Rheinmetall présente un robot terrestre pour des missions de reconnaissance armée

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

22 contributions

  1. MERCATOR dit :

    Dans tous les cas, l’engagement de cibles se fera toujours de façon téléopérée, jamais autonome »,

    Oui ça c’est dans un premier temps, mais assez rapidement l’IA prendra le relais, je vois bien un quadritube de 12.7 mm couvrant 360 degré couplé à un détecteur thermique et de mouvement , et vogue-la galère , montant les marches des étages de la résidence , et défouraillant à travers les portes à chaque hausse de plus d’un degré Celsius de la température ambiante , science-fiction ? oh que non !

    • Luc dit :

      Durée de vie d un binôme feu dans sa zone d action… 2 à 5 minutes

      • Sempre en Davant dit :

        Luc,
        Maintenant c’est des « un trinôme ». C’est comme un binôme mais avec un tiers de pertes en plus.
        Mais en fait pour de vrai c’est mieux. Trois gus ça fait 120° d’angle d’observation par paire de noeils et divers autres avantages en fait de sommeil et de partage de deux sacs de couchages plus chaud. 😉

        Mercator,
        Si vous trouvez https://www.furet.com/livres/l-armee-francaise-dans-la-guerre-d-indochine-1946-1954-cehd-9782870278109.html et sauf si ma mémoire me joue des tours vous trouverez une excellente analyse du Gal Bizard sur l’action des quadruplée et des chars à DbP. Et une illustration lumineuse de la différence entre un peloton de char qui subit et un escadron qui manœuvre.
        Profitez de la réouverture des librairies : ce livre doit s’être prêté d’initiative à un indélicat : il n’est pas à sa place!
        D’ici à l’autopsie suivant la fusillade pour désertion ma mémoire vous prie de ne pas lui prêter…

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Oui ça c’est dans un premier temps, mais assez rapidement l’IA prendra le relais ]

      Affirmer le contraire ce serait nous refaire le coup du Teletank Soviétique vieux de 80 ans , des projets Japonais qui approchent les 90-95 ans ou du projet Allemand de 1942 avec un circuit de télévision ( Rheinmetall ?????) !
      Des que la technologie d’acquérir automatiquement une cible humaine , qu’elle venait de Tunisie ou qu’elle essayait de s’enfuir de la RDA , et de la détruire sans intervention d’un  » humain dans la boucle  » a été mure , elle a été mise en oeuvre.
      Le fait que cette technologie soit fixe ou sur roues ne change rien à la nature du débat .
      Ce débat est spécieux et n’ a que pour objectif que de  » vendre  » cette robotisation au  » grand public  » et accessoirement de donner un label moral et éthique aux systèmes d’armes produits en Occident .
      Tout comme dans l’industrie , la robotique militaire a pour fonction de remplacer l’humain non seulement  » machine pour homme  » mais  » machine pour hommeS  » . Lorsque ces robots seront déployés par meute il n’ y aura pas un opérateur derrière chaque robot mais tout au plus un opérateur pour 10 ou 15 robots et vite des  » systèmes d’aide à la décision  » rendus nécessaire par le flux d’informations en provenance des capteurs vont tout simplement remplacer la décision humaine .
      C’est la finalité de la robotique .
      Pas plus que l’on ne met un soudeur et un peintre derrière un robot de soudure ou de peinture , il n’ y aura de militaires derrière chaque robot déployé sur un champ de bataille .

  2. Parabellum dit :

    Ça vient ..on attend quoi en France pour sortir une panoplie de robots terrestres de ce genre qui a l évidence sont un devenir nécessaire pour nous occidentaux si attachés à la vie…de nos soldats .mieux vaut voir casser de la ferraille que des hommes et sortons des engins assez simples mais armes avec une mitrailleuse et un 40 mm à grand débattement .pour entrer en premier dans une zone pourrie ou faire de l éclairage…et complétons ça par des batteries de missiles de différentes portées ..soyons innovants.on a su faire des chenillettes et des automitrailleuses légères qui peuvent être des bases de ces engins…on en aurait eu besoin dans certaines rues libanaises…

    • Carin dit :

      @Parabellum
      Il semblerait que l’on attende que nos amis allemands teste cet engin au Mali… et pas dans les rues de Gao… un peu comme le Thémis qui est employé dans la verte… si on peut dire!

  3. jyv58 dit :

    Lorsque je lis sur d’autres sites la rapidité avec laquelle de plus ou moins spécialistes (plutôt plus que moins tout de même), sont capables d’ouvrir une voiture, entrer dans un système d’entreprise très sécurisé, j’ai à terme des doutes. Doutes lorsque je lis qu’un drone US télécommandé depuis x milliers de km, c’est fait bêtement descendre à cause de je ne sais plus quel type de brouillage. D’un autre côté, permettre de l’autonomie comme l’évoque à juste titre Mercator, c’est probablement ouvrir la porte à Terminator. Comme lui, j’ai la certitude qu’avec la technologie actuelle, il est déjà possible de mettre à la disposition de combattants de tels matériels d’extermination. Avec zéro perte dans l’armée (occidentale). Le rêve de n’importe quel général ou chef d’Etat.
    De la même manière, même si je conçois tout l’intérêt des liaisons de données entre tous les personnels et matériels intervenants dans un conflit, je m’inquiète de l’éventuelle absence d’un « plan B » lorsque les liaisons ne fonctionneront plus.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ je m’inquiète de l’éventuelle absence d’un « plan B » lorsque les liaisons ne fonctionneront plus. ]

      D’où l’escroquerie intellectuelle qui consiste à affirmer que l’activation de l’arme embarquée se fera avec un  » humain dans la boucle  » !
      Si à chaque fois on nous cause d’une  » supervision finale humaine  » , la mission de la robotique c’est bien de remplacer l’humain .
      Un tank télécommandé c’est de la technologie des années 30 . Au pire des années 40 avec un système de télévision .

  4. Ar-Men dit :

    Ah zut, sa fait dix ans que j’ai déjà réfléchit a se genre de drone. J’ai aussi,réfléchit a un DAC. Drone d’Approvisionnement aux Combats, capable d’approvisionner un groupe de combat en munitions, médical, ou en Rations de combat.
    J’ai aussi réfléchit a un drone, capable de rester des semaines en surveillance, largué par un C160.
    Mais bon, je suis juste un caporal-chef, qui c’est tiré, avant de passer du coté obscure de la force !!!
    Je n’étais que, simultanément, chef de groupe transport, et chef de groupe NRBC. Lors de ma formation camouflage, le sergent ne ma pas marcher dessus, car j’ai mis ma crosse sur sont pied.
    Vingt ans plus tard, je fait du paintball. Dans mes dernier combats, je suis a un contre treize. Je sort le premeir en posant mon canon, sur sa chaussure. Le dernier, quand je vois ses pupilles se dilater !
    Quand au robot de Rheinmetall, y a un gros problème d’entrée de jeux !

    • Carin dit :

      Ar-Men
      Votre DAC existe… il s’appelle Thémis, et peut faire des aller/retour vers l’arrière pour réapprovisionner le point contact, évacuer des blessés, etc…etc…
      Je vous parle du Thémis, mais il y en a d’autres, et même des qui sont armés.

  5. Thierry dit :

    Ce truc là ne vaut pas un stryker de soutient d’infanterie en terrain ouvert, seul en ville il peut avoir un avantage s’il peut pénétrer dans les étages d’un immeubles, mais là encore il faut que ce soit piloté par un humain et non une intelligence artificielle sans grande intelligence humaine.

  6. Plusdepognon dit :

    Le programme Scorpion n’est qu’une déclinaison de la robotisation du champ de bataille :
    https://www.ouest-france.fr/monde/armees-la-robotisation-de-nos-equipements-va-s-accelerer-6877368

    https://www.revueconflits.com/robotisation-champ-de-bataille-armee-guerre/

    Avec des véhicules qui peuvent servir de base-mère à des petits drones fonctionnant en essaims dans un futur assez proche :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/09/la-darpa-poursuit-ses-tests-sur-les.html

    « L’homme dans la boucle », pour le moment paré d’éthique c’est surtout parce qu’en ce moment la machine apprend encore :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/09/projet-convergence-lhomme-dans-la-boucle.html

    Car cela permettra de faire des économies en personnel…
    En bas :
    https://www.areion24.news/2020/07/28/ciblage-les-ia-arrivent/

    Comme en haut :
    https://www.areion24.news/2020/04/10/intelligence-artificielle-vers-la-fin-des-etats-majors%E2%80%89/

    On a bien externalisé des choses au coeur du métier :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/07/06/prestations-d-assistance-a-l-entrainement-collaboratif-des-f-21298.html

    Pour en revenir à notre sujet « pays du moment », la Turquie, ses industriels ont conçu ceci :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/07/un-mini-char-pour-la-turquie.html

  7. igor340 dit :

    Electrifier et robotiser un ARGO 8X8, fallait être gonflé… RHEINMET l’a fait….la séquence de progression en gué humide est belle quand on devine que leurs moteurs sont derrière la coque… ce n’est manifestement pas du TRL 5…..si le chassis, et le bas niveau, ne pourront offrir plus que ce qu’ils nous montrent là, il y a une belle marge de progression fonctionnelle grâce à une architecture modulaire se » voulant ouverte »… MILREM n’a qu’à bien se tenir… la classe des 800 – 1500 n’a ainsi pas fini de nous surprendre…probablement le meilleur potentiel de développement qui tienne depuis quelques années…

  8. Raymond75 dit :

    N’en doutons pas : un jour viendra où ces merveilleuses machines douées d’une intelligence artificielle totalement orientée seront ‘autorisés’ (c’est à dire construits pour) à prendre l’initiative de tuer et détruire … Sans oublier ainsi que l’a dit l’un d’entre vous la grande capacité des hackers à en prendre le contrôle !

    Il y a une cinquantaine d’années, l’écrivain de science fiction Isaac Asimov a élaboré la ‘loi des robots’, très simple (trop simple ? ) : – Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger ;
    – Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi ;
    – Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.

    La morale est un sentiment de bisounours ? Et les salauds qui développent ce genre d’engin seront décorés ?

    • 에르메스 dit :

      Techniquement il serait possible de faire des escorteurs qui engage toute cible non identifiable.
      .
      Le verrou est moral et politique, pas réellement technique, c’est extrêmement facile d’appuyer sur la gâchette, c’est de l’assumer et de limiter la casse qui est complexe.

    • NRJ dit :

      @Raymond75
      Si les salauds, comme vous dites, permettent de défendre la nation française, il est normal qu’ils soient décorés. Qu’y a t’il de choquant après tout ? On décore bien des meurtriers…

    • igor340 dit :

      J’en suis …Raymond 75 et je ne suis pas décoré pour autant. Si nous portons une attention soutenue aux aspects moraux, sachez que nous sommes encore loin du résultat final que beaucoup fantasment ici… Néanmoins quelques pistes de réflexion sous la forme de questions : depuis que l’humain s’est aperçu qu’en coupant un faisceau, un fil piège ou une corde courant au sol, il pouvait faire en sorte que le « target » déclenche lui même les mines, les mitrailleuses qui vont le nettoyer… dans mon livre à moi, on est sur la ligne rouge de la perversion, n’est il pas??? .. ce faisant ??….un constat?? : est ce que nos FOB, nos bivouacs et camps de circonstances, bases aériennes avancées sont elles équipées de ces types de dispositif??? non et vous le savez bien… et pourtant?? que de sentinelles, patrouilles et chefs de poste potentiellement préservés grâce à ces moyens simples et « automatiques »…. y aura t il donc des zones sur la planète où des dispositifs totalement automatisés seront mis en œuvre??? oui… pour préserver des sites non négociables…. pour la majorité des cas, l’IA apportera une proposition de décision à l’humain, de plus en plus rapide, de plus en plus pertinente. L’humain ayant une fâcheuse tendance à se reposer sur ses lauriers…. aussi paresseux pour apprendre, s’informer, s’acculturer que réticent à remettre en question la décision de la machine… y aura t il des incidents, des accidents ponctuels ??? vous devinez ma réponse ….

  9. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ « Lors d’un combat contre les forces ennemies, la puissance de feu du poste de tir téléopéré Rheinmetall Fieldranger Light de 7,62 mm sera nettement supérieure à celle des armes portées par les soldats. Dans tous les cas, l’engagement de cibles se fera toujours de façon téléopérée, jamais autonome » ]

    A partir du moment où l’engagement se fait en meute/essaim , on peut en douter ! ;0)

    Les Sud-Coréens ont , me semble t’il , déjà franchi le tabou du téléopéré et de l’humain absent dans la boucle avec des postes de guet – fixes – à tir automatique . Les Russes aussi .
    Certains dispositifs de conduite de tir des mortiers de la  » Ligne Morice  » étaient aussi déjà semi-automatisés il me semble et  » intellectuellement  » cela préparait à une relégation , sinon un abandon , de l’  » humain dans la boucle  » ????

    • MERCATOR dit :

      @Daniel BESSON.

      Le mur de Berlin et la ligne de séparation des deux Allemagne étaient coté oriental truffés de mitrailleuses automatique couplées avec des cellules photo-électrique qui se déclenchaient automatiquement .

  10. Nexterience dit :

    C’est une raison éthique qui fera l’acceptation populaire du tir autonome:
    à partir du simple moment où il se trompera moins souvent de cible que l’humain .

  11. patrico dit :

    Un robot 8×8 opérable sur tous les terrains ! J aimerais savoir ou est le centre de gravité de cet engin?! Qui plus est avec son futur armement et chargement.