Le Kosovo demande aux États-Unis d’établir une base permanente sur son sol et veut hâter son adhésion à l’Otan

La question du Kosovo fait partie des contentieux qui opposent Moscou aux Occidentaux. Pour rappel, cette ancienne province serbe a pu proclamer son indépendance à l’issue d’une intervention militaire de l’Otan, lancée en mars 1999 sans mandat des Nations unies, faute de pouvoir obtenir un consensus au Conseil des États-Unis, la Russie et la Chine ayant un droit de veto de par leur statut de membres permanents.

À l’époque, les diplomates des pays membres de l’Otan avaient estimé que les résolutions de l’ONU précédemment adoptées au sujet du Kosovo et qui prévenaient Belgrade d’un possible usage de la force pour éviter une « catastrophe humanitaires » étaient suffisantes pour lancer une telle opération militaire. Ce que la Russie, proche de la Serbie, contesta, par la voix de Sergueï Lavrov, qui était alors son représentant auprès des Nations unies.

En effet, celui-ci fit valoir que le droit international ne prévoyait le recours à la force que dans deux cas : la défense lors d’une agression et l’intervention dans un pays tiers avec un mandat de l’ONU. Or, avait-il estimé, le Kosovo n’entrait dans aucune de ces catégories.

En outre, il apparaîtra plus tard que la réalité de la situation au Kosovo fit l’objet d’exagérations, comme le montrèrent les journalistes américains Robert Block et Daniel Pearl, dans une enquête publiée par le Wall Street Journal en décembre 2000. Ou encore comme le révéla l’hebdomadaire Der Spiegel , qui démontra que les ministères allemands de la Défense et des Affaires étrangères avaient cherché à manipuler l’opinion en évoquant un plan qui, appelé « fer à cheval » et attribué aux Serbes, prévoyait l’épuration éthnique du Kosovo. Or, celui-ci avait été monté de toute pièce, avec la complicité des services de renseignement bulgares.

Par ailleurs, un épisode de cette intervention n’a sans doute pas aidé à instaurer un climat de confiance entre Moscou et l’Alliance atlantique. En juin 1999, des parachutistes russes, alors engagés au sein de la SFOR, en Bosnie-Herzégovine, se déployèrent sur l’aéroport de Pristina, prenant de vitesse les forces terrestres de l’Otan. À l’issue de pourparlers difficiles, la Russie de Boris Eltsine avait obtenu de tenir un rôle un Kosovo, notamment dans le nord, peuplé majoritairement de Serbes. Rôle qu’elle ne put finalement pas tenir.

Quoi qu’il en soit, cet épisode aura laissé des traces. Ainsi, dans une note publiée en juillet 2007, l’Institut français des relations internationales [IFRI] avait estimé que « le cas du Kosovo pourrait représenter un autre type de précédent qui, cette fois, pourrait être tourné par Moscou à son avantage ». Et d’évoquer « les revendications d’indépendance par les entités séparatistes non reconnues de l’ex-Union soviétique, parmi lesquelles l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie en Géorgie et la Transnistrie, en Moldavie ». Ce qui a fini par se réaliser, la Russie mettant en avant le cas de l’ex-province serbe pour justifier ses actions, tant en Géorgie que dans la région du Donbass et en Crimée.

Alors que le contexte sécuritaire en Europe est explosif, après la décision du président russe, Vladimir Poutine, d’envahir l’est de l’Ukraine, le Kosovo entend rejoindre l’Otan au plus vite et obtenir l’implantation d’une base militaire américaine permanente sur son territoire. C’est en effet ce qu’a affirmé Armend Mehaj, son ministre de la Défense.

« Accélérer l’adhésion du Kosovo à l’Otan et disposer d’une base permanente des forces américaines répond à un besoin immédiat pour garantir la paix, la sécurité et la stabilité dans les Balkans occidentaux », a en effet estimé le responsable kosovar. Sans doute que Pristina entend ainsi se prémunir d’un possible coup de force de Belgrade, grâce à la clause de défense collective prévue par l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord.

« Il y a un grand besoin pour les pays démocratiques de faire des pas décisifs et de s’unir face à un tel défi. Le Kosovo a démontré un attachement indéfectible aux valeurs démocratiques et à la paix. Nous appelons les pays qui n’ont pas reconnu l’indépendance à ne pas hésiter à le faire », a insisté M. Mehaj, dans une allusion à l’invasion de l’Ukraine.

Cela étant, le Kosovo accueille déjà la KFOR, la force de l’Otan qui y est déployée depuis juin 1999, conformément à la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies. Forte de 3’700 militaires, ses missions visent à « empêcher les forces yougoslaves et serbes de reprendre les hostilités », « instaurer un environnement sûr et à veiller au maintien de la sécurité et de l’ordre publics », « appuyer l’action humanitaire internationale » et « soutenir la communauté civile internationale présente sur place et assurer une coordination avec cette dernière ».

En outre, les États-Unis comptent environ 635 soldats au Kosovo [soit la seconde contribution à la KFOR], ceux-ci étant stationnés au camp Bondsteel, construit en 1999.

Reste que l’adhésion du Kosovo à l’Otan – et même à l’Union européenne [UE] – est pour le moment illusoire étant donné que plusieurs pays membres de ces organisations n’ont toujours pas reconnu son indépendance. Tel est le cas de l’Espagne, de la Grèce, de la Slovaquie et de la Roumanie.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

87 contributions

  1. Momo dit :

    L’intervention au Kosovo était compréhensible pour éviter un massacre mais la création de cet état est une grave erreur des démocraties occidentales. C’est exactement l’équivalent d’un département français qui deviendrait indépendant parce-que majoritairement musulman.
    Les démocraties occidentales leurrées s’en rendent compte tardivement, et merci aux sous-doués qui ont conduit notamment la France dans cette aventure funeste. Il ne faut surtout pas aller plus loin.
    La proposition d’y installer une base de l’otan est une idée dont l’objectif est gros voir grossier, elle serait à la source de problèmes majeurs dans les balkans qui sont encore un vrai pot de pus.
    Et à la suite ientôt la Bosnie dans l’UE (gros pourvoyeur d’égorgeurs en Syrie, irrécupérables mais qui reviennent)?

    • yakafokon dit :

      Et donc ? Quelle solution serait possible selon vous ?

      • Momo dit :

        Ne surtout rien faire de plus, la situation est stable, pas la peine d’aller créer un déséquilibre qui inévitablement serait fatal à terme.
        Beaucoup en Serbie seraient capable de faire une poutine, leur ressenti est plutôt ‘fort’.

      • Frank dit :

        @ yakafokon A notre niveau, quelques banalités qui méritent d’être rappelées.
        Le respect de l’Art3 de la Constitution de 58, par exemple.
        Cet article insignifiant, mais qui donne au Peuple le Droit de choisir sa souveraineté.
        A charge des représentants élus par le Peuple de défendre ceux qui les ont choisis. (gag)
        Et, sauf erreur, dans la pyramide de la hiérarchie des normes, notre Constitution a été conçue pour prévaloir sur toute autre juridiction, pour la défense de nos intérêts.
        Oups!
        Je me trompe.
        Nos présidents élus successifs n’ont cessé d’accorder, aux fils traités qu’ils ont signé, l’obligation de nous soumettre à des instances nébuleuses qui déterminent une jurisprudence qui a désormais autorité sur la volonté du Peuple Français.
        La magouille du Traité de Lisbonne a été le sommet que vous avez accepté.
        Mais n’ayez crainte, l’Art2 est préservé dans sa forme, Cocorico, chacun garde le droit de s’exprimer, puisque son vote n’a plus que la valeur insignifiante que ceux qu’ils ont élu leur permet. (Re gag, et re Cocorico…)
        Soyez rassurés, les élections approchent, le pouvoir que vous allez choisir va vous donner l’illusion de vérifier le poids dérisoire du choix que la Constitution vous accorde désormais.
        D’un autre coté, les Français n’ont plus que ce qu’ils méritent, dans tous les domaines, puisqu’ils n’ont cessé de choisir par paresse, lâcheté et omission.

        • tschok dit :

          @Franck,

          L’alinéa premier de l’article 3 de la constitution ne dit pas exactement cela.

          Il dit: « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum ».

          En fait il y a deux choses:

          – Le peuple exerce la souveraineté nationale par le vote
          – Quand le peuple vote, il vote soit pour élire ses représentants (élections) soit pour répondre par oui ou par non à une question (référendum)

          C’est donc une conception assez restreinte de l’exercice par le peuple de la souveraineté nationale, puisqu’elle n’incorpore pas d’autres modes de participation du peuple à cet exercice.

          Mais c’est ainsi que l’a voulu de Gaulle, qui était quand même un type assez autoritaire.

          Sur la hiérarchie des normes, c’est beaucoup plus compliqué que ça. Je vous renvoie aux nombreux documents qui traitent de la question et que vous pourrez vous procurer sur Internet sans trop de difficultés.

          Sur la questions des juridictions supranationales, que vous confondez avec la précédente: la problème vient de ce que la France affirme dans sa constitution qu’elle respecte le droit international. Elle s’engage à le respecter donc elle reconnait sa force contraignante, qui devient par conséquent constitutionnelle.

          Donc, à chaque fois qu’une juridiction internationale produit du droit qui s’applique à nous, pour une raison ou pour une autre, et en général parce qu’on a signé un traité, cette force contraignante a une nature constitutionnelle, c’est-à-dire ressortit au rang le plus élevé dans notre ordre juridique interne.

          Là encore, c’est de Gaulle.

          C’est ça le problème. Concrètement, qu’est-ce qui nous empêche d’envoyer se faire foutre la CJUE ou la CEDH, qui sont en gros les deux principales juridictions supranationales qui rendent des décisions qui nous chagrinent?

          Notre propre constitution… Celle de 1958, hein. Celle du père fondateur, de Gaulle himself.

          Tout ça parce qu’on s’est engagé à respecter le droit international. Oui mais d’un autre côté on n’allait pas dire qu’on allait transgresser le droit international, non plus. Genre Etat voyou. Alors, il restait l’option de ne rien écrire, laisser le sujet dans l’ombre. Oui, mais pourquoi faire une constitution dans ce cas?

          Donc, finalement, en 1958, on a mis ça. Et puis à l’époque, c’était pas le principal problème, non plus. Je vous rappelle, Guerre d’Algérie, OAS, putch des généraux, toussa.

          Quand le scribe a demandé aux auteurs du projet de constitution « qu’est-ce que je mets dans la case droit international? », les autres lui ont répondu « euh… attends deux secondes… mets qu’on le respecte et pi vala ».

          Sous les réserves habituelles de réciprocité dans l’exécution des traités.

          Et zou.

    • Alexei Zaysen dit :

      Oui, et l’épuration ethnique des serbes du kosovo par les gentilles milices albanaises, avec la bienveillante passivité de la KFOR, c’était également tout à fait comprehensible, n’est-ce pas?

      • AZOV dit :

        Apres tout ils sont des pro russes / russes ont cent fout !!!

      • Momo dit :

        Visiblement ça y connait rien et veut rouler dans la farine le lecteur pas très au courant.
        Les albanais sont musulmans à 80% espèce de jambon.

        • perry57 dit :

          A priori, il n’est pas le seul….à ne rien connaitre. Allez, un peu d’histoire
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Kosovo
          Et cela ne vous rappelle rien ?

          • Momo dit :

            Parfait, on confirme bien que les kosovars ne sont absolument pas une ethnie et que les combats de la zone n’ont rien à voir avec une épuration ethnique.
            Vous avez fait un effort pour comprendre?
            Vous aimez le kosovo?

    • Guillaume dit :

      « En outre, il apparaîtra plus tard que la réalité de la situation au Kosovo fit l’objet d’exagérations, comme le montrèrent les journalistes américains Robert Block et Daniel Pearl, dans une enquête publiée par le Wall Street Journal en décembre 2000. Ou encore comme le révéla l’hebdomadaire Der Spiegel , qui démontra que les ministères allemands de la Défense et des Affaires étrangères avaient cherché à manipuler l’opinion en évoquant un plan qui, appelé « fer à cheval » et attribué aux Serbes, prévoyait l’épuration éthnique du Kosovo. Or, celui-ci avait été monté de toute pièce, avec la complicité des services de renseignement bulgares. »… c’est écrit dans l’article !

    • Allobroge dit :

      Vous avez raison et une base OTAN au Kosovo serait une manière, discrète, pour ce pays de toucher quelques royalties avec l’argent que cet organisme serait contraint d’investir. Sinon l’économie du Kosovo c’est quoi ? En fait ce pays agirait comme nombre de pays africains qui se délectent de la manne financière déversée par les occidentaux. Manne qui ne profite qu’aux dirigeants d’ailleurs et quand on voit le degré de corruption dans ce pays !……

    • John dit :

      Votre commentaire est absurde…
      Le Kosovo n’est pas indépendant parce qu’il est musulman. Le Kosovo est indépendant parce qu’il était un territoire autonome en Yougoslavie, jusqu’à ce que Milosevic mette en place un régime d’apartheid au Kosovo.
      – suppression des informations en langue albanaise
      – virer tous les employés d’état albanais, alors qu’il s’agissait d’un pays communiste… Plus de policiers, enseignants, médecins, infirmiers/ères albanais.
      Pour la partie soin, cela signifie que les Albanais n’avaient plus accès aux soins car les soignants serbes et les albanais ne se comprenaient pas.
      – fermeture de l’université
      – interdiction d’enseigner l’albanais à l’école.
      – toute les administrations aux mains des Serbes, et plus un seul document en albanais.
      – percevoir des impôts et taxes sans avoir le moindre investissement local
      – suppression du parlement régional
      – plus accès au vote

      Et suite à cela, il y a eu des années de manifestations pacifiques qui ont donné lieu à des arrestations illégales, il y a encore aujourd’hui des personnes disparues. On découvre régulièrement des charniers en Serbie.
      Donc oui, du point de vue albanais, l’indépendance est la seule possibilité pour être en sécurité.
      .
      Pour ce qui est de la critique de « pays musulman », c’est absurde… On ne parle pas de l’Arabie Saoudite. Allez-y en été et vous verrez des femmes qui s’habillent avec bien moins de tissu qu’en France, les hommes et femmes sortent dans les bars et restaurants, bref, c’est un pays à culture quasi occidentale.
      L’islam y est équivalent au christianisme actuellement en Europe, purement théorique.
      Pour ce qui est de leur constitution et des lois, elles sont parmi les plus progressistes au monde, grâce notamment à l’UE qui a aidé à la concevoir. Comme ils partaient d’une page blanche, il était plus facile d’y intégrer des éléments très progressistes.
      Parmi les éléments essentiels de la constitution, il y a:
      – la protection très spécifique de tous les éléments associés à une minorité (langue, écriture, culture, religions etc…)
      – Il y a un conseil des communautés en place afin d’assurer une amélioration de la situation et de maintenir un dialogue officiel entre communautés
      – le parlement GARANTIT des sièges aux minorités.
      Par rapport à la France par exemple, même les partis comme le FN qui gagnent des élections ont une minorité d’élus. En ce sens, le Kosovo est plus représentatif démocratiquement de sa population. Et pourtant je ne soutiens absolument pas le FN, mais cela ma choque que dans une démocratie tant soit fait pour rejeter un parti politique qui est majoritaire.
      La garantie de sièges des multiples minorités est un MINIMUM. Des résultats de vote peuvent donner accès à plus de sièges.
      Au total, 120 sièges, et au minimum
      – 10 sièges pour les Serbes du Kosovo
      – 10 sièges répartis entre les communautés Roms, Bosniaques, Turques, Egyptien, Gorani et Ashkali

      Pour la question d’une base permanente, il n’y a pas d’objectif autre que de garantir la paix et la stabilité de la région. Le pouvoir serbe menace en permanence la Croatie, la Bosnie, le Monténégro, la Voïvodine et le Kosovo. Ce n’est pas pour rien que la Croatie a acheté le Rafale et renforce son armée.
      Et ce n’est pas pour rien que suite à l’attaque russe, l’OTAN a renforcé sa présence en Bosnie !!!
      La Voïvodine est une région méconnue qui a aussi perdu le statut de région autonome de Serbie avec l’arrivée de Milosevic au pouvoir.
      Et pour les personnes sur place, que ce soit du côté serbe, bosniaque, kosovar, croate ont tout intérêt à maintenir le statut quo et la stabilité permettent le développement économique et une raison pour des investissements sur place. Sans stabilité, l’économie souffre, et quand l’économie souffre, c’est la population qui souffre.
      Comme actuellement en Ukraine ET en Russie, le conflit impacte les populations qui ne veulent rien d’autre que vivre en paix.
      Et comme dans les Balkans, les frontières des pays de l’est européen ne correspondent pas aux ethnies, certaines frontières n’ont pas vraiment de sens, car dessinées en d’autre temps ou alors par des personnes ne connaissant pas le contexte local. En Ukraine, au sain de l’URSS, il était vu comme plus pratique d’assigner la gestion des régions russes à l’Ukraine, ces régions étant séparées par la Mer Noire du territoire russe, cela posait problème. Lors de la chute de l’URSS, le pouvoir russe était trop faible pour exiger quoi que ce soit. Et l’Ukraine était aussi une puissance nucléaire.
      Bref, tout ça pour dire que les dessinateurs de frontières ont une responsabilité dans ce qu’il se passe aujourd’hui.

      P.S. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de problèmes au Kosovo, car il y en a et bcp. Toutefois, la présence de l’OTAN permet aussi de protéger les minorités. Une partie des politiciens sont plus que corrompus. MAIS cela évolue. Le président du Kosovo depuis 2021 est une femme, ce qui n’est pas arrivé dans des nations comme la France, les USA, ou le Royaume Uni (1er ministre pour ce pays) par exemple. Et le 1er ministre Albin Kurti a lancé une lutte sans précédant contre les politiciens corrompus.
      Pour les mafias, la problématique est la pauvreté dans la région. Et cela se démontre par l’existance de mafias serbes, monténégrines, croates, bosniaques et albanaises très présentes en Europe dans le trafic de drogue, d’armes, d’humains et d’objets volés.

      Votre commentaire concernant la Syrie est un peu absurde. La France, la Belgique, le Royaume Uni, l’Allemagne, la Suède ont vu bcp de nationaux s’y battre il me semble non?
      Le Kosovo et la Bosnie ont des lois en place qui interdisent à ses nationaux de combattre à l’étranger. Je ne suis pas sûr que ce soit le cas partout en Europe. Et le Kosovo et la Bosnie ont agi activement dans la lutte contre la propagande d’ISIS.
      Et exemple intéressant du petit Erion Zena qui a été récupéré par les forces spéciales du Kosovo en Syrie alors que son père l’y avait emmené. Rares sont les nations occidentales à avoir lancé de telles missions pour sauver des mineurs de ce conflit.
      ….
      Et pour le comparatif que vous voulez faire avec la France et un département musulman, c’est totalement absurde… Si vous voulez faire un comparatif pertinent, c’est plutôt comme si du jour au lendemain la Suisse-Alémanique imposait sa culture sur la Suisse Romande et le Tessin, que tous les cantons et leurs droits étaient supprimés, que les Suisses Allemands continuent à profiter des impôts et taxes locales, qu’ils cherchent à détruire les cultures non alémaniques, etc… et que les protestations pacifiques qui résulteraient mèneraient la population en prison sans jugement et sans accès à des avocats. Et pour certains ils seraient tués…
      Dans ce cas de figure, ne pensez vous pas que la région libérée de cette oppression veuille ne plus risquer de faire partir de la même nation ?
      Vous pouvez faire cette même analogie avec la Belgique, le Canada, etc…

      • Momo dit :

        Pas la peine de baratiner: reprend l’histoire de la Serbie, le kosovo n’avait jamais existé et a été créé de toutes pièces. Tu comprendras mieux après plutôt que croire que rien ne comptait avant les années 40. En supposant que tu ne déformes pas sciemment.
        Ce que tu fais s’appelle de la cancel culture, quelle qu’en soit la raison.

      • Toto Léon dit :

        Un cours de géopolitique, très bien…et après ?
        Notre civilisation décline , le progressisme veut diriger le monde, il n’envoie aucune bombe et pourtant ses dégâts incommensurables sont de plus en plus visibles… bientôt même les généraux seront remplacés par des « experts » qui auront deux ou trois émissions de  » c’est dans l’air » comme seul bagage géopolitique !
        Et puis face à tout ça…il y a …Poutine …Les laboratoires d’idées progresso-maçoniques ont pris une sacrée claque !
        La morale de l’histoire
        c’est que le confort de nos civilisations nous rends lâches car nous avons renié la part de « barbare « que je qualifie de constructive »qui est notre ADN sans laquelle une vraie civilisation ne trouve son énergie.. même l’empire Romain s’est effondré
        Alors pensez-vous qu’avec nos dirigeants incompétents et inconscéquents , offusqués à voter des lois sur la fessée, et leur obsession du covoiturage en trotinette inclusive, sans parler des petites phrases dangereuses de Bruno le Maire pour ne citer que lui ,nous sommes en mesure d’être pris au sérieux par des vraies grandes puissances ?

      • Donald dit :

        C’est intéressant John.

        Sauf que quand vous parlez de la France il faut se renseigner sur elle … nous avons eu aussi une femme 1er ministre.

        Pour la Présidente réponse dans quelques jours, il y a 5 candidates.

        D’un autre côté le sexe n’a que peu d’importance sur le sujet à traiter … qui est plutôt la capacité à Présider la République d’un des rares pays disposant de l’arme thermonucléaire, représenté sur les 5 continents, possédant une longue histoire et une longue culture d’origine gréco/latine et judéo/chrétienne. Donc un pays, la France … d’un vieux continent l’Europe … etc …

        • John dit :

          L’aspect « femme » est juste pour démontrer que le soit-disant extrémisme est une absurdité !
          C’est tout… Et pas une critique de la France, mais un comparatif à ce que vous connaissez et qui n’est pas extrémiste et ne considère pas les femmes comme des demi personnes ou autres.
          Mais bien évidemment, le genre est un détail face aux compétences. Et les compétences sont l’élément le plus important.

    • Sacha dit :

      Les américains ont en effet pas lésinés avec leurs soi-disant ONG:
      https://www.monde-diplomatique.fr/publications/l_atlas_geopolitique/a53348

      Cela repartirait donc dans les Balkans, il y a des gros bonnets qui vont faire de bonnes affaires …

  2. VinceToto dit :

    Je comprends les inquiétudes de la mafia albanaise/kosovar face à l’influence probablement grandissante de la mafia ukrainienne en Europe.
    « Balles trempées dans la graisse de porc » « Insignes Nazies » https://www.aljazeera.com/news/2022/2/28/ukrainian-fighters-grease-bullets-against-chechens-with-pig-fat

    • Pravda dit :

      Le Kosovo c’est une belle con…ie US, maintenant ne sous estimez pas les mafias serbes ou russes, elles se défendent bien, même si ça va être dur d’entretenir leurs villas sur la côte d’Azur avec un rouble qui ne vaut pas un kopeck.

      • Guillaume dit :

        le vrai problème c’est surtout la mafia américaine.

      • Criloc dit :

        Le Kosovo, c’est une belle connerie ?
        Mais les habitants du Kosovo était « intimidés » par les serbes.
        C’est leur droit de demander la protection de l’Otan.
        C’est la faute des serbes s’ils n’entretiennent pas de bonnes relations avec le Kosovo.
        Une base de l’Otan au Kosovo serait là pour protéger les pauvres kosovars, pas du tout pour menacer les serbes.

    • Albatros dit :

      Message transmis aux égorgeurs de Kadyrov.
      Ils ne seront pas faits prisonniers ceux là…

  3. Auguste dit :

    Je ne sais pas si les Serbes vont attendre la fin du conflit en Ukraine ou s’ils vont s’activer avant.Le Kosovo a raison de s’acheter un parapluie.La Bosnie-Herzegovine aussi,il serait temps qu’elle y pense.Les Croates suivent le rythme Serbe,tout devrait être prêt pour un nouveau feu d’artifice.

  4. Thaurac dit :

    Il est sûr que la façon dont la Russie traite ses vassaux présumés, n’encourage pas les pays style Kosovo, à rester sans protection.

    • Frank dit :

      @ Thaurac « Présumés » est le bon terme, sinon un lapsus révélateur.
      Surfer sur l’instant pour dénoncer les crimes Russes en Ukraine, que je condamne totalement à mon misérable niveau, n’efface pas pour autant tous les crimes admis par la doxa dégoulinante aux ordres, qui a perdu la mémoire de la somme d’agressions qu’elle a justifié selon un Droit, qu’elle a elle-même défini et imposé.
      Avouez quand même que le Kosovo n’est que le résultat des multiples manipulations de votre allié de choix, pour affaiblir l’UE, et y introduire un virus de plus pour la miner de l’intérieur.
      Les mafias Kosovares écument l’Europe depuis que les US leur ont donné une possibilité légale de s’allier aux Albanais et Bosniaques, reste donc d’y inclure aussi les camps de formation de jihadistes pour obéir au patron US.
      https://www.france24.com/fr/reporters/20151126-bosnie-herzegovine-fief-salafiste-europeen
      https://www.rfi.fr/fr/europe/20191108-une-retour-jihadistes-emacron-provoque-bosnie-herzegovine
      https://www.courrierdesbalkans.fr/Emmanuel-Macron-choque-la-Bosnie-Herzegovine
      Me demande quelle est la véritable définition que vous donnez aux  » pays style Kosovo » dans l’UE, comme votre définition d’un vassal.
      L’Ogre Russe devient l’alibi du moment des idiots utiles pour continuer à introduire le cancer islamiste ici, on dirait.
      Par une multitude de petites touches successives, au gré des évènements. C’est malin.

    • Bangkapi dit :

      C’est sur qu’il faut mieux être l’ennemi des russes que leurs « frères  » .
      Vu ce que les ukrainiens prennent sur la tronche des amis comme cela on s’en passe.

      • Sacha dit :

        @ Bangkapi
        Ce vieux salopard de Kissinger est notamment célèbre pour avoir dit: « il est très difficile d’être l’ennemi des Etats-Unis d’Amérique, mais être notre ami est mortel »!

        Cela n’a pas changé depuis lors (guerre du Vietnam).

  5. Czar dit :

    « ne jamais laisser une bonne crise se perdre »

    à l’instant juentends les habituels sauts de cabris sur le thème du fédéralisme

    • Titi74 dit :

      vous critiquez le fédéralisme, mais en attendant, la puissance des USA aujourd’hui est l’exemple même du pouvoir du fédéralisme, une union d’états avec un gouvernement qui dirige l’orchestre.

      la crise Ukrainienne démontre que faire chacun ses petites armées dans son coin est juste l’inverse de ce qu’il faut pour combattre un dictateur mégalo en temps de crise, l’union fait la force, les leçons des deux dernières guerres mondiales ne sont plus dans toutes les têtes apparemment!

      • Czar dit :

        même un parfait con est capable de comprendre sans trop d’explications la totale vacuité de comparer des nations millénaires avec chacune leur langue, leur culture, leur religion, leur histoire glorieuse ravalées au rang d’état états-unien tracé à la ligne sur un atlas.

        enfin, j’imagine.

      • John dit :

        Pareil pour la Suisse et l’Allemagne d’ailleurs pour les avantages du fédéralisme. Un pouvoir central qui se concentre sur les actions qui ne peuvent pas être gérées par les états.
        Un exemple pour moi c’est l’éducation qui en Suisse est gérée par chaque canton. Et cela est pertinent car selon la démographie, la répartition entre population urbaine et rurale, l’aisance financière de la population ou la pauvreté de celle-ci, le système d’éducation doit être adapté pour enseigner au mieux!
        Et en France, l’éducation totalement centralisée impose les mêmes cours et mêmes stratégies d’enseignement en Saine Saint Denis qu’en Alsace ou en Corse. Or il me semble que ces territoires sont trop différents pour qu’un tel système soit efficace.

        • Paddybus dit :

          Alors comment expliquez vous que de tout temps et depuis au moins deux siècles, l’éducation en France fonctionnait parfaitement…. sans aucun fédéralisme…. et depuis une quarantaine d’années ou on instille le fédéralisme en France contre l’avis du peuple de France, cette éducation ne fonctionne plus…???

          La France, Monsieur, ce n’est pas l’allemagne… la France Monsieur, ce n’est pas la Suisse… et la France, Monsieur ce n’est en rien les états unis…. alors, laissons la France être la France, avec ses régions aux particularités fortes, avec ses départements adapté à sa taille, et à la proximité nécessaire avec les populations….

          Le changement de taille des régions, avec des regroupements qui n’ont ni queue ni tête, des rapprochements de cultures si variées que les nouvelles régions ne représentent plus rien…. elle ne représentent tellement rien que nos politocards infatués sont obligés de les appeler territoires…. non monsieur, la France n’est pas constituée de territoires, la France, Monsieur , ce sont des départements, avec leurs particularisme, le regroupement de ces départements constitue des régions, qui regroupent des particularismes et des intérêts biens compris….

          Monsieur, je pense que vous êtes bien trop loin pour avoir un avis éclairé sur la France… d’ailleurs, un ricain ou pseudo-ricain peut-il avoir un avis sur la France qu’il ne sait en général pas même placer sur une carte du monde…???
          Alors, s’il vous plait, laissez la France être la France, que vous ne l’aimiez pas n’est pas étonnant, mais la France est éternelle…. les assauts qu’elle subit des uniformistes de la finance mondialisée l’affaiblissent par manque d’un chef digne de ce nom…. mais la France survivra…. avec ses régions, avec ses départements…. et sans le fédéralisme germano-ricain…..
          VIVE LA FRANCE……………!!!!!!!!!!!!!!!!

  6. Pinczon dit :

    Le Kosovo n’est toujours pas un Etat. Certains pays de l’OTAN ne l’ont pas reconnu comme tel, et on les comprend …

    • Tulio dit :

      Oui, on les comprend. De toute façon, il y aura le veto à l’OTAN de la Grèce, de Chypre, de la Roumanie, de la Slovaquie et de l’Espagne, tous déjà farouchement opposés à l’entrée de l’Albabie à l’ONU et dans la CEE.

  7. Pinczon dit :

    Le Kosovo n’est toujours pas un Etat. Certains pays de l’OTAN ne l’ont pas reconnu comme tel, et on les comprend … Ils ne produisent rien, à part des trafiquants en tous genres.

    • Guillaume dit :

      merci de le rappeler.

    • Thaurac dit :

      Faut reconnaitre qu’il y a déjà des kosovars dans nos prisons, sans être européens!
      Des réseaux mafieux de ce pays, sont déjà implantés en europe ( merci les « réfugiés »)
      On a le don quand même, on prend la racaille (chance) et on laisse les bons à la porte…

    • John dit :

      En n’étant pas reconnu par certains, le Kosovo a un problème, l’absence d’investisseurs étrangers.
      Et la question des traffics est une problématique des Balkans, et pas du Kosovo uniquement. La Mafia serbe est la plus puissante organisation des Balkans, et elle est très proche du pouvoir actuel.
      Le pouvoir actuel au Kosovo rejette les anciens, lance la lutte contre la corruption et donc contre la mafia.

      Dans la production, le PIB par habitant en parité de pouvoir d’achat du Kosovo est supérieur à certaines régions françaises comme Wallis et Futuna, mais aussi supérieur à l’Inde, la Bolivie, les Philippines, le Maroc, l’Irak la Tunisie, l’Algérie, l’Équateur, le Vietnam.
      Donc balayer d’un revers de main est un peu arrogant. L’économie est fortement soutenue par la disapora, et c’est le cas pour toutes les nations des Balkans. Le tourisme se développe dans l’ensemble des Balkans. Le Kosovo a des terres agricoles qui produisent entre autres du vin, du Raki et en exporte aux USA, en Allemagne. Dans le domaine agricole et agro-alimentaire, le Kosovo exporte aussi des fruits et légumes, de la viande, et des plats préparés.
      Mais le Kosovo a aussi d’importantes ressources minières, l’équivalent de la moitié des ressources de lignites des USA. Le Kosovo produit actuellement du ciment, du papier, du textile, des métaux, du minerai, du plastique, des machines, du matériel électrique, des pierres pour la construction, des meubles, de la menuiserie.
      C’est un pays en développement, donc arrêtez ce genre de commentaires inutiles.
      Et ce d’autant plus quand des pays européens développés ont aussi des problèmes de traffics en tous genres…

  8. Shimou Fékaka dit :

    Le Kosovo a l’air d’ignorer, ou ignore volontairement qu’il existe déjà le gigantesque camp Bonsteel, la plus grande base américaine en Europe… il est vrai que c’est la base dont on ne parle jamais, dont on n’a presque jamais parlé, ce qui prouve que globalement l’OTAN, qui a été condamné par des instances internationales pour ses œuvres dans l’ex-Yougoslavie, fait profil bas sur tout ce qui concerne cette sombre guerre… et pourtant…

    78 jours d’une campagne incessante de bombardements du 24 mars au 10 juin 1999 ; 37 465 sorties aériennes c’est-à-dire 480 par jour en moyenne… des dizaines de bavures graves comme les bombardements d’écoles, d’hôpitaux, d’installations chimiques, entraînant la mort de plus de 520 civils… vous croyez que les Russes sont prêts d’oublier tout ça ?

    Et surtout au Donbass, depuis 2014, plus de 15 000 morts, plus de 2 millions de personnes déplacées et des dizaines de milliers de blessés : vous avez déjà vu les reporters de la presse occidentale sur place ? Vous en avez vu beaucoup, des images, des films, des émissions spéciales, sur ses bombardements massifs par les milices néonazies Ukrainiennes ?

    Les bombardements de Belgrade, les bombardements sur le Donbass, qui ont été superbement ignorés par toute la bonne presse d’aujourd’hui qui pleure et qui fait pleurer sur les populations de l’ouest de l’Ukraine… quelle hypocrisie, quel double langage, quelle indignation sélective..

    les Russes, eux, n’ont rien oublié et rien pardonné et c’est exactement la raison de leur intervention aujourd’hui, une intervention particulièrement mesurée car ils ont les moyens de raser complètement tout l’ouest de l’Ukraine….. dans un Occident complètement phagocyté par l’OTAN, les informations ne sont plus des informations, ce sont les communiqués de l’OTAN qui sont récités à l’antenne, et le ridicule ne tue pas… les communiqués de victoire des ukrainiens se succèdent, on croirait une émission en direct depuis Pyongyang avec les meilleurs commentateurs de Corée du Nord…

    la première victime de cette guerre, c’est l’information digne, équilibré, impartiale… l’union européenne a tellement peur que les Européens aient des informations plus équilibrées qu’elle fait interdire les médias pro russes, ce qui montre à quel point elle en a peur car elle a peur de la vérité… lorsque l’on censure brutalement et arbitrairement, c’est que l’on se sent morveux… j’ai envie d’expédier une boîte de Kleenex à Madame la responsable de l’union européenne…
    Sur un plan plus factuel et presque anecdotique : la base aéronavale de Lanvéoc Poulmic a été mise en état d’alerte vers 13 heures aujourd’hui, avec rappel des appareils en vol … Lanvéoc, c’est quasiment l’île Longue.

    • Mathieu dit :

      Très bonne remarque concernant boondsteel, on l’a oublié mais elle est toujours là (j’ai eu la chance d’y faire une halte lors d’une mission).
      Concernant le reste sur les interventions occidentales, c’est vrai qu’on peut pas trop se poser en donneur de leçon au vue de tout ce qu’on a déstabilisé et détruit.
      Maintenant, un fait est un fait, la Russie à envahis l’Ukraine mais tout comme les américains ont envahis l’Irak illégalement en 2003.
      Quand j’entends la CPI qui veut prendre des mesures pour poursuivre Poutine, je dis OK mais alors bonjour la jurisprudence parce que du coup, on peut rattraper pas mal de monde (Bush, Sarkozy, …) sur ce coup là et pour le futur, je vous dis pas l’entourage de juriste pour toutes les interventions car du coup, tout est condamnable.
      Lors de l’affaire des prisons illégales et de l’utilisation de la torture par les US suite au 11/09, les juriste ont utilisés l’argument de la décision de la CEDH concernant l’utilisation de moyens (privation de nourriture, ligotage des membres supérieurs et inférieurs, mis en place de cagoule sans ouverture sur la tête) par l’armée britannique sur les prisonniers de l’IRA à l’époque, qui ne reconnaissait pas ces actes comme de la torture.
      Attention donc aux actions juridique car si jurisprudence alors ça pue pour les responsables politiques car comme je l’ai déjà dis, tout sera condamnable (même les maliens pourront demander des comptes à Hollande et Macron).

  9. Paul Bismuth dit :

    La vision binaire est trop simple, cette opinion est très mesurée et me semble plus juste:
    https://theatrum-belli.com/le-bon-poutine-et-le-truand/

  10. aleksandar dit :

    Un état mafieux, corrompu jusqu’à la moelle et une bombe démographique musulmane extrémiste au sud de l’europe.

    • Pravda dit :

      Nous sommes d’accord.

    • Achille-64 dit :

      Aleksandar,

      Pour moi, vous êtes un peu la voix de la Russie sur OPEX360, et il en faut une.
      Il y a beaucoup de voix du ‘camp occidental’ qui s’expriment ici, c’est normal.

      Pourriez-vous me dire, sans propagande, quels sont les buts de guerre de la Russie dans cette invasion de l’Ukraine. J’ai l’impression qu’il y en a plusieurs …

      Et quel serait le compromis, à votre avis, acceptable par la Russie ?

    • John dit :

      Bien sûr…
      http://www.nightlife-cityguide.com/fr/guider-la-vie-nocturne/vie-nocturne-pristina-vie-nocturne-discoth%C3%A8ques-bo%C3%AEtes-de-nuit/
      On voit à quel point les femmes sont voilées, etc…
      Pour la corruption, ça s’améliore.
      Par contre, votre chère Serbie a un président de plus en plus Poutinesque. Les journalistes perdent leurs droits, il devient autoritaire, menace TOUS ses voisins comme Milosevic l’a fait par le passé. Le Monténégro, la Bosnie, la Croatie et le Kosovo sont régulièrement menacés par des provocations.
      Et en termes de mafias, le problème provient de l’ensemble des Balkans. Et la Serbie a un pouvoir proche de la mafia qui d’ailleurs exécute certains politiciens pour le compte du gouvernement, mafia très puissante d’ailleurs.
      Pour l’extrémisme religieux, si réellement vous voulez le combattre, il faut s’attaquer au Moyen Orient, aux nations telles que le Qatar, l’Arabie Saoudite, les Emirats. Ces nations financent l’expansion de leur vision wahhabite de la religion en Europe et dans le monde. Il y a bcp plus d’extrémistes musulmans en France qu’au Kosovo. Et la France laisse faire parce qu’elle a besoin du pétrole, mais surtout parce que ce sont des clients exceptionnels de l’industrie française. C’est bien triste tout ça.
      Mais le Kosovo n’a rien d’une nation extrémiste.
      Vous savez très bien que les Balkans ont un problème de nationalisme. Dans certaines régions du monde, la population se définit selon leur appartenance religieuse. Dans les Balkans, c’est l’appartenance ethnique qui définit ces personnes.
      Les Albanais sont Albanais avant d’être musulmans. Et certains Albanais sont catholiques, la plupart des Albanais musulmans sont admiratifs de Mère Thérésa, les Albanais ont sauvé la majorité des juifs sur leurs territoires alors qu’ils étaient occupés lors de la Seconde Guerre Mondiale, etc…
      Et à noter que la Serbie de Milosevic s’est attaquée autant à des musulmans qu’à des catholiques, et des orthodoxes.

      P.S. Rita Ora, Bebe Rexha, Dua Lipa, Ava Max, Era Istrefi sont des artistes qui sont à l’image des Albanaises, des femmes qui font ce que bon leur semble, et qui sont sexy quand elles le veulent… Loin de l’extrémisme que vous croyez démontrer.

  11. Plusdepognon dit :

    La guerre au Kosovo a été le dernier mensonge d’un XXème siècle qui n’en a pas manqué…
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/04/HALIMI/59723

    Depuis, cela a continué :
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/geopolitique-yemen-syrie-kosovo-215148

    Pour la Serbie, le fait que le Kosovo ait une armée est une ligne rouge; du coup, les américains arment « les forces de sécurité » kosovares…
    https://www.forcesoperations.com/des-bastion-pour-les-unites-speciales-de-la-police-kosovare/

    La manipulation des médias sur sa propre opinion publique ou celle de l’adversaire est vieille comme l’adhésion à la guerre.
    https://youtu.be/_jSPkz_0UZw

    L’Homme trouve toujours un prétexte pour faire la guerre :
    https://www.areion24.news/2020/10/05/leurope-et-la-guerre-le-retour-du-refoule/

    Quoique l’on en dise…
    https://www.courrierinternational.com/article/opinion-yuval-noah-harari-en-ukraine-la-direction-que-va-prendre-lhistoire-de-lhumanite-est

  12. Franz35 dit :

    On impose l’indépendance d’une province Serbe, et on reproche à Poutine d’avoir récupéré la Crimée qui était historiquement Russe ? C’est juste hallucinant.
    2 poids, 2 mesures

  13. arnaud dit :

    Intervention sans respect du droit international (mais comme ce sont les US ont s’en fout) juste pour casser un pays allié aux Russes.
    Le Kosovo est un état mafieux albanais dont plusieurs personnages sont poursuivis pour crimes par la TPI dont trafic d’organes sur des prisonniers serbes.
    Les populations orthodoxes ont été massacrées et épurées ça c’est une réalité. On comprend que cela gêne les allemands qui avaient les oustachis comme alliés durant la guerre.

    Magnifique cet Otan…

    • Auguste dit :

      Oustachis,c’est plutôt Croate et Catho.Kosovo c’est plutôt musulman avec,depuis l’avènement des al qaida,daesh & orchestre,un vivier prospère de barbus.

    • Tulio dit :

      Non seulement, il y a des mafieux mais de nombreux combattants sont partis au Moyen-Orient, en Arménie ou en Lybie. Au service des Ottomans, comme au bon vieux temps des Bachi Bouzouks !

    • joe dit :

      Les Serbes, ces bienfaiteurs de l’humanité qui ont juste assassinés plusieurs milliers de civils, hommes, femmes, enfants. Les atrocités des uns ne doivent pas faire oublier celles des autres. Les deux sont condamnables et doivent vigoureusement poursuivi sans relâche.

    • Thaurac dit :

      Pour une fois d’accord avec vous, c’est un état voyou tout comme l’albanie terre de mafioso, trafics en tout genre dont humain, rien à faire en europe , otan , je m’en fous, mais europe , non! un peu comme les turcs.

  14. Bosniaque dit :

    C’est hallucinant nombre de pro russe et serbe sur cet article !

    Tout le monde est coupable a part eux et comment expliquer le genocide en Bosnie-Herzégovine ?

    KOSOVO avait l’autonomie et bien d’autres droits mais le dictature Milosevic les a supprimé .

    Pour eviter un autre genocide et bin les Européens se sont activé .

    • Tulio dit :

      Quel rapport entre la guerre de Bosnie-Herzégovine et les évènements du Kosovo ? Il faudrait arrêter de tout mélanger et de raconter n’importe quoi ! De toute façon, cet état n’existe pas pour l’ONU ni pour aucune organisation internationale. Les Grecs, les Espagnols, les Roumains notamment imposeront leur veto à l’intérieur de l’OTAN et ils ne seront pas les seuls ! Le Kosovo n’a pas d’armée de toute façon, donc en plus, ça ne veut rien dire.

  15. Shqiptar dit :

    Tous ces Français qui parlent du Kosovo sans rien connaître, les Albanais sont méchants les Albanais ont massacré, les Albanais ceci les Albanais cela, mais taisez-vous, vous me faites bien rire vous êtes même pas capables de vous occuper de la France, les Arabes vous mettent à genoux tous les jours dans votre propre pays et vous vous écraser, parce que vous avez peur d’eux et ça se permet de parler du Kosovo aller gérer votre pays avant de parler d’une région qui vous concerne pas.

  16. Sa Grace communique dit :

    Nous ne remercierons jamais assez Vlad l’Envahisseur de sa contribution au renforcement de l’OTAN et de l’Union Européenne

  17. rerdine dit :

    c’est une blague ou quoi , et le camp bondsteel ,la plus grande base US installer au Kosovo .Google earth et vous taper camp bondsteel . Et vous comprendrez pourquoi l’Otan a bombarder la Yougoslavie , éclater le pays sans aucun mandat international , attaquer la Serbie et créer le Kosovo

  18. Tulio dit :

    Erratum : « faute de pouvoir obtenir un consensus au Conseil des (États-Unis) »; des « Nations-Unies », plutôt.

  19. OURGOUT51 dit :

    Bonjour

    à propos du Kososvo, un excellent ouvrage qui malheureusement est épuisé: « L’Europe est morte à Pristina » pas le colonel (légion étrangère)Jacques Hogard qui commandait le groupement des forces spéciales françaises.

  20. Wrecker47 dit :

    Rien de clair sur les accords de MINSK en ce qui concerne la France …Que sait-on de la réalité ?Rien que les Français soient en mesure d’expliquer à leurs enfants Et aux catégories les moins bien informées voire aussi ceux qui s’en battent le c…3Tant qu’ils arrivent pas chez nous ! »…Mais rien de moins sû…r avec les moyens qu’ils imposent aux autres !
    Il n’est même pas certain que tout s’arrète en supposant Poutine disparu par accident !

  21. Castel dit :

    L’intervention au Kosovo à été une erreur, parce que cela à -en partie- justifié certaines interventions Russes par la suite….
    Pour éviter ce qui se passe aujourd’hui eu Ukraine, mais à un échelon inférieur, bien sûr, il aurait fallut qu’il y ait une simple interposition, pour obliger les belligérants à se mettre autour d’une table , revenir au statut d’autonomie qu’avait accepté Tito, et laisser sur place une force de maintien de la paix, qui aurait assuré la protection des Serbes et des Kosovars , le temps qu’il aurait fallut.
    Cela aurait (peut-être) permis d’éviter que se mette en place un gouvernement maffieux, si la communauté internationale avait pu contrôler le processus.
    Cela dit, concernant les massacres de populations orthodoxes, je pense que cela est exagéré, car si c’était vraiment le cas, avec la puissance des réseaux sociaux actuels, cela n’aurait pas pu passer inaperçu …..

  22. Max dit :

    Kosovo et ses réseaux mafieux…

  23. Jean Ker dit :

    Très bon article.
    Le Kosovo n’est pas reconnu par l’ONU, et le nombre des États le reconnaissant est minoritaire face au nombre de ceux ne le reconnaissant pas.
    Alors tout va bien parce que des mensonges grossiers ont finalement été reconnus comme tels?
    (un peu comme les 13 « Héros d’Ukraine » de l’île aux serpents, qui sont prisonniers et pas morts, paraît-il ?)
    Mais qu’en est-il conséquences pour les décideurs qui sont responsables du viol des Institutions du Droit international ?
    Pourquoi diable l’Otan et les E.U ne sont-ils jamais sujets, aux aussi, à des sanctions ?!
    On est au delà d’un deux poids deux mesures.
    Il s’agit d’injustice, de subversion, de propagande et de mensonges, il s’agit d’impunité face à des crimes impardonnables, bien au delà du seul cas du Kosovo.
    Allez comprendre pourquoi il m’est devenu impossible d’accorder du crédit aux soi-disant démocrates qui squattent le pouvoir et nous méprisent à un tel degré : de leur part aucun erratum, aucune demande de pardon, aucune remise en question. Du mépris.
    De ma part : aucun pardon, ni oubli, ni choix de l’ignorance. Du dégoût.

    • Paul Bismuth dit :

      @ Jean Ker
      Le Washington Post a en effet dévoilé ce mensonge, ce qui est faiblement repris dans certains de nos médias:
      https://www.nicematin.com/index.php/conflits/les-soldats-de-lile-des-serpents-seraient-toujours-en-vie-et-auraient-ete-faits-prisonniers-par-les-occupants-russes-748993

    • Paddybus dit :

      Les lois ne concernent pas les états unis…. sauf si elle sont ricaines et qu’elle servent les intérêt ricains….

      Les lois ricaines s’appliquent là ou les ricains décident qu’elle devraient s’appliquer pour leur permettre de détourner des intérêts à leur profit….

      Les décisions de cours internationales ne concernent pas les ricains…. sauf si elle servent les intérêts ricains…. et qu’elle confirment les détournements d’intérêt ricains….

      Vous avez un seul centime de dollar dans votre poche…??? attention, vous êtes irrémédiablement soumis aux lois ricaines….

      Les lois ricaines qui empêchent les états unis de procéder à des exactions dans leur intérêts n’existent que pour le territoire des états unis, et dans ce cas, la « magie » ricaine leur permet de mener des actions contraires à leurs lois sur d’autres territoires…. (cf Guentanamo/Irak/ et les nombreux labos de recherches sur les armes chimiques et bactériologiques financés par eux dans les anciens pays de l’Est….)

      Votre SMS ou mail est passé par un serveur ricain… et vous l’ignorez car ce genre de chose, ce n’est pas vous qui le décidez… mais presque le hasard…. tant pis pour vous… vous êtes irrémédiablement soumis aux lois ricaines…. et les conséquences auxquelles vous n’avez jamais songé….

      Les accords internationaux, les traités et autres ne concernent pas les états unis…. sauf si leur application leur permet des pressions sur tout autre pays dont les intérêts ne sont pas ceux des états unis….

      Si l’application d’un accord ou traité contraint les états unis…. alors ces traités sont réputés ne pas exister… et toute sanction prononcée à l’encontre des états unis ne peut en aucun cas être opposable aux états unis….

      Et ils vont tous brailler que c’est pas vrai, que c’est de l’anti-américanisme primaire…. … Ben voyons…!!!!! :o))))

  24. Belzébuth dit :

    Une guerre par génération, on reprend le rythme en Europe…
    https://youtu.be/ZsnkBRzNzeY

  25. Sylvain dit :

    L’article a le mérite d’être nettement plus honnête que ce qu on peut lire dans le reste de la presse française. Merci M. Lagneau. En effet, ce que l’OTAN a fait avec le Kosovo, sans accord de l’ONU, est la même choses que le Donbass par les Russe en 2015. Rappelons également que l’attaque sur l’Iraq en 2003 avait également eu lieu sans l’accord de l’ONU. Personnellement, je pense que l’UE devrait retrouver la raison et réfléchir un peu : il faut sanctionner Poutine pour son attaque ET il est grand de faire dégager les Américains va-t-en guerre d’Europe, comme De Gaulle l’avait fait en mettant son veto à l’AMGOT, puis en se retirant du commandement intégré de l’OTAN en 1966. Il est temps que l’UE, et surtout la France, comprenne qu’elle doit se positionner en fonction de ses intérêts stratégiques et pas ceux des USA. Que ce soit avec le F35 ou la crise en Ukraine.
    PS. : aujourd’hui Le Point a corrigé son article sur les « 13 soldats ukrainiens » morts en disant aux Russes d’aller se faire f…. En effet, le service de communication des gardes frontières ukrainiens a reconnu que les 82 soldats de l’ile au serpent étaient selon toute vraisemblance vivant et prisonniers des russes. Il faut dire que 13 familles s’inquiétaient… Il va falloir être prudent avec ce conflit pour lequel, la propagande tient lieu de « presse » dans les deux camps (pour les russes, je ne suis pas surpris, c’est une tradition…mais que la France y verse, ça me fait mal au coeur)

  26. Paul Bismuth dit :

    On a déjà assez de mafieux dans les institutions bruxelloise comme ça et pas que des pays de l’est arrivés de force dans l’UE contre les avis des peuples!
    https://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2021/07/30/dans-les-balkans-les-gangs-au-c-ur-d-un-systeme-d-etat_6090027_3451060.html