!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Londres confie un contrat de 550 millions d’euros à Airbus pour un satellite militaire de télécommunications

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

6 contributions

  1. tartocitron dit :

    Le plan de restructuration annoncé en février concernait 2362 postes en Europe, révisé le 19 juin à 2665 postes en raison de la crise du Covid-19. Ce contrat de 550 millions d’euros est certes un ballon d’oxygène mais je doute qu’Airbus revienne sur sa dernière annonce. Londres a du profiter de la situation pour négocier le montant et je suppose qu’Airbus possède assez d’effectifs (hors ces 2665 postes) pour honorer un minimum de contrats.

    • Kural dit :

      Un satellite militaire est minimum à 200 millions d’euros (donc en terme de négociation y’a de la marge tu trouve pas?…)

    • Plusdepognon dit :

      @ Tartocitron
      Le but étant toujours de maximiser le profit, le coût du travail est toujours une variable d’ajustement utilisée:
      https://www.lefigaro.fr/vox/economie/la-france-est-devenue-le-pays-europeen-le-plus-desindustrialise-20200720

      • tartocitron dit :

        Maximiser les profits (qui suppose l’existence d’un profit) permet de réinvestir le capital pour satisfaire un nouveau besoin (un marché).
        Les gains de productivité sont constants depuis la 1ere révolution industrielle (ou depuis la spécialisation du travail pour être exact comme les chasseurs-cueilleurs en éleveurs-agriculteurs fatal aux Néandertaliens). Le progrès s’intensifie grâce à la Chine et à cause des français entre autre (industrie textile, nucléaire, TGV, aérien, pharmaceutique…).
        L’ajustement des moyens de production à la demande (la hausse concerne le gestionnaire et la baisse les syndicats) peut se faire sur le court terme (intérim, CDD…) ou le long terme (CDI). La sous-traitance est aussi souvent utilisée. C’est la masse salariale qui est une variable d’ajustement et non le coût du travail. Les licenciements économiques sont une variable de l’économie.
        La réindustrialisation (industrie 4.0) de la France inclura les précédentes révolutions. C’est à dire qu’elle contribuera à la formation du PIB, mais sera peu pourvoyeuse d’emplois à contrario des services.

  2. Frédéric dit :

    Notons le lancement du premier satellite de communication militaire de la Corée du Sud, un Eurostar E3000 fabriqué par Airbus, ce lundi 20 juillet par une Falcon 9 depuis Cap Canaveral.