Nexter dévoile un VBCI muni d’un canon de 40 mm CT pour répondre aux besoins de l’armée grecque

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

83 contributions

  1. Lucien dit :

    En dehors de la question du prix, si c’est pour proposer du 40mm aux Grecs, autant leur vendre l’EBRC Jaguar plutôt que d’inventer un VBCI gros calibre.

    • Gros-Bill dit :

      Ou alors l’exact inverse… Peut être qu’au lieu d’inventer une nouvelle plateforme (à la c*n) n’importe quel pignouf aurait compris que valoriser les VBCI en créant toute une gamme aurait permis d’immenses économies en argent (R&D MCO), en énergie et en temps (formation équipages et mécanos, mise au point de l’auto mitrailleuse 2.0 qui va révolutionner le monde… ou pas.)

    • Yeslo dit :

      Les deux véhicules ne remplissent pas les mêmes missions il me semble.
      Le Jaguar s’occupe de la reconnaissance et des frappes d’opportunités alors que le VBCI est spécialisé dans le transport de troupe et l’appuie

      • UnKnown dit :

        Et refaire les erreurs du Bradley? Non merci. Un véhicule qui veut tout faire, et qui ne fait rien de bien.

    • R2D2 dit :

      le VBCI permet d’emporter du personnel…

    • NRJ dit :

      @Lucien
      Le Jaguar ne peut pas embarquer 10 soldats. C’est un véhicule de reconnaissance.

      • Mat49 dit :

        @ NRJ pour répondre à votre dernier message: »Sauf que l’hydrogène, c’est 4 fois plus volumineux que le diesel. Dans un blindé, l’espace du réservoir est malheureusement assez contraint. Donc s’il faut ravitailler toutes les 100 bornes, ce sera compliqué. » J’ai dis que je demandai à voir pas que c’était forcément mieux. Avec un hybride on pourrait avoir un complément de propulsion mais là aussi je demande à voir.

        « Par ailleurs, les pemfc n’ont que peu de puissance. C’est ça le facteur limitant de cette technologie. Mettre la même puissance prendrait trop de place également, donc il faudrait plutôt prendre des moteurs thermiques à hydrogène, et là le rendement de la chaîne n’est pas différent de celui de l’essence synthétique. Il n’y a pas de solution miracle. » Il n’y a pas de solutions miracles mais la contrainte d’avoir à s’adapter. Donc il faut chercher.

        • Vinz dit :

          De toute façon les jours du moteur thermique civil sont comptés ; donc à terme y aura plus rien sur étagère ou qui sera maintenu encore 30/40 ans. Faudra donc trouver une solution, qui amha sera la pile à combustible – sauf innovation fracassante dans le domaine des batteries.

          • Mat49 dit :

            @ Vinz en effet l’industrie civile va se réorienter vers d’autre modes de propulsion à cause des nouvelles réglementation. Il faut donc trouver quelque chose mais les piles à combustibles sont encore trop peu fiables.

            Et surtout il faut de l’énergie pour faire de l’hydrogène.

          • NRJ dit :

            @Vinz
            Il y aura toujours un marché pour les moteurs thermiques, que ce soit pour le sport automobile, pour les véhicules militaires (on développe bien des missiles hypersoniques pour la seule application militaire), et pour des applications « lourdes » (BTP, mines, groupes électrogènes, etc).

          • Vinz dit :

            @NRJ
            S’il faut développer le moteur, maintenir et assurer les pièces détachées pour chaque programme, je vous fais pas le dessin de la facture pour des séries de qqs centaines.
            Le moteur du VBCI est un Volvo ; celui du VBR Renault Truck 400cv – tous pris sur étagère.
            S’il n’y a plus de marché, y aura plus de constructeurs, faut pas se voiler la face. Et toutes les applications lourdes citées sont précisément le marché type pour la pile à combustible.

          • Vinz dit :

            « Et surtout il faut de l’énergie pour faire de l’hydrogène. »

            Abstraction faite de l’efficacité énergétique, ça n’est pas un problème pour le coup. Le problème à terme, c’est qu’il n’y aura plus du tout de moteurs thermiques au train ou vont les choses – au moins en Europe.

          • Mat49 dit :

            @ Vinz cela a quand même un coup.

          • NRJ dit :

            @Vinz
            Il y aura toujours un marché de niche. Et si nécessaire, c’est les industriels de la Défense qui l’assureront, de la même façon que Nexter a développé un moteur sur mesure avec l’Hyperbar et que Safran développe des réacteurs pour des vols supersonique dans une application strictement militaire.

            Vu les performances demandées, les PEMFC n’arriveront jamais à faire du travail dans les mines…. J’aurais aussi pu mentionner l’aéronautique légère qui, elle non plus, ne peut pas se permettre d’avoir 4 plus d’espace à consacrer au stockage de carburant.

          • Mat49 dit :

            coût

        • NRJ dit :

          @mat49
          « Il n’y a pas de solutions miracles mais la contrainte d’avoir à s’adapter. Donc il faut chercher. » clairement l’hydrogène n’a d’avenir que comme substitut « écologique » au pétrole. Que ce soit dans l’aviation ou dans l’armée, l’hydrogène apporte bien plus d’inconvénients que d’avantages au moins dans un horizon prévisible.

          S’il y a un seul avantage pour l’aspect militaire, c’est le silence de ce type de propulsion. Rien de plus (ou alors dites moi).

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Que ce soit dans l’aviation ou dans l’armée, l’hydrogène apporte bien plus d’inconvénients que d’avantages au moins dans un horizon prévisible. » Pour l’instant oui, mais de toute façon il va falloir abandonner au moins partiellement le pétrole du fait de la réorientation de l’industrie, donc il faut trouver et assez vite.

            « S’il y a un seul avantage pour l’aspect militaire, c’est le silence de ce type de propulsion. » Plus si on arrive a faire mieux qu’actuellement une baisse de la conso de carburant, mais ce n’est pas encore ça.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            La consommation d’essence de l’armée est ridicule par rapport à celle de la mobilité totale en France (voiture, avion et a fortiori les deux).

            Après, faire de l’essence synthétique, on sait déjà faire, et nos capacités seront décuplées si on développe la production d’hydrogène sur le territoire (puisqu’en associant hydrogène et CO2, on peut faire les chaînes d’hydrocarbures, et donc créer de l’essence).

            Après le rendement de la chaîne totale d’hydrogène n’est un peu supérieur à celui de l’essence synthétique, mais ça ne devrait pas compenser les avantages énormes de la propulsion essence (rien que le réservoir 4 fois plus gros de l’hydrogène, c’est incompatible avec les besoins militaires). Il faudrait vraiment faire face à un blocus complet de la France par tous les pays pour devoir se résoudre à devoir privilégier la propulsion hydrogène dans le militaire.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « La consommation d’essence de l’armée est ridicule par rapport à celle de la mobilité totale en France (voiture, avion et a fortiori les deux). » La question est la consomation des véhicules militaires pris isolément, car moins on a besoin de les ravitailler mieux c’est, et qu’il faut qu’ils utilisent un carburant disponible et pas trop cher.

            « Après, faire de l’essence synthétique » Comme vous l’aviez vous même reconnu cela demande une source d’energie. De plus ce type d’essence est de moins bonne qualité que l’essence issue du pétrole.

            D’où le fait qu’il faille trouver autre chose que l’hydrogène tel qu’il est actuellement et aure chose que le thermique pure. Ce qui explique les tentatives de l’hybride, car comme le thermique pure va cesser dans le civil la R&D là dessus et la production de pétrole vont baisser. Les batteries ont des soucis mais plus d’avantages que l’hydrogène pour l’instant.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Comme vous l’aviez vous même reconnu cela demande une source d’energie. De plus ce type d’essence est de moins bonne qualité que l’essence issue du pétrole. ». En soit, on a du nucléaire, de l’éolien et du photovoltaïque sur le territoire français si jamais on devait être sous embargo international (mais si on se trouve dans ce cas, on a quand même perdu la guerre, faut pas se leurrer). Et non, l’efficacité de l’essence synthétique n’est pas plus faible, je ne sais pas où vous avez vu cela.

            Il faut bien sûr trouver des solutions pour optimiser, mais l’hydrogène n’en est pas une (et quand on dit un véhicule à hydrogène, c’est avec hybridation pemfc (pile à hydrogène)+batterie de l’énergie électrique). Il vaut mieux rester au diesel classique avec hybridation. C’est justement ce que je disais dans mon commentaire initialement.

            Sur les parachutistes, vous avez dit « Mon propos n’est pas de parler de la capacité des parachutistes mais des moyens de les transporter. ». D’accord, so what ? Les parachustistes n’ont d’intérêt que par leur capacité militaire. Et celle-ci est très faible, une fois au sol (peu de munitions de surcroît légères, peu de véhicules -légers également-, peu de rations et d’eau) et très temporaire.

            « Avec des avions on peut leur amener plus de moyens et plus vite d’ailleurs… » Encore faut il que ces moyens arrivent là où ils en ont besoin. S’il faut qu’il fassent 30 km à pieds pour récupérer le ravitaillement et les munitions sur la zone de parachutage pour revenir avec à la zone de combat, vous admettrez qu’il n’y a pas beaucoup d’intérêt. Par ailleurs, faire voler des avions de transport est très périlleux (manpads, systèmes sol-air, artillerie aérienne), bien plus que les hélicoptères qui peuvent voler à 20 mètres au-dessus du sol.

             » Il est de un ou deux par decennie pas plus. ». Avouez que c’est débile de perdre des hommes (mort ou blessés, puisqu’on oublie souvent ces derniers) alors qu’on pourrait envoyer les hommes de façon beaucoup plus sécurisée par hélicoptère.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « dans ce cas, on a quand même perdu la guerre, faut pas se leurrer » Oui.

            « t non, l’efficacité de l’essence synthétique n’est pas plus faible, je ne sais pas où vous avez vu cela. » Regarder les exemples d’utilisation.

            « Il vaut mieux rester au diesel classique avec hybridation. » Cela nécessite du pétrole.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ

            « D’accord, so what ? Les parachustistes n’ont d’intérêt que par leur capacité militaire. Et celle-ci est très faible, une fois au sol (peu de munitions de surcroît légères, peu de véhicules -légers également-, peu de rations et d’eau) et très temporaire. » Mon propos est de dire qu’ils peuvent parfaitement servir d’infanterie légère en contre insurection.

            « S’il faut qu’il fassent 30 km à pieds pour récupérer le ravitaillement et les munitions sur la zone de parachutage pour revenir avec à la zone de combat, vous admettrez qu’il n’y a pas beaucoup d’intérêt. » Aucun rapport mon propos est de dire que l’avion a un rayon d’action et une charge d’emport plus forte que l’hélicoptère. Dans les deux cas les techniques de parachutage ont évolué depuis l’opération Merkur.

            « Avouez que c’est débile de perdre des hommes » Pas plus de pertes en parachutage que dans d’autres entrainement à risque.

    • erleg dit :

      Sauf que l’EBRC n’est pas un véhicule de combat d’infanterie, puisqu’il ne peut pas embarquer une équipe de combat. Or, il se trouve que c’est un VCI que veulent les grecs…

    • basstemp dit :

      Sauf qu’il faut je pense rester logique : Si les grecs réclament un engin de soutien blindé d’infanterie, c’est déja pas pour se faire proposer alors un Jag qui ne peut pas transporter de l’infanterie et qui peut déja a peine faire rentrer 3 gus pour la gestion de l’engin …

      Je suppose que les grecs ont défini un besoin qui est de pouvoir disposer d’un blindé d’infanterie capable de transporter des gus sous le feu tout en donnant le « LA » sur le terrain a coup de 40 mm , peut être parce que en face (au sens, théatre contre la Turquie qui parait le + probable)

      La Turquie a un nombre assez élevé de blindés divers & chars , alors certes après un VBCI qu’il soit doté d’un 20 ou d’un 40mm ça ne tiens évidemment pas la comparaison face a un Leo2 … Mais la grèce au niveau combat terrestre doit hélas s’attendre a un nombre élevé quoiqu’il arrive de M48/M60 qui sont de vieux chars mais que les turcs possèdent par milliers quasiment (et toujours déployés/déployables comme on l’a vu avec les kurdes) , sans oublier un grand nombre aussi de blindés divers d’infanterie

      Dans ces conditions il parait finalement pas si idiot de disposer d’un VBCI doté d’un 40 mm même si ses chances de survie sur le théatre seront pas folichonnes : Le temps de poser les gars pour mener une offensive, si ils peuvent arroser au possible au 40mm plutot qu’au 20 du fait d’un appuie aérien qui sera forcément moins intense et moins présent que si on parlait d’une armée comme française, américaine ou GB : Il leur faut alors je pense du feu direct avec une crédibilité + élevée pour avoir une chance de tenir face au nombreux chars turcs ou pour neutraliser rapidement leur nombreux blindés

      Aux grecs ça leur permet surement de voir la chose comme un mix entre un char et un blindé d’infanterie qui dans le cas grec d’une armée de terre sensiblement + faible je pense que le dispositif turc : Apporte alors une sorte de capacité double pas si idiote aux vu de leurs faibles moyens financiers en tant qu’investissement rapide , du fait d’une guerre qui peut hélas dans les années qui arrivent : Eclater a tout moment et rapidement

      En gros, c’est comme si ils avaient le blindé d’infanterie et l’appuie feu en 1 engin a pas trop cher , ce qui je pense se défend d’un point de vu grec au vu de leurs moyens qui seront limités

      Même si je me fais pas d’illusions : Ces engins seront voués a vite se faire trouer par l’armada de chars turcs tout azimut , mais le concept se défend malgré tout je pense , car un 40 mm pourra alors potentiellement mettre HS des chars s’il le voit en premier , chose qui ne sera pas possible avec du 20mm en tourelle qui lui crachera dans le vent

    • EBM dit :

      Et s’ils veulent un véhicule de transport de troupe…

    • Max dit :

      Contrairement au Jaguar, le VBCI transporte des troupes.
      Si Nexter le propose c’est certainement pour répondre au cahier des charges grec.
      L’armée de terre grecque n’a pas fait sa mue vers l’infovalorisation du champ de bataille d’où ce VBCI hybride.

  2. Martineaux dit :

    Hum cette version existe depuis 2015 et se nomme vbci2 non ? Avec la tourelle de 40mm

    • ron7 dit :

      Pas mieux !
      Je pense que cette version existe déjà ! Après, bien évidemment on répond à une demande de la Grèce en ajustant au mieux les choix grecs, et… ce qui est disponible dans la maison Nexter !

  3. Yeslo dit :

    J’espère sincèrement que nos amis grecs feront le meilleur choix pour leurs besoins et que ce choix soit français si possible.
    Je vous aime mes amis grecs !

  4. Jacques999 dit :

    Et pour la France, avec des MMP ou antiaérien + armements antidrones ? Equivalent char léger?
    Notament, en déploiement assymétrique.

  5. Raymond75 dit :

    Heureusement que les centaines de VBCI français n’ont pas été opposés à un pays équipé de ‘Gunship’ !!!
    https://www.youtube.com/watch?v=bC-rE2pSq1E

    • Aymard de Ledonner dit :

      Le gunship, étant gros et lent, n’est valable que quand la maîtrise du ciel est totale.
      Mais la guerre n’est pas un jeu vidéo…..
      On note du relâchement dans vos trolls dernièrement. Attention à votre crédit social!

    • Pour Info dit :

      C’est un jeu vidéo !
      Good shoot mon Raymond !

    • R2D2 dit :

      super argument de donner une vidéo d’un jeu vidéo…

    • Hélyx dit :

      La vidéo que vous avez linké est issue d’un jeu appelé Arma 3, cela ne reflète en rien la réalité.

      Qui plus est les « Gunship » tel que l’ AC-130 sont très vulnérables et nécessitent au préalable d’avoir la supériorité aérienne et de neutraliser toutes les batteries Sol-Air avant de pouvoir en sortir un. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on ne les voit opérer que dans les endroits où la DCA est quasi inexistante

    • Fred dit :

      Les images publiées par « Defence Review » sont des fakes issus de jeux 3D.
      Parfois, je me suis fait avoir, sur de vues de nuit ou simili-infrarouges, vraiment très bien faites.
      Pour s’en persuader, il suffit de regarder la playlist de Defence Review.
      Ici, il faut observer les flammes, les palmiers, les bâtiments au loin, l’attitude stéréotypée des soldats, les pneus strictement noirs ou blancs de véhicules de même modèle, un BMP qui résiste sans broncher à des obus de 105 dans le mille (bug), certaines fumées d’un même modèle récurrent …

    • Kley dit :

      Toujours aussi drôle… vidéo d’un jeu vidéo….

    • Royal Marine dit :

      Sauf que le 40 CTAS peut tirer des obus AA, et que compte tenu de la distance de l’avion vis à vis de la cible dans votre film, ça faisait un Gunship au tapis…

    • olivier 15 dit :

      Lien de jeu vidéo. Aussi pertinent que le commentaire.

    • Georges Abitbol dit :

      Bonjour R75. A lire vos différentes interventions, je ne comprends pas bien le ou les messages que vous essayez de faire passer, en particulier avec cette vidéo tirée d’un jeu. Merci de nous éclairer.

    • mich dit :

      Raymond expert en blindé et CAS , risible pour un anti militariste !

    • ZoSo dit :

      Heureusement qu’on ne vit pas dans un jeu vidéo, comme dans cette vidéo…

    • Narvik40 dit :

      J’espère que vous avez vu que ce sont des images de synthèse ? Un AC 130 gunship n’ est performant que si la défense sol air adverse est faible.

    • Max dit :

      Prendre Arma3 en exemple, un jeu de simulation militaire ?

      Bien que je regrette que la France n’ait pas franchi le pas vers le Gunship pour la couverture aérienne rapprochée de ses troupes, son emploi est déterminé par la quasi absence de menace anti-aérienne et je n’ai aucun doute qu’il y aurait quelques Mistral 3 en support des VBCI.

      La menace aujourd’hui serait plutôt les munitions rôdeuses et autres drones armés.

    • ClémentF dit :

      Arma 3 est un bon jeu et je me suis beaucoup amusé dessus, mais quel rapport avec la choucroute, franchement mon cher Raymond ?

  6. Frede6 dit :

    Équivalent à un 90/105mm

  7. SQM dit :

    Avis aux internautes : pouvez-vous me confirmez que le VBCI sera « rénové » afin d’être intégré au spectre SCORPION ?
    On pourrait profiter de cette rénovation pour adapter nos VBCI à la version grecque ici présenté (qui est très intéressante).

    Simple question : quelle serait l’atout d’un EBRC vs un VBCI Philoctète ? Les deux semblent présentés les mêmes armements mais avec comme avantage pour le VBCI le transport de troupe en plus.

    Merci pour vos réponses !

    • Aymard de Ledonner dit :

      L’EBRC est déjà moins cher il me semble que le VBCI 20mm. Alors par rapport à la version 40mm….
      L’EBRC est destiné à être mobile et rapide et est moins bien protégé que le VBCI. Ce n’est pas la même utilisation.

    • Twisted dit :

      Pas possible, le changement de tourelle a demandé un réagencement complet de l’intérieur, le VBCI2 est un véhicule réellement différent du VBCI.
      En plus les Tarask ont même pas 20 ans pour les plus anciennes… Jamais l’AT voudra s’en séparer si tôt. En revanche on pourrait envisager d’ajouter des lanceurs MMP (même si polymemère et autres bénis des dieux nous rappellerons les bienfaits des postes débarqués).
      Par contre j’ai vu je sais plus ou qu’il y avait un débat actuellement à l’AT sur la pertinence même de moderniser les VBCI, pour passer directement à un nouveau type de VCI plus adapté à la haute intensité (ce qui reviendrait pas forcément plus cher au vu des futurs frais de MCO).

    • ULYSSE dit :

      Bonne remarque. Difficile de trouver un avantage au Jaguar par rapport au VBCI 2 équipé d’un 40CTA. A l’origine, peut être était-il prévu que le Jaguar serait moins coûteux a l’achat et à l exploitation… Ce qui reste à démontrer, le coût du Jaguar ayant largement gonfle. J ajouté que l espace arrière du VBCI pourrait , a la place des fantassins, embarquer une équipe drone .

    • EchoDelta dit :

      Même armement mais pas du tout le même véhicule : le VBCI est deux fois plus gros au moins que l’EBRC. L’agilité s’en ressent et donc sa capacité d’esquive aussi.

    • EBM dit :

      Adapter cette tourelle sur nos VBCI reviendrait à les reconstruire car c’est une nouvelle tourelle plus large ici donc il faudrait un puit de tourelle plus large.

  8. Bricoleur dit :

    J’avais souvenir d’un VBCI avec canon de 40 mm présenté déjà quelque part par NEXTER. C’était à Abou Dhabi en 2015 (http://rpdefense.over-blog.com/2015/02/une-nouvelle-menace-le-vbci-t40.html). Est-il envisageable d’améliorer un certain pourcentage de nos VBCI avec une telle tourelle ?

    • Grossbaff dit :

      Non impossible car il faudrait grandement changer la structure de la caisse, comme changé l’emplacement des batteries car la tourelle est beaucoup plus large que celle actuelle.

  9. Quand est ce que ces c****rds d’humains arrêteront de se foutre sur la gueule

  10. Carin dit :

    Et il a fait à plusieurs reprises la démonstration de sa solidité…
    Je sais que certains vont hurler que ce blindé devrait équiper l’armée française… et patati et patata. Je voudrais juste leurs rappeler que nous avons le VBRC, que les grecs n’ont pas!

    • Twisted dit :

      VBRC dont on aurait pu économiser les frais développement en partant sur une base VBCI ou VBCI 6×6 pour Scorpion…

  11. oryzons dit :

    Quelle différence avec le Jaguar du coup ?

  12. Tempo dit :

    La mise à jour à mi-vie du VBCI devrait intervenir d’ici 5 ans ainsi que son hybridation doublant sa puissance électrique. Il serait judicieux, à cette occasion de profiter de la proposition grecque (si elle aboutit) pour convertir un certain nombre de nos blindés au CTA 40 m/m + MMP.
    La tourelle téléopérée (économie du tireur/viseur) pourrait tirer profit de l’ hybridation et ainsi renforcer de façon significative une puissance de feu polyvalente en accompagnement des Leclerc
    Incidemment, par l’effet de série, celà profiterait autant aux Grecs qu’à notre Armée de Terre. Scénario à suggérer lors de la soumission de l’offre et qui devrait s’inscrire, en conséquence dans la prochaine LPM

  13. F90mbr dit :

    Il y a le vbci avec la tourelle 30/30 fait en coopération avec les belges, notamment su 105 mm
    Directement inspiré du vextra.
    L’armée de terre devrait revoir un calibre plus puissant pour ses vbci

  14. SuperAMX40E4 dit :

    Dévoile donc un truc qui existe déjà ?
    Un 105mm j’aurais compris.
    Un vrai démonstrateur avec tourelle Cockerill 30/35/40mm + ATGW au choix aussi.
    Mais là, y’a rien de nouveau de tout.

  15. mulshoe dit :

    Je sens déjà le doux parfum du F35 qui s’exhale en un fumet que les Grecs ne pourront s’empêcher de respirer à plein poumon car l’Oncle Sam y veillera et ces pauvres grecs , comme les suisses , ne pourront pas y échapper .

  16. basstemp dit :

    Concept je pense utile pour l’armée grecque au sens qu’elle a besoin de pouvoir s’équiper avec un budget sensiblement inférieur a ceux ouest occidentaux … Du coup ils veulent je pense un blindé mix d’infanterie qui pourra faire l’appui feu avec un calibre sensé par lui même !

    A l’inverse, un pays comme la France qui a moults moyens d’appui feu : N’a pas besoin d’avoir un véhicule d’infanterie doté d’un 40mm alors que le Jaguar sera bientot déployé et qu’on a déja plein d’engins divers qui peuvent le faire entre hélico, fighters mais aussi nos chars ect

    A l’inverse les grecs eux ben ils sont quasi a poil pour faire un appui feu décent en soutien d’un déploiement d’infanterie, de la un 40mm sur un VBCI apporte alors un mix qui se défend je pense pour en + pas trop cher

    Cela correspond donc de facto très bien a leurs besoins immédiats du fait d’une guerre qui peut hélas éclater a n’importe quel moment VS vous savez qui (un dictateur a moustache … Putain mais pourquoi y a toujours une fucking moustache ? Pour le mythe ? aha)

  17. Moi dit :

    Ces images sont tirées d’un jeu…
    J’ai toujours trouvé vos propos limites mais là vous vous surpassez.

  18. Alain Pierre dit :

    @ Carin
    Oui nous aurons des VBRC en très grand nombre alors pourquoi armer nos VBCI d’un armement efficace ? Et patatras … L’histoire est pleine d’engins sous armés dont il a fallu mettre à jours les calibres !

  19. Plusdepognon dit :

    Cela fera les bonnes affaires du Bibendum Michelin…
    https://charolais-news.com/faits-divers/36073-visite-de-lunite-genie-civil-de-michelin.html

    Il y avait même un salon du combattant débarqué dont je n’avais jamais entendu parlé avant…
    https://www.ouest-france.fr/politique/defense/innovation-les-armees-trouveront-elles-des-pepites-a-nantes-pour-le-combattant-debarque-931822c0-cf4b-11eb-ae01-ad91b71840e2

    Et la revue « Fantassins » est gratuitement accessible en ligne (semestrielle):
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/06/10/fantassins-21231.html

  20. Ronin dit :

    L’augmentation des calibres se voit partout sauf dans l’armée de terre française…
    https://blablachars.blogspot.com/2021/06/les-munitions-de-57mm-russes.html

    Ce n’est pas forcément le coût du véhicule produit en grande série qui coute le plus cher, mais ce qu’on y met dessus, l’armement, et surtout plus encore l’électronique (ceux ci dépassant parfois très largement le prix du seul véhicule tout compris, parfois jusqu’à trois fois, voire quatre fois, plus.).

    L’augmentation ou la diminution résultant de la réduction des séries produites, la plupart du temps présenté comme le facteur fondamental de l’augmentation des coûts, ayant une effet en fait assez moyen et ne jouant en réalité qu’à la marge, avec une réduction ou une augmentation de 10 à 15 % pour une production multipliée ou réduite d’un facteur dix (10 fois plus ou 10 fois moins).

    Ce qui « devrait » être l’ordre de grandeur, normalement, entre l’armée française et l’armée américaine.

    Ce qui est encore plus important sur des séries courte, c’est surtout et essentiellement également la répartie du budget R&D (recherche et développement), d’autant plus lourd que la série est courte.

    Notons cependant que cette augmentation de coûts devient néanmoins exponentielle plus on se rapproche de l’exemplaire unique ou d’une production qui s’apparente parfois plus à une production “artisanale” que véritablement industrielle.

    On le voit désormais habituellement dans les équipements modernes ultra-sophistiqués dans nos armées du coup de plus en plus échantillonnaire.

    Bref un vrai cercle vicieux.

    Que les américains semblent désormais avoir compris après les Zumwalt, F22, et autre B2, ou même Comanche…

    De ce cercle vicieux mortel dont on devrait s’évertuer à sortir le plus rapidement, au contraire de s’y enfoncer, toujours plus.

    La solution serait évidemment d’apporter en effet d’autres solutions ou de véritables innovations ; et non de chercher toujours à faire la course au plus disant technologique avec les américains.

    Ce qui est parfaitement possible si on était encore capable de nous tourner vers nos vrais savoir-faire traditionnels d’antan (en plus les américains sont plutôt connus pour produire des équipements militaires terrestres assez moyens en général (les concepts venant surtout essentiellement de l’Europe en la matière.)).

    Nos savoir-faire qui étaient plutôt en l’occurrence ceux d’équipements compacts (augmentant la survivabilité ; et diminuant les différents coûts.), et bien conçus.

    Dans ce genre, en matière de VBAE moderne, c’est à dire bien protégé et adapté aux contextes actuels (moins de pertes humaines possibles.) :

    https://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/panhard-presente-le-crab-nouveau-blinde-de-reconnaissance-13-06-2012-1472674_53.php

    Ou, quand on savait encore faire des véhicules blindés efficaces, et bien conçus.

    En l’occurrence, un vrai blindé parfaitement adapté à l’Afrique et aux autres marchés émergents (de quoi commencer à fidéliser de nouveaux clients), mais aussi un parfait véhicule léger blindé, et bien blindé (de niveau IV et de moins de 10 tonnes, aujourd’hui on pourrait même faire encore un peu plus léger avec les blindage actuels : ça, c’est vraiment innovant.), pour l’Europe, et d’autres.

    En l’occurrence comparé au JLTV, ce dernier est beaucoup plus long et plus haut, et un peu plus léger, et est donc beaucoup moins blindé, vu son poids.

    C’est comme cela, en construisant des véhicules « pragmatiques » que l’on vend, ou que l’on vendait en l’occurrence encore, et que l’on produisait en plus grandes séries …

    Le prix étant possiblement dans le même ordre de prix, environ 500 000 euros, avec un armement télé-opéré.
    Après tout dépend de ce qu’on veut y mettre dessus, et en particulier du niveau d’électronique.

    Et là, ça peut véritablement s’envoler, si vous voulez vous amusez à y mettre un lanceur MMP (au lieu d’un canon mitrailleur, beaucoup plus utile, et même un lance missile antichar complémentaire d’auto défense.), cela dépassera très rapidement les un million et demi d’euros. Ceci avec seulement quatre missiles emportés (4 x 200 000 € plus 450 000 € pour le lanceur.) (pour aller taper du technical, au mieux, en Afrique, ça commence à faire « un peu » cher ! Et pourtant !!!

    PS : On fait encore bien pire puisque notre fabuleux (par son prix) Jaguar va nous couter plusieurs millions d’euros.
    Je dirais à vu de nez, avec l’armement, et l’électronique, et vu la taille du bestiau, dans les sept à huit millions d’euros l’exemplaire, plus environ trois millions de R&D rapportée à l’exemplaire (c’est ce que coute en général ce genre de programme, dans les un milliard d’euros).

    Soit plus qu’un char lourd de soixante tonnes, ou qu’une dizaine de blindés type CRAB.

    Le pire rapport prix/efficacité en somme, illustration parfaite du cercle vicieux français actuel.

  21. Matthieu dit :

    « Alors les gars, on a un concept de VBCI export ! Faut trouver un nom qui claque, anglo compatible ! »

    Personne:…

    Absolument personne:…

    – Roger au fond de la salle: « Philoctetes !!! »

  22. jp dit :

    ce qui est bien avec ce vbci, c’est qu’il peut assurer la protection avec un appui feu pour les combattants qu’il débarque. le jaguar est fait pour d’autres missions et ils sont complémentaire l’un à l’autre. l’idée est bonne. si on peut en faire quelques un pour nous