraînement air-air.

  17. Nauatg dit :

    Magnifique plate forme d attaque et la version IK d autant plus. Ils l avaient bien fait évoluer. Et qd on voit la rusticité et résilience du bestiau en 91…. Faut juste du bon sweep devant!!

  18. Royal Marine dit :

    Donc Capitaine de Vaisseau, car propriétaire de son grade jusqu’à la fin de sa vie…
    Et ayant donc le droit d’être appelé par son grade, et de porter son uniforme et ses décorations…

  19. casanova dit :

    Les américains ont-ils peur de la supériorité des Mirage F1 et autres F5 antiques sur le F35 ? Pour masquer ses faiblesses, le seul adversaire a opposer au F35 est… le F35 lui-meme, comme ca on ne peut jamais comparer cet avion aux autres… Smart ! Voir a ce sujet les videos de « ATE » sur Youtube.