Général Burkhard : La directive européenne sur le temps de travail est un « péril mortel pour notre armée »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

138 contributions

  1. Slil dit :

    L’Union européenne est un péril mortel pour notre armée

    • Mon général dit :

      Je dirais même plus , L’UE est un danger mortel pour l’Europe…
      Rappelons nous que l’UE s’est d’abord appelée CECA Communauté Economique du Charbon et de l’Acier… Quant est il du charbon et l’acier européen aujourd’hui?

      • José dit :

        C’est la même cour qui a autorisé la plance a billet a la BCE au grand dam de tous les pays du nord pour soutenir la dette de la France et ses amis du club Med!!! Les journaux francais jubilaient alors….maintenant il faut dire a Macron ce que plus d’Europe signifie…Comme toujours pour la France le beurre et l’argent du beurre.

        • lgbtqi+ dit :

          Votre mère serait-elle crémière ?

          Je demande ça, comme ça, hein … juste en passant …

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Quant est il du charbon et l’acier européen aujourd’hui? » Les mines de charbon ont fermé il y a belle lurette et l’acier c’est ………………………Arcelor Mittal un conglomérat indien!

        • Franz dit :

          … et les politiques locaux luttent pied à pied pour empêcher Arcelor-Mittal de fermer, malgré ses promesses au moment de l’achat.

    • Paddybus dit :

      Pas seulement pour notre armée… pour notre nation, pour notre culture, pour l’équilibre financier des nations, pour l’éthique et le minimum de spiritualité requise dans la vie, pour l’équilibre économique, la stabilité de l’emploi, les projets de développement, la formation tant scolaire, professionnelle, scientifique et individuelle… pour les libertés, pour la postérité qu’elle soit familiale ou nationale …. Oui, cet organe non élu qui prétend tout diriger est toxique pour la civilisation européenne, les Britanniques l’ont compris, les allemands sont fort probablement en train de l’intégrer… et d’autres sont déjà sur le qui vive pour développer la stratégie de l’aprés…. mais bien sur, la France sera la dernière à persister dans l’erreur, car nous n’avons plus d’homme politique courageux et visionnaires… nous n’avons que des petites frappes avides de s’enrichir, et se soumettre faute d’avoir leurs propres idées…

      • Buburoi dit :

        Sans l’Europe, la France ne serait plus solvable, et ce serait la banqueroute. Macron qui a augmenté l’endettement de 600 milliards ne pourrait plus emprunter, et les créanciers internationaux déclareraient la France en état de cessation de paiement. C’est gràce à l’Europe que nous sommes encore payés chaque mois. Macron ne peut pas dénoncer les traités internationaux car notre économie ne le suporterait pas. La France a besoin des pays du nord de l’europe, qui sont mieux gérés. Nous sommes liés à l’euro et à la banque centrale européenne.

        • John dit :

          Ben voyons ^^

        • Paddybus dit :

          Buburien, vous écrivez n’importe quoi…. le taux de l’emprunt concédé à la France est inférieur au taux accordé à l’ue pour son « grand emprunt »…. alors une fois encore… auriez vous un seul…. je dis bien un seul argument positif…??? tous les eurolatres de votre espèce ne savent que faire peur si on est défavorable à l’ue…. chacun sait que la peur est un outil de manipulation…. Quand on a une grande oeuvre, que toute sa confiance s’engage pour cette oeuvre prétendu de « bien »…. les arguments seuls doivent suffire à convaincre…. si vous êtes contrains à la menace permanente (ça ou le chaos)…. c’est que votre truc ne tiens pas la route…. et que vous même n’êtes déjà plus confiant en vos croyances….!!!!!!!!!!!!

          • tschok dit :

            Sortir de l’UE, c’est jouable. On y perdrait beaucoup et c’est complètement con, mais c’est jouable. Donc, si on veut faire une grosse connerie, comme les Brit, nous aussi on peut la faire!

            En revanche, sortir de l’euro, ça on sait pas faire. On n’a pas de scénario qui ne se termine pas par une catastrophe.

            Perso, chuis pour qu’on fasse des trucs comme ça. Des trucs de dingue. Mais faut bien avoir conscience que beaucoup d’entre nous vont y laisser des plumes, et d’autres s’enrichir considérablement. En fait, les uns vont se faire plumer par les autres.

            Et vous ne serez pas forcément en mesure de choisir votre camp, car ça dépend de la forme de votre patrimoine et du fait que vos revenus soient garantis, ou non.

            La sortie de l’euro, c’est une redistribution des cartes, mais il est quand même à craindre que les choses se passent comme elles se passent d’habitude, à savoir que les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent.

            Faut expliquer ça aux gens, et c’est là qu’on verra qui a le courage de ses opinions et qui aime les risques, au-delà des postures sur les réseaux sociaux.

            Dire des conneries sur les réseaux sociaux, tout le monde le fait, mais c’est au pied du mur qu’on voit l’athlète.

            Hein, Paddy?

        • Ugh dit :

          Non, nous sommes crédibles financièrement grâce à la réserve d’or de la banque de France et au taux de thésaurisation des citoyens français, un des plus élevés au monde. L’épargne des français pèse un poids énorme et attise les convoitises. Enfin, cette année, la France sera un des seuls pays avec un taux de croissance économique positif.

          • Mon général dit :

            Comme si quelque part il y avait des gens qui ont des 100taines de milliards dans leurs poches et qu’il attendaient de nous les preter… Franchement vous croyez à ça… Personne ne nous prete rien la monnaie on la crée de rien.

    • farragut dit :

      @Slil
      …et la CJEU l’est surtout pour les Français (après la BCE, bien sûr) !

  2. Mat49 dit :

    « Nous prendrons les initiatives qui s’imposent sans nous dérober face à nos responsabilités : assurer la sécurité des Français, prendre acte des décisions de la Cour de justice, et enfin agir pour faire évoluer le droit de l’Union si notre sécurité l’exige ». J’espère que cela ne signifie pas qu’on va considérer que cette décision est applicable si nous ne parvenons pas à faire insérer une exception dans la directive.

    • tschok dit :

      @Mat49,

      Oui, c’est pas con: insérer une exception dans le texte de la directive puisque, effectivement, elle manque.

      Pire que ça: non seulement elle manque, mais le texte de la directive dit le contraire. Il s’applique sans réserve au secteur public.

      Maintenant, modifier une directive qui a été transcrite dans le droit national des pays membres, ou qui est d’application directe parce qu’ils ont loupé le coche, et le faire 20 ans plus tard, je sais pas comment on fait avaler la couleuvre aux partenaires et à l’administration européenne.

      Sinon, si la décision est applicable dès son prononcé. Elle est entrée dans notre droit, en réalité.

      L’intrus est dans la maison, le péril dans la demeure, pas dans 15 jours, là tout de suite.

  3. Raymond75 dit :

    La directive ne s’applique pas aux militaires en opération, en manoeuvre, en réserve d’intervention, ou en entrainement. Elle s’applique aux fonctions de service qui sont comparables à des fonctions civiles.

    Ce qui « est une catastrophe », c’est que économiquement les militaires ne seront plus des bêtes de somme corvéables à merci. De plus, tout le monde sait que lorsque l’on travaille trop régulièrement, on travaille mal !

    Et pour finir,je ferai observer que les Français, comme tous les occidentaux, travaillent en moyenne 40 à 41 h par mois, et non 35 h. Les 35 h sont la limite au-delà de laquelle il faut appliquer un tarif ‘heures sups’ ou une compensation. Et les Français qui travaillent le font bien !

    Mais je devine à l’avance les commentaires outrés de ceux (et celles ? ) qui en aucun cas ne veulent que « un militaire sous l’uniforme reste un travailleur ». Être soumis peut être une vocation minoritaire ; à propos, est-ce que l’on se bouscule dans les centres de recrutement ? Comme dirai Coluche « Je me marre » …

    • Raymond75 dit :

      41 par semaine bien sûr …

      • twouan dit :

        Je dirai meme plus 48 h maximum dans le cadre de la directive. Sauf que c est la transcription nationale qui s applique (ce qu on appelle led 35h). Plutot que les combats d arriere garde, l armee ferait mieux d ajouter les 48h dans la transcription nationale de la directive. Sinon, effectivement prochain jugement en France elle se fait ouvrir en deux.

    • Mavrick65 dit :

      On est pas militaire de 8h a 12h et 13h30 a 17h30 du lundi au vendredi mais h24 7/7 comme pour les pompiers, les policiers les gendarmes ou les personnels médicaux. Que l’on soit en base arrière, en opex, en manœuvre ou MCD c’est la même chose, c’est ça l’engagement, c’est ça qu’est servir, mais bon se prélasser dans son petit confort derrière l’écran vous convient peut- être mais si on s’engage c’est pour servir la France H24 en tout temps et tout lieux.

      Et pourquoi ça se bouscule pas au centre de recrutement ?

      De un le privé paye beaucoup mieux( pour ma spécialité je serai payer a minima 1500€ de plus dans le privé)
      De deux les gens d’aujourd’hui préfère resté dans leurs petit confort
      De trois les gens ont perdu leur couilles et se sont ramolli, comme vous visiblement

      • Franz dit :

        Et de quatre : le sentiment d’appartenir à un pays, une nation, qui mérite d’être défendue et pour lequel on est prêt à engager sa vie, a quasiment disparu.

      • Piliph dit :

        @Mavrick65 : l’exemple des pompiers est mal choisi – hormis les SP de Paris et les MP de Marseille, qui sont militaires.

      • Mili dit :

        Les policiers, les pompiers civils et les personnels médicaux ne sont absolument pas comparables aux militaires en terme de temps de travail et d’obligations…ni de responsabilité (voir les propos récents du GA Lecointre sur ce dernier point).
        De plus ils ont des syndicats…

    • felipe dit :

      raymond 75, vous avez été militaire ? visiblement, vous avez du mal vivre votre vie de soldat. si vos ne comprenez pas la relation au temps décrite par le CEMA, je me désole. enfin, merci d’être un peu lucide. Nos soldats font des trucs exceptionnels et sont capables de se surpasser. ce qui les motive n’a pas forcéement qu’une relation à la solde mais à une forme de dépassement de soi qui se découvre peu à peu sous l’uniforme. il reste que les uartiers libres, les TAOPM et les journées de glandouille » dans les chambrées (assez rares mais réelles) qui persistent depuis la nuit des temps militaires démontrent à l’envi que normer et fonctionnariser le métier serait dramatique en termes d’éducation des plus jeunes de nos camarades. ce n’est pas en fixant deux cadres différents de fonctionnement qu’on en fera des soldats. par ailleurs, s’il faut ensuite sortir une note de service définissant le « régime horaire » d’activité, on entre bien dans la fonctionnarisation. visiblement vous en rêvez. moi pas. car j’ai toujours su et les plus jeunes aussi, « lacher la grappe à nos subordonnés quand il le fallait

      • Wrecker47 dit :

        Journée Glandouille ?…Incroyable de lire de pareilles conneries !…L’instruction avant tout TAM ,IST ,tir réel ou gunshow , Identification des armées étrangères et matériels divers ,Connaissance de l’Eni tous azimuths , Histoire,Géographie ,étude des langues à minima ,Sécurité en campagne… Connaissances Sanitaires,prévention,secourisme,apprentissage de la vie en campagne avec les feuillées, douches,lcuisines ,les zones vies et de repos ,savoir monter des tentes de tous modèles …Pas le temps de s’ennuyer: de l’instruction ,de l’instruction,et encore de l’instruction !…ré-apprendre à lire écrire sans fautes grossières ,apprendre la topographie faire des exercices pratiques et des courses d’orientations , ,les transmissions ,les autres matériels de l’armée Française et ceux des autres ,faire de l’identification,de la mécanique du dépannage ,savoir se servir de tous les matérielsde campagne communs tels que les cuisinièrtopographie ,les transmissions ,les autres matériels de l’armée Française et ceux des autres ,faire de l’identification,de la mécanique du dépannage ,savoir se servir de tous les matérielsde campagne communs tels que les cuisinières marion les filtres à eau etc etc …Il y en a des choses à faire si on veut ne pas « glandouiller » !En fin de contrat on peut en faire des cadres intéressants, avec d’énormes connaissances milis et civiles , de bons soldats férus de la chose militaire !…Un cadre qui me parle dde glandouiller je lui botterai le cul !
        Gladouiller c’est nuire au moral des soldats et des cadres qui ne demandent qu’à apprendre et passer examens et concours ! Glandouiller c’est ce qu’il ya de pire pour des combattants qui n’en savent jamais assez!
        Innover oui ,glandouiller jamais !

    • Mat49 dit :

      @Raymond75 « Elle s’applique aux fonctions de service qui sont comparables à des fonctions civiles. » Non, absolument pas. La question portait sur un militaire effectuant des missions de garde, donc pas une mission civile : https://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?docid=244183&doclang=fr

      L’attendu 88 de l’arrêt qui répond à la première question de droit dit ceci (la question 2 est sur la rémunération de la période d egarde et a peu d’importance): « Il résulte de l’ensemble des considérations qui précèdent que l’article 1er, paragraphe 3, de la directive 2003/88, lu à la lumière de l’article 4, paragraphe 2, TUE, doit être interprété en ce sens qu’une activité de garde exercée par un militaire est exclue du champ d’application de cette directive :

      – soit lorsque cette activité intervient dans le cadre de sa formation initiale, d’un entraînement opérationnel ou d’une opération militaire proprement dite,

      – soit lorsqu’elle constitue une activité à ce point particulière qu’elle ne se prête pas à un système de rotation des effectifs permettant d’assurer le respect des exigences de ladite directive,

      – soit lorsqu’il apparaît, au vu de l’ensemble des circonstances pertinentes, que cette activité est exécutée dans le cadre d’événements exceptionnels, dont la gravité et l’ampleur nécessitent l’adoption de mesures indispensables à la protection de la vie, de la santé ainsi que de la sécurité de la collectivité et dont la bonne exécution serait compromise si l’ensemble des règles énoncées par ladite directive devaient être respectées,

      – soit lorsque l’application de ladite directive à une telle activité, en imposant aux autorités concernées de mettre en place un système de rotation ou de planification du temps de travail, ne pourrait se faire qu’au détriment du bon accomplissement des opérations militaires proprement dites. »

      Ce qui gène avec cet arrêt c’est son caractère complètement irréaliste. Il postule qu’on peut connaître a priori si la mission de garde va ou non s’avérer vitale pour la « protection de la vie, de la santé ainsi que de la sécurité de la collectivité ». Potentiellement toutes le sont.

      Il postule aussi qu’il serait possible de mettre en place un système de rotation ou de planification du temps de travail, sans le faire au détriment du bon accomplissement des opérations militaires proprement dites. Sans parler de la hausse d’effectif nécessaire pour ce faire…

      Le comble est atteint par le fait que cette décision porte sur une période de garde de 24h où le militaire avait en pratique… 12h de repos! La question du paiement différencié des heures de repos et de garde effective était le coeur du litige. Une bonne décision aurait été de dire qu’il ne pouvait pas y avoir de différence dans les deux cas et point barre.

      Et personnellement je ne suis pas très content qu »on vienne me dire que des services publiques vitaux doivent fonctionner le plus possible comme des entreprises privées.

    • dompal dit :

      @Raymonde,
      Merci de nous éclairer de tes lumières.
      Je pense que j’ai raté ma vocation !
      J’aurais dû être une feignasse de sous-merde cgtiste à la ratp ou à la sncf voire même soyons fous, à edf…! 😉
      C’est où qu’on remet une pièce dans la machine pour changer de vocation….!??

    • Thaurac dit :

      Soit tu fais 32 h et basta soit 39 et RTT, tout simplement
      En formation pour des fonctionnaires, le vendredi ça dégage de très très très bonne heure, quand ils viennent, le matin, presence 4 ,3 h tr&avail effectif hors machine à café 2h….

    • Dany dit :

      Vous avez entièrement raison. Mais, que voulez vous…. Les armées comptent des « nostalgiques » : De l’Ancien Régime, de l’Etat français, là, ce sont des « nostalgiques » des 39 heures. Un bastion de réactionnaires alors que l’Armée devrait être apolitique.

  4. Raymond75 dit :

    Correction : « lorsque l’on travaille TROP ET trop régulièrement, on travaille mal ! « 

    • cipal dit :

      vous en êtes la preuve vivante ! bon repos !

    • dompal dit :

      @Raymonde,
      Ben ouais, c’est sûr !
      Le mieux c’est de faire 6 mois de job suivi de 6 mois de chômage et on recommence le cycle jusqu’à la retraite…..que les gus comme moi et d’autres te paierons….
      Elle est pas belle la vie de feignasse d’extrême-gauchiasse !???

      • Raymond75 dit :

        Vos insultes, seuls arguments que vous pouvez écrire, montrent le très haut niveau qui est le votre. Il est vrai que vous n’avez pas le temps de vous cultiver, trop occupé à être une bête de somme soumise et heureuse de l’être.

      • Raymond dit :

        Mais bien sûr guerrier nain : tu as tout compris, les civils sont tous des fainéants … Mais oui. As tu reçu le bon qui te donne droit à une nouvelle médaille ?

        Bientôt vigile ou gendarme ?

      • dany dit :

        Et entre feignasse et larbin protecteur du système libéral,n’existe t il pas un « juste » milieu ?

  5. Lucide dit :

    Mince alors, le Général serait-il en train de signifier que l’UE fait de nous une province sans souveraineté ? J’en suis franchement étonné. Une surprise de taille

  6. Vidoc-19 dit :

    Nouvelle confirmation qu’à cause de son enfermement dans l’OTAN et dans l’union européenne ( habillage civil de l’OTAN l ) la France se voit dicter ses lois, la France ne maîtrise plus son destin, le gouvernement français doit obéir à des ordres et à des directives imposées par des organismes étrangers, tous dirigés par les États-Unis directement ou indirectement.
    C’est tout simplement la perte globale de toute forme d’Etat… les domaines régaliens sont les plus impactés évidemment mais les militaires, qui s’en prennent ici à un des nombreux et insupportables comités Théodule de l’union européenne, oublient de préciser que tout ça n’est que la conséquence presque directe de notre inclusion au plus haut niveau dans l’OTAN.
    Si les militaires veulent retrouver une dignité et un sens à leur métier, ils doivent être les premiers à exiger notre départ de l’OTAN, au minimum le retour à une simple situation d’observateur, proche objectif mais ni esclave, ni supplétif, ni vassal: en principe les Français sont un peuple qui n’ont pas l’habitude de marcher à la shlague ni avec des petits kapos qui viennent leur dicter tout ce qu’ils doivent faire tous les matins… enfin, ça, c’était avant… lorsque des Français s’étaient dressés, armes à la main, contre la tyrannie.. le refrain de notre hymne national est pourtant très clair : qu’attendons-nous pour l’appliquer aujourd’hui où la tyrannie est multiple ?

    • Ajm. dit :

      Rien à voir avec l’Otan. L’armée US est-elle soumise à des contraintes légales de temps de travail ?

    • Guerik dit :

      C’est l’Otan et l’UE qui le dicte aussi aux Suisses?

    • Castel dit :

      La, vous mélangez tout, l’OTAN n’a strictement rien à voir avec l’Union Européenne, et on peut même penser que ce genre de directive ne doit pas beaucoup plaire non plus aux principaux chefs militaires de cette organisation, qui doit plutôt y voir une entrave à ses possibilités d’actions…..

    • Clément dit :

      Bravo vous venez de découvrir le principe de la hiérarchie des normes ! Ces dernières n’ont pas toute la même valeur : tout en bas vous avez les règlements intérieurs (d’une école, d’une entreprise) et tout en haut vous avez les traités internationaux. De la même façon que vous et moi devons obéir à des lois, les états le doivent également.
      Si ça ne vous plaît pas, vous pouvez aller expérimenter l’absence de loi (pas la peine d’aller en Libye, allez voir sur une ZAD en France).

    • lgbtqi+ dit :

      peut-être que certains sont enfermés dans l’Otan, mais vous, vous semblez bien enfermé dans autre chose, vidoc19 / covid19. La défense de votre patrie de coeur, la dictature chinoise, à travers le sabotage des intérêts français.

      Salutations à xi … !

  7. tavjack dit :

    « Nous prendrons les initiatives qui s’imposent sans nous dérober face à nos responsabilités : assurer la sécurité des Français, prendre acte des décisions de la Cour de justice, et enfin agir pour faire évoluer le droit de l’Union si notre sécurité l’exige »
    Bla Bla bla!!
    Les travaux et les décisions de la CJUE sont connues et les recours sont possible. En prendre acte c’est presque les approuver.
    Mais, pour la com:  »Et enfin agir pour faire évoluer le droit…. » seulement en cas de guerre peut être?…. » La messe est dite. Encore un pan de notre souveraineté abandonnée. Ceux qui n’ont pas compris l’enjeu sociétal en cause par nos politiques doivent se réveiller.

    • Castel dit :

      Je me demande si les commentaires sur ce site sont émis par des militaires d’active, car , avant d’être gradé, tout le monde à dû subir des traitements parfois aussi inutiles qu’injustifiés, et ils auraient peut-être aimé à ce moment la, que des instances Européennes se penchent un peu sur le sujet, sans pour remettre en cause leur engagement de soldat…

      • cipal dit :

        vous on sait où vous vous trouvez ! ce n’est pas honteux ! mais simplement quand on est pas concerné on ne s’immisce pas dans ce qui le cœur même de notre engagement et de notre devoir envers la nation ! j(ai servi mon pays et bien des choses me révoltent toujours mais tant que j’ai eu une casquette sur la tête j’ai fait mon métier avec passion ! depuis je suis devenu chef d’entreprises (oui au pluriel ) et la retraite m’emmerdant ainsi que le discours des co***les molles habituelles tel mond ray je remonte une boite en France et une autre en Russie pour me marrer à passé 70 barreaux ! et pour ce qui est de la retraite c’est un truc pour les vieux et pour tout dire ils m’emmerdent les vieux ! je vis dans le présent et je vois l’avenir avec sérénité et nulle sclérose intellectuelle qui est fréquente en ces lieux ! ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient ! merci pour eux et bonne continuation!

        • Castel dit :

          Il me semble qu’en temps qu’ancien, je suis aussi concerné que vous, car tout ça je l’ai connu, et à l’époque, j’ai fermé ma g….. comme tout le monde à l’époque.
          Mais, si vous vivez dans le présent avec une vision sur l’avenir comme vous le prétendez, vous avez du remarquer les difficultés actuelles concernant le recrutement, et de mon point de vue, ce n’est pas un hasard, car les jeunes d’aujourd’hui n’ont plus tout à fait le même regard sur le monde qu’à notre époque (nous avons à peu près le même âge)
          La plus part des jeunes d’aujourd’hui sont sûrement autant prêts à se battre pour défendre leur pays qu’à notre époque, mais ils souhaitent sans doute que l’armée d’aujourd’hui soit tout de même un peu plus moderne dans son fonctionnement interne que l’armée de grand papa ( qui d’ailleurs ,soit dit en passant nous à amené à la défaite de 40, suivit par celle de l’Indochine)
          Alors, si vous souhaitez que notre armée continue à trouver des effectifs suffisants, il faut peut-être tenir compte de ce qui pourrait la rendre plus attractive, faute de quoi, il faudra sans doute envisager la création de nouvelles unités composées de soldat étrangers, calquées sur la légion, ce qui ne me parait pas la meilleure solution à envisager pour le futur !!

          • cipal dit :

            je ne suis pas entièrement contre votre position ! mais quand je vois les Cv d’ingénieurs récents et leur prose je ne suis pas très enclin à l’indulgence ! pour ce qui est du tropisme des défaites françaises je sais que c’est la culture depuis 1945 et la fin de l’Algérie et c’est pour çà que je pense qu’il est temps de passer au futur je me contrefous de tout çà ! même si cela reste une blessure profonde pour moi dont la marine fut une vocation !! et dieu sait s’il m’a couté de la quitter
            je sais aussi que dans les carrés les fils de depuis 3 siècles pensent que leurs ancêtres récents qui ont baissé le froc sont des héros le cul derrière leurs bureaux !
            ce que je suis devenu je l’ai fait nonobstant ma famille à la force de mes convictions et de mon travail ! ma descendance ne me doit rien en ce qui concerne leur carrière !
            il se trouve qu’étant à l’intersection de deux mondes j’ai parfois des jugement abruptes ! qui sont liés à la nature même de mon job ! je ne suis pas le boss le plus simple de mon univers pro mais j’espère être juste fut-ce parfois contre mes convictions ! au plaisir de vous lire ami ! ce que je n’ai pas le plus ici !

      • felipe dit :

        non castel , je fus militaire et j’ai eu aussi mon tour de « se dépécher pour attendre ». la question n’est aps de quantifier les horaires de travail, ce qui revient à banaliser et fonctionnariser par des règles rigides, le seul métier ou le temps (à faire quelque chose ou à ne rien faire) ne compte pas. la guerre s’arrete quand un des deux adversaires dit stop. cela ne se décrète pas bien au contraire, cela s’apprend tous les jours sur l’uniforme. le CEMA le dit fort bien : la relation au temps n’a rien à voir avec le commun. par ailleurs , qui décidera du cadre juridique dans lequel vous remplissez votre mission? est-ce à dire que la décision de l’autorité peut être remise en question par un subordonné (qui a signé un contrat explicite sur son statut), lequel pourrait demander au juge de statuer sur « l’état exceptionnel  » ? ce texte autoriserait n’importe quel militaire (surtout celui qui n’a pas compris pourquoi il fait ce métier) à remettre en question la finalité de la mission. par ailleurs, désolé de vous contredire. si on considère encore que la notion de souveraineté existe pour la défense nationale. l’europe ne peut pas vous dire comment vous devez vous organiser pour y veiller. enfin pour ce qui est des traitements injustifiés comme vous dites. de 1980 à 2017, soyez certain que j’ai vu les mêmes séquences de glandouille dans les casernes et les mêmes séquences de boulot extraordinaire. cela fait partie du métier militaire et c’et tant mieux. tout est dans la main du chef (de section, d’unité , de corps). et là aussi cela entretient le lien entre le chef et sa troupe. les obligations et les responsabilités du premier, contre la loyauté et la disponibilité d’esprit des seconds

        • Castel dit :

          Moi aussi, j’ai connu tout ça, félipe, et si comme je l’indique un peu plus haut, je l’ai accepté comme tous ceux de ma génération, mais je me suis dit à l’époque que certaines vexations inutiles et répétées , non seulement ne servaient à rien, mais pouvaient par la suite crée un mauvais état d’esprit dans certaines unités….
          Aussi est-ce pour cela que sans rien lâcher sur la discipline opérationnelle, qui me parait essentielle, on pourrait essayer de voir ce qu’il est possible de faire en dehors de ces périodes pour améliorer la condition du soldat de manière à rendre l’armée plus attractive pour les jeunes que nous avons de plus en plus de mal à recruter à l’heure actuelle !!

  8. Jose dit :

    Macron veut plus d’Europe, il l’aura!!!! Ah les francais ne sont pas contents de la juridiction de la Cour Européenne de Justice… ä mourir de rire !!! Lorsque la même Cour autorisait la BCE à faire la planche á billet tout en violant les traités pour financer la dette abyssale de la France et ses amis du Sud, tous les journaux francais jubilaient- Il faut savoir ce que l’on veut !!! On ne peut pas vouloir qqchose et son contraire. Cette Europe est voulue par la France eh bien, qu’elle subisse maintenant.

    • Castel dit :

      à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles…..
      Je me demande comment on aurait pu faire pour passer le cap du covid, si la BCE n’avait pas laissé tourner la planche à billet….
      En plus, avant ça, on reprochait à l’Euro d’avoir un taux de change trop élevé, ce qui nuisait à nos exportations, cela devrait y remédier….
      Cela dit, il ne s’est pas effondré pour autant
      =taux+de+l%27euro+aujourd%27hui&form=ANNTH1&refig=b7f5c201aca64b27be8bd32bb1d45c57&sp=3&qs=UT&pq=taux+de+l%27eur&sk=PRES1CT1UT1&sc=8-13&cvid=b7f5c201aca64b27be8bd32bb1d45c57

    • farragut dit :

      @Jose
      Angela, enlève ton masque, on t’a reconnu! 😉
      Au fait, ton pot de départ avec le cadeau (un siège au Conseil d’Administration de Gasprom) et la bise de Vladimir, c’est pour bientôt ?

    • cipal dit :

      ce qui j’aime j’ai les idiots c’est leur incapacité à se rendre compte de leur ridicule ! être con c’est un état dommage pour lui mais un idiot relève de la thérapie ! et là on reconnait le lessivage de cerveau infligé aux trolls ! dommage il n’ya aucun médicament de la connerie
      bonne soirée médiocre troll

      • José dit :

        L’incapacité ä donner des arguments pour convainvre est une tare!!! l’idiot insulte seulement pour éviter le débat!!!!

        • cipal dit :

          quel argumentaire troll idiot ! il existe des cours de rhétorique jésuistiques ! mais je crois qu’ils sont hors de portée de votre haute médiocrité
          va lécher les bottes des descendants de tes oncles adolphe et joseph

    • Uknown dit :

      Mort à l’U.E

  9. Czar dit :

    ces guignols ont tout fait pour nous imposer ces règles depuis des décennies, ont assené sur tous supports et en tourtes occasions que c’était notre horizon indépassable et que ceux qui le contestaient étaient à la fois des fossiles et des dangers pour notre ordre social comme notre démocratie, et aujourd’hui les mêmes viennent nous dire qu’un vilain agent extérieur vient bouleverser l’agencement délicat de notre belle mécanique frônçaise ? quelle plaisanterie pour demeurés.

    La Cour ne fait que dire le droit européiste. Elle s’appuie sur les traités et autres textes qui ont été négociés et validés par ces mêmes politiques qui feignent de découvrir l’eau tiède. Ses principes, ses méthodes, comme ses objectifs n’ont pas brusquement changé, quoi qu’en disent les inconséquents bouffons ministériels comme galonnés.

    une fois de plus, les Cassandre avaient vu plus loin que les moutons.

    • Guerik dit :

      Personne ne vous empêche d’aller vivre et travailler selon les règles chinoises ou russes

      • Clément dit :

        Pour l’instant il travaille selon les règles de son lycée et il vit selon celles de ces parents 😉
        Après il n’a pas tord sur le fait que nos politiques se plaignent de choses auxquelles ils ont contribué.

        • lgbtqi+ dit :

          orthographe : ces, s’écrit ses, en tant que possessif, et « tord » s’écrit tort, avec un T.

          • Clément dit :

            Syntaxe : on commence une phrase par une majuscule. Et « tord » ou « tort » ne s’écrit avec un « T » qu’en début de phrase, sinon c’est juste un « t ».
            Mais merci quand même prof, passez le bonjour aux 6 autres nains de ma part (ainsi qu’à Blanche Neige).

          • lgbtqi+ dit :

            Je ne vous parle pas du t initial de tort, mais du t final … mais peut-être n’êtes-vous pas capable de saisir ?

            La majuscule quant à elle ne relève pas de la syntaxe mais là encore de cette discipline que vous ignorez : l’orthographe.

          • Clément dit :

            Moi je vous parle du « t » initial, qui s’écrit « T » en début de phrase.
            Mais sinon, Blanche Neige va bien ?

      • Czar dit :

        Personne non plus ne t’empêche de fermer ta gueule si tu n’as rien d’intéressant à dire. Tu vois on est en mode libertés touzazimut, quasi-anarchiste.

        • Clément dit :

          Attention Erwan, tu deviens trop choupi quand tu t’énerve 😉

          • Czar dit :

            ‘tu t’énerveS’, tu ferais bien d’y retourner au lycée, Clémentine en plus le bac est donné pour toute entrée, ça vaut le coup, le diplôme est superbe, il habille bien un corridor un peu vide.

          • Clément dit :

            T’es encore plus choux quand tu fais le grammar nazi !
            [petite tape affectueuse sur le dessus du crane]

  10. Max dit :

    La pointeuse « européenne » à l’entrée du champ de bataille ?

    • Paddybus dit :

      Une fois leur quota atteint, les pilotes militaires seront priés de ne pas garer leur appareil de service en double file ou sur n’importe quel nuage…. ou dans les stations service 330 MRTT…. Merci d’anticiper votre retour pour rester dans vos obligations…!!! ;0))

    • Franz dit :

      Il y a bien une image comme ça dans « Astérix et les Bretons », où en pleine distribution de baffes, les Anglois s’en vont parce que c’est l’heure du thé et que ça prime sur toute autre chose.

  11. Plusdepognon dit :

    Que chacun fasse son job et on éviterales polémiques stériles.
    https://www.bruxelles2.eu/2021/07/temps-de-travail-halte-au-feu/

    • Frede6 dit :

      Si on se place sur le plan juridique cette directive et l’arrêt de la cours ne changent pas grand chose sur le fond compte tenu des dérogations possibles et dispositions particulières.
      Toutefois dans un état de droit cela laisse la possibilité au militaire de contester certaines pratiques et de les soumettre à l’appréciation d’un juge qui lui donnera tord ou raison.
      Dans tous les cas, le chef militaire est privé d’une partie de son ‘libre arbitre’ et le laisse aux mains des juges.
      C’est bien ce qui pose problème à certains.
      Dans tous les cas il n’y aucune raison de s’en prendre à la commission ou la cour européenne, c’est bien le gouvernement français qui n’a pas fait le travail nécessaire pour que la directive prenne en compte ce point de vue.
      Cet article est très éclairant sur la vacuité de nos gouvernants.

  12. Le sicaire dit :

    Bonjour, a priori, la CJUE est souveraine et l’État Français aussi. Il n’y a donc pas à rentrer dans des considérations juridiques stériles. Le chef de l’État Français qui est le chef des Armées doit prendre acte de cette décision et doit, soit se soumettre, soit ne pas reconnaitre la CJUE et donc in fine quitter l’Union Européenne. Mais couard comme il est, il va laisser trainer…

    • farragut dit :

      @Le sicaire
      Mais non ! Grâce aux robots et à l’IA créés par les premiers de cordée de la « Start-Up Nation », les militaires pourront se reposer et suivre le déroulement des guerres cybernétiques futures sur l’écran 3D, du fond de leurs canapés! 😉
      Enfin, tant que la directive européenne sur le droit de travail ne sera pas étendue aux robots, une fois qu’ils auront été reconnus comme êtres pensants autonomes et dotés de droits universels, ce qui ne va pas tarder… Faut pas déconner ! 😉
      La CJEU, c’est pas un autre nom pour la Red Team de la DGA ?

  13. vno dit :

    Normalement la force d’un militaire, c’est sa capacité d’adaptation non ?

  14. Parabellum dit :

    Une épouse toute simple ; le mot de Cambronne et on arrête de siéger et de payer dans toutes ces inutilités européennes ´ les anglais ne vont pas plus mal avec le Brexi t et on voit tous les jours l incapacité à avoir une stratégie européenne utile alors les règlements européens grotesques on doit les ignorer et al

    A

    U

    Niaiserie européenne à ignorer purement et simplement et à aller au conflit majeur entre frexit s il le faut…la guerre s arrête à
    5 heures ? Dinguerie bureaucratique

    • Castel dit :

      Sauf que les Anglais peuvent compter sur le Commonwealth, comprenant entre autres le Canada, l’Australie, la Nouvelle Zélande etc….
      Mais bien sûr, nous, nous avons nos DOMTOM !!!

  15. Buburoi dit :

    Il n’y a aucun péril mortel. Il faudra mieux payer le personnel, ce qui devrait motiver les militaires, selon le principe: « Travailler plus pour gagner plus ». Il faudra également utiliser le personnel plus intelligemment, car le temps de travail a un cout. En utilisant mieux le personnel, les armées seront plus performantes. On ne comprend pas les réactions de certains qui croient que l’on s’engage pour travailler gratuitement.

    • felipe dit :

      si vous pensez que la solde résoud tout…

      • dompal dit :

        @felipe,
        Quand on s’engage à 20 ans (ou moins) on a la foi.
        A 30 ans, on commence à se poser des questions.
        A 40 ans, on tire le bilan des 20 années écoulées et l’on ne trouve plus de raisons de rempiler, entre autres à cause de la solde.
        Quand on militaire devient « retraitable » (pension de retraite + salaire civil), l’Institution ne fait aucun effort pour garder l’intéressé en lui proposant une solde améliorée et des ‘avantages’ pour ne pas qu’il parte….surtout dans des spé convoitées par des entreprises civiles !
        Après si vous pensez que la solde ne résout pas tout…il faudrait peut-être que vous enleviez vos œillères ! 😉

    • Mat49 dit :

      @Buburoi lisez l’arrêt qui ne porte pas sur le temps de travail des militaires de manière générale. Vous direz des conneries moins énormes.

  16. Barfly dit :

    Petit à petit, loi après loi, l’Europe s’insère dans l’organisation des secteurs clés de l’état, et réduit par là même notre souveraineté. Elle rogne, elle rogne … Et quand on touche à l’armée c’est qu’on a atteint l’os comme dirait l’autre.
    Il ne faut pas laissé passer cela. Macron va devoir faire l’équilibriste entre sa fibre pro européenne et son discours post covid sur la souveraineté nationale. J’ai une petite idée dans quel camp il va pencher !

  17. Momo dit :

    Il faut le répéter:
    Tout ceci est une stratégie concertée pour affaiblir l’Europe, sa défense et son industrie (voir messages sur le JRC).
    Les femmes et hommes politiques partisans de la compromission et de la soumission en sont les premiers acteurs, ils s’appuient sur des ONG téléguidées comme Greenpeace, MSF ou HRW, et les organes de propagande à commencer chez nous par l’AFP et radio-france-tv.

    Il faut bien sûr tout faire avec les outils officiels pour faire reculer ce genre de propositions offensives, et si le résultat n’est pas satisfaisant d’envisager sérieusement de refuser sans détour tout éventuel règlement pervers qui nous serait imposé, ‘quoi qu’il en coûte’.
    Mais il faudrait aussi faire attention à qui nous mettons dans les comités truc et machin qui sont à l’initiative de ces propositions potentiellement destructrices, il y a eu beaucoup de laxisme allant jusqu’à la nullité absolue de notre ex-ambassadrice des poles.
    Un peu de sérieux et de tripes semblent absolument indispensables pour remettre l’église au milieu du village.

    • mulshoe dit :

      je pense effectivement qu il s’agit d’une stratégie pour nous affaiblir . Mais …. au « bénéfice » de qui ? Là est la question .

      • Momo dit :

        Il n’y a pas de complot global orchestré contre l’Europe, mais en étant lucide on peut considérer qu’il y a des intérêts communs, des objectifs qui se rejoignent et facilitent l’action négative que chacune de ces parties peut avoir contre l’Europe.

        . La Xine, la Russie, la Turquie, au moins ceux-là en tant qu’états sont opposés à l’Europe pour des raisons différentes mais convergentes. Pas besoin de développer

        . Les US ont une primauté mondiale à préserver et un lobby industriel que l’on ne soupçonne pas quand on le le connait pas mais qui est absolument redoutable. Tout est bon, tout, pour démolir les concurrents et les politiques suivent voir courent devant. Le nationalisme industriel US n’a d’équivalent que le chinois.
        Pour ceux qui connaissent toutes les déboires des banques qui veulent s’installer aux US, toutes les catastrophes industrielles des entreprises étrangères qui ont voulu y aller, ne sont pas dues au hasard. Le cas le plus classique est celui d’une boite étrangère qui achète une boite US. Là toutes les catastrophes possibles, qui étaient potentielles, éclatent avec des procés (et des juges) qui vont jusqu’à ruiner l’étranger acheteur. Actuellement Bayer n’est pas encore sûr de survivre au rachat de Monsanto (une vraie .onnerie).

        . Les ONG ‘lemmings’: qui oeuvrent pour la disparition de l’ordre actuel pour un imaginaire souvent naïf, et qui sont appuyés pour des raisons troubles par des pays et des organisations (voir individus comme Soros) qui y voient leurs intérêts exclusifs.
        Amnesty, HRW, GreenPeace, pour citer les principales et parfois l’ONU sont quasiment toujours polarisées sur les pays européens en exploitant leurs faiblesses législatives et l’appui de leurs medias biaisés et soumis.
        Par contre ces ONG ne font rien de sérieux en dehors de l’occident, voir rien du tout à part un peu de com minimaliste qui en réalité n’est faite que chez nous. De peur d’ennuyer les vrais méchants.
        C’est l’indignation sélective au pouvoir, et de facto un ennemi de l’Europe, mais à l’intérieur.

        Ce n’est pas tout ce qui explique le Brexit, bien sûr, UK ‘bénéficiant’ sur ce point d’un traitement trés proche du reste de l’Europe, mais les arguments ont été faciles à trouver pour dézinguer les tendances perverses et mortifères de l’UE. Quel gâchis.

      • Franz dit :

        Faire « enfin » tomber définitivement les frontières pour avoir un marché global sans aucun empêcheur de gagner du fric en rond.

  18. Lucien dit :

    La CJUE viole la souveraineté de la France, au mépris des traités, et Gabriel Attal prend acte…. Quelle suc****e… La prochaine fois, on ne tiendra même pas les six semaines… Une à tout casser, sans compter le week-end…

    J’exagère à peine.

  19. HMX dit :

    Ravi de constater que toute la classe politique (ou presque) est d’accord avec le fait que cet arrêt de la CJUE est catastrophique pour nos forces et notre souveraineté. Maintenant, il ne suffit pas de crier très fort. Il faut agir. Et là, pour le moment, c’est le flou le plus total.

    Le piège juridique s’est refermé sur nous, et il ne va pas être simple d’en sortir. En effet, un grand nombre de pays de l’UE (si ce n’est la majorité ?) ne voit aucun problème avec cette décision. Pour eux, un militaire est un salarié qui a des droits comme les autres tant qu’il n’est pas en opération. En Allemagne, Pays-bas et Belgique, par exemple, il y a des syndicats de militaires qui veillent à l’exercice de ces droits et qui se réjouissent de cet arrêt de la CJUE. Toute action française au niveau de l’UE risque donc de se heurter soit à la passivité, soit à l’hostilité de nos partenaires, avec le risque non négligeable d’être mis en minorité sur un vote.

    Une solution, lourde à mettre en œuvre mais efficace, consisterait à inscrire le statut militaire dans la Constitution. Ce qui supposerait une révision constitutionnelle. Concrètement, il faudrait réunir le Congrès à Versailles (Assemblée nationale + Sénat) et obtenir une majorité de 3/5ème des voix. C’est sans doute la meilleure option, l’autre solution, peu réaliste, étant de faire un référendum national (peu probable car le sujet n’est pas assez porteur électoralement).

    Dans tous les cas, cette décision de la CJUE laisse beaucoup d’amertume. A l’heure où des défis immenses attendent les armées françaises et européennes au cours de la décennie à venir, compte tenu des bouleversement géostratégiques en cours, il est assez incroyable, et parfaitement regrettable, d’avoir à mener des combats d’arrière garde de ce type…

    • Tempo dit :

      Celà est d’autant plus regrettable que la directive date de 1993, la France avait donc toute latitude à en négocier les termes. Il est vrai qu’à l’époque on pensait plus à engranger les dividendes de la paix sans se soucier du lendemain.
      28 ans se sont donc écoulés pour arriver à ce constat affligeant qui démontre l’ incapacité congénitale à anticiper, évaluer et contrôler les conséquences des décisions politiques que nos gouvernements sont amenés à prendre tant au niveau européen que national.

    • tschok dit :

      @HMX,

      Non, s’il vous plait, pas ça. Surtout ne pas inscrire le statut des militaires dans la constitution. En aucun cas.

      C’est le piège à con dans toute sa splendeur, la fausse bonne idée absolue.

      On arrête l’hémorragie de la connerie et on réfléchit posément. On a déjà commis suffisamment de maladresses dans cette affaire, ne rajoutons pas le bouquet final au feu d’artifice.

      Car cette solution n’a pas l’efficacité que vous lui prêtez, bien au contraire, puisqu’elle porte le fer de l’ennemi au coeur même de notre dispositif.

      Figurez-vous que si les Français sont absolument persuadés de la supériorité de leur texte constitutionnel sur le droit dérivé européen, la CJUE a une opinion différente qu’elle ne demande qu’à exprimer.

      Mais elle ne le peut pas puisqu’on se refuse à construire le conflit de lois à ce niveau.

      Alors que si vous commettiez l’erreur d’inscrire le statut dans la constitution, elle le pourrait et ce serait comme faire entrer le cheval de Troie dans la ville qui se croit enfin libérée du siège qu’elle subit.

      Le cheval reste dehors. On y fout le feu, on contemplera le brasier depuis nos remparts.

      Et on arrête avec ces conneries de pyramides (de Kelsen).

      • HMX dit :

        L’idée d’inscrire le statut militaire dans la Constitution (idée dont je ne suis pas l’auteur, mais que je partage !) me semble au contraire assez logique. Dans l’ordre juridique français, la primauté du droit de l’Union européenne ne vaut pas à l’égard de la Constitution. La Constitution est le texte suprême, qui se situe au sommet de notre ordre juridique interne. Donc ce qu’on écrit dans la Constitution est par principe au dessus de tout règlement édicté par l’UE.

  20. cipal dit :

    Et on se tire quand de cet euromerdier ?
    Si çà ne plait pas aux teutons on pourrait aussi leur rappeler qui a perdu leur dernière connerie mondiale !
    Il est vrai qu’un peuple d’ânes diriger par des moutons bêlants aux ordres de la teutonie revancharde n’a que ce qu’il mérite !
    MAC
    les idiots utiles trolls euros béats sont autorisés à ne pas perdre leur temps ici du moins à me répondre je ne lis plus les inepties euroconnes

    • Castel dit :

      les idiots utiles trolls euro béats ne font jamais que contrebalancer les idiots inutiles des trolls eurosceptiques, dont peu de monde répond à leurs conneries franchouillardes !!

  21. manu dit :

    UNE SOLUTION. Sortir de l’Europe et de l’Otan. Fabriquer nos avions, nos chars, nos drones, nos canons, nos bateaux, nos fusils.nous savons faire tout ça!

    • Raymond75 dit :

      … Nos meubles, notre électro-ménager, notre nourriture, nos médicaments, notre électronique, notre acier, notre énergie, nos transports, nos matières premières … Euh … non : cela ne sert à rie,.

    • Mon général dit :

      On sait déjà pas faire des masques FFP2 … y en a qui rêvent!

    • Castel dit :

      …… Sauf qu’on a pas les sous pour le faire !!

    • tschok dit :

      Ok manu, mais tu nous expliques comment je rembourse ma dette en euros avec tes francs de merde.

      Si tu payes, chuis d’accord.

      Si c’est moi qui raque et toi qui te tires en Polynésie française avec ta retraite de fonctionnaire territorial inculte en économie, va te faire foutre.

      Ca va bien 5 mn les abrutis qui se prennent pour des cadors. Va coller des affiches pour Méluche ou Le Pen et arrête de coûter cher aux autres avec tes idées de débiles léger à QI de sac de guano.

      • Czar dit :

        foutaise maintes fois démontée : une dette est remboursable en étant libellée dans la nouvelle monnaie nationale, ainsiq ue le sait toute personne qui n’es t pas inculte en économie.

        le seul point éventuellement valable est que le recours à l’emprunt sur les marchés étrangers pourrait (conditionnel, brêlasse) être plus difficile.

        Mais comme on est censé mettre fin à notre endettement de toute façon, ce ne serait qu’un problème éventuel et de toute façon passager, a mettre en relation avec l’avantage que donnerait aux exportations une monnaie non plus surévaluée.

        bref une reconstitution de notre base industrielle ainsi qu’une incitation à importer moins de pétrole – qu’on est censé terminer d’acheter.

        accessoirement parlant, le « franc de merde » a vécu près de 700 ans, je mets ma main à couper – et même la seconde – que ton euro (de merde) ne vivra pas la moitié de ce bel âge

        • Sorensen dit :

          En fin de compte ce n’est peut-être pas un problème d’éducation. C’est peut-être chromosomique ou purement cognitif.

          • Czar dit :

            ou peut-être simplement une vie de province morose, la désindustrialisation, le sentiment de déclassement et d’impasse, qui a fait de toi ce petit truc jappant et bilieux.

            « Accusé Freyming-Merlebach, levez-vous »

      • dompal dit :

        @tschok,
        « débiles léger à QI de sac de guano ».
        Je connaissais pas.
        Moi je préfère QI = à la pointure des chaussures. 😉

    • Heron dit :

      Et puis ? Le fondement d’une nation prospère est basée sur les échanges de tous ordres, économiques, socials, culturels, religieux, pédagogiques, scienifiques etc….. et aussi militaires. Isoler la France c’est le réflexe Trumpiste, avec le résultat qu’on connait ! La France est une pièce maitraisse dans les deux organisations que vous avez cité. Le problème c’est que vu le nombre de pays et d’intérêts qui s’y croisent, on brille beaucoup moins du coup !

  22. Raymond75 dit :

    A lire la majorité de ces commentaires, je pense que les militaires nous donnent la voie à suivre : « tous ensemble, tous ensemble, nous exigeons de travailler 15 h / jour, 7/7, 12 mois sur 12 ». Il faut savoir faire progresser la société.

    La famille, les enfants ? Mais vos femmes ont l’habitude de tout faire sans vous, et elles en sont heureuses …

  23. Raymond75 dit :

    Donc en gros, vous vomissez sur l’Otan, sur l’Europe, sur la société française et sur l’état de droit. Mais vous vous battez pour la France !!! Ah Ah Ah Ah

    • dompal dit :

      @Raymonde,
      Je ne pensais pas qu’il était possible d’être aussi demeuré….quoique, quand on lit les sites d’extrême-gauchiasse on retrouve les mêmes idées pathétiques qui sont les tiennes ! 🙁

    • Franz dit :

      Pouvez-vous m’expliquer en quoi ce serait un problème, une contradiction, un hiatus, une dissonance… ou ce que vous voudrez ?

  24. Ajm. dit :

    Face à cet arrêt de la CJE qui intervient sur un domaine qui est expressément exclu de sa compétence par les traités, la meilleure réponse est de l’ignorer. Rien au monde ne peut forcer le gouvernement français à tenir compte de cet arrêt. Le problème c’est qu’ ignorer cet arrêt pour nos gouvernants qui pratiquent en permanence le déni du réel au nom d’un « état de droit » oligarchique et hors sol c’est créer un précédent très dangereux. D’ailleurs on voit bien que Macron laisse Parly et le CEMA protester mais ne dit rien lui-même.

  25. Thierry dit :

    là dessus je ne suis pas du tout d’accord avec le général Burkhard, La directive européenne sur le temps de travail fonctionne pour d’autres pays et pourquoi pas avec la France ????

    elle permet d’éviter l’usure prématuré aussi bien des troupes que du matériel, un mal bien français qui consiste par un manque de moyen et de personnel permanent de surexploiter un potentiel qui fini par s’user au delà du raisonnable, et au vu de la disponibilité de nos troupes et matériels (autour de 30%….) le constat est affligeant. Tous les excès et débordements ont lieu, ça doit s’arrêter.

    Une armée en permanence sur les rotules n’assure plus aucune sécurité pour personne.

    le social pas plus que la liberté ou la démocratie ne sont des obstacles à l’efficacité, c’est au contraire une forte source de motivation, contrairement à l’avis des suppos de l’autoritarisme.

    • Momo dit :

      C’est sur que les 35h pour barkhane ce serait bien pour un islamiste comme Thierry Moussa Mokhtar.

      Thierry Moussa Mokhtar, celui qui encourage les égorgeurs islamistes en BSS (plus de 4000 paysans innocents et leurs familles assassinés depuis le début de l’année sans compter les blessés, torturés, violés et forcés de s’exiler. Plusieurs dizaines de milliers).

      • Thierry dit :

        Momoche qui s’imaginait gagner une guerre perdu d’avance en faisant bosser 7jours sur 7 et 24h sur 24 un matériel déjà usé et des troupes fatigué car en sous effectif.

        Comment se fait-il que vous ne soyez pas encore parti là-bas ? seriez vous non pas un beau parleur ni un haut parleur mais un moche parleur ?

        • Momo dit :

          Tkt pas tes potes egorgeurs de BSS n’ont pas fini de s’en faire mettre plein l’arrière train, pour ces cochons là on ne compte pas!

  26. Nono dit :

    C’est fou le nombre de personnes qui n’ont manifestement pas lu l’arrêté de la CJUE:
    « 45
    Ainsi, l’application des dispositions du droit de l’Union et, plus particulièrement, de celles relatives àl’aménagement du temps de travail ne saurait empêcher l’accomplissement des missions spécifi quesque chaque État membre confi e, compte tenu de ses contraintes et de ses responsabilités propres, à sesforces armées, en vue de préserver son intégrité territoriale ou de sauvegarder sa sécurité nationale. »
    ou
    « 56
    En outre, le critère utilisé à l’article 2, paragraphe 2, premier alinéa, de la directive 89/391 pour exclurecertaines activités du champ d’application de cette directive et, partant, de celui de la directive 2003/88est fondé non pas sur l’appartenance des travailleurs à l’un des secteurs de la fonction publique visés àcette disposition, considéré dans sa globalité, mais exclusivement sur la nature spécifi que de certainesmissions particulières exercées par les travailleurs des secteurs visés par cette disposition, nature quijustifi e une exception aux règles en matière de protection de la sécurité et de la santé des travailleurs, enraison de la nécessité absolue de garantir une protection effi cace de la collectivité (arrêt du20 novembre 2018, Sindicatul Familia Constanţa e.a., C‑147/17, EU:C:2018:926, point 55 ainsi que jurisprudence citée). »
    « 68
    D’autre part, comme M. l’avocat général l’a également relevé, en substance, aux points 82 et 83 de sesconclusions, il ne saurait être considéré que l’intégralité des activités exercées par les militairesprésentent des particularités telles que celles-ci s’opposent à toute planifi cation du temps de travailrespectueuse des exigences imposées par la directive 2003/88.
    69
    Au contraire, certaines activités susceptibles d’être exercées par les membres des forces armées,comme celles liées notamment à des services d’administration, d’entretien, de réparation, de santé, demaintien de l’ordre ou de poursuite des infractions, ne sauraient être exclues, dans leur intégralité, duchamp d’application de la directive 2003/88. »

    « 74
    Il en va ainsi lorsque, eu égard à la gravité et à l’ampleur de l’ensemble des circonstances pertinentes,il apparaît qu’il est impossible de protéger la population tout en organisant les activités des forcesarmées de telle manière que chacun de leurs membres puisse bénéfi cier des garanties prévues par ladirective 2003/88 en matière de durée du temps de travail et du temps de repos, notamment par unmécanisme de rotation des effectifs (voir, par analogie, arrêt du 30 avril 2020, Készenléti RendőrségC‑211/19, EU:C:2020:344, points 47 à 50).
    75
    D’autre part, il peut être déduit de la jurisprudence rappelée au point 60 du présent arrêt que certainescatégories d’activités militaires échappent, dans leur intégralité, au champ d’application de la directive2003/88, lorsque ces activités sont à ce point spécifi ques qu’elles s’opposent de manière contraignanteet permanente au respect des exigences imposées par cette directive.
    76
    Tel est le cas des activités exercées par des membres des forces armées qui, en raison de leurs hautesqualifi cations ou du caractère extrêmement sensible des tâches qui leur sont assignées, ne peuvent quetrès diffi cilement être remplacés par d’autres membres des forces armées, au moyen d’un système derotation permettant de garantir tout à la fois le respect des périodes maximales de travail et des périodesde repos prévues par la directive 2003/88 et le bon accomplissement des missions essentielles qui leursont imparties. »
    « 81
    En effet, comme l’a relevé le gouvernement français, afi n de garantir l’effi cacité opérationnelle desforces armées, les militaires doivent pouvoir être confrontés, au cours de leur formation initiale et deleur entraînement opérationnel, à des situations qui permettent de reproduire au plus près les conditions,y compris les plus extrêmes, dans lesquelles les opérations militaires proprement dites se déroulent. Or,un tel objectif légitime ne pourrait être atteint si les règles relatives à l’aménagement du temps detravail, prévues par la directive 2003/88, devaient être respectées au cours de cette formation initiale etde ces entraînements opérationnels. »
    Mais c »est vrai que lire 16 pages en français, c’est long.

    • Thierry dit :

      il était tout à fait clair que cela concernait une armée en temps de paix ou d’intervention limité dans le temps et le lieu, comme aujourd’hui et que cela n’empêche nullement de s’entrainer dans des conditions réaliste sur une courte période.
      Des Soldats qui ont débarqué en Normandie en 1944 la plupart n’ont été entrainé à cette tache que durant 6 semaines…

      la vérité c’est que cette directive oblige l’armée à augmenter ses effectifs, ce que Macron ne veut nullement car ses potes ultrariches auraient à mettre la main au portefeuille…

  27. Castel dit :

    Ceux qui fréquentent ce site ont du remarquer que je ne critique pas souvent les prises de positions de nos officiers généraux, mais là, une question se pose :
    Le Général Burkhard était-il à jeun lorsque qu’il a parlé d’un « péril mortel pour nos armées » concernant cette directive Européenne ?

    • tavjack dit :

      7 posts, (toujours en réponse) a toi tout seul!! C’est t »y pas une logorrhée de comptoir?? ou une mission obscure, car tes posts sont peu clairs, qui t »ai confiée ou, plus probablement, que tu t’attribue. Il me semble qu’un peu de repos s’impose!

  28. werf dit :

    Macron et ses ministres vont commencer à comprendre que la France n’a plus de souveraineté, même en matière de défense. Faute d’une réaction gaullienne, comme la chaise vide, nous devrons boire le calice jusqu’à la lie. On voit plus le petit ministre des affaires européennes parader et vanter l’UE sur les plateaux radio et télé. Courage, fuyons les réalités, c’est du en même temps! On va pouvoir juger de leur efficacité à changer les choses, à partir du 1er janvier 2022, avec la présidence française pour 6 mois de l’UE. mais je n’y crois guère car la France c’est mise elle-même dans la merde et n’a pas de soutien.

  29. floco dit :

    Sans compter la gestion de ces différentes situations si les se produisent à la suite dans le même mois , voir dans la même semaine !!!!

  30. floco dit :

    Sans compter la gestion de ces différentes situations si elles se produisent à la suite dans le même mois , voir dans la même semaine !!!!

  31. Lassithi dit :

    Frexit, vite !

  32. Nexterience dit :

    Ne pas oublier que la CJUE défendait la politique de la planche à billets de la BCE face aux oppositions juridiques en Allemagne.
    Faut-il un large accord européen en dérogation? Quid des troupes américaines en UE?
    Sinon, le Conseil d’État ne peut faire barrage ?
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/05/11/apres-l-ultimatum-de-la-justice-allemande-a-la-bce-l-allemagne-face-aux-institutions-europeennes_6039309_3210.html

  33. vrai_chasseur dit :

    – Cette directive n’est ni plus ni moins l’application de ce qui a été décidé par les gouvernements, dont la France, en 2003. Pas la peine de se réveiller 18 ans après en pleurant je ne savais pas. Il aurait fallu que le gouvernement français de 2003 (Raffarin) propose autre chose.
    – Ces juges de la CJUE sont tout sauf des idiots. Ils savent bien que la chose militaire est spéciale. Ils ont pris le texte de 2003 et l’ont truffé de dérogations très extensives en ce sens. Il suffit de les appliquer au lieu de braire à la castration.
    Pour qui connait un peu le droit européen, on dirait d’ailleurs que les juges ont taillé exprès leur texte pour qu’il soit dérogé – ce qui ouvrira la porte à son invalidation.

    • Momo dit :

      Une lecture que ne fait ni le MinDef ni le gouvernement en général. Et pas qu’eux.
      Sont-ils tous complétements .ons? Certains aucun doute, beaucoup peut-être, tous non, quoi que tu dises.

  34. John dit :

    C’est intéressant de voir toutes ces critiques envers l’UE, alors que la France en fait partie et donc crée ce genre de directives.
    Par contre, quand la Suisse ne veut pas joindre une telle union, bcp d’entre vous semblent vouloir que la Suisse y soit aussi, parce que ça ne serait pas juste de profiter du marché unique.
    Sauf que ce n’est pas réellement la réalité des relations. Mais en plus, cela démontre un problème aussi vieux que l’humanité… La frustration de ceux qui subissent qqch et qui ne cherchent pas à résoudre cette situation, mais à l’imposer aux autres. C’est très malsain comme réflexion.

  35. Phil dit :

    Europe de me…qui impose sa loi !

  36. pierrequiroule dit :

    Mais , au fait , n’y aurait-il pas environ 30 % des effectifs de la Défense qui sont composés de
    « civils de la défense » ou « ouvriers d’Etat » . Cette idée (saugrenue) ne devrait concerner que ces
    syndiqués hautement indispensables ( selon eux) et donc ne poser aucun problème de fonctionnement !
    Quant aux militaires , ils ont des chefs pour veiller sur leurs intérêts ; encore faut-il choisir des
    chefs efficaces et humains et , comme le vrai chef est toujours devant il sait quand il faut marcher et quand il faut faire une pause .

  37. Mark 41 dit :

    C’est assez surprenant de lire tant de commentaires aussi mesurés.

    Visiblement, la possibilité de voir des militaires se retourner contre la hiérarchie est intolérable pour beaucoup de gens. Les militaires ont aussi des droits (pas que des devoirs, hein); et je ne comprend pas bien ce qui est si choquant (pour tant de monde ici) dans la décision rendue.

    « Dans le détail, la CJUE a fait une distinction entre les activités opérationnelles et celles relevant des « services d’administration, d’entretien, de réparation, de santé, de maintien de l’ordre ou de poursuite des infractions »

    En clair, quand les soldats ne sont ni en opération ni en entrainement ni en formation, ils ont le droit de bénéficier d’une protection juridique contre les abus d’une hiérarchie qui pour abuser de sa position. Je ne vois absolument en quoi ce genre de disposition serait un « péril » pour nos armées. Et je considère que ce genre de propos si peu mesuré n’honore pas vraiment ses auteurs.

    Libre a chacun de déverser sa haine anti-UE, c’est sans doute plus facile de gueuler que de chercher à comprendre. Mais vous démontrez une capacité particulière à ne pas comprendre le monde dans lequel nous vivons.

  38. Mark 41 dit :

    Le CEMA craint une flambée des recours judiciaires de soldats contre leur hiérarchie.

    Le CEMA doute du dévouement de la troupe? Personnellement, je ne suis pas vraiment convaincu qu’un grand nombre de nos soldats vont attaquer au tribunal leur hiérarchie, pour tenter de gagner quelques euros (pas au point de mettre l’armée dans un « péril mortel »). Mais je peux me tromper, le CEMA est quand même censé mieux connaitre les soldats que moi^^ (pas rassurant cette histoire, soit il a raison et nos troupes ne sont pas dévouées, soit il a tort et donc il manque de confiance dans ses soldats.)

    Dans tout les cas je trouve que sa position ne renvoie pas une belle image de l’état major. J’aurais préféré une posture du genre « même pas peur, totale confiance dans nos soldats » plutôt qu’ « au secours j’ai pas confiance dans la troupe ».

  39. Cabanes dit :

    C’est donc maintenant que les partisans d’Emmanuel Macron se rendent compte que le gouvernement des juges communautaires met en péril la souveraineté de la France. Mieux vaut tard que jamais. A présent, il faut en tirer des conclusions, à commencer par cesser de reconnaître la primauté du droit communautaire sur le droit national, et qui se traduit de façon tout aussi symbolique qu’ignoble par la présence du drapeau de la commission de Bruxelles au fronton des édifices publics et jusque dans les hémicycles de la Chambre des députés et du Sénat, ainsi que dans les bureaux des ministres. Mettre un terme aux projets internationaux de mise au point de matériel militaire, comme l’avion de combat franco-allemand. Si les Allemands ont le même avion que nous, comment pourrions-nous prendre l’avantage sur eux en cas de conflit armé entre nos deux pays ? Heureusement que nos grands-parents qui ont combattu pour l’indépendance et pour l’honneur de la France ne sont plus là pour voir le désastre qu’il est plus que temps d’arrêter.

  40. Wrecker47 dit :

    Ces notions d’horaires à « l’Européenne » doivent faire se tordre de rire ,nos copains Popov et bien plus encore nos amis « Chinois »….Ils doivent tous se dire que finalement la prochaine guerre ,sera sur Rendez-vous en pantouffles entre » Theure et demie et theure qurante cinq « …çà leur permettra d’arriver à temps discrètement pour le casse-dalle qu’ils n’auront pas à chercher ,et le droit de cuissage qu’ils n’auront pas à demander ,tout sera en place: y compris les permissions pour aller gratter le plomb avec les ongles à Kolyma ou planterv du Riz dans la montagne au profit des Maghrébins eux-mêmes mis bon gré mal gré au turbin ,dans leur désert de Gobi à chercher des sauterelles pour bouffer !….Non mais quoi encore on a pas fini de se laisser emmerder par ces connards ?

  41. felipe dit :

    @Wrecker47
    j’aime bien le rappel théorique sur l’organisation de l’instruction mais le chef militaire qui peut me garantir que ses subordonnés on « bossé » d’arrache pied au quartier quand ils n’étaient pas à l’entraînement ou en opération, est soit ignorant de la vie de son unité, soit un grand menteur. et ce n’est pas faute d’avoir poussé mon encadrement de contact à organiser l’instruction. le fait est que les journées sont bien remplies , toute la semaine, dans les phases d’instruction formalisée (la formation initiale, élementaires, les formations d’adaptation, etc.)mais dans le quotidien, les journées qui se résumaient à « sport le matin, remise en condition, entretien du paquetage, révisions individuelles ou préparation de la sortie terrain », ont été légion. arretez de rêver. cela dit, cela ne me choque pas plus que cela, dans une armée professionnelle, cela laisse le temps à chacun, de traiter ses affaires « militaires-personnelles » : commande de paquetage, visite médicale, déplacement au bureau du personnel, etc.