Recherche aérospatiale : La Direction générale de l’armement a créé le « cluster » d’innovation ALIENOR

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

8 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Après que l’État ait laissé Latécoère se faire acheter par un fond de pension américain enregistré aux îles Caïman !!!

    • EchoDelta dit :

      Raymond on ne va pas y revenir : vous avez acheté combien d’actions Latécoère ? Vous pouvez d’ailleurs encore en acheter. Si vous tenez tant que cela à ce que cela reste français et bien achetez en un millier chacun et hop cela repasse dans le giron français.

  2. captain america dit :

    innovations : oui mais pour qui?
    Si une start up ou tpe ou pme familiale française possède un brevet à fort potentiel commercial avec un contrat avec une administration française, cette dernière (hôpitaux,…), fera probablement en sorte que vous ne puissiez jamais exploiter votre brevet. Vous perdrez votre vie et votre argent devant les tribunaux. J’ai un exemple de ce type en tête, et ce n’est pas une blague. Cette technique de vous obliger à partir devant les tribunaux est très astucieuse et digne d’un système mafieux…
    Quelles sanctions américaine pour une administration française qui pirate une base de données du gouvernement US? cela risquerait de couter très cher aux individus concernés (prison, amende…) si le pentagone était mis au courant.

  3. Czar dit :

    « « Alienor d’Aquitaine, figure du Moyen-Age et de la Région Aquitaine, a toujours fait en sorte de préserver et développer son royaume en essayant de fédérer. Elle a par ailleurs joué un rôle central dans la structuration de l’Europe médiévale en tenant un rôle politique important. Alienor d’Aquitaine occupait une place centrale dans les relations entre les royaumes de France et d’Angleterre au 12e siècle », souligne d’ailleurs la DGA. »

    quel tombereau de conneries, quand même…

    les vapeurs de cette vaginocrate avant l’heure sont juste à l’origine de deux guerres centenaires entre la France et l’angleterre

    Y a rien de plus con et de plus creux et donc de plus grotesque que d’avoir recours à la symbolique historique lorsqu’on ne la maîtrise pas.

    Chapeau les galonnards, la prochaine fois, pour les cours de sémantique historique, préférez Michelet à Euro RSCG.

    • PK dit :

      Michelet n’est plus en odeur de sainteté… ni le Lagarde & Michard. Trop chronologique pour l’un et inaccessible pour l’autre. La France 2.0 ne sait plus lire…

  4. Czar dit :

    (guerres qui ont juste empêché la France de procéder à son unité trois siècles plus tôt, ce qui nous aurait vraisemblablement permis de fixer notre frontière là où elle devrait être, sur le Rhin

    sinon, si d’augustes ga/sa-lonnards nous lisent, toujours en quête de « symboles forts » (le symbole-pas-fort étant un dahu communicationnel) je propose le (général) cleusteur ‘Isabeau de Bavière’ sur les prospectives de la Koopération franco-allemande-d’amûûûr

  5. Waroch dit :

    « Alienor d’Aquitaine, figure du Moyen-Age et de la Région Aquitaine, a toujours fait en sorte de préserver et développer son royaume en essayant de fédérer »
    Bigre bigre. Et moi qui l’ai toujours considérée comme un ferment de discorde, responsable de tant de conflits et de massacres. Et qui ira jusqu’à déshériter le malheureux Arthur de Bretagne, héritier légitime de Richard le Boucher, pardon « Coeur-de-lion », au profit du tristement célèbre Jean-Sans-Terre, meurtrier de son neveu entre autres crimes. Une femme qui a apporté le malheur sur les deux royaumes dont elle a été reine.
    Décidément, je ne suis plus à la page; je ne pratique pas l’écriture inclusive et je n’arrive pas à m’habituer au révisionnisme historique…

    Enfin, tant pis. Je continuerai à pratiquer ma thérapie magique: une petite bouffée d’anglophobie historique de temps en temps, afin de se prémunir contre les aspects les plus corrosifs du « progrès ».

    [/mode vieux_con]

  6. Le Breton dit :

    Napoléon avait régler le problème rhénan !