!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Northrop Grumman va concevoir les futurs missiles intercontinentaux de l’US Air Force pour 13 milliards de dollars

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

14 contributions

  1. Frédéric dit :

    Il n’était pas envisager qu’il s’agisse d’un missile commun avec l’US Navy pour les SNLE classe Colombia ?

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Alors d’une part les Trident ne sont pas en bout de course puisqu’ils ont récemment été améliorés (D5LE )
      Ensuite, les contraintes sont trop différentes d’un missile à l’autre. L’USAF se retrouverait avec des missiles bien sous-optimisés et probablement aussi trop cher.
      De plus, les silos dont dispose l’USAF peuvent accueillir des mastodontes de 100 tonnes, comme ce fut le cas avec les Minutemen.
      Finalement, les Tridents sont fabriqués par LockMart, qui fait partie du consortium gagnant. Il y aura donc probablement des éléments, composants ou systèmes en commun, a commencé par les charges
      Enfin, je finis avec l’exemple du F35. A vouloir faire un système qui va à tout le monde (USAF, USN, USMC + export), le produit final est très complexe et couteux, parfois plus que deux/trois systèmes différents qui auraient évolués de leur coté.

  2. LEONARD dit :

    Un petit peu d’histoire:
    SALT 1 est ratifié par les USA et l’URSS et prévoit 1054 ICBM et 656 SLBM pour les USA, laissant libres les munitions délivrées par bombardiers.
    SALT 2 a été négocié mais jamais ratifié, quoi qu’en grande partie respecté. SALT 2 prévoyait une globalisation des lanceurs ( ICBM et SLBM ) à 2250 pour chaque partie.

    Et c’est là ou ça devient pervers. Les USA ont un « droit de tirage » de 1054 ICBM SALT-1. S’ils les retirent du service, ils « perdent » ces moyens et restent avec les 656 SLBM et une ribambelle de munitions aéroportables. Si SALT-2 avait été ratifié, ils compensaient les ICBM par un nombre équivalent de SLBM. Comme ce n’est pas le cas, ils sont « obligés » de conserver les ICBM et donc de faire évoluer les Minuteman, à grands frais, sauf à perdre un « droit de tirage ».

    Pourtant, l’USAF aurait préféré mettre plus de fonds dans les B21, KC46, et autres programmes coûteux et la Navy aurait bien vu quelques Columbia de plus.

    Mais peut-être notre grand pacifiste @RealStableGenius va t’il négocier Deal-3 ?

    • LEONARD dit :

      Précision:
      Le maintien d’une capacité ICBM est basé sur la doctrine de « l’éponge nucléaire », qui vise à obliger l' »ennemi » à investir massivement dans une capacité de « stérilisation » de la force ICBM U.S. Plusieurs ogives étant jugées nécessaires pour détruire chaque silo, et puisqu’il y a 400 silos, il faudrait compter environ 1200 ogives pour neutraliser les ICBM.

      Ce qui veut dire que les U.S programment 100 Milliards de $ ( avant dérives ), pour obliger les Russes/Chinois à investir dans une force nucléaire visant à raser le Colorado, le Montana, le Nebraska, le Dakota du Nord et le Wyoming. le tout, alors qu’ils ont également une capacité de deuxième frappe avec les Ohio/Columbia.
      Si encore, comme les Russes, les U.S avaient choisi une variante mobile pour augmenter l’aléa de ciblage adverse, on aurait peut-être pu comprendre. Mais s’enferrer dans la stratègie de l’éponge pour les 30 ans à venir est très étonnant.

      Plus cocasse, les ICBM U.S ( comme les SLBM ), ne visent personne. Selon le concept de « ciblage en haute mer », ils visent le milieu de l’océan par défaut, afin d’éviter une catastrophe en cas de tir accidentel. Bien entendu, en cas de tensions, le lieu de livraison peut rapidement changer.

      Plus rationnellement, il reste un scénario plus intelligent. START-1 arrive à expiration en 2021. L’annonce des investissements dans les ICBM pourrait être une menace potentielle d’une nouvelle guerre des armements, de type « Star-Wars ». Faute de pouvoir ou vouloir suivre, les russes pourraient être tentés de jouer la carte 0 ICBM des 2 côtés, ce qui arrangerait in-fine le Pentagone, le Congrès,( mais pas tous ceux qui vivent de l’éponge nucléaire, industriels, états, business ) et même les russes, qui éviteraient une coûteuse sur-enchère. Ils pourraient même échanger l’abandon d’armes « médiatiques », souvent promises et encore jamais validées, pour faire bon poids.

      Seulement voilà, il y a 2 inconnues:
      – L’attitude des 2 mâles-Alpha, @RealStableGenius et Vlad,
      – L’inclusion dans le deal du 3 ème Alpha, Oncle Xi.

      Et puis, bon, comme pour le Brexit, START peut être prolongé de 5 ans….

    • Plusdepognon dit :

      @ Léonard
      La fin de ces traités a été souhaitée par certains fabricants d’armes, mais n’est clairement pas une bonne nouvelle pour l’humanité :
      https://theatrum-belli.com/les-relations-internationales-en-miettes-le-cas-du-traite-dinterdiction-des-armes-nucleaires/

  3. nexterience dit :

    7 millions de dollars, un minuteman III.
    Un tir de M-51 coûtant plus de 100 millions d’euros développement inclus, on peut supposer que 7 millions est juste le prix du vecteur nu alors que le coût du M-51 inclue une portion du coût de toute la force nucléaire océanique ?

    • basstemp dit :

      Oui mais en fait non, le minuteman III ayant été déployé en 1970, il parait + que probable qu’en réalité la valeur du $ sur le marché intérieur US n’était pas du tout la même ! Le $ ayant subit près de 50 ans d’inflation et de croissance forte du marché intérieur US , il valait très probablement au moins 10x celui d’aujourd’hui et encore la je pense c’est une évaluation minimum et au doigt mouillé … (difficile d’être précis comme ça)

      A l’époque les produits du quotidien (nourriture et babioles peu chères ect) se tarifaient en cents pour vous faire une idée

      Il doit probablement exister des moyens logiciels sur internet pour répondre rapidement l’équivalence avec la valeur d’aujourd’hui mais j’ai la flemme de cherche

    • RGA dit :

      je pressent une coquille feroce….notre webmaster opex 360 abuserait il des traductions en ligne?

  4. Frédéric dit :

    7 millions de dollars l’unité valeur 1970 sans doute 🙂

  5. Lafayette dit :

    Et tout ca parce-que ces imbéciles de russes se croient toujours en guerre froide avec l’occident.

    • Frédéric dit :

      La non, des missiles balistiques qui quitterons le service 60 ans après leur fabrication, c’est vraiment limite, je pense que les missiles de l’ére soviétique encore en service aujourd’hui sont plus jeune que les Minutemen.

    • Franz dit :

      Comme si ça n’était pas réciproque ! (soupiiiir)