Une polémique sur la fiabilité du missile balistique russe Iskander est à l’origine d’une crise politique en Arménie

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

70 contributions

  1. Sahasrahla dit :

    Quel pataquès !

  2. Thaurac dit :

    Si les russes ont les codes de ces missiles, il est possible qu’ils les aient désactivés , ayant plus d’affinités avec l’Azerbaijan

    • guy dit :

      Vous vivez dans quel monde pour imaginer qu’on « désactive » des missiles à distance? Et puis quoi, les chinois vont vous désactiver votre cafetière en appuyant sur un bouton magique situé au fond des égouts de Shanghai?

      Sur internet, il y en a qui adorent cette fable des vendeurs d’armes désactivant à distance aux acheteurs, comme s’il y aurait une connexion wifi cachée.
      Malheureusement/heureusement dans la vraie vie, ça ne marche pas ainsi et sauf à restreindre ou empêcher la fourniture de pièces de rechanges, signer des clauses de non revente, l’acheteur fait ce qu’il veut.

      • Thaurac dit :

        Guy , mon monde est plus réel que vos vapeurs de produits illictes!
        Tchatcher a mis Mitterrand devant la sortie de la GB de l’ue , s’il ne fournissait pas les codes des missiles exocets vendus à l’argentine et qui leurs a causé énormément de dégâts, et Mitterrand l’a fait, donc, si tu sors la tête de ton sac, tu sauras que oui, il existe des codes, ne serait ce que pour qu’une arme vendue ne se retourne contre soi!
        Voilà le « vrai » monde SdR

        • dolgan dit :

          Nan mais là c’est n’importe quoi.

          La france a fourni volontairement les caracs techniques des exocets afin que les brits puissent s’en prémunir au maximum. Je crois même qu’on les a entrainé rapidement. votre histoire de codes c’est de la masturbation.

          • 에르메스 dit :

            En effet, aucun bouton magique de désactivation, les brits se sont pris les missiles.
            .
            La France a « seulement » fournis un entraînement rapide aux militaires brits, des détails de fonctionnement, et les services français ont bloqué toute possibilité d’achat (En France ou ailleurs) de nouveaux missile.

        • VonBulot dit :

          Continuez A regarder des films d’actions américains ….. on parle de code source de programmation des lois de guidage et plus… bref. Je doute très fortement qu’un AM39 des années 80 ait une LAM. Si vous ne comprenez pas ce que je dis, cela ne sert à rien de me répondre. Internet fourmille de données qui vous permettront d’apprendre comment fonctionne un missile (commencez par l’A/A avec comme clé FOX1, FOX2, FOX3).
          Donc Thaurac arrêtez de fumer des vapeurs de Chem’ Trails qui sentent fort la théorie du complot. Au fait voila un lien qui pourrait vous intéresser https://fr.wikipedia.org/wiki/Flat_Earth_Society

        • Nenel dit :

          @Thaurac NON! Mitterrand n’a pas donné les codes sources des Exocets aux british sous la menace de quitter l’UE. Etant nos alliés, ils nous ont gentiment demandé de l’aide pour contrer la menace, ce que nous avons fait en leur expliquant comment brouiller le missile. Et ça s’arrête là.

          • Thaurac dit :

            Exact
            Ils savaient quelle était la signature électromagnétique du radar de recherche Super Etendard et à partir de là depuis combien de temps ils l’avaient détectée jusqu’à l’arrivée du missile. Avec eux, ils pourraient se mettre en alerte, préparant les armes à la direction de l’arrivée du missile et préparant les navires en faisant du piquetage devant eux pour tenter de les abattre ou en tirant des contre-mesures anti-balle pour créer un mur anti-bruit radar (bandes d’aluminium qui provoque de multiples rebonds radar masquant ce qui se cache derrière et présentant une cible plus grande pour le missile à atteindre).

            Mais pour un missile qui part en « couille » à notre époque, il y a bien un signal d’autodestruction qui peut être envoyé?

    • Stoltenberg dit :

      Non, c’est la confirmation de ce que je disais, n’en déplaise aux « experts » de ce site tels que M. NRJ par exemple. Les Iskander ne peuvent pas viser les cibles à faible contrast. Les Russes ont publié une vidéo dans laquelle un de leurs Iskander détruit avec « succès » un hôpital en Syrie mais cela ne prouve pas que ce missile serait efficace en cas d’un conflit symétrique.

      • Christopher dit :

        La
        Densité des hôpitaux en Syrie est vraiment un étonnant

        • Deres dit :

          Il y a une antenne hospitalière à l’étage au dessus de chaque QG rebelle en fait, plus une agence des casques blancs en face dans la rue prête à prendre des vidéos. C’est logique dans une guerre fortement médiatisé. Après, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’authentiques bavures, vu que la guerre chirurgicale reste une boucherie.

      • précision dit :

        Effectivement, et en ce moment cette vidéo fait scandale à son tour…

        • Thaurac dit :

          Les Iskanders comme toutes les armes nouvelles d’Adolf, pardon, poutine, ne brille qu’en 3D, ou sur le papier, car sur le terrain que dalle, voire, moins on les utilise moins on verra leurs déboires!
          Tous les jours, ils nous pondentune « arme nouvelle » un « game changer » et on voit qu’ils retapent (post plus bas » et rallonge un sous marin issu d’un plan des années 70 pour en faire (et dire) le « nec plus ultra »..
          Il y a longtemps qu’on a pigé comme ils procèdent et leurs seuls outils commerciaux sont les trolls et idiots utiles qui pensent que chaque fois c’est un chef d’oeuvre abouti.. »

          • aleksandar dit :

            Si c’est le cas, pourquoi vous avez autant la trouille ?

          • Thaurac dit :

            aleksandar
            Perso tes suppos lénifiants ne m’ont jamais inquiété, relis le post, tous les jours ont a droit à une arme nouvelle…
            Vos retraités veulent plutôt une retraite nouvelle qui tombe bien tous les mois, vos hôpitaux veulent l’eau chaude ( au moins la base..) bref, au lieu de vous crisper sur une présumée attaque de l’otan, (qui évite au peuple de voir la misère interne), occupez vous déjà , à ce que chacun bouffe à sa faim dans votre grande patrie..

  3. Lagaffe dit :

    L’opposition demande la mort du Premier ministre Nikol Pachinian et de sa femme et mime leur arrestation et leur exécution avec des acteurs !
    https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=76726
    Onik Gasparyan de la tête de l’Etat-major des forces armées d’Arménie refuse de quitter son poste, appelle l’armée à se rebeller et demande la démission du gouvernement arménien. Le président arménien lui a rendu visite.
    https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=76721

  4. Polymères dit :

    Effectivement la guerre qui s’est déroulée entraîne une véritable crise en Arménie.
    Quoi qu’on en pense, l’accord conclu par le « protecteur » de l’Arménie, la Russie, avec l’assistant technico-opérationnel de l’Azerbaïdjan, la Turquie, ne passe pas, ceci dès le départ.
    Il y a une inacceptation dans l’absence de soutien de la part de la Russie qui a laissé faire et offert au camp d’en face une victoire totale. Moscou cherchant à ne pas se mettre la Turquie à dos a sacrifié son « verrou » caucasien et elle le payera le jour ou les turcs se retourneront contre eux, de la même façon qu’elle risque dès aujourd’hui de voir la situation à l’intérieur de l’Arménie lui être défavorable pour ne pas dire hostile.

    La crise actuelle a fortement un enjeu de pour et de contre l’influence russe. Un pouvoir politique ayant subit un coup important en raison d’un allié non engageant pour défendre ses intérêts et qu’il remet en question/cause dans la défaite ainsi qu’une élite militaire (officiers) défendant ses places et étant lié depuis de nombreuses années à un relationnel proche de la Russie.
    En fait on est presque dans un duel de remise en question de la pertinence d’avoir la Russie comme allié, Moscou ayant perdu le levier politique, il lui reste le volet militaire pour empêcher un basculement possible de l’Arménie vers un autre horizon géostratégique qui pourrait être occidental un peu sur le manière géorgienne. On assiste actuellement a ce duel et la tentative de « coup d’état » plane réellement, même si elle est un peu expéditive.

    C’est un jeu très dangereux car l’Arménie n’est pas du tout en position de force, elle ne peut pas aujourd’hui perdre la Russie quand en face, il y a la Turquie et l’Azerbaïdjan en embuscade. Moscou ne peut pas non plus perdre l’Arménie qui s’avère être un verrou historique contre la Turquie et même l’Iran. On est dans un jeu qui est et qui restera quoi qu’il arrive perdant pour l’Arménie. Car pour Bakou et Ankara, cette crise politique est du pain béni, ils laisseront faire le processus de crise, la possibilité de voir la Russie mise à l’écart est une bonne chose pour eux.

    Concernant l’Iskander, il faut mettre en perspective cette remise en cause de la Russie.
    L’Iskander est vendu comme une arme conventionnelle stratégique par la Russie, il a été vendu à l’Arménie comme un symbole de dissuasion de la même manière qu’ils le font avec les S-300 et S-400. Les russes ont depuis quelques années mis en avant de nombreux missiles accompagnés derrière d’une propagande qui se veut « dissuasive » et qui doit inspirer la dissuasion à ceux qui voudraient s’y opposer. Là encore il y a ceux qui veulent y croire, qui vont avaler les déclarations russes sans réfléchir et d’autres qui cherchent un peu plus en profondeur et attendent de voir. Car ce n’est pas nouveau, ça ne date pas de la Russie de Poutine, mais bien souvent, l’idée qu’on se fait des armements russes en occident sur la base de leurs communications, s’avère très souvent faussée par la réalité des premiers engagements de ces armements. Il est également vain de vouloir chercher ensuite à faire croire ou se rassurer pour certains qu’en fait le problème vient des « opérateurs » étrangers ou de versions moins performantes destinés à l’export, car dans le fond, cela fait déjà des décennies que la Russie ne pratique plus cela, quand parfois elle ne vend pas à l’export des matériels plus performants qu’elle n’achète elle même (comme on peut parfois le voir chez nous).
    Donc il est légitime de s’interroger et de relativiser les discours russes qui diront toujours que tout va bien, qu’ils ont le top du top et qu’il n’est pas à remettre en question. En Syrie les S-400 n’ont pas tirés une seule fois pour démontrer ce que les russes avancent en terme de capacité, certains diront qu’ils n’en ont pas eût le besoin, pourtant si, des occasions il y en a eût. Mais ces armes restent silencieuses, car elles entrent dans la psychologie de la dissuasion qui permet aux russes de les vendre et de faire peur à ses ennemis. Cela ne veut pas dire qu’elles ne servent à rien et sont incapables d’intercepter un avion, mais le problème de les utiliser c’est de prendre le risque d’échouer dans une interception et un tel échec fouterait en l’air tout le mythe qu’ils ont construits autour de cela. C’est donc pour se prémunir de cet échec dont ils savent sans doute mieux que nous sa possible réalisation, qu’ils vont se garder de les utiliser, au même titre qu’Assad avec ses S-300 qui devaient dissuader Israël de bombarder chez lui, restent silencieux contre l’aviation israélienne, non pas de peur d’avoir un échec (c’est moins grave pour ce système auquel on répondra toujours « qu’avec un S-400, ça aurait fait mouche »…) mais de voir derrière Israël les détruire. Car quelle mauvaise publicité pour un système anti-aérien très coûteux sur lequel de nombreux pays pensent être à l’abri, se faire détruire par les airs, surtout que des images seront diffusées. C’est un peu dans une moindre mesure ce qui s’est passé pour le Pantsir, ce qu’on disait de ce système il y a 6 ans et ce qu’on en dit aujourd’hui, on relativise.

    Donc comprenons bien la position russe et l’intérêt qu’ils ont à défendre la psychologie dissuasive de ces armements derrière lesquels ils se rangent et leur super missile hypersonique invulnérable et compagnie, c’est pareil, ils sont avant tout efficace tant qu’ils ne montrent pas des erreurs. Les russes appliquent de plus en plus à des armes conventionnelles ce qui était appliqués jusqu’à présent aux armes nucléaires afin d’éviter l’affrontement à moindre coût car ils savent et connaissent leurs incapacités financières et industrielles à renouveler l’ensemble de leurs forces conventionnelles héritées de la guerre froide. Donc à défaut d’acheter 50 navires pour reconstituer une flotte, on va se « cacher derrière des missiles » qui devront dissuader un ennemi de prendre de haut les navires russes qui ressemblent de plus en plus à des corvettes. Idem pour l’aviation et autres.

    L’Iskander est une arme de ce genre, une arme qu’il ne faut pas utiliser (ils peuvent dire ce qu’ils veulent sur leur usage en Syrie, nous ne connaissons pas et nous ne connaitrons pas le bilan des « tests » qu’ils avancent). L’Arménie qui dit que ces missiles ne sont pas fiables, obsolètes et n’explosent pas, ben c’est un coup dure à cette dissuasion conventionnelle derrière laquelle se cache de plus en plus les forces russes. Ils vont donc naturellement faire ce qu’ils font souvent, apporter « leur vérité » et faire passer les autres pour des menteurs.

    • Euclide dit :

      @ Polymères
      N’étant pas qualifié ni compétent pour parler du matos russe .
      Je suis néanmoins d’accord avec vous sur votre analyse politique , militaire et géopolitique de l’Arménie actuelle.
      Alors ! qu’il y a eu officiliement 11 conflits russo-turcs depuis le XVIè siecles. Je me demande si Vlad commence à perdre la main à la tête de l’Etat russe sachant que la défense du monde Orthodoxe est un des remparts contre la déferlante islamique ?

      • nim dit :

        Il faut relativiser le niveau d’hostilité entre la Russie et la Turquie, la Russie n’a plus de conflit majeur avec la Turquie depuis qu’elle a gobé la Crimée au 18e siècle, et même alors son conflit était avec les Tatars, pas les Turcs (les Tatars s’étant déclarés vassaux des Turcs une fois que le vent a tourné contre eux).

        Et la Russie a atteint l’essentiel de ses objectifs de libération du monde orthodoxe (ex byzantin) en aidant les Balkans à se libérer au 19e. La politique d’Erdogan vis à vis des minorités orthodoxes en Turquie la gène un peu, mais il en reste si peu, et tout ce qui affaiblit le patriarcat de Constantinople renforce celui de Moscou, donc…

        Inversement, la Turquie n’a aucune intention de contester les zones qui tiennent le plus à cœur à Moscou.

        Ça fait des siècles que leur “conflit” se borne à une rivalité impériale en Asie centrale. Et tous deux sont très contents de retrouver l’autre quand il s’agit de faire front contre un tiers occidental.

        Tant que la Turquie ne fait pas la bêtise d’intervenir activement en Ukraine (autrement qu’en soufflant sur les braises, c’est traditionnel et ça ne va pas plus loin), et que la Russie laisse les détroits tranquilles, ça n’ira pas plus loin.

        Les Russes savent bien que les Turcs n’ont jamais présenté de menace sérieuse pour Moscou. Les Polonais, les Français, les Suédois ! et les Allemands, par contre…

    • Résident dit :

      @Polymères analyse très intéressante.
      J’ai l’impression qu’une large partie des dissuasions militaires des différentes puissances se basent sur cette aspect dissuasif plutôt qu’autre chose.
      Je crains que les surprises soient nombreuses sen cas de conflit mondial de haute intensité. Ça serait un sacré bordel de foutoir comme d’ingéniosité ^^

    • Auguste dit :

      Les Russes n’ont pas bougé,ou juste ce qu’il faut,parce que le gouvernement actuel Arménien leur a tourné le dos pour aller vers l’Occident.Seulement les Occidentaux avaient piscine et c’est les Russes qui ont du intervenir pour mettre fin au massacre.
      Les Arméniens (gouvernement) seraient malvenus de reprocher quoi que ce soit aux Russes et les Occidentaux,sur cette histoire, feraient mieux de la fermer et se cacher derrière un mur.

      • Qui ça ? dit :

        La Russie est liée par un accord de défense à l’Arménie, mais cette protection ne s’applique que pour le territoire internationalement reconnu arménien, et donc ne concerne pas le Haut-Karabagh qui n’est qu’une république fantoche. Les Azéris et les Turcs ont été malins en ne pénétrant jamais dans le territoire arménien, leur objectif se cantonnant à la reconquête du Haut-Karabagh.

        • Auguste dit :

          Les Russes sont intervenus,discrètement, au Haut-Karabakh,notamment contre les Syriens d’Erdogan et ensuite ils ont mis fin aux combats et envoyé des troupes pour empêcher l’occupation totale du Haut-Karabakh.De quoi se plaignent les Arméniens?.C’est pas aux Russes qu’ils doivent en vouloir,mais aux Occidentaux qui les ont laissé tomber.
          Poutine a été trop bon.Il a un gros coeur, c’est sa faiblesse.

      • Euclide dit :

        @ Auguste
        Il ne s’agit pas de prendre au pied de la lettre  » The Saker  » francophone.
        Comme avec Polymères nous maintenons notre avis que Vlad vient de commettre une erreur et je ne suis pas pro Youhess.

    • Thierry dit :

      Les. Russes ont un accord de défense avec l’Armenie, mais qui n’englobe pas le Haut Karabagh qu’elle n’a d’ailleurs pas reconnu, voilà pourquoi la Russie n’est pas intervenue! Le territoire arménien n’a pas été attaqué, donc pas besoin d’intervenir.
      . Moscou a aussi de bonnes relations avec l’Azerbaïdjan, et depuis quelques mois des tensions avec le premier ministre Armenien qui a tendance à vouloir jouer sur les 2 tableaux (un peu comme les turcs…).

      • Lagaffe dit :

        C’est surtout Moscou qui joue sur les deux tableaux, Poutine vend très cher (l’amitié ça n’a pas de prix!) des armes en masse aux deux parties et espère qu’ils ne les utiliseront jamais ?
        Poutine cherche à maintenir son hégémonie dans la région, il fait payer l’Arménie pour sa « protection » et vend à son « ami » azerbaïdjanais toutes les armes qu’il veut, puis profite du conflit pour proposer ses bons services pour maintenir le statut-quo en proposant une solution temporaire qui ne satisfait personne.

    • Deres dit :

      L’Iskander E même si il reste une arme « tactique » est destiné à des cibles de grande valeur, de type QG important ou aérodrome. Je ne suis pas certain que les arméniens aient identifiés les QG ennemis. Les russes ne voulant pas s’impliquer trop fortement ne leur ont probablement pas donnés accès à leurs informations satellites. De plus, ce cibles majeures se trouvaient certainement profondément en territoire azéris. Les cibler aurait constituer une escalade importante justifiant une attaque de leur propre territoire. Cette problématique a beaucoup été évoqué pendant le conflit, les frappes en Azerbaïdjan ayant presque toujours été le fait forces du haut Karabakh et de courte portée. Les deux adversaires voulaient malgré tout garder un aspect local au conflit, ce qui explique aussi le cessez le feu rapide. Donc une utilisation importante de ces missiles auraient été un facteur important d’escalade par les arméniens. De ce point de vue, ils peuvent aussi être vu comme une dissuasion importante qui a fonctionné car ils faisaient peut être parti de la motivation des azéris de ne pas bombarder le territoire arménien en dehors du haut Karabakh.

  5. eric dit :

    le présidents arméniens a pas aimer que la Russie lui refuse la vend du système de guerre électronique Le Krasukha

  6. AS dit :

    Un jour ou l’autre faudra tirer les conclusions de ce conflit mais ce qui en ressort à première vue c’est que les armes de tonton Vlad soit disant les meilleurs du monde selon Sputnik qui équipaient les arméniens n’ont rien pesé vs les armes de facture israéliennes ou turques d’en face.

    Ce que je retiens surtout c’est que depuis un moment Putin aveuglé par son obsession de l’OTAN et l’Occident se fait balader par Erdogan et je suis loin d’être fan du sultan mais faut reconnaitre la réalité. Un SU abattu par un F-16 et le pilote exécuté, en Libye le toutou Haftar pourtant appuyé par les mercenaires de Wagner qui se sont fait humiliés dès que les turcs sont entrés franchement dans le conflit. En arménie un helico russe qui se fait abattre par les supplétifs syriens, bref la liste est longue, trop longue pour quelqu’un qui veut se donner l’air fort et pavaner avec des armes sur brochure en papier glacé. Pourtant tonton Vlad à chaque fois a très peu ou pas du tout broncher.

    Et puis au fond qu’est-ce qu’on en sait réellement de l’efficacité de la camelote made in russia à part les intox des trolls et Russia Today. Je crois à 100% les déclas des armeniens qui disent que c’est de la grosse daube, demandez aux indiens ce qu’ils en pensent de leur zinc. Je ne parle même pas de leur services secrets dont on peu facilement remontrer la trace avec une carte grise ou obtenir des aveux par un vulgaire canular téléphonique. Bref juste un pays en déclin qui est resté bloqué il y a 50 ans et qui pense encore jouer dans la cours des grands avec un PIB équivalent à l’Espagne.

    • lxm dit :

      D’où l’hypothèse que la Russie, tigre de papier, trop faible pour à la fois se moderniser er contrôler un si vaste territoire, pourrait imploser une « seconde fois » comme en 1991, avec des émirats islamiques se formant sur son territoire, et des acteurs extérieurs comme la Turquie ou un état d’asie centrale, ou la Chine pouvant venir jouer.
      Je me base sur les tendances démographiques et climatiques et cela force à prendre au sérieux comme hypothèse que la Russie pourrait se réduire en 2050 à l’ancienne moscovie; j’estime qu’un empire, certainement islamique, devrait se former en asie centrale, la Chine pourrait aussi se faire grignoter et imploser sous les contraintes de sa schizophrénie côtes versus zone intérieure.

  7. Twouan dit :

    Il a raison Parchinian. En Géorgie, on a retrouvé quelques Iskander non explosé mais ça n est pas la raison de l obsolescence.
    Il ne pouvait pas lancer de grosses attaques en profondeur sur les Azeris sinon il s exposait aux représailles. Or, l Arménie n avait vraiment pas de quoi les soutenir.
    En ce sens, c était obsolète.

    Leur nouvelles munitions rodeuses en cours de développement constituent une bien meilleure protection pour le futur. Et j espère pour eux qu ils vont remettre un peu de béton pour protéger quelques positions stratégiques. La percée Azeris dans le sud montre qu il n y avait pas tant de fortification que cela.

  8. lxm dit :

    Il semble logique que les arméniens aient perdu leur guerre contre les turco-azériis vu qu’ils n’ont pas pris au sérieux ce conflit sinon ils auraient tiré leurs missiles, et de manière sérieuse pour dégommer toute l’infrastructure énergétique et le président azéri lui même si possible; au lieu de cela l’arménie a fait durer le temsp d’attente jusqu’à ce qu’il soit trop tard et pour lancer quelques missiles se perdant. On constatait bien qu’en simple rapports d’effectifs et de matos, l’armée arménienne c’était un tiers de l’armée azérii. Il semble bien plus logique de penser que l’arménie, qui est un pays pauvre, ne voulait tout simplement plus défendre le haut karabagh. La cause est connue, un président qui est considéré comme un traitre à son pays, en voulant « dérussifier » l’arménie et en premier l’armée, le pays était en plein état de faiblesse quand il a été attaqué; il fallait alors juste perdre vite la guerre avec les honneurs, telle une france de 1940. Qu’on s’en souvienne, le diable attaque toujours quand on est au plus faible, donc même quand on est bas de cycle, à moitié endormi, fatigué, en faiblesse, et que la 5eme colonne est en place; il faut être encore suffisament fort pour contrecarrer tout adversaire.

    • Ion 5 dit :

      à lxm

      Que les arméniens perdent leur guerre n’avait rien d’une fatalité. Qu’ils puissent la gagner au vu du déséquilibre des moyens, non.

      La chevauchée des blindés azéris vers Chouchi comme les Panzer en 40 en est un exemple édifiant. Pour éviter ça, il fallait ériger des lignes de défense étalées en profondeur, comme les soviétiques en 43 à Koursk.

      Or, de mémoire les soviétiques ont eu moins de 3 mois pour installer leur système défensif, les arméniens 9 ans…
      Que Pachinian soit un démocrate ayant peu d’affinités avec la clique à Poutine, je peux comprendre. Qu’il n’est rien fait pour sauver le HK, par incompétence ou par lâcheté et qu’il se défausse sur tout et n’importe par la suite (ses officiers, son matériel) qui est un autre problème, qui ne le grandit pas beaucoup, surtout aux yeux de ses concitoyens.

      • Deres dit :

        Le souci est que de manière classique, les arméniens avaient gagné les conflits précédents et se reposaient donc sur leurs lauriers en se préparant à rejouer les mêmes batailles avec les mêmes matériels et tactiques, surtout basé sur des fortifications et de l’artillerie avec un soutien blindé. Au contraire, les azéris qui ont subis des camouflets plusieurs fois ont changé à fond leurs tactiques et ont fait appels à des nouveaux matériels et idées derniers cris. Avec l’aide turques, ils ont déployés autant des drones lourds que moyens, des drones kamikazes et des drones leurres avec des An-2 dronisés. Dans les faits, cela leur a donné une supériorité aérienne qui en moins d’un mois à réduire les positions défensives et les blindés adverses, réduisant à néant les défenses locales.

  9. Twouan dit :

    Est ce que 32 MDCN (fictif) feraient plier l’Azerbaïdjan? Bien sur que non. L Iskander c est pareil.

    Pour faire mal, il en faut beaucoup et beaucoup c était par arménien.

    La faillite armeniene c est la defense aérienne courte et moyenne portée.

    • 에르메스 dit :

      Relatif, ca dépend des cibles et de l’organisation en face.
      Dans ce cas précis, je dirais que non, mais certains pays (pas mal en fait), 32 missile peuvent détruire suffisamment d’infrastructure critique pour le faire s’écrouler parce que la population ne suivrait pas par la suite.

    • Deres dit :

      Tirer profondément en territoire azéris aurait transformé un conflit local pour le Haut Karabakh en guerre totale entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, ce qu’aucun des deux pays ne veut.

  10. lym dit :

    10% de missiles qui « exploseraient »?!! Sous entendu, au but, au moins?
    Il serait bon de préciser les causes de ces 90% d’échecs: En général, dans le domaine, on vise plutôt la proportion inverse!!!

  11. Carin dit :

    Si Mr Parchinian sort les rapports d’utilisation des Iskander, et qu’il a raison… ça va faire du bruit, et provoquer un afflux de suicidés dans les morgues… tout les imbeciles qui présentent le matos russe comme étant sans équivalent dans la galaxie… au point même que les extraterrestres ont intérêt a bien se comporter avec oncle Vlad. A dix ans j’entendais déjà les louanges du matos soviétique… puis le mur est tombé…. là l’ami Vlad a repris la même réthorique pour son matos, super,extra,génial, invincible, qui ferait la nique aux civilisations extra-terrestres si elles se présentaient.. etc..
    Puis Pachinian a parlé… ce con va foutre en l’air 20 ans de propagande forcenée, qu’on lui coupe la tête… ah non ça c’est la reine dans Alice… qu’on l’empoisonne… ça c’est Vlad… hein votre Vladimiresque sommité ?

  12. Thaurac dit :

    Tout est dit par « Polymares » et « As »

  13. Trent dit :

    Ahaha les Russes, s’ils n’existaient pas, il faudrait les inventer.
    Leurs camelotes qui marchouille, toute pourrie, peu fiable … et il y en a qui tombe dans le panneau …
    LOL

  14. Muse dit :

    Vous mélangez tout et cela devient un embroglio incompréhensible !

  15. GBU12 dit :

    Joli gaspillage, les centres de commandement adverses n’ont pas trop souffert, vu le résultat final …

  16. Colombey-les-Deux-Mosquée الله عظيم dit :

    On change par du matos américain ca sera le meme massacre…
    Ils n’assument pas leur déculotté.

  17. Patrickov dit :

    Les missiles Iskander se trouvent sur le territoire arménien et non pas au HK, le conflit opposait le HK région autonome aux azéris, si les arméniens auraient utilisé les Iskander contre le territoire azéris, le conflit se serait propagé en dehors du HK ce qui aurait eu pour conséquence l’intervention de la Turquie et ainsi que de la Russie.
    Les consignes étaient clairs avec Nikol Vovayi Pashinyan, Aliyev et Poutine le conflit se limitera au HK, c’est ainsi que l’on a pu éviter de grosses pertes civils.

    • dolgan dit :

      Il y à eu plusieurs echanges de tirs direct entre arménie et azerbaidjan.

      Les Azéris ont même abattu un hélico russe en territoire arménien près de leur enclave. poutine a alors choisi de s’assoir sur son accord de défense avec l’arménie. Ils n’a même pas osé faire un acte symbolique pour indiquer qu’on abat pas un appareil russe sans conséquences.

    • Lotharingie dit :

      Patrickov :
      .
      « …….. région autonome aux azéris, si les arméniens auraient utilisé les Iskander….  »
      .
      _——–>  » ….si les arméniens AVAIENT utilisé des….. »
      .
      Essayez de faire un effort à l’écrit Petit Patricon, et vous verrez qu’un jour peut être un employeur extrêmement compatissant, daignera répondre à une de vos innombrables  » candidatures spontanées  » restées aujourd’hui lettres mortes.
      .
      Bon courage et rester sur des sites et forums plus en adéquation avec vos  » compétences « ;
      ici, vous n’avez vraiment pas le niveau pour essayer de  » troller ».

      • Patrickov dit :

        @Lotharingie allias Co ku, vous êtes totalement à côté de la plaque arrêtez de faire votre propagande nauséabonde, vous ne manipulerez plus personne avec vos baratins, retournez sur vos sites entre cousins cousines ou entre Co ku, une de vos spécialités.

  18. Colombey-les-Deux-Mosquées الله عظيم dit :

    Hmm donc imaginons les saoudien seul contre les Russes , ca serait les saoudiens qui foutraient en l’air les russes , parce que leur matériel est juste dingue ?

  19. Ion 5 dit :

    @Carin
    Pachinian a parlé…mais il a surtout foiré certainement bien plus que les Iskander, dans la défense du haut-karabagh.
    Il aurait peut-être mieux fait de parler et surtout d’agir bien avant que de se faire botter les fesses par les azéris!

    Faut il vous rappeler qu’il a perdu face à de l’armement majoritairement soviétique-russe donc tout aussi « pourri » que le sien.
    En ce qui concerne les Iskander algériens, ces derniers en disent quoi?
    Ils les renvoient sine-die comme les MiG-29 ou les gardent-ils encore?

    En tout cas, pour faire des amalgames douteux vous-êtes fort…

    • Carin dit :

      @ion5
      De quels amalgames vous parlez??
      J’ai écrit que SI Pachinian a raison ça va faire du bruit…
      plus bas j’ai rajouté ce que tout ceux qui l’ont vécu peuvent attester à savoir qu’avant la chute du mur berlinois il ne se passait pas un mois sans propagande soviétique sur leurs matos… et qu’après la chute du mur, tout l’occident s’est rendu compte que rare étaient les matériels valables… et que l’armée rouge n’avait de réelle valeur que dans sa masse…. ce qui, a mon avis est encore le cas!

      • Carin dit :

        Et j’oubliais… vous parlez des Iskander algériens.. je vais vous faire une confidence qui va vous instruire: les Mig 29 renvoyés, l’ont été parce que les algériens les ont essayés… pour essayer les Iskander il va vous falloir attendre que l’Algérie rentre dans le lard du Maroc… et ça c’est pas pour demain!

        • Ion 5 dit :

          @Carin
          Vous pourrez peut-être m’instruire quand vous apprendrez quelque chose…
          Les MiG-29 ont été renvoyés dès la constatation de l’état d’usure (corrosion en fait) de la jambe de train.

          Les déceptions issues des essais, c’est le fruit de votre imagination biaisée… Leur comportement en vol était tout à fait correct, mais il est du droit des algériens de ne pas se faire prendre pour des ânes et de ne pas accepter d’appareils assemblés avec des pièces qui moisissent depuis 10 ans au prix du neuf…

          Les Iskander ont une durée de vie, comme tous les missiles. Si les algériens héritent une fois de plus d’un lot pourri, ils n’hésiteront pas une fois de plus réclamer des dommages.
          (800 millions d’amende sur les MiG-29 de 2006)

          Parce qu’en attendant, s’ils les achètent, c’est qu’ils fonctionnent parfaitement bien en démo, comme leurs derniers Sukhoï 35S et MiG 29M2, non?

          Après SI Pachinian avait des preuves irréfutables, ça risquerait d’être intéressant, en effet…

      • Ion 5 dit :

        @Carin
        Je ne connais personne que s’appelle « tout l’occident ». Mais si ce dernier peut décrire EN CONNAISSANCE DE CAUSE et à l’occasion ce qui serait valable ou pas chez les soviétiques, je suis preneur…

      • OURGOUT51 dit :

        « j’ai rajouté ce que tout ceux qui l’ont vécu peuvent attester à savoir qu’avant la chute du mur berlinois il ne se passait pas un mois sans propagande soviétique sur leurs matos… »

        Vous avez des sources précises (journaux, revues spécialisées) pour ce qui est de la propagande sur les matériels soviétiques à l’exception de quelques articles sur le papier recyclé des quotidiens « Красная звезда » ou « Советская Армия « , à destination du soldat sov dans les garnisons de la RDA?

        En revanche, les Etats Unis ne se privaient pas de faire cette propagande et d’exagérer grossièrement la menace afin que le congrès vote les crédits souhaités! Chaque année, les US publiaient « Soviet Military power », belle revue à papier glacé avec bon nombre de photos d’artistes sur les futurs missiles soviétiques (déjà) et tout le monde s’affolait y compris en France dans ce qui était alors l’EMAT/ BRRI.
        Que je sache, le BTR T 80, le char T 80 voire l’automoteur antiaérien 2S6 Tungunska n’ont fait l’objet d’aucune propagande et leur arrivée au sein du GFSA puis du GFO dans les années 80 a été fort discrète. Elle ne fut révélée que grâce à la surveillance 24H24 des voies ferrées et terrains de manoeuvre en ex RDA par les équipages des missions alliées de Potsdam, alertées par des informations A1 communiquées en amont par les missions militaires des ambassades à Moscou.

  20. Lagaffe dit :

    La crise politique s’amplifie, le président arménien Armen Sarkissian a refusé samedi de signer l’ordre du Premier ministre Niko Pachinian limogeant le chef de l’armée. Ce dernier avait pourtant exigé la démission du Premier ministre et appelé l’armée à renverser le gouvernement !
    https://www.rfi.fr/fr/europe/20210227-arm%C3%A9nie-le-pr%C3%A9sident-refuse-de-limoger-le-chef-de-l-arm%C3%A9e-comme-le-veut-nikol-pachinian

  21. Thierry dit :

    Le missile russe qui a détruit l’hôpital d’Azaz en Syrie (à l’époque les russes avaient prétendu que c’était de la désinformation turc…) était un Iskander K de portée 2000 km (missile de croisière R500) et non un Iskander M portée 500 km ou E portée 280 km qui sont tous les deux des missiles hypersonique.

    L’Arménie ne possède que des missiles Iskanders Es hypersonique, et non des missiles de croisière.

    Et que les russes continuent de mentir sur les Iskanders, tout en avouant involontairement avoir délibérément détruit un hôpital.

    il est déjà certain que l’Arménie a tiré au moins 2 Iskanders (mais sans doute davantage) et qu’il y a de bonnes raison de penser que leur bilan est décrit de façon réaliste, c’est la ville de Shusha qui était visé.

    le mensonge est bien Russe (la spécialité de Poutine) et continue de plus belle, ce qui prouve la bonne foi de l’Arménie. la version export de l’Iskander hypersonique est défaillante c’est certain, la version K pour missile de croisière semble fonctionner mais un hôpital n’est pas une cible militaire, ni protégé ni en mouvement et l’on peu se demander si dans ce cas le missile aurait atteint sa cible…

    https://www.thedrive.com/the-war-zone/39487/did-russia-try-to-refute-criticisms-of-its-missiles-by-showing-one-blowing-up-a-syrian-hospital

    • Polymères dit :

      Les russes mentent? Ben oui, le problème n’est pas ce fait là, ce sont ceux qui ne l’acceptent pas et pensent qu’une russophobie organisée qui complotent contre elle et l’accuse à tort.
      Les russes nient en permanence chaque chose qu’on leur reproche et qu’ils ne veulent pas assumer pour la belle vitrine qu’ils veulent se donner dans leur communication.
      Cette affaire de l’hôpital d’Azaz est un élément parmi tant d’autres sur le fait que les russes prennent les autres pour des cons et des menteurs.
      Le problème russe est toujours une réaction de l’instant alors que beaucoup vont leur prêter une vision à long terme, parfaitement maîtrisé.
      Là la précipitation était de vite vouloir sauver l’image de l’Iskander et ils ont sortis sans réfléchir la première vidéo d’un,missile en Syrie.
      Mais comme vous le dites, à y regarder de plus près, on sent que les 2 missiles tapent à côté et que ce n’est pas la première vidéo du genre ou l’on peut constater cela. Pourtant les russes utilisent déjà spécialement les missiles Kalibr et autres pour apporter des images de précisions après avoir de nombreuses fois postés des vidéos de frappes avec bombes lisses ainsi qu’avoir été accusée de frappes aveugles ayant engendrées de nombreux dommages collatéraux, ce qu’elle dément en permanence. On observera toujours dans ces vidéos, la présence systématique de drones ou d’avions pour filmer la scène, sachant que c’est un guidage satellitaire , ils n’ont pas la vocation de guider le missile, ils ne servent qu’à des fins de communication.
      L’usage de ces missiles n’apportent rien, ils font l’effet d’une bombe de 500kg mais la propagande lui donne une image destructive qui entre pleinement dans un effet psychologique. Certains vont croire que ces missiles vont raser des bases entières ou je ne sais pas quoi, car on leur vend du rêve et ils ne connaissent pas plus que ça le sujet. Les russes prétendent disposer de missiles très précis, pourtant ils ont raté un énorme bâtiment avec 2 missiles. Ils disent qu’avec ça, ils pourront percer les systèmes anti-missiles, les détruire, qu’ils vont développer des missiles hypersoniques capables de taper un navire en mouvement. Oui il faut le croire! Vous devez le croire! Sinon leur dissuasion de la peur et de leurs superbes armes s’envolent. Mais pour l’instant du côté occidental on aime encore absorber sans rechigner les discours sur les belles armes russes, pour se sentir plus faible qu on ne l’est ou pour d’autres de vouloir se rassurer sur les capacités russes

  22. basstemp dit :

    Même si oui ça parait bizarre ces histoires de fiabilité, et que surtout on en arrive a des tels ratios de seulement 10% ou l’armement parvient a taper au but … Mais hélas il existe des possibilités qui font que ce n’est pas forcément un fake éructé par le politique arménien ceci étant dit : Ils en sont potentiellement les premiers responsables … Car des missiles balistiques : Ce ne sont pas des engins simples comme des obus ne nécessitant pas de maintenance ! Surtout quand on parle de missiles développés dans les années 90 (milieu des 90) ou l’électronique a forcément pris une importance notable dans le fonctionnement global de l’engin !

    Ces missiles ont forcément de nombreuses cartes électroniques et qui peuvent en 5 ans sans maintenance se retrouver rapidement HS si on a pas de maintenance dédiée qui elle même représente un cout et une main d’oeuvre un minimum spécialisée ! Ou bien si les missiles (montés sur un camion porteur) n’ont pas de hangars dédiés et doivent l’été affronter des mois et des mois au soleil et idem des mois et des mois au grand froid l’hiver : Vous pouvez être certain que l’électronique va morfler en quelques années a moins d’avoir de bon boitiers bien étanches et que chaque années ils sont visités et qu’on ait changé ne serait ce qu’un simple sachet absorbeur d’humidité (bien que la, pas besoin d’avoir des gars a bac+5 pour une opération aussi simple mais essentielle sans hangars et encore même avec des hangars c’est un risque de ne pas le faire …)

    Vous pouvez alors très bien en 2-3 ans vous retrouver avec des cartes pleines de verts de gris sur les pistes cuivrées ou des puces grillées après avoir affronté des mois et des mois d’été en plein soleil … Et il suffit de ne pas avoir de gars bien formés a ce genre de maintenance la et vos missiles vont alors avoir rapidement un souci de fiabilité , et la c’est le role du politique que de financer une maintenance crédible et le role des responsables militaires que de s’assurer que les gars que le politique finance font bien le « job » , ou que des hangars ou ils sont conservés (si il y a …) sont correctement chauffé pour ça

    Pour un pays occidental avec des moyens financiers corrects, ça parait un truc qui ne pose même pas question … Mais pour un pays comme l’Arménie, ancien satellite soviétique : Ce sont des couts qui paraissent bien moins évident qui peuvent être difficile voir très compliqué a prioriser quand les besoins sont de partout dans vos forces armées

    Autre chose aussi je pense a prendre en compte : Le fait est qu’on le sait aujourd’hui dans nos pays occidentaux, c’est que la Russie a vécu une période assez compliqué avec ses entreprises liées a ses propres technologies stratégiques notamment durant la période Yeltsine ou on sait qu’il y a eu des privatisations qui ont été considéré + tard comme fortement illégitimes et qu’il aura fallu l’arrivée de Poutine qui d’ailleurs tapera fort dans ces domaines stratégiques avec des ré-acquisitions de l’état et divers histoires pas nettes avec des juifs russes forcés a devoir quitter la Russie en urgence pour Israel vers 2002-2003 et de gros « on dit que » sur des corruptions en lien avec la CIA s’appuyant sur ces patrons « juifs » ayant profité des années Yeltsine pour s’imposer et sur laquelle la CIA comptait tenter de démenteler divers domaines stratégiques dont de l’électronique d’aéronautique avant que tonton Poutine remette rapidement de l’ordre la dedans … Et c’est d’ailleurs l’une des principales raisons qui a fait que début des années 2000 nombreux ont été les juifs contraints a rejoindre Israel pour fuir la Russie au vu des nombreux soupçons qui pesaient sur eux et avec des accusations pas piqué des hannetons sur de nombreux domaines très stratégiques …

    Alors après, est ce de simples « on dit » pas prouvés ou bien des accusations très sérieuses ? Ou un mix des 2 pas clair du tout … On ne le saura je pense jamais, mais c’est un épisode de la vie politico-financière-stratégique qui apparemment existe bien en Russie et ou Poutine aurait eu la main très lourde en termes de « sanctions » et poursuites judiciaires lourdes lancées contre une communauté, toujours est il qu’en Israel : L’arrivée en masse de ces juifs russes début des années 2000 en conséquences de purges pilotées et lancées par Poutine, c’est bien une réalité aussi et qui a pas mal pourri les relations russo-israeliennes durant des années !

    En gros et pour rappel : La CIA profitant des années Yeltsine, se serait reposé sur la communauté juive en Russie pour opérer des opérations financières de rachats d’industries de pointe russes dans l’aéronautique (notamment tout les petits sous traitants privatisés après la Perestroika) dans le but simple et net de tenter de démenteler des savoir faire dans l’aéronautique et l’électronique de guerre liée pour que la Russie en soit tout simplement privé et se retrouve contrainte a devoir acheter des composants a l’étranger qui auraient alors grandement rendu peu fiable les productions russes dans de nombreux domaines militaires et stratégiques

    Ce qui du coup, pourrait très bien avoir du sens finalement sur cette affaire la avec l’arménie et quand bien même, on parle d’une acquisition datant de 2015 car les conséquences autour de ces affaires la, on les a ressenti aussi dans le spatial russe avec les déboires de la fusée Proton qui a fini sa carrière avec pas mal de crash qui en russie sont vus comme des conséquences de la corruption , mafia et encore des juifs qui ont fuit début des années 2000 vers Israel même si évidemment : C’est invérifiable et qu’il est même possible que des ingénieurs aient pu se dédouaner sur cet épisode pour couvrir des impairs personnels, mais en Russie on considère que ces opérations corruptives de rachats par les juifs avec la CIA derrière ont eu des conséquences jusqu »a il y a simplement quelques années dont la série d’échecs de la fusée Proton, fusée Proton qui peut très avoir des composants en commun avec justement ces missiles incriminés ici … Vous le voyez le lien potentiel (ou totalement fantasmé ? C’est tout a fait possible aussi)

    Une dernière possibilité qui me parait aussi assez probable : En fait les missiles sont parfaitement fiables, mais le politique arménien y a vu un énorme problème de propagation de la guerre avec l’Azerbaijan et les turcs si ils faisaient un emploi véritable des iskanders pour défendre le haut Karabath qui aurait potentiellement dégénéré en guerre totale impliquant l’intégralité alors de l’état arménien et qu’il était alors + raisonnable pour obtenir sur soutien international : De ne surtout pas franchir ce pas ou alors avec le + de parcimonie possible et avec manifestement peu de cibles viables en termes de valeur militaire , si c’était pour se contenter de taper des hopitaux avec , tout ce qu’ils auraient alors obtenu : Des protestations internationales tout azimut, occidentaux compris ! Donc a quoi bon pour défendre une région pas sensées leur appartenir au niveau des vieux traités signés ?

    Et la, alors on a l’explication simple pourquoi le politique dit qu’ils ne sont pas fiables a même 10% … Logique, si ils ne veulent pas tirer pour attirer l’attention des occidentaux, mieux vaut éviter alors

    • Polymères dit :

      Un missile , peu importe le pays a une durée de vie qui s’approche généralement des 15 ans dans de bonnes conditions de stockages. C’est pour ces raisons que je dis souvent ici qu’il faut bien comprendre que tous les missiles de l’époque de la guerre froide sont obsolètes et que les chiffres avancées, les idées reçues sur les ”stocks” sont à prendre avec des pincettes. Pour ces raisons les traités entre américains et russes de réductions des arsenaux nucléaires et de leurs vecteurs ne sont pas contraignants car l’un comme l’autre justifient une baisse sur l’idée d’un accord et non l’incapacité à tout renouveler. Comme nos M51, ça se change et se renouvelle en permanence.

      Il faut distinguer 2 types de missiles, ceux qui sont conditionnés dans des tubes ou autres et ceux qui sont deconditionnés. Si par le passé les soviétiques avaient souvent pour habitude d’avoir des missiles de deconditionnés qui étaient plus sensibles à l’humidité ou des températures changeantes, aujourd’hui tout est presque conditionné dans des tubes. L’électronique n’est pas la principale cause de défaillance, c’est l’explosif qui doit maintenir certaines propriétés chimiques.
      Le problème des missiles contrairement à d’autres munitions, c’est leur sensibilité. Vouloir de super missiles c’est bien mais très coûteux. C’est comme un S400, en posture opérationnelle, l’obsolescence des missiles arrivent vite et peut surprendre si pour des raisons pratiques, financières ou de négligences ils ne sont pas changés régulièrement. Car cela peut conduire à de nombreux échecs à différentes phases.
      En un an vous pouvez avoir des missiles obsolètes, ces munitions ne sont pas éternels et c’est aussi pour ces raisons qu’il faut relativiser la présence de missiles ou système ancien ou livré et utilisé d’une manière opérationnelle. Comme les stingers et Milan livrés aux moujahidines afghan contre les soviets, 10 ou 15 ans après, quand nous avons débarqués ben cette menace était jugée comme présente mais négligeable en raison de l’obsolescence. Idem pour la grande crainte de voir les SA-7 libyen se retrouver partout, non bien que présent et se retrouvant parfois, ils sont obsolètes et sortis de leur zone de stockage pour être trimballé à l’arrière d’un pick-up ou enterrer dans le désert ben ça ne va pas aider, ces armes et munitions ce n’est pas comme des kalash et leurs cartouches. Pareil pour les missiles antichar en Syrie, ce n’est pas une menace de long terme, pas d’assistance, pas de nouveaux missiles, il faut peu de temps pour que ça disparaît et que les échecs conduisent à ne plus trop compter dessus.
      Alors oui, il n’est pas impossible que vous allez avoir de la chance d’en avoir un qui va fonctionner sur un lot, mais c’est une généralité.
      C’est partout pareil, un hellfire après 200h de vol , il est bon à être tiré. Il y a souvent des personnes sur internet qui aiment compter les sous quand on va tirer des munitions, mais ces personnes ne comprennent pas l’obsolescence des munitions qui fait que chaque année on a bien plus de pertes courantes hors opérations que de munitions tirées. Les missiles ne se conservent pas, ce sont des stocks qui doivent se renouveler et se moderniser en permanence et plus vous allez en ”sortir” de leur entrepôt, de leur conditionnement pour les placer sous les ailes d’un avion, le toit d’un blindé ou dans les cales d’un navire, plus vous allez rapidement épuiser un potentiel. C’est pour cela qu’on limite souvent certaines quantités quand il n’y a pas un besoin opérationnel réel n’en déplaise à ceux qui veulent de belles images.

  23. aleksandar dit :

    D’un coté Pachinian, responsable de la défaite
    De l’autre toute la hiérarchie militaire arménienne chef d’Etat Major en tête plus 40 officies généraux.
    Qui peut bien avoir raison ?

    • dolgan dit :

      Officiers généraux qui étaient à la ceuillette aux champignons pendant le conflit?

      • didixtrax dit :

        Des officiers compétents, mais pro-russes, que Pachinian avaient viré à sa prise de pouvoir (démocratique) étaient en effet peut-être partis aux champignons, ce qui explique en partie la dérouillée.

  24. Bob dit :

    Les soudards russes ont empêché les chrétiens arméniens de se défendre contre les azéris qui ont aussi du matériel russe. Les russes ont été du côté des azéris et les arméniens se sont pris une branlée.
    Maintenant les putschistes arméniens appuyés par les russes tentent de renverser la démocratie arménienne. Quel bordel ils mettent les russes comme en Crimée, au Donbass ou en Transnistrie.

    • Deres dit :

      Au lieu de se consacrer à haïr les russes, on ferait mieux de se méfier des turques. Ce conflit n’est qu’une nouvelle extension de la recherche d’un « grande Turquie » par Erdogan. Après avoir envahi la Syrie par deux fois, après avoir tenté d’annexé la moitié de la méditerranée pour son gaz, après avoir menacé en permanence la Grèce, avoir s’être implanté des forces militaires en Lybie à l’encontre des décisions de l’ONU, ils ont annexés le haut-karabah. Tout ceci me rappelle un autre dictateur à moustache remilitarisant sa frontière, puis annexant une de ses minorités chez un voisin faible, puis le pays complet tout en se financant sur le dos d’une minorité au sein de sa population.

  25. didixtrax dit :

    il semble que Pachinian rétropédale, il dit « avoir été mal informé » sur l’utilisation, ou non, des Iskanders….