L’Australie pourrait louer un sous-marin nucléaire d’attaque auprès de la Grande-Bretagne ou des États-Unis

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

296 contributions

  1. Patadouf dit :

    On savait déjà que la marmotte emballait le chocolat, mais le kangourou submersible avec une source nucléaire dans la poche… on attend de voir… A suivre.

    • Popolo dit :

      Poutine doit bien rigoler lui, il doit se dire que la roue tourne ! On a pas fait tant de chichis quand on a annulé les BPC aux Russes !

      • John dit :

        Rigoler?
        Il n’a pas de temps à perdre avec cette info qui ne le touche absolument pas, dans des régions absolument pas stratégiques pour la Russie, et dans une défense concernant la Chine et pas la Russie.

    • Domaine dit :

      Même scénario en ce moment, l’Argentine est en train de négocier avec la Chine pour acheter 12 JF17, la France était aussi, qui veut torpiller ce contrat, dans le commerce, ça se passe comme ça. Inutile accuser les usa et Australie, la France fait la même chose.

  2. jaicruvoir dit :

    « D’où viendront la propriété intellectuelle et l’expertise technique? » les US vont donner la propriété intellectuel d’Alstom et vendre à EDF une coquille vide
    macron aura trahi la France plusieurs fois

    • Dante dit :

      Comme toujours il faut que certains placent leur commentaire inutile de pilier de bar.
      Je dois tout de même avouer que le votre est aussi stupide que divertissant.

    • MERCATOR dit :

      @
      jaicruvoir

      Vous n’en avez pas marre de dire des conneries, c’est de pire en pire !

      • Jeff dit :

        Selon les calculs des australiens, le sous marin made in France n’a que 11 jours d’autonomie de patrouille en mer de Chine, contre 3 mois de SN des usa. Donc il est normal que australie a décidé d’abandonner les sous marins français.

        • Edgar dit :

          La mer de Chine méridionale n’est pas un océan, un vaste espace libre, non contrôlé par l’ennemi, où un sous-marin peut croiser longtemps pour y trouver une cible facile… La mer de Chine méridionale est un espace clos, contrôlé par des forces ennemies efficaces. Y demeurer 11 jours, « en patrouille », c’est prendre de gros risques. Dans un tel environnement, on planifie un raid, on l’exécute, on se replie. (Voir les opération de U-Boot contre Scapa Flow, les embuscades de sous-marins britanniques au large des caps de Norvège, les raids de sous-marins alliés contre les installations côtières de Calabre, …)

        • v_atekor dit :

          Ce n’est pas la question. La question est plus simple : l’Australie a demandé des soums conventionnels. A ce titre il est logique que la France n’ait pas proposé de nucléaire, bien qu’elle sache faire.

        • Scipion dit :

          Dans ce cas pourquoi ont-ils spécifié que les sous-marins devaient être à propulsion conventionnelle dans l’appel d’offres?
          Vous n’avez toujours pas compris que ce sont les Australiens eux-mêmes qui ont exigé des soums diésel-électriques?

        • Sylvain dit :

          L’autonomie est de 70 jours et non de 11 jours. Va à la recherche d’informations sérieuses avant d’écrire n’importe quoi (https://www.defense.gouv.fr/marine/operations/forces/forces-sous-marines/les-forces-sous-marines-et-la-force-oceanique-strategique)

        • Portus Namnetus dit :

          commentaire non pertinent, les SNA français du programme barracuda, tête de série Suffren ont une autonomie illimitée et peuvent emmener au moins 70 jours de vivres pour une mission classique. Pourquoi n’ont ils jamais demandés à modifier le contrat ? Non pour moi le problème est autre.. Macron s’est discréditée auprès des australiens en ne faisant rien en Nouvelle Calédonie pour modérer l’influence des indépendantistes alors que ceux ci sont courtisés de près à la limite de l’ingérence par les communistes Chinois.

    • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

      « macron aura trahi la France plusieurs fois »
      ça vous arrive de réfléchir avant d’écrire des conneries pareilles ?

      • Remi dit :

        Pourquoi les médias font ils semblant de ne pas savoir pourquoi?
        Le gouvernement chinois a menacer l’australie de bombardement en cas de prise de position sur Taïwan et des éclaircissements sur la responsabilité du gouvernement chinois sur le covid

        • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

          je sais mais qu’est-ce que ça à voir avec mon commentaire ? de plus tout ce que vous avez dis je l’ai appris dans la presse (pas forcément française)

    • Castel dit :

      A propos d’Alstom , je viens d’apprendre que la ville de Melbourne vient de leur commander un nombre important de machines ferroviaires , pour équiper leurs trains de banlieue….
      Bien sûr, sur le plan financier, rien à voir avec la commande avortée de Naval Group, mais il semble bien quand même que les Australiens, après nous avoir mené en bateau avec nos sous-marins, essayent de …..raccrocher les wagons en nous commandant des trains de banlieue !!
      https://www.msn.com/fr-fr/finance/economie/alstom-va-fournir-des-trains-%C3%A0-melbourne-pour-300-millions-deuros/ar-AAOCOUL?ocid=BingNewsSearch

      • Mica X dit :

        Non je pense que cela n’a rien à voir car ce type de contrat se négocie sur des années mais c’est toujours bon à prendre.

        • Vinz dit :

          D’autant que l’Australie est un pays fédéral ; c’est de la pure compétence locale ici.

      • farragut dit :

        @Castel
        Encore une fois, l’important pour éviter les futures déconvenues, c’est de savoir si le contrat stipule déjà l’implantation de micro réacteurs à fusion compacts de LM dans les locomotives d’Alstom, ou si les citoyens de Melbourne préfèrent une motorisation propre à hydrogène (thermonucléaire) 😉
        https://lockheedmartin.com/en-us/products/compact-fusion.html

    • Edmond DOLINSKI dit :

      Quel rapport avec Alstom et ses turbines industrielles définies à la production d’énergie électrique de celles dédiées à la propulsion des sous-marins nucléaires ?

      • Hugonnet HUGONNET dit :

        Bonjour,
        Il me semble bien qu’Alstom fabrique aussi des turbines pour le nucléaire.

    • Joe dit :

      Oui.. oui… macron est l’Ante-christ incarné plus les 4 cavaliers de l’Apocalypse à lui tout seul.

      Il faut consulter mon ami, ressortir un nom dans chaque commentaire, qui plus est sans aucun rapport avec le sujet fait craindre à un AVC.

      • Sylvain dit :

        L’hôpital psychiatrique n’est pas ici. Tes commentaires de dégénérés à éviter !

  3. anatide dit :

    Les Australiens apprécieront leurs dépenses…

  4. Lothringer dit :

    Dans le mille.
    Pour une fois (une fois ne fait pas la coutume) j’ai vu juste.

    Question : qui fournit l’officier atomiste de bord ? Les Australiens ont des spécialistes militaires nucléaires dans leur rangs ?
    Et pour l’avenir, ils trouveront facilement les officiers atomistes pour embarquer sur 8 SNA , ( incluant les rotations d’équipes ) ?

    8 SNA pour un pays de 25 millions d’habitants, c’est vraiment très fort !
    Nous pouvons en prendre de la graine (suis-je sérieux ou ironique ? je ne sais pas moi-même).

    • Reality Checks dit :

      Les sources que j’ai lues parlent de 6 SNA…
      Encadrement spécialisé foruni par US/UK.
      Ils estiment à une dizaine d’année la courbe d’apprentissage de leurs officiers dans le domaine, ils seront formés aux USA, et travailleront en tandem sur les soums de leurs alliés.

      • Lothringer dit :

        Ah bon.
        On passe donc de 12 Attack à …8 SNA puis 6 SNA.
        Au final ce sera peut-être seulement 2 à 4.
        Lorsque les USA auront un accès complet aux quais australiens, quel intérêt de fournir autant de SNA à un petit pays de seulement 25 Mio d’habitants ? Il suffira de leur dire que les délais de livraison sont trop long et que la marine US est prioritaire dans les dotations, et l’affaire sera pliée.
        Cela évitera à la marine US de « perdre du temps » à former des équipages australiens, au détriment de leur propre temps d’intervention.

    • olivier 15 dit :

      Ben vous savez quoi? on est tellement faibles, soumis et peu crédibles avec nos « élites », que je verrai bien le détachement gratos d’une équipe  » atomique  » française…. 😉 Pas rancuniers , les froggies !

      • Eurafale dit :

        Soumis ? Ah bon ? À qui ? On achète pas de F-35, ni de navires américains. On produit et construit en France, on a nos propres missiles nuke et pas de vieille B-61. Et quand on se fait entuber par Washington, on gueule et on rappelle nos ambassadeurs. Soumis ? Ce serait plutôt les anglais, les australiens maintenant et peut être (un peu) les suisses aussi.

        • R2D2 dit :

          oui et on voit le resultat. Le prochain candidat qui annonce acheter du made in america je vote pour lui direct! Notre industrie c’est de la daube.
          On est quand meme le seul pays du Conseil de Sec a avoir échoué à produire notre propre vax. C’est vraiment une honte sur la scène internationale.

          • Sylvain dit :

            La Daube, ce serait plutôt pour toi pour raconter de telles bêtises ! Si tu n’as rien de plus intelligent à écrire, évites de venir mettre tes commentaires polluent cette page !

        • lucas dit :

          Effectivement Eurafale, drôle de soumission… mais ils ont tellement besoin de chouiner, de baver sur la France et de se lamenter qu’ils ne voient plus tout ça.

        • ScopeWizard dit :

          @Eurafale

          Mais bien-évidemment que nous sommes soumis , encore faudrait-il approfondir et détailler par qui et par quoi , comment cela se traduit-il dans les faits…………

          Ce qui est certain c’ est que la société Française s’ américanise de plus en plus et qu’ elle est encouragée à le faire notamment par la puissance publique qui contrôle de moins en moins ce que fait la technostructure à qui elle a décidément trop délégué .

          Mais bon , je répète , il conviendrait de détailler ainsi nous aurions une chance d’ y voir plus clair .

    • Wolfgang Rielseburg dit :

      Les allemands sont très contents d’étendre la nouvelle sur l’affaire des sous-marins australiens, ils ont dit que les français ont finalement le même karma, 5 ans avant, une concurrence déloyale française a torpillé le groupe allemande ThyssenKrupp Marine Systems que les allemands ont perdu le contrat, maintenant c’est à votre tour, on l’appelle les chiens mordent l’os des chiens, bien sur entre les ricains et français.

      • Euclide dit :

        Ah bon !
        Parce que les allemands de TKMS n’ont pas torpillés l’appel d’offre en Norvège ? De meme qu’ils sont en train de savonner celui des Pays Bas ainsi que celui de la Pologne les teutons.

        Comme dit la citation de Lord Palmerston modifié par le général de Gaulle : un Etat n’a pas d’amis mais des intérêts. Capito !

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Les allemands sont très contents d’étendre la nouvelle sur l’affaire des sous-marins australiens, ils ont dit que les français ont finalement le même karma, 5 ans avant, une concurrence déloyale française a torpillé le groupe allemande ThyssenKrupp  » Mais oui « amadeus riesling » parce que vous croyez que si c’était les Allemands à la manœuvre ils ne se seraient pas fait enfler comme la France?
        « maintenant c’est à votre tour, on l’appelle les chiens mordent l’os des chiens,  » Hum! Ca sent les « dimsums » trop cuits! Rhétorique purement trollesque du Yang Tsé!

        • Formateur dit :

          Le contrat a été torpillé par vos maîtres usa, c’est fini, il ne faut pas énerver vos maîtres, sinon il y aura une supernova au dessus de hexagone.

          • Pascal (l'autre) dit :

            « sinon il y aura une supernova au dessus de hexagone. » Une supernova ça brille intensément par contre du point de vue de l’intelligence vous êtes un trou noir!

        • B.Lecous dit :

          La France pourrait profiter de monumentale gifle pour -au moins- lancer une grande étude sur les avantages/inconvénients sur le moyen et long terme, d’un rapprochement de la France et/ou de l’UE avec la Chine au détriment des usa.
          Çà, çà ferait peut être refflechir les usa et les ferait reconsidérer leurs proches alliés avec plus de respect.
          https://bit.ly/3lx9DWJ
          Mais il ne faut pas rêver, la France aboiera un peu (pour contenir la grogne de la populace) mais rien de plus. Je ne serais même pas étonné si la France appelait ses copains australiens/américains/anglais avant chaque protestation pour les prévenir de la pièce de théâtre à venir.

          • Pascal (l'autre) dit :

            B. Lecous il va falloir sérieusement vous renouveler! Votre traditionnel lien……………………………. commence à être usé! Et comme je l’avais déjà mentionné dans un autre post avec la même finesse in n’est jamais sali que par la merde et que vous devez dépenser une fortune en déodorants et parfums! Je précise aussi au cas vous n’auriez pas lu ma précédente réponse que vos pratiques et fantasmes sexuels ne sont pas les mens! ainsi que le vécu de votre mère n’est celui de la mienne! Vous devez confondre! Et vu votre « réaction » je constate avec plaisir que visiblement je vous en…..de! Vos insignifiants pist me renforce! Merci!

      • Roberto dit :

        Encore un c… qui se croit allemand, c’est une epidémie !

      • v_atekor dit :

        Visiblement Mme Merkel et Mme Ursula von der Leyen sont à l’extrême opposé, soutiennent fermement la France, accusent les US et la grande Bretagne de ne pas avoir signalé l’accord de défense, et condamne la vente de sous-marins nucléaires à une puissance non nucléaire en contradiction avec les accords de non prolifération.
        .
        Quand on veut jouer à l’Allemand, on commence par lire les journaux allemands.

      • Vinz dit :

        TKMS n’a que des sous-marins côtiers en portefeuille, bon pour la Baltique et un peu de Mer du Nord.

      • Scipion dit :

        Je ne vois vraiment pas en quoi il y a eu concurrence déloyale de la part de la France pour remporter ce contrat.
        Pourriez-vous m’expliquer?

      • GA dit :

        Bist du ein Cousin von José und Jose ?

    • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

      il semble que la marine GB et AU peuvent s’échanger du personel (officiers compris) [je dis il semble car je n’ai pas vérifié]

      ensuite il semble [mais là j’ai eu plusieurs sources indépendantes] que les US pourait avoird du personel à eux à bord. De tout façon on oubli le véritable deal. Si les AU veulent avoir des sous marins à propulsion nucleaire, ils devront avoir les infrastructures qui iront avec. Et là se trouve le véritable deal, car en fait ça permetra aux US d’utiliser ces infrastructures pour leur propes sous marins…. l’australie permetra aux US d’envoyer leurs sous-marins proches des côtes chinoises plus rapidement que si ils partaient des US (guam compris)

      la question de l’approbation du nucleaire de la part des citoyens australiens n’est pas acquis et ça risque de rendre les choses complexes…

      « 8 SNA pour un pays de 25 millions d’habitants, c’est vraiment très fort ! » oui, mais si ils louent on voit que les AU deviendront des supplétifs. ils n’auront pas les pleines commandes de ses sous-marin de toute façon…

      • Albatros dit :

        L île de Guam est deux fois plus proche de la Chine que l Australie

        • Ératosthène dit :

          Elle peut toujours être bombardée. C’est mieux d’avoir des infrastructures en double.

        • Gribeauval dit :

          Certes l’ile de Guam est géographiquement plus proche des côtes de la chine, mais plus loin des détroits (Malacca, Sonde…) et des routes commerciales de la Chine que l’Australie.
          Routes que les US s’efforceront de tenir afin d’étouffer l’adversaire en cas de conflit avec la Chine.

        • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

          désolé dans ma tête en parlant de la chine je voyais la mer de chine méridionale qui descend jusqu’à l’indonésie et qui est (illégalement) considéré par pékin comme sienne… merci de ce commentaire

      • Sylvain dit :

        Alors à quoi bon ces tribulations si les USA participent pleinement aux missions à partir de leur sous marins ! Autant dire que l’Australie est devenu le 52ème état des Etats-Unis. L’ Australie n’a ni les installations, les capacités techniques ni le personnel formé pour ce type de propulsion. Et que dit la presse australienne sur le nouveau contrat pour cette propulsion nucléaire tant décriée en Australie ?

  5. Matou dit :

    2040 semble bien au-delà des prévisions d’un risque de conflit en haute-intensité. C’est assez surprenant. La RAN semble très optimiste concernant ses capacités à absorber la compétence et l’infrastructure nécessaire à la mise en oeuvre de SNA. Peut-être des équipages US au nom de la RAN dans un premier temps et ce premier entrainement ?
    Effectivement beaucoup de questions.
    En tout cas, la France sait aussi faire des SNAs. Donc l’intention de se retrouver entre anglo-saxons semblent assez claires. Il y a une logique d’alliance à deux vitesses quoi qu’il en coute.
    Quant à l’Europe, peu à espérer de mon modeste point de vue. Les européens sont trop barycentrés OTAN et donc lien avec les USA, pour espérer une quelconque réaction. Quelque part, c’est dommage car la France fait partie de l’Europe et donc l’Europe est concernée. Mais je pense que les européens sont très méfiants vis à vis de notre pays et ses ambitions de leadership et de souveraineté sur le plan de la défense. Là aussi, c’est dommage car la France dispose d’une réelle compétence en ce domaine. Cela dit, nos gouvernements me semblent manquer de modestie vis à vis de nos partenaires et beaucoup trop parler au nom de l’Europe alors qu’ils ne semblent pas disposer de leviers aussi puissants qu’ils le font paraître. La France dispose peut-être d’atouts indéniables sur le plan de la défense (son armée, sa compétence, son projet, sa BITD), mais sur le plan de l’armée, elle ne me semble pas disposer du volume suffisant pour réellement faire la différence, comme par exemple avec les USA sur le théâtre européen. Il lui faudrait donc un volume de force rassurant pour les autres pays et pour potentiellement avoir une chance de les amener dans un projet de souveraineté et d’émancipation. Quant à la BITD, elle est en concurrence avec nombre d’autres européens (Allemands, italiens, etc) selon les sujets. Certains pourraient voir le leadership de la France comme potentiellement risqué vis à vis de leurs intérêts économiques et leur propre ambition. Si l’on intègre la contrainte budgétaire en plus, l’équation semble donc difficile mais peut-être pas insoluble. Les grands projets souverains offrent à la France un retour sur investissement global très favorables (cf. articles parus sur Meta-Defense sur ce sujet). In fine, il semble que cela nous coûte bien moins que ce qu’on nous laisse croire, voire un retour positif. Donc cela vaut la peine d’investir dans l’appareil de défense. Par ailleurs, cela profitera au civil car beaucoup de technologies peuvent trouver un usage dual (ex: cybersécurité, intelligence artificielle, aéronautique, drones, etc), en particulier par le lancement de programmes de recherches ambitieux sur cette thématique. On ne peut regarder un pays uniquement sous l’angle de la défense, mais cette dernière est un axe clé et fondateur pour la France. Il semble temps et urgent de sortir des discours budgétaires purement comptables, briser les silots et raisonner sur une base globale de retour sur investissement. Un changement de paradigme budgétaire est devenu extrêmement urgent car si pas le cas, notre pays finira par en « crevé » et je ne veux pas de cela pour nos générations futures. C’est mon droit de citoyen ! Pour finir, les grands projets européens peuvent être plus ou moins sources de convergence mais sont beaucoup trop lents eu égard à l’accélération de la modernisation des moyens par exemple de la Russie et de la Chine. Des projets plus courts et bien ciblés (reposant sur des méthodes d’ingénierie dernier cris, par ailleurs utiles à la performance de notre industrie civil) sur le plan national peuvent compléter les dispositifs européens efficacement. Alors, qu’attendons-nous ? On entend si peu de choses de nos candidats à la présidentiel sur ces sujets pourtant au combien structurants et essentiels pour l’avenir de notre pays, au côté de l’environnement tout aussi crucial.

    • Mica X dit :

      Commentaire avisé que je partage.
      Il est en effet vrai qu’à l’instar de notre emblème national nos dirigeants hauts perchés sur leurs ergots frisent parfois le ridicule.
      Un peu de modestie et de réalisme tant politique qu’économique ne nous nuiraient pas.
      Le problème : cette analyse n’est pas assez sexy pour nos petits coqs de basse-cour & pour leurs électeurs.

    • Eurafale dit :

      Pas mieux, très bon commentaire 🙂 Des nouvelles de @Scope au fait ?

  6. fdb dit :

    Qu’ils se démerdent …

  7. Raymond75 dit :

    Je suis bouleversé par les nombreux témoignages de solidarité de nos partenaires de l’Union Européenne, et en particulier de notre conjoint du ‘couple’ franco-allemand …

    Macron va être président de l’UE pendant sa campagne électorale, et il va faire de belles envolées lyriques. Mais en fait il nous faudra choisir entre la décision de De Gaulle (se retirer de l’OTAN tout en restant dans le pacte atlantique, mais être seul à décider de nos interventions en fonction de NOS intérêts), choix annulé par l’agité du bocal Sarkozy, ou adopter un profil plus modeste, et se mettre sous la protection américaine, comme nos gentils ‘partenaires’.

    Y a t’il un domaine où l’Union Européenne ne déçoit pas ?

    • Asvard dit :

      Qu’est ce que l’UE à avoir là dedans à moins que vous ne regrettiez une plus grande intégration, notamment politique ? A la limite les pays l’OTAN seraient plus concernés… sinon quels pays ne faisant pas parti de ses 2 structures ont témoigné de leur solidarité que l’on puisse compter nos indéfectibles amis au cas où on sortirait des 2 sus dites ?

    • Mica X dit :

      On ne peut en même temps vouloir que l UE se mêlent de tout et résolve nos turpitudes et même temps se la jouer perso lorsque cela nous arrange tout en la rendant systématiquement responsable de tous nos maux.
      En Allemagne l UE est perçue comme une zone de libre échange, pacifiée et pacifique, on lui reconnait des pouvoirs qui ne peuvent vraiment fonctionner que via le consensus (forcément, le PPDC ça a un effet limitant mais c’est inscrit dans les chromosomes teutons) et point.
      Du coup, fort de cette analyse assez pertinente, on fait du buisines discrètement et humblement sans vouloir refaire le monde et ça marche assez bien.
      C’est con mais c’est comme ça, à nous de faire avec en étant réaliste, pour le reste c’est un peu chacun pour sa pomme. Comme les bons comptes font les bons commerçants, au boulot (après lorsqu’ on aura assez de sous, on pourra reprendre nos rêves de grandeur, en attendant on fait cocorico les pieds ds la…).

      OK c’est pas la chevauchée fantastiques et les Walkyries rougeoient grassement aux Canaries…

    • Qui ça ? dit :

      L’Allemagne avait participé au marché australien pour les sous-marins mais avait perdu à l’époque au profit du français Naval Group.
      Aurait-on eu aujourd’hui le même pataquès si les Allemands avaient remporté la compétition, et comment auraient-ils réagi s’ils se retrouvaient éjecter du marché par les Américains ?

    • E-Faystos dit :

      La bureaucratie ?

    • Castel dit :

      Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une commande à un fabricant 100% Français, si cela avait été dans le cadre d’une coopération entre fabricants Européens, cela aurait sans doute été différent, d’autant que vu l’importance de la commande, cela se serait justifié pleinement…
      Il faut peut-être arrêter de vouloir toujours faire du Français exclusif quand il s’agit de commandes internationales de cette importance.
      Bien entendu, en contrepartie, cela doit se faire aussi chez nos « partenaires » Européens, car, ensemble, on sera toujours plus fort pour négocier.
      Rappelons d’ailleurs que les Allemands avaient eux aussi fait une offre à l’Australie, mais qu’à l’époque celle-ci avait préféré la Française.
      Mais , au bout du compte, c’est un troisième larron qui a tiré les marrons du feu…..
      C’est surtout ça que les Européens devraient retenir !!!

      • vno dit :

        @Castel, il vous a sans doute échappé que le contrat était Franco-Australo-Américain et qu’il n’y avait pas de place pour les Allemands qui n’avaient rien à proposer de compatible avec le système d’arme LM en terme de volumes ou de puissance électrique continue et résistance de coque comme Naval Group, même s’ils ont su faire un proto à turbine système Walter pendant la deuxième guerre mondiale, cette époque est loin.

    • Raymond75 dit :

      Mise à jour : déclaration de la présidente de la Commission Ursla Von der Leyen

      La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a jugé, lundi 20 septembre, « inacceptable » la manière dont la France a été traitée. « Nous voulons savoir ce qui s’est passé et pourquoi », a-t-elle déclaré à la journaliste Christiane Amanpour, sur la chaîne d’information américaine CNN.

      • basstemp dit :

        Y a des gens que ca interesse dans le monde ce que peut bien penser « dame de l’UE » ?

    • Mica X dit :

      « La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, juge « inacceptable » la manière dont la France a été traitée dans le cadre de la rupture du contrat de sous-marins avec l’Australie.

      La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a jugé lundi 20 septembre « inacceptable » la manière dont la France a été traitée dans le cadre du pacte de sécurité conclu entre les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni.

      « Nous voulons savoir ce qui s’est passé »

      « L’un de nos États membres a été traité d’une manière qui n’est pas acceptable », a-t-elle déclaré dans une interview à la journaliste Christiane Amanpour de la chaîne d’information américaine CNN, dont la diffusion est prévue lundi soir. « Nous voulons savoir ce qui s’est passé et pourquoi. »

      « Par conséquent, nous devons d’abord clarifier cela avant de continuer comme si de rien n’était », a-t-elle poursuivi, répondant à l’éventualité d’une détérioration des relations avec l’Australie. »

      Finalement si, mea culpa, l UE s’en mêle

      ON en rajoute une couche concernant l accord UE / Australie qui semble avoir qq pb, ne serait ce que parce que la F peut peser sur ce type de sujet.

    • Mica X dit :

      La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, juge « inacceptable » la manière dont la France a été traitée dans le cadre de la rupture du contrat de sous-marins avec l’Australie.

      La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a jugé lundi 20 septembre « inacceptable » la manière dont la France a été traitée dans le cadre du pacte de sécurité conclu entre les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni.

      « Nous voulons savoir ce qui s’est passé »

      « L’un de nos États membres a été traité d’une manière qui n’est pas acceptable », a-t-elle déclaré dans une interview à la journaliste Christiane Amanpour de la chaîne d’information américaine CNN, dont la diffusion est prévue lundi soir. « Nous voulons savoir ce qui s’est passé et pourquoi. »

      « Par conséquent, nous devons d’abord clarifier cela avant de continuer comme si de rien n’était », a-t-elle poursuivi, répondant à l’éventualité d’une détérioration des relations avec l’Australie.

      Bin si elle s’en mêle, et c’est pas trop bon pour l’accord UE Australie qui était en négociation. S les australiens se fâchent avec les les chinois et l UE….Il va bien falloir que Jo soit gentil.

      Bon tout cela finira par ce calmer mais ce genre de rhétorique est assez nouveau

      • fabrice dit :

        L’UE compte acheter à qui le charbon et les métaux que l’Australie lui vend ? A la Russie sous embargo ? Au Brésil dont on demande l » « internationalisation » de l’Amazonie ?
        Faudrait être sérieux deux secondes….
        Enfin n’oubliez pas, toute l’UE c’est 10% des exports australiens….Rien de ce que vend l’UE ne peut pas être acheté ailleurs…
        C’est comme si J’étais fidèle à Ralph Lauren, maintenant j’achète des polos Lacoste, je comprends pas Ralph fait un scandale, rappelle ses rares amis, me menace etc….Faudrait qu’il se calme Ralph, c’est pas comme ça qu’on traite la clientèle si on veut vendre.

        • Vinz dit :

          T’as oublié tes licornes. Ce sont les Australiens demandeurs du traités de libre-échange, pas l’inverse.
          Marché de 500 millions vs 23 millions. Avec la fermeture du marché chinois au produits australiens, ils ont pas masse d’options.

      • Sylvain dit :

        Alors à quoi bon ces tribulations si les USA participent pleinement aux missions à partir de leur sous marins ! Autant dire que l’Australie est devenu le 52ème état des Etats-Unis. L’ Australie n’a ni les installations, les capacités techniques ni le personnel formé pour ce type de propulsion. Et que dit la presse australienne sur le nouveau contrat pour cette propulsion nucléaire tant décriée en Australie ?

      • Pascal (l'autre) dit :

        « La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a jugé lundi 20 septembre « inacceptable » la manière dont la France a été traitée dans le cadre du pacte de sécurité conclu entre les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni.
        « Nous voulons savoir ce qui s’est passé »
        « L’un de nos États membres a été traité d’une manière qui n’est pas acceptable », » A t-elle les moyens de son « courroux » surtout quand on se rappelle de ceci
        https://www.ouest-france.fr/monde/turquie/recep-tayyip-erdogan/rencontre-avec-erdogan-ursula-von-der-leyen-releguee-sur-un-canape-pendant-la-photo-officielle-83ab55f4-977f-11eb-88fe-d7588d2aa6f7

    • Asvard dit :

      Ah ben tiens il suffisait de demander : Ursula van der … vient de déclarer sur CNN « L’un de nos États membres a été traité d’une manière qui n’est pas acceptable… » et demande des explications
      Si je ne vois toujours pas ce que l’UE vient faire là dedans au moins cela doit vous faire plaisir non ?

      • Portagas dit :

        @Asvard
        Mais qu’est ce que tu rêves toi, remettre en question des relations aussi étroites et anciennes pour 12 sous marins comparés au 50 000 miliards que représente le commerce entre l’Europe et les USA est absurde ! Comme je le dis souvent, il faut toujours recadrer le problème dans sa globalité ! Vous comprendrez donc que ici, à part de faire du bruit, suite à la gestion de la crise ‘Afghane notament, il n’y aura aucune conséquence fâcheuse ! D’autant plus que l’Australie affirme que les performances des sous-marins français n’étaient pas au rendez-vous pour une facture qui ne cessait de grimper !

      • Sylvain dit :

        On s’aperçoit que tu ne comprends absolument rien dans le fonctionnement de l’UE. Les états européens sont une entité unique qui défend un de ses membres quand il y a non respect sur un marché. Si ces paroles pouvaient être une remise en question des relations envers les USA soit disant alliés qui forcent la main des nations à acquérir leur matériel. Apparemment, il y a beaucoup d’abrutis ici qui ne comprennent pas les enjeux !

        • Mica X dit :

          L’autre enjeux étant la création d’une alliance militaire en zone pacifique contre la Chine sans que les autres alliés européens de l OTAN n’en soient informés, et c’est surtout cela (avec le risque de prolifération nuc.) qui passe très mal en Europe.

    • v_atekor dit :

      Ursula von der Leyen demande des comptes aux US et à l’Australie, s’insurge de la façon dont « un des membres » a été traité et demande des comptes pour ne pas avoir été mis au courant du nouvel accord de défense.
      .
      Le président de la commission dénoncé un manque de loyauté de la part des US et demande au nom de l’UE une clarification à Washington tenter de mieux comprendre quelles sont les intentions derrière.
      .
      Et enfin, toujours à la commission, ça fait beaucoup de bois du côté de ce qui veulent renforcer l’autonomie stratégique européenne et qui ne se privent pas de le dire.

      • Clavier dit :

        ça ressemble beaucoup à une mise en scène destinée à rassurer la France et la sincèrité de ce communiqué est très suspecte…….

        • v_atekor dit :

          Je suis d’accord, mais partiellement car il y a plusieurs éléments. Disons que la partie soum’ stricto sensus, c’est du flan. La signature de l’accord de défense sans leur avis c’est exact. La partie rupture de contrat, ça sent le c** entre deux chaises: bien fait pour la France, mais je n’aimerais pas être à sa place…
          .
          Pour la présidence de la commission, c’st sincère, mais pas à cause des sous-marins, mais parce que ça donne de l’eau à son moulin (je cherchais l’expression française) quant à l’indépendance stratégique.
          .
          In fine, sincère ou pas, M.Leyen n’aurait pas fait cette démarche si elle était contre son intérêt, donc même avec une mise en scène de second rang ça reste ok car ça sera suivi de conséquences au niveau intégration de la défense.

        • v_atekor dit :

          Je pense que les Européens sont entrain de découvrir la profondeur du problème et que l’on aura les réactions après.
          .
          * Je donne en mille pour un achat de soum’ nucléaires par l’Inde, probablement à la France, mais ce n’est pas une bonne nouvelle du tout, car ça veut dire qu’il y a une prolifération, et que le pakistan, l’arabie ou l’iran auront ces armes dans 10 ans.
          * Les US refont la carte du pacifique sans leurs alliés Européens; Ceux qui dépendent trop de l’appui US vont prendre la mesure du problème.
          .
          En un traité, on se retrouve avec un monde beaucoup plus dangereux, et l’Europe beaucoup moins défendue.

    • Captain Pif dit :

      « Se retirer du commandement intégré de l’OTAN, tout en restant dans l’OTAN » serait plus exact et moins ambigu. La France n’est jamais sortie de l’OTAN.

      • Sylvain dit :

        La France est déjà sortie de l’OTAN de 1966 à 1995. Va vérifier tes informations avant d’écrire n’importe quoi !

        • v_atekor dit :

          Du commandement intégré de l’OTAN. Pas de l’OTAN.

        • vno dit :

          On m’aurait trompé ? Mince alors. Figurez vous que j’ai travaillé dans cette période pour l’OTAN sans savoir que nous n’y étions plus … et pas pour des missions d’inauguration des chrysanthèmes en plus !

    • Jean-Christophe LE MOAL dit :

      Oui la pour la recette de la soupe à l’union avec ses croutons.

  8. Stavros dit :

    Cette propension à vouloir se mettre à la place de l’Australie pour leur dire qu’ils font mal est au mieux puérile et au pire absurde ! On se demande même si cet article est rédigé pour informer ou pour radicaliser (encore plus) les nationalistes du blog ! Il ne faut jamais oublier que même Mr Lagneau ne détient pas toute la vérité sur la question, et que tout ce qu’il écrit (et que nous lisons avec délectation pour être informé ) est basé su les informations parcellaires qu’il obtient. Et donc, je pense que les Australiens qui ne sont pas des enfants de cœur ont plus de solutions que l’on veut bien nous le faire croire ! Il y a déjà eu un précédent dans l’histoire moderne, ce sont les BPC non livrés à l’URSS ! Et donc à a part payer des indemnités de ruptures qui pourront certainement être réévalués à la baisse en fonction de la mauvaise tournure du projet, notamment les retards et l’envolée des couts, il n’y a plus grand chose à faire à part se résigner ! Bye, bye les 56 milliards !

    • Hermes dit :

      Passons outre l’annulation du contrat avec Naval Group.
      .
      La question de « comment » est des plus pertinente.
      Le manque d’industrie civil du nucléaire, le manque de spécialiste, le manque d’infrastructure, tout cela fait qu’avoir des bâtiments à propulsion nucléaire est questionnable.
      .
      Bien sûr, opérationnellement parlant, il n’y a pas photo, pour le Pacifique et sur la position de l’Australie, des SNA’s sont forcément le choix le plus adéquat dès l’instant où l’on veut pouvoir porter le coup à l’avant et ne pas être enfermé dans une position défensive avec une capacité de réaction limité.
      .
      Néanmoins, ce n’est pas sans raison si l’Australie a toujours écarté les SNA’s jusqu’à maintenant… Non seulement le coût d’acquision et de possessions des sous marins nucléaire n’a rien à voir avec le conventionnel, mais en plus, elle n’a tout simplement rien pour les acceuillir, assurer la maintenance, ni même l’expérience de formation des équipages. Ne parlons donc même pas d’en construire !!!
      Tout cela aura un poids considérable dans le budget de la défense Australienne, il devient donc tout aussi légitime de se poser de la question de savoir si cela ne risque pas d’affecter de trop les autres capacités des forces armées australienne.
      .
      Le seul moyen d’amortir tout ça, c’est de se reposer essentiellement sur les US, qui pourront fournir la chaufferie, la formation et mettre à disposition un dock pour l’entretien.
      Mais vient donc l’autre point essentiel, l’australie ne devient elle donc pas essentiellement une extension de l’USNavy avec cet accord ? La perte de souveraineté sera quasi totale…
      .
      Autre point important, c’est le symbole, MetaDéfense a souligné ce point avec raison, maintenant que les US’s vendent à une nation non nucléaire des réacteurs, qu’est ce qui empêchera la Chine/Russie d’en faire autant ?
      Voulons nous réellement voir des réacteurs nucléaire se balader dans le monde avec des compétences inadapté du pays détenteur ?
      .
      En bref, au delà de toutes questions vis à vis de Naval Group, ce contrat est extrêmement questionnable sur le plan politique et industriel.
      Et si opérationnellement un SNA est une plus value, le recrutement des personnels sera des plus ardu, il faudra certainement offrir aux atomiciens des soldes extrêmement intéressante pour que l’Australie parvienne à remplir sa flotte…

    • LOUIS XIV dit :

      Sans être notre ennemie la Russie n’est pas (encore) non plus notre alliée. Les 2 situations ne sont pas symétriques dans leur contexte.

    • radionucleide dit :

      écrire pour ne rien dire d’intelligent ….

      « pourront certainement être réévalués à la baisse en fonction de la mauvaise tournure du projet, notamment les retards et l’envolée des couts, »
      vous avez des infos? Avez vous suivi l’évolution du cahier des charges?

    • Lado dit :

      Il n’y avait pas 56 Mrds pour Naval
      Au mueux 8 ce qui était déjà impressionnant mais surtouit par sa dimension technologique surtout politique. Loockeed Martin est l’autre grand perdant pour le moment..Pour corser le projet les Australiens avaient exigé que toutes les « boites noires » soient US..la Confiance qoui

      Le reste c’est surtout des dépenses d’infrastrutures , de maintenance ect sur 30 ans;;BTP , metalliurgie australien, formation ect

    • Eric dit :

      Sauf que vous devriez lire un minimum la presse australienne, ainsi que les médias locaux spécialisés dans les problèmes de défense : les questions posées dans l’article sont exactement celles qui reviennent en boucle depuis des jours maintenant.
      Un, quel intérêt de mettre fin au contrat franco-australien si la RAN doit attendre dix années supplémentaires pour avoir enfin ses sous-marins ? Deux, comment assurer l’entretien et la disponibilité d’une flotte de SNA pendant des années alors que l’Australie n’a aucune industrie nucléaire, même pas un réacteur civil ? Trois, quelle autonomie nationale alors que la future flotte sera à cent pour cent dépendante de l’appui logistique et donc du bon vouloir des américains et des britanniques ? Quatre, quelles réactions à court et moyen terme des pays voisins (l’Indonésie par exemple) ainsi que de l’opinion publique australienne, plutôt hostile au nucléaire ? Ca, ce ne sont pas des questions puériles ni absurdes : la preuve en est que les premiers à les avoir posées sont deux ex-premiers ministres d’Australie, Kevin Rudd et Paul Keating.

      • Albatros dit :

        Bien résumé

      • Seb dit :

        On peut mettre en parallèle le coût de possession des porte-aeronefs britanniques qualifiés « d’éléphants blancs  » …
        Le problème à moyen terme risque d’être le même pour l’Australie…

    • Le sicaire dit :

      Je crois simplement que la stratégie du lobby militaro-industriel américain et de leur vassal anglais est d’annihiler toute autonomie militaire des autres pays occidentaux.

    • fab dit :

      IL ne s’agit ni de vérité absolue ni de nationalisme. Quand vous vous engagez avec un client ou un partenaire sur la base d’une sélection issue d’une consultation, il est normal de ne pas apprécier un revirement brusque, et de le faire savoir. Mr Lagneau ne fait que mettre en évidence une vérité : Les ‘raisons’ avancées par les australiens pour rompre le contrat avec les français sont fallacieuses. la preuve en est qu’il vont devoir à coup sûr composer avec des conditions de mise en oeuvre bien plus difficiles que celles qu’ils reprochaient à NG.
      Ceci n’est pas basé sur des infos parcellaires mais bien sur une constat de réalité : les Australiens n’avaient JAMAIS évoqué l’éventualité de propulsion nuc. pour leurs futurs SM, et ont donc rédigé un cahier de charges en ce sens. Le revirement ne peut pas non plus être expliqué par la pression chinoise car celle-ci était déjà bien présente en 2019, lors de la signature de l’accord militaro-industriel avec la France (soit 3 ans après l’attribution du marché et la rentrée en négos exclusives).

      Au passage, je note qu’apparemment – pour beaucoup de lecteurs d’OPEX360 – on peut justifier une rupture de contrat par la simple évolution des ses humeurs. je doute donc que nous ayons beaucoup de spécialistes du droit des marchés. Personellement, c mon quotidien (certes pas dans la vente de matos militaires).

      Pour le reste, je suis d’accord avec vous: il va y avoir compensations financières. ON va s’assoir sur les 8-10 milliards pour NG et ses partenaires (pas 56, ça c’était pour l’ensemble du projet), mais j’espère quand même 800-900 millions de dédommagements. Je ne croies pas à une évaluation à la baisse car l’envolée des coûts est due essentiellement aux demandes australiennes.
      La vrai envolée des coûts pour eux, c’est maintenant : baisse du nombre de SM, pas de souveraineté sur les bâtiments et le mode de production et de maintenance.

      • Seb dit :

        Est-ce que au moins il y aura des retours industriels pour l’Australie ?
        J’en doute fortement !

      • Vinz dit :

        8 milliards dont 60% générés sur le sol australien. Au final très peu d’emploi en France ; surtout du produit financier.
        On parle plus de 400M AU$ de dédommagement.

    • Pravda dit :

      Vous confondez un peu le cout du projet et les bénéfices qui auraient pu revenir à la France. J’utilise le conditionnel car vu l’accélération de l’augmentation des matières premières, il n’est même pas certain que nous ayons gagné de l’argent.

    • Max dit :

      Vous ne connaissez pas les régies d’info spécialisés, les agences de presse ou en tant qu’abonné vous publiez des infos thématiques se retrouvent aussi sur les autres sites ?
      Ce site web n’est pas le relais des états d’âme de Mr Panneau mais un site d’info sur le théme de la défense.

  9. Ératosthène dit :

    L’Australie a toujours été l’enfant de l’Angleterre et des États-Unis, sauf quand le premier ministre australien Gough Whitlam a choisi l’indépendance entre 1972 et 1975. Il a du ensuite en payer le prix :
    https://www.theguardian.com/commentisfree/2014/oct/23/gough-whitlam-1975-coup-ended-australian-independence

    On comprend ainsi plus facilement les attaques des médias contre le contrat français, puis la virevolte de l’Australie.

    • Sylvain dit :

      Si on suit ton raisonnement, pourquoi les Australiens ont choisi au départ l’offre française par rapport aux autres concurrents japonais, allemand ou coréens ?

  10. Marcel dit :

    Voilà qui prouve que le prétexte des délais du contrat Naval Group était bien du bullshit.

    • Hermes dit :

      Les délais étant essentiellement dû aux exigences et manquement australien (On ne construit pas une capacité de production de sous marin en partant quasiment de 0 si facilement…), ca ne pouvait que l’être…

  11. oryzons dit :

    Soyons clairs la décision australienne ne se fonde pas du tout sur des arguments rationnels techniques ou financiers.

    Elle se fonde uniquement sur « je suis petit, j’ai peur du monstrueux chinois, qui peut me protéger ?, les USA ! ».
    Tout le reste est de la littérature.

    Par contre les australiens ont juste été catastrophiques dans leur gestion de la France.
    Les US pas mieux.
    Le UK on n’avait rien à attendre d’eux avec un rôle mineur et un BoJo qui est dans son trip il faut que je vende le Brexit de manière permanente.
    Mais cela c’est plus notre problème dans nos relations bilatérales avec ces trois pays.

    Il est probable que les australiens doivent payer beaucoup plus tout en ayant beaucoup moins de retours pour leur industrie locale.
    Comme avec la Mafia, quand tu viens chercher la protection tu es accueilli chaleureusement à bras ouvert. Et de même il y a un prix à payer.

    Par contre au niveau stratégique, ils n’ont plus qu’à espérer que cela soit le bon « move » et non le mauvais :
    – est-ce que cela va inciter les chinois vers plus de coopération ou une escalade ?
    – est-ce que cela va inciter les européens (hors FR et UK) à s’aligner sur une posture plus martiale au lieu d’une posture qui recherche l’équilibre entre négociations et fermeté ?
    – est-ce que cela va souder les pays de la région (Indonésie, Malaisie…) ou est-ce que cela va les disperser ?

    Sur ces questions chacun se fera son avis, et il n’y a surement pas de réponse simple qui soit évidente pour tout le monde.

    En tous les cas quoiqu’en dise les australiens, je ne vois pas ce qu’ils auraient perdu à mettre Macron dans la boucle depuis 6 mois pour que tout le monde puisse sortir par le haut avec un accord FRAUKUS (et non FAUKUS lol).
    C’est une erreur de Biden et de Morrison. Encore une fois je ne parle pas de Johnson puisque pour lui ce n’est pas une erreur mais la poursuite de sa politique.
    Ce qui est ironique c’est que des 3 c’est le UK qui a le plus à perdre.

    • Mica X dit :

      Pas certain que le traité UE-Australie n’avance à la vitesse grand V du coup.
      Il ne faudrait mélanger les deux problèmes mais…

      • fabrice dit :

        Tout à fait, pourquoi vouloir acheter des matières premières (charbon, métaux, laine…) moins chers ? Lorsqu’on achète européen, le prix ne compte pas, on peut se permettre d’acheter plus cher nos matières premières que les concurrents.

        • Mica X dit :

          On ne les achètera pas plus cher puis que les chinois s’en détourneront..il va y avoir des soldes

    • guibson dit :

      + 1000 avec vos propos et votre analyse. Merci !

    • steph dit :

      Exact ! les Aussies ont acheté un parapluie Américain.
      L’objectif final étant de contrecarré la Chine efficacement et franchement pour ça on est un peu court.
      Alors oui la méthode est discutable, mais c’est de la réalpolitique.
      Il faut se rendre à l’évidence nous ne pouvons plus jouer dans la cour des grands, nous sommes une puissance secondaire et il faudrait que nos z’élites s’en rendes compte, mieux vaut être grand chez les petits que petit chez les grands

      • Seb dit :

        Un peu comme on achète la bombe B61 de l’OTAN, ça ne sert à rien c’est totalement obsolète mais ça rassure…

    • Lothringer dit :

      « En tous les cas quoiqu’en dise les australiens, je ne vois pas ce qu’ils auraient perdu à mettre Macron dans la boucle depuis 6 mois pour que tout le monde puisse sortir par le haut avec un accord FRAUKUS … »

      Le silence pratiqué pendant plusieurs mois par les anglophones me semble finalement très éloquent.
      Le trio anglophone, en excluant la France au lieu de l’inclure dans un plan B, considère que la France n’a aucune valeur dans cette région.
      Or la France (pour l’instant) dispose dans cette région d’une colossale zone maritime (N-C , Wallis&Futuna , Polynésie).

      La conclusion géostratégique à en tirer est simple :
      si on se projette dans l’avenir, l’objectif du trio anglophone est de manipuler les opinions publiques de ces 3 territoires pour qu’ils accèdent à l’indépendance. Ce trio anglophone s’est fixé pour objectif de nous ERADIQUER de cette zone.

      Pourquoi perdrait-on du temps à traiter avec quelqu’un qui demain n’existera plus ?

      D’un point de vue géopolitique, les silences sont parfois plus éloquents que les discours.

  12. Kobalt dit :

    Pour le coup avec cette décision, la marine australienne va réellement toucher le fond. Une petite pensée pour le contribuable australien et pour leur sous-mariniers futur chair à canon de l’ US Navy. On tous compris que l’intérêt de ces sous-marins, c’est l’allonge qui leur permettra d’aller se faire défoncer en mer de Chine sous les hourras des marins américains reconnaissants. Sans oublié qu’avec cette alliance le « Le Mordor » regarde vers l’Australie. Beau champ de bataille ( un continent sous peuplé), un peu loin de tout où il va être chouette de s’affronter en testant les dernières armes disponibles. Éh les Aussies ! Mad Max bientôt une réalité ?

    • Hermes dit :

      Au delà de l’allonge d’un SNA, ils ont également un temps de réaction bien inférieur à celui d’un sous marin conventionnel.
      .
      Dans le cas Australien, disposer de SNA en force sous marine défensive est tout à fait logique.
      Ce qui ne l’est pas, c’est tout le reste…

    • Gaulois78 dit :

      Probable bataille des cinq armées en vue…Chine, US, UK, Aussies, manque le 5 ème larron…Canadiens, Allemand , Polonais, Italiens j’en doute, ces pays n’ont aucune consistance militaire..Espérons que Macron ne nous entraîne pas dans un désastre au profit des Ricains, qu’il sorte du commandement de l’Otan dans les jours qui viennent serait un début de reprise de souveraineté…Mais bon, il excelle que dans la repentance, le lyrisme, le mépris pour son pays …Le wokisme lui va si bien, je pleure en ouvrant le livre de l’histoire de ma France

    • Vinz dit :

      Le Shortfin était donné pour 80j d’autonomie et une allonge de 18000 mn (source navalnews). Merlbourne-Shangaï c’est 8000 kms à vol d’oiseau.

      • Asvard dit :

        L’avantage du nuc c’est qu’il peut rejoindre une lointaine position à fond les barres d’uranium alors que diésel carbu double corps Solex il va pas tenir à fond longtemps en apnée.

    • Sylvain dit :

      Les Australiens ont choisi leur camp de la pire des façon. Ils ont décidé de devenir totalement dépendant du matériel US inopérant et prohibitif. Je serais bien heureux de connaître le montant de la facture finale que les Américains vont leur présenter. Ce sera aux Australiens d’assumer les conséquences. En général, une alliance avec les USA n’est pas de tout repos et sur les derniers exemples, cela ne les a pas soucier de ne pas avertir leur alliés sur le changement radicale de politique

  13. Yannus dit :

    Je pense qu’on peut leur louer un de nos SNA ( le Saphir) mais à un prix prohibitif.

    • Nenel dit :

      @Yannus
      Elle est bonne celle-là, surtout que le Saphir est coupé en 2 pour sauver le Perle.

      • Yannus dit :

        Bonjour,
        Je pensais au Rubis en fait.

      • vno dit :

        Les deux morceaux des deux SNA ont été resoudés. disposer d’une épave de SNA leur fera toucher du doigt certaines contraintes incontournables du nucléaire. C’est moins dangereux avec un réacteur vide qu’un Astute en panne avec réacteur plein.

  14. Green dit :

    Un peu hors sujet, mais pas tout à fait:

    Avant le « AUKUS » (Australia UK, US), il y avait le concept CANZUK (Canada, Australia, New zealand, UK) qui circulait.
    Las, le premier signifie, déjà(!) , la fin du second.
    En effet, le Royaume-Uni se rêvait en centre d’un nouvel empire thalassocratique, soit l’empire britannique reconstitué et égal aux grands de ce monde, USA, Chine, UE, Russie, Inde.

    Seulement les USA ne sont pas d’accord et on déja tué dans l’oeuf le projet, quelle efficacité! Le rêve d’une « Global Britain », n’aura pas duré longtemps. Maintenant c’est plutôt « Local Britan », l’agence régionale de l’oncle Sam.

    Le but du Brexit c’était bien de retrouver de la souveraineté , non? Le Royaume-Uni actuel est il plus souverain que celui membre de l’UE? J’ai bien envie de répondre que non. Avec le brexit, il est passé d’une souveraineté partagée et négociée avec ses partenaires au sens le plus large (Usa, Europe et les autres), a une relation déséquilibrée et exclusive avec son parrain américain, en perdant ses leviers en Europe.

    Curieux comme la souveraineté , sorte de martingale des populistes, s’avère bien plus dure a obtenir qu’avec des proclamations et des foucades. O cruelle réalité!

    • oryzons dit :

      Le but du Brexit était :
      – profiter d’un accès au marché unique européen tout en le siphonnant grâce à des normes fiscales, environnementales, datas et industrielles bien plus accommodantes. Bref en gros faire de la concurrence déloyale que les européens n’auraient pas su empêcher, la preuve ils avaient bien laissé les chinois en faire sur l’industrie et les US le faire sur le numérique
      – profiter d’un accès au marché US en suçant Trump bien comme il faut.

      En jouant sur la faiblesse et division côté UE, et le mégalo idiot côté US le UK a vu l’opportunité d’avoir un accès privilégié aux deux plus gros marchés du monde (UE et US).
      Ensuite grâce au boost que cela aurait représenté pour le UK, ils se seraient également positionné comme porte d’entrée privilégiée de ces deux marchés pour les pays asiatiques. Triple Jackpot.

      Voilà, c’est, enfin c’était, ça le Brexit dans la tête de Boris Johnson et de l’establishment UK.

      Sauf que Macron et Merkel, qui ont certainement leurs défauts mais qui ne sont pas débiles, ont fermé la porte de l’UE au UK.
      Que Trump a continué d’appâter le pauvre Boris avec « un accord de libre échange extrêmement avantageux » dont il n’a jamais démarré ne serait-ce que les prémices de négos. Et Biden ? Bah non plus. Trump et Biden aurait accepté une négos (à leur avantage s’entend) si le UK était une porte d’entrée à l’UE. A partir du moment où ce n’est plus le cas, quel intérêt pour les US ?

      Méchant Macron ! Il ne s’est pas laissé faire, tout ça c’est sa faute ! Méchant Macron !

      Donc désormais le Brexit c’est quoi ? C’est un accès coupé ou rendu difficile au Marché Unique et quasi rien en échange.
      Des petites victoires diplomatiques ici et là, sur Astra Zeneca, sur l’AUKUS. C’est tout ce qu’il reste. Des coups.
      Ce n’est pas viable à long terme.

      Dernier espoir : se servir de l’Irlande du Nord comme accès « pirate » à l’UE. Du coup il faut « absolument » renégocier le Protocole Irlandais signé il y a an pour supprimer les contrôles.
      Quel stratège ce BoJo !

      Il remporte sa petite victoire de prestige, on verra ce que cela rapporte réellement au UK sur le long terme.
      L’alternative c’était de faire les prochaines générations de SNA et SNLE avec les français, et de retrouver pour eux une véritable souveraineté en terme de missile balistiques et de chaudières nuke. Je pense que tout cela est désormais rendu caduc.

      • Green dit :

        Oui, vous avez bien résumé le wishful thinking de la Global Britain qui devait gagner sur tous les tableaux.

        Entretemps Hong Kong est tombée sous la coupe chinoise et les USA embarquent le Royaume-Uni dans leur alliance anti-chinoise. Autant pour faire de Londres le centre mondial de la finance!

        Après coup, il apparait que le brexit était surtout un exutoire xénophobe pour les anglais!

        Tout le reste a été brodé par dessus pour lui donner un semblant de cohérence géopolitique a posteriori, qui ne s’est pas concrétisée aujourd’hui.

      • Asvard dit :

        Pour le protocole Irlandais Nancy Pélosie vient de dire que si le GFA était remis en question, Boris pourrait courir pour avoir un traité avec les US. Donc il est à la merci de l’UE car son chantage de ne pas respecter le protocole ne va pas dans le bon sens.

      • LEONARD dit :

        @oryzons,
        Rajoutez à celà que les relations éco UK-Chine vont connaître un substantiel refroidissement….

      • Reality Checks dit :

        Concernant le Brexit: il ne faut pas sous estimer le rôle joué par la City of London et son establishment dans la genèse de cette affaire.

        La place financière de Londres voyait d’un très mauvais oeil la poursuite de l’aventure européenne, qui la menaçait de nivellement par le bas via les régulations de la commission, ce qui était à proprement parler un blasphème et un risque existentiel.

        Aujourd’hui on parle beaucoup de la perte de quelques points de parts de marchés par la place financiere londonienne.

        Mais à l’époque ou le Brexit faisait débat, les élites traditionnelles de la City militaient aussi pour le maintien de l’originalité de ce qui a fait leur succès planétaire.
        C’est leurs intérêts vitaux qui étaient en jeu à long terme.

        https://blogs.lse.ac.uk/brexit/2017/09/08/brexit-is-a-win-win-opportunity-for-the-city-of-london/

    • Reality Checks dit :

      Au Canada, Trudeau est en pleine campagne électorale et ses concurrents lui reprochent le fait que leur pays ne soit pas dans l’alliance.
      Il n’y a qu’un pas pour en conclure qu’en cas de changement de majorité, le Canada sera candidat pour rejoindre AUKUS.
      Avec la NZ il y a le point d’achoppement du nucléaire, mais les mentalités peuvent évoluer.

      • Green dit :

        La Canada est déjà plus ou moins un satellite américain, je ne pense pas qu’il puisse refuser quoi que ce soit.

        La nouvelle Zélande est loin de tout mais si les choses tournent mal elle suivra quoi qu’il arrive.

        L’OPA américaine sur feu le CANZUK est donc en passe de réussir.
        Nous vivons un tournant majeur, le monde anglo-saxon est de nouveau un empire.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Il n’y a qu’un pas pour en conclure qu’en cas de changement de majorité, le Canada sera candidat pour rejoindre AUKUS.
        Avec la NZ il y a le point d’achoppement du nucléaire, mais les mentalités peuvent évoluer ]

        Souvent on se pose la question de savoir ce qu’ est un « E »xpert , un type capable d’avoir une idée , une vision qui un jour peut se concrétiser de manière totale ou partielle ! Je propose  » ça  » : La Marine Impériale du Commonwealth . D’ici à ce qu’ EIIR vive assez longtemps pour assister à une revue navale de cette structure …

        « Bringing the navies of Canada, Australia, New Zealand, and the United Kingdom together under common command would make for a formidable naval force. »

        https://www.usni.org/magazines/proceedings/2017/january/all-queens-ships

    • PK dit :

      LOL. Le RU n’a jamais été indépendant : ils ont toujours été soumis aux États-Unis. Donc, pour résumer, RIEN n’a changé.

      Votre couplet sur la souveraineté est donc totalement à côté de la plaque. Le RU était déjà un OVNI dans l’UE : ils n’acceptaient que les règles qui les arrangeaient.

      • Green dit :

        C’est comment l’expression déja?
        Ha oui
        On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.

        Chacune de vos interventions ici est une tentative de ne rien apprendre, de ne rien comprendre. L’étanchéité!
        Et bonne continuation!

        • Czar dit :

          parce que t’as ‘compris’ quoi, toi exactement, tête de noeud ?

          la france dans l’UE n’est même pas en situatiion de décréter libremebnt d’un changement de son taux de TVA sur les pizzas alors te foutre d ela gueule des rosbifs et leur leur ‘souveraineté limitée’ c’est du troll bas de gamme ou de la connerie calibre standard (norme UE 546-6)

    • Sylvain dit :

      J’espère que le décisions démagogiques de Boris Johnson sur le Brexit et sur le potentiel économique avec les USA, vont lui faire mordre la poussière !

  15. Yannus dit :

    Mieux que louer un Soum on peut le vendre le Saphir au prix d’un barracuda.

  16. philbeau dit :

    Toute cette affaire , de manière différente , mais quasi-identique sur le fond , fait penser à l’arrivée inattendue du F35 en Suisse . Une affaire purement politique , impliquant un bénéfice final pour le complexe militaro-industriel US . Les australiens , farouchement anti-nucléaires , n’ont jamais imaginé jusqu’à il y a peu , intégrer de tels bâtiments dans leur arsenal . Puis vient aux affaires Ol’Joe et la clique démocrate , toujours plus va-t-en guerre contrairement à ce que pensent les esprits cintrés des commentateurs politiques de nos médias nationaux frappés de dégénérescence bisounoursienne , et subitement le paysage change . Certes la Chine prend du poids dans le Pacifique , mais l’Australie a-t-elle vocation à aller mettre un ou deux sub nucléaires à l’embouchure du Yang Tsé ? Comme la Suisse a-t-elle besoin d’un avion d’attaque « furtif » pour défendre son petit pré carré que personne n’attaquera jamais ? Par contre , l’Empire américain vient de signer son retour en fanfare comme le maître des vassaux occidentaux soumis depuis Yalta , et comme toujours par le biais d’une politique orientée vers un prochain conflit d’ampleur, dans lequel ces supplétifs sont priés de servir aux ordres et sans contestation . Il est vrai qu’avec des bouffons comme les australiens ou les anglais , aux réactions pavloviennes dès que stimulés par le grand frère américain, il joue sur du velours sa partition unilatérale . On va rire quand même aux dépends de ces pauvres australiens , qui n’arrivaient déjà pas à trouver des candidats pour embarquer sur le quatre ou cinq sous-marins Collins qui pouvaient naviguer …Quant à utiliser un sub anglais, qu’ils se renseignent auprès de leurs collègues canadiens , qui se sont farcis des sous-marins d’attaque que leur avaient fourgués les anglais, les fameux Upholder qui étaient des épaves hors d’état de naviguer …

    • oryzons dit :

      Je ne suis pas sûr que les autres européens ainsi que les autres asiatiques soient si emballés que ça par la stratégie US.

      Si on se pause deux minutes et qu’on est lucide la Chine va devenir la première puissance économique du monde. De loin.
      Et donc la première puissance militaire du monde. De loin.

      C’est inexorable. 1,5 milliards d’habitants vs 350 millions.
      La messe est dite. Les américains ont scellés cela en investissant des milliers de milliards de dollars en Chine. En finançant des filières industrielles entières. Des transferts de savoirs faire.
      Apple a crée Huawei.
      Trump que bcp ridiculisent a compris cette erreur monumentale et a tout de suite fait machine arrière en cherchant à découpler les économies occidentales de celle de la Chine. Trop tard.
      La montée de la Chine ne peut plus qu’être ralentie et non arrêtée.

      Les US vont perdre leur statut de n°1.
      Qu’est ce qu’on s’en fout ? C’est pas notre problème. Laissons les patauger dans un combat d’arrière garde perdu d’avance.
      Et si le UK et l’Australie veulent en faire partie grand bien leur fasse.
      Pour nous c’est une opportunité fantastique : en jouant finement sur la compèt Chine-US nous allons pouvoir récupérer une partie de notre industrie ainsi que faire émerger une économie numérique alternative aux GAFAM.

      Quant à déclencher une guerre mondiale pour Taïwan (qui fait officiellement partie de la Chine) ou quelques îlots disputés par toutes les nations tellement démocratiques d’Asie du Sud Est…Soyons sérieux.

      Si cela devait arriver faisons comme les américains pendant la première guerre mondiale.
      On les laisse s’autodétruire et on arrive à la fin pour emporter le morceau et faire les beaux.

      Et profondément c’est pour cela que Biden a voulu nous « punir ». Macron au lieu de se faire l’avocat d’une Europe unie qui part en guerre derrière le grand leader US, parle de souveraineté européenne pour ne pas subir le « choisissez votre camp ».

      Je suis à peu près certain que l’UE et la Chine signeront l’accord de partenariat prévu qui a été mis de côté sous pression US. Une version révisée. En étant fin négociateur, seule chose dont on est sûr que la Commission sait faire, on peut même obtenir encore plus de choses des Chinois.
      A suivre.

      • Mica X dit :

        Les européens ne sont en effet pas emballés par l’idée d’aller se faire botter les fesses en mer de Chine, pas qu’ils soient fans des chinois pour autant mais ils tiennent à leur sécurité, leur confort et à leur job.

        En fait les européens de la rue commencent à faire de plus en plus le parallèle entre les impérialismes US et Chinois, et cela depuis la guerre du golf et toutes les m qui s’en sont suivies jusqu’à l Afghanistan récemment, les histoires d’espionnage, les pressions sur les marchés commerciaux, la loi d’extraterritorialité etc…

        Même l Allemagne évolue, et ce n’est pas la danse du ventre de certains politique allemands devant Biden qui fait illusion. De plus en plus d’allemands prennent leurs distances et ce point a très régulièrement été abordé par les 3 grand partis, et oui, même au sein de la CDU…Inimaginable il y a 20 ans.

        Idem dans les autres pays, au moins à l Ouest.

        Je pense que Jo est trop sûr de lui, il méprise trop les européens comme tous ces prédécesseurs pour pouvoir changer de logiciel.

        Le simple fait que la présidente allemande de la commission de l’UE évoque le sujet en prenant le parti de la F est une grande nouveauté.

        Le monde évolue, il évoluera encore mais jusqu’où ?

        NB Qui c’est qui vient de réouvrir ses frontières aux européens vaccinés il y a qq heures

        • E-Faystos dit :

          En termes de geste, ça fait quand même un peu crotte de nez: le mec s’invite dans la politique nationale et Européenne et pour arranger le coup, il offre aux victimes de pouvoir faire du tourisme dans son pays en lambeaux…
          Son altesse est trop généreuse!

      • Carin dit :

        @oryzons
        Je ne suis pas aussi sûr que vous pour ce traité chine/Europe…
        Nos gouvernants savent pertinemment que si conflit il y a, la chine sera sous embargo… que rien n’en sortira ni n’entrera… que nos amis américains ont déjà commencés à rapatrier toutes les industries garantissant leur autonomie, ce qui n’est toujours pas le cas de l’Europe! Donc en cas de conflit avec la chine (ce qui semble être une certitude), c’est nous européens qui essuieront les plâtres… et il ne faudra pas compter sur les states pour nous acheter ce que la chine ne pourra plus nous prendre… bien au contraire, nos amis américains prendront un malin plaisir à nous laisser tomber, pour mieux ramasser les morceaux à leur convenance.

        • Mica X dit :

          De nombreux pays ont déjà ou ont commencé à rapatrier toute ou partie de leur production en Chine, question de qualité et de contrefaçon.

      • La chine va devenir un colosse au pied d’argile tel l’occident avec une population vieillissante . La main d’oeuvre va baisser de 220 millions d’ici 2050, et sa population de 2 à 300 milions d’ici 2070. Avec la politique de l’enfant unique, les chinois ne veulent plus se remettre à pondre malgré les incitations du PCC inquiet de sa natalité.

      • LEONARD dit :

        @Oryzons
        Dans la confrontation qui débute entre les U.S et la Chine, si les chinois ont le nombre, les U.S ont la puissance de frappe. Regardez Huaweï. Il y a 3 ans, c’était le futur N°1 de l’électronique mondiale. Un boycott occidental de sa 5G et un embargo sur les chipsets occidento-taïwanais plus tard, le patron en est à tenter de rassurer ses personnels et investisseurs.
        https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-09-15/founder-says-huawei-more-united-than-ever-after-u-s-blacklist
        En ce qui concerne le commerce européen avec la Chine, les pressions U.S vont là aussi bientôt faire effet.
        Dernier point, Evergrande est symptomatique des fragilités du « capitalisme » chinois. Attendons de voir comment la régulation va se faire, pour éviter l’effet domino.

  17. Le Breton dit :

    Ce genre de contrat ne doit-il pas être approuvé par leur parlement ?

  18. Félix GARCIA dit :

    Excellente analyse de François ASSELINEAU sur la question :
    Alliance AUKUS, sous-marins australiens : que doit faire la France ?
    https://www.youtube.com/watch?v=-81H8n4g96o

    Gérard Araud – L’Amérique nous a lâchés, revenons aux sources du gaullisme
    CHRONIQUE. Le retrait afghan et l’affaire des sous-marins australiens prouvent que Joe Biden méprise la France. Il est temps d’en tirer des conclusions.
    https://www.lepoint.fr/monde/gerard-araud-l-amerique-nous-a-laches-revenons-aux-sources-du-gaullisme-18-09-2021-2443673_24.php
    Si quelqu’un a lu cet article, peut-il me le résumer ?

    Dans l’immédiat, j’imagine que le premier effet, c’est de faire de l’Australie « la plus grande base militaire de l’Empire en dehors de son coeur ».
    Maintenant, si le « QUAD+ bouge », la signification est claire.
    OTAN + « OTAN d’Abraham » + « AUKUS » + « QUAD + » + « Five Eyes + »… « L’Empire » n’est pas mort …
    « Surprise Cindy ! »

    • Vinz dit :

      Pinaise, la toute première contribution du Félix qui n’est pas hors-sujet !
      \o/

      • Félix GARCIA dit :

        Il y en a même un deuxième plus bas.
        o/

      • LEONARD dit :

        @Vinz,
        Oui, enfin, Asselineau, c’est un peu le Francis Lalanne de la politique….

        • Félix GARCIA dit :

          « Oui, enfin, Asselineau, c’est un peu le Francis Lalanne de la politique…. »
          Tant qu’il fait de la politique, il ne fait pas son coeur de métier et c’est tant mieux ?
          (C’est mon côté « Cétautomatix » [« Pose ce marteau ! »]) ^^

  19. sylvain dit :

    Attention, c’est parti pour les posts… record à battre 505 (comme quoi le F35 n’est qu’un petit joueur 🙂

  20. philbeau dit :

    Sur cette affaire extravagante , pour ceux qui n’en n’auraient pas connaissance , une analyse équilibrée :
    https://www.latribune.fr/opinions/la-france-doit-investir-en-inde-pacifique-si-elle-ne-veut-pas-sortir-de-l-histoire-892651.html

  21. phipat dit :

    Ils vont se b….r en beauté

  22. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ L’Australie pourrait louer un sous-marin nucléaire d’attaque auprès de la Grande-Bretagne ]

    Il me semble que je l’ai envoyé plusieurs fois au cours de certaines discussions ! ;0)
     » Bringing the navies of Canada, Australia, New Zealand, and the United Kingdom together under common command would make for a formidable naval force.  »
    https://www.usni.org/magazines/proceedings/2017/january/all-queens-ships

    Pour la formation des personnels et des équipages ,  » Partout ou il y a une volonté , il y a un chemin « ©™
    Beaucoup de ceux qui plébiscitaient – y compris sur ce forum – l’accord avec DCN… Naval Group™ parlaient de l’Australie comme de l’  » Athènes de l’Océanie  » avant de la « considérer  » comme une nation d’arrières petits fils de pu*** et de bagnards par ce que ses chefs politiques ont eu l’outrecuidance de vouloir définir de manière indépendante leurs besoins de sécurité et leurs alliances .
    La désindustrialisation en Australie est une réalité et le basculement vers une économie  » Kangourous – sushis de crocodile – charbon  » un fait .
    Mais justement peut-être que cette décision courageuse va inverser la tendance ? La réindustrialisation il y en a qui en parlent mais il y en a d’autres qui la mettront en oeuvre ….

    • Vinz dit :

      L’US Navy toute seule est déjà une « formidable naval force ». Tout le reste c’est du faire-valoir, au mieux du toujours-bon-à-prendre . Un peu comme les nains dans une cours royale.

      • Carin dit :

        @Vinz
        Les forces de l’US navy sont disséminées à travers le monde, et ne peuvent se réunir face à la chine….
        Donc maîtriser les marines des 5 eyes, c’est présenter à la chine une force extrêmement crédible, tout en ne quittant pas les autres cites de presence.
        Les américains ont pris le contrôle de la marine anglaise, elle s’attelle à prendre celui de l’australienne, elle contrôle déjà celle du Canada,( la surveillance des russes est sous contrôle américain), et commence à équiper en F35 celle du Japon.
        Les states ne compte pas envahir la chine, juste l’empêcher de sortir de sa petite mare, en détruisant ses marines de guerre, et marchande, sans toucher une seule ville. Les américains pensent sûrement qu’en faisant retourner la chine du côté des crève la faim, le peuple s’occupera des dirigeant du PCC, et à terme se tournera vers le « libérateur » américain.

  23. hadrien dit :

    on peut se demander si on ne devrait pas nous même produire des sous marin SNA par exemple à la chaine et miser sur le fait de les vendre sur étagère en dispo en concession, je suis sur que cela attiserait les convoitises… et je suis sure que nos petits soit disant alliés en seraient ravis aussi Inde, Pakistan, riche pays du MO même Turquie, pourquoi pas, les EU et le RU ont ouvert la boite de Pandore alors allons y gaiement

  24. JM24 dit :

    La France peu leur faire du Sous Marin ESPADON qui est à St Nazaire. pour attendre 20 ans.

  25. Elwin dit :

    Bonne chance, on ira pas pleurer pour eux.

  26. JM24 dit :

    Le prochain coup US, le Frégate pour la Grèce, Adieu les FDI. Pui l’Allemagne pour des F35

  27. Paul Bismuth dit :

    Question à 2 dollars australiens: la vente d’Alstom à l’américain GE en 2014 a-t-elle empêché de proposer des sous marins à propulsion nucléaire à l’Australie et de faire une contre-proposition soumise à autorisation US?
    On « félicite » l’artiste qui a donné le feu vert à cette vente.

    • born-87 dit :

      Ce n’est pas Alstom qui fabrique les turbines des sous-marins nucléaires…. C’est Thermodyn au Creusot….

    • Ératosthène dit :

      @Paul : Les Étasuniens ont « autorisés » la vente des sous-marins français à l’Australie parce qu’Obama est un mou.
      Ils ont continué à autoriser la vente parce que Trump s’occupait plus des États-Unis que des parts de marché de l’armement.
      C’était la France qui s’infiltrait en milieu hostile, et glissant donc.
      Enfin, les gens ayant poussé Biden au pouvoir sont revenus à une politique traditionnelle et ont agi.

      • Reality Checks dit :

        Pour info les négociations parallèles de l »Australie avec les USA et la GB datent de Trump. Si Trump avait été réélu, peut être que le projet aurait abouti plus vite.
        Quand les équipes changent à la maison blanche, il y a toujours un temps de flottement.

    • Frédéric dit :

      Non. Rien à voir. A part pour le Canada dans les années 80, il n’y a jamais eu de proposition de vente d’un bateau a propulsion nucléaire.
      Il y a eu la location par deux fois d’un SNA russe par l’Inde, c’est tout en ce domaine. Questionn de prolifération.

    • Lado dit :

      Aucun rapport (Stop aux conneries « orientées » des Réseaux Sociaux ect)

      Alstom n’est pas, n’était pas,impliquée dans les soum Français ou alors à la marge
      C’est une grosse PME , filiale de GE ,Thermodyne du Creusot qui fabrique toujours les turbines « basse pression » (30 /40 bars) , ce qui n’a rien de tres stratégique (10 + fournisseurs au moins)
      Ce sont les turbines à Gas , pour la prod électrique,qui ont été vendues (tres bien ,en haut de cycle à GE ,qui désormais accumule les pertes ..mauis cela reviendra..) Depuis Alstom s’est recentré sur le rail /metro tram qui marche très bien car le monde est de plus en plus urbain. Il a racheté le canadien Bombardier et est le N1 mondial (derrière l’entreprise chinoise) bien devant son rival de toujours Siemens .Il vient de remporter hier le Metro de Sydney..!

    • Optimist dit :

      La vente de l’activité « Turbines » de Alstom à GE, fortement déficitaire et à l’avenir incertain (surtout avec nos syndicats qui rendent difficile toute souplesse industrielle) a permis de financer le rachat des activités « Rail » de Bombardier et de faire de Alstom le deuxième groupe ferroviaire mondial derrière les Chinois et devant les Allemands.
      Elles devraient prochainement revenir dans le giron Français, mais EDF n’est pas super motivée car d’une part elle croule sous ses couts (un mammouth bien franco-français) et d’autre part, elle a du mal à se financer parceque le français il aime pas payer le prix pour les choses qu’il consomme…
      L’économie est un sujet difficile, surtout à l’heure de l’apéro, n’est-ce pas Paul?

  28. LOUI XIV dit :

    Cette histoire est finalement réconfortante à plus d’une titre et pour plus d’un pays : le club des martyrs de la brutalité américaine et ensuite (ce sont les mêmes) des victimes de sa technologie approximative compte un membre supplémentaire : l’Australie.

    – Elle ne disposera que dans 20 ans (au mieux) de son 1er sous-marin nuc. Il appartiendra à une classe obsolète et si la situation se dégrade vraiment avec la Chine, les divisions blindée d’Oncle Xi auront déjà envahi Canberra et Sidney.

    – L’industrie et la techno américaines, c’est du vent : les capacités industrielles des EU ont été sérieusement entamées par 40 ans de dérégulation et d’activisme libre-échangiste et sa supériorité technologique auto-revendiquée tient plus du jeu vidéo (Iphone) que de la vraie techno : les américains semblent parvenus à une butée technologique qu’ils peinent à dépasser (désastre F35, incapacité à concevoir et produire des armes hypersoniques), ne savent plus mener des projets industriels à forte valeur ajoutée, ni à les concrétiser en produits utilisables (F35, 737 MAXX).

    – L’armée américaine n’a jamais gagné une seule bataille, sauf à Hollywood (qui est aussi le seul endroit du monde où l’on voit des F35 voler correctement) et contre les indiens et à 10 contre 1 en alignant des fusils à répétition et des mitrailleuses contre des arcs à flèches et des tomahawks.

    Bref, l’Australie n’est pas encore au courant : elle vient de grossir les rangs des membres du club des victimes de la brutalité et de l’approximation technologique américaines. L’Helvète peut être satisfait, il existe plus con que lui : le kangourou.

    • Mica X dit :

      D’un autre coté, la France de Louis croix bâton V, à la fin de son règne….
      Les USA savent résilier et rebondir, nous on verra…
      Bon, l impérialisme & le pillage de cerveaux aident tout de même

    • NRJ dit :

      @Louis
      « L’armée américaine n’a jamais gagné une seule bataille, sauf à Hollywood ». La seconde guerre mondiale elle n’a jamais eu lieu n’est ce pas ? Pas plus que la guerre froide… Consternant. Je sais que tout le monde n’est pas expert en histoire, mais là on tombe dans les tréfonds.

      « L’Helvète peut être satisfait, il existe plus con que lui : le kangourou ». Pourquoi les Suisses auraient ils faits un mauvais choix selon vous ? Auriez vous dit que leur décision était politique s’ils avaient choisi le Rafale ?

      • Tempo dit :

        @NRJ
        Désolé mon commentaire ne vous est pas adressé, erreur d’aiguillage, il répond au commentaire de @Max de 17:36
        qui comprendra

        Par contre ce qui suit est une réponse qui vous est adressée. Elle concerne un contrat avec ka Suisse dont on parle très peu en conclusion d’une compétition où s’affrontaient le missile Patriot Pac3 et le SAMP/T.
        Autant on peut discuter des mérites comparés du F/35 et du Rafale, les besoins opérationnels pouvant avoir évoluer d’après une très récente modification du cahier des charges, autant l’analyse comparative sur la performance et l’offre financière établie depuis un certain militait largement en faveur du SAMP/T par rapport à un missile en fin de cycle que les US prévoient non de le faire évoluer mais de le remplacer à moyen terme.
        Et là les conditions opérationnelles sont strictement identiques et n’ont jamais varié.
        On peut donc légitimement subodorer que la décision était purement politique.

    • Patatra dit :

      Sauf que la Suisse a une boucle de rattrapage en démocratie directe pour dégager le F35… (les signatures pour Stop F35 sont déjà réunies). Cela fera juste reperdre un vente de plus pour le rafale… ce qui était l’objectif, non ?

      La Suisse a beaucoup à perdre et je pense que Uncle Jo avait bien des arguments pour faire plier le gouvernement fédéral tout en sachant qu’il y aurait un vote contre le F35.

      L’objectif avant de préserver une vente américaine, était donc de tuer une vente européenne (voir française), ce qui permet d’affaiblir sa BITD et de tuer dans l’œuf tout embryon de synergie territoriale en essayant de vassaliser une nouvelle nation.

      • Vafancoulli dit :

        @patatra
        Pouuuuuah, mais qu’est ce que vous êtes arrogant et imbus de vous mêmes, même assis sur un sommet de fumier vous trouveriez encore le moyen de vos jeter des fleurs ! Partout on vous jette en y mettant de moins en moins les formes ( Mali, USA (F-35), Australie, Suisse, Belgique et surtout l’Allemagne …) et cela n’interpelle toujours pas des gens comme vous ! Plus dur sera la chute qui est encore à venir petit coq emplumé !

  29. aramis dit :

    Eh bien mais quel bor…l madame Adèle….
    Il ne faut pas trop en vouloir aux australiens. Il découvrent à leurs dépens – comme nous l’avons fait, nous, lors de l’affaire suisse – ce que coute, soit d’être un protectorat US, soit de s’être mis dans une position telle que l’on donne prise au chantage.
    Ce qui fut le cas du gouvernement suisse.
    Les américains auront leur base navale en Australie et les australiens leurs yeux pour pleurer. Mais même leurs larmes ne seront pas gratuites. Il faudra pleurer ET payer.
    Pour la France sa crédibilité dans toute la région sera nulle tant qu’une escadre (complète) ne mouillera pas, soit en Nlle Calédonie soit en Polynésie. Et c’est mal parti.

  30. lym dit :

    On se demandait ce que BoJo le clown faisait dans le deal, sauf le rôle de faux nez (et cul) qui lui va si bien. D’ailleurs notre ambassadeur UK a pu rester sur place et c’est bien le seul de nos représentants dans cette triade bombant le torse face à la Chine, montrant indirectement ou l’on plaçait l’Angleterre dans cette affaire: A tords? Il rendrait en fait l’affaire possible en louant un rafiot tout en lançant le remplaçant des Astute qui serait partagé avec les kangourous, si toutefois les chinois attendent 20 ans pour vraiment chercher des noises.
    Mais les USA alors? Uniquement fournisseurs de l’armement sous double-clef non encore annoncé?

    • Auguste dit :

      « Notre amour de la France est indéracinable » a dit notre ami Bojo.Preuve en est qu’il a mis une belle carotte à la France,mais a laissé dépasser le feuillage,pour qu’elle puisse continuer à faire le coq.
      On attend maintenant le cadeau fait aux Allemands,pour bons et loyaux services rendus dans cette affaire.

    • Reality Checks dit :

      Quand les australiens ont décidé de voir ailleurs, ils ont d’abord approchés les Brits, qui ont ensuite impliqué les américains.

    • Patatra dit :

      Le fait de ne pas rappeler l’amabssadeur de Londres a aussi une autre lecture…
      Celui de rabaisser l’angleterre….
      Celui de d’Australie > Parceque contractant
      Celui des US > On sait qui a fomenté ce bordel
      Pas de l’Angleterre > On a déjà rapellé celui des 50 premiers états alors on économise un billet d’avion pour celui du 51 😉

  31. Félix GARCIA dit :

    Crise des sous-marins : Entretien de Jean-Pierre Thébault, ambassadeur de France en Australie avec SBS
    https://theatrum-belli.com/crise-des-sous-marins-entretien-de-jean-pierre-thebault-ambassadeur-de-france-en-australie-avec-sbs/

    AUKUS et fin du «contrat du siècle» : le décryptage avec Charles-Henri Gallois et François Chauvancy
    https://www.youtube.com/watch?v=sV3CxerWuE8

  32. Matt dit :

    Plus le temps passe plus je me dis que la pilule doit aussi être amère à avaler pour l’Australie…

  33. blavan dit :

    A quoi peut leur servir un sous marin nucléaire d’attaque, puisqu’il ne veulent pas l’équiper d’un missile nucléaire. La dissuasion est nucléaire, pas classique aujourd’hui. Qui pourrait en vouloir à l’Australie à part la Chine, un peu de sérieux, messieurs les australiens !!!

    • born-87 dit :

      Les SNA Français, Anglais et Américains n’emportent pas d’arme nucléaire, ce sont les SNLE qui le font.

      • Harambe dit :

        Les SNA russes et peut-être chinois ont bien des torpilles nucléaires pour couler des GAN complets. C’est pas leur faute si les 3 ne les copient pas ^^.

      • blavan dit :

        Dans ce cas les sous marins classiques n’ont aucune utilité dans la zone pacifique , puisqu’à part les chinois, ce ne sont pas les japonais ou les néozélandais qui vont attaquer l’Australie.

    • PeterR dit :

      Vous confondez SNA avec SNLE.

      • LOUIS XIV dit :

        Il serait techniquement possible, bien que ce ne soit pas aujourd’hui le cas, de placer une charge nucléaire dans la coiffe d’un MdCN. Les américains disposent bien de Tomahawk à têtes nucléaires

        • Marcel dit :

          Bien sûr que c’est possible. Mais est-ce intéressant ? Un SNA et un SNLE n’ont déjà pas la même taille…

    • Marcel dit :

      Du coup, si on suit ton raisonnement, tous les SNA alignés par les USA, la Russie, la France, le UK, la Chine… etc… ne servent à rien ?

      Tu confonds SNA et SNLE.

      • blavan dit :

        @Marcel. Les USA, La Russie et la France peuvent avoir è traiter des cibles de pays non nucléaires, exemple la France dans le cas d’un embargo pourrait avoir à détruire des navires turcs , ce qui crédibilise la possession de SNA. Pour l’Australie, je ne vois pas quel pays ne possédant pas l’arme nucléaire pourrait l’attaquer, donc ce contrat français hier et américain aujourd’hui n’a aucun sens stratégique dans cette région. Une implantation de base américaine en Australie avec arme nucléaire répondrait mieux au besoin de l’Australie, mais c’est un autre débat pour le peuple australien !!!!!

    • Lado dit :

      Un SNA est statégique car du fait de sa vitesse, de son endurance et de sa profondeur il peu couvrir une zone immense et remplace 3/4 SM classiques y compris AIP.Il est largement indétectable,il est plus gros donc plus isolé, il peut naviguer sous le « dioptre accoustique « au besoin et du fait de ses ressources énergétiques il peut annuler son champs magnétique,ect.. Il possede des armements lourds intervenant à 30/90 km.Il lance des missiles de croisieres..
      Un Patmar au large doit compter beaucoup sur un coup de chance
      C’est un outil d’interdictiion de Zone/Avec 2 SNA la France peut interdire en pratique toute la Med..

      • Marcel dit :

        Hum… il me semblait que désormais les moteurs diesel étaient au même niveau de silence que leurs équivalents nucléaires ? Pour l’armement, la profondeur, la vitesse, en quoi c’est lié ? Je ne vois guère que l’autonomie/endurance, oui, pour plaider en faveur du nucléaire dans le cas de l’Australie. Sachant qu’ils ne visent pas plus que le Pacifique, et n’ont aucune volonté de faire des patrouilles autour du globe.

        Ou je me trompe ?

        • Gribeauval dit :

          Les diesels sont de plus en plus silencieux, mais ils restent plus bruyant qu’une propulsion nucléaire, notamment à haute vitesse.
          L’avantage principal du diesel c’est à très basse vitesse ou à l’arrêt. En fonctionnant sur batterie, ils peuvent être complètement silencieux, là ou un nuc aura toujours une pompe en action.
          Les nucs sont aussi plus rapides que les diesels (50km/h max pour le suffren contre 40 pour un Scorpen).
          Le but d’un sous marin nuc australien, ça sera la projection rapide sur les routes maritimes chinoises et bloquer les détroits.

      • LOUIS XIV dit :

        En 1985, le Saphir (classe Rubis) a fait Toulon la Nouvelle Calédonie en 35 jours d’immersion complète.

  34. TRENT dit :

    Une LDD sur des sous-marins nucléaires, c’est innovant.

    • Dupont avec un t dit :

      ou un SANEC Sous-marin d’Attaque avec Equipe de Conduite , frais d’entretien et assurance compris sur 20 ans .
      Le conseiller a même une offre SANEC + sans apport ….

    • Harambe dit :

      L’inde loue des SNA russes depuis 1988.

  35. Vinz dit :

    Je parierais plutôt sur une location d’un Los Angeles – vu que les futurs nuc australiens possibles conditionnels seraient équipés de systèmes LM – comme c’était prévu pour la classe Attack.

    Ce qui n’est pas conditionnel, c’est qu’ils vont se retrouver avec moins de soums pour beaucoup plus cher ; que les transferts de techno avec les US, c’est très loin d’être gagné (en tout cas sûrement pas la partie nucléaire) ; et l’expérience des constructeurs US à transférer la construction à des chantiers étrangers est quasi nulle – contrairement à NG avec les Scorpène indiens et brésiliens fabriqués sous licence.

    La France pleure c’est certain, mais aussi tous les prestaires australiens sélectionnés par NG pour se conformer au 60% – peuvent toujours tenter de l’imposer aux US… Mais le contribuable australien risque aussi pleurer très fort à la note finale, ainsi que les amiraux qui vont se garder leurs Collins une bonne décade de plus (c’est-à-dire que le Xi sera embaumé depuis longtemps d’ici-là). En revanche on peut remercier les Australien d’avoir financé les études & archi du Shortfin, ça fait un joli produit de plus au catalogue de NG.

    Enfin je suis curieux de savoir dans quel milieu/éco-système les Australiens vont recruter leurs ingés et spécialistes des chaufferies nucléaires, le pays étant allergique à cette science. Mais paraît qu’ils ont beaucoup d’étudiants chinois – et une non moins nombreuse diaspora chinoise…

    • LOUIS XIV dit :

      Attention, le mot anglais « decade » (d’origine française) est un faux ami: en français, « décade  » désigne un période de 10 jours, tandis qu’une période de 10 ans se nomme décennie

      • Vinz dit :

        Ce que je pensais aussi : académiquement vous avez raison, mais pas étymologiquement 😉 le TLF lui-même le donne pour synonyme de décennie. Ca ne me dérange pas de me planter avec Montherlant…

    • Vevert250 dit :

      @Vinz « En revanche on peut remercier les Australiens d’avoir financé les études & archi du Shortfin, ça fait un joli produit de plus au catalogue de NG ». Il n’est peut-être pas aussi facile que cela de mettre une motorisation classique dans une caisse de sous marin nucléaire. Cela engendre certainement beaucoup de contraintes (masse, équilibrage…) et finalement nécessite de repartir d’une feuille blanche. Je ne suis pas du tout connaisseur mais il semble qu’une des causes du renoncement australien soit également liée à des soucis dans le déroulement du programme. Est-ce-que Naval Group n’a pas été trop optimiste sur cette affaire.

      • Vinz dit :

        Y a toujours des soucis dans ce genre de méga-programme. Les Collins ont aussi eu leur lot de problèmes – qui croira que ça peut n’être qu’un long fleuve tranquille ? En revanche on peut se poser la question du montage en épingle de ces problèmes au vu des récents évènements… Aukus c’est certainement pas une idée qui date d’hier.

        En réalité Morrison voulait la peau de ce programme dès le début de son gouvernement – la faux-dercherie des australiens ces derniers mois le prouve amplement.

    • Midnight Cowboy dit :

      Tous les jours, dans la vie commerciale, se produisent des ruptures de contrat commerciaux avec changement de partenaire économique. La France est mauvaise perdante dans cet échec commercial. La société Naval Group doit maintenant chercher de nouveaux clients. C’est la dure loi du commerce. on a trouvé beaucoup de salives des gaulois dans les slips de cowboys, good job de nos gaulois friends. La réalité profonde est que nous n avons en réalité que peu d affinités réciproques avec les Anglo Saxons. Nous sommes beaucoup plus proches des Russes que nous nous acharnons à dénigrer. Faisons une vraie Europe intégrée de l Atlantique à l Oural avec Moscou comme capitale d un nouveau Saint Empire !

      • Pascal (l'autre) dit :

        « C’est la dure loi du commerce. on a trouvé beaucoup de salives des gaulois dans les slips de cowboys, good job de nos gaulois friends. » Ce n’est pas parce que vous un fervent adepte du « glougloutage » du poireau avec malaxage des œufs qu’il faut croire que nous en faisons autant! A ce sujet je ne saurais trop vous conseiller d’essuyer la commissure de vos lèvres il reste quelques traces et évitez …………………………………de roter!!
        Sinon cette technique de balancer une saloperie au milieu d’un texte d’une triste banalité est tout à fait la signature du troll zhinois, une marque indélébile de leur franchise!!

  36. Parabellum dit :

    D ici 20 ans? Les chinois auront conquis toute la région et les soum actuels seront périmés ! Les équipages actuels seront en retraite ou trop vieux…c est pareil pour notre second porte avion inutile car dans quinze ans les missiles seront redoutables…pour les grosses cibles.les drones ntercontinentaux en masse et les missiles rôdeurs feront changer toutes les donnés des restes des moyens en fait hérités de l’absence wwii…l explosion démographique africaine et l islamisme conquérant risquent aussi de frapper à nos portes…rapidement.

    • Max dit :

      Dans 15 ans nous ne serons plus que 2,5 milliards de survivants sur terre car les missiles intercontinentaux auront été lancés, point d’orgue du conflit de civilisations à venir.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Dans 15 ans nous ne serons plus que 2,5 milliards de survivants sur terre car les missiles intercontinentaux auront été lancés, point d’orgue du conflit de civilisations à venir. » Vous devriez présenter l’horoscope, vous allez vous faire des couilles en or!

        • PK dit :

          Et dans 15 ans, on les lui coupera 😉

          La fin du monde est toujours prédite par les anti-nukes depuis 1945. C’est dire leur puissance divinatoire !

    • Sentinelle dit :

      Arrêter de lire les revues grands publiques

    • olivier 15 dit :

      Super liens, merci. Du coup, j’apprends un peu plus notre histoire. Ceci dit, pourquoi baptiser les bâtiments de notre marine avec des noms usés jusqu’à la corde, sérieux??? Je verrais bien un MN Castillon, Austerlitz, Marignan, Roncevaux, Arcole…. Avec le nombre de batailles gagnées, on pourrait baptiser 3 fois la flotte US !

    • Robin darbin dit :

      On peut aussi rendre hommage aux villes résistantes: la classe Orléans: Orléans, Beaugency, Notre Dame de Clery, Vendôme.

      Mais là aussi, les anglais ont la fâcheuse habitude de nous piquer même nos comptines.  » Baba black sheep » est un immonde plagiat de « A vous dirais-je Maman. » Un peuple de voleurs et de contrebandiers…

  37. BRUGERE dit :

    Désolé ,mais il me semble que c’est un mal pour un bien. L’armée française n’a pas les moyens de rayonner sur tous les océans du monde et le pacifique est de plus en plus loin compte-tenu de l’affaiblissement de notre position en Polynésie et en Nouvelle Calédonie (elle finira par voter son indépendance).
    La France a une efficace mais très petite armée et cet échec dans le Pacifique doit nous permettre de nous recentrer sur la méditerranée, le MO et l’Afrique. Enfin, prendre un peu de distance par rapport aux opérations de l’OTAN ne nous fera pas de mal. C’est mon avis.

    • Hermes dit :

      Etant donné que l’Australie est la première à pousser gentiment à la sécession la nouvelle Calédonie, ça n’aide pas c’est sûr.

      • Intox dit :

        Elle n’a pas à pousser beaucoup, la France faisant tout, à commencer par un référendum digne d’une république bananière, pour se débarrasser de la Nouvelle Calédonie. Comment l’Australie pourrait faire confiance à la France qui pourrait ne plus avoir d’intérêt dans la région d’ici peu ?

    • Marcel dit :

      Je suis d’accord. Nous avons une très grosse ZEE dans le Pacifique, mais qu’est-que cela nous apporte d’aller nous confronter plus ou moins directement dans cette zone avec la Chine ? Qui ne nous menace pas directement. Pourquoi suivre les Américains ?

      On a assez à faire au MO et en Afrique… menaces plus réelles et directes.

    • Yannus dit :

      Bon avis.
      Il nous faut aussi nous recentrer sur l’indépendance stratégique de la France.

    • Patatra dit :

      La nouvelle Calédonie, c’est un peu stratégique… Il ne faut pas la perdre…

      • PK dit :

        Ce n’est hélas pas ce qu’en pensent nos zélites, toujours promptes à brader la souveraineté française.

    • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

      est-ce que vous êtes au courant que la france à des territoires en zone pacifique ? et qu’on possède un domaine maritime de 4,5 millions de km^2 avec la polynésie ? notre domaine maritime est hors norme! on se doit de se doter d’une marine à sa taille, mais pas de surpise il faut 4% du pib…

    • Clavier dit :

      bien de votre avis je suis….

    • Max dit :

      Affaiblir la France dans l’Indo-pacifique pour stimuler l’indépendance Neo-calédonienne pour qu’elle tombe dans l’escarselle anglo-saxonne ? Ou chinoise…

    • Tannenberg dit :

      Attendez que les ressources halieutiques commencent a se faire rare, et on sera bien content de l’avoir notre ZEE dans le pacifique, surtout quand les chinois auront finit de racler tout ce qui nage dans la mer de chine méridionale et le pacifique nord… la Chine ne nous menace pas directement (c’est son sport favori: rester sous le seuil de la confrontation directe), nous ne menaçons pas la Chine du tout (on aurait donc intérêt a se découpler de son économie assez vite et a re-industrialiser la France), mais quand elle passera en mode « direct », il sera trop tard pour se poser des questions… quant a ceux qui se disent que la Chine, le pacifique, toussa c’est loin, il suffit de lire le dernier rapport de l’IRSEM sur les réseaux d’influence chinois et vous verrez que la défense de nos intérêts la-bas et notre capacité a entraver les actions anti-occidentales sino-russes chez nous font partie de la même sphère. La perte de ce contrat est peut-être un mal pour un bien du coté de naval group, qui n’y avait pas tant que cela a gagner de positif dans ce contrat, mais pour le rayonnement de la France a travers les différents partenariats stratégiques dans cette région, c’est catastrophique.

  38. Ghostrider dit :

    505 post à battre … svp je soumets aux commentateurs l’idée de condenser un max leurs interventions en 6 voir 7 lignes maximum ( vœux pieux). 1 ou 2 messages forts et clairs, un peu de source si besoin , une phrase de conclusion. svp soyez sympa.

  39. LOUIS XIV dit :

    Techniquement, et même si ce n’est aujourd’hui pas le cas, il serait possible de placer une tête nucléaire dans un MdCN, les américains disposent de Tomahawk pareillement équipés

    • LEONARD dit :

      @LOUIS XIV
      Les BGM 109 Tomahawk ne sont pas équipés de têtes nuc.
      Les AGM 129 et les JASSM emportés par les B52, par contre, oui.

  40. Jaktav dit :

    « Désolé ,mais il me semble que c’est un mal pour un bien. L’armée française n’a pas les moyens de rayonner sur tous les océans du monde et le pacifique est de plus en plus loin compte-tenu de l’affaiblissement de notre position en Polynésie et en Nouvelle Calédonie (elle finira par voter son indépendance) ».
    Au dernier référendum de la N.C, c’est niet!….Les Polynésiens savent où est leurs intérêts!
    A mon avis c’est pas pour demain! Sauf s’ils lisent tes posts qui ne sont pas de nature a les rassurer!
    Au lieu de trouver des arguments aux déclins de la France comme vous le faite, que nos politiques accélèrent la génération SNLE 3G et la future génération SNA en réponse, en essayant, cette fois, de préserver la plus-value de nos  »cerveaux »(ils existent!). Je rêves… surement malheureusement!.

  41. Bec dit :

    Pour ce qui est du pb souligné par le journal australien quand à l’infrastructure, il y a fort à parier que ds le cadre de l’accord de défense les USA aient prévu la création d’une base de sous marins US en Australie. Les sous marins Australien seront alors hébergés par cette base; cela sera d’autant plus aisé si les US transfèrent à l’australie 3-4 Los angeles, ce qui permettrait aux australiens de se passer d’une upgrade des collins et de monter en puissance sur du nuc bien encadré par l’US Navy quite à avoir des équipages mixtes

  42. mulshoe dit :

    Cette passion soudaine pour le nucléaire !! Le Charles de Gaulle ne pouvait pas accoster en Australie because nucléaire caca !

  43. Netchaiev dit :

    Il y a une incohérence manifeste entre l’expression des besoins australiens, à savoir renforcer ses capacités stratégiques vis à vis de la Chine et les délais annoncés, à savoir 2040 pour la mise en service du premier SNA wallabie.

    Une des deux propositions est donc fausse et comme on ne peut pas douter de la volonté australienne de se renforcer, c’est donc qu’il n’attendront pas 2040 pour aligner leurs SNA. On a beau retourner la question sous tous ses angles, il n’y a qu’une seule option possible, à savoir l’acquisition de class Virginia US sur étagère et très probablement d’occasion. La Navy se renforcera avec des neufs.

    Dans quelques mois, on expliquera donc à l’opinion publique australienne qu’en fait, construire soi même des SNA, spa possib parce que trop long et surtout beaucoup trop cher et qu’il faudra se résoudre à acheter directement aux States pour disposer plus vite du produit.

    C’est inquiétant parce que ça signifie que le Pentagone envisage très sérieusement une guerre avec la Chine d’ici quelques années seulement et qu’il se rendent compte qu’ils risquent fort de la mener seuls. Et ils ne veulent certainement pas que cette confrontation ressemble à une guerre sino US, mais plutôt que ce soit une lutte du monde liiibre contre l’hégémon chinois.

    C’est typiquement le type d’agenda qui permet de comprendre pourquoi les australiens ont décidé de se passer des soums français, qui seront trop long à sortir des arsenaux mais également d’éviter d’inclure les français dans la boucle puisqu’ils savent que notre gouvernement ne se laissera pas entraîner dans une confrontation armée sur simple convocation de l’oncle Sam.

    • Carin dit :

      @Netchaiev
      Je suis de votre avis, mais ce sera des « los angeles » les virginia » seront les remplaçants tout neuf pour l’US navy.

  44. Philippe dit :

    Nouvelle Calédonie : prudence et vigilance quelle que soit l’orientation prochaine !

  45. Bresson Christophe dit :

    Intéressants ces commentaires !
    Moi, je jugerai pas sur le fond de l’affaire commerciale (bien que je sois extrêmement choqué de l’attitude de nos 3 soi-disant amis), mais je rappelle quelques faits historiques :
    Lafayette est allé aider les colons anglais, Franklin s’était engagé à payer a notre royauté nos vaisseaux. Dette jamais honorée.
    Quelques années plus tard, révolution française. La flotte américaine coule nos vaisseaux, avec l’aide des anglais, sans même un statut de guerre. Ils négocient avec une royauté, ils font la guerre à une république.
    1ere guerre mondiale: 1914-1918. Les américains entrent en guerre en avril 1917. Il était temps. Et juste parce que les allemands coulent le Lusitiana et soutiennent les révoltés mexicains. Comme amis, on fait mieux.
    2eme guerre mondiale : 1939-1945. Les américains entrent en guerre fin 1941, à cause de Pearl Harbor. Avant ça, rien à faire de l’europe.
    Merci sincérement à tous les GI qui ont sacrifié leurs vies pour nous. Mais concernant la politique étrangère des USA, je me demande encore qui peut croire que les américains sont nos amis. Les USA n’ont pas d’amis. Ils ne pensent qu’à eux et ça ne date pas de Trump.
    Pour moi, cette crise est salutaire, peut être permettra t’elle d’ouvrir les yeux de nos politiques.
    Quant aux anglais, ils n’ont jamais été européens et toujours inféodés a leur ancienne colonie.
    Je suis plus surpris par l’attitude Australienne. Je pense qu’ils vont s’en mordre les doigts dans quelques temps.

    • Philippe dit :

      En complément le lien ci-dessous nous rappelle la position américaine au début de la guerre d’Indochine :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Aaron_Bank

    • Vevert250 dit :

      L’Amérique n’a pas sacrifié ses GI par philanthropie lors de la seconde guerre mondiale. Elle savait qu’en gagnant la guerre, elle devenait leader d’un nouvel ordre mondial. En 1945, sans le providentiel De Gaulle, la France aurait été mise sous tutelle par un gouvernement militaire américain (Amgot). Une monnaie – Les billets drapeaux- avait même été créée pour pour enlever toute souveraineté à la France.
      La France et dans une moindre mesure l’Angleterre étaient dans le camp des vaincues et elles ne retrouverons plus jamais leurs statuts de grandes puissances coloniales.

    • lxm dit :

      Faut toujours se souvenir que les USA ont été fondé par une bande de riches racialistes qui voulaient juste payer moins d’impôt à l’angleterre, car cette dernière avait vu ses finances mises à mal par la guerre de 7 ans contre la France. Les anglais protégeaient les territoires de leurs alliés indiens, et les américains voulaient massacrer et s’approprier ces territoires indiens, malgré que la densité habitant/km2 soit relativement très faible dans les 13 colonies. Ensuite « la destinée manifeste », justifiant l’écrasement des autres peuples par le wasp, qui n’est autre ethniquement qu’une sorte de germain qui se prend religieusement pour un hébreux.

  46. lxm dit :

    Si la Chine présage qu’une alliance de type OTAN du pacifique se mets en branle et risque d’englober Taiwan, la corée du sud le japon et d’autres, comme les philippines la malaisie etc..

    Elle va prendre les devants, pour tenter de prendre de vitesse. C’était peut-être l’objectif des ricains de forcer, précipiter la Chine, pour pas qu’elle n’attaque qu’une fois « prête », mais ce niveau de sournoiserie et d’anticipation n’est pas de leur habitude, mais si cela est avéré, les ricains devraient aussi laisser entreouverte une fausse « opportunité à saisir » pour la chine.

    Peut-être qu’en ce moment même commencent les préparatifs pour la guerre, qui serait pour cet hiver, ou le printemps 2022.

    • Nike dit :

      Actuellement plus de 50% des puces électroniques sont fondues à Taïwan. Si la Chine attaque Taiwan ce serait une crise industrielle mondiale.
      Intel qui avait entamé un virage « fabless » a subitement changé de fusil d’épaule au printemps en investissant 8 milliards de $ pour fabriquer 3 usines aux US et une en Allemagne…
      Par ailleurs le gouvernement US a imposé à TSMC d’ouvrir une Fab aux US avec leur dernière techno.
      Clairement les US anticipent une guerre à Taïwan et se préparent à produire à nouveau leurs propres puces.

  47. Alain CONTE dit :

    Le référendum en Calédonie va être passionnant. Bientôt des H 6 ou des B 52 à La Tontouta ?

    • Green dit :

      C’est ça, les calédoniens tenté par l’indépendance tomberont coté chinois ou US, pas sur que le choix soit leur.

  48. Max dit :

    Les australiens vont devoir embaucher des atomiciens US ou UK. La filière n’existe même pas dans le civil. Alors militaire !
    En terme de coût, le budget total pourrait même boubler. 1 dollar australien c’est 0,50 €
    Je pense que l’US Navy s’achète un port d’attache en Australie sa flotte sous-marine .

    • Carin dit :

      @Max
      l’US navy fait mieux que ça…
      Elle annexe la sous-marinade australienne…
      Même si les « pachas » de ces navires seront australiens, ainsi qu’une grosse partie de l’équipage, ils seront placés de fait sous commandement américain, qui eux maîtriseront la propulsion nuc, et les systèmes d’armes…. Et lorsqu’il y a des américains à bord d’un navire, ce dernier bascule sous commandement ricain pour tout ce qui touche à la stratégie. Les anglais ont décidés de la route suivie par le Queen Elisabeth, mais les F35 à bord ont décollés et remplis les missions décidés par les américains, c’est la raison pour laquelle aucun F35 ne s’est porté en protection de la frégate anglaise que les russes chatouillaient volontairement pour justement faire venir des F35, histoire d’essayer de collecter quelques renseignements sur leur signature.

    • Carin dit :

      @Belzebuth
      Pas seulement en Inde… dans tous les pays non alignés…. Un peu comme nous!! Je l’ai déjà écrit, les pays européens n’y sont pas prêts, seuls les non alignés pourraient trouver avantage à nos produits, en plus des plus ou moins alignés, qui ont besoin de produits dont ils ont la complète maîtrise… ce qui n’est pas le cas des produits américains…
      Souvenez-vous des avions non identifiés qui ont détruit les batteries turques en Libye… aujourd’hui ont pense qu’il s’agit de mirage 2000 fantômes des forces du pays des pharaons… mais les EAU ont le même produit, et d’autres encore, et ces produits servent lorsque on est sûr qu’Uncle Sam ne donnera pas son accord.

  49. Donald dit :

    On devrait leur propose le perle avec une peinture toute neuve: 2-3 milliards et tout le monde est content….

  50. vrai_chasseur dit :

    Pour l’Australie, louer un soum ce sera avec son équipage UK ou US.

    Depuis 2016 la flotte sous-marine australienne souffre de graves problèmes de rétention de son personnel.
    La fuite de sous-mariniers qualifiés est telle (70% (!) des sous-mariniers australiens veulent démissionner avant la fin du contrat initial) que la Royal Australian Navy a dû mettre en cale sèche un sous-marin Collins. Pas assez d’équipage qualifié.
    Et malgré les primes jusqu’à 50000 $ australiens pour garder les gens depuis 5 ans (cf http://www.smh.com.au/public-service/hello-sailor-navy-offers-50000-per-man-in-bid-to-keep-sub-fleet-afloat-20160204-gml880.html ) aujourd’hui encore les sous-marins Collins sont tellement bourrés de malfaçons que personne ne veut y aller. Conçus pour des profondeurs de 300 mètres, ils ont interdiction de descendre au-delà de 200 mètres après que le 4ème de la série, le HMAS Dechaineux, a failli ne jamais remonter avec tout son équipage en plongée à bord alors qu’il naviguait pour entrainement en profondeur maximale.
    Et comme les Collins doivent durer 10 ans de plus que prévu…le maigre espoir que la marine australienne a c’est de rendre la perspective de nouveaux sous-marins la plus attractive possible. Et de monter les salaires en attendant.

    On ne le dira jamais assez, la force d’une sous-marinade est en grande partie due à la qualification de son personnel. Seuls 2 pays en Europe ont percé le rideau ASM d’un porte-avions US pour le couler (fictivement lors d’un exercice) : la France (à plusieurs reprises) avec ses SNA et la Suède avec ses A26 AIP.
    Et les Collins australiens sont pourtant issus de la techno suédoise (Kockums) et française (Jeumont Schneider) …mais n’est pas sous-marinier qui veut. Même avec tous les transferts de techno possibles et imaginables.

    • Sylvain dit :

      Récemment, les sous-marins chiliens ont également réussi à couler un porte-avions en exercice. Je rappelle qu’il s’agit des Scorpène sous marine d’origine française. Au vu de l’article précédent, une marine qui n’a pas les compétences nécessaires et surtout à propulsion nucléaire qui nécessite des installations et du personnel qualifié vaut mieux qu’elle évite ce type d’acquisition. En fait, toute cette alliance est foireuse dans ce plan avant d’avoir commencer. Une marine anglaise qui va sur son déclin (Trop peu de sous-marins, d’avions (inopérant), et de bâtiments (Frégates indisponibles récemment). Une stratégie américaine dont on ne sait pas où elle va aboutir. Par ailleurs, les Chinois dament le pion aux Américains sur un certain nombre de technologies militaires.

  51. Dominique CRAM dit :

    Le premier en 2040 ?!?!?! et l’entrée en service opérationnel ??? 5 après ???
    et le dernier ?
    Quelle vision à long terme…

  52. Nexterience dit :

    Un point stratégique n’a pas été abordé: l’incertitude sur l’indépendance de la Nouvelle Calédonie.
    Avec cette possible indépendance, la France est potentiellement en grand recul dans la zone. Dès lors, l’Australie basait son alliance sur un voisin propriétaire de beaux archipels, d’une grande ZEE mais pouvant perdre l’ile à la plus grande importance.

  53. Nexterience dit :

    Les journaux allemands soutiennent la France : « elle a raison sur les enjeux de l’UE »
    https://www.welt.de/debatte/kommentare/article233880492/Indopazifik-Deutschlands-Mitschuld-am-U-Boot-Debakel.html

  54. Walter dit :

    La réponse de l’Australie ;
    https://www.youtube.com/watch?v=tgYTcCDf5S0

  55. Plusdepognon dit :

    Ne pas s’arrêter au titre, plutôt nullissime.
    L’article est très intéressant.
    https://theconversation.com/pourquoi-la-rupture-par-laustralie-du-contrat-du-siecle-etait-previsible-168247

  56. Vinz dit :

    Quelques chiffres intéressants de Capital :
    « Depuis le début du projet, l’Australie a dépensé 2,4 milliards de dollars australiens (1,5 milliard d’euros) dans le programme, a affirmé dans un entretien à la radio 3AW le Premier ministre Scott Morrison, se refusant à « spéculer » sur le montant de l’indemnisation. Sur ce total, Naval Group a reçu environ 900 millions d’euros, le reste a été dépensé au profit de l’américain Lockheed Martin, chargé de fournir le système de combat, et d’industriels australiens, notamment pour adapter le chantier naval d’Osborne, près d’Adelaïde, où devaient être construits les sous-marins. »

    Sur les 17.000 salariés de Naval Group, 650 travaillaient en France sur le projet, dont 40 Australiens, essentiellement dans les bureaux d’étude. Quelque 350 autres, dont 20 Français, œuvraient en Australie, notamment pour nouer des partenariats avec des industriels locaux, l’Australie devant récupérer 60% de la valeur du contrat aujourd’hui dénoncé.

    Le meilleur si avéré :
    « Le 15 septembre, soit le jour même de l’annonce australienne (de rupture du contrat), nous recevons la notification de la fin de la revue fonctionnelle du programme qui conclut que l’Australie est satisfaite des performances atteignables par le sous-marin et par le déroulement du programme. Cela signifie que les conditions sont réunies pour valider le lancement de la prochaine phase contractuelle, dont la négociation a été finalisée au cours du mois d’août »

  57. Philippe dit :

    Si je peux résumer :
    * pour une technologie qu’elle ne maîtrise pas l’Australie vient de se livrer pieds et poings liés aux USA avec ce contrat (formation des spécialistes atomiciens, maintenance des réacteurs, etc..), contrat dont les effets sont encore assez lointains.
    * ce contrat, qui fait intervenir de l’uranium hautement enrichi (contrairement à la technique choisie par la France), crée un précédent au niveau mondial. Et si demain par exemple la Chine en faisait autant avec l’Iran ?
    * au-delà des relations économiques sino-australiennes l’Australie accueille beaucoup d’étudiants chinois dans ses facultés et héberge sur son sol une population d’origine chinoise non négligeable :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sino-Australiens
    * dans tous les domaines la France se doit de tenir compte de tout cela partout où elle exerce sa souveraineté.

  58. Paul Bismuth dit :

    « Il est difficile d’être notre ennemi, mais être notre ami est fatal ».
    Cela s’applique aussi aux brits:
    https://www.sudouest.fr/international/europe/royaume-uni/royaume-uni-les-noms-de-250-interpretes-afghans-reveles-par-erreur-6029002.html

  59. LE FELLIC dit :

    C’est quand même pathétique. L’Australie n’a la formation adaptée pour ce type de sous-marin ni les installations nécessaires. C’est quand même un plan stratégique foireux. Apparemment, il n’y aurait de transfert de technologie. Le coût d’acquisition risque d’être supérieur à l’offre initiale ! Quand on est dans la sphère américaine, on doit avaler de grosses couleuvres quite à perdre son indépendance. La participation à un partenariat avec les Américains cela se termine toujours mal ! (Cf Irak, Syrie, Afghanistan). Vouloir lutter contre l’expansionnisme chinois, cela ne fera pas simplement avec quelques navires de guerre en mer de Chine. Personnellement, je pense que les Chinois jouent plus intelligemment que les Américains et ont plusieurs coups d’avance. C’est sur l’aspect économique qu’il faut se diriger et non l’aspect militaire. Quant aux nouvelles technologies, les Chinois commencent à damer le pion aux Américains. L »alliance avec les Anglais doit doucement faire marrer les Chinois. La situation des armements britanniques actuellement est plus que critique sans parler des choix militaires (F35 inopérants, frégates indisponibles, réduction des chars, blindés légers d’origine américaine inopérants).

  60. HMX dit :

    Cessons de pleurer sur le sort de ce contrat.

    Les australiens ont fait un choix, qu’ils devront assumer à tous point de vue :
    – Choix financier, avec une facture qui s’annonce gigantesque. Un comble alors que le contrat Naval Group était justement attaqué comme trop coûteux.
    – Choix politique, avec le choix du nucléaire, certainement très pertinent d’un point de vue opérationnel, mais qui devra faire face à une très forte opposition des populations locales (et des électeurs…). Pas évident que cette position pro-nucléaire soit tenable pour les prochains gouvernements australiens…
    – Choix industriel, avec l’ambition affirmée de construire au moins 8 SNA sur place en partant pratiquement de zéro. Cela semble déraisonnable, ou en tout cas une source majeure de problèmes techniques et de dérapages financiers. Qu’ils aillent demander aux anglais (Astute) et plus modestement aux espagnols (S80) ce qu’ils ont à dire sur le sujet…
    – Choix calendaire : Les premières livraisons des SNA sont attendues en 2040 (si tout va bien…). Or, le choix des australiens est officiellement motivé par une urgence opérationnelle à contrer la Chine, ce qui soulève de graves questions… les chinois seront donc gentiment priés d’attendre que les SNA australiens soient en service avant d’agir… De façon plus terre à terre, et en supposant que les SNA australiens soient conçus sur la base des Virginia américains (hypothèse la plus probable), on peut s’interroger sur l’opportunité de mettre en service des Virginia dans la décennie 2040. En effet, ces sous marins ont été conçus dans la décennie 1990, et mis en service au début des années 2000. L’US Navy prévoit d’en acheter jusqu’en 2030, avant de passer à une autre classe. Ils sont à l’heure actuelle très performants, mais même modernisés, ils seront très probablement dépassés en 2040-2050… on espère donc pour les australiens qu’ils achèteront les plans du successeur des Virginia, à savoir la future classe SSN(X) dont on sait peu de choses pour le moment, si ce n’est qu’elle n’existe que sur le papier.
    – Choix géostratégique enfin : en s’amarrant définitivement aux USA (et en foulant aux pieds les accords diplomatiques et commerciaux avec la France au passage…), l’Australie assume de suivre aveuglément et sans objections les américains dans une éventuelle confrontation avec la Chine, se privant ainsi de toute porte de sortie ou de toute forme de neutralité si un conflit devait éclater. C’est sans doute le point le plus inquiétant de cet accord AUKUS, les dirigeants australiens ayant pris dans cette affaire une responsabilité qui excède probablement le mandat accordé par leurs électeurs…

    Dans tous les cas, contrat ou pas, accord ou pas, la France gagnerait en visibilité et en crédibilité en musclant ses implantations dans l’Indopacifique. Nous ne pouvons pas nous désintéresser de cette zone, ou nous y intéresser seulement sous l’angle des contrats exports gagnés ou perdus…
    Nos points d’appuis dans la région doivent être renforcés, en hommes et en infrastructures : Djibouti, la Réunion, Tahiti, la Nouvelle-Calédonie (en veillant à prendre des dispositions pour conserver des bases pérennes même en cas d’indépendance calédonienne…). Il ne s’agit pas tant de masser des troupes, que de prévoir des infrastructures permettant une montée en puissance très rapide si le besoin se faisait sentir, avec des exercices réguliers à la clé. Il est par ailleurs possible et souhaitable d’étoffer ce réseau de bases par des accords bilatéraux avec des pays alliés, y compris d’ailleurs avec l’Australie lorsque la poussière médiatique et diplomatique liée à l’annulation du contrat des sous marins sera retombée.

  61. farragut dit :

    Peut-être hors sujet, mais, en relation avec le billet plus récent de M. Lagneau sur l’entrisme chinois en Nouvelle Calédonie (et la remarque judicieuse de @Nexterience), pourquoi la France ne proposerait-elle pas directement un « porte-avions insubmersible » et une base navale encore plus près de la Chine, si les Australiens (et surtout les Américains) ont si peur de la Chine ?
    http://www.opex360.com/2021/09/21/un-rapport-de-linstitut-de-recherche-de-lecole-militaire-souligne-lingerence-chinoise-en-nouvelle-caledonie/

    Plutôt que de se payer une crise « nationale » avec les « indépendantistes » calédoniens lors du prochain référendum, il serait plus intéressant de « faciliter » la transition vers une emprise moins chinoise sur ce territoire, en suggérant directement une « offre que Joe Biden ne pourrait pas refuser », c’est à dire lui céder une base navale, éventuellement la Nouvelle Calédonie en entier AVANT le 3ème référendum prévu ?

    Après tout, Trump avait proposé au Danemark de lui « acheter » le Groenland, après que les Américains aient déjà installé sans le dire une base sous-glaciaire avec missiles et 600 têtes nucléaires au plus près de l’Union Soviétique (« Camp Century ») ?
    https://www.lefigaro.fr/international/2016/09/30/01003-20160930ARTFIG00401-au-groenland-une-base-militaire-secrete-americaine-refait-surface.php

    Quelle différence ? Pourquoi attendre que Joe Biden (en fait, l’Etat profond des USA) installe des bases clandestines sur un territoire prêt à se « vendre » aux Chinois, via indépendantistes « indépendants » ?
    Deal ?

    • LEONARD dit :

      @farragut
      Haïnan est à 3800 km de Guam et 7700 km de Nouméa.
      Donc, la base navale encore plus près de la Chine ….
      Quant à Camp Century, il faisait partie du projet « Iceworm », qui comprenait vos 600 missiles, mais qui n’a jamais été achevé. Un investissement inutile.
      En fait, l’intérêt, c’est qu’on a retrouvé les carottes de glace réalisées à l’époque et çà permet de mesurer les évolutions climatiques. Ca fait cher de l’info !!

  62. albatros dit :

    Un point de vue australien qu on trouve beaucoup sur les réseaux sociaux à ce sujet (je traduis grâce à mon ami Google) : en anglois « As an Australian I think that it was probably right to pull out of the deal and pursue nuclear submarines. The Australian DoD probably should have made the decision 2 years ago. But I’m very angry with Australian Prime Minister Scott Morrison’s handling of the announcement. The level of incompetence that has caused this massive diplomatic bungle is just appalling. Morrison should have begun through his various lower level diplomats to notify the French at Naval Group and the relevant French government ministers that this change was likely 6 months before the PM made an official public statement.
    I hope the Macron government understands that he’s dealing with one of the most incompetent Prime Ministers Australia has had in decades. We love France and hope to welcome the French Ambassador back to Canberra soon.
    Much love from Australia  »

    En français : « En tant qu’Australien, je pense qu’il était probablement juste de se retirer de l’accord et de s’engager vers les sous-marins nucléaires. Le DoD australien aurait probablement dû prendre la décision il y a 2 ans. Mais je suis très en colère contre la façon dont le Premier ministre australien Scott Morrison a traité l’annonce. Le niveau d’incompétence qui a causé cet énorme cafouillage diplomatique est tout simplement épouvantable. Morrison aurait dû commencer par l’intermédiaire de ses divers diplomates de niveau inférieur à informer les Français de Naval Group et les ministres du gouvernement français concernés que ce changement était probable 6 mois avant que le Premier ministre ne fasse une déclaration publique officielle.
    J’espère que le gouvernement Macron comprendra qu’il a affaire à l’un des premiers ministres les plus incompétents que l’Australie ait eu depuis des décennies. Nous aimons la France et espérons accueillir bientôt l’ambassadeur de France à Canberra.
    Beaucoup d’amour d’Australie (à la ) »
    Touchant n’est ce pas ?

    Après la gestion catastrophique des incendies l’été d’avant et le fait que Mystère Morrisson détricote ce qu à fait son prédécesseur (dans l’opposition) très maladroitement, qu il se fasse imposer du nucléaire dans un pays foncièrement anti…sa réélection n’est pas sûre
    Je pense que ce monsieur a peur de la Chine mais aussi de son opinion publique avant tout et qu il avait bien analysé juste une chose ; les australiens dénoncent et ne peuvent pas admettre un dépassement des coûts incroyable. Et passer de 30 à 56 milliards, on est habitué avec les grosses boites en France qui nous prennent pour des courges, pas les australiens…
    Quand les australiens vont se rendre compte qu ils ont été bernés par les Etats Unis sur le coût réel et les retours industriels cela va être chaud pour le Premier ministre.

    • v_atekor dit :

      D’accord avec ça. Sans compter les 8 milliards reversés à Naval Group qui feraient méditer plus d’un.
      .
      Mais même avec des sou’s nucléaires il était possible de demander à la France (qui aurait refusé pour cause de non prolifération) mais la demande aurait été faite normalement. Quoiqu’il en soit je ne crois pas que l’Australie bâtisse une industrie nucléaire pour 8 soumarins, en prime avec une opinion publique hostile au nucléaire.
      .
      Donc ces navires seront anglais et US, avec des équipages incluant des britanniques et des américains au moins pour la partie chaufferie et basés en Australie. En bref, le premier ministre a lâché la souveraineté de son pays, pour un calcul économique très douteux, un calcul électoraliste mal engagé au lieu de passer par un débat public qui aurait éclairci ces difficultés.

  63. albatros dit :

    L’analyse en 8 mn de Pascal Boniface de cette affaire
    https://www.youtube.com/watch?v=DORjtGzNvR4

  64. Félix GARCIA dit :

    Votre site sert à illustrer la brouille franco-australienne dans le dernier « J’SUIS PAS CONTENT » (à 17:30″):
    BUZYN EN EXAMEN, MACRON A MARSEILLE & MORETTI DANS LE CAMBOUIS !
    https://www.youtube.com/watch?v=IgvDgAYOo-g

    Il n’y a pas que « Sputnik France » qui vous lit et vous cite !
    ^^

  65. RUDY dit :

    Le mal est fait, de tout façon nous ne pouvons rien faire contre le Commonwealth, se protectionnisme anglo-saxon à leurs racine entache le monde, se sont les seul à utiliser les unités impériaux, la conduite à gauche….. c’est leur gènes en plus avoir une super-puissance dans leur rang !
    En réalité c’est la faute à celui qui à établi le contrat de vente des sous marins, il aurait dût mieux ficeler les règles pour qu’en cas de retrait les pénalités soit à la mesure du geste.
    de toute façon il ne faut pas confondre les sous marins classic et le nucléaires. se sont deux catégories bien différentes, l’un est l’attaque, vitesse, et puissance de feux, l’autre c’est le véritable Hunter Killer (chasseur tueur), extrêmement silencieux, indétectable, meurtrier et sans pitié, pour défendre son territoire.
    Nous devrions regarder devant notre porte l’état de notre Marine Nationale qui hormis les frégates rescapées des problèmes budgétaires de notre nation (5 au lieu de 11) l’état de nos navires est pitoyables, nous faisons naviguer des bâtiments hors d’ages et d’état que seul la rouille maintien le navire à flot.
    Je ne vois mal la France rentrer dans un conflit mondial, nous n’avons plus la puissance et les moyens de la réputation et le rang que nous avions, nous ne somme plus capable d’aligner un nombre de chars, d’avions, de fantassins face à une agression de notre territoire.
    Même cette Europe que tant de personne loue comme l’anti mondialiste, nous nous retrouvons avec des pays Européens qui continus d’acheter du matériel à nos concurrents sous prétexte de fiabilité et coût. c’est faut les Américain s’enlise avec leur F35 dont le coût est exorbitant et est non fiable (voir le problème de Boeing avec leur 737) leur sous marins qui n’arrive pas à résoudre les problèmes de traînés acoustiques, leurs chars dont les moteurs ne support pas les climats désertiques.
    Voyons restons réaliste et ne nous projectons pas dans des débats que seul un gouvernement digne de se nom serait à même de contrôler, hors nous ne sommes même pas capable de faire régner l’ordre dans nos quartiers ou délinquances et la drogue est le maître des lieux.