CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le ministère japonais de la Défense veut un budget de 50 milliards de dollars pour la prochaine année fiscale

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. Clavier dit :

    Avec leur investissement en F-35, les Japonais vont pouvoir enfin atteindre les 2% si chers à l’ami Donald….

  2. Tristan dit :

    Le Japon est un pays qui se prépare à la guerre … et ce pays achète des F-35. Tout est dit.

    • Royal Marine dit :

      Oui. Qu’ils ont déjà perdu la guerre… Car construire une aviation de combat fondée sur le F 35 « turkey » c’est dire qu’on espère ne jamais avoir à combattre…

      • Bravo tu as une boule de cristal toi … ??????? C’est fou ces gens qui affirment des trucs comme cela avec une telle légèreté !

      • Eric dit :

        Quand on considère le nombre de pays qui achètent des F-35, du Royaume-Uni à Israël en passant par la Corée du Sud (rien que des forces aériennes de seconde zone, comme on le voit), votre commentaire prend tout son sens…
        On peut ne pas être un fan de cet avion, ça se comprend parfaitement, mais ça ne dispense pas de faire preuve d’un minimum d’intelligence…

      • ScopeWizard dit :

        @Royal Marine

        C’ est à dire que le Japon n’ a guère d’ autre choix …………..

        Mis à part du matos US que pourrait-il avoir le droit de s’ offrir d’ autre ?

        Les Japonais pourraient comme tant d’ autres développer par eux-mêmes l’ avion de combat dont ils ont le plus besoin afin de garantir leur indépendance ainsi q’ une autonomie la plus étendue possible en matière de Défense , ce qui inclurait la possibilité de déclencher le feu nucléaire à vocation « dissuasive » sauf qu’ au vu de tout ce qui s’ est passé depuis 1931 vis à vis de la Chine ( entre-autres massacres de Nankin , bombardement aérien de civils à Shanghai ) , en septembre 1940 par la signature de l’ Accord Tri-partite avec l’ Italie Fasciste de Mussolini ainsi que le Troisième Reich d’ Adolf Hitler faisant du Japon la troisième grande puissance de l’ Axe , puis 10 ans plus tard vis à vis des États-Unis ( Pearl Harbor + toute la Guerre du Pacifique ) , le tout s’ achevant en août 1945 par un holocauste nucléaire made in the USA ( Hiroshima et Nagasaki ) , forcément les laisser-faire même 75 ans après les faits ……………. ça fait réfléchir , il y a de l’ hésitation à lever des restrictions toujours en vigueur …………….
        Et comme le vainqueur des Philippines , le général McArthur a , entre 1945 et 1952 , administré en véritable « Shogun » blanc un Japon occupé après-guerre par les troupes américaines permettant à ce pays dévasté et désormais soumis de se développer et d’ accéder au summum technologique , le Japon a pu ET se redresser ET conquérir le Monde par l’ excellence de ses produits à base d’ optique et d’ électronique………………seulement dans le même temps il est devenu vassal des US et toujours maintenu comme tel étant considéré comme se trouvant dans sa zone d’ influence du Pacifique……………..

        Donc , à ce jour quel choix reste t-il aux Japonais ?

        Acheter Europe , soit Gripen , Typhoon , ou Rafale ?
        NON ………..
        Les USA n’ accepteront jamais ……………..grave incident diplomatique en perspective donc sanctions en vue pouvant s’ exercer sur un pays manquant de ressources naturelles et de matières premières sans parler de toute l’ assistance militaire USAF/US NAVY/MARINES avec le joli parapluie nucléaire qui va avec …………… pas bon !!

        Acheter Chine soit Chengdu J-20 ou J-10 soit Shenyang FC-31 ?
        HEIN ???
        20 fois pire , surtout pas ; in-con-ce-vable ! Le pire des choix , les pires ennemis depuis près d’ un siècle ; déjà même pas sûr que ces avions puissent seulement voler , encore moins combattre avec la plus minimale des efficacités …………….
        Forget it immediately !!!

        Reste s’ équiper Russe , il y a du choix et de la qualité et de plus leurs avions sont éprouvés ……………………
        Heu …………. NON PLUS ! C’ est pas possible …………. faut oublier aussi ; le truc ni fait ni à faire !

        Donc , qui reste t-il ?
        Les USA …………..
        Quels avions ?
        Ben , soit le F-18 Super-Hornet , soit l’ ASH ( mais ce sont des Boeing et en ce moment c’ est Lockheed Martin qui est dans les petits papiers ) , soit du F-15 ( ils en ont eu plus de 220 livrés ou construits en grande majorité sur-place sous licence par Mitsubishi ) ou alors le F-35 si multi-rôle , si interopérable , si fusion data , bref si prometteur et si promis ……….. euh ………………. si promu ! 😉

        • ScopeWizard dit :

          Rectifions …..

          « le général McArthur a , entre 1945 et 1952 , administré en véritable « Shogun » blanc »

          NON !

          Entre 1945 et 1949 ; mais le Japon a effectivement retrouvé son indépendance une fois que le Traité de San Francisco signé en septembre 1951 est entré en vigueur , soit le 28 avril 1952 …………
          Le Général Douglas McArthur est lui resté au Japon jusqu’ à ce qu’ il soit relevé de ses fonctions par le Président Truman , en avril 1951 , mais entre-temps , en 1949 , il avait bel et bien rendu le pouvoir au gouvernement japonais d’ alors ……………..

          • Royal Marine dit :

            Bravo Scope! Belle envolée! Et tout est parfaitement bien décrit et exact!
            Mais Eric et Souvenirs sont, eux, dotés d’une intelligence complexe (oui, oui, exactement comme le gamin de Brigitte…) et nous écrasent, vous et moi, grâce à la puissance de leur raisonnement!
            Donc, 1) ils ne comprendront pas votre raisonnement sur le Japon, bien trop terre à terre,
            2) ils ne sauraient l’élargir à d’autres pays: Corée du Sud, Royaume-Unis, Italie, Espagne, Canada, Belgique, Pays-Bas, etc., … Qui tous pourtant, à des degrés divers, ont l’air de regretter amèrement leur choix! Mais ne savent comment s’en dépêtrer…
            3) Vous faites bien de souligner que le Japon est également doté de F 15 et F 18… Ouf! On respire un peu…
            4) Comme pour l’US Navy, qui veut commander encore et encore des F 18 SH… Et plus jamais de F 35!

          • ScopeWizard dit :

            @Royal Marine

            Merci ! 🙂

            Heu , de mémoire le Japon a compté dans ses rangs du F-4 Phantom II , du F-15 Eagle , du F-86 Sabre , et même du F-104 Starfighter , mais ni F/A-18 Hornet , ni F/A-18E/F Super-Hornet ………… raison pour laquelle il se serait bien vu acquéreur de F-22 Raptor ………….. mais devra se contenter du seul F-35 ……………

            Par contre , avec le F-2 , Mitsubishi qui avait déjà réalisé une sorte du Jaguar appelé F-1 -soit le tout premier avion de combat développé et fabriqué par le Japon après-guerre ( mis en service en 1978 )- lui-même directement dérivé de l’ avion d’ entraînement T-2 ( 1975 ) , a permis à la Force d’ Auto-Défense Japonaise de se doter d’ une centaine de F-16 améliorés issus des transferts technologiques du projet F-16 « Agile Falcon » censée devoir leur succéder et ainsi de compléter la flotte de F-15 sans parler des quelques 70 F-4 Phantom II encore en service…………..

            Cela étant , perso je verrais bien nos amis Nippons acquérir et fabriquer sous licence quelques dizaines de F-18 ASH ……………

  3. PK dit :

    3×80 = 295 selon Nico saint Jean 😉

    On remarque que quand les politiciens croient réellement à une menace extérieure, les budgets suivent…

    Concluez pour la France 🙂

    • NRJ dit :

      Cela pose la question : quelles sont les menaces militaires qui pèsent sur la France ? L’invasion russe n’est pas des plus crédible avec la présence américaine. Les chinois sont trop loin pour être une menace crédible (à la rigueur en Nouvelle-Calédonie, mais celle-ci sera peut-être bientôt indépendante). Sinon l’Iran a plus en vue les USA et l’Israël que l’Europe. Quant aux islamistes, on n’a peut-être pas besoin d’un budget de disons 60 milliards pour détruire des pickups dans le désert, surtout que l’envoi de troupes au sol est de moins en moins considéré comme une option. A la rigueur il y a la Turquie. Mais si on se livre une guerre entre pays de l’OTAN (surtout que les américains semblent avoir plus d’affinités avec eux qu’avec nous.

      • PK dit :

        Et bien posons-là.

        La seule certitude en politique est de n’avoir aucune certitude. La seconde est que tout peut changer à une vitesse stratosphérique.

        Notre ennemi principale en Europe a été et restera l’Allemagne. Elle est Kaputt pour le moment, mais si le cœur lui dit, en combien de temps le pangermanisme renaîtra ?

        Maintenant, notre plus grande menace directe est et restera… la Chine. On marche sur les mêmes platebandes dans le Pacifique et il n’y a aucune raison que l’un ou l’autre ne plie diplomatiquement. Ou une autre façon de le dire est que la diplomatie n’est qu’une extension de notre capacité à nous foutre sur la gueule.

        En gros, t’es un nain militaire, t’es un nain diplomate (en plus d’être un nain porte quoi…).

        Bon, n’excluons pas le fait que la France, avec une vraie capacité militaire, puisse faire n’importe quoi en termes diplomatiques… mais c’est un autre sujet 😉

        • NRJ dit :

          @PK
          L´Allemagne, sérieusement ?

          Déjà un petit rappel historique. L´Allemagne est née en 1871 après que la Prusse ait récupéré les états indépendants au sud de l´Allemagne actuelle après une politique expansionniste de longue date (ca a commencé sous Frédéric 2 de mémoire). La Prusse, puis l´Allemagne a cherché sa place au soleil, contre l´Autriche-Hongrie d´abord. Puis contre la France en 1871. Et enfin contre l´Angleterre en 1914. L´Allemagne a mené à l´époque une politique d´extension notamment à travers la colonisation, ce qui a motivé la création avant la première guerre mondiale d´une flotte de guerre rivalisant la Royal Navy (flotte qui ne servira d´ailleurs à rien). D´ailleurs le Kayser Guillaume 2 voulait faire la guerre avec l´Angleterre une fois que la France serait sortie du conflit en 1918 si « l´offensive pour la paix » réussissait.

          Quelle est la différence entre l´Europe de 1914 et l´Europe d´aujourd´hui ? Simple. L´Europe n´est plus le centre du monde. Elle ne domine plus le monde avec la perte de ses colonies. Elle n´est qu´un ensemble de petits pays désunis d´une partie du monde menacant de disparaître face aux 2 grands pôles que sont les USA et que sera la Chine. A partir de là,les intérêts des pays européens même pris individuellement n´est plus la confrontation entre chacun. Si l´Europe ne parvient pas à s´unifier, le but de chacun des pays européens sera plutôt de peser suivre la Chine ou les USA pour en tirer un maximum d´avantages.

          Un exemple ? La guerre en Ukraine. En 1914, l´Ukraine a été la source de la guerre entre Russie et Autriche-Hongrie et donc derrière des autres grandes puissances. En 2015, la Russie a annexée une partie de l´Ukraine et une partie de celle-ci est devenue pro-russe. Et personne n´a vraiment bougé. Tout au plus certains pays dans une situation proche de l´Ukraine (avec la présence comme ne Estonie d´une forte minorité russe) ont augmenté leur budget militaire et il y a eu de sanctions économiques. Si une telle situation s´était retrouvée il y a un siècle, il y aurait eu une guerre généralisée comme ce fut le cas après l´assassinat d´un archiduc.

          • PK dit :

            L’Allemagne n’est pas née en 1871… C’est comme de dire que la France est née en 1789.

            L’Allemagne nous a longtemps cassé les bonbons, mais comme les rois de France n’étaient pas cons, ils se sont arrangés pour que l’Allemagne soit un royaume divisé. La Révolution, qui était plus maligne que tout le monde, l’a « royalement » ignoré, laissant faire l’union qui donnera ce que l’on sait… 3 guerres pour nous, dont deux mondiales et dont l’une a laissé tellement de traces qu’on ne s’en est toujours pas relevés.

            L’expansionnisme allemand, qu’on nomme le pangermanisme, n’a rien à voir avec la puissance de l’Europe et son statut dans le monde. Cela vient que le pays ne nourrir pas ses hommes et que les Allemands ont une tendance naturelle à l’expansion chez les gens qu’ils considèrent légèrement inférieurs (donc pour simplifier tous les non-saxons, les anglos trouvant encore un peu grâce à leurs yeux).

            Le seul vrai danger qu’on ait en Europe contre nous est l’Allemagne. Aujourd’hui, ils sont KO, mais juste mentalement. Qu’ils trouvent un leader politique pour les regonfler, et vue leur puissance économique, on sera emmerdé comme… en 40. D’autant plus qu’ils ont parfaitement absorbé la réunification.

            Bref, gouverner c’est prévoir. Une Allemagne nain militairement est un gage de paix en Europe et si l’Europe occidentale, hors Balkans, n’a pas connu la guerre depuis 70 ans, c’est bien parce que l’Allemagne était castrée.

          • NRJ dit :

            @PK
            Je suppose que vous êtes royaliste pour refaire l’histoire comme ça…

            Et bien non ce n’est pas la Révolution qui a permis à l’Allemagne de de s’unifier. D’ailleurs au cours du 18ème siècle, la France soutenait sous la Monarchie Absolue la Prusse pour affaiblir les Habsbourg (seule la guerre de 7 ans a changé ce positionnement car la France voulait reprendre le Palatinat pour s’en servir comme monnaie de négociation face aux anglais) qui étaient son principal adversaire en Europe.

            Et la guerre de 1871 fit perdue sous Napoléon 3. La République tenta bien de rattraper les défaites, mais c’était trop tard.

            Pour le reste vous avez déjà été de l’autre côté du Rhin ? Vous avez déjà parlé avec les « locaux » ? Pour l’avoir fait je peux vous dire qu’ils ne sont pas si effrayants. Mais la peur provient bien souvent de l’ignorance.

            Et si l’Europe n’a pas connu de guerre depuis 70 ans c’est surtout qu’on était déjà assez occupé à l’est avec l’URSS. Et à la chute de celle-ci, l’Allemagne a été l’un des premiers pays à réduire son budget de Défense. Soutenir que l’Allemagne n’a pas déclaré la guerre à la France ou à un autre pays car elle était « castrée » (je suppose que vous entendiez trop contrôlée par des pays extérieurs notamment les USA), c’est simplement faux. Après vous n’êtes pas le premier à prendre vos rêves pour la réalité même si je trouve inquiétant qu’il y ait une telle germanophobie dans ces rêves. Seriez vous par hasard jaloux du fait qu’ils s’en sortent mieux que nous, malgré des conditions bien plus précaires, parce qu’ils travaillent ?

          • John dit :

            @PK, et la France n’a jamais été expansionniste?
            S’arrêter sur ce fait concernant l’Allemagne sans remettre en question l’Histoire de son propre pays, c’est un peu problématique.
            N’allez pas vous plaindre après si l’Afrique n’a aucunement confiance en la France si vous n’êtes pas capble de faire confiance à l’Allemagne…

        • Plusdepognon dit :

          @ PK
          Pour le moment l’Allemagne est un nain militaire:
          http://club.bruxelles2.eu/2019/08/pour-larmee-allemande-la-remontee-en-puissance-sannonce-difficile/

          Au vu de leur choix économique, ils s’orientent vers une économie de rente qui va bien être secouée par la guerre économique :
          https://www.usinenouvelle.com/editorial/la-locomotive-allemande-au-bord-de-la-recession.N877130

          Politiquement, les coalitions vont être des performances artistiques:
          https://www.20minutes.fr/monde/2593919-20190901-elections-percee-annoncee-afd-parti-extreme-droite-allemagne

          Et c’est un pays de vieux et de travailleurs pauvres d’autres pays :
          https://www.lesechos.fr/monde/europe/lallemagne-face-a-de-nouveaux-defis-demographiques-1007286

          Ils ont la puissance industrielle et agricole, grâce à la bénédiction américaine… Mais les temps changent et les européens sont les victimes toutes désignées de la guerre économique sino-américaine.

      • Patatra dit :

        « L’invasion russe n’est pas des plus crédible avec la présence américaine »

        Surtout grâce à notre dissuasion, non mais dis-donc.

    • Nico St-jean dit :

      @ PK
      .
      « 3×80 = 295 selon Nico saint Jean  »
      .
      Non que je sache, les F-35A sont prévu à 80 millions pour le prochain LRIP en 2020, là c’est 89,2M$ et on ne sais pas ce que le Japon peut acheter en surplus avec son lot par exemple.

  4. Sblurb dit :

    Pour de l' »autodéfense », le MinDef japonais a de la suite dans les idées, chapeau bas … quand on considère notre budget d’env 37 milliards de dollars US. Certes, ils n’ont pas à financer de forces de dissuasion nucléaires et relativement peu de programmes « majeurs » avec leur industrie, même si celle-ci intègre quantité de secteurs de hte technologie et participe de façon importante à l’équipement des forces. Je serais curieux de voir comment leur secteur industriel est organisé pour leur production nationale.
    Pour ma part assez bluffé par le C2 Kawasaki au dernier salon du Bourget : gros et semble t’il réussi (je ne sais quel est le rendu en termes de qualité opérationnelles et fiabilité). En somme comparable à l’A400M avec turboréacteurs, et apparemment inspiré par le C17…

    • Royal Marine dit :

      « En somme comparable à l’A 400 M avec turboréacteurs, »
      Donc incapable de posé d’assaut, de largage au ras de la piste, d’atterrissage sur terrain sommaire, de droper des paras…
      Donc, non comparable avec l’A 400 M…

      • Sblurb dit :

        Royal Marine … « comparable » en termes payload/range. Avec une flotte récemment entrée en service (env. 8 appareils en service) et l’usage qu’ils en font jusqu’à présent, on ne peut évidemment comparer les capacités opérationnelles. Evidemment, l’armée japonaise n’a pas largué une compagnie de combat complète avec l’engin, ni ne pratique le poser d’assaut du côté de Djibouti. L’essentiel pour l’instant est le transport à long rayon d’action… et ils commencent à défricher la guerre électronique avec une version dédiée (RC-2).
        https://defence-blog.com/news/secret-surveillance-aircraft-spotted-japan.html
        Déjà pas mal, non ?

  5. Frédéric dit :

    PIB du Japon en 2018 : 4 972 milliards $; pour 2019, on prévoit 5 176 milliards de dollars.

    Pour ces fameux 2 % annoncé par des commentaires ignorants que le Japon n’a jamais fait de telles promesses, il faudra que Tokyo dépasse les 100 milliards.

    • John dit :

      2% c’est une promesse OTAN par contre, je ne sais pas pourquoi tout le monde considère ce chiffre comme étant un « standard » mondial.
      Une armée comme les USA avec tellement de recherche et tellement de domaine tout en voulant surpasser toutes les autres armées a forcément besoin de plus.
      Une armée française aurait besoin de 2% pour réaliser ses missions avec le bon matériel en terme de nombre et de modernisation. Une armée défensive comme la Suisse n’a de loin pas les mêmes besoins que la France qui elle a la dissuasion nucléaire et des forces armées orientées projection.
      Je pense qu’il faudrait parfois oublier ces 2% et se concentrer sur ce qui est important, soit une force dissuasive pour les menaces existantes. Et une capacité d’adaptation à ces menaces. Cela signifie pouvoir relancer rapidement des productions, se déplacer rapidement etc…
      Mais les 2% sont trop approximatifs pour que ce chiffre puisse s’appliquer à tous les pays. L’Allemagne qui intervient moins à l’étranger, et qui n’a pas de dissuasion nucléaire, et qui n’a pas le domaine maritime de la France n’a absolument pas besoin du même budget.

  6. Charles dit :

    Clairement tout les états majors qui commandent des f35 sont des idiots incompétents et vendu…
    La Corée, le Japon, la Norvège et Israël entre autres sont incapable de faire un choix éclairé et royal marine est l’expert des experts.

    N’importe quoi
    Le f35 semble remplir un rôle pour plusieurs forces aériennes qui ont des vrai défis stratégique et doit quand même avoir quelques qualités pour être commandé par autant de pays qui ont le choix

    -/

    • Françoise dit :

      @ Charles : Pour votre information les États-Unis ont beaucoup plus de force que la France pour vendre leur produits. Ils disposent de moyens de pression dont la France est dépourvu.
      .
      Pour vendre un produit, il n’y a pas que les caractéristique du produit qui comptent.

      • John dit :

        Oui, mais n’oublions pas que les USA, vendant leur F-35 aux alliés « dépendants » de la protection américaine, investissent des sommes conséquentes dans ces pays.
        Au final, la situation n’est pas si déséquilibrée que ça.
        Et même si militairement la balance commerciale américaine est positive avec probablement tous les pays du globe, ce n’est pas le cas pour la balance commerciale globale très largement négative avec bien des pays.

        Mais il est intéressant de noter que beaucoup de pays développent en ce moment des projets sérieux d’avions de chasse indépendamment des Américains (Japon, CdS, Turquie et déjà avant les histoires du F-35)…

    • Alpha dit :

      @Charles
      Ce n’est pas que les états majors qui commandent des F-35 sont tous des idiots, c’est plutôt qu’ils n’ont pas le choix.
      Leurs gouvernements les ont liés avec L.M., ainsi que leurs industries aéronautiques dans des degrés divers, dans ce programme… La majorité des pays qui commandent le F-35 sont partenaires du programme (sauf Belgique et Corée). Ils auront donc cet avion, qu’il fonctionne ou non…
      L’exemple des Pays-Bas est édifiant : Ils ont commandé le F-35 presque « sur papier » !!!
      Le Canada : Eux, ils n’ont pas encore commandé le F-35, mais leur industrie est tellement impliquée dans ce programme qu’ils n’ont pas le choix, malgré leur appel d’offre « pipeau », et malgré les gesticulations de Trudeau…
      Autre exemple, Israël : Contraints d’acheter le F-35, aide US oblige, ils réussiront tout de même à obtenir les codes sources pour remplacer l’électronique par du matériel de chez eux, et modifier les ailes…
      Donc non, une majorité de pays n’ont pas eu le choix, et le défi stratégique, pour eux, est uniquement de rester sous protection américaine !

      • Royal Marine dit :

        Merci Françoise et Alpha d’avoir expliqué à Charles ce que visiblement il ignorait… Où faisait semblant d’ignorer…

      • Nico St-jean dit :

        @Alpha
        .
        « Leurs gouvernements les ont liés avec L.M., ainsi que leurs industries aéronautiques dans des degrés divers, dans ce programme… »
        .
        Absolument, mais c’est précisément pour cela que ce programme fut attractif pour tout ses pays. Parce qu’ils ne font pas qu’assembler ou concevoir pour leur propre flotte comme les contrats « typiques » mais biens pour les 3300 F-35 actuellement en commende dans le monde. Exemple, cela est beaucoup lucratif pour le UK de produire 15% de tout les F-35 qui sont produits dans le monde, que pour par exemple pour l’Inde, d’assemblé 136 Rafale et/ou Typhoon/F-18ASH/F-21 chez eux.
        .
        Un autre exemple concret avec le Canada. Nous en sommes à un demi milliards d’investissement dans le programme pour 1,2 milliards en retours industrielles ! Tout bénef pour nous. Et pour enchaîné, évidemment que nous allons choisir le F-35, ce n’est plus un secret que la RCAF ainsi que l’État major canadien veulent le F-35. Nous avons encore intercepter les russes en Alaska/frontière canadienne en « frolling » et comme d’habitude, le tandem est F-22/F-18C … On fais pitié Alpha et je travaille sur certains composants de nos appareils depuis déjà quelques années, je suis lié par le secret avec Boeing, le NORAD, l’OTAN et la DEFCAN niv II alors aucuns détails mais personne ne m’à acheté chez Boeing (comme plusieurs contributeurs qui pensent que cela fonctionne ainsi dans se milieu) pour dire du bien ou du mal de tel ou tel appareil … C’est le F-35A qu’il nous faut pour l’interopérabilité que l’appareil nous apportera avec les américains.
        .
        D’autant qu’en 2025, le F-35 recevra son moteur à triple flux. 2 constructeurs son en lisse, GE et P&W, GE à tester le sien récemment et affirme que le F-35 gagnera 35% d’autonomie supplémentaire avec son moteur donc une autonomie qui passera de 2200 km avec 2,5 tonnes internes (USAF/USNY profile) à 3000.24 km ce qui est énorme comme amélioration. Et ce, sans compter que le F-35A avais déjà un rayon d’action de 1407 km en air air interne donc environ déjà les 3000 km d’autonomie alors avec se nouveau moteur, le F-35 va approcher le rayon d’action du F-15C Et je me permet d’ajouter que P&W peut faire encore mieux que GE. Bref, les 2 constructeurs ont jusqu’en 2021 pour terminer leurs prototypes et entre 2021 et 2025 pour tester, certifier puis produire en série ledit nouveau moteur qui ajoutera également un minimum de 10% de poussée supplémentaire. J’ajoute que le F-35 aura également 6 missiles air air en soute. Il aura les armes et le rayon d’action pour défendre le Canada au côté des américains et cela sera beaucoup plus crédible avec les F-22/F-35 US en Alaska ..
        .
        « La majorité des pays qui commandent le F-35 sont partenaires du programme (sauf Belgique et Corée). »
        .
        Vous oubliez le Japon qui n’est pas partenaire du programme et qui ne fait qu’assembler ses 42 premiers F-35. Quant à Israël, ils n’étaient pas obliger de prendre le F-35, ils auraient pu choisir le F-15 modernisé qu’à l’AS et en se moment ils ont encore le choix entre les 25 F-35 supplémentaires qu’ils veulent toujours, ou le F-15EX. J’ajoutent qu’avec l’aide US ils se payent également des sous-marins allemands et autres équipements militaires internationaux. Je nuance, je ne nie pas qu’ils n’ont pas le choix que d’encourager l’industrie aéro US vu les 3 milliards par années en cadeaux, mais ils ont quand même une certaine liberté d’achat et surtout d’export. Le but de cette aide US est surtout d’avoir en tout temps un puissant allié militaire prêt à bondir au combat en cas de conflit de haute intensité au M-O.
        .
        Bref, en FMS et non partenaire, il y à : Belgique, Corée du Sud, Japon et Israël. Pour le Canada de plus en plus de rumeurs font état que c’est nous qui allons prendre le contrat turc. Personnellement 100 appareils au lieu de 88, je ne dis pas non et encore plus d’emplois dans mon domaine, je ne dis pas non non plus.
        .
        Oh, et pour l’appel d’offre canadien, bah oui il est pipé. Mais c’est pas vraiment notre faute ni celle des autres qui en font. Les appels d’offres sont devenu une espèces de loi non-écrite occidentale qui ne fait que perdre du temps et de l’argent à trop de constructeurs en aéronautique .. Déjà, au Canada, tout le monde sais qu’aucun constructeur européen ne passera à moins de présenter un F-22 à 80 Millions pièces … Nous sommes complètement intégrés avec l’USAF de A à Z .. À cause du NORAD, leurs techniciens doivent connaitre nos appareils du bout des doigts en cas de guerre sur nos sols et nous de même. Et ce n’est que l’UNE des nombreuses raisons. Pour vous les européens, c’est très facile de jugé 🙂 on est plus faible, le voisin du sud est la première puissance mondiale donc on est vassaux 🙂 mais la réalité est beaucoup plus complexe que cela.

      • John dit :

        La France a aussi commandé le Rafale sur papier.
        La Suède et le Brésil commandent le Gripen E sur papier…
        Les Pays-Bas n’ont pas acheté un paquet surprise, ils savaient dans quoi ils mettaient les pieds, et les risques que cela comprenait.
        Israël n’est pas contraint d’acheter des F-35, ils en avaient envie à certaines conditions. Ces conditions étant:
        – accès au code source afin de faire les habituelles modifications
        – ne pas avoir une flotte 100% F-35.
        Israël est suffisamment consciente d’être exposé dans la région. Il n’est pas rare que les forces aériennes s’en aillent faire un raid chez leurs voisins. Le F-35, pour autant qu’il ait un rayon d’action adapté, est idéal pour ce genre de mission, et il est idéal pour des missions de surveillance.
        Israël utilise sa flotte de manière très intelligente, son expérience par le passé aide certainement. Il y a un avantage à avoir de la diversité et la flotte israélienne a une diversité intelligente. Des avions de chasse muti-rôle et qui ont des aptitudes de prédilections assez distinctes.
        De plus, il y a plus de pays que ce que vous dites qui ne sont pas des partenaires du programme. Il y a en plus Israël et le Japon.
        Le Japon a obtenu dans son contrat d’assembler ses propres F-35 et d’avoir ses propres capacités de maintenance au complet.

        Et parmi les facteurs décisionnaires, il y en a un qui est toujours négligé. Je ne dis pas que c’est l’unique paramètre, mais c’en est un et il a de la valeur.
        Il s’agit du fait que c’est le seul avion OTAN de 5e génération actuellement proposé. On peut débattre des heures sur l’intérêt de la 5e génération, personne ne sera d’accord lorsqu’on ira dans le fond du sujet.
        Mais, cet argument a de la pertinence. Dans le cas de la Belgique, le remplacement des F-16 dès 2023, avec une flotte complète en 2027.
        La Belgique a mentionné dans son appel d’offre vouloir un appareil pour 40 ans de service. Donc cela signifie que le remplaçant de l’avion sélectionné devait arriver en 2065.
        La France finira d’utiliser ses Rafale probablement à ce moment aussi. MAIS les Rafale auront le rôle du Mirage 2000 aujourd’hui, soit un appareil maintenu à niveau, mais pas modernisés avec les dernières technologies. Et si on part du principe que la France aura le remplaçant du Rafale en 2040, il est probable que le standard F-4 soit l’avant dernière amélioration, et la suivante sera le standard F-5 pour la coopération SCAF. Par contre, avec le F-35, vu le nombre d’utilisateurs, il y a une garantie d’avoir suffisamment d’autres intéressés par des mises-à-jour.

        Alors oui, il y a le SCAF. Mais le SCAF sans NGF n’aura pas la même valeur qu’avec le Rafale à priori.
        Le défaut de l’Europe selon moi, c’est d’avoir 3 appareils de même génération, de conception relativement proche malgré tout, et de technologies très similaires.
        Le Gripen E est un mini-Rafale F4, l’Eurofighter est un appareil plus orienté air-air alors que le Rafale est plus équilibré. Mais en gros, ces 3 appareils se tirent dans les pattes.
        Et pendant ce temps, les USA sont les seuls à proposer de la furtivité passive qui intéresse actuellement tous les pays (à tort ou à raison).
        Regardez les ventes d’avion de chasse en Europe:
        Les derniers appareils américains vendus ont été les F-16 en Grèce, et les F-18 en Suisse, en Finlande dans les années 90.
        Mais depuis les années 2000, les appareils européens ont repris le flambeau et ont même remplacé des appareils américains dans certains pays (Allemagne par exemple).
        Je pense personnellement que l’Europe aurait dû depuis longtemps se mettre d’accord sur une alternance de 15-20 ans sur les avions de chasse afin d’avoir toujours un appareil européen de dernière génération plutôt que 3 d’un coup, et ensuite « rien » pendant 30 ans. Le Rafale est excellemment mis à jour, aucun doute à ce sujet. Mais lorsque la furtivité passive prend une telle importance, pour les pays cherchant une flotte à très long terme, le Rafale peut ne pas sembler le meilleur choix.
        Et c’est d’ailleurs ce qu’on a vu avec les acheteurs du Rafale:
        – Egypte, ils avaient besoin d’un appareil moderne, opérationnel tout de suite
        – le Qatar c’est pareil, mais en plus ils veulent s’attirer les bonnes grâces des pays producteurs
        – l’Inde a déjà besoin d’un appareil pour la dissuasion nucléaire. Et l’Inde a besoin d’un appareil qui soit à l’aise dans l’attaque au sol. Or les Su-30 indiens sont spécialisés pour la supériorité aérienne.
        Ces 3 pays cherchaient des capacités maintenant.

  7. Bob dit :

    Le budget militaire progressent mais le Japon est un nain militaire en comparaison de sa puissance économique et de son voisin expansionniste communiste. Ses forces restent relativement faibles en quantité. J’espère que la qualité est au rendez-vous. Les nippons renforcent leurs capacités maritimes, aériennes et anti-missiles. Un moindre mal mais c’est toujours insuffisant. Que feront-ils en cas de débarquement massif du parti communiste chinois sur leurs îles Senkaku? Heureusement que papa USA est là.

    • Eric dit :

      Encore un qui se tient au courant… Vous devriez jeter un coup d’oeil aux capacités militaires nippones : la quatrième marine de guerre au monde, une aviation de combat ultra-moderne supérieure en nombre à la nôtre… et au passage, plus de MBT qu’une nation comme l’Allemagne. Un équipement de première qualité, à quatre-vingt dix pour cent made in Japan, le tout servi par 300000 militaires bien entrainés, réservistes inclus. Ils ont largement de quoi faire payer très cher tout « débarquement massif chinois » sur les iles Senkaku.

      • John dit :

        @Eric,
        Vous ne comprenez donc pas le caractère relatif du commentaire de Bob?
        En comparaison à sa propre puissance économique, le Japon n’a pas une armée si importante.
        L’OTAN a comme objectif des dépenses de 2% du PIB, au Japon les dépenses sont d’environ 1%.
        Et le Japon fait face à son voisin qui voit une expansion de ses capacités dans tous les domaines ainsi qu’une modernisation technologique fulgurante.
        De manière relative, dire que le Japon n’est pas la force qu’elle pourrait être n’est pas faux.

      • Fredoo75 dit :

        Plus d’information sur la marine japonaise :
        https://www.meta-defense.fr/2019/09/02/la-flotte-de-haute-mer-japonaise-en-2030/
        PS: on fait tout petit en Europe…

    • MD dit :

      Un nain militaire peut-être , mais qui sent une menace bien plus proche au nord d’Hokaïdo que du côté des îles Senkaku.
      Être  »nain » ne l’empêche pas désirer plus que tout récupérer ses Territoires du Nord : les îles Kounachir, Itouroup, Chikotan et Habomaï. Pour cela ce nain est très largement soutenu par son opinion publique , ainsi que par divers groupes de pression . Dans quel pays autre que le Japon peut-on trouver des organisations , ou des groupes privés disposant d’importantes ressources financières , qui encouragent les actions de leur ministère des affaires étrangères à obtenir la restitution de ces îles, y compris éventuellement par leur rachat aux prix les plus forts ?
      Bref ce  »nain économique » se sent de taille à relever les défis aussi bien du côté du nord comme du sud, et à les affronter simultanément . Car ce nain a, semble-t-il , beaucoup d’argent qu’il veut essayer d’utiliser de manière pacifique. Et puisque cela n’est pas possible actuellement , cet argent peut toujours servir à  »vouloir la paix », c’est à dire à se préparer à une guerre. Contrairement à bien d’autres pays, son budget militaire est et sera bien employé.
      Le géant économique chinois voisin, il doit bien avoir un talon d’Achille quelque part, puisque ses dirigeants ne sont absolument pas ravis par les sanctions commerciales que les Américains sont en train de lui infliger.

    • John dit :

      Les forces militaires n’ont pas forcément vocation à vouloir être paritaire avec un potentiel ennemi.
      Si le Japon a dû limiter ses dépenses militaires à 1%, ce n’était pas par choix. Même si cette limite a été révoquée en 87, l’équilibre dans la collaboration avec les USA n’a pas changé, et le rôle des forces japonaises non plus, cantonnées à un rôle défensif. De plus, les deux pays ont une alliance officielle de défense mutuelle.
      C’est comme l’Europe en particulier durant la Guerre Froide, sans les USA, il y aurait pu avoir des conflits, et des territoires conquis. Mais tout cela, c’est aussi le choix américain de vouloir influencer la géopolitique mondiale et partout.

  8. lxm dit :

    Le Japon est un monde à part entière, sa mer intérieure au sud de kyoto est l’équivalent en miniature de notre méditerranée et sert de stimulant économique, le pays s’étend sur 3000 kms et on a des japonais avec toute sorte de face, de la blanche sérieuse à la mandchoue au visage coloré d’un asiatique du sud-est.
    Le japon peut vivre fermé mais il se sait menacé il a des contentieux avec la russie, la chine et les 2 corées et une volonté de revanche sur les USA qui transparait. Culturellement l’humain fait beaucoup d’enfants pour coloniser, pour la guerre, le japon tente de compenser sa faiblesse démographique et sa trop forte féminisation( les campagnes sont désertées, les gens s’accumulent dans les villes) par un élan patriotique, par plus d’agressivité. En quelque sorte son économie baisse et l’armée reçoit plus de sous, c’est la transition de la guerre économique à la guerre physique. Ne pas oublier qu’il a à sa tête un japonais révisionniste pour lequel le japon n’a pas de crimes sur les mains.
    Pourtant, à moins d’apparaitre avec une technologie très supérieure, le Japon n’a pas les moyens d’un conflit, la rapidité de la montée du budget chinois le force à maintenir une dissuasion militaire d’abord pour rendre crédible une posture défensive, il sait qu’il serait entrainé dans un conflit direct ou indirect par alliances interposées, mais a juste comme objectif de défendre le Japon, pas d’intervenir à l’étranger.
    Dernièrement y’a encore eu un conflit industriel entre la corée du sud et le japon, la corée, face à un diktat japonais, décidant de se passer de composants électroniques japonais en fabriquant les siens.
    Le réveil de la Chine réveille aussi un peu toute l’asie, forçant à s’ajuster, de l’inde au japon en passant par tous ceux entre les deux, on assiste peut-être même à la création d’un nationalisme philippin.
    Quand le fric commence à manquer à cause de la décroissance, chacun cherche à imposer le monopole et monter les prix sur les clients captifs, on est assurément plus à l’époque où il faut privatiser et acheter étranger, mais au contraire s’assurer d’avoir le contrôle des filières industrielles fondamentales.
    C’est tout bête le nationalisme, ça dit juste que si c’est trop cher d’acheter, vaut mieux produire soi même.