CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Pour le secrétaire général de l’Otan, « l’Union européenne ne peut pas défendre l’Europe »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

111 contributions

  1. dompal dit :

    Oh comme c’est beau !!! On a l’impression de lire un conte de Noël ! 😉

  2. carlin dit :

    Il est vrai que l’UE en l’état ne peut pas se substituer à l’OTAN. D’ailleurs, une addition de nos forces européennes ne fait pas une défense à cause principalement par la structure « mexicaine » de chacune de nos armées européennes.
    L’idée même d’une défense européenne est le cauchemar de nos officiers supérieurs et généraux français qui tiennent à garder leur nombre redondant et leurs prérogatives. Bref si la réforme des retraites est pour le gouvernement français un défi, la mutualisation de nos forces européennes représente un mur si haut que les grands bénéficiaires du système français n’ont guère de souci à se faire. La mexicanisation a de beaux jours devant elle, d’autant qu’il faudra en premier lieu avoir une politique étrangère commune, autre défi.

    • La gueule de l'outre dit :

      @ Carlin
      La mexicanisation est une réalité et le n’importe quoi aussi :
      J’ai vu de mes propres yeux le directeur de l’école du commissariat à Salon de Provence (commissaire général 2 étoiles), ramasser des aiguilles de pins tombées par terre sur la route menant à la piste, sac poubelle à la main à côté entre autres d’un sergent et d’un capitaine, une heure avant que se pose l’avion du directeur central du commissariat de l’epoque (le bien nommé Coffin, ce qui donne « cercueil » en anglais).

      Alors « un chef, une mission, des moyens » avec des zigs pareils pour défendre le bout de gras, vous pouvez vous rhabiller.
      L’externalisation, ça ira très bien !

      Une fois qu’on a vu ça, on comprend bien que la médiocrité règne ou permet à certain(e)s de mieux rayonner sans forcer…
      D’où l’inanité de certains discours et le refus obstiné d’évaluer réellement les résultats des réformes. L’oisiveté étant la mère de tous les vices, il faut bien occuper les gens avec des futilités et des faux débats sociétaux.
      Sinon ils réfléchissent et ça peut tourner vinaigre.

      Ceux qui ne méritent pas leurs places sont redevables à ceux qui les ont nommés, quel que soit le niveau. Parfois ils font illusion, souvent c’en serait presque comique.

      En politique, les erreurs de casting font le malheur des peuples et le bonheur des affairistes. Comme le disait le regretté Coluche: « vous pouvez en rire mais c’est avec votre pognon ».
      Le discours est standardisé depuis les années 80:
      https://www.dailymotion.com/video/x1ld58

      Ce cher Attali a prévu une femme pour l’après Macron. Certainement plus pour les gages donnés que pour l’indépendance d’esprit. Nous verrons bien…

      La chanson de Cabrel peut résonner comme un hymne: « est-ce que ce monde est sérieux ? »

      Oui, il l’est et pendant la braderie, les affaires continuent.

      Ps: En tout cas, le futur directeur du SCA sera aussi une femme, la parité étant un dogme à géométrie variable. C’est pas compliqué à trouver, il n’y en qu’une qui coche toutes les cases.

      Les « services trois pièces » n’ont plus qu’à faire le choix de la transsexualité pour réussir à accéder à la plus haute marche du podium lors de la prochaine « foire aux bestiaux ».

      Pour la diversité, en revanche, il va falloir changer de recrutement.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Il y a le monde réel et le monde fantasmé. Dans le monde réel, par exemple, il n’y a pas assez de colonels pour armer tous les postes qui en auraient besoin.

  3. Plusdepognon dit :

    Hihihi…
    À quoi sert tout le matériel américain acheté alors ?

  4. berger dit :

    Si les usa engagent 70% des ressources de l’otan c’est bien normal qu’ils commandent et que nous obéissions.
    Par ailleurs Stolenberg omet de dire que l’Europe militairement « utile » allié à la Russie il en irait tout autrement et qu’ils leurs faudrait bien revoir leur impérialisme prédateur quand il n’est pas plus prosaïquement maître chanteur.

  5. jyb dit :

    dixit l’épicier en chef.
    exemple syrien : les usa quittent le nord syrien. Après moi le déluge. Sauf que en quelques jours sinon en quelques heures. kurdes syriens russes et turcs trouvent un modus vivendi.
    quoi? inacceptable pour les us qu’une solution soit trouvée sans eux. on connait la suite…baratin, prétexte, mensonges et hypocrisie.
    Idem pour les européens, virez les us et comme par enchantement les européens s’entendront et se prendront immédiatement en charge.

    • Faust dit :

      @Jyb

      Pour la France , je me demande si le choix est pas déja fait
      Macron (et on l a parfaitement vu au G7 Biarritz) , veut poser la France comme plateforme diplomatique sur l échiquier planétaire , aprés une telle déclaration ( sur un média bien particulier , celui ou sont abonnés toutes les chancelleries et les poids lourds politiques ou influenceurs mondiaux ) il c’est mis délibérément dos au mur , impossible de baisser étendard sans perdre toute crédibilité sur la scène internationale .
      Il me parait exclus de pouvoir penser que ce n’est pas calculé, ça n’est qu une pierre de plus sur le chemin géopolitique qu’il trace et qu’il applique ( Russie , véto sur les expansions UE ), et qu il n ai pas envisagé la suite logique de cette attaque frontale .

      Je crois que, pour la première fois, la sortie de la France me parait envisageable, la prochaine réunion de l’OTAN risque d être a ne loupé sous aucun prétexte

    • Auguste dit :

      Jusqu’à maintenant,obligés de le constater,partout ou on est allé on a eu besoin des US.Partout ou on vas,on demande d’abord le consentement des US.En Libye on a voulu y aller seuls (en ayant quand même prévenu les US) et très vite on les a appelés au secours,sinon nous y serions encore.Et il s’agit d’un désert peuplé de 6 millions d’habitants concentrés dans une dizaine de villes.Alors imaginons contre la Russie,puisqu’on l’a désignée comme ennemi.
      La sortie de Macron sur l’OTAN.Pas sûr que ce soit contre l’OTAN qu’il dirige son attaque,mais plutôt, comme certains avancent,contre la Von Leyen,pro-OTAN, qu’il voudrait dégommer,suite à l’affaire Goulard.Si le but de cette attaque contre l’OTAN c’est de faire croire qu’il est à la tête de l’UE,ça se présente mal.La liste des pays, que le Macron gonfle,s’allonge.

      • Faust dit :

        @Auguste
        1/ nous n avons pas attaqué la Libye seul , pour ensuite demander l aide des USA , c’était une opération concerté des le début ( avec les brits aussi, les premières frappes c était des Tomahawk ) , c était d ailleurs une opération de l’ONU même si on a étendu de manière plus que discutable le mandat donné .

        2/ » Imaginons contre la Russie, puisqu on l’a désignée  » petite question ; c est qui on ?
        Ou svp êtes vous allez chercher que l’URSS veut envahir l’Europe ou la France ? merci de mettre une source … moi perso j ai jamais vu le Kremlin , faire la moindre déclaration dans ce sens là , même de très loin , l intérêt de l’Europe ET de la Russie c est de stabiliser ses frontières, pas de foutre le feu a la planète ( on a déjà assez de pyromanes US pour ça )

        3/  » pas sur que ce soit contre l’OTAN qu il dirige son attaque  » ???? sérieux , vous avez vraiment lu ce qu il a dit ???? l ‘attaque est clairement dirigé contre les USA dont l’OTAN est l’instrument de domination de l’Europe … et pour info ça a commencé bien avant la nomination de Von leyen ( G7 , discours aux ambassadeurs , véto sur l élargissement …)
        après c est effectivement prendre a rebrousse poil la politique Allemande qui est elle très pro OTAN , mais c est plus un effet secondaire je pense

        quand a vouloir faire croire qu il est a la tête de l’UE , non , la France est isolée sur ce positionnement … la question qu il faut se poser selon moi , c est est ce qu elle le resterais longtemps , c est ça le véritable enjeu selon moi , une voie alternative , et le retour a une vision Gaulliste de la position de la France, après ça a clairement un coté paris par certains aspects

        • Auguste dit :

          Jusqu’à preuve du contraire,l’ennemi désigné de l’OTAN c’est la Russie.Sinon à quoi bon toutes ces manoeuvres à ses frontières?:pour chasser le canard?

          • guillaume dit :

            Alors si l’ennemi désigné de l’OTAN c’est la Russie, je ne vois pas ce que l’on fait dans l’OTAN.
            Car la Russie n’est pas l’ennemie de la France.
            Et je suis ni pro Russe ni d’extrême droite…
            Mais il me semble quand même qu on reçois plus de menaces et d insultes des états unis que de la Russie actuellement.
            Du temps de sarko les russes nous avaient commandé des BPC pour soulager nos chantiers naval en difficultés. Que l’on a pas livrés a cause des polonais, qui nous ont ensuite plantés un couteau dans le dos sur les hélicoptères…

            On se trompe peut être d allié…
            Et la vous allez me dire, que nos valeurs sont plus proche des valeurs américaines.
            Cela nous fait une belle jambe d avoir les mêmes valeurs, si on ne partage aucun objectif commun.
            Syrie, iran, russie, au final, sur tous les grand sujets, on est opposé a l objectif de l otan.

  6. LaFederation dit :

    Ils commencent à suer à grosses gouttes ceux là
    Mais bon, au vu de la lenteur de l’UE ils ont de la marge

  7. SCAtastrophe dit :

    C’est pour cela que nous nous protegeons en combattant avec les américains partout dans le monde ?

    Blague à part, il y a eu un petit documentaire intéressant sur le Sahel sur Arte (12 minutes):
    https://youtu.be/_HNI8HpMzFs

    • Castel dit :

      SCAtastrophe

      Mais quand nous avons des ennemis communs comme les islamistes, par exemple, cela parait tout à fait normal !!

      • SCAtastrophe dit :

        @ Castel
        Évidemment. Mais c’était juste pour souligner qu’aucun pays n’attaque s’il ne se considère pas comme sanctuarisé ou très en danger.

        En pompier pyromane, le secrétaire général de l’OTAN fait de la retape. Il aurait pu finir sur un « Buy American « .

  8. Clavier dit :

    J’adore Stoltenberg, l’agent recruteur de l’OTAN qui a vite oublié son passé de militant pacifiste ….à moins qu’il l’ait caché sous le tapis

    • Ah Ca! dit :

      En service commandé comme Barosso mais aussi tout comme nos élites françaises du Modem, PS, Lrem la partie non gaulliste de LR…

      Ils ont combattu le communisme et pour faire cela ils ont noyauté toutes les gauches et les centristes.

      Le pire c’est que peu de personnes l’on décrié… faut dire qu’on ne leur donnait pas la parole ou bien ils on vite fait de vous classifier comme fasciste.

  9. Plusdepognon dit :

    La fabrication de l’ennemi est bien en peine depuis la chute du mur de Berlin en 1989 et plus encore la faillite de l’URSS en 1991.
    Les russes sont pratiques pour les américains, car ils ont peu de liens économiques avec, contrairement à nous.

    En plus, diviser pour régner, il faut absolument rendre impossible un concurrent eurasien qui ferait contrepoids aux USA.

    Monsieur Alain Juillet l’explique parfaitement entre autres choses en une heure:
    https://youtu.be/uy0O3cpybQM

    L’émergence de la Chine et l’organisation de coopération de Shanghai rendent les américains très agressifs. Mais ce sont bien leurs erreurs qui font que le monde doit absolument se passer des USA.

    • Faust dit :

      il me semble que c etait Gorbatchev qui avait dit : nous allons vous faire le pire des cadeaux , nous allons vous priver d ennemi

    • fabrice dit :

      A sinon dans la vraie vie, la France exporte 5 milliards d’euros en Russie ce qui équivaut à 1% de nos exportations. C’est dire l’importance économique de la Russie…
      Pourtant les Russes pourraient acheter plus en France nous importons de Russie pour 10 mds d’euros par an (2% de nos imports)
      A sinon, 80% de nos imports venant de Russie sont des hydrocarbures que l’on peut acheter dans un très grand nombre de pays…
      Bref quel intérêt économique de s’acoquiner avec la Poutinocratie ? Que dalle…
      La Russie vend essentiellement des armes et des hydrocarbures, son but est de jouer des conflits au Proche Orient pour contrôler un cartel mondial des hydrocarbures pour dominer l’Europe.
      Ce cartel ne menace pas les USA mais l’UE.
      Tu veux l’indépendance de la France ? Commence à faire en sorte que la France ne dépende pas de l’approvisionnement en énergie d’un seul pays.
      Tu veux défendre les intérêts de la France ? Sois ami avec les gros clients et privilégie les petits clients comme ennemis…

  10. Tremah dit :

    Je note que les Européens (et Américains) qui avalent sans broncher depuis des mois les outrages et déclarations « intempestives » de Trump (sur)jouent à présent les vierges effarouchées par les propos de Macron (qui ne fait, sur le fond, que dire des choses devenues évidentes pour tout le monde), accusés en vrac de saper l’Occident, l’Europe et de se vendre à la Russie.
    L’hypocrisie (ou la duplicité bismarckienne ?) des Allemands dans ce domaine est sans limite. Alors qu’ils refusent tout dialogue avec les pays voisins et les Etats-Unis sur les relations pour le moins étroites voire incestueuses que le lobby énergétique allemand entretient avec les autorités russes, les voilà à nouveau en train de jouer les premiers de la classe de l’alliance et faire étalage de leur pro-américanisme, le tout en s’engageant à atteindre le fameux seuil de 2% en 2031, c’est à dire à la Saint-Glinglin.

    Quant aux propos du secrétaire général de l’OTAN (qui n’est même pas issu d’un pays de l’UE) mais qui nous rappelle fermement ce qu’est l’Europe ou ce qu’elle doit rester, c’est à dire un glacis géopolitique dirigé par les Etats-Unis dans l’intérêt des Etats-Unis, il s’agit d’une mise au point salutaire qui devrait amener les dirigeants français à choisir enfin entre deux voies irréconciliables: soit c’est l’alignement atlantiste et la France rentre enfin dans le rang sans non plus avoir la prétention irréaliste de devenir le pilier européen de l’OTAN (pari perdu de Sarkozy et Hollande), alors que les Américains privilégient très clairement l’Allemagne dans ce rôle et ce en dépit de son désinvestissement financier et stratégique; soit c’est la reprise de notre souveraineté, au moins sur le plan géopolitique, c’est à dire une sortie de l’OTAN. Le gaullisme velléitaire, alternatif ou incantatoire d’un Macron, ça ne peut pas fonctionner au-delà de la légitimité de l’analyse (Macron est bon analyste mais très mauvais politique). Le président français ne peut pas non plus s’exprimer comme un directeur de think-tank disant à voix haute sa pensée.

    L’UE ne sera jamais un bloc stratégiquement indépendant des USA, prenons-en acte. Macron dit la vérité en décrivant l’état morbide de l’alliance mais il entretient une dangereuse illusion en affirmant que l’UE a vocation à devenir autonome, concept abstrait à usage franco-français qui lui a visiblement été inspiré par son mentor Jacques Attali qui déclairait la même chose sur l’antenne de France Info quelques jours avant l’interview donnée à The Economist:

    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/8h30-fauvelle-dely/video-offensive-turque-en-syrie-l-otan-est-mort-estime-jacques-attali_3646939.html

    « Si l’Otan est mort et si les Etats-Unis ne nous défendent plus, il ne reste qu’une chose à faire pour les Européens c’est à s’unir pour se défendre eux-mêmes. »

    Ben oui, sauf que les Français sont à peu près les seuls à défendre cette idée; et que ceux qui pencheraient dans ce sens se gardent bien de nous apporter officiellement leur soutien. Macron est seul. La France est seule, en Europe en tout cas. Depuis des mois, c’est nein, nein, et re-nein, sur tous les sujets, avec une Angela Merkel devant visiblement prendre sur elle-même pour exprimer son désaccord dans des termes qui n’ouvriraient pas un fossé entre la diplomatie allemande et française. Et quand ça ne vient pas de Merkel, ça vient de « l’opposition » allemande, du parlement allemand, de la successeure annoncée de Merkel ou de tout autre pion européen défendant les intérêts bien compris de l’Allemagne.

    On peut sans doute avoir raison contre tout le monde mais d’un point de vue strictement politique il vaut mieux avoir tort en étant plusieurs, au moins tout le monde encaisse les conséquences de l’erreur. Macron se met dans une position délicate de paratonnerre de l’alliance sur lequel la foudre va s’abattre au lieu de frapper Trump qui doit déjà être en train de se frotter les mains en prévision du prochain sommet de l’OTAN. C’est désormais Macron qui est le mouton noir de l’alliance, les journaux américains s’empressant de dénoncer une « posture gaulliste » et une « trahison de l’unité atlantique » comme à chaque fois qu’un président français dévie de la ligne fixée par Washington. Il lui suffira de faire des concessions mineures pour voir le troupeau effrayé des veaux européens rentrer au bercail. La cerise sur le gâteau serait la vente du F-35 à l’Allemagne, qui scellerait la réconciliation entre les deux vrais piliers de l’alliance sans rien résoudre évidemment des problèmes justement soulevés par Macron, puisqu’un affrontement avec la Russie ou la Turquie – ou les deux – deviendrait inévitable à moyen ou long terme dans cette configuration, faute d’avoir pu constituer un espace géopolitique européen. Une guerre qui se déroulerait encore une fois en Europe, et pas aux USA.
    Les pays de l’Est ne veulent pas entendre parler d’un quelconque dialogue avec la Russie. Les Italiens et les Allemands sont en réalité d’accord avec nous sur la question russe, mais ils veulent en même temps préserver la « garantie » américaine donc se taisent ou se contentent de défendre leurs intérêts commerciaux ou énergétiques avec la Russie.

    Enfin souhaitons bon courage à nos amis des pays baltes et de l’Est qui fustigent les propos de Macron. On verra si dans 10, 20 ou 30 ans des Américains latinisés et tournés vers l’espace Asie-Pacifique qui n’auront plus la fibre culturelle européenne des Kissinger & cie ni même un souvenir clair de la guerre froide, consentiront à envoyer les boys mourir pour protéger la Lituanie ou pour les beaux yeux des Polonais… dream on, dream on…

    • Ah Ca! dit :

      Belle prose et certes bien exposé.
      Vous semblez cependant souffrir d’un torticolis ne vous permettant de ne regarder qu’a droite ou qu’à gauche du globe.
      Nous devons regarder vers le sud, sud qui fait la rivalité de beaucoup de monde mais où nous nous refusons d’agir avec raison et vision. Sans regarder les pays en conflits qui sont plus délicats à décrire

      Simplement regardez la Cote d’Ivoire ou nous avons scandaleusement sorti un président démocratiquement élu Laurent Gbagbo pour y installer le teckel de Sarkozy. Nous allons le payer très cher. Et entre temps nous leur proposons du financement sur des projets qui rapporteront aux sociétés des copains mais qui ne sont pas structurant pour les pays africains sur le long terme.

      Prenez le cas du petit pays le Gabon, où vous avez en ce moment un président légume victime d’un AVC dont tout l’appareil d’état est complétement vermoulu par la corruption et que sa femme blanche française dirige en régence tout en pillant le pays.

      Qui propose les projets structurants et bien ce sont notre competition avec la Chine en tête. Pays où Macron est allé s’agenouiller si ce n’est se mettre à plat ventre.

      Oui l’Amérique nous dominera si nous n(osons pas l’affronter comme l(ont fait toutes les balafrés que nous avons eu depuis De Gaulle.
      Prenez les cas de l’Iran qui a pris la bonne decision de leur mettre un vrai coup de poing dans la figue en dézinguant leur drone. Ils ont tout de suite fait marche arrière. Si l’Iran avait laissé faire, je vous promet qu’ils étaient mort et que l’Iran se serait déjà fait bombardé.
      Il ne faut pas avoir peur des américains, ils sont vicieux mais en réalité ce sont des peureux qui aiment dominer le faible. Si vous montrez que vous en avez là où il faut et que vous ne vous laisserez pas faire, ils préfèrent s’attaquer à un faible. Je vous dis cela car j’ai presque 25 ans en immersion dans leur pays de merd*.
      Pour résumer ma dispersion, nous pouvons tourner le dos à l’Europe en développant nos relations avec nos anciennes colonies qui n’attendent que ça. Toutefois à une condition, ne pas le faire comme nous le faisons actuellement uniquement pour les copains. Nous pouvons nous tourner ver la Russie et envoyer paitre les américains, les eaux seront tumultueuse au départ mais tourné vers l’est et le Sud, avec un bon capitaine très vite brillerai le soleil.

      Il faut savoir dire merd* à ceux qui nous disent que l’on ne peut pas faire sans les américains et les juger comme ce qu’ils sont: des traitres.

      • Plusdepognon dit :

        @ Ah ça
        En côte d’Ivoire, cela s’annonce comme un prélude à des nouvelles échauffourées.
        https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/10/07/le-climat-politique-se-crispe-en-cote-d-ivoire-a-un-an-de-la-presidentielle_6014546_3212.html

        Vu la violence de certains commentateurs dans les vidéos que j’ai aperçu sur ce pays, ça ne peut pas bien se passer.
        https://youtu.be/IHNQOS-EekI

      • Castel dit :

        Ah Ca !
        Démocratiquement élu….mais tout aussi démocratiquement battu, comme l’avaient constatés les observateurs présents ( Africains, pour la plus-part).
        Avec cette prise de position permanente en faveur de tous les régimes essayant de se maintenir par tous les moyens, au pouvoir, même après une défaite électorale ou après un trucage grossier des résultats comme au Venezuela par exemple, je me demande si vous n’êtes pas en train d’essayer de préparer l’opinion politique Française à l’éventuel maintien au pouvoir d’un parti politique, avec qui les Français souhaiterait lui accorder une chance de faire ses preuves, mais qui n’accepterait pas de le quitter, si les Français décidaient de le désavouer aux élections suivantes…..
        Avec cette prise de position, vous risquez, de mon point de vue de les inquiéter suffisamment pour qu’ils ne prennent pas ce risque !!

    • Faust dit :

      @Trema

      Pour ce qui est de faire évoluer la position Allemande , notre meilleur allié c’est Trump

      Je me permettrais juste de souligner une chose … une France hors OTAN , c est une dissuasion nucléaire parfaitement opérationnelle , une armée qui certes n’est pas omnipotente , mais effective , expérimentée ( au point que son expertise est réclamée un peu partout ) , une industrie de défense très performante dans quasi tous les domaines, une volonté politique indépendante qui n’hésite pas a intervenir ( a tord ou a raison mais ça c est un autre problème , Libye , sahel , Syrie )
      je rajouterais juste pour la peine , un droit de veto a l’ONU ( le truc que les Allemand aurais bien aimé qu on leur prête y a pas très longtemps )

      c’est marrant mais je trouve, personnellement, que ça fait quand même une jolie jolie jeune fille avec une très belle dote a draguer si elle divorce ( en particulier pour les autres états européens )

      • Franchouillard dit :

        @ Faust
        Bien vu.

      • fabrice dit :

        Faust
        Je crois que tu ne comprends pas.
        Les USa n’étaient pas à la SDN (l’ancêtre de l’ONU). Les isolationnistes US n’en ont rien à foutre de l’ONU. Si on engage pas les USA dans l’ONU, ils vont juste se barrer déclenchant une fuite d’autres pays et on va se retrouver dans une coquille vide façon UNESCO qui coûte un bras à payer des gens à rien foutre (parce que sans les USA tu peux faire tous les réglements internationaux que tu veux c’est pisser dans le vide). Ton droit de veto tu pourras alors te le mettre dans ton fion. Il suffit qu’on fasse chier les Chinois, ils se barrent aussi et l’ONU va devenir la Francophonie (l’association des Etats amis de la France). On sera obligé alors de renégocier la création d’une nouvelle ONU avec la Chine et les USA et je suis pas sur que la France obtienne un droit de véto cette fois-ci… Le droit international nécessite un consensus des Etats les plus puissants. Si on ne l’a pas, il n’y a plus de droit international. Vous nous dites que la France est puissante parce qu’elle a un droit de véto. Or le droit de véto doit être donné à un Etat puissant. Bref c’est la puissance qui justifie le droit de véto et pas le droit de véto la puissance.

    • tschok dit :

      @Tremah,

      En France, on est toujours très pressée de proclamer la mort de lOtan. La France a hâte de recevoir le faire part pour l’enterrement. C’est une veuve joyeuse qui prépare depuis longtemps le couronne de fleurs et les chrysanthèmes en pot dans cette perspective.

      Mais chez nos partenaires, le son de cloche est très différent. Même si nos partenaires sont lucides sur le pivot stratégique américain vers l’Asie et le renouveau de a pensée isolationniste séculaire aux Etats-Unis, je crois qu’ils pensent que c’est un mauvais moment à passer et qu’il ne s’agit que d’un épisode dans la relation transatlantique essentiellement lié à la personnalité tapageuse de Trump. Donc un épiphénomène passager.

      Et en ce qui concerne la Turquie, s’ils pensent certes qu’Erdogan a agit comme un rustre, je crois que dans le fond il ne s’agit pour eux, là encore, que d’un épiphénomène lié à la personnalité du bonhomme.

      En résumé, là où nous voyons des tendances stratégiques, ils voient des épiphénomènes passagers liés à des personnalités turbulentes. Une sorte d’approche objective d’un côté, subjective de l’autre.

      C’est peut-être cette différence d’approche qui fonde le différend stratégique. M’enfin, il fallait bien que quelqu’un jette le caillou dans la mare et Macron l’a fait. Je suppose que la question sera discutée lors du tout prochain sommet de l’Otan en décembre ainsi que lors de la conférence avec la Turquie qui doit se tenir à cette occasion.

      Mais personne à ce stade n’envisage une sortie brutale de la France de l’Otan. A mon sens, tout le monde va vouloir maintenir des compromis, y-compris les plus boiteux. Et du reste, je me demande s’il est de notre intérêt de provoquer une « crise de conscience » – ou une prise de conscience, c’est selon – qui se traduirait par une marginalisation des positions françaises au sein de l’UE et de l’Otan, sans faire avancer pour autant le projet de défense européenne.

      Après tout, en ce qui concerne ces questions, le temps est ce qui nous manque le moins. On ne voit donc pas pourquoi il faudrait nous hâter de presser le mouvement.

      • Carin dit :

        @Tchock
        Il me semble, (répondez si vous pensez que je me plante), que ce sont des gars, que l’on a traité comme des « épiphénomènes » qui sont à l’origine de toutes les grandes guerres, extrêmement mortelles et destructrices!!
        Et de ce fait, j’espère que Macron va nous sortir un gros discours sans faux semblants concernant l’administration américaine, et le petit vizir Turc. (Un peu comme un certain 1er ministre l’a fait devant les instances Onusiennes).
        Libre alors aux journaux américains de balancer des insultes… ou des pistes de réflexions, mais dans le cas des insultes, ils leurs faudra prendre en compte que le tout petit premier ministre français… avait raison, et que ça a coûté une blinde au peuple américain en pognon et en morts.

    • Yannus dit :

      Bonjour,
      Le problème de la France est qu’elle a du matériel très performant mais en quantité insuffisante.
      lors de la guerre de 1870 : on avait des mitrailleuses mais elles n’ont pas pu faire la différence ni contrebalancer les canons prussiens et leurs obus explosifs.
      Nous avons la capacité de défendre notre pays mais on ne peut pas se substituer aux autres pays européens pour défendre l’europe.
      pour ce qui est d’une confrontation avec la Turquie, on n’est pas en capacité de montrer les muscles parce que notre marine est insuffiseament dotées en frégates et SNA.
      La France peut défendre la Pologne conformément à ses engagements de l’OTAN; mais elle n’a pas à le faire en première ligne avec ses Rafales et une armée de Terre dotée du matériel dernier cri, alors qu’elle peut le faire en soutien des Polonais et des Américains avec ses Mirages, VAB et canons TRF1.

  11. Plusdepognon dit :

    La Russie sans l’Ukraine n’est plus une puissance européenne. Car historiquement c’est de là que sont partis ceux qui allaient créer la Russie contre la horde d’or et a donné un ancrage vers les idées européennes à cette population.
    https://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/la_horde_d_or_et_la_russie.asp

    La cruauté de ce qu’on enduré les populations nous semblerait inconcevable (« slave » est un diminutif d’esclave). D’ailleurs l’esclavage existe toujours en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie (on parle de plus de 40 millions de personnes)…
    https://youtu.be/RRDpHUS_cY4

    https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/la-question-du-jour-mercredi-22-novembre-2017

    En fondant l’OTAN, les USA savent ce qu’ils font et peu de temps avant sur le plan économique, autant pour avoir un débouché économique pour leurs produits que pour lutter contre le communisme, ils ont mis en route le plan Marshall en 1947.
     » Keep the russian out, the german down and America in » disait le premier SACEUR (virer le russe, maintenir l’allamand à terre et mettre l’Amérique au centre du jeu).
    https://youtu.be/NrQ0dSusGrQ

    https://youtu.be/uOBs_i5GWt4

    La nouvelle orientation asiatique de la Russie éloigne la perspective d’une alliance Europe-Russie.
    https://www.athena-vostok.com/russie-et-occident-une-occasion-ratee-1#message_1934062735

    Et la Turquie dans ce jeu est le pivot de cette stratégie. En aucun cas, elle ne doit basculer dans le camp adverse. Fut-ce au prix de l’éclatement de l’europe.

    Et ça depuis l’effondrement du mur de Berlin, les dirigeants politiques européens font mine de ne pas le comprendre.
    https://youtu.be/_JEIm-bHbJQ

    Vu de Washington, c’est cette vision qui domine depuis des décennies.

    • tschok dit :

      @Pdp,

      « Et la Turquie dans ce jeu est le pivot de cette stratégie. En aucun cas, elle ne doit basculer dans le camp adverse. Fut-ce au prix de l’éclatement de l’europe.  »

      Là, vous vous avancez, je crois.

      Je crois qu’il faut distinguer l’accessoire du principal: si les Etats-Unis ont bien une stratégie européenne, celle-ci place les pays d’Europe au centre de l’échiquier. C’est le principal. Et la Turquie est certes une pièce importante, mais elle ne joue qu’un rôle accessoire.

      Je ne pense pas que les Américains puissent utilement faire reposer toute leur stratégie dans cette partie du monde sur un allié aussi versatile que la Turquie.

      L’Europe est un allié beaucoup plus sûr.

      Donc, je vous pose la question: à la place des Ricains, vous feriez quoi, vous? Vous préfèreriez vous appuyer sur des alliés assez instables, dont vous n’êtes pas vraiment sûr, ou sur des alliés stables, avec lesquels vous avez une bonne marge de sécurité?

      Ou alors, vous avez une autre idée derrière la tête: vous prêtez peut-être aux Américains une intention plus radicale encore que celle qu’on peut assez raisonnablement prêter aux Russes: alors que la Russie veut seulement déstabiliser l’Europe, les Etats-Unis auraient pour projet de provoquer sa dislocation.

      C’est ça?

    • précision dit :

      Pour être honnête, il faut ajouter que cela a plutôt fait nos affaires pendant une cinquantaine d’année! En gros ça arrangeait à peu près tout le monde (sauf l’URSS bien sûr). Mais la situation a changé… dès 1990.

    • aleksandar dit :

      Heu @Pdp
      Slave ne vient pas du latin slavus mais de la langue russe originale , le slavon qui s’écrivait en cyrillique.
      Il tire son origine du mot  » slava  » qui désigne encore dans les langues slave, la renommée, la gloire.

  12. Christophe dit :

    « C’est bon pour l’Amérique du Nord comme pour l’Europe » ma bien fait rire pendant 5 bonnes minutes celle-là !

  13. Paul Bismuth dit :

    La phrase exacte serait : » l’union européenne ne peut pas pour le moment défendre l’Europe « .
    https://www.iris-france.org/135068-lotan-a-70-ans-comment-et-pourquoi-survivre-a-la-disparition-de-la-menace-sovietique/

    Après, cela dépend aussi de l’ennemi que l’on veut bien se désigner.

  14. strider_1 dit :

    bah en même temps c’est le patron de l’otan, il prêche pour sa paroisse, c’est pas vraiment étonnant qu’il dise ça.

  15. jcr dit :

    Dans quelques années on s’apercevra que l’OTAN aura été la meilleure protection, contre l’URSS ou la Russie mais aussi contre les démons qui rodent encore en Europe et notamment de l’autre côté du Rhin. Car, si les USA délaissent petit à petit la protection de l’Europe pour se se protéger encore plus de la Chine, ils savent que leur sort se joue en Asie et pas en Europe. L’UE n’aura été que le socle de la future Allemagne qui grâce à ses alliances nordiques tisse un peu plus sa toile et s’apprête à partir à la conquête autre qu’économique de ses voisins. Il lui reste un seul obstacle à franchir ou à éliminer : l’arme nucléaire de la France. Cela ne devrait pas tarder car notre pays dirigé par des politiques bienveillants à l’égard de ceux qui montrent les dents, devraient leur faciliter la tâche.

    • Alpha dit :

      @jcr
      « Il lui reste un seul obstacle à franchir ou à éliminer : l’arme nucléaire de la France »
      Non, deux !…
      La place de membre permanent du Conseil de sécurité qu’occupe la France… 😉
      Çà aussi, ça embête beaucoup de nos « amis » !… 🙂

    • Vequiya dit :

      « L’UE n’aura été que le socle de la future Allemagne qui grâce à ses alliances nordiques tisse un peu plus sa toile et s’apprête à partir à la conquête autre qu’économique de ses voisins. Il lui reste un seul obstacle à franchir ou à éliminer : l’arme nucléaire de la France. » Alors vous faut vraiment aller vous faire soigner… mais rapidement…

      • jcr dit :

        Question soins je vous conseille de voir un ophtalmologiste !

      • ScopeWizard dit :

        @Vequiya

        C’ est tiré par les cheveux , certes , mais de toute façon seule l’ Histoire nous l’ apprendra et donc confirmera ou infirmera cette hypothèse qui paraît débile dès le départ mais qui n’ est peut-être pas sans réel fondements ………….

        Germanophobie , prêter des intentions , relents d’ Extrême-Droite , Bismarck , simplification en vue de vulgarisation excessive donc absence de nuances , vision d’ un Monde tout noir ?

        Notre camarade @jcr devrait préciser …………

    • ScopeWizard dit :

      @jcr

      Pourriez-vous préciser ?
      Parce que là vous restez dans une forme de complotisme par simplification exagérée et ce serait mieux d’ en sortir afin d’ élever un minimum le niveau d’ un éventuel débat………….. 😉

      • jcr dit :

        Je veux bien mais cela risque de noircir les pages du forum. D’autres le font mieux que moi.

        • ScopeWizard dit :

          @jcr

          Mais on s’ en fout de ça !

          Perso , des autres je m’ en fous ( les gars , vous vexez pas , vous m’ avez très bien compris 😉 ) , c’ est à vous que je m’ adresse , c’ est VOTRE avis à VOUS qui m’ intéresse ; noircissez des pages tant que vous voudrez , du moment que l’ on comprend ce que vous exprimez , ça m’ est égal ………..

          Nous serons d’ accord , pas d’ accord , d’ accord ou pas d’ accord à moitié ou au quart , mais au moins nous saurons à quoi nous en tenir et pourrons éventuellement débattre et confronter nos idées respectives ……………

          Pour bien que vous situiez le personnage , je fais partie de ceux à qui vous pouvez dire qu’ Hitler a été le plus grand bienfaiteur de l’ humanité , que la Shoah a été le mieux qu’ il y avait à faire concernant le peuple Juif , ou que sais-je à priori de plus « choquant » , JE M’ EN FOUS ; parce que personnellement ce que je trouve le plus intéressant n’ est pas ce que vous dites , c’ est POURQUOI vous le dites , POURQUOI vous pensez de telles choses que l’ on ne peut raisonnablement qu’ associer à tant de monstruosités …………..

          Vous comprenez bien que si vous me répondez qu’ il avait une belle moustache et que les autres dégageaient une telle odeur pestilentielle qu’ ils empestaient l’ air ambiant à dix mètres à la ronde , ça n’ aura pas du tout la même résonance que si vous me dites parce que c’ était un vrai patriote ( Autrichien ) de l’ Allemagne et qu’ il les considérait comme responsables du fameux « coup de poignard dans le dos » venu de l’ arrière ayant conduit à la demande d’ armistice de 1918………….

          Bien-sûr , ce n’ est là qu’ un exemple composé d’ hypothèses parmi la foultitude de toutes celles susceptibles de motiver de telles idées ……………

          Maintenant , si vous choisissez de ne pas vous montrer plus disert , ça me va aussi ; c’ est juste « moins bien » parce que d’ autres risquent de répondre à votre place , m’ enfin à part ça …………. 😉

      • tschok dit :

        @Scope,

        Jcr prête à l’Allemagne des ambitions hégémoniques sur l’Europe. Et même plus que cela, si je le comprends bien puisqu’il se situe non seulement sur le terrain économique, mais aussi sur celui de la dissuasion nucléaire. Donc, de la domination militaire pure. La totale, quoi.

        Dans son esprit, l’Allemagne ne peut parvenir à la domination totale qu’en éliminant l’obstacle que représente la France, en particulier sa dissuasion nucléaire. Ce à quoi s’ajoute son siège de membre permanent au conseil de sécurité de l’Onu, mais ça c’est Alpha qui le dit.

        Je ne dirais pas que c’est une représentation complotiste du monde (il manque quelques éléments de story telling pour que ça colle vraiment bien) mais c’est une représentation de l’ordre international européen qui est très répandue et qui est fondée sur l’idée selon laquelle l’Allemagne est une puissance fondamentalement dominatrice.

        Dans sa nature même, vous voyez? Elle n’y peut rien, elle est comme ça. C’est sa destinée historique. Là, il y a un emploi de la métaphore de l’araignée qui, patiemment, tisse sa toile, pour accentuer le côté perfide du Boche. Or l’araignée est un animal très instinctif: dès sa naissance elle sait tisser sa toile. Personne ne lui apprend, elle est programmée pour ça.

        Pour jcr, le Boche est programmé pour être dominateur et puis c’est marre. Donc, il faut lui coller une muselière si on veut vraiment être peinard. C’est l’idée, je crois.

        Comme vous le remarquez vous-même, on est dans le panthéon des mythologies des gens, ce qu’ils ont dans la tête, comment ils se représentent le monde. On n’est pas vraiment dans de la réflexion stratégique, puisque jcr travaille sur le mode de ses convictions perso (il accuse immédiatement Vequiya qui ose le contredire d’avoir des problèmes de vue= être un aveugle alors que lui voit la Vérité Vrai du monde tel qu’il est).

        En revanche, la question: « l’Allemagne est-elle une puissance historiquement programmée pour être dominatrice en Europe? » relève du champ stratégique. Rappelons que nos amis allemands nous ont quand même envahi trois fois en moins d’un siècle et demi. Nous avons donc de bonnes raisons de nous poser cette question, ce qui nous a rendu, il faut le reconnaitre, un peu parano dès qu’il s’agit d’évaluer la capacité de nuisance de l’Allemagne.

        Mais comment poser la question de façon plus ouverte? Peut-être en se demandant plutôt: « l’Allemagne a-t-elle changé? ». Réponse: il semble bien que oui. Profondément.

        Donc le modèle proposé par jcr serait daté.

        • revnonausujai dit :

          » rappelons que nos amis.. en moins d’un siècle et demi »
          Comment vous dire ? si votre reflexion est à hauteur de vos capacités en calcul ( 80 ans !) , ça explique bien des errements dans vos assertions !
          « il semble bien que oui » c’est une opinion qui ne vaut pas plus que l’opinion contraire, chaque camp étant capable d’aligner des faits qui vont dans son sens

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Oui , je vois très-bien tout ce que vous dites mais si l’ Allemagne a autant changé , qu’ en est-il de son « deep state » à elle ?
          L’ Ordre des Chevaliers Teutoniques existe toujours …………
          Bon , celui de La Jarretière idem concernant l’ Angleterre , celui de La Toison d’ Or itou pour ce qui concerne la France ………….

          Vous savez tout ça n’ est qu’ une question de « pouvoir » , non de peuples ; des peuples tu en fais ce que tu veux du moment que tu exerces un pouvoir que le peuple reconnaît .
          Pas pour rien que la diffusion de l’ info appartienne -et donc dépende- d’ intérêts privés souvent acquis au pouvoir en place et vice et versa qui ne cessent de se faire la courte-échelle afin de maintenir au maximum le système actuel tourné vers la marchandisation excessive qui désespérait déjà l’ ami Charles Péguy au début du XXème siècle alors que la société de consommation n’ existait pourtant même pas ………..

          Elle ne commencera à prendre son essor qu’ à partir des années 1920 et ( de mémoire ) uniquement aux USA , chez-nous ce ne sera que 50 ans plus tard ……………

          Autrement-dit , à chaque fois après une grosse guerre …………

          Charles Péguy qui fut du reste l’ un des premiers à tomber au champ d’ honneur durant les tout premiers mois de la Grande Guerre …………

          Bref , autant de « raisons » qui m’ incitaient à demander à @jcr de préciser ……………..

          • aleksandar dit :

            Que le peuple allemand ait changé, j’en suis persuadé.
            Mais pour connaitre les élites allemandes et particulièrement militaires avec qui j’ai eu la malchance de travailler souvent, alors non, eux n’ont pas changé.
            Leur volonté de domination et leur arrogance restent intactes.

        • jcr dit :

          Je constate que mon commentaire a eu pour effet votre prose quelque peu caricaturale. Je ne répondrais que sur le point de la soi-disant contradiction de Vequya : il ne contredit pas, il n’y a pas d’argument, il me conseille de me faire soigner donc il me traite de fou, en retour je lui conseille d’aller voir un ophtalmo sous entendu bien sûr qu’il est malvoyant. Je ne l’accuse pas et je ne vois pas de mon côté la vérité vraie contrairement à ce que vous affirmez. Chacun peut avoir sa vérité ce n’est pas pour cela qu’elle est vraie. Veuillez noter que de mon côté n’étant pas tout à fait d’accord avec vos propos, je ne vous conseille pas d’aller vous faire soigner.

  16. Parigot dit :

    Il faut pouvoir encaisser la crise et y réagir.
    https://youtu.be/SgoGjSf3pMk

    Et en cela, les États-Unis d’Amérique savent se rendre indispensable au monde:
    https://youtu.be/w6HCevkpLiw

    Alors que ce sont eux qui mettent le bordel partout dans le monde entier, avec la mondialisation et son ultra-libéralisme de façade :
    https://youtu.be/ik-UCJAEsL0

  17. Oeil de moscou dit :

    La voix de son maître !

  18. Noël BERGON dit :

    à chaque fois qu’il y a eu des désaccords affichés ,au sein de l’OTAN , c’était toujours à la fin dans le seul intérêt exclusif des USA !…et non pas dans l’intérêt commun (sauf si il faut admettre que l’intérêt des USA c’est « l’intérêt commun »…)vous prenez l’exemple de Suez , mais vous oubliez un peu vite le rôle des américains pendant la guerre d’Algérie…ou pendant 39-45 ou nous avons failli devenir le 51 eme état des USA…si nous allons un peu plus loin,en Indochine…la France servait le monde occidental contre le Bolchévisme avec l’aide non négligeable des USA,jusqu’au moment ou,ils ont décidés de nous abandonner en rase campagne …et puis il y a eu Israël avec la vente de matériel…et puis 1991 ou ils avait besoin que nous soyons là pour créditer leurs projets…et puis pompon sur le chapeau,il y a eu 2003 ou, alors là ! ils nous ont réellement pris pour des benêts (d’une certaine manière ,ils n’avaient pas tord)…nous avons toujours bue comme du petit lait leurs paroles suaves…sauf là ! et depuis ils nous marchent sur la gueule…regardez la Syrie !…la chose qui lie les alliés c’est la confiance…ce qui le détruit ,c’est la trahison…

    • JF dit :

      Ah vous oubliez de parler du rôle des états unis sur la remonter en puissance économique et militaire de l’allemagne nazis. C’est vrai ce n’est pas les seuls, la perfide a joué son rôle aussi.

  19. Paul Bismuth dit :

    Il n’y a pas d’autonomie stratégique européenne.
    Et il ne peut pas y en avoir avec 28 pays dont certains n’ont que pour ambition de capter des subsides.

    Il faut repartir avec des pays qui en ont réellement la volonté et les moyens. Tout comme pour le projet européen.
    La dilution voulue et orchestrée par les américains et leurs réseaux n’a que trop duré !
    https://youtu.be/Abz3Ab9HhaQ

    • fraisedesbois dit :

      « Il faut repartir avec des pays qui en ont réellement la volonté et les moyens. »

      Bonjour, y’en a qui y ont pensé: https://fr.wikipedia.org/wiki/Initiative_europ%C3%A9enne_d%27intervention#Participants_initiaux

      L’Initiative européenne d’intervention. Qui ne dépend pas de l’UE (contrairement à la psdc, ne pas confondre).
      « … l’initiative mettra l’accent sur une interaction renforcée dans quatre domaines principaux : la prospective stratégique [<- je souligne: stra-té-gique] et le partage de renseignements, l'élaboration et la planification de scénarios, le soutien aux opérations et quatrièmement les retours d'expérience et la doctrine." (wiki)
      .
      Qu'ont rejoint le RU ou la Norvège (pays cités par Stoltenberg), mais aussi Danemark, Estonie, … Finlande (huh!)
      .
      Mais ni Pologne, ni Turquie 🙂

    • fraisedesbois dit :

      Et, c’est justice, le « tag » IEI sur zopex: http://www.opex360.com/tag/initiative-europeenne-dintervention/
      oualà.

  20. Bricoleur dit :

    Le danger imminent pour les européens de nos jours, ce sont les attentats djihadistes. La Russie (bien loin de la puissance de l’URSS et de ses satellites) est contenue par le feu nucléaire. La Chine est un problème américain.
    Suite aux décisions des Etats-Unis (en fait de Trump), les djihadistes aujourd’hui détenus par les Kurdes et les Turcs (voir les déclarations d’Erdogan) risquent de se retrouver dans nos cités en train de préparer puis de commettre ces attentats.
    Ce sont donc bien 2 personnes , responsables de 2 pays importants de l’OTAN, qui mettent en danger l’Europe ( et les Etats-Unis …).
    S’agissant du niveau de réflexion du cerveau de ces 2 hommes, on peut effectivement poser le diagnostic de « mort cérébrale ».
    M. Macron, dans ce monde dopé à l’euphémisme, ne pouvait pas trop personnaliser !

  21. Sodescro (repenti) dit :

    Les banques créent l’argent de nul part, décident des guerres pour augmenter les profits des multinationales dont elles contrôlent l’actionnariat et font le malheur des populations.

    Tout est accessible sur le net (1h30):
    https://youtu.be/syAkdb_TDyo

    Le reste, c’est pour occuper le temps de cerveau disponible.

    • fabrice dit :

      Euh la culture ça s’acquiert pas par youtube dans un tuto d’une heure avec des mots simples pour que même les plus débiles puissent comprendre….
      Ce que vous dîtes est un non sens économique.
      Inscrivez vous en fac d’éco, faites quatre ans d’étude et après revenez nous voir…

      • fabrice dit :

        Sur le fond
        Les banques créent de l’argent en prêtant de l’argent. Avez vous essayé d’emprunter de l’argent à une banque ? Avez vous eu l’impression qu’elle va vous prêter de l’argent « comme ça » « de nulle part » « parce que j’ai une belle gueule » ?
        Une banque centrale quand elle fait des conneries (le Liban par hasard) en prêtant à tire larigo elle le paye, elle peut retarder l’échéance mais l’échéance est inévitable, la banqueroute du pays.

        • Sodescro (repenti) dit :

          Et les taux négatifs, c’est possible dans une économie qui n’est pas criminelle ?

          • fabrice dit :

            Je vous explique
            La banque européenne pousse les banques à prêter au max et à être peu regardantes pour « stimuler l’économie ». Aujourd’hui les banques ne rentrent pas dans ce jeu, elles font payer les clients différemment (services, frais de comptes, découverts) et achètent en masse des emprunts d’état (bref elles financent le déficit français). Tant que la BCE ne dit pas stop les Etats européens emprunteront (c’est ce qui s’est passé au Liban). Néanmoins il existe une contrainte extérieure. Les banques étrangères hors euro ne sont pas obligés de prêter à la France ou aux banques françaises; Si elles sentent que les banques françaises ont trop d’emprunts « pourris » donc risquent de ne pas rembourser, le problème commencera. Ce que vous devez regarder c’est la balance des paiements et les réserves de devises. Aujourd’hui ce n’est pas négatif pour l’Europe et donc pour l’Euro pour une raison simple : les délires financiers français sont financés par les excédents de l’Allemagne. Ce qui se passe est que l’Allemagne nous laisse dépenser comme elle l’a fait pour la Grèce et qu’un moment une fois que le poisson français aura bien mordu à l’hameçon, elle va nous soulever… La France vendra le Louvre, la Tour Eiffel, ses réserves d’or, ses armes nucléaires et son droit de veto…

  22. petitjean dit :

    « l’Union européenne ne peut pas défendre l’Europe »
    la voix de son maitre a parlé !
    évidemment !
    mais si, si elle veut , l’Europe a largement, très largement les compétences et donc les moyens d’assurer sa propre sécurité. Encore faut-il en effet qu’elle le veuille. Sachant que les USA feront tout pour s’y opposer, le suzerain ne veut pas voir filer ses vassaux. Le jour où l’Europe sera unanime sur cette fondamentale question, les USA auront en face d’eux une formidable puissance rivale. On comprend qu’ils n’en veulent pas.
    Ceci étant dit, force est de constater qu’en Europe, il y a loin de l’unanimité sur cette question. Et les USA en jouent.
    Le président français, si on se réfère à ses dernières déclarations, semble avoir, intellectuellement parlant, franchi le pas .
    Mais il y a une grande différence entre des déclarations et…des actes ! Emmanuel Macron, même si il a pris conscience du réel, est privé de tout pouvoir…..réel ! Son impuissance objective en tant que chef d’état dans le cadre de l’UE fait de ses discours « des paroles verbales »
    Et c’est tout à fait dramatique, si on mesure bien les choses. Il pourrait bien sûr brusquer les choses, décider unilatéralement pour la France mais, n’est pas De Gaulle qui veut
    On peut aussi se demander si Macron n’a pas fait ses déclaration avec l’accord tacite de l’Allemagne qui aujourd’hui semble prendre ses distances. Dénégations de circonstance ? L’Allemagne qui a tant besoin du gaz russe et qui vend un nombre considérable d’automobiles à la Fédération de Russie !
    Beaucoup de cartes restent sous la table. Macron, qui a enfin et heureusement décidé d’un rapprochement avec la Russie, attend trop de l’Allemagne qui a son propre calendrier.
    https://www.dedefensa.org/article/macron-la-tragedie-sans-bouffe
    https://www.dedefensa.org/article/mort-de-lotan-blaguons-un-peu-avec-macron
    https://www.dedefensa.org/article/le-masque-et-la-plume

    • Castel dit :

      petitjean

      Connaissez vous autre chose que des « paroles verbales », sinon s’exprimer par des onomathopées, comme les Chimpanzés par exemple ?

  23. Yankev dit :

    L’expression « La voix de son maitre » lui va comme un gant, d’autant plus que les pourcentages annoncés sont faux!
    Selon l’Otan, les principales contributions en % pour 2018 sont:
    US: 22,13%
    DE: 14,76%
    FR: 10,49%
    UK: 10,45%
    IT: 8,14%

    En fait, la part des membres de l’OTAN non membres de l’UE n’est que de 45% dont la moitié (les 22,13% cités plus haut) provient des US.
    Source: https://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_67655.htm

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Yankev,

      Il est question des dépenses militaires, pas des contributions

      • Yankev dit :

        Merci, vous faites bien de le préciser, car c’est bien ce qui rend ce raisonnement encore moins crédible; Stoltenberg comptabilise les errements budgetaires du DoD (en vrac: F-35, Zumwalt, JLTV, CVN Ford, LCS pour ne citer que les plus médiatiques…) comme argument de légitimité, alors que c’est tout le contraire: ces programmes ne servent que les intérêts US,ou plus exactement quelques entreprises du CMI américain, mais n’apportent aucune valeur ajoutée à l’OTAN (et oui, je persiste à considérer le F-35 comme un avion raté!)

      • Alain d dit :

        @ Laurent Lagneau
        Exact,, mais la voix de son maitre a choisi les chiffres qui lui convenait pour embobiner ceux qui ne connaissent pas la réalité ou ne feront pas l’effort de vérifier. Le fou du roi fake news !

    • Eric dit :

      Vous confondez tout : avec presque 700 milliards de dollars en 2019, les dépenses militaires des seuls Etats-Unis sont sept fois supérieures à celles de la France et de l’Allemagne réunies. Il va donc falloir m’expliquer comment ils pourraient ne représenter « que » 22 % !!!

  24. Anaxagore dit :

    Il ne dit rien d’autre que la vérité.

    • ScopeWizard dit :

      @Anaxagore

      Toute la vérité et rien que la vérité une main sur le cœur , l’ autre posée sur la Bible ………………. soit la vérité qui l’ arrange lui , le valet de ses si bons maîtres ………………… 😉

      • GHOST dit :

        C´est un danois qui parle.. et son pays n´est pas si loin de la Russie.. Ce n´est pas la France qui peut défendre le territoire danois et tous les autres pays nordiques en cas d´agression russe.
        Macron se fait beaucoups des rêves, le leadership de France est contesté au sein de l´UE.
        Au fait c´est quand la France compte quitter l´OTAN ?

        • ScopeWizard dit :

          @GHOST

          À vol d’ oiseau , Paris n’ est qu’ à 1000 km de Copenhague ; en 1 heure , des Mirage ou Rafale après un survol de la Mer du Nord , de la Belgique , des Pays-Bas histoire de suivre la trajectoire la plus directe possible , peuvent être sur-place et effectuer des frappes notamment à distance ……….

          1 heure c’ est le temps d’ un sympathique jogging matinal ……..

          Mettons qu’ après alerte ( si grosse surprise toutefois ) et équipement en fonction des avions disponibles , il faille compter 3 heures maximum soit possiblement 4 ou 5 heures après le début du déclenchement d’ une attaque même massive …………….

          Si en seulement 4 ou 5 heures , un pays tel que le Danemark est complètement défait , autant que toute sa population émigre d’ urgence au Gröenland , elle y sera plus à l’ abri !

  25. Robert dit :

    C’est jamais bon de laisser le petit personnel rêver.

    • ScopeWizard dit :

      @Robert

      HA HA HA HA HA ! : 😀 😀 😀 😀 😀

      Excellent ! 🙂

      Toutefois , je vous préviens que nous avons la puissance de feu d’ un croiseur et des flingues de concours ………..

      Puis-je vous les confier ? 😀

  26. Raymond75 dit :

    Le secrétaire général de l’OTAN a raison : grâce à cette alliance, la sécurité en Europe est assurée. Avez vous vu Poutine à la télé ? On voit qu’il est terrorisé, il est en sueur, a du mal à trouver ses mots, ses mains tremblent … Oui, l’OTAN lui fait peur !

    Il faut poursuivre et amplifier les gesticulations militaires, cela permet de faire travailler les usines US et d’assujettir un peu plus chaque jour les pays européens.

  27. patex dit :

    Venant d’un roquet aux ordres de Washington, ressortissant d’une micro-nation à l’histoire militaire et au rayonnement international inexistants, cette déclaration a de quoi faire sourire.
    Qui croit encore à l’OTAN parmi les responsables politiques européens qui comptent?

  28. Arnaud dit :

    L’UE pourra peut être un jour défendre l’Europe, mais il faudra au moins 10 à 20 ans, et encore en supposant que tous les pays membres jouent le jeu. Or, parmi les pays les plus « militaires » (qui interviennent réellement, y compris avec la Français), il y a :
    les Belges (qui sont atlantistes), les Britanniques (qui nous ont toujours appuyés depuis l’Iraq en 1991, et qui vont quitter l’UE), la Norvège dont les excellentes FS ont été largement reconnues en Afghanistan, les pays baltes (parmi les rares à avoir contribué à Barkhane, et qui sont très atlantistes), les Polonais (très, très atlantistes…comme tous les anciens PAVA en fait).
    Donc pour l’instant, il faut compter sur l’OTAN. Et si on souhaite sortir de l’OTAN, il va falloir mettre plus d’argent pour nos armées : or, en 2019, on commence par annuler 1,4 Md€ de crédit.

  29. Gagnon dit :

    Quand on lit les commentaires ci dessous on a l’impression d’un affrontement France/Allemagne bien plus qu’ Amérique/Europe

    • Robert dit :

      Gagnon,
      Ce n’est pas pareil ?
      Les américains dominent économiquement l’Europe et l’empêchent de devenir un adversaire politique des USA.

    • GHOST dit :

      Gagnon@
      Vous avez raison de constater cet affrontement France/Allemagne.. depuis que la Grande Bretagne quitte l´UE, cette face á face entre Merkel et Macron sera de plus en plus visible. Sauf que l´Allemagne possede une influence visible dans la grande majorité des pays membres de l´UE…surtout au nord de l´Europe.

    • ji_louis dit :

      Parce que la construction européenne commence par le duo franco-allemand qui représente à lui seul la moitié du PIB de l’UE et dont chacun détient une capacité de blocage (économique pour l’Allemagne, politique pour la France).
      https://planificateur.a-contresens.net/europe/classement_par_pays/PIB-EU.html
      C’est d’ailleurs comme cela qu’ont commencé toutes les initiatives européennes.

    • fabrice dit :

      Quand on lit les commentaires ci dessus on a surtout l’impression de lire des gens déconnectés de la réalité qui sont dans un délire « la France hyperpuissance mondiale, Macron pète, tous les pays européens se précipitent pour dire que c’est du parfum, les pays de l’UE n’aspirent qu’à défendre les intérêts des entreprises françaises, la France va lever l’étendard mondial contre le capitalisme, la mondialisation et les USA, la Russie n’aspire qu’à servir la France… ». Bref ça plane à mille lieux, totalement déconnecté des réalités mondiales et françaises, économiques et militaires. La France a privilégié de grosses entreprises qui sont des géants mondiaux (notre faiblesse c’est le manque d’entreprises moyennes et le retard technologique de beaucoup ainsi que le manque de capitaux du en partie à une dette énorme et à de lourds déficits publics). Comment veut on que la France lutte contre la mondialisation puisque ça signifie lutter contre nos propres géants portés à bout de bras par l’Etat depuis quarante ans ? En Asie la France représente même pas 2% du commerce de ces pays et la 1/2 c’est Airbus, le reste c’est cosmétique et vins… La France hyperpuissance mondial, vu de Corée ou du Vietnam on rigole…Revenez sur terre. Quand à l’armée française qui va protéger l’Europe à la place des USA… On pouffe. S’il vous plait n’appelez pas « traitre » les réalistes qui vous mettes la réalité en place, appelez vous plutôt vous même une bande d’enfants inconscients qui joue encore aux petits soldats de plombs en disant « c’est moi le plus fort, je suis le maître du Monde ».

  30. précision dit :

    Monsieur stoltenberg prêche pour sa paroisse, quoi d’étonnant?
    Mais autant je suis d’accord avec l’idée qu’il est dans l’intérêt national de chacun de garder d’étroites relations (je n’irai pas jusque dire « être unis » et surtout pas dans son approche « nous contre eux »), autant je me demande si l’OTAN est le meilleur cadre pour cela.
    L’OTAN et les pays qui la composent sont vue comme une menace par de nombreux pays (Chine, Russie pour ne citer que les « grands »). Si on veut éviter les courses aux armements et le gâchis de trillions de dollars sans grand bénéfice pour l’humanité, si l’on veut rebatir un ordre mondial basé sur le bien commun plutôt que la loi du plus fort alors que
    – le monde Arabe, l’Afrique du Nord, les pays du Sahel sont en crise,
    – que l’écologie est conçue comme un des principaux enjeux par les jeunes générations (et pas que),
    – que la prochaine crise économique va bien un jour où l’autre revenir (vu la cyclicité du phénomène)
    – que les sociétés sont de plus en plus « fracturées » dans les pays occidentaux
    alors la pertinence de l’OTAN reste vraiment à démontrer (j’irais presque jusqu’à dire qu’elle a pour le moment beaucoup fait pour démontrer sa non-pertinence en aggravant la plupart des problèmes ci-dessus).

  31. Meiji dit :

    Il s’agit des frais de fonctionnement de l’Otan, pas des budgets militaire par pays.

  32. Pierro dit :

    C’est bien de parler de Suez en 1956: l’OTAN n’a pas réagi face aux menaces nucléaires Soviétiques contre la France et le Royaume-Uni…

    • Plusdepognon dit :

      @ Pierro
      Oui, mais il doit penser qu’il s’adresse à un public amnésique :
      https://youtu.be/rMuRlxic8-4

    • ScopeWizard dit :

      @Pierro

      Bien évidemment que l’ OTAN n’ a pas réagi ; l’ OTAN ce sont avant-tout les USA .

      Quand les Soviétiques nous ont menacés , plutôt que nous soutenir et faire bloc , les USA nous ont très clairement fait comprendre que nous devions retirer nos troupes ; c’ est du reste à partir de cet évènement que bien que déjà sur la table sous Mendès France , le besoin d’ acquérir une dissuasion nucléaire indépendante et autonome s’ est le plus prestement fait sentir , ce que réussira le Général DeGaulle malgré les réticences de JFK qui admirait notre Président autant qu’ il lui arrivait d’ en ressentir de l’ agacement ………….
      Côté Anglais , c’ est également à partir de ces évènements de Suez que les Britanniques choisiront de se ranger de façon durable voire définitive sous la bannière étoilée et de ne plus bouger le petit doigt sans son assentiment , ce qui se renforcera comme jamais via le couple Thatcher-Reagan ………..

      En attendant , je note que lorsque le Canada était en passe de supplanter l’ aviation de chasse des USA grâce au prometteur et fantastique AVRO Arrow CF-105 déjà entré en préproduction suite aux résultats d’ essais qui laissaient augurer du meilleur , sous Diefenbaker tout est tombé à l’ eau pratiquement du jour au lendemain , la Canada achetant à la place une soixantaine de McDonnell F-101 Voodoo bien moins modernes , performants , ou innovants ( qui pourtant tireront plutôt bien leur épingle du jeu une fois l’ US Air Force engagée au Vietnam ) , les équipes Arrow se retrouvant par la suite sur le développement de l’ A-12 /SR-71 ou sur celui du Concorde ………..

      Et il en ira de même au Royaume Uni quelques années plus tard avec l’ extraordinaire TSR 2 jeté aux orties par le Travailliste Wilson au profit du General Dynamics F-111 , jugé nettement moins adapté que le TSR 2 , qui en quelque sorte « inféodera » l’ Angleterre en matière d’ équipements militaires de pointe aux USA ………….

      Faut-il pour autant y voir , avec l’ infortuné déroulement de la crise de Suez , un rapport de cause à effets ?
      En réalité , je n’ en sais trop rien ; cependant perso , j’ en vois un ……….

      Mais bien-sûr , j’ appartiens de fait au « camp du bien » , de la raison , de la vérité ; par conséquent , ferme ta gueule , tout ça c’ est juste du « complotisme » , tu prends tes désirs pour des réalités à force de taper sur ces méchants Yankees , toi l’ indien dans son Tipi …………..

      Ouais , sans doute , assurément même ; il n’ empêche que !

    • précision dit :

      Euh, Suez. Vous ne voudriez quand même pas dire qu’un Canal dont la construction a coûté des milliers de vie égyptiennes et ruiné l’état égyptien du moment aurait du rester britanno-français plus de 100ans après?

      • Czar dit :

        si le canal n’avait impliqué que des égyptiens, il ne serait toujours pas creusé à l’heure qu’il est.

        dans le monde réel, ceux qui ont investi sont rémunérés, ou alors ils vont placer leur pognon ailleurs.

  33. Dazor dit :

    « L’unité européenne ne peut remplacer l’unité transatlantique ». Cela n’appartient pas à ce fonctionnaire de le dire. Il outrepasse ses fonctions. Les prérogatives politiques des états européens leur appartiennent, surtout en matière de défense.

    L’OTAN est fini et Macron hâte le pas. Les Allemands sont faibles, accrochés à un équilibre mondial américano-centré révolu. Les USA se retirent du continent, la Russie arrivent et tapera fort.

    Macron est déjà dans le 21ème siècle en ayant été le premier à renouer avec la Russie d’après la fin de l’utopie unipolaire et l’échec de la guerre en Syrie pour les USA.

    L’Allemagne est dans le déni, ça ne durera pas. Les plus génants sont les Polonais. Il faudra les mater durement.

    • fraisedesbois dit :

      « …Les plus génants sont les Polonais. Il faudra les mater durement. »

      à coups d’knout, da. Leur envoyer les cosaques, toussa.

  34. LEONARD dit :

    Relisons ( au mieux ), ou lisons ( à minima ), l’article 5 du traité de l’Atlantique-Nord, qui a donné naissance à l’Otan en 1949 :
    «Les parties conviennent qu’une attaque armée contre l’une ou plusieurs d’entre elles, survenant en Europe ou en Amérique du Nord, sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence, elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d’elles, dans l’exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l’article 51 de la Charte des Nations unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d’accord avec les autres parties, telle action qu’elle jugera nécessaire, y compris l’emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l’Atlantique-Nord.»
    Donc :
    Quand : attaque armée / aussitôt
    Ou : Europe ou en Amérique du Nord
    Quoi : chacune d’elles, dans l’exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l’article 51 de la Charte des Nations unies, assistera
    Comment : telle action qu’elle jugera nécessaire
    Pourquoi : rétablir et assurer la sécurité dans la région de l’Atlantique-Nord.
    Ce traité répondait à un risque en 1949, d’attaque de L’Europe Occidentale par l’URSS stalinienne, puis par les pays du Pacte de Varsovie.
    Qu’en est il aujourd’hui ?
    La limitation géographique du traité nous amène à nous demander : Qui menace l’Europe et/ou les Etats-Unis d’une attaque armée ?
    1/ Attaque nucléaire :
    Tous les Etats disposant d’armes ballistiques nucléaires de portée suffisante : ( Russie – Chine – bientôt peut être Inde/Pakistan (question de portée ) Corée du Nord/Iran ( seuil nucléaire + portée ) ). Les doctrines et/ou rhétoriques et/ou instabilités politiques des uns et des autres renforcent le risque. En matière d’attaque, il faut : 1 moyen, 1 volonté.
    2/ Attaque conventionnelle :
    Invasion militaire totale de l’Europe ou de l’Amérique du Nord: Aucune menace crédible, ni d’invasion, et encore moins d’occupation militaire.
    Invasion militaire locale : Un seul risque continental, la Russie sur sa périphérie ( Nord/Pays baltes ou Sud/Crimée Géorgie ). Risque assumé par la Russie et confirmé par l’Histoire récente. Reste que l’occupation ne serait possible qu’en zone « culturelle » russe/orthodoxe.
    Invasion militaire ponctuelle ( type poldérisation chinoise ou Malouines ) à détailler, mais pouvant être militairement circonscrites. ( à surveiller Grand-Nord et Arctique, les DOM.TOM échappent à la zone géographique d’application du traité ).
    3/ Attaque terroriste :
    Reste ponctuelle et ne nécessite pas l’activation du fait de la « faiblesse » de leurs dommages de l’Article 5, sauf :
    – Attaque terroriste à vocation de masse ( nucléaire/bactériologique ),
    – Terrorisme généralisé soutenu par un état ( Corée du Nord, Iran, Turquie… ).
    Lors de son cinquantième anniversaire, l’Otan avait estimé que le terrorisme « constitue une grave menace pour la paix, la sécurité et la stabilité, et peut mettre en danger l’intégrité territoriale des Etats ». Cet article peut donc s’appliquer dans de tels cas et pas seulement pour faire face à une invasion par une armée étrangère.
    Les menaces visées par le Traité existent. D’autres risques ( migratoire, économique, culturel, …. ) aussi, mais ils ne font pas partie du champ d’application du traité.
    En conséquence, si les menaces armées existent et si nous choisissons de nous en protéger, devons nous remettre en cause l’OTAN, qui est l’outil d’application du Traité ?
    Soit nous pensons pouvoir ( devoir ) faire face seuls à la menace, et nous devons y adapter nos moyens, soit nous pensons que nous y avons toujours un intérêt commun, et la question n’est plus faut-il ou non être dans l’Alliance, mais est-elle efficace et quel doit y être notre rôle.
    Tout traité, toute organisation a cependant un moteur indispensable, la volonté. Face à un ennemi identifié ( l’URSS ), la volonté était commune et solide, et il y avait des adultes autour de la table, qui avaient la mémoire brulante des décennies passées. Mais le temps et le confort de la sécurité est émolient ( les dividendes de la paix ) et tous les décideurs ne sont plus des adultes responsables, ou n’ont plus les mêmes agendas.
    Les U.S.A sont le principal contributeur en moyens, et ils ont un chef de guerre inepte. Le principal problème des autres membres de l’OTAN est là : Si je suis attaqué, les USA viendront ils à mon aide, ou TRUMP fera t’il un tweet pour me demander de payer son intervention ? Pire, préfèrera t’il poser en photo avec mon agresseur ( Corée du Sud ). ?
    « Le poisson pourrit par la tête », et la « tête », c’est TRUMP.
    Macron essaie, au milieu de tout cela, ( mais pas sans arrières-pensées européennes ) de donner un peu de sérieux à des européens déboussolés. Le problème est qu’il n’y a pas de plan B à moins de 10 ans, le temps minimum de construire un outil de défense européenne crédible indépendant des USA. L’idée de profiter des trumpitudes actuelles pour pousser à une plus grande autonomie de défense européenne, tout en restant au sein de l’OTAN, le temps que cela se consolide est cohérente.
    Essayer en même temps de raccrocher la Russie à l’Europe va dans le sens de cette consolidation européenne. La géographie, la culture, l’histoire nous y poussent, l’évolution démographique, économique et soiologique de la Russie aussi. Les générations URSS laissent la place à des jeunes russes « occidentalisés ». Le système mafio-politique russe est le principal obstacle, et la fierté russe ne doit pas être égratignée par une « colonisation » européenne, mais la logique d’intégration Europe-Russie, économique à 10ans, politique et militaire à 20 ans sera rendue obligatoire par la compétition Chine-U.S.A.
    Les 20 à 50 décennies à venir verront s’affronter 2 empires économiques et militaires: La Chine et les U.S.A. Coincés entre les 2, l’Europe, puissance économique et nain militaire, et la Russie, puissance militaire et nain économique, auront le choix entre la vassalité ou l’Union.
    En hommes raisonnables parions sur l’Union, ce qui résoudrait la question de l’OTAN……

  35. batgames dit :

    il est idiot ce secrétaire général ou il le fait exprès …

    comment pouvons nous être unis quand on sait que les USA et tous les pays d’Europe mettent en concurrence leur industrie de défense pour obtenir des marchés …tout ceci n’a pas de sens ..le capitalisme pour les biens de consommation passe encore ,mais dès qu’on aborde les notions stratégiques ,ce capitalisme débridé est un frein à toutes ententes …
    avoir un monstre à coté ,croire qu’il vous défendra ,c’est comme se mettre sous la protection d’un Trex pour un dinosaure arboricole …tôt ou tard à la moindre disette ,le T- rex mangera son petit compagnon associé ….
    voilà !
    après les contes de noel c’est beau mais cela ne fait pas une Europe unie ..
    elle n’aurait pu le devenir que si les pays européens auraient favorisé la dispersion et le mélange des peuples de ‘L’europe …hors qu’elle a été la pratique première des dirigeants aux ordres des capitalistes de toutes branches …faire appel à de la main d’oeuvre pas chére pour casser les prix de revient du travail …..faire appel donc à l’asie et à L’afrique ,piller les ressources de ces continents et en plus amener à cohabiter des peuples qui n’avaient rien à voir entre eux comme Religions …au final on obtient ce merdier qu’est le monde actuel …avec bientôt une religion qui pollue les esprits et dont les textes qui prônent de tuer .sont toujours autorisé dans nos soit disant démocratie au Dos large …

    continuez bien à tout détruire pour votre veau d’OR capitaliste débridé sans foi ni loi morale …et .le chaos suivra ,c’est facdfile à prévoir !

    vous voulez voir vos Pays laïc soit disant transformer en Irak ,en Lybie ,en Syrie ….vous avez l’exemple à suivre ….
    les USA n’auront aucun scrupule pour vous y plonger si cela les arrangent ,les gens ayant construit cepays se réclame de la liberté ….tu parle ….la liberté s’arrête à celles d’autrui ….rokcfeller en rackettant les petits propriétaires de puits avec des hommes de mains ,n’en avait que foutre …les USA sont construit sur du mensonge et des armes …voilà la réalité …du monstre à qui vous quémandez des miettes

  36. Louis 56 dit :

    « Là où il y a une volonté il y a un chemin » en l’espèce les pays qui composent l’UE sont des adversaires économiques farouches et dans ce concept il n’y a pas de discussions envisageables. Il serait temps que tous ces gens descendent de leurs petits nuages et cessent leurs méga-réunions avec grosse bouffe à la clé. Il sont où les Churchill, les De Gaulle, Les Valessa, les Olof Palme, etc. bref tous ces piliers qui manquent aujourd’hui à cette UE de petits et grands fonctionnaires qui plaident le Libéral tout en étant payés par les Impôts..Si L’UE ne peut pas se défendre, elle a un problème qu’en pensez-vous Monsieur Stoltenberg ?

  37. bob dit :

    L’OTAN aurait dû disparaître suite à l’effondrement du bloc bolchevique. Les occidentaux ne l’ont pas fait et 20 ans après ce raté, aujourd’hui nous sommes dans une situation difficile due à la crise économique qui perdure depuis 2008 avec la baisse pendant plusieurs années des dépenses liées à la sécurité. Si l’OTAN avait disparu en même temps que son ennemi, nous ne serions pas ici à discuter de l’OTAN.
    Je suis en désaccord avec Macron sur le diagnostic, nous avons plus que jamais besoin de l’OTAN et des USA surtout avec le bloc sino-russe, c’est une évidence. Mais cela n’empêche pas de vouloir temporiser avec les russes comme au temps de la guerre froide.