La marine espagnole va pouvoir acquérir jusqu’à huit hélicoptères américains MH-60R « Romeo »

Alors qu’il était le chef d’état-major de la marine espagnole, en juin 2020, l’amiral Teodoro López Calderón avait fait part de son intention d’acquérir des hélicoptères MH-60R « Romeo » auprès du constructeur américain Sikorsky [filiale de Lockheed-Martin] afin de remplacer les 12 SH-60B Seahawk Block I LAMPS II en service au sein de la Decima Escuadrilla [10e escadrille] de l’aéronautique navale. Et de soutenir qu’il n’avait pas le choix.

En effet, avait-il expliqué, les SH-60B Seahawk arrivant au bout de leur vie opérationnelle, la marine espagnole risquait une rupture [temporaire] de capacité en matière de lutte anti-sous-marine, l’hélicoptère européen NH-90 HSPN spécialement développé pour ses besoins à partir du NH-90 NFH [Nato Frigate Helicopter] ne devant pas être prêt d’ici 2035. Aussi, la Dirección General de Armamento y Material [DGAM, la DGA espagnole, ndlr] étudiait donc de près le dossier.

Celui-ci a bien avancé puisque, près de deux ans plus tard, la Defence Securty Cooperation Agency [DSCA], chargée des exportations d’équipements militaires américains via la procédure dite des Foreign Military Sales [FMS] a publié un avis afin de recommander au Congrès d’accepter la vente potentielle de huit hélicoptères MH-60R « Romeo » à l’Espagne, pour un montant évalué à 950 millions de dollars [soit environ 864 millions d’euros].

Outre la livraison des appareils, cette somme comprend notamment la fourniture de quatre moteurs T-700-GE-401C de rechange, trente-deux missiles AGM-114R(N) Hellfire, des roquettes APKWS, quatre sonars aéroportés à basse fréquence, des bouées acoustiques ainsi que toute une série de systèmes électroniques.

Normalement, le MH-60R est doté de torpilles Mk-54 [rien de plus normal pour la lutte anti-sous-marine…]. Or, il n’en est pas fait mention dans l’avis de la DSCA.

« L’hélicoptère multi-missions MH-60R fournira la capacité d’effectuer des missions de guerre anti-surface et anti-sous-marine
ainsi que la capacité d’effectuer des missions secondaires […] Il permettra à la marine espagnole de soutenir l’Otan et de rester interopérable avec les États-Unis », a fait valoir la DSCA.

Pour rappel, déjà choisi, notamment, par les États-Unis, l’Australie, l’Inde ou encore la Grèce, le MH-60R est équipé d’un radar multi-mode, d’un sonar acoustique à longue portée et d’un système FLIR [Forward looking infrared].

L’Aviation navale espagnole [Flotilla de Aeronaves, FLOAN] disposera tout de même de sept NH-90 dans un avenir proche… mais pour des missions de transport. Ces appareils font partie d’une commande plus vaste [23 exemplaires] notifiée par Madrid au consortium NHIndustries en décembre 2018.

L’autre dossier important pour la FLOAN concerne le remplacement de ses AV-8B Harrier II, dont la fin de service est prévue en 2027. Là encore, l’amiral López Calderón avait mis en avant la seule solution possible : l’achat d’avions F-35B.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

22 contributions

  1. Lejys dit :

    Il faudrait attendre 2035 pour développer cette version du NH-90….Ils ont des spécificités si complexes que ça les espagnols, ou Airbus est un peu lent?
    Pour le F-35B, ils n’ont pas d’autres choix, c’est le seul avion qui puisse répondre à leur besoin., compte-tenu des spécificités de leur porte-aéronef.

      • Lejys dit :

        Ben vous auriez du prendre quelques millièmes de secondes supplémentaires, ce lien ne répond pas à la question de fond: plus de 12 ans pour cette version, alors que la cellule comme les moteurs sont déjà connus.

        • Sorensen dit :

          « Aussi, avait-il continué, « nous sommes conscients que cette exigence fait de la version navale espagnole de l’hélicoptère NH-90 une option beaucoup plus complexe que celles choisies par d’autres marines européennes. Cela implique des risques qui devront être atténués par des études de faisabilité appropriées. » »

          J’ai mis deux secondes. Après, si vous ne comprenez toujours pas…c’est cognitif.

          • Lejys dit :

            Bravo, vous être vraiment très fort: vous savez utiliser un moteur de recherche, vous être impressionnant, et en deux seconde tout ça, pffioouuu ! Et que rapportez vous: ben que cette « version en complexe »….chapeau bas: vous savez faire du copier-coller ! quel champion, le roi de la réponse rapide, un bel éjaculateur précoce, deux seconde, quel score ! J’vais vous laisser avec votre autosatisfaction, elle semble satisfaire votre égo.
            Je m’adresse donc aux personnes qui ont des connaissances plus fines en aéronautique en générale, et sur le NH90 en particulier: pourquoi cette version espagnol nécessite plus de 12 ans de mise au point, alors que le cellule et les moteurs existent depuis plusieurs années? quels équipements (supplémentaires ou différents de la version NFH française, allemande, belge, ou italienne) nécessitent tant de temps?
            Si vous mettez un peu plus de deux secondes c’est pas grave, c’est a qualité de l’info qui m’intéresse…

          • Alpha dit :

            Le Monsieur te demande en quoi elle est complexe la version espagnole !
            Surdiplomé ? Non, juste mytho…

    • bullnar dit :

      air bus a un gros problème en ce moment, le bureau du chef du personnel a besoin de nouveau rideaux et la cantine des cadres sups n a plus de chauffage , alors on se la met de cote et on focus sur les vrais problèmes, ah au fait le golf est en rationnement sécheresse ca craint….

  2. Plusdepognon dit :

    Si l’agence FRONTEX remplace la douane, la police aux frontières, un soupçon de renseignements extérieurs et constitue l’embryon de l’armée européenne, plus besoin d’aeronavale espagnole et de Fail-35 B.
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-union-europeenne-veut-deployer-son-agence-de-protection-des-frontieres-au-senegal-20220211

    Avec les économies de repêchage, on pourra même payer la semaine de 4 jours ouvrés pour les joyeux agents.
    https://www.ouest-france.fr/europe/ue/frontex-devoile-le-premier-uniforme-europeen-pour-ses-agents-7115218

  3. Aymard de Ledonner dit :

    Le NH90 en version ASM est déjà opérationnel en France et même les US utilisent les sonars trempés français donc acheter cet hélico US dont la cellule a été développée bien avant la naissance du commandant du navire qui la mettra en oeuvre, avec du matos US moins bon que ce qui est disponible en Europe….. je suis sans voix tient.

  4. Achille-64 dit :

    Très bon choix pour une marine qui veut des hélicos ASM qui volent, et pas des ‘hangar queen’.
    Sauf erreur (on me corrigera), les sonars trempés sont des FLASH made in Thales.

    L’Armada risque de faire une jalouse de l’autre côté des Pyrénées.

  5. Guillaume dit :

    Il n y a pas 500 postes d insultes envers les Espagnols?

    Décidement tout fout le camp…
    🙂

  6. xorminet dit :

    2035 pour avoir un NH qui répond à leur besoin mais un MH-60 sur étagère c’est bon?
    Aucune des nombreuses versions du NH90 ne leur convenait?

  7. Ghostrider dit :

    airbus helicopter = 0

  8. jccdm dit :

    A noter qu’on entend beaucoup (c’est un euphémisme) de critiques du NH90 en Espagne, comme dans d’autres pays utilisateurs. Cela pour dire qu’ils n’ont pas eu besoin d’être beaucoup forcés à faire ce choix.

  9. Ernesto dit :

    Je plein l’Europe qui se fait la guerre, rejette ceux qui les auraient tiré vers l’autonomie,tous ceci pour plaire aux USA, quelle tragédie.

  10. SJ dit :

    On trouve sur des documents US des taux de disponibilité du MH-60R aux environ de 70-80%, avec peut-être une baisse récente à 50-60% pour les MH-60 toutes versions. Dans tous les cas, c’est très supérieur au Caïman marine.

    La Marine nationale devrait ferrailler ses Caïman et acheter des Romeo. Ça ne sert à rien d’acheter des sonars si la plateforme n’est pas capable de les faire voler.

  11. Sylvain dit :

    Plus les médias parlent de la souveraineté européenne, plus je constate des achats de matériels américains….