CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’avion d’entraînement TB-30 Epsilon a terminé sa carrière au sein de l’armée de l’Air

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

    • John dit :

      @plusdepognon,
      Merci pour votre article partagé sur l’article concernant le Lynx de Rheinmetall.

  1. Fyd dit :

    A l’époque on nous disait que le TB30 devait durer jusqu’en 2040… Vu ce qui ce faisait en réparation et modification ainsi et les différents problèmes dont certains ont entraînés la mort de pilotes et d’élèves ils étaient évident qu’il ne durerait pas jusqu’à cette date. C’était tout de même un des rares appareils où il était plus dangereux de « s’éjecter » que de rester dans l’avion ; l’appareil étant dépourvu de siège éjectable, la sortie était manuelle.

  2. Max dit :

    Bien que les Pilatus volent déjà à Cognac je peux certifier qu’il y a encore des Alpha-jet dans les cieux tourangeaux (BA-705) ! L’École de l’aviation de chasse serait-elle bicéphale en ce moment ?

    • François dit :

      Les 17 PC-21 ne suffisent pas à satisfaire le flux actuel de nouveaux pilotes à former. Aussi parallèlement à la nouvelle filière PC-21 /Alphajet, l’armée de l’air a mis en place un filière « officieuse » tout Alphajet. Mais ça se fait sur les appareil de Cazaux.

    • Vroom dit :

      Oui, il y a deux cursus qui se côtoient en ce moment.

    • François dit :

      Les 17 PC-21 n’étant pas assez nombreux pour répondre au flux actuel de nouveaux pilotes à former, l’armée de l’air à mis en place parallèlement à la nouvelle filière PC-21/Alphat-jet, une filière provisoire « officieuse » tout Alphat-jet. Mais ils utilisent les appareils de Cazaux et non de tour.

      • Blurb dit :

        Et Alphajet comme Zebulon, il est impensable de leur offrir une fin de carrière sahélienne dans un escadron dédié à l’appui au sol ?

  3. Frédéric dit :

    En HS, retrait du F/A-18C de l’US Navy :

    https://www.meretmarine.com/fr/content/us-navy-le-fa-18c-tire-sa-reverence

    Après un peu plus de trente ans de bons et loyaux services sur les porte-avions américains, l’ultime F/A-18C Hornet encore en service dans l’US Navy a officiellement pris sa retraite le 2 octobre. Il appartenait à l’escadron VFA 106, ultime unité à mettre en œuvre cet avion de combat, depuis la base aéronavale d’Oceana. Le F/A-18C Hornet n’était, depuis son retrait du service en février 2016 au sein du VFA 113, basé à Lemoore, sur la côte Est des Etats-Unis, plus opérationnel que sur la côte Ouest.

    • John dit :

      Il n’est pas à la retraite, mais retiré du service actif. Il est utilisé comme avion d’entraînement dans des unités de réserve navales. La retraite complète des F/A-18 C/D va se faire entre 2023 et 2030.

      • John dit :

        Les marines quant à eux vont continuer à l’utiliser jusqu’à ce qu’ils aient tous leurs F35 (B et C)

  4. Jacques999 dit :

    on ne pas les affecter avec une nacelle roquettes et canon pour le support au sol?

    • John dit :

      Si il est considéré comme pas assez bon pour la formation des pilotes, je doute qu’il soit adapté à des missions armées.

    • Lagaffe dit :

      Les appareils français n’ont pas été conçus pour être armés, en dehors de la formation ils ne sont utilisés que pour de la surveillance dans le cadre de Dispositifs Particuliers de Sûreté Aérienne [DPSA].