La Grèce serait sur le point de commander trois frégates Belh@rra et trois corvettes Gowind à Naval Group

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

216 contributions

  1. AA dit :

    On va les prélever sur le stock de la Marine Nationale ces bateaux ou on va les construire et les payer avec notre argent?

    • Eric dit :

      Dans la mesure où la Marine Nationale ne dispose pas de frégates Gowind, ça me parait difficile d’en prélever sur ses stocks… Pour le reste, je n’ai jamais encore entendu dire que la France payait de sa proche poche les armes qu’elle vendait : il faut arrêtre avec ce genre de stupidités.

      • Frede6 dit :

        Vendre à prix cassés des Rafales d’occasion encore bon pour le service payés s à prix d’or, vous appelez ça comment. A moins de considerer que le Budget de l’Etat et les poches de Dassault c’est la même chose 😉

      • lxm dit :

        Non, c’est vrai, on a vendu par exemple des leclercs à pertes aux émirats arabes unis.
        Mais par exemple pour l’égypte, on a prélevé du matos chez nous et ce sont nos banques qui ont avancé l’argent à l’égypte pour les acheter. Le gouvernement a utilisé l’argument de l’urgence pour justifier cela.

        capiché ?

        • Fred dit :

          @ lxm

          Bilan des courses pour les matériels vendus à l’Égypte ? Problème pour les armées françaises ? Problème pour Dassault ? Problème pour l’économie française ? Il faut ré-initialiser les logiciels de temps en temps.

          Le souci des Leclercs aux EAU : un contrat mal ficelé, basé sur un coup de poker monétaire, quand on joue à la roulette, on peut perdre, ce fût le cas.

    • Mica X dit :

      Marrant comme les trolls font systématiquement cette remarque à chaque fois que la F vend qq chose à qui que ce soir…
      C’en est même devenu une marque de fabrique

    • BB dit :

      Où tu as vu qu’on allait les donner!!

    • BB dit :

      Comme pour les Rafles …..

    • m dit :

      Aucun de ces deux bateaux ne sont en stock de la Marine Nationale… Les FDI pas encore, les Gowind jamais.

    • Courmaceul dit :

      Manque un autre « A » pour obtenir l’appellation.

    • blondin dit :

      on a pas de Gowind, et pas encore de Belhara, donc pas de risque de « prélèvement » sur nos stocks. Il faut arrêter avec ces histoires de prélever sur nos stocks et de payer avec notre argent, on exporte nos produits et ça c’est très bien, pour les industriels, pour l’état, pour tout le monde, et on peut s’en féliciter. Je préfère être dans un pays qui maitrise ces technologies et qui vend des matériels aussi pointu que des chasseurs, des frégates, des missiles, radar… plutôt que d’être un pays qui dépend des autres pour ses matériels de défense.

    • lucas dit :

      Dès le premier commentaire, c’est parti les conn…es à la Facebook ! Allons-y gaiement !
      Venir commenter sur un site militaire quand on ne sait même pas que la Marine n’a ni Gowind 2500 ni Belharra…
      M’enfin, le but c’est juste de balancer son venin comme un gros naze, pas de poser des questions intéressantes, donc peu importe les « détails » hein..

  2. E-Faystos dit :

    Avec ma mauvaise foi coûtumière et depuis mon zinc de bistrot, j’avais préconisé de coller une étiquette « espion » aux travailleurs détachés Australiens sur le contrat des « Attack » et finalement sans boulot avec la rupture du contrat.
    Il apparaît clairement que le gouvernement et Naval Group parte sur une toute autre démarche, préférant conserver cette main-d’oeuvre qui aurait fait bonne impression. Sont-ils considérés comme une monnaie d’échange? leurs défraiements pour rupture de contrat sont ils reportés sur les indemnités demandées à l’Australie? pourront-ils être utiles à N.G. pour conclure de potentiels contrats dans la zone Indo-Pacifique vouée à choisir un camp?
    .
    Concernant la question Grecque, il apparaît clairement qu’avec intelligence, elle refuse de succomber aux avances U.S. qui n’ont pas sû se faire entendre pour trancher les problèmes avec la Turquie. L’idée du pacte d’assistance mutuelle franco-Grec semble être une condition indispensable pour ouvrir son marché de l’armement en plus des offsets…
    d’aucun me diront qu’ils ne voudrons pas mourir pour Athènes, qu’il se souviennent que trop de Français sont déjà mort pour le désert Malien…
    Et que les Grecs prennent aussi le risque de mourir pour ce même désert selon le degré d’implication de ce pacte…
    .
    Assurément, nous vivons des temps compliqués.

    • Albatros dit :

      Des moments compliqués, sauf si au final nous formions une fédération avec certains pays de l’UE dont la Grèce.
      Le Traité de Rome après tout prévoyait déjà cette issue.

      • lxm dit :

        Perso je serais pour que nous reformions l’Union Latine, que nous reformons cycliquement comme il y a un siècle ou il y a 30 ans, avec la grèce. C’est d’ailleurs la sphère d’influence traditionnelle française. Nous n’avons jamais eu d’influence au delà du rhin, ça ne sert à rien d’insister.
        De cette UE, il n’y a que le drapeau de beau, et c’est normal, il a été conçu comme drapeau chrétien, pas un truc symbolisant une technocratie absurde, athée et destructrice des peuples.

        • Piliph dit :

          +1
          La Méditerranée, là où résident nos intérêts vitaux.

        • Olifax dit :

          Nous n’avons jamais eu d’influence au delà du Rhin sauf,
          Dans les Province Unis, dans une large partie de l’Allemagne Actuel (coucou la confédération du Rhin), en Pologne, etc…

        • MicaX dit :

          L union des pays du club med, plus fauchés les uns que les autres, avec la classe politique la plus intègre et la moins corrompue…
          Mouai
          NB Italiens, espagnols et portugais préfèrent notre voisin d’outre-rhin (et cela depuis le saint-Empire pour les 2 premiers, ça date…)

          • Fred dit :

            Si on remontait aux Celtes, cela fonctionnerait… En théorie :o)))

            Les Vieilles lunes sont à réserver aux livres d’histoire, elle ne forgent rien d’intemporel, mais sont par contre éventuellement utiles pour analyser le présent, pas pour calquer des géostratégies qui n’ont plus cours dans un monde bien différent.

        • Fred dit :

          Mais qu’est-ce que la religion vient faire là-dedans ?

          Dans ton combat d’arrière-garde, tu peux compter sur une mini-Phalange de « Roberts » intégristes et de quelques poignées d’évangélistes pro-Us, mais tu as de grandes illusions sur l’état d’esprit général quiétiste et laïc des Chrétiens français.

    • Athena dit :

      Vous êtes a priori dans le vrai : les Américains n’auraient pas accédé à la totalité de la demande grecque en terme de défense mutuelle, pour ne pas aller trop loin et ménager l’allié turc.
      En revanche, la France devrait conclure un partenariat engageant de défense mutuelle des intérêts communs en zone méditerranéenne avec notre voisin européen grec.
      On peut se féliciter de toute avancée dans la construction d’une Europe de la défense (réelle et non théorique).

      • Euclide dit :

        @ Athena
        Il est possible que la vente de ces bâtiments fassent partie du deal suite avec les Youhess suite au coup de poignard du contrat AUKUS.

        Quant au jeu ambiguie OTAN / Turquie.
        Je ne résiste pas à poster cette citation du Cardinal de Retz .
         » On ne sort de l’ambiguité qu’a son détriment « 

      • lxm dit :

        Effectivement, la crise grecque a démontré que la France était globalement seule à vouloir défendre l’UE, preuve que les autres pays n’y croient pas, l’allemagne en premier incroyant, il n’y a donc pas à se laisser embarquer dans une UE qui bloquerait encore plus nos chances de survie dans ce monde. L’italie a montré des signes qu’elle voulait agir, alors France Italie et Grèce peuvent créer la première réelle europe de la défense, l’espagne, à cause de crises récurrentes avec le maroc devrait suivre.
        Pendant que les allemands sont bien tranquilles en sécurité en se chauffant au gaz russe et fantasmant sur l »écologie, les pays du sud de l’UE sont en 1ere ligne de front face au différentiel démographique des pays arabo-africains.

      • Fred dit :

        @ Athena

        Je ne pense pas que les USA prendraient autant de pincettes avec la Turquie, d’autant plus avec Biden, dans le cas d’une agression caractérisé et massive contre la Grèce. La Grèce n’est pas l’Ukraine, La Turquie n’est pas la Russie, la Grèce n’est pas quantité négligeable dans l’Otan.

        Leur offre maritime à la Grèce est militairement fort mauvaise et inadaptée, y’a pas que la géopolitique ; mais c’est une très bonne surprise tout de même ;o)

    • Philippe dit :

      Si on garde les Australiens, qualifiés. formés et laissés sur le carreau le temps de la finalisation des contrats. Il sera difficile aux Australiens d’en recruter, et ça c’est bon !!!.

    • olivier 15 dit :

      Bonjour, E-Faystos. Il y a aussi une autre option: Les USA nous laissent le biz grec en guise de lot de consolation…. Je vois mal la Grèce « peser » assez pour envoyer chier Oncle Sam !

      • lucas dit :

        Effectivement, elle ne pèse pas assez pour « envoyer chier l’oncle Sam ». D’ailleurs on l’a bien vu quand elle a commandé des Viper et/ou des F.35 au lieu d’acheter des Rafale…

    • EchoDelta dit :

      L’affaire n’est pas finie : un changement de gouvernement en Australie peut remettre en selle NG sur ce sujet. Donc puisque les études sont payées autant avancer au maximum en faisant du générique revendable pour tous, et voir si le contrat avec l’Australie ne peut pas être rattrapé un jour. Il faut toujours s’inscrire dans le temps long.
      La proposition US risque de provoquer une rupture de capacité de l’Australie avec des livraisons tardives. Cela peut provoquer des ouvertures si les US brusque un peu trop les chinois, qui ne doivent pas voir d’un bon oeil les USA s’ingérer aussi directement dans les affaires australiennes.
      Donc Wait and See et gardons un cap. NG a du boulot et il y a d’autres clients pour ces SM anaérobie. Avant de tout casser sur le dispositif je réfléchirais à deux fois moi aussi.
      Les USA sont là pour nous rappeler que même si nous perdons cette manche, la bataille est longue est nous aurons probablement des ouvertures pour revenir dans la course un jour.
      Livraison des SM US dans 20 ans !! D’ici 2040 il y a de l’eau qui va s’écouler sous les ponts. Il suffit d’un incident nucléaire à bord d’un SM US, pour potentiellement choquer l’opinion australienne. Et là, USA ou pas, ce sera très difficile de maintenir le cap pour les USA…
      Ou Alors c’est que l’Australie accepte de financer la sous marinade US dans le Pacifique pour déléguer sa protection…

      • dom dit :

        sans parler de l’opposition australienne au nucleaire
        du coup il vont ce retrouver avec des reacteurs nucleaire HEU bien plus dangereux qu’une central nucleaire
        un non sens

    • Géo dit :

      Des temps compliqués, tout dépend du niveau d’analyse auquel on se place.
      Dans le détail, c’est compliqué.
      .
      Mais au niveau géopolitique, tout en étant moins schématiques qu’au temps binaire de la guerre froide, les choses restent quand-même relativement claires.

  3. Maxime dit :

    Mouais !
    Au vu des récents cas Suisse et Australien, c’est très difficile de s’avancer. Après ce qui peut jouer en faveur de la France c’est que 1) la Grèce est quasi en situation de conflit et que le matériel US n’est pas forcément adapté à leur besoin. 2) la France est le seul pays qui a vraiment soutenu les grecs face à la Turquie

    • fab dit :

      Peut-être les US ne feront ils pas de forcing pour compenser leur forfaiture australienne. C’est peut-être la première partie d’un « deal » … Il faudrait encore- au moins- ne pas les retrouver à la manoeuvre en Inde sur les consultations pour les navions de chasse (IAF et aéronavale) pour tenter d’oublier l’AUKUS…
      Pour ce qui est de la question de l’adaptation des matériels… ça n’est plus suffisant malheureusement : en quoi le F_35 (de par sa définition/conception même) est-il adapté aux besoins helvètes..?? Et comment l’Australie qui semble trés pressée peut juger adaptée une offre dont elle ne possède pas la techno ?

    • Paul Letissier dit :

      Je vois surtout que ces bâtiments sont équipés des tubes lance-torpille de 533mm, qui peuvent aussi tirer notre MdCN (portée 1000km, précision 1mètre).
      .
      Si on laisse entendre que l’on a secrètement vendu quelques MdCN avec ces corvettes (je ne sais pas, mais rien ne dit que ce n’est pas le cas) ça peut très efficacement calmer le jeu dans la région où plus aucun gouvernement ne peut se sentir à l’abri d’une frappe qui le dispersera « façon puzzle » sans dégâts collatéraux.

      • blondin dit :

        je doute qu’un SYLVER A70 rentre dans la coque d’une Gowind… mais peut être qu’en surélevant l’avant, devant la passerelle ?

        • blondin dit :

          on parle de MICA VL, soit des A43 si je ne me trompe pas, les A70 ça fait quand même 2.70m de hauteur en + !!

      • Hermes dit :

        C’est mignon, mais faut arrêter de dire de la merde.
        Du 533 ce sont les torpilles lourde qu’on ne trouve que sur les sous marins aujourd’hui.
        .
        Les tubes sont pour les MU90, simplement parce qu’il n’y a pas besoin de 533 pour couler un sous marin..
        .
        Et je vois pas le rapport entre les tubes à torpilles et le MdCN qui lui est tiré depuis un Sylver A70, et dont la portée est supérieur à 1000km, le flou étant un poil volontaire sur la portée exacte.
        Sachant que l’A70 ne serait donc présent que les FDI’s potentiellement (rien n’est moins sûr) et pas sur les Gowinds.
        .
        Je comprends pas l’intérêt de rajouter des informations erroné.

        • Zitophile dit :

          Le MdCN est tiré par tube lance-torpille de 533. L’information n’est pas erronée ni « de la merde ».
          .
          Peut-être le MdCN est-il aussi tiré verticalement, mais les deux installations sont possibles.

          • Royal Marine dit :

            Par un tube de 533 mm, immergé… Car installé sur un sous-marin… Ce qui implique que le MDCN est prévu pour effectuer un changement de milieu au lancement, avec un conditionnement particulier…
            A bord d’un bateau de surface, la configuration de lancement est un tube vertical Silver… Pas d’autre option…
            Le diamètre du tube, ne fait donc pas tout!

      • Jean-Childebert Brizeux d'Orquis dit :

        J’ai effectivement appris (par un article de LL) que le MdCN est tiré, d’un soum en plongée, par un tube lance-torpille normal.
        Le même tube équipe les Gowind qui peuvent donc, elles aussi, tirer des MdCN.
        Quant à « dire de la merde » (amis de la poésie, bonjour) ce n’est pas un problème, au contraire : l’intox est un procédé courant.
        D’ailleurs, dans le cas présent, Hermes est-il sûr que c’est de l’intox ?

        • Khay dit :

          Non.
          Les tubes lances-torpille des MU90 sont de 324mm.
          Les MdCN ne sont tirées depuis les tubes de 553mm que depuis les sous-marins, avec des capsules a changement de milieu pour traverser l’eau. Depuis un navire de surface ils sont tirés verticalement depuis des VLS Sylver A70. Parce qu’il n’y a AUCUNE raison de s’encombrer d’un tube lance torpille quand on peut faire sans.
          Et aucun souci apparemment pour implémenter un A70 sur le deuxième emplacement de plage avant, d’après ce que j’ai lu, c’est prévu pour.

          • Paul Letissier dit :

            Donc, si je comprends bien, les Gowind que nous vendons à la Grèce peuvent (avec toute l’ambiguïté de ce mot) tirer des MdCN.
            .
            Je reviens donc à mon idée initiale : les Grecs ont désormais les moyens de calmer le jeu autour de la Méditerranée orientale en menaçant (et le cas échéant en neutralisant) un gouvernement qui serait un peu trop belliqueux.

          • Khay dit :

            @Paul; Architecturalement y’a la place (d’après le très chouette dossier que Mer & Marine a sorti l’an dernier pour Euronaval), mais je pense pas qu’un client ai déjà payé pour l’ingénierie lié à l’intégration, donc ce serait à la charge du client, et ça se ferait pas en deux minutes.
            Quitte a payer pour l’intégration de MdCN, autant le faire sur les FDI qui sont autrement plus capables.
            Donc en pratique, non, je pense pas qu’on verra jamais de MdCN sur des Gowind.

  4. Yoyolegigolo dit :

    Ce serait un super contrat ça pour la France et ça mettrait un peu de beurre dans les épinards par rapport à la déconvenue australienne

  5. Lex dit :

    Il serait prudent de ne pas vendre la peau de l’ours…

    • Moogli dit :

      … Nan, faut pas la vendre.

      Je suis un peu surpris par l’ampleur du marché potentiel, qui mettrait à jour en 1 contrat la capacité hauturière grecque. 3 FDI + 3 Gowind me semblent plus offensives que 4 FDI + 2 frégates d’ancienne génération. Si les Gowind peuvent trainer des nouilles, ça change un peu la donne tactique.

      Un coup de fil de Papy, un Werther’s Original et on aura comme d’hab une décision politique en léger décalage avec les objectifs opérationnels.

      Le mieux, comme vous dîtes, est d’atteindre la première livraison confirmée, avant de parler partenariat. Ça fait quelques fois qu’on s’enthousiasme un peu vite.

      Si un chantier grec veut assurer sa propre filière de production au bout de 2 ou 3 frégates sur les 6, pour optimiser son industrie locale, ça pourrait devenir transparent pour les besoins de production français pour la MN.

      Possibilité d’ajouter le nouvel hélicoptère léger à la vente, si le NH90 est jugé cher pour les fourriers grecs.

      On verra bien si c’est le besoin opérationnel ou la soirée cocktail qui gagne.

      • lxm dit :

        Normalement il serait effectivement plus correct de faire construire une partie des navires en Grèce, car en cas de guerre avec la Turquie, la moitié de la flotte grecque peut y passer dans le premier jour, c’est que la grèce n’a pas beaucoup de bases, et risque le pearl harbor tenté par une armada de drones turcs. Déjà en partageant dans le cadre d’une europe de la défense nos bases, cela diluerait le problème, y’aurait des navires français au pirée et des navires grecs à toulon.

    • Franchouillard dit :

      @ Lex @ Moogli
      Vos contributions ne sont pas claires (du moins pour moi). Que voulez-vous dire, précisément ? Que rien n’est fait tant que l’on n’a pas l’autorisation de Washington ?
      Je crains hélas que ce soit le cas.

      • Moogli dit :

        @Franchouillard. Bonsoir. Je vais clarifier, mais ma pensée est très subjective et refutable. Mes excuses, je me pends après ce post. J’envoie les raccourcis direct (j’utilise un smartphone incompatible avec la prose).

        Ce qui est clair : les nations alliées occidentales basent leur développement sur un marché commun (libre ou taxé aux frontières) avec pour tête de gondole les States. A chaque gros marché, les alliances occidentales n’empêchent pas des ultra-competitions légèrement décalées des déclarations d’usage. Tout le monde le sait depuis belle lurette. Aucune surprise, sauf pour les mouvements autarciques qui font leur beurre, pendant que leurs contradicteurs la jouent open bar.

        Ce qui n’est pas clair : A l’heure où la Chine fait valoir ses droits personnels de contrôle de certaines routes maritimes internationales, defavorisant toutes les petites nations régionales en Océanie, la compétition occidentale pour quelques boîtes de haricots continue. A l’heure où des sultans profitent de déstabilisations au MO et en Afrique pour augmenter l’influence du coran, la compétition occidentale continue. Je ne parle même pas des russes qui maîtrisent la diagonale du fou en Méditerranée et en Afrique (j’ai pas de QWERTY, je ne développe pas).

        Maintenant voilà ! La RF propose un plan à la Grèce pour défendre son intégrité pendant pas mal d’années : accord de défense réciproque + programme militaire avancé.

        Ce que Lex et moi abordons, c’est l’idée qu’un programme est parlant dans les faits, pas dans les déclarations ou les intentions. D’ailleurs, Lex est sûrement en désaccord avec mes propos (pardon), mais j’extrapole un peu pour limiter vos craintes.

        CQFD: on ne parle pas d’autorisation de Washington. On parle du fait que rien ne sert de fanfaronner avant la fin du bal. NI plus, NI moins.

        Je termine avec ceci: le jour où des nations achèteront de l’équipement français pour ses qualités intrinsèques, ajouté à un projet commun de respect du droit international, on aura vendu des Rafale au Brésil et des Soum aux Australiens. La vérité est que la guerre des boutons occidentale (pas QUE américaine) ne facilite pas le respect du droit international, puisque ça limite la concurrence et les dividendes.

        Ce message s’autodetruira dans deux binouzes. Merci aux autres de ne pas remettre un jeton dans le juke-box pour des raisons « politicaillerie de Merde ». Je viens lire et débattre sur des sujets militaires et stratégiques, la conquête du pouvoir local qui transpire dans d’autres posts, j’en ai plein les olives.

        Désolé pour le petit hors-piste. L’autorisation de Washington… well :s . Bonne soirée à vous.

        • Franchouillard dit :

          Merci Moogli.
          Intéressant, j’aimerais poursuivre mais à votre demande expresse je ne remets pas deux binouzes dans le juke-box : il risquerait de s’autodétruire.
          Ah mais tiens, au fait : je n’ai peut-être pas tout compris. Je vais y réfléchir encore.

  6. lepoulpe dit :

    Il faut le dire tout net, nous ferions bien de commander une dizaine de corvettes Gowind du même tonneau et de profiter de la commande grecque .
    Et d’envoyer balader la corvette européenne, dont nous avons que faire, on sait tout faire nous-même !
    Nos territoires ultra-marins sont vastes et avons besoin de coques . 3 GW pour l’océan indien, au moins 2 en méditerranée, 2 à 3 dans le pacifique et au moins 3 en manche et atlantique proche .
    Ce ne serait pas du luxe . Car avec nos POM à canon de 40, ça fait un peu kiki quand même

    • Albatros dit :

      Précisément
      mais ce ne sont pas 10 mais 15 qu il nous faudrait, le nombre des corvettes ferait baisser le prix unitaire de revient
      Ces corvettes sont très puissantes et ont un excellent rayon d’action (en plus avec un hélicoptère anti surface/sous marin) avec un équipage réduit de moins de 60 paxs.

    • Achille-64 dit :

      Vous serez le prochain CEMM, j’espère !

  7. Loufi dit :

    Vu le nombre d’annonces foireuses sur ces sujets, une de plus une de moins … L’affaire air et cosmos sur le Rafale n’a pas suffit ? Quand on vend la peau de l’ours…

    • Albatros(Rastapopoulos) dit :

      La Grèce a pourtant commanderdeux fois du Rafale
      Et est très intéressée par nos Belh@rra
      La Grèce a plus besoin de corvettes surarmées que de gros croiseurs du fait de ses îles éparpillées et en nombre phénoménal.
      Une flotille de corvettes multimissions mais spécialisées dans l’anti sousmarins avec des lances torpilles et deux radars de très grande qualité est un cauchemar pour la Turquie. de plus chacune de ces corvettes est plus moderne que les frégates turques le splus récentes.
      Avec les Rafale, la Grèce va dépasser en qualité l’Armée turque et compenser un manque d’effectifs dans ses deux composantes Air et Mer si importantes pour la Méditerranée.
      Ne restera plus à doter l’Armée de terre grecque de tanks et VBCI français derniers modèles avec l’appui de CAESAr et de drones ensuite pour laisser à la Grèce une avance sur les turcs de 10 ans.

    • Hermes dit :

      Au moins la Grèce on sait qu’elle a toutes les raisons de se ranger auprès de la France.
      .
      La Suisse et l’Australie c’était une autre paire de manche.
      Concernant la Suisse le Rafale n’était pas vraiment le favoris, c’est seulement que le F35 était celui qui n’était absolument pas attendu jusqu’à la visite des US en Suisse…

      • jp_perfect dit :

        Étant suisse, je peux vous assurer que la presse présentait le Rafale comme favori, d’après des sources gouvernementales.

        • Alpha dit :

          Etant Français, et ayant des contact chez Dassault, je peux vous confirmer et vous assurer que le Rafale était bien donné favori (j’avancerai même qu’il était choisi…) , certains responsables Helvètes ayant laissé passé l’info jusqu’à Saint-Cloud !!!
          Puis Biden est arrivé à Genève… On connait la suite.

      • albatros dit :

        A priori les pilotes suisses (ceux qui sont aux commandes et risquent leur peau) avaient une petite préférence pour le Rafale et éventuellement le F18
        Mais c’est la partie « intérêts financiers » qu il’a emporté ici (comme dans beaucoup de pays en fait : les militaires exécutent les ordres de civils)

  8. Adam dit :

    Bizarrement je préfère attendre l’officialisation et surtout que ça signe (même avec ça on n’est pas à l’abri).
    Un petit peu refroidi ces temps ci avec les effets d’annonce qui donne un coup d’épée dans l’eau.
    A moins qu’il y ai eu un petit accord que l’on nous laisserait tranquille en terme de concurrence sur ce coup là, mais j’y crois pas trop.

  9. philbeau dit :

    Attendons la concrétisation de ces bruits de couloir . Si ils s’avèrent fondés , on pourra reconnaître à la petite Grèce une belle fidélité à son seul partenaire européen qui l’ait soutenu face à la Turquie . Et un certain panache pour résister à la pression américaine , qualité qui est absente de tous les autres pays européens , Suisse comprise , qui se targue d’indépendance souveraine .

    • NRJ dit :

      @philbeau
      Question : auriez vous dit que la Suisse aurait fait une décision strictement politique, s’ils avaient choisi le Rafale ?

      Après je ne pense pas que la Grèce fasse dans la fidélité. Ils veulent des frégates et ils choisissent les meilleures pour le moins cher.

      • v_atekor dit :

        « Question : auriez vous dit que la Suisse aurait fait une décision strictement politique, s’ils avaient choisi le Rafale ? »
        .
        Oui. Dans tous les cas, même si en l’occurrence ça se jouait plus entre UE et US qu’avec la France en particulier.
        .
        Mais sur pour la Suisse, qu’il y ait ce choix à la fois pour les avions, les munitions, et les antimissiles ne laisse pas trop la place au doute. On verra pour les missiles longue porté, mais je pense qu’ils auront un faible pour les solutions US…

        • NRJ dit :

          @v_atekor
          C’est vraisemblable. Il y a en plus beaucoup moins de question de souveraineté avec les missiles (pas ou peu de maintenance).

      • philbeau dit :

        NRJ , arrêtons de grâce la langue de bois , et de faire comme si les pressions US , n’existaient pas . Et , après tout , pourquoi ne pas en faire état , en enveloppant la chose avec l’intérêt bien compris de bonnes relations avec les EU , bla bla bla …Le plus grotesque dans cette histoire , c’est l’hypocrisie maladroite du gouvernement suisse . Que vous semblez faire vôtre , mais on connaît votre aversion pour le Rafale et Dassault , que vous n’avez pas manqué de remettre dans la discussion . Il n’y avait pas d’autres appareils dans le concours ? Même chose pour le système de défense anti-aérien ?

        • v_atekor dit :

          Et même chose pour les missiles… contrairement à l’Italie par exemple.
          .
          Mais en effet, on aurait mille fois plus apprécié la clarté du choix Japonnais « on prend américain parce que c’est américain, c’est notre pays et notre choix politique », plutôt que la façon Suisse où l’on prend toute les apparences de la neutralité technique pour fuir un débat de politique interne.

        • v_atekor dit :

          …et je viens de vérifier : même chose pour les radars, US sans surprise.

        • NRJ dit :

          @philbeau
          « NRJ , arrêtons de grâce la langue de bois , et de faire comme si les pressions US , n’existaient pas ». Je ne nie pas qu’elles existent. Mais si c’était uniquement cet aspect politique qui comptait et que le F-35 était une daube, pourquoi les Suisses n’achèteraient t’ils pas des F-18SH ?

           » Que vous semblez faire vôtre , mais on connaît votre aversion pour le Rafale et Dassault , que vous n’avez pas manqué de remettre dans la discussion . ». Je n’ai rien dit sur le Rafale. Et vous parlez d’aversion alors que je suis le premier a dire que c’est un avion de très bonne facture.

          Mais vous ne répondez pas : auriez vous dit que la Suisse aurait fait une décision strictement politique comme pour le F-35, s’ils avaient choisi le Rafale ?

          • philbeau dit :

            Si les suisses avaient choisi le Rafale , ils auraient fait un choix politique comme ils le font avec le F35 . Il est de notoriété publique que les suisses ne digèrent pas les appels du pied de Bruxelles pour accepter les conditions de l’UE sur divers sujets , dont l’immigration et la circulation des personnes . Le gouvernement suisse s’imagine, en se jetant dans les bras de Washington , à la fois s’éviter des ennuis pour les intérêts de leurs entreprises et de leurs banques surtout ( ils ont déjà goûté la rudesse du bâton américain en la matière ) et apparaître comme un allié des Etats-Unis au coeur de l’Europe (cf déjà des accords sur les écoutes et la surveillance électronique au profit de l’oncle Sam) .Et tenir ainsi à distance les vélléités bruxelloise ( ben oui , quand on est petit , on cherche l’appui d’un grand …) Sauf qu’ils font semblant de ne pas voir que la France de Macron se faisait l’entremetteur disponible pour plaider leur cause à Bruxelles . Et je passe sur les nombreuses coopérations militaires dans le domaine aérien ( utilisation de l’espace aérien français au profit des chasseurs suisses -demandez aux gens de Franche Comté ce qu’ils en pensent , exercices communs comme les RAV , etc . Et oui bien sûr , l’acquisition de matériel militaire auprès d’un pays est éminement un acte politique , il faut une dose carabinée d’hypocrisie pour le nier . Et les suisses ont envoyé dernièrement un signal hostile à leurs voisins européens , et spécifiquement français , le principal voisin avec qui ils ont tout intéret à coopérer sur le plan géopolitique …

          • v_atekor dit :

            @Philibeau : c’est exactement ça. C’est tout l’art d’envoyer un signal négatif à l’Europe, sans s’attirer les foudres des électeurs en politiques interne dont partie importante est favorable à l’Europe…
            .
            Soit en résumé, leurs politiques jouent l’anguille pour éviter le débat… Quand on se veut champion de la démocratie directe ça fait tâche. Ceci dit nos voisins Belges en faisant un appel d’offre taillé sur mesure pour le F35 au point que les concurrents se rétractent ne valent pas mieux, mais ça a permis aux Belges d’éviter le débat qu’aurait provoqué un accord de gouvernement avec les US.
            .
            Par rapport, le japon ou le RU prennent leurs responsabilités. Si le choix ne fait pas consensus, il y a débat. Il n’y a pas débat majeur, donc il y a consensus assez solide au Japon, et je m’incline devant ce choix national, au Japon comme dans d’autres pays.
            .
            Mais en comparaison les Suisses font triste figure. Ils se croient obligés d’aligner les brevets de bonne conduite quant à leur processus de sélection. ça en est ridicule.

          • Alpha dit :

            Mais si (…) le F-35 était une daube, pourquoi les Suisses n’achèteraient t’ils pas des F-18SH ?
            Parce que l’offre de Boeing pour son F/A-18 SH était en dehors de l’enveloppe prévue par les Suisses (40 F/A-18 Super Hornet pour 6,9 milliards de FS, soit 900 millions de plus que l’enveloppe approuvée par la population lors des votations fédérales…).

          • Soult dit :

            « Mais si c’était uniquement cet aspect politique qui comptait et que le F-35 était une daube, pourquoi les Suisses n’achèteraient t’ils pas des F-18SH ? » Parceque l’aspect politique américains visait à leur faire acheter le F 35.

          • v_atekor dit :

            @Alpha: Oui. Et parce que la fin de production du F18 a été opportunément ramenée de 2040 à 2024. Que le F35 soit moins cher que le F18 me semble être une vaste blague, à la fois sur les coûts directs comme indirects. Le F18SH compte déjà 620 appareils construits, avec une communauté de pièces & maintenance importante avec les 1400 F18 construits, dont 40 pour la Suisse qui a déjà amorti son outil de maintenance.
            .
            30% du prix d’un avion est représenté par le réacteur, et celui-ci se base sur le réacteur militaire le plus amorti dans le monde : le F414… 1200 réacteurs en service seulement pour le F18SH, plus les Gripens, les Tejas et autres KF-21 à venir, sans compter la communauté partielle avec le F404 dont il dérive.
            .
            Il y a vraiment un soucis dans les chiffres. Mais il faudrait mettre le nez dans les comptes pour comprendre ce dont il retourne exactement, mais une chose est claire : le F18 n’a pas perdu à cause du prix.

          • NRJ dit :

            @philbeau
            « Si les suisses avaient choisi le Rafale , ils auraient fait un choix politique comme ils le font avec le F35 ». Je suis content de vous l’entendre dire. Direz vous la même chose pour les Egyptiens qui ont acheté le Rafale ? Où les indiens ?

            « Sauf qu’ils font semblant de ne pas voir que la France de Macron se faisait l’entremetteur disponible pour plaider leur cause à Bruxelles ». Peut-être qu’il ne faut pas les prendre pour des imbéciles. Je sais qu’on est des petits coqs arrogants, mais il y a des limites. Trouvez autre chose. Rappelons nous que pour une fois, le Rafale avait l’avantage politique (la Suisse n’est pas membre de l’OTAN, on participe à la police de l’air de leur espace aérien et… Il y avait déjà le risque d’un référendum contre l’achat d’un avion américain).

            @Alpha
            « Parce que l’offre de Boeing pour son F/A-18 SH était en dehors de l’enveloppe prévue par les Suisses ». Ne dites pas de bêtises, tout se négocie. Si le F-35 a pu entrer dans l’enveloppe, le F-18SH aurait parfaitement pu entrer également dans l’enveloppe.

            @Soult
            « Parceque l’aspect politique américains visait à leur faire acheter le F 35. ». Vous pensez sérieusement que les américains auraient accepté de mettre en danger leur contrat simplement pour faire acheter aux suisses du F-35 ? Rien ne garantissait déjà que la Suisse n’achète le Rafale ou l’Eurofighter (qui proposait des contreparties industrielles très importantes). Et si j’en suis votre avis, les américains auraient pris le risque d’imposer mordicus le F-35 alors qu’ils n’avaient même pas la garantie de vendre le F-18SH pourtant bien meilleur (car vous partez du principe que le F-35 est de la daube).

          • philbeau dit :

            NRJ , la mauvaise foi , ça finit par lasser , et votre réputation ici en est la cause . On ne va pas indéfiniment poser toujours la même question : on le sait , le choix d’un matériel militaire est un choix politique . L’Egypte ou l’Inde achètent des avions russes aussi parce qu’ils ne veulent pas dépendre uniquement de Washington , outre le fait qu’ils offrent de conditions de prix ou des caractéristiques intéressantes . Mais votre acharnement à prendre le parti des suisses rappelle une nouvelle fois votre positionnement anti-français qui revient régulièrement dans vos interventions , quel que soit le matériel . Troll qui s’ignore , ou parti xénophile , il faudra que vous ayez un jour le courage de vos opinions …

          • NRJ dit :

            @philbeau
            « Mais votre acharnement à prendre le parti des suisses rappelle une nouvelle fois votre positionnement anti-français qui revient régulièrement dans vos interventions , quel que soit le matériel ». C’est marrant de lire cela alors que je suis le premier à dire que le Rafale fut un programme relativement peu coûteux et que c’est un des meilleurs avions de chasse. De même pour un paquet d’autres programmes.

            Sinon, j’admets apprécier quand je vous vois arriver à la conclusion que je suis anti-français quand je ne fais que demander pourquoi les suisses n’auraient pas acquis le F-18SH au lieu du F-35 (et ce n’est pas une question de prix comme le proposait @Alpha. @V_Atekor en a également convenu). Cela démontre bien que vous ne croyez pas ce que vous dites. Il y a quelque chose dans votre raisonnement qui est faux et vous avez choisi de vous cacher, vous forçant ainsi à considérer que les suisses sont des crétins (alors que vous seriez évidemment très intelligent, évidemment…) pour rester logique dans votre raisonnement bancal. C’est justement là qu’on en voit les limites. Moi, je ne fais que le mettre en lumière. Du coup, quand je pose une question qui pourrait bien remettre en question votre idéologie, votre seule réaction n’est que la critique stupide dans le style « vous êtes anti-français ». C’est pitoyable d’une certaine façon, car vous ne pourrez pas repousser la réalité indéfiniment.
            Il faudra bien un jour que vous ayez le ocurage de voir la réalité.

          • v_atekor dit :

            @NRJ: Sur le rafale Indien et Égyptien, il s’agit (évidemment) de choix politiques en premier lieu. Les Paki sont au F16 US, donc exit cette solution. Ensuite l’Inde a choisi un non alignement, donc disperse ses fournisseurs Russes, Français, et US (transport entre autres) mais évitent de se coller trop aux US.
            .
            Sur l’Égypte et la Grèce, je pense que la situation en médor et Libye est claire pour tous, avec les tensions turques. Mais en plus, en Égypte spécifiquement, il y a eu le positionnement d’Obama contre Sisi contre la vente d’arme, position renforcée par le blocage de vente de missiles européens (via ITAR) à cause d’un risque soulevé par Israël.
            .
            La question ne se pose même pas : une vente d’arme est d’abord politique. En Grèce comme en Australie ou en Suisse.

        • philbeau dit :

          Doit-on vous rappeler vos nombreuses interventions ces dernières années pour critiquer le programme Rafale qui selon vous aurait mis en difficulté les dotations budgétaires allouées au reste des forces armées ? ! ! Et le chiffrage des coûts que vous attribuiez à Dassault , alors qu’ils était la conséquence directe des retards décidés au niveau ministériel pour accompagner les « économies » vu sous l’angle de Bercy , qu’on paye maintenant ? on rappellera aussi votre critique répétée du programme Leclerc , qu’on ne va pas reprendre ici , ce serait trop long et fastidieux . C’est pas beau de mentir NRJ , quand on veut être crédible . Encore moins de verser , faute d’arguments , dans des commentaires de cours d’école . Essayez de grandir un peu , depuis le temps …

    • Courmaceul dit :

      @ philbeau : Biden susurre des mots doux à Berne sur la longévité du secret bancaire et le F35 gagne. C’est un signe d’indépendance et d’une meilleure offre technique ?

  10. Matou dit :

    Tenant compte d’une certaine volonté US de tuer l’industrie de défense française selon sa stratégie au regard des priorités du contexte avec le PCC, restons extrêmement prudent. Espérons que l’ensemble des services sont sur le pied de guerre sur ce sujet, que cela soit maintenant et tout au long du contrat s’il était signé, même si la Grèce n’est pas l’Australie et que ce contrat ne serait pas de la même dimension que celui des sous-marins. Il nous faut avoir les yeux partout désormais (en interne comme en externe, entre le djihadisme fanatique, les tentatives de déstabilisations, le PCC et sa feuille de route conquérante et délétère, la concurrence interne et extra-européenne, la volonté stratégique des USA pas toujours favorable à notre pays, c’est le moins que l’on puisse dire, les agissements de notre très grand voisin à l’est de l’Europe, etc). Les sécurités du territoire, environnementale, économique, politique et de cohésion sociale n’ont jamais été aussi importantes qu’aujourd’hui. Les prochaines élections gouvernementales sont capitales pour les 5 à 10 prochaines années étant donné le poids des enjeux auxquels la France doit faire face avec une main déterminée (en l’espérant) pour espérer conserver son intégrité et peut-être à terme sa propre existence.

  11. Brook dit :

    Les ricains préparent les torpilles.

    • Albatros dit :

      Oui
      Biden avec la châleur plus aimable de l’Automne en MEDOR devrait faire un saut pour visiter le Parthenon avec madame, mais pas seulement,
      Il devrait faire des propositions très intéressantes (des frégates US dépassées au prix de la ferraille et un armement et des pièces détachées qiu vous lient pendant 30 ans aux Etats Unis) mais surtout des menaces bien déloyales (plus de parapluie nucléaire ?)…comme il en a l’habitude
      Faudra serrer les dents et les rangs avec nos partenaires grecs…

  12. RGA dit :

    eh bien, en voilà de la belle et bonne « realpolitik »… On ne se paie pas de mots, à Athènes, sur la fiabilité de « l’ami » américain. Ceci dit, une clause de défense, cela implique des obligations… Paris enverra t’elle des forces contre la Turquie, « alliée » de l’Otan, ce dernier en état de mort cérébrale? Un joueur habile lancerait une boule de billard dans toutes ces quilles…. Nous allons vivre des temps intéressant.

    • albatros... le belliqueux dit :

      Il semble que oui : Macron (pour une fois il faut bien lui rendre hommage) a envoyé plusieurs fois en MEDOR des Rafale ainsi que des frégates voire même le GAN complet et nous nous sommes heurtés à la flotte d’Erdo plusieurs fois.
      Du côté Us (ou de l’OTAN ou même de l’UE) par contre…le calme plat (encéphalographique comme dirait Macron)
      ce sui n’a pas dû échapper à la classe politique et surtout à la population grecque. Nous sommes appréciés en Grèce il faut le savoir et plus que les allemands (malgré leurs pourboires)
      Macron sera sans doute réélu, donc 5 ans de plus avec le même président et la même politique anti Erdo
      je serai grec, je parierais sur Macron sa dissuasion son industrie militaire et au besoin sur ses avions et bateaux.
      je pense que nous aurons de plus en plus des manoeuvres navales aériennes et même de terrain dans la ZEE grecque, cela ne m’étonnerait pas et me ferait bien plaisir de rallier ainsi Erdo le terro.
      la cerise sur le gâteau serait une intervention franco égyptienne après 2022 en Libye…base de terroristes à liquider d’urgence car trop proche des côtes du Sud de l’Europe, pour y mettre un certain maréchal et nous assurer un pôle de stabilité qui convienne à la France et à la Russie et ne déplaise pas aux Etats Unis.

      • Royal Marine dit :

        Si vous croyez les sondages… Hollandouille aussi, jusqu’au renoncement était toujours en tête… Mais dès son renoncement annoncé, on apprenait qu’en fait, depuis un mois, il était à moins de 8%…
        Non, je ne crois pas que le « gamin capricieux » puisse être réélu…

        • Albatros dit :

          On parie ?
          M. Z est en train de prendre plus de 10% à Madame, qui ne serait donc plus présente au second tour, s il maintient sa candidature et réunit suffisamment e signatures donc se profilerait un Macron-Droite au second tour
          Vous voyez une victoire de la Droite sans Philippe ?

          • Électeur dit :

            C’est vrai qu’en ce moment, l’hypothèse Z bouscule un peu (beaucoup) la routine.

          • Électeur dit :

            Macron lui-même ne sait pas encore s’il va se présenter : ses sponsors n’ont pas encore décidé.

  13. Buburoi dit :

    J’espère que Naval Group va faire un prix d’ami aux grecs qui sont en première ligne face au dictateur turc. La Grèce est notre meilleur allié en Méditerranée, il faut l’aider.

  14. saint just dit :

    Avec la jurisprudence « contrat du siècle », il va falloir attendre que les navires soient payés et livrés avant toute réjouissance.

    • blavan dit :

      @saint just. Il faut se réjouir du contrat, mais ne pas oublier que la dernière crise financière grecque était liée en grande partie aux ventes d’armes de l’Allemagne et de la France qui avait fait de la Grèce le quatrième importateur d’armes au monde avec les mêmes arguments de la dangerosité des turcs. Les grecs vont toutefois profiter des résultats allemands qui ne vont pas reconduire l’équipe CDU qui était pour une maitrise des déficits des états européens, c’est à nouveau « open bar  » pour les dépenses dans l’UE.

    • savoy dit :

      Cette affaire va nous traumatiser pendant de très longues années.

  15. jp dit :

    Question pourquoi on a pas de gowind dans notre marine ? elle est relativement bien armée ? ca serait pas mal pour des patouilles dans les dom, en complément des fremm et assurer une présence en continue, une fremm c’est 700ME , un gowind c’est 100-200ME, on peut en prendre trois ou six selon config pour une fremm.

    • Khay dit :

      Parce qu’elles ont une fraction de l’autonomie et des capacités ASM. Je dis pas qu’elles ont pas d’usage, mais pour escorter le CdG ou visiter le Pacifique depuis Toulon c’est compliqué. Trois petits bateaux font pas forcément le boulot d’un gros.

    • albatros dit :

      excellente question
      le jour ou la Royale utilisera des Gowind, nous en vendrons 10 fois plus…car les armées hors OTAN achètent le matériel acquis en France.

    • Lex dit :

      Sachant le nombre de FREMM annulées, ça ferait une bonne trentaine de Gowind pour faire de la présence dans notre ZEE.
      Une quinzaine dans les îles du Pacifique, ça aurait de la gueule !
      Je sais, je rêve…

    • YANN HUBERT dit :

      Je suppose que l’ont à pas les equipages pour.

      • Électeur dit :

        Les équipages, ça se forme mais il faut du temps.
        Là aussi, les « dividendes de la paix » ont fait du dégât. Réparable mais pas immédiat. Je suppose qu’à l’EMMN on réfléchit déjà au problème, notamment à la manière de le présenter à la classe politique (incompétente par nature, on ne le répétera jamais assez).
        Dans l’AdT on se rappelle que lorsqu’il fallut augmenter rapidement les effectifs il y a quelques années, il n’a pas été facile de faire comprendre au personnel politique que le problème des délais incompressibles est une réalité et non de la mauvaise volonté.
        .
        A l’époque, on en a parlé sur opex360 et l’on peut donc espérer que quelques attachés parlementaires et collaborateurs de cabinets ministériels ont compris et ont expliqué à leur patron.
        C’est pourquoi je me permets d’espérer qu’on lance le recrutement et la formation des équipages simultanément à la mise en chantier des futurs navires.

    • Carin dit :

      @jp
      Dans la vision pro-Europe de nos derniers présidents, il se trouve que la FREMM était plus représentative…
      Il faut quand même reconnaître que ces bateaux sont d’un autre calibre que la gowind, et leur prix excessif n’est dû qu’au court termisme de nos élites qui ont fait descendre la commande de 17 à 8 bateaux, et qui pour « rattraper » le mauvais coup, n’ont rien trouvé de mieux que de baisser leurs armements… même si la place existe, il faudra plusieurs mois d’arrêt technique pour remonter en puissance les FREMM, et vu le prix, cela ne se fera pas. Mais tout n’est pas perdu pour nos gowind, il se peut que le président actuel revienne de ses idées européennes, lassé par tant de soumission, et abandonne divers programmes, dont les bateaux européens, et se rabatte sur l’excellente gowind pour étoffer le second rang de notre marine.

    • Tom dit :

      Bonjour jp.
      Le problème n’est pas d’acheter ou de construire des batiments supplémentaires mais de les armer en équipages. La marine à perdu une bonne partie de ses effectifs suite aux diverses décisions politiques des deux dernières décénnies. Certes les gowind 2500 sont des options à couts maitrisés qui se construisent rapidement et seraient largement dans le format pour remplacer les vénérables aviso A69 qui servent encore apres + de 40 ans. Un format 8 fremm + 2 fda + 5 fti + 10 gowind améliorerait la disponibilité et la permanence à la mer mais est-ce-qu’on en à vraiment les moyens financiers et humains?

  16. Restons prudents et discrets sur ces éventuelles ventes. Attention aux commentaires de différents journaux.
    Les exemples Suisses sur les Rafales qui étaient favoris et la récente annulation des sous-marins australiens doivent nous rendre extrêmement prudents.

    Les Américains sont en embuscade partout. S’ils peuvent nous torpiller, ils le feront.

    Les ventes d’armement doivent être secrètes, pour se protéger de la concurrence.

    Nous devons cultiver la culture du secret, ce qui visiblement n’est pas notre fort….

  17. jp_perfect dit :

    La Suisse était également sur le point de commander des Rafale, en mai dernier…. Et malheureusement, on connait la suite.

  18. ScopeWizard dit :

    Hmm !

    C’ est très sympa mais ne rêvons pas ( plus ? )…………

    La Grèce va effectivement nous passer commande , signer un contrat et tout et tout , enthousiaste , opiniâtre , mais……………

    Vers 2024/2025 , tout cela sera à ranger au rayon des souvenirs puisque suite à quelque « visite » d’ un ou plusieurs gens de Washington , en lieu et place de nos productions , après par exemple impérative invocation d’imparables raisons géostratégiques d’ une urgence absolue , ce seront des Américaines qui avant-terme nous chasseront mais cette fois ci avec effet suivi……….eh oui , faut pas rigoler avec ça : quand c’ est de l’ Américain , « on » va au bout ; les autres…….ben c’ est moins sûr…………….

    En attendant ce jour de joie et d’ allégresse partagées non dissimulées , nous sommes autorisés à nous enflammer et à pavoiser , je pense même que nous pouvons fanfaronner et y aller d’ un Tony truand…..euh….., d’ un tonitruant COCORICOOOOOOOOO !

    Vive la France !

    HEIN ?

    OTAN suspends ton vol ?

    Oui ben OTAN en emportera le vent ; nous y sommes , nous y restons !

    Non mais , c’ est quoi encore cette rébellion……………au pied dans un premier temps , puis à la niche dans un second temps !

    Quant à l’ éventuel troisième temps………….le moment venu il sera toujours temps….. 😉

    • Clavier dit :

      Ne pas sous-estimer la résilience des Grecs ni surestimer la capacité de nuisance des Américains……
      L’OTAN ne sera pas éternel soyons en sûr, et la France , seule alliée crédible de la Grêce, n’a pas dit son dernier mot ….

      • ScopeWizard dit :

        @Clavier

        Certes , sauf qu’ avec le paltoquet que nous avons et sans parler de sa basse cour , franchement j’ ai comme un doute et vu qu’ il a toutes ses chances d’ être réélu même par une petite portion d’ électeurs tellement en face pagaille et bordel règnent…………

        Disons que je n’ attends pas des merveilles………….

        Nous verrons bien………

      • Piritus dit :

        @Clavier
        Je crains que Scope Wizard aie raison ! Pour le moment les américains laissent la France armer la Grèce aux frais de l’Europe ! Vu qu’ils n’ont pas d’argent, ils n’intéressent pas les américains ….pour le moment ! MAis quand le temps sera venu ils vont débarquer et tout emporter comme le dit SW ! Quand aux Rafales financés par une avance sur des fonds Européens, ils ne seront jamais remboursés ! Et c’est sans doute la France qui devra rembourser l’avance Européenne ! Il faut voir la réalité en face et arrêter de se voiler la face, comme on a fait en Australie ! LA géopolitique d’aujourd’hui est violente et il faut s’y préparer ! Sincèrement, vois-tu les grecs dire aux américains de rentrer chez eux, qu’ici c’est un protectorat français ! Ouvre bien tes yeux, tu vas enfin comprendre pourquoi les USA sont une hégémonie mondiale !

        • ScopeWizard dit :

          @Pirtus

          Et comme le Scope préfèrerait avoir tout faux , si vous saviez…….

          De plus , cela signifie que la France doit être abattue tandis que l’ Allemagne serait sous peu nouvelle puissance dominante de l’ Europe y compris sur le plan militaire , donc plus tard son armée devrait très logiquement monter en puissance et sans doute « remplacer » notre Armée Française qui sera dépossédée de sa Dissuasion par le politique à venir grassement financé et abruti d’ idéologismes Woke , LGBT , Écologiste , Mondialiste , et autres .

    • Lothringer dit :

      « Quant à l’ éventuel troisième temps………….le moment venu il sera toujours temps »

      Une valse à 4 temps, c’est beaucoup moins dansant,
      C’est beaucoup moins dansant, mais tout aussi charmant
      Qu’une valse à 3 temps, une valse à 4 temps.

      primo = on n’est est qu’au stade des bruits de réseaux sociaux
      secundo = Il a fallu 5 ans pour torpiller le contrat australien,
      tertio = il suffira de patienter quelques années pour savoir si c’est (au final) du lard ou du cochon

      Effectivement, je crois que nous sommes nombreux à avoir compris que même quand c’est fini (pour nous)…c’est pas fini (contre nous).
      N’oublions pas que dans « calendes grecques », il y a « grecques ».

      • ScopeWizard dit :

        @Lothringer

        Oui , c’ est là mon côté pouet………… 😉

        Effectivement ; mais nous dirons que j’ anticipe tel l’ oiseau de bonne augure……. ou de moins bonne augure………….

        Et oui ! et puis il y a aussi le yaourt……….pas mauvais d’ ailleurs ! 🙂

    • olivier 15 dit :

      Bonjour Scope ! Et si papy Biden, au lieu d’embêter des gamins, avait proposé à Manu une sucette? du style  » Allez,ça va, je te laisse un peu de biz grec….  » ? Un bon lot de consolation ! La stratégie internationale ressemble beaucoup à la cour de récré mélangeant petites et moyennes sections… Je ne crois pas qu’il y aura un torpillage cette fois-ci. Mais je peux me tromper.

      • ScopeWizard dit :

        @olivier 15

        Bonjour olivier 15 ! 🙂

        Euhffffffff………….

        Voui , dans un élan de générosité , pourquoi pas , m’ enfin les Américains , nous faire des cadeaux…………..là je parie pas……………..

        Ben , Biden n’ est certes pas jeune surtout en comparaison d’ autres dirigeants tels notre quadra , mais né aux USA fin 1942 même issu d’ une famille modeste , qu’ a t-il connu de dur qui puisse à ce point le marquer dans un élan de compréhension et d’ entraide vis à vis des autres peuples ?

        La Seconde Guerre Mondiale ? Non , bien trop jeune .

        Un peu la Corée étant enfant , puis assurément le Vietnam une fois prime adulte mais rien qui ne fut marquant sur son propre sol natal depuis 1865 épargné des stigmates que laisse une guerre hormis les sinistrement célèbres attentats de 2001………..

        Si , il a dû affronter un drame personnel très traumatisant ; mais combien sommes-nous à être plus ou moins dans ce cas de figure ?

        J’ espère également qu’ il n’ y aura pas de « torpillage , mais vu le coup-coup Suisse puis le tout récent retour de boomerang en date Australien , qui peut le dire ?

        • Math dit :

          Personne. N’oublions pas qu’en face, ce n’est pas Biden qui agit, mais la CIA. La CIA n’a pas d’amis. La CIA a paperclip.

          • ScopeWizard dit :

            @Math

            Oui , mais certains POTUS y sont tout à fait favorables.

            De façon générale , la CIA sert les intérêts du fameux « Industrial Military Complex » dont le Président Eisenhower avait mis en garde lors de son célèbre discours de fin de mandat en 1961 ; c’ est à dire qu’ il avertissait des dangers d’ une trop grande influence exercée par les divers industriels de l’ armement en cheville avec les pontes du Pentagone ainsi qu’ avec le politique notamment celui à la décision .
            Les trois se combinant pour peser sur les choix en matière de politique étrangère , trop souvent à l’origine des guerres , de conflits , de troubles aux quatre coins de la planète .

            Bon , nous étions alors en pleine Guerre Froide , militairement les USA venaient de remonter en puissance après la Corée ( juin 1950-juillet 1953 ) qui avait mis en lumière beaucoup de faiblesses que la possession d’ un armement nucléaire ne compensait pas d’ autant que depuis 1949 à son tour l’ URSS de Staline détenait la bombe A puis à la mi-53 la bombe H , le Département de la Défense était alors tout puissant et tout le développement d’ un arsenal autant nucléaire que conventionnel battait son plein .

            Il fallait certes équilibrer les forces antagonistes mais tout cela coûtait cher . Déclencher ou aider à déclencher des conflits aidait à la dépense , la justifiait , permettait de mesurer les forces en présence et jauger de leur qualité comme de leur efficacité .

            Cette « recherche » permanente du meilleur et de l’ équilibre des forces voire d’ une domination technologique nous ayant très vite entraînés dans une course aux armements et sur le plan nucléaire dans un concept d’ équilibre de la terreur .

            Les USA ainsi que le monde Occidental spécialement celui du Bloc de l’ Ouest étant de ce point de vue avantagé par son Productivisme facilité par toute l’ étendue de sa très grande puissance industrielle sans cesse renouvelée et modernisée forcément très utile et efficace à fournir en temps et en heure l’ effort de guerre le plus adapté , le tout soutenu par une très importante puissance financière .

          • Plotiste dit :

            Le « deep state », ce n’est pas seulement la CIA.
            Mais vous avez raison : il y a ceux qui font mine de gouverner, que l’on voit, et ceux qui gouvernent vraiment.
            Comme chez nous et partout.
            .
            Considérant la nullité de ceux qui sont apparemment au pouvoir chez nous, il est sans doute préférable que « l’État profond » détienne la réalité du pouvoir.

  19. Dimitri dit :

    Biden n’a pas prévu une visite officielle en Grèce des fois ? Si c’est le cas on peut faire une croix sur le contrat.

  20. Julien dit :

    Va vraiment falloir les chouchouter, les Grecs et les Croates.
    Je propose qu’on rajoute quelques caisses de rosé et de saucisson avec chaque appareil, des places pour Roland Garros, du parfum pour madame…

  21. Opexum dit :

    La visite de Biden en grèce c’est pour quand ?

    • Yannus dit :

      Mon petit doigt me dit que ce n’est pas au programme.
      Les USA ne veulent pas se fâcher avec la Turquie et Biden a besoin de ménager la France (sauf s’il veut définitivement nous fâcher)
      Pour la Grèce, mieux vaut un tien ( la France) que deux tu l’auras (les USA)

      • Piliph dit :

        « ..Biden a besoin de ménager la France… » : pourquoi? Ne surestime-vous pas le poids de la France dans les calculs US?

        • Royal Marine dit :

          Qui dans l’OTAN peut appuyer les Américains? Personne, sauf les Français… Et le Pentagone le sait depuis longtemps…

        • Courmaceul dit :

          « Ne surestime-vous pas le poids de la France » Avec vous, je suis à l’abri de ce travers.

  22. phil135 dit :

    manifestement, l’est de la méditerranéenne est en train de devenir une zone inquiétante. parce qu’à priori les grecs n’ont pas d’argent à dépenser pour rien…

  23. Ioni dit :

    Les Américains pensent sérieusement qu’un croiseur lance-missiles opérant des missiles de croisière Tomahawk peut être utile à la Grèce ? C’est un peu abusif pour une marine dont la mission principale est la protection du territoire maritime grec, elle n’est pas prévu pour l’attaque.

    • Carin dit :

      @ioni
      Vous n’y êtes pas… nos amis américains proposent des ticondera et leurs missiles longue portée non pas pour que les grecs tiennent en respect le turc en chef, mais pour avoir un total contrôle du moindre tir de ces missiles… ce qui place la Turquie à l’abris d’un « pétage de plombs » grec, et permet de ce fait 3 choses aux ricains : 1)de conserver leurs emprises militaires en Turquie. 2) de caser des classe ticondera qu’ils ne vont pas tarder à remplacer par les new « FREMM » dont ils sont en train de s’assurer la maîtrise d’œuvre avec l’aval de l’Italie. Et 3) de continuer à réduire la BITD française, qui il faut bien le reconnaître fait nettement mieux qu’eux.
      Donc ce contrat marin n’est pas encore fait… toute la puissance de nos amis américains va se mettre en ordre de bataille pour flatter, arroser, et pour finir menacer la Grèce si cette dernière reste sourde aux 2 premières options. Et ils peuvent compter sur nos amis allemands, italiens, espagnols, polonais, etc… pour participer à titre gracieux à étoffer les menaces américaines en y joignant les leurs dans le secret des bureaux feutrés des chancelleries. Reste que la Grèce, est depuis toujours un petit rebelle… comme nous, et traite aussi bien avec les américains, que les chinois ou les russes, qu’elle n’a pas de B61 sur son sol, ni de grosses bases US, la Grèce est presque un non aligné… partant de là, on peut se battre contre l’administration américaine, et espérer gagner si ont y met le paquet, y compris sur les réseaux sociaux et les journaux grecs, en appuyant sur le fait que la mainmise américaine sera au seul profit de l’adversaire turc.

      • blondin dit :

        les Ticonderoga ne vont pas être remplacés par les FREMM Constellation, celles ci vont plutôt remplacer les LCS Freedom et Independence. Ces croiseurs sont remplacés par les Burke Flight 3, après l’annulation du programme CG(X). Les FREMM n’ont pas rien à voir avec les CG question armement, 32 VLS Mk41 vs 122 !!
        Pour le reste, bien d’accord avec vous.

    • oryzons dit :

      Les américains pensent sérieusement que tu n’achète pas leur matos pour de vrai mais leur protection.
      Point. Que tu ais du super matos ou non est anecdotique.

      Et cela marche très très bien, surtout chez les pays qui ont vraiment peur pour leur sécurité… Sauf la Grèce.
      Pourquoi ? Parce que les US ont passé leur temps à suc… Erdogan. Et que le moment venu seule la France a réellement taper du poing sur la table.
      Donc même si Biden leur fait des promesses sérieuses, même si les grecs sont convaincus, qu’est-ce qui empêchera que cela soit rendu caduc si Trump remporte la prochaine présidentielle ?

      Les US ont montré aux grecs qu’ils n’étaient pas fiable et tu ne joues pas ton avenir sécuritaire aux dés en priant tous les 4 ans que le bon numéro sorte du chapeau des élections US.

      Du coup commande de Rafale + supplément de Rafale.
      Tu peux être sûr que les US l’ont en travers de la gorge.

      On verra si cela va au bout mais je ne vois pas comment les grecs peuvent se mettre à dos le seul pays qui les a soutenu lorsque cela a chauffé avec la Turquie. Il faut rappeler que l’Allemagne de Merkel n’était pas contente du tout de la posture ferme de la France.

      D’ailleurs cet épisode nous a remis en selle sur tout le pourtour méditerranéen : Egypte + Croatie.

      Au lieu de vouloir jouer les gros bras non crédible dans le pacifique on ferait mieux d’être extrêmement crédible en méditerranée. Et d’avoir pour ambition de pouvoir y faire la loi sans les US.

      • Piliph dit :

        « Au lieu de vouloir jouer les gros bras non crédible dans le pacifique on ferait mieux d’être extrêmement crédible en méditerranée. Et d’avoir pour ambition de pouvoir y faire la loi sans les US. » +1
        Nos ambitions indopacifiques sont ridicules, compte tenu des moyens disponibles sur place. Et nos intérêts vitaux n’y sont pas menacés. Ce n’est pas le cas en Méditerranée, où la Turquie mène une politique dangereuse pour les Français – se serait-ce que la manip des migrants en Libye qui veulent traverser ver l’Italie et la France.

        • Franchouillard dit :

          Piliph, nos intérêts vitaux ne sont pas menacés en Indo-Pacifique mais nos intérêts supérieurs (ce qui inclut les intérêts moraux) sont menacés.
          .
          Ce n’est pas une nuance : les capitulards de 1940 avaient la conviction de préserver les intérêts « vitaux » de la France.

      • Yannus dit :

        Je suis bien d’accord avec vous. bravo pour cette synthèse

      • Math dit :

        Les Italiens sont en passe de devenir la première marine de Méditerranée. Cela aura forcément des répercussions diplomatiques un jour ou l’autre. Il ne faut pas oublier non plus que nos capacités offensives en mer se réduisent rapidement.
        Nos stocks de missiles air mer sont faibles. Les capacités offensives de nos navires sont faibles. Nous avons temporairement moins de SNA et le CDG est dispo à mi temps.
        Faire la loi, ce n’est pas à mi temps.
        Au fait, on a un plan bis si la Turquie fait défaut sur l’A400M? On a de l’équipement contre les drones?

  24. lxm dit :

    Je me souviens que souvent on disait à propos des guerres anglo-françaises que les français avaient les meilleurs navires mais les anglais les meilleurs marins, et que l’histoire prouve qu’un bon marin reste souvent bien supérieur. Et que même si on fait du bon boulot en proposant un bon produit, tout dépend en réalité de celui qui va l’utiliser, sa doctrine, son entrainement, sa prise de décision, sa perspicacité au bon moment. Même si la Turquie semble énorme face à la Grèce, faut pas se laisser impressionner, la survie d’un pays, d’un peuple, restera donc dépendante des capacités d’auto-organisation et de la vivacité de sa population.

    • Gper1 dit :

      Dites cela aux arméniens!!!!

      • dennis_ath dit :

        There is a relatively military balance between Greece-Turkey.
        It’s not the same case like Armenia- Azerbaijan.

    • Félix GARCIA dit :

      @ lxm

      Je viens de lire votre commentaire sur l’alimentation, les terres et les cycles solaires auquel je n’ai pas pu répondre.
      Je tiens à vous dire que je le trouve très pertinent.

      SI j’avais une baguette magique, je sèmerais la graine de l’agroforesterie et de l’agriculture semi-sauvage dans tous les imaginaires ! Je suis persuadé que « le reste » viendrait tout seul !

  25. Too dit :

    C’est le moment de déployer les « grandes oreilles » du côté de Washington DC

  26. maxx dit :

    Faut espérer, après cela me rappel vraiment les articles qui évoquer le vente des rafales à la Suisse…
    En espérant une fin différente !!!

  27. Anatide dit :

    C’est sans compter sur le coup de fil de Jo Biden…

  28. Albatros dit :

    Vers un partenariat stratégique avec la Grèce et peut être avec l Inde ensuite.
    Un créneau pour notre industrie de la Défense où Biden semble t il a moins de prise.
    Je parie cependant que Biden va faire une sortie en Grèce pour à nouveau s attaquer aux intérêts économuque et strategiques français.
    J espère que les grecs onr vu qui étaient reellement de leur côté face à Erdo le terro. Et l Inde face au Pakistan un allié des Etats Unis.
    Finalement nos déboires avec la minuscule Australie vont peut être nous rendre service au final…

    • Guillaume dit :

      La Grece négocie un accord avec la France mais aussi avec les USA.

      A ce que j ai vu sur les sites grecques, leur espoir était d installer une base US sur une position stratégique qui rendrait de facto une attaque turque impossible. Pour cela ils étaient prêt a prendre les MMC.

      Mais les américains refusent d installer cette base. Pour eux c est la confirmation que les USA choisiront toujours la Turquie à la Grece.
      Par dessus cela, vient la proposition française qui est exactement ce que leur marine demandait depuis des années…

      La presse française est prudente, ce qui est pas si mal, mais du cote grecque ils disent que ça sera signe demain, avec un traite de défense.
      Et pour le coup, pour ce qui est de choisir entre la Grece ou la Turquie, les Grecques nous font totalement confiance.

      • Albatros dit :

        Un autre moyen de rendre difficile une invasion de la Grèce par Erdo le terro est effectivement d y installer une base navale et aérienne française …pérenne.
        Nous sommes partis vers une intégration des forces grecques dans celles de la France. Un embryon d armée européenne et donc d un Etat fédéral ?
        Si nos chefs d Etat ne cessent pas de changer de politique extérieure…selon les élections.

    • dennis_ath dit :

      It’s a closed deal.
      Americans could not do anything.

  29. Moddus dit :

    Clairement, avec 3 Gowind et 3 FDI, la Marine Grec prendrait une autre dimension. Dans leur contexte, l’autonomie en mer peut être un peu sacrifié, en cas de conflit avec les turcs, leurs navires ne seront jamais très loin des côtes grec.
    Et vu l’ancienneté des navires turcs, je pense qu’une corvette récente peut largement tenir tête à une frégate plus lourde mais nettement plus ancienne.
    Combiné avec des Rafales, la défense grec devient beaucoup plus crédible.

    • lxm dit :

      Je pense que les Turcs vont surtout bunkeriser leur pays et développer au max les drones, c’est surtout des escadrilles de drones aériens ou navaux ou sous-marins, qu’affronteront les navires grecs, il faudra donc pouvoir repousser une attaque combinée sur ces 3 milieux en même temps.
      Et je pose la question, comment détecte t-on et détruit-on 12 drones sous-marins qui foncent vers vous en rasant le sol sous marin avant de pivoter et remonter à la verticale vers vous ?
      Il va falloir beaucoup de munitions intelligentes.

      • Albatros dit :

        C est déjà en cours de recherches et développement puisque nous avons un immense retard dans les drones et qu on a vu leur supériorité sur les syriens et arméniens

      • blavan dit :

        @lxm. Tout à fait, je pense que le premier pays qui réussira à « neutraliser » un navire de surface avec des drones en escadrille , fera évoluer le concept de guerre navale. Le sous marin d’attaque restera le dernier fleuron des marines de guerre.

  30. LEONARD dit :

    Uncle Joe n’a pas voulu s’afficher à New York avec l’In-sultan. Casuvoglu et Kalin ont fait passer à Blinken un double message:

    – La Turquie va acheter des S400 supplémentaires ( et va demander des S500),
    – Les USA n’ont pas à s’ingérer dans les affaires de la Méditerranée (visé, l’accès U.S aux bases grecques) , sinon Ankara ferme Incirlik.
    Réaction immédiate:
    – Blinken a annulé la rencontre qu’il avait prévue avec les M.A.E de Chypre, Grèce, Egypte, Israël.
    – Lors de la rencontre Blinken-Casuvoglu, aucune mention des S400.

    Bref, Les U.S ont laissé symboliquement les grecs en rase campagne diplomatique, même si en sous-main ils préparent une solution de secours en cas de clash avec l’In-sultan, qui, ayant vu que Uncle Joe se focalise sur la Chine, en profite pour avancer ses pions.

    Dans le même temps, N.G fait une proposition qui va raccourcir les délais de livraison de ses navires et éviter (ou limiter), la modernisation des anciennes frégates grecques en attendant, d’où économies, marins contents, échos dans la presse. Les U.S n’avaient à proposer que des navires qu’ils retirent du service, soit pour inefficacité (LCS), ou surcoûts d’exploitation liés à l’âge (Ticonderoga). Donc, après avoir sanctuarisé le Pacifique Sud, ils peuvent laisser les français se dépêtrer avec le MEDOR.

    Pour les grecs, une fois qu’il était clair qu’acheter des rebuts U.S ne leur accorderait rien de plus que les engagements dèjà signés, le mieux est de se tourner vers les européens. La capacité militaires des néerlandais ou des allemands étant connue, seule restait la France. Inconvénient, vu les délais, la dotation de la M.N en FDI va se décaler dans le temps.

    D’où un accord de défense mutuelle à prévoir, et donc des représailles de l’In-sultan à venir.

    • Albatros dit :

      Vous avez raison
      Représailles turques….
      Un flot de migrant ?
      Nous sommes trop faibles alors que nous devrions être unis et donc plus forts.

  31. Prof de physique dit :

    « frégates Belh@rra  »
    Rappel. En basque Belhara signifie
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8d/Romanian_hay.jpg
    🙂
    Alors oui, il y a une vague sur la cote basque que pratiquent des surfeur branchés, mais elle a d’abord été nomée par les marins pécheurs – paysans basques.

  32. Titeuf dit :

    Je vois mal les américains laisser au Français ce contrat,enfin, avant l’épisode des SM Barracuda.
    Biden a sans doute voulu calmer les Français en leur laissant ce contrat.
    Apparemment l’état major de la marine ne voulais pas de ces navires américains et leur coût d’entretien faramineux pour les ticonderoga et un des navires ultra light comme la classe freedom.
    Par contre pour les gowinds je ne saisis pas trop si c’est NG qui avancent les fonds pour ces dernières ou si c’ést compris dans le deal ?

    • lxm dit :

      Les grecs n’ont pas besoin de navires à capacité océaniques, c’est à dire de navires qui vont s’éloigner à 10000kms des côtes tout en restant plusieurs semaines en mer et affrontant des tempêtes monstrueuses avec des changements parfois brutaux de salinité et de température.
      C’est à dire que les grecs peuvent virer à priori utiliser l’espace restreint d’un de nos navires pour y mettre plus de munitions et moins de trucs qui servent pour les grand voyages.

    • Albatros dit :

      Il ne fait pas croire les Etats unis si charitables ou beaux joueurs. Ils ont déclaré la guerre commerciales à toute notre BITD et c est un duel à mort…
      Nous sommes condamnés à trouver nos propres clients.
      Biden ne nous fera aucun cadeau.

  33. Felipe dit :

    « sur le point » : avant coup de téléphone de biden ????

  34. Alpha dit :

    Comme je l’avais dit il y a quelques temps, l’offre américaine était dans les cordes, les MMCS souffrant de graves carences malgré un prix de vente annoncé bradé…
    Et tout se jouait donc entre Damen et Naval Group.
    Bon par contre, le coup des Gowind en plus des FDI, chapeau si ça se vérifie !
    Mais attendons un peu l’officialisation, nos « amis » et « alliés » d’outre-Atlantique n’ont certainement pas dit leur dernier mot, comme en Suisse ou en Australie…

  35. Alain d dit :

    Oui, j’ai repéré la fuite assez détaillée hier.
    Mais on se calme.
    Mon avis n’a pas changé, c’est vraiment le contrat à ne pas manquer.
    Et pour la Roumanie, les 4 + 2 rénovées, suis sorti du sillage,…… plus de rames dans les aubes?
    Roumanie + Grèce ça matche, resterait plus qu’a refiler d’offrir des corvettes à la Bulgarie et à l’Ukraine.
    Sans oublier que l’Egypte est aussi Gowind.
    Rien ne sert de s’éparpiller, il faut opérer par zone !

    • vrai_chasseur dit :

      @alain d
      Roumanie : NG a formellement gagné l’appel d’offres roumain pour 4 Gowind + centre de formation + centre de maintenance. Mais la fin d’appel d’offre est administrativement perturbée par les contestations juridiques engagées par les concurrents perdants malheureux, Damen et Fincantieri. Ceux-ci ont multiplié les recours. Il reste des litiges juridiques à solder, mais l’appareil judiciaire roumain a jusqu’à présent toujours donné raison à la décision de son gouvernement en faveur de NG.
      La situation en Mer Noire et la vétusté importante de la marine roumaine vont faire revenir tout ce petit monde à la réalité et NG pourra commencer à les construire.
      On voit de plus en plus que les 3 chevaux de bataille pour faire ‘une ossature de défense européenne en réseau’ qui tienne la route, c’est le Rafale, la Belharra et la Gowind. Surtout si on rajoute des METEOR et des MdCN.

      • Alain d dit :

        @vrai_chasseur
        Donc il y’a toujours un doute sur la Roumanie. Merci pour l’info.
        Nos crapules d’alliés……
        D’un autre coté, la France ne fait pas plus de cadeau.
        Quand on monte sur le ring, on sait à quoi s’en tenir !

      • Albatros dit :

        C est vrai
        Et aussi le missile moyen anti char, le CAESAR ou les engins blindés qui petit à petit vont faire un bout de chemin aussi…
        Le matos français éprouvé au combat par nos soldats a une énorme quote

  36. wololo dit :

    Ça ferait aussi beaucoup de nouveaux bateaux made in France autour de la Turquie, avec l’Egypte et ses 4 Gowind, 1 Fremm, 2PHA, la Roumanie 4 Gowind, et 3 Gowind + 3 FDI grecques

  37. DRAILLET dit :

    Les GRECS ont de l’argent !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ou c’est avec le notre

    • Albatros dit :

      Ils ont au moins des excédents budgétaires…
      Ce que nous n avons plus eu depuis…de Gaulle
      Et l épisode du Gouvernement Jospin en 2000.

  38. Royal Marine dit :

    On parle de gages obtenus par la France, de la part de Biden, après que celui-ci ait été désavoué par CNN (outil de propagande des Démocrates…), à propos de l’annulation du contrat australien…
    pourquoi pas la commande grecque?
    D’autre part, avoir des Tomahawk en râtelier, mais sous double clé américaine, n’aide pas vraiment à faire valoir ses droits face aux Turcs…
    Enfin l’Exocet MM 40 Block 3, n’est pas seulement un missile antinavire. C’est aussi un effecteur puissant contre des cibles durcies à terre… Un missile de croisière du pauvre.

  39. Vinz dit :

    « selon des informations publiées le 25 septembre par le magazine spécialisé grec « Militaire » »

    Marrant que pour les Grecs, les français soient encore des « γαλλική ».

    • Vinz dit :

      « Le plan de renforcement de la flotte comprend l’acquisition de 3 frégates Belharra et comme solution intermédiaire la France donnera à la Grèce 3 corvettes Gowind. »
      C’est du google translate. Pas très claire cette histoire de corvette.

  40. patex dit :

    Les grecs ont bien compris que Biden fait du Trump en pire, et qu’il saisira la moindre occasion pour les sacrifier au profit d’une alliance bancale avec les turcs pour tenter de faire barrage aux russes.
    Les dossiers suisse, grec et australien n’ont rien à voir, la France propose un meilleur produit que l’amérique, et est surtout beaucoup plus cohérente.

  41. Ah Ca ! dit :

    Et en attendant les roastbeefs vendent leurs frégates à l’Indonésie.
    https://www.defensa.com/defensa-naval/fragatas-arrowhead-140-para-marina-indonesia

    • Royal Marine dit :

      Comme toujours. C’est une chasse gardée brit.
      Bon, compte tenu des derniers déboires des constructions navales britanniques, devront-ils plutôt entraîner leurs équipages aux lutte contre les voies d’eau, ou contre les incendie en tranche machine? Questions à 100 €…

  42. albatros dit :

    3 Corvettes multimissions Gowind pour les grecs,
    et dire que nous n’en avons même pas une en France…

    • Nexterience dit :

      Tout ce qu’on produit n’est pas le mieux adapté.
      C’est tôt pour la liste au Père Noël.
      On pourrait acheter les nouveaux VAB d’Arquus aussi. Mais est ce qu’il nous faut pour aller loin avec du lourd ou pas cher avec du léger?

      • Albatros dit :

        Pourquoi acheter des Vab alors que nous avons des Griffons qui arrivent ?
        Nous aurions à nouveau trop de matériels différents donc difficiles à maintenir.
        Vbci Jaguar Griffon Serval et VBMR VAB valorisés Amx 10 RCR …c est déjà trop et en trop petit nombre pour être efficient

  43. Olivier dit :

    Ça ressemble quand même un peu à un lot de consolation pour les soums australiens. Qu’il est généreux, ce Biden !

  44. Tempo dit :

    Il est difficile de mettre en parallèle des cas suisse et australien avec le potentiel contrat grec, les moyens de pression ne sont ni de même force, ni de même nature. L’offre américaine en terme de pertinence au regard des besoins opérationnels de la Grèce n’est pas folichonne non plus.
    Les arguments dont les US peuvent se prévaloir est l’Otan qui a démontré son incapacité à trancher le contentieux existant entre 2 de ses membres auxquels sont venus se rajouter la débâcle afghane et leur attitude désinvolte dans l’affaire des sous-marins.
    Par ailleurs le bailleur de fonds pour ces navires est l’Europe par le biais du plan de relance qui finance aussi les Rafale.
    L’administration Biden qui persiste à ménager la chèvre et le chou dans la région a définitivement hypothéqué sa capacité de persuasion.

  45. Philippe dit :

    La défense grecque s’équipe !
    Pour rester français sans rebuter les anglo-saxons je renouvelle ma proposition : il serait souhaitable que Naval Group change son appellation pour devenir GIN = Groupe Industriel Naval !

    • oryzons dit :

      Qu’est-ce qu’on s’en fout de rebuter les anglo-saxons ?
      Fincantieri remporte contrat sur contrat et personne ne leur a demandé de changer de nom.
      Les clients c’est des gouvernements, tout le monde s’en fout du nom.
      Les sous-marins australiens ont été vendus par DCNS et perdu par Naval Group…

    • Ah Ca ! dit :

      Et si c’était Malte qui achetait, vous proposeriez quoi ? Simple ou mélangé ?

  46. Grek dit :

    Cette vente là a quand même de très bonne chance de se faire, car comme l’inde et contrairement à la suisse la Grèce achète du matos qui risque de vraiment servir, et avec ca une alliance qu’elle juge plus robuste et conforme à ses intérêts.
    En cas d’agression turque le soutien US n’est pas garantie, alors que la France serait ravi de démonter un adversaire a priori à sa portée et prouver par la même le concept de défense européenne.

    Bon on choisit pas le plus doué ni le plus riche de la classe comme meilleur ami, mais comme personne veut nous parler de base pourquoi pas.

    • guillaume dit :

      Dans le Hellas Journal

      Defens assiatance, frigates, corvettes, rafale, greece france total alliance.

      The decisions have been taken by the Greek government…

      C est pas encore signe mais, ca semble bien parti quand meme 🙂
      Pour le coup on ne peut pas accuser la presse française d aller trop vite.

    • Ah Ca ! dit :

      Certes, il faudrait commencer tout de même à stoker quelques munitions… Disons un stock de 3-4 mois de haute intensité le temps de mettre les ligne de prod en route.

      • Harambe dit :

        Pourquoi s’embêter à faire la guerre à la Turquie pendant 3-4 mois? Un ASMP-A tiré sur Istanbul et ce conflit est fini en 8 minutes chrono.

        • Ah Ca ! Z arrive ! dit :

          Soit, s’il n’y avait que ces têtes de Turcs..

          Nous avons nos amis Grecs à côté, ça peu laisser des traces…

          Un peu de pitié pour sainte Sophie svp… bien que la pierre peut être reconstruite .

  47. Gper1 dit :

    Attendons la signature….
    Je constate que pour les 6 Rafales supplémentaires, la signature a précédé les fuites. Ces mêmes fuites qui donnaient, c’était sûr, le Rafalé gagnant en Suisse.
    Quoiqu’il en soit, si c’était avéré il est à espérer que cela ne se fasse pas détriment de notre marine, qui est déjà plus qu’à l’os avec peu de coques et celles qu’elle opère sont largement sous armées.

  48. MERCATOR dit :

    Bon il ne faut pas certes vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué , mais si une nouvelle manœuvre US venait à nous faire perdre ce contrat nous serions quel est notre meilleur ennemi et nous laisserait libre de vendre par exemple à l’Iran,venezuela, cuba,pakistan,somalie,Syrie, Irak etc etc

  49. Patrickov dit :

    6 mois plus tard Biden arriva , l’aigle US rafla le contrat au grand dam du coq …

    • Albatros dit :

      Pour remplacer par des croiseurs avec Tomawhak à double clés …

    • dompal dit :

      @Patrikon,
      « l’aigle US »
      Ce n’est pas un aigle mais un pygargue par contre je confirme que tu es une buse !
      Bisou.

  50. Patrickov dit :

    S’ils arrivent à se fournir en acier, vu que les turcs détiennent le monopole ces dernières années, en 2020 la Turquie est le premier exportateur d’acier vers l’Europe, sinon il reste la Russie fournisseur d’acier.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « S’ils arrivent à se fournir en acier, vu que les turcs détiennent le monopole ces dernières années, en 2020 la Turquie est le premier exportateur d’acier vers l’Europe, sinon il reste la Russie fournisseur d’acier. » Nous en produisons encore et suffisamment pour fabriquer 6 navires! Vous prenez comme d’habitude vos rêves pour la réalité!

    • Momo dit :

      Après quelques mois de rééducation le patrickovid nous revient mais il est toujours aussi mauvais. Fais gaffe la prochaine fois tu pars à Kidal comme interprète ;0)

    • Albatros dit :

      Vous racontez de la propagande anti France…
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Liste_de_producteurs_d%27acier
      1 Chine
      2 Inde…
      8eme Turquie 2xplus que la France

    • Green dit :

      troll de bas étage

    • v_atekor dit :

      Il reste suffisamment de production locale pour reconstruire 3 fois la flotte française chaque année, quitte à acheter turc pour construire des voitures…

    • Vinz dit :

      Au-delà de la fake-niouze du monopole turc, où l’on voit la logique mortifère de la saturnienne UE qui dévore ses propres enfants.
      Les sidérurgies ferment en Europe pour la raison principale que les normes européennes, notamment la taxe carbone, rend cette production hors de prix. Voilà comment on passe d’exportateur net (en 2012, il y a dix ans seulement, les exportations sont deux fois supérieures aux importations) à importateur net (avec il est vrai le Brexit entre temps). L’UE est la nouvelle nef des fous.

  51. Alpha dit :

    La proposition serait : Construction des 3 FDI (+1 option), en France (donc économies par effet de série avec les FDI françaises…), et des Gowind (3 ou 4) en Grèce.
    De plus, la France s’engagerait à livrer au moins trois frégates neuves entre 2025 et 2026 !
    Avec cette offre, la France évite la question de la « solution provisoire » avec des navires d’occasion, et les vieilles frégates MEKO grecques partiraient à la casse…

  52. Vins dit :

    Ça serait bien que la Marine fasse la même commande… trois fdi et trois gisons de plus, ça ne ferait pas de mal…

  53. EBM dit :

    Petit os a ronger accordé par Washington après la taloche australienne?

  54. Momo dit :

    Les conditions du marché ont été mises en balance par les us avec la trahison aukus et le départ de la France, a minima, du commandement intégré de l’otan.
    Biden a par ailleurs été informé des discussions de rododo, le nabot minable, avec vlad le dépravé. Discussions qui aboutiront. Il faudra prendre des décisions…
    Alors il fallait quand même sauver l’OTAN.

  55. Piliph dit :

    « Au lieu de vouloir jouer les gros bras non crédible dans le pacifique on ferait mieux d’être extrêmement crédible en méditerranée. Et d’avoir pour ambition de pouvoir y faire la loi sans les US. » +1
    Nos ambitions indopacifiques sont ridicules, compte tenu des moyens disponibles sur place. Et nos intérêts vitaux n’y sont pas menacés. Ce n’est pas le cas en Méditerranée, où la Turquie mène une politique dangereuse pour les Français – se serait-ce que la manip des migrants en Libye qui veulent traverser ver l’Italie et la France.

  56. Vinz dit :

    La Tribune est catégorique et affirme que le contrat sera signé pour la vente de 3 frégates et 3 corvettes, avec une option sur chacune.
    Valeur dui contrat = 5 Mds d’€.
    L’article du média grec parlait de Gowind « offerte »…
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/naval-militaire-la-france-va-signer-un-enorme-contrat-de-5-milliards-d-euros-avec-la-grece-893207.html

  57. Piritus dit :

    La ventre de 12 sous-arins à ‘Laustralie à 3 corvettes à la Grèce ! Fameux rapetissement !