Résilience : Deux semaines après son départ, le porte-hélicoptères amphibie Dixmude est arrivé aux Antilles

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

26 contributions

  1. Dimitri dit :

    Cette idée de quatorzaine pendant la traversée n’est pas bête mais tout le monde n’était pas au courant. Il y a quelques jours un article de France ô se demandait « Où est passé le Dixmude » car incompréhensiblement il mettait beaucoup plus de temps pour rejoindre sa destination dans une période où il ne devrait pas.
    https://www.google.com/amp/s/la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/dix-jours-apres-son-depart-mais-ou-est-passe-le-dixmude-822644.amp

    • Frédéric JEAN dit :

      cela confirme la devise- laisser dire bien faire-.comme dab et très trop souvent trop de gens qui a chaque crise
      à sont lot d’expert s’expriment écrivent pour finalement ne rien dire télé radio presse et je parle pas des forums une vrai pandémie.

    • liberté de penser dit :

      Une autre hypothèse plus cohérente et un peu moins consensuelle :
      « Début avril un navire espion portugais, le RCGS Resolute, est parvenu à couler le bateau des gardes-côtes vénézuéliens venu l’arraisonner, à s’enfuir puis à se placer sous protection hollandaise à Curaçao. La France et le Royaume-Uni ont dépêché sur zone deux navires de combat, le porte-hélicoptères amphibie Dixmude et le porte-containers RFA Argus, pour apporter armes et munitions sous couvert de transport de matériels anti-Covid-19 [2]. Un destroyer états-unien et plusieurs navires de la Navy ont été placés sous le commandement de la Drug Enforcement Agency « .
      source : https://www.voltairenet.org/article209676.html

      • Requin dit :

        Sinon, vous pouvez aussi arrêtez de prendre de la drogue. Parce que franchement, dans le genre ridicule. Ce truc se pose là.
        Un patrouilleur vénézuélien a voulu jouer au con face à un paquebot polaire. Suite à ce qui s’est passé avec des pétroliers avec l’Iran, le commandant du paquebot n’a voulu prendre de risque.
        Le résultat est là. Paquebot certifié glace contre patrouilleur à tôle légère, c’est pas le patrouilleur qui peut gagner.

        • liberté de penser dit :

          Sinon « Requin » vous pouvez aussi lire l’article complet sur réseau voltaire mais pas que, et vous pourrez aussi vous y instruire par la même occasion. Il y a un « faisceau » d’arguments et d’informations allant dans mon sens, le tout avec une précision de métronome. Vous êtes le bon exemple du  » plus c’est gros plus ça passe ». Avec vous ça passe !
          argument 1: le 26 mars les USA mettent à prix la tête de Maduro pour 15 millions de dollars pour soi disant, son implication dans le « narco-terrorisme ». Je vous rappelle les liens des USA avec le trafic de drogue ? notamment en Afghanistan pour l’opium dont la production a explosée après l’invasion US ou en Amérique du sud ou le nombre d’affaires les impliquant dépassent le nombre des cheveux sur votre tête ?
          Argument 2 : le 31 mars le département d’État a publié un cadre pour une transition démocratique au Venezuela qui exclut à la fois l’ancien président Maduro et le président autoproclamé Guaidó
          Argument 3 : Début avril un navire espion portugais, le RCGS Resolute, est parvenu à couler le bateau des gardes-côtes vénézuéliens venu l’arraisonner, à s’enfuir puis à se placer sous protection hollandaise à Curaçao. La France et le Royaume-Uni ont dépêché sur zone deux navires de combat, le porte-hélicoptères amphibie Dixmude et le porte-containers RFA Argus, pour apporter armes et munitions sous couvert de transport de matériels anti-Covid-19
          Argument 4 : la France à moins que vous nous expliquiez à presque tous le contraire, aurait bien gérée cette crise du Covid ? Ah bon ? Les mêmes qui nous disent que les masques ne servent à rien ? Que nous avions des stocks et que nous étions prêts ? Que déplacer 47 millions d’électeurs pendant une des pires crises sanitaires était sans risques ? Si vous êtes censé, j’imagine que vous pensez le contraire.
          Mais elle aurait pour le dixmude mis les marins en quatorzaine, doublant le temps de trajet. Heureux hasard hein !
          Surtout quand on vois la gestion du PA Charles de Gaule …
          D’ailleurs pourquoi avoir « forcé » son départ au Nord de l’Europe jouer les gros bras, au voisinage du principal soutient du Venezuela, c’est à dire la Russie. Et pour quelle résultat, environ 1000 cas positifs pour l’instant… De la belle gestion assurément…
          Argument 5 : Je vous rappelle l’historique des mensonges des « zélites » US et autres pour justifier l’invasion de l’Irak en 2004 ? le Raimbow warrior ? Le nuage de tchernobyl ? L’attaque du USS LIBERTY ? L’agent orange au Vietnam ?
          j’en passe et des pires…
          Sinon je vous laisse m’expliquer vos arguments maintenant ( autre que : « tu prends de la drogue » et  » ce que tu dis est ridicule ») parce que ce n’est pas des arguments, c’est RIEN, c’est du VENT et vous le savez
          Sinon je vous écoute maintenant ……

    • Paul Bismuth dit :

      @ Dimitri
      En revanche, ou est passé le PHA Tonnerre ?

  2. précision dit :

    J’étais justement surpris en lisant le titre de voir le temps qu’il avait fallu. Mais la réponse est dans l’article. Bien vu 🙂

  3. xorminet dit :

    Le temps de traversée n’est pas si étonnant.
    En 2017, le Tonnerre a mis 2 semaines pour aller de Toulon à St Martin. Et il n’y avait pas d’histoire de quatorzaine.

    • Requin dit :

      C’est pas si évident que cela. On est sur un navire de 200 hommes d’équipage sur un navire qui peut en accueillir 600. Ils ont du réduire le nombre de matelot au minimum dans les postes équipage et comme c’est un navire très automatisé, réduire au minimum le personnel de quart.

  4. luc dit :

    Sauf si le Virus se comporte comme un « Agent Dormant » au sein d’un chapelet de porteurs sans symptômes ….

  5. Thierry HENRY dit :

    Je propose que les équipes médicales du DIXMUDE attendent encore 14 jours, avant de soigner les syndicalistes…

  6. jojo dit :

    Après le coup du « Charles j’étais un peut furieux et honteux contre et de mon ancienne arme. Mais la je me dit que quand il le veulent les chauves peuvent être très bon!!!!

  7. Comlalune dit :

    Bien faire et laisser braire, soutient aux matafs…

  8. Warthog dit :

    Excusez moi si je m’emporte mais je trouve ça très con. Le virus en lui même est susceptible de survivre sur des surfaces lisses « a priori », jusqu’à trois jours.

    Vu que le personnel va être testé : « En outre, les quelques militaires qui mettront pied à terre seront obligatoirement testés. », cette prise de temps pour la traversée n’est pas justifiée.

    En outre, un porteur sain peut transmettre le virus. Donc cette durée de traversée volontairement allongée ne sert à rien, à part à avoir plus de contaminés car durée de promiscuité et de travail allongée.

    Autant faire la traversée rapidement, quitte à mettre à l’isolement quelques militaires et les tester régulièrement, pour que ce soit ces mêmes militaires qui s’occupent du déchargement, tout en prenant les précautions qui vont bien..

    • ji_louis dit :

      Si il y avait eu ne serait-ce qu’un seul membre d’équipage infecté, le virus, très contagieux, serait apparu lors de la traversée chez plusieurs marins (seule la moitié des malades sont asymptomatiques). Et ce n’est pas le cas.

    • Requin dit :

      Heu, Toulon – les Antilles à 20 nds max, cela ne se fait pas en un jour ou deux.

    • dolgan dit :

      La situation est heureusement stable outre mer. Donc pas de raison de se presser non plus.
      .
      Avec ce virus, on sait que même avec ceintures et bretelles, on peut se retrouver cul nul. Donc prudence.

  9. Stede Bonnett dit :

    En fait, en Guadeloupe, l’épidémie s’est arrêtée…Plus de nouveaux cas(145 pour 390 000 habitants)
    et plus de malades dans les hôpitaux de Marie-Galante et de Basse-Terre.Reste 5 ou 6 malades en médecine au CHU et 14 patients en réa..Plein de lits dispo. Pas besoin de mobilité inter-îles..La Grosse Boîte restera t elle jusqu’au prochain cyclone? La saison commence en juin et promet d’être tres active

    • Requin dit :

      Il n’y a pas que la Guadeloupe dans les Antilles, d’autant qu’il est déployé sur une zone Antilles-GUYANE.
      Le navire peut aussi soutenir un pays voisin qui se retrouverait en difficulté.
      En cas de cyclone, avec un tel navire, faut mieux fuir.

    • dolgan dit :

      Probablement que le navire repartira, mais en laissant des hélicos derrière lui. ça dépend aussi des capacités réa/evacs dispo localement (ou des procédures mises en place pour augmenter ces capacités rapidement).
      .
      Comme partout, l’épidémie reviendra.

    • Plusdepognon dit :

      @ Stede Bonnett
      Tant mieux pour la Guadeloupe. Il y a des vols d’Atlas (A 400 M) prévus pour la Réunion et Mayotte :
      https://lemamouth.blogspot.com/2020/04/des-vols-pour-loutremer.html

  10. jerry tahiti dit :

    Plustôt au navire espion pour le RCGS Resolute, je crois plus à une « connerie vénézuélienne », et à la remarque faite dans Mer et marine  » Encore un bâtiment de Navantia coulé par un navire civil  »

    © Mer et Marine https://www.meretmarine.com/fr/content/un-patrouilleur-venezuelien-veut-arraisonner-un-paquebot-et-coule-apres-lavoir-aborde

    • dolgan dit :

      Ben vu la vidéo vénézuélienne (tronquée of course), il ne fait pas de doute que les vénézuéliens ont fait n’importe quoi.
      .
      Au début, ils ont une trajectoire parallèle et un gus arrose le navire civil à la kalash … (on est loin de la démarche normale pour arraisonner un navire. )
      .
      Puis c’est tronqué et on retrouve le navire vénézueliens après « impact » devant le navire civil. Les navires font un T. Seule une manœuvre délirante du navire de guerre a pu amener les navires dans cette position. Difficile d’être catégorique, mais les deux navires semblent alors à la dérive.

  11. Tannenberg dit :

    @jerry tahiti: c’est clair, prendre un bateau de croisiere pour un navire espion portugais (preuves irrefutables a l’appui, bien sur, hein?), il y en a qui devrait laisser la moquette tranquille. D’ailleurs je sais pas si je suis tout seul, je trouve que le Naiguata construit par navantia a des petits airs qu’on a deja vu sur l »Adroit…