CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Libye : La France renonce à livrer six embarcations aux gardes-côtes du gouvernement de Tripoli

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

27 contributions

  1. Le Breton dit :

    On va se soumettre aux ONG maintenant ? Que les navires français en méditerranée coulent les navires de migrants (et ceux des ong), les beaux principes, c’est fini.

    • AR/O dit :

      Je ne suis pas pro migrant.
      Mais c’est la deuxième fois il me semble que je vous voie dire qu’il faudrait « envoyer par le fond » une embarcation.
      Changez de pseudo mon vieux un « breton » naufrageur c’est assez gerbant.
      Un autre breton…

  2. Nico80100 dit :

    Maintenant les ONG font de la politique extérieur.
    C’est nouveau, que ces pseudo humanistes arrêtent de nous culpalises,qu’ils ne viennent pas pleurer le jour où l’un des leurs sera enleve, ou exécuté, que le terrorisme frappe a leur porte.
    Qu’ils laissent les libyens choisirent leur destin.
    Ces 6 semi rigides ce n’est pas des frégates.

  3. Titeuf dit :

    Ces ONG savent à qui la faire…..

    • Czar dit :

      qulle belle pièce de Kabouki : l’Etat frônçais assigné en justice par des ONG frônçaises dont la première source de financement est ce même Etat, qui fait semblant de s’affronter à elles (good cop « humanisme » / bad cop « réalisme » avant de se déballoner – ou d’être condamné et de se tourner vers le public d’une confidence surjouée à coup de grosses oeillades : « voyez bien que j’voudrais bien mais j’peux point »

      espérons que ça ne se joue pas aussi longtemps que Ionesco à la Huchette.

      • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

        Si ce ne sont pas des armes, pourquoi ça concerne-t-il le ministère des Armées ?
        On peut imaginer que la CAA (cour administrative d’appel) de Paris sait ce qu’elle fait.

  4. Thaurac dit :

    comme dans tous les pays ce sont les ong et assos qui font les lois en France, pas le peuple….

  5. Wagdoox dit :

    On tient pas devant des ogn mais on va proteger l’Europe contre les russes.
    Ahahahahahahahahah

  6. Carin dit :

    À mon avis ces ONG n’y sont pour rien dans ce revirement français… nos institutions soutiennent de plus en plus ouvertement le gouvernement de Tobrouk représenté par Haftar. Si ce dernier arrive à ses fins, sa toute nouvelle marine recevra ces embarcations entre autre chose, et les ONG pourront crier au scandale et ouvrir toutes les portes qu’elles voudront auprès des tribunaux, cela ne changera rien.
    D’ailleurs la ministre des armées, en accord avec celui des AE, et donc du premier ministre retire son offre avant la moindre décision d’un tribunal quelconque.

    • Castel dit :

      Tout à fait d’accord,d’autant plus qu’on a aucune garantie sur l’usage que comptait faire Tripoli de ces embarcations ..

  7. revnonausujai dit :

    pas de quoi se formaliser; un gouvernement de me..de prend des décisions de me..de, le bateau coule normalement !

  8. basstemp dit :

    Tout cela va vraiment, mais vraiment mal finir … La guerre civile en France sera inévitable si la France se laisse paralyser !

    Faut il allez jusqu’a faire élire Le Pen pour permettre d’en finir avec cette lourde menace sur le futur de la France ?

    • Czar dit :

      « Faut il allez ‘jusqu’a’ faire élire Le Pen »

      oh bah alors. .. t’es dans la radicalité radicalisée essstrémiste, pépère. Les heures les plus creuses d’EDF, toussa

      on va te faire caresser des poneys, ça va calmer tes pulsions.

  9. Buburoi dit :

    Ces salopards de demandeurs d’asile qui viennent en France pour voler, vandaliser et piller notre pays, aidés par les passeurs et les porteurs de valise d’ONG gauchistes ont gagné la guerre. La loi islamique va remplacer le code pénal qui n’est déjà plus appliqué. Ce n’est pas la peine d’aller au Sahel, parce que Al Quaida et Daesh arrivent directement de Lybie par Lampedusa. L’europe est foutue.

    • garance dit :

      mais non…mais non… on va les mitrailler de rillettes, les bombarders de saucissons, dresser des murailles de jambon de Bayonne (je suis chauvin), les asperger de gros rouge (pas du bon)

    • Aigue-Marine dit :

      Que pillent-ils ? J’aimerais connaître vos sources, des chiffres ?
      Au cas où vous auriez loupé une petite page, voir un chapitre entier de notre histoire, NOUS pillons les richesses de nos « colonies » depuis le 16ème siècle.
      Quand au problème de la radicalisation islamique en France, qui la finance ? La Lybie, ce pays ruiné par la guerre ? Pas vraiment, allez chercher du côté de la péninsule arabique mais je ne vous apprends rien.
      Ces « salopards » dont vous parlez, ne seraient-ils pas au gouvernement ?
      Excusez-moi, mais ces remarques sont d’une affligeantes bêtise.

  10. petitjean dit :

    Après avoir détruit la Libye et provoqué l’afflux massif de populations africaines en Europe, nous cédons maintenant aux injonctions des ONG !!
    Mais qui commande ?…………………….

  11. Bob dit :

    Le ministère des armées qui suit les recommandations des ONG humanitaires serait une première.
    La France ne soutient pas Tripoli qui est aux mains des turcs et italiens mais le maréchal de Khadafi de Benghazi. C’est comme pour les missiles antichars US acheté par la France, avec la présence de forces spéciales françaises en Libye, retrouvés cette année en Libye contre les forces de Tripoli.
    La France (et de façon moindre le Royaume-Unis ) et la Turquie se font de plus en plus face et nous savons que c’est l’Oncle Sam qui sifflera la fin de la partie si besoin d’autant que la France a besoin de la Turquie pour protéger son flanc sud-est de la Russie et de l’Iran et aussi pour retenir la horde de migrants qui risque de plonger l’Europe dans les abysses chaotiques d’une crise identitaire et fasciste.
    Donc, la France paye la Turquie selon les intérêts français du moment avec ses partenaires européens sous l’égide de l’Oncle Sam.

  12. Électeur dit :

    Avant de décider arbitrairement le ministre a-t-il demandé l’avis de la CIEMG (commission interministérielle d’exportations de matériels de guerre)?
    Je crains que non.
    .
    Pourtant cette commission, qui existe depuis plusieurs décennies, est formée de fonctionnaires qualifiés qui voient tout ça avec une profondeur historique dont aucun politicien n’est capable.
    .
    Nos gouvernements sont des gribouilles.

  13. Le Suren dit :

    Et les ONG chez Poutine ? Bon, je sors !

    • Castel dit :

      Chez Poutine, ça veut dire Organisations Non Gouvernementales, et en principe, non autorisées , car toujours suspectées d’espionnage…..

  14. lxm dit :

    Les ONG font comme des syndicalistes, elle se battent pour leur job qui est d’aider et d’amener des migrants en europe, pour cela elles sont contre qu’il puisse y avoir des garde cotes libyens qui empêcheraient les migrants de s’éloigner des cotes( et accessoirement de sauver leurs vies).
    Oui c’est pathétique, mais s’il n’y a plus de naufrage de migrants, de belles images de corps flottants dans la mer, alors sur quelle base ces ONG vont-elles culpabiliser et demander à des honnêtes citoyens des subsides ?
    J’ai commencé à donner à une ONG il y a longtemps, et chaque année ils veulent plus, mais dès qu’ils ont plus d’argent, au lieu de trésorerie et de prévoyance tout est claqué pour grandir et donc l’année suivante ils ont besoin d’encore plus, une boucle infernale.
    Moi c’est fini, dès qu’une personne dans la rue me demande de signer un truc en cherchant à me faire culpabiliser mais j’en suis presque à l’insulter.

  15. Frank dit :

    @ lxm Oui et non, je crois. C’est un lieu commun à dire, mais c’est moins le principe initial d’une ONG, plus son utilisation d’un statut initial qui est utilisé et dévoyé par beaucoup, pour une utilisation politique, qui pose question.
    Ce qui est assez ironique, puisqu’elles étaient, par définition, destinées à pallier aux déficiences des Gouvernements.
    Mais ces derniers, dans leur grande sagesse désintéressée, ont vu dans cette niche fiscale, et surtout morale, basée sur la générosité/crédulité, un parfait « coin » politique à insérer dans les esprits disponibles.
    Komintern/Kominform, ou CIA/UNSAID/Soros, grands mécènes désintéressés devant l’histoire, par exemple.
    Sauf que si l’ONG est la marque déposée, les associations sont ses filiales, et leur statut, tout comme la somme défiscalisée des subventions qui remontent sont bien différentes.
    La rémunération des « hauts bienfaiteurs » se doit d’être au sommet aussi, cela va de soi.
    La générosité n’a pas de prix, comme chacun sait.
    Charité bien calculée commence par soi-même, et a un prix, un coût, un salaire, des primes, des avantages, etc…Bref, un métier, pour certains, l’ONG de l’instant étant une médaille, un investissement, voire une carrière, CF Kouchner et ses sacs de riz, qui a fait école…
    Après, à chacun d »en mesurer son choix, le coût, et surtout la valeur, en gardant à l’esprit que toute générosité se paie, c’est même probablement pour cela qu’elle vaut autant pour certains.
    Beaucoup de gens sincères néanmoins dans les associations, rien n’est simple.