CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Ayant délaissé le Diesel, le ministère des Armées a doublé sa consommation d’essence en 3 ans

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

94 contributions

  1. petitjean dit :

    impossible de raisonner les escrologistes ! Cette minorité, comme d’autres, veut imposer ses « lois »
    l’esprit scientifique n’est pas au pouvoir (nos zélites draguent les minorités )
    la science s’efface derrière le dogmatisme
    et c’est toujours le CON tribuable qui paie
    Pour ceux qui ont l’âge qui permet les comparaisons, souvenons nous de la pollution émise par les voitures il y a 50 ans (mais aussi par le chauffage des immeubles et habitations qui brulaient du charbon + les usines… !)
    Aujourd’hui, les automobiles ,et tout le reste, polluent cent fois moins !……………….

    • beg dit :

      Pourquoi tu continues de voter pour eux alors?

    • lym dit :

      Le lyssenkisme frappe en effet l’écologie de plein fouet… Tout évènement naturel un peu notable devient extraordinaire ou pas:
      https://twitter.com/meteo60/status/1160943534691835912
      Et le GIEC, déjà pris la main dans le pot de confiote de l’entourloupe, ne fait toujours pas la part des choses entre l’évolution due à l’homme ou aux cycles naturels. De l’optimum médiéval au petit age glaciaire, les exemples avant l’âge industriel sont là. Et les températures vues cet été en France et au Groenland sont au niveau des estimations qui étaient avant cet été prévues… dans 30 ans!
      Mais toujours pas de remise en cause des dogmes.

      • Phil44 dit :

        « Et le GIEC, déjà pris la main dans le pot de confiote de l’entourloupe, ne fait toujours pas la part des choses entre l’évolution due à l’homme ou aux cycles naturels. De l’optimum médiéval au petit age glaciaire, les exemples avant l’âge industriel sont là. »
        n’importe quoi, on pouvait encore sortir ce genre de fadaise en 2003, 17 ans plus tard ça frise l’autisme, c’est nier, au delà du boulot du GIEC, la totalité de l’état de la science et des datas sur le sujet.
        La première chose à vérifier c’est l’intensité, la rapidité et surtout la globalité de ces événements. Depuis ce sont des dizaines de milliers d’études et de relevés de data qui se se sont accumulés pour qualifier ces trois valeurs cruciales sur les 800 000 à un millions de dernières années. Et bien sûr comprendre ces exceptions apparentes (petit âge glaciaire, optimum médiéval) a été un enjeu crucial largement dépassé depuis.

        Le gros du boulot sur le sujet, c’est précisément la paléo-climatologie, et aucun absolument AUCUN paléoclimatologue ne soutiendrait aujourd’hui une thèse défendant comme naturel ou normal ce qui se passe actuellement.

        • Robert dit :

          Phil,
          C’est un beau spécimen de croyance religieuse à la limite de la crédulité que vous nous offrez.
          « la totalité de l’état de la science » dites vous ?
          C’est absolument faux, de nombreux chercheurs aussi compétents que ceux dont le GIEC prétend qu’ils détiennent la science infuse ont contesté et apporté des réserves voire des contradictions au discours du GIEC qui regroupe des chercheurs qui n’ont que la qualité d’être favorable à la pensée dominante de ce groupement d’états favorables à une réponse autoritaire et mondialiste à des phénomènes qui ne s’expliquent pas tous par l’action de l’homme et dont certains sont volontairement exagérés pour interdire toute réponse rationnelle et mesurée. Le GIEC ne représente que des chercheurs, et d’autres qui n’en sont pas mais le sont devenus par la magie de la bien pensance, et qui tous défendent la théorie conforme à la pensée dominante dans ce domaine comme dans d’autres.
          Mais ces chercheurs et pas des moindres dont des prix Nobel se voient chassés des cercles dit scientifiques ou interdits de publication dans les revues « de référence » parce qu’ils ont douté voire contestés la thèse officielle. Nous sommes revenus aux théories racialistes des nazis ou du lyssenkisme soviétique, douter est un péché et la science st confisquée au service du pouvoir.
          Le principe même de la science st de douter en permanence pour avancer, là nous sommes dans une pseudo science figée ou il est interdit de douter et seul ce qui confirme le catastrophisme complotiste du GIEC est autorisé à s’exprimer. Tous les autres, et ils sont très nombreux, soit se taisent pour ne pas perdre poste, crédit et publication, soit sont diabolisés.
          Vous propagez un mensonge, Phil, en prétendant vous réclamer de la science. Non pas qu’il n’existe pas de problème, là n’est pas mon propos, mais on ne fait pas de la science en cessant d’être critique et rationnel et en diabolisant ceux qui pensent différemment et se retrouvent interdits de s’exprimer.
          L’histoire jugera sévèrement cette époque ou la rationalité et l’esprit critique ont été interdits de cité.

          • fraisedesbois dit :

            « L’histoire jugera sévèrement cette époque ou la rationalité et l’esprit critique ont été interdits de cité. »

            Vous me ferez dix avé et trois pater, ça cous rétablira l’esprit critique et la rationalité.
            Amen.

          • fraise dit :

            pardon: « Vous »

          • Robert dit :

            Fraisedesbois,
            Et les cent pompes sur les poings, faut pas les oublier!

        • batgames dit :

          on s’éloigne du sujet là …l’essence qui double la consommation est il moins polluant qu’un moteur diesel qui consomme la moitié …moi ce que je constate en réel sur le térrain … »(je suis livreur de presse locale indépendant à moitié ,statut m’imposant la contrainte de travailler avec ma voiture perso ) j’ai eu a acheter faute de mieux sur le moment ,sur le marché de occasion pas cher vu mon budget une auto essence pour faire mes livraisons et ainsi ne pas perdre mon boulot ..car .(auto diesel obsolète pour le contrôle technique ) ….j’ai de suite compris ma douleur au porte feuille ,une Citroën Saxo essence pourtant une 4 cv hein me bouffe plus de pognon que mon ancienne clio diesel ..de plus sur cette saxo je ne peut pas mettre du sans plomb 95 mais obligé de mettre du SP 98 qui est plus cher .j’ai enfin respirer financièrement lorsque j’ai acheter une Zx diesel 1.9 D non turbo////de plus cette ZX fait même plus de bornes que ma clio D ….en fait en mettant 60 euros sur la Clio D je faisait que 4 tournées et demie voir 5 en remplissant ras bord .à une époque ou le Diesel était à 1.35 le litre…là en mettant 60 euros dans ma ZX D avec le litre presque à 1.40 je fait 700 Km soit au moins 6 tournée et demie voir 7 …hors la Saxo essence même en la remplissant bien et en mettant 60 euros en début d’année ne me faisait que 3 tournée et demie pour des prix au litre également entre 1.30 et 1.40 ….Donc c’est même pâs la peine de discuter ,l’essence non merci moi je veut bien être écolo ..mais dans ce cas que ces connards baissent le prix de l’essence et arrête de nous emmerder avec leurs taxes (combien de pourcentages de l’etat est piqué par les taxes sur un litre de gazoil et d’essence ) c’est quasi pareil ….donc que l’etat baisse ses taxes et arrête de faire chier le monde dans des prétextes bidons ,seulement il faudrait enfin que ces enfoirés de politiciens merdeux aux ordres des milliardaires remettent les taxes sur les plus fortunes à la place …ce qu’ils se refusent à faire …macron serrant la main de Sarkosy ….ou bien augmenter les taxes aux plus riches sur l’essence ,à commencer par tous ces enfoirés qui font de l’avion …(on ne verra jamais cela avec Macron ou Sarko …c’est évident ,et même pas avec les socialos …hors on a pas besoin non plus du commerce international pour aller acheter des tomates ou du veau que l’on peut produire en France ,tout ce système cynique de transfert de marchandises ne sert que les intermédiaires et les milliardaires et les fonds de pension et tous les actionnaires de ces boites internationales …bref stop au commerce international ,on en a pas besoin …..en France on peut tout produire et même se passer des centrales nucléaires ….il existe des gens qui vivent sans électricité de l’EDF …..en se servant de petites éoliennes et d’autres systèmes

          témoignages sur un blog écolo ==> j’envisage une construction de maison et j’aimerais bien me passer des contraintes des fournisseurs d’électricité. donc pas de raccordement EDF ou autre
          Je me demande si
          1 en ai-je le droit ?
          2 est ce réaliste ?
          je suis en zone urbaine donc facile à raccorder mais je n’admet pas qu’on m’impose le nombre de prises de courant, de téléphone et autres âneries inventées par le lobby Electrique.
          qui d’entre vous l’a fait et avec quels soucis ?
          merci

          réponse ===> Un bonjour du Gascon,

          Oui tu as le droit mais…

          Avec de la photovoltaïque ainsi qu’avec un appoint éolienne et avec un bon nombres de batteries tu peux t’en sortir mais tu devras changer de frigo de machine à laver… et n’étant pas en site isolé tu ne recevras aucune aide.
          Pour pallier au soleil et au vent il te faudra un groupe.
          Coût plus de 45 000€ l’autonomie est inamortissable.

          inamortissable parce que justement on veut nous imposer leur saloperies de nucléaire dont ils ne sauront pas quoi foutre de leurs saloperies de déchets…

          autre témoignages recueillis cette fois par un journaliste du système
          c’est assez cocasse pour le souligné …Le Parisien ===>
          Un hectare de jardin et aucun poteau pour barrer la vue sur les collines du Gers. Georges Ricard est un homme heureux¦ et indépendant. Depuis 1982, il vit avec son épouse sans raccordement au réseau électrique d’EDF. Un cas unique en Midi-Pyrénées, mais peut-être pas pour longtemps. « Quand j’ai fait construire ma maison, EDF nous a demandé 20000 F pour dresser 4 poteaux, raconte ce marchand de fruits et légumes à la retraite. Je me suis alors juré de me passer d’eux. A l’époque, tout le monde a rigolé. Mais je me passe d’EDF depuis trente ans ! »

          Il repère à Auch des panneaux solaires installés sur le toit d’un particulier, discute avec lui et contacte l’installateur, une société hollandaise. « Ce n’était pas les mêmes prix qu’aujourd’hui. Il fallait vraiment être motivé. » Après avoir installé 6 panneaux, un régulateur et une petite éolienne de bateau, Georges investit dans des panneaux photothermiques pour chauffer son eau. « C’était vraiment expérimental. La circulation de l’eau se faisait grâce à une pompe de voiture. Le vendeur était de Condom et m’a utilisé comme cobaye en échange d’une ristourne! »

          Six éoliennes dans son jardin

          Il équipe ensuite un coin de son terrain d’éoliennes au début des années 1990. « Dès que j’avais un peu de sous de côté, j’investissais. Aujourd’hui, j’en ai 6. Avec 14 m de hauteur pour une envergure de 2,40 m, chacune me délivre une puissance moyenne de 500 MW. La dernière m’a coûté 5000 euros ¬ il y a trois ans grâce à un crédit d’impôt. » La démarche peut sembler jusqu’au-boutiste, pourtant il se définit plus volontiers comme un réaliste teinté de pragmatisme que comme un véritable écologiste. « J’ai quinze jours par an où je dois surveiller un peu ma consommation. Je regarde alors un peu moins la télé. Depuis un mois, avec le soleil et le vent qu’on a, je suis même en surproduction! »

          fin de citation

          bref tant que les Lobbys commanderons le monde ,le monde crèvera à petit feux

          la voiture électrique exister déjà au même moment que Rockfelers imposa sa saloperie de pétrole ……si les ingénieurs auto auraient pu continuer les recherches sur la voiture Electrique ,nul doute que y’a longtemps que le pétrole ne servirait plus à les faire avancer …Seulement voilà les lobbys pétroliers et le stratégique des états a poussé à prolonger la dépendance pétrole ….bref quand on veut on peut …là ils sont à la croisée des chemins *…mais ils retardent encore les choses car le système veut que les milliardaires continuent à être approvisionné sur le dos du commun des mortels ,en clair ce qui compte pour nos dirigeants qu’ils soit russes Français ,anglais ,chinois ,,amerloques ou autres d’ailleurs ce n’est pas l’indépendance énergétique des individus …mais bien une dépendance à l’énergie fournie par une petites quantité de milliardaires dominants …tant que le monde sera réfléchi de cette façon ,l’espèce humaine ira de mur en mur et de guerre en guerre

    • Raphael dit :

      @petitjean
      C’est faux. Les meilleurs rendements et les technologies anti-pollutions ne compensent pas l’augmentation du poids (et surtout de la puissance) des véhicules ainsi que leur croissance en nombre, aussi bien en occident qu’ailleurs. Le diesel est meilleur pour le changement climatique (que l’essence), mais pire pour les poumons. Hors dans un pays comme la France c’est l’argent du contribuable qui finance la majeure partie des services de santé, réduire la part du diesel est donc logique sur le plan économique.

      • Royal Marine dit :

        Sauf que c’est le lobby pétrolier qui gagne à ce petit jeu… L’essence étant plus raffinée que le gazole, coûte plus cher à produire, d’où plus de rentabilité des installation, plus des sous produits (huile, gaz, etc, …) à vendre en plus. Egalement des toxiques qu’ils faut détruire… Au frais du contribuable! Elle est pas belle la vie? Mais en plus, l’essence relâche beaucoup plus de toxiques dans l’air lors de sa combustion, et dont les écolos ne parlent jamais… (Souffres, benzène, etc., …) sans doute très bons pour la santé? Enfin, 2 choses jamais abordées: 1) il reste au moteur diesel un potentiel d’amélioration que ne possède pas le moteur à essence… 2) Le CO2 n’est pas un gaz à effet de serre, mais un régulateur du climat et du taux d’oxygène dans l’atmosphère…
        Quand cesseront donc ces conneries de bobos parisiens? Pourquoi les scientifiques n’appartenant pas au GIEC sont-ils interdits d’antenne? Pourquoi les Chinois, les Russes, les Américains (hors N-Y et la Californie, …) se balancent-ils complètement des accords de Paris? Pourquoi la France seule, et quelques écolos allemands décadents préférant la lignite au nucléaire, et achetant pourtant de l’électricité nucléaire à la France (quelle cohérence!), poussent-ils des cris d’orfraies sur l’avenir du Monde?
        Souvenez vous que les Romains conquirent toute l’Europe en sandalettes et liquettes! Que les Vikings découvrant le Groenland, le baptisèrent Pays Vert! Soit ils étaient tous daltoniens, soit il n’y avait pas encore 12 m d’épaisseur de glace sur ces contrées… Enfin, d’après ce que l’on mesure dans les carottages glaciaires, il y avait beaucoup plus de CO2 dans l’atmosphère à cette époque… Sans exploitation charbonnière, gazière ou pétrolière… Avec une population humaine bien moindre… Ouh! Ouh! J’ai l’impression qu’on vous prend pour des c.ns! Mais visiblement, çà marche!

        • miaou dit :

          Il y a des zones de verdure au Groenland, mais il y a aussi des zones avec 1000m de glaces.

          « il y avait beaucoup plus de CO2 dans l’atmosphère à cette époque »
          Non c’est un mensonge.
          Cultivez-vous : https://planet-terre.ens-lyon.fr/article/co2-atm-temp.xml
          https://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/objets/Images/co2-atm-temp/co2-atm-temp-fig07.gif

        • Raphael dit :

          @Royale Marine

          Plusieurs choses fausses dans votre commentaire. Premièrement les écolos parlent bien souvent des inconvénients de toutes les énergies fossiles – essence inclus. Le CO2 est bel et bien un gaz à effet de serre, cela fut démontré au 19ème siècle par Arrhenius. Vous apprendrez cela dans toutes les universités du monde… Les scientifiques qui n’appartiennent pas au GIEC ne sont pas interdit d’antennes. Ils sont invités dans bon nombre de médias dans le monde, dont FOX news, première chaîne d’information US, et Russia Today, première chaîne d’information sur YouTube. La raison pour laquelle ils ne sont pas pris au sérieux est bien simple. Aucun d’entre eux ne publie quoi que ce soit au sujet. L’opinion d’un scientifique n’a aucune valeur, ce qui compte c’est ce que l’on publie afin que d’autre scientifique puisse vérifier les calculs et reproduire les expériences. D’ailleurs la démonstration de l’effet de serre du CO2 est un classique qui plus est relativement basique. Les Russes ne cachent pas que le changement climatique les arrangent car la fonte des glaces notamment en Sibérie et en Arctique facilite grandement l’exploitation de ressources et la découverte de nouveau gisements, de plus l’industrie Russe est en retard sur les énergies renouvelables. Les Américains et les Chinois ont des raisons plus nuancés et complexes – un peu trop long pour un seul commentaire. L’ histoire de l’achat Allemand d’électricité Française est un mensonge pur et simple du lobby nucléaire Français. La France et l’Allemagne importent et exportent constamment de l’électricité, souvent au travers de la Suisse qui la « stocke » dans ses lacs. Depuis Fukushima et les déboires d’EPR – l’industrie nucléaire Française est au aboie. Sarkozy s’était rendu au Japon en pleine crise nucléaire afin de leur dire de ne pas s’affoler – Ils n’avait pas du tout apprécier. Lorsque l’Allemagne à annoncée sa sortie du nucléaire c’était un coup dur pour Areva et EDF. Tout les médias Français (gauche inclue – le Monde etc) ont produit des articles pro-nucléaire et surtout pro-EPR qui dénigrent tout pays sortant du nucléaire. La vérité et que les renouvelables sont depuis un certain moment plus rentable que le nucléaire, et les acteurs des marchés internationaux l’ont bien compris aussi bien en Occident qu’en Chine. Le nucléaire quand à lui voit ses coûts exploser. Enfin les Vikings se sont installé au Sud du Groenland, pourquoi pensez-vous qu’il n’ont jamais continué au Nord? Les mécanismes du climat sont complexes, mais ont peux les simplifier en deux interactions: La chaleur que la Terre reçoit, surtout dû à l’activité solaire ainsi que la chaleur qui quitte la Terre, principalement limité par l’effet de serre. Depuis le début de l’ère industrielle, la chaleur qui reste dans l’atmosphère augmente ce qui ce traduit par une augmentations des températures globales (pas locales!!!). Hors l’activité solaire elle diminue. C’est ainsi que nous savons que le changement climatique et dû principalement à l’augmentation de gaz à effet de serre dans l’atmosphère – ça c’est de la physique niveau collège…

        • Sha dit :

          C’est fou de voir quelqu’un dire que le CO2 n’est pas un gaz à effet de serre!!!! 😀

        • felipe dit :

          @royal marine.
          je pense que vous faites un erreur. c’est le diesel qui est issu du raffinage des résidus du raffinage de l’essence. on commence par faire de l’essence, puis avec ce qui reste on fait du diesel. c’est ce qui a incité les pétrolier à proposer de faire la promotion du diesel dans les années 70, pour optimiser les raffineries et réduire la masse de résidus.. enfin comme le rappelle ce post, le diesel est moins mauvais pour la planète mais plus mauvais pour nos poumons.
          il est grand temps d’apporter quelques précisions.
          la plupart de nos concitoyens n’a aucune idée de comment sont obtenus les différents produits pétroliers.
          Un écologiste forcené (un « yaka faukon » comme on en connait tous) me disait récemment que la solution était simple
          « YAKAPLU » fabriquer du gazole. Lui aussi croyait qu¹on fabriquait du gazole à la demande.
          il faut expliquer comment on obtient les différents produits issus de la distillation du pétrole.
          Pour faire simple et en schématisant beaucoup :
          1) On verse du pétrole brut dans une immense cuve et on allume le feu dessous, très doucement au début: 20°c.
          2) La cuve commence alors à « dégazer », et on récupère les gaz: propane, butane, GPL.
          3) On augmente le feu vers 150 à 200°c, sortent les vapeurs qui, une fois condensées donnent les essences de pétroles. D’abord les naphtes, pour la pétrochimie, puis l’essence pour nos voitures.
          4) On augmente encore la température jusque vers 300°c. Montent alors les huiles: le kérosène pour les avions, le fameux gazole pour nos moteurs diesel, et le fioul domestique. et ainsi de suite.
          Il ne reste à la fin plus que les résidus: Les bitumes avec lesquels nous faisons nos routes.
          Rien ne se perd dans le pétrole.
          CONCLUSION: On ne fabrique pas du gazole à la demande. Qu’on le veuille ou pas, qu’on le consomme ou pas, il sort des cuves au cours du processus . Et ce gazole représente 21% de la masse du pétrole brut, ce qui est loin d¹être négligeable. (45% pour l’essence).
          La question est: Qu’est-ce qu’on en fait si on ne le consomme plus?
          Vers la fin des années soixante, seuls les camions, des bateaux pas trop gros et quelques rares voitures étaient équipés de moteurs diesel . On ne consommait pas tout le gazole issu des raffineries. Le surplus était rejeté à la mer.
          Les compagnies pétrolières, devant ce manque à gagner, se sont alors tournées vers les constructeurs automobiles pour leur demander de développer les moteurs diesel, ce qu’ont fait les constructeurs.
          Avec de nouveaux alliages acceptant des hautes température de fonctionnement, des taux de compression plus élevés et l’intégration de système de suralimentation (les turbos) ils ont obtenus des moteurs diesel aussi performants que les moteurs à essence, plus fiables, avec une meilleure longévité et qui consommaient moins. Le succès des moteurs diesel, aidé par une fiscalité moins âpres sur le gazole, a donc été fulgurant et la presse vantait dans tous les articles « l¹écologie » du moteur diesel, affirmant qu¹il polluait moins que le moteur à essence.
          aujourd’hui, on a inversé la tendance, et qu¹il existe, surtout en France, un gros déséquilibre de la demande entre l¹essence et le gazole. Il faut donc impérativement pour les pétroliers revenir à l’équilibre, et contrairement ce que croient les gens, il n¹est pas question d’éradiquer les moteurs diesel, au risque de retourner aux années soixante.
          Comment résoudre ce dilemme?
          Sachant qu’entre deux moteurs, les gens choisirons toujours le plus performant, il faut donc faire une campagne de dénigrement du moteur préféré des usagers. On mobilise donc les politiques et la presse, on prend une poignée de fous furieux intégristes écologistes à qui « on bourre le crâne », et c’est parti pour façonner l’opinion publique, et fabriquer le consentement.
          Et vous verrez que quand on sera revenu à l’équilibre (2 véhicules essence pour 1 véhicule diesel) comme par magie, on retrouvera des vertus au gazole. D’autant que le gros problème du diesel c’est le rejet des particules, et qu’il a été résolu par l¹adjonction de filtres à particules qui piègent 99% des émissions.

    • John dit :

      Et il y a combien de fois plus de voitures? Et les distances sont combien de fois plus longues?
      Et vous parlez de polution de manière à tout englober…
      Mais il y a la pollution de l’air (particules fines, métaux lourds,…)
      Il y a la pollution en gaz à effet de serre…
      Mais non, bien sûr, pas de lien entre le CO2 et le changement climatique c’est ça?

  2. Plusdepognon dit :

    Le virage imposé à l’industrie est très violent et ça se voit à l’armée comme chez les flottes des loueurs de véhicules:
    https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-production-automobile-va-chuter-de-20-en-france-en-2020_2093341.html

    https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/la-production-automobile-francaise-va-brutalement-decrocher-en-2020-1122459

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/01/les-ventes-de-voiture-diesel-en-france-ont-chute-en-2018_5404173_3234.html

    Personnellement, je ne crois pas du tout à la voiture électrique pour tous:
    https://youtu.be/TMwXmmxpJNw

    Le virage du véhicule hybride a été loupé comme pour les drones.

    Mais nous avons déjà eu droit au sketch Adblue:
    https://www.caradisiac.com/moteur-diesel-tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-l-adblue-167263.htm

    Une armée mecanisée et automatisée a besoin d’énergie… Le SEA était passé pas loin de la correctionnelle avec ses vieux véhicules qui avaient faillis ne pas être remplacés et tout le petit monde militaire français se serait trouvé fort dépourvu.

    Vu que nous cherchons à droniser quelques « mules » et que les nouveaux véhicules sont plus lourds donc plus gourmands (même si moins nombreux), je serai curieux de voir si l’augmentation d’activité du SEA a été chiffrée dans le cadre d’un déploiement de GTIA Scorpion…

    A long terme, si l’Europe continue sur sa lancée, le commun des mortels va retourner aux vélos, pendant que les americains et les asiatiques rouleront dans des véhicules hybrides.
    Pour l’armée, je ne pense pas qu’il y ait d’évolution rapide. Les enjeux financiers et de puissance sont trop lourds.

    • Phil44 dit :

      « Personnellement, je ne crois pas du tout à la voiture électrique pour tous:
      https://youtu.be/TMwXmmxpJNw »
      les arguments de Bihouix sont bidons. Nier l’avènement définitif de l’électrique à batterie en remplacement du thermique est aussi absurde que nier l’avènement d’internet en son temps, le remplacement de l’analogique par le numérique dans tous les domaines, puis celui de la dématérialisation des supports.
      J’ai du lire, entendre, supporter les discussions de comptoir des Bihouix du net, de l’Email (sisi !) des Bihouix de l’appareil photo num, du CD, du MP3, des réseaux sociaux…

      Faire cramer du jus de dino explosif dans une mécanique oscillante, bruyante et puante, polluante, au rendement lamentable (environ 70% de pertes de l’énergie embarquée) est de fait un concept dépassé.
      La contrainte sur les minéraux est de fait une non contrainte : le cobalt est trop cher ? on se passe de cobalt, le lithium se révèle surabondant à l’échelle des besoins, au point que la bulle du lithium vient d’exploser ce mois ci.
      Le néodyme baisse ? : on abandonne le bobiné pour le permanent, il devient trop cher ? on repasse aux bobinés (Model S jusqu’à 2016, Zoé…) il rebaisse ? on repasse au néodyme…

      L’électrique est tellement plus simple, tellement souple autant en amont , en source de production d’énergie électrique, qu’en fabrication, sans compter qu’il permet un cyclage à 98% de sa batterie, constituant de fait le stock de minéraux de demain, qu’il n’y a aucun espoir que le thermique, ou même l’hydrogène et son rendement pathétique puisse un jour rivaliser.
      La batterie franchira cette fin d’année le seuil fatidique des 100$ le kWh, c’est la mort assurée de toute technologie concurrente, passée et même future, car elle dispose déjà de son avantage maximal, indépassable, de son rendement (entre 90 et 98% de rendement charge décharge).

      En dehors de la mobilité routière, le dernier critère est la densité énergétique pratique, qui double tous les 4 ans, qui miserait sur une concurrence à ce rythme ?

      • John dit :

        Il faut voir l’électrique différemment. Il y a des manières de recharger les batteries sans station électrique, comme c’est le cas en Allemagne avec un rechargement en roulant quelques km sur des bandes prévues à cet effet…
        Il y aurait la possibilité d’avoir des infrastructures adaptées avec des voitures physiquement connectées au réseau à la manière d’un métro par exemple…
        Bref, la voiture élctrique actuelle n’est pas forcément celle de demain.
        Mais on parle d’une transition très longue, et d’une nécessité pour un coût du pétole plus élevé.

      • pepel_WASSKA dit :

        L’électrique plus simple, vous oubliez la question du stockage et du remplissage. Avoir des centaines de kilos d’accumulateurs dans chaque voiture, et attendre toujours au moins une heure pour faire le plein, c’est nettement moins bien que l’essence…

        Il y a aussi une autre techno dont personne ici n’a encore parlé, c’est de récupérer le CO2 dans l’air ambiant, et avec l’aide d’électricité renouvelable, d’en faire du gaz naturel carburant:
        https://www.moteurnature.com/27959-le-carburant-vert-d-audi-equilibre-le-reseau-electrique

  3. Anaxagore dit :

    Quand on mélange tout… Que l’on oblige les armées à appuyer la politique de communication débile du gouvernement sur la prétendue transition énergétique, cela me scandalise. Le diesel permet de diminuer les émissions de CO2, point final. Il va dans le sens d’une moindre émission de GES, donc d’un moindre réchauffement climatique. Evidemment, si on veut entretenir la confusion, on confond pollution et réchauffement, ce qui convient aux abrutis adorateurs de Greta Thurnberg.
    Au fait, savez-vous que les suies émises par l’industrie, l’agriculture et les transports limitent le réchauffement ?

    • Françoise dit :

      Que le CO2 réchauffe la planète est autant prouvé que le Juif est intrinsèquement vil et vilain. Il n’y a aucune différence entre l’atmosphère médiatique actuelle vis à vis du CO2 que celle qu’il y avait en Allemagne ou en Autriche en 1939. Deux personnes discuttent :
      _ Vous pensez quoi du CO2 (du juif) ?
      _ C'(il) est mauvais, tout le monde le sait. C’est précisément l’IOC (le gouvernement) qui le dit.
      .
      NB: l’IOC est une commission. En tant que telle, elle est subjective. Elle donne nécessarement des résultats qui plaisent à son employeur et en particulier qui justifient l’existence de la commission (pour que de l’argent continue à y affluer).
      .
      PS: Si les États-Unis se sont retirés du traîté de Paris, c’est parce que la liberté d’expression y est plus grande qu’en France. En particulier, ceux qui savent que cette histoire de CO2 est une histoire à la graisse d’ours ont plus de pouvoir et un auditoire plus grand. Pour une fois que Trump a fait quelque chose de bien. On peut le remercier de les avoir écoutés.

      • Mrs T dit :

        Faut vraiment en tenir une couche pour raconter autant de connerie en aussi peu de mot.

      • Gandalf dit :

        Le co2 est un gaz a effet de serre, comme le ch4 (methane, je precise car ton niveau scientifique est inquietant). Ceci est un fait scientifique et pas un avis ignorant comme le tiens.

        • ScopeWizard dit :

          @Gandalf @Mrs T @miaou @Françoise t’es naze

          L’ Univers s’ est formé à partir du « Big Bang » , il est en expansion , il est âgé de 13.8 milliards d’ années , l’ eau bout à 100° , la vitesse de la lumière est d’ environ 300.000 km/s …………….

          VRAI ou FAUX ?

          Eh bien , d’ après moi les trois premières affirmations , qui découlent l’ une de l’ autre , sont très difficilement vérifiables , on pourrait dire que ce ne sont que des suppositions parce que scientifiquement il s’ agit de s’ appuyer sur une base de référence via une théorie généralement admise par rapport à des observations ou des découvertes qui semblent l’ accréditer qui tendent à la valider , soit , pour le moment , celle considérée comme la plus aboutie pour expliquer le commencement du Monde , la naissance de l’ Univers , la quatrième n’ est VRAIE que suivant des conditions très précises et très strictes ( vous le vérifierez ) , la dernière est VRAIE jusqu’ à un certain point , le reste n’ est que spéculation car nous ne savons pas si la vitesse de la lumière est constante et la même dans tout l’ Univers , certains la supposant exponentielle sachant que près de 80% de la matière de l’ Univers reste invisible et semble ne pas réfléchir la lumière soit la « matière noire » dont nous ne savons pour ainsi dire rien de rien ……………..

          La Connaissance est un combat contre le Néant ……………

          Ne nous illusionnons pas : nous sommes dans le désert , il fait nuit noire , nous craquons une allumette et à partir de cette lumière nous supputons sur tout ce qui nous entoure en supposant de surcroît que tout soit linéaire …………..
          Bref , nos outils d’ observation sont encore très primitifs …………..

          @Gandalf

          Ce qui est contesté , c’ est l’ origine de cette augmentation , les modalités de tels changements qui restent de toute façon très difficile à évaluer , non le fait que le co2 ou le ch4 soient des gaz à effet de serre ……………
          Par exemple , les incendies de forêt accroissent considérablement la quantité la teneur de co2 présente dans l’ atmosphère , dans ce cas précis le réchauffement accentue le réchauffement .

          C’ est compliqué tout ça ; connaissances bien précises requises pour chaque chose .

      • Françoise t'es naze dit :

        Le CO2 qui réchauffe la planète, c’est prouvé depuis longtemps…. Que l’homme soit responsable de l’augmentation actuelle aussi…. par beaucoup d’organismes, savants ou autres… et pas depuis avant hier.
        Allez faire un tour en montagne rien qu’en France, en Italie ou en Suisse (si les pôles vous paraissent trop loin de toutes façons vous n’y comprendriez rien) , vous la verrez s’écrouler sous l’ effet du permafrost qui disparait à certaines altitudes, les glaciers qui reculent et disparaissent en l’espace d’un vie d’homme… Allez faire un tour à la campagne, voir les arbres crever petit à petit, les niveaux d’eau baisser, les rivières ne plus couler, les lacs et zones humides s’assécher. Vous n’y verrez que désolation, les poissons, la faune crever. Les restrictions d’eau de plus en plus précoces et demain elle sera carrément coupée comme votre électricité qui va d’un seul coup vous ….. couper du monde (de vos conspirationnistes….) et vous faire réaliser que la la chose est réelle. Faut il cela?. Un jour les petits poissons agonisants ce seront les hommes…. Les morts en grande quantité dans les villes et la guerre civile qui ne tardera pas.
        Combien de sécheresses faudra t il? (qui ne semblent qu’être vécue et comprise que par les ruraux), combien de tempêtes et »accidents climatiques » faudra t il? (la « pile » méditerranée n’a peut être jamais été autant chargée… on verra les conséquences à l’automne, ça risque de barder dans le sud voir plus au nord).
        Combien de morts faudra t ‘il, car c’est là que certains comprendront, pour ne plus lire de conneries pareilles????

        • jean pierre dit :

          chai pas ou vous habitez mais j’avais 8° ce matin au thermometre et je ne suis pas en montagne et le jardin croule sous les escargots et les limaces…une invasion

          • rooster dit :

            pathétique commentaire. Le monde vue par la lorgnette…

          • John dit :

            Et? Vous comprenez donc pas la différence entre climat et météo ?
            Climat = long terme
            Météo = court terme
            Climat = grande échelle avec données précises
            Votre expérience est très locale.

            Les glaces qui reculent en très très large majorité, et partout, c’est un effet de long terme. Ce n’est pas une chose qui n’arrive que cette année. Les records de chaleurs qui se multiplient localement, et globalement, ce n’est pas rien.
            Je peux utilisé le même type d’argument que vous pour démontrer l’absurdité du raisonnement. Votre expérience n’explique pas comment le monde fonctionne.
            Exemple 1:
            Je n’ai pas été violé aujourd’hui, le viol n’existe pas
            Exemple 2:
            Je suis riche, la pauvreté n’existe pas
            Exemple 3:
            J’ai couché avec une femme sans protection, on n’a pas eu d’enfant, donc on n’aura jamais d’enfant si ça se reproduit avec elle.

            La science climatique cherche à analyser les données sur le long terme entre autres, et elle cherche à démontrer le lien entre diverses hypothèses et le réchauffement climatique.
            Et l’hypothèse testée n’est pas seulement relative aux particules dans l’atmosphère. C’est bien plus complet que cela. Prenez le temps de lire une thèse de doctorat d’un chercheur s’intéressant sur une partie très spécifique du réchauffement climatique global anthropogène.

            Pourquoi parle-t-on du CO2 entre autres, mais aussi du méthane et bien d’autres comme étant des gaz à effet de serre?
            Déjà, qu’est-ce qu’une serre? Une manière de limiter les perditions de chaleur, chaleur produite par le soleil.
            La Terre a une énergie qui lui vient de son noyau. Et une autre énergie lui vient du rayonnement solaire. L’atmosphère joue le rôle de filtre et d’isolant en quelque sorte. Pas assez de gaz à effet de serre? Il ferait trop froid. Trop de gaz, trop chaud.
            Il se trouve que la nature a réussi à se développer, mais aussi à s’adapter à des changements de température. Mais ces variations climatiques (et non météorologiques) ont pris du temps pour se produire, et la faune et la flore ont eu du temps pour s’adapter.
            De plus, ces cycles naturels de réchauffement refroidissement semblent être plutôt réguliers, et dans certaines limites, de manière à ce que une hausse de température d’un certain niveau globalement a été évalué, mais pas au-delà.
            Le problème actuel en réalité, en plus de la vitesse à laquelle le changement se produit, c’est pas le réchauffement en lui même. Si il fait chaud ça plaira à certains, et déplaira à d’autres (dans la nature et les animaux aussi). Le problème c’est que les projections actuelles, basées sur des modèles (certes faillibles mais basés sur les meilleures hypothèses possibles), montre une hausse globale de la température supérieure à la température maximum qu’on a pu évaluer dans le passé ayant une biodiversité similaire à celle d’aujourd’hui.
            Cela signifie qu’au delà de 2-3°, on ne sait pas comment la biodiversité va réagir à long terme. Et ce n’est qu’une partie du problème.
            Le permafrost dans les zones montagneuses, et surtout près des pôles contient:
            – du méthane en quantités astronomiques
            – des virus, des bactéries ayant été préservé depuis trèèèès longtemps grâce au froid, et qui pourraient être inconnus de notre système immunitaire. Et parmi ceux-ci, de l’anthrax.
            Concernant le méthane, le pouvoir de réchauffement est supérieur à celui du CO2. Avec un réchauffement d’une ampleur supérieure aux évaluations du passé, on ne sait pas si le permafrost va rester gelé. Mais il y a des zones larges de permafrost qui dégèlent déjà maintenant. En Alaska et dans le Klondike au Canada, des affaissements de certaines villes sont dus au dégél du sol sur lequel reposent les maisons.
            Et avec le dégel du permafrost, le méthane relâché pourrait causer un emballement du système climatique. Donc plus il fait chaud, plus le méthane s’échappe du permafrost, plus il dégèle, plus ça chauffe, …
            Et dans ce cas de figure, on ne sait pas si le réchauffement sera de 1°, 3° ou 10°. Du moins je ne connais pas d’étude à ce sujet. Et donc on a plusieurs choix. Risquer cet emballement (qui pourrait ne pas survenir). Ou être prudent en constatant un effet de l’Homme sur le climat et en remarquant qu’on a un impact sur l’environnement.

            Maintenant, parlons de physique et de Chimie. Les électrons des molécules ont ce qui s’appelle des niveaux d’énergie. Pour passer d’un niveau d’énergie à un autre, les électrons ont besoin de recevoir un photon (particule / onde lumineuse) ayant une longueur d’onde particulière. C’est le principe utilisé dans le laser. Les molécules sont excitées par de l’énergie. Et elle relâche cette énergie via un photon. Ça explique la couleur très spécifique du laser…
            Bref, il se trouve que les molécules de CO2 et de méthane jouent un rôle dans l’effet de serre, parce qu’elle laisse l’énergie du soleil passer. Par contre, la Terre qui émet de la chaleur, des ondes lumineuses infrarouges (non visibles à l’œil nu humain), a justement la longueur d’onde spécifique qui excite ces molécules. Et donc, plus il y a des molécules de CO2, et plus il y a de chaleur contenue dans l’atmosphère terrestre. Et une grande partie de cette chaleur est ensuite absorbée par les océans. Le comportement de ces molécules a pu être évalué très précisément en laboratoire, et ces recherches peuvent être recréées sans résultat alternatif.
            Le fait que ces gaz conservent une partie de la chaleur (ce qui permet aussi la vie) a été aussi mis en face des évaluations de température. Le CO2 entre autre varie naturellement au cours de cycles de réchauffement et d’ères glacières et il se trouve que la température et le contenu de gaz à effet de serre sont corrélés. La corrélation des données en plus de la compréhension du fonctionnement de cette relation gaz – température permet la théorie (au sens scientifique) du changement climatique anthropogène.
            Pour donner une idée, sur les 800’000 dernièrers années des cycles chaud – froid ont eu lieu. Le CO2 dans l’atmosphère a varié entre 180 et 300 PPM (particules par millions, une manière de mesurer la concentration d’un gaz dans l’atmosphère). Aujourd’hui on est à plus de 400 PPM, et la hausse est bien plus brutale que ce que la nature a fait naturellement.

            On en est au point actuellement où l’arrêt de production de gaz à effet de serre ne stoppera pas le réchauffement. Le contenu de CO2 libéré par tout ce carbone (pétrole, gaz et charbon) va avoir un effet à long terme. Le solde d’énergie entrante et sortante du système Terre n’est plus équilibré.
            Les scientifiques sont d’accord dans l’idée de ne pas jouer avec le feu.
            ..
            Et les raisons pour cela ne manquent pas… On a toujours pensé qu’on n’était pas grand chose face à la nature.
            Mais on remarque malgré tout que l’humain a réussi des exploits depuis l’ère industriel avec l’explosion d’humains en vie et l’explosion de la consommation surtout.
            – « on » a asséché la mer d’Aral pour la production de Coton.
            – un million d’espèces animales et végétales ont disparu ou sont en voie de disparition…
            – des écosystèmes ont été déséquilibrés totalement en modifiant des paramètre qu’on pensait pas si important. Par exemple la déforestation de l’Amazonie. La déforestation assèche l’air et les sols, alors que les arbres contrôlaient le niveau d’humidité. Cela cause de l’érosion des sols, mais aussi des inondations par l’absence de régulation jouée par les arbres. Les sols s’appauvrissent très vite, qu’il s’agisse de les utiliser pour la culture, ou les laisser repousser en ayant juste exploité les arbres, la vie a de la peine à recommencer, beaucoup de peine.
            Et il y a aussi des zones déforestées s’étant transformées en zone localement désertiques.
            – Le volume de déchets notamment plastiques se retrouvant à la mer qu’on pensait négligeable avant de remarquer que la plupart des poissons en mangent en permanence.

            Bref, tout ça pour dire qu’il ne faut pas penser qu’on n’affecte pas notre planète…

          • ScopeWizard dit :

            @John

            Je ne sais pas ce que vous avez à vous en prendre à ce pauvre @jean pierre qui ne fait que mentionner un fait précis le concernant en contre-exemple de @Françoise t’es naze , mais au vu du truc , ça doit être du sérieux , du lourd même ………

            Bon , c’ est pas tout ça …………

            Les commentaires étant clos sur le fil concerné mais dans la série « Ah oui , j’ oubliais ! » :

            https://lenergeek.com/wp-content/uploads/2013/02/Centrale_Photovoltaique_EXOSUN_Landes.jpg

            https://cdt40.media.tourinsoft.eu/upload/Losse—Ferme-Solaire—Vue-aerienne–6-.jpg

            https://resistanceinventerre.files.wordpress.com/2011/10/aferme_solaire_mees.jpg

            https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/2015/12/b6c4d206-7bc6-4e2a-a85a-59600b2b4141/860_ide-centrale_solaire_cestas-01.jpg

            https://images.lesechos.fr/archives/2015/lesechos.fr/11/30/021520696914_web.jpg

            Je suppose que tout comme moi , vous avez constaté à quel point tout cela était bâti en pleine zone urbaine , n’ est-ce pas ?
            Donc , dans le même ordre d’ idées , la déforestation soit très possiblement la plus grande cause d’ augmentation du co2 dans l’ atmosphère , donc du réchauffement climatique en cours aux origines attribuées à l’ activité humaine , n’ est toujours qu’ un fantasme qu’ il ne faudrait surtout pas affirmer concernant la construction de telles installations photovoltaïques ? Sûrement ………..

            Eh bien , encourageons donc cette tendance ; après tout , tant que ce ne seront que 200 ha par-ci , 100 ha par-là , 150 ha plus loin , ça ne va pas chercher loin ……… nous aviserons lorsque de 4 ou 5 installations de cette ampleur nous en serons à 100 ou 200 avec toutes les parties prenantes qui en tireront profit aux dépens de Dame Nature et qui par conséquent ne voudront rien lâcher tandis que des dizaines d’ autres seront en chantier , peut-être sera t-il alors temps de sonner le tocsin ?

            Chez-moi , nous avons une devise : mieux vaut prévenir que guérir .

            Bref , il n’ y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir …………

          • ScopeWizard dit :

            @John

            Et dans le registre « je donne des leçons mais je ne sais que très vaguement ce que je raconte tout en me donnant un air savant de manière à faire passer mon contradicteur pour le conneau de service…….. »

            ………. nous avons ceci :
            Vous comprenez donc pas la différence entre climat et météo ?
            Climat = long terme
            Météo = court terme
            Climat = grande échelle avec données précises
            Votre expérience est très locale.

            Non , le climat ce n’ est pas à long terme , pas plus que la météorologie n’ est à court terme .

            Le « climat » si je me réfère à mon vieux dico de 1957 soit le Larousse ……..

            Ensemble des phénomènes météorologiques soit température , pression atmosphérique , vent , précipitations qui caractérise l’ état moyen de l’ atmosphère en un lieu donné .

            La « météorologie » toujours selon ce bon vieux dictionnaire Larousse qui me sert de référence …………..

            Étude des phénomènes atmosphériques notamment en vue de la prévision du temps .

            Complétons …………..

            Définitions actuelles selon le Larousse.fr .

            Climat
            Ensemble des phénomènes météorologiques qui caractérisent l’état moyen de l’atmosphère en un lieu donné.

            Tiens , 62 ans plus tard c’ est pareil ……….. à présent voyons le suivant …………..

            Météorologie
            Science qui étudie les phénomènes affectant la partie la plus basse de l’atmosphère terrestre (ou troposphère). (Abréviation : météo.)

            Organisme chargé de ces études.

            Ah , il s’ agit donc d’ une science et plus seulement d’ une étude ………

            Pour l’ instant « court terme » ou « long terme » semblent aux abonnés absents …………… pas de bol ?
            Nous allons bien voir ; tâchons derechef de préciser la chose ………………

            Ah , dans la rubrique « on a trouvé un truc …..  »

            D’ après Wikipedia qui certes est fort pratique et rapidement accessible mais s’ avère loin de toujours constituer LA référence en termes de fiabilité que perso je privilégie ……………

            « La météorologie moderne permet d’établir des prévisions de l’évolution du temps en s’appuyant sur des modèles mathématiques à court comme à long terme.  »

            « à court COMME À long terme…… »
            Houla , @John , sans nullement vouloir me complaire dans le jeu de mots vaseux , on dirait bien que ça commence à prendre l’ eau votre truc …………..

            Mais essayons de sauver le soldat Suisse ……………on va bien trouver un moyen ………. terme -non , je déconne !- un moyen tout court ………

            Alors , retournons faire un tour chez nos amis de Wiki ……….
            « Le climat est la distribution statistique des conditions de l’atmosphère terrestre dans une région donnée pendant une période donnée. L’étude du climat est la climatologie. Elle se distingue de la météorologie qui désigne l’étude du temps à court terme et dans des zones ponctuelles. »

            « Elle se distingue de la MÉTÉOROLOGIE qui désigne l’ étude du temps à COURT TERME »
            Ah , tout à coup , voici qui apporte quelque eau à votre moulin ……………. mais qui se contredit avec la première , raison pour laquelle je me méfie autant de Wiki ………….

            Donc , prenons-nous la citrouille et efforçons nous d’ en savoir plus …………

            D’ entrée , selon Futura Planète ( futura-sciences.com ) , nous obtenons quelque chose de plus précis ……….

            « Le climat correspond aux conditions météorologiques moyennes (températures, précipitations, ensoleillement, humidité de l’air, vitesse des vents, etc.) qui règnent sur une région donnée durant une longue période. Pour l’Organisation météorologique mondiale, elle doit être d’au minimum 30 ans. »

            Toujours , selon la même source , ça me paraît pas mal …….

            « La météorologie est une discipline scientifique interdisciplinaire qui vise à comprendre les phénomènes atmosphériques. À l’aide de paramètres physiques, chimiques et mathématiques comme la mécanique des fluides ou la thermodynamique, elle tente par exemple de décrypter la formation des nuages, du vent ou des précipitations sur une échelle de temps et d’espace plus ou moins importante.

            Ainsi, elle peut tenter d’anticiper le temps qu’il va faire dans un endroit donné et à un moment donné, bien que la précision diminue avec le temps qui passe. De ce fait, cette discipline connaît des applications concrètes dans de nombreux domaines comme l’agriculture, la production d’énergie, les transports ou la médecine. »

            Bon , soyons magnanimes et arrêtons ici le massacre , en fait c’ est bien ce qu’ il me semblait , vous n’ êtes pas précis et en l’ occurrence vous vous êtes copieusement mélangé les pinceaux , avez confondu la séquence radio ? Net ou TV quotidienne prévisionnelle du temps qu’ il devrait faire dans les jours à venir ou dans tel intervalle de temps avec ce que sont climat et météo d’ où vos simplistes « court terme » et « long terme » censés à eux seuls définir le sens de ces deux mots qui ont pourtant des sens à la fois plus complexes et nettement plus précis que cela .

            Par conséquent , tomber à bras raccourcis comme vous l’ avez fait sur la pauvre remarque de @jean pierre qui tout compte fait n’ était pas du tout dénuée de sens ou infondée , prouve à quel point vous aimez prendre ceux qui n’ abondent pas dans votre sens pour des cons , à quel point vous vous arrogez le droit de les tancer jusqu’ à les piétiner ou pire , à quel point vous êtes imbu de votre petite personne , à quel point vous êtes capable , alors que rien ne vous y autorise car vous ne disposez pas des éléments nécessaires à cet effet , de vous lancer dans d’ interminables diatribes ou procès d’ intention comme si celui d’ en face était un démon incarné que vous auriez débusqué ………….. cela prouve également à quel point vous pouvez être con vous-même dans la mesure où vous devriez savoir depuis bien longtemps qu’ il vaut mieux ne pas jouer à ce jeu plutôt malsain ; en effet , à y jouer vu que vous n’ êtes pas tout seul sur la planète Terre , en face , vous avez toutes les chances de tomber sur du répondant et parfois sur du très solide genre du costaud qui ne va pas vous lâcher si facilement …………..

            Hein ? Je vous demande pardon ? Comment dites-vous ?
            Est-ce que je me rends compte de l’ arrogance et de la condescendance dont je viens de faire preuve à votre encontre ?

            Ah oui oui , affirmatif ! À 100% même !
            Mais guère plus que vous , tout compte fait …………..

            Eh ouais mon gars , les retours dans la gueule plutôt violents , ça existe aussi , et dans ce cas il vaut mieux savoir les encaisser …………

            Cela étant , en l’ occurrence je me suis bien amusé ! 😉
            Bah , que veux-tu , je me contente de peu et puis vous savez une brute ça rit d’ un rien , un missile qui passe , un champignon qui monte dans le ciel , le temple d’Angkor qui passe au-dessus de Billancourt… J’me marre de tout, j’ai des goûts simples . 🙂

      • John dit :

        Liberté d’expression ne signifie pas intelligence…
        Américains, parmi les pays développés les moins bien éduqués… Et les personnes qualifiées sur le sujet disent tous la même chose…
        Si vous croyez à la majorité, parlez justement aux juifs de la Shoah. Ils vous expliqueront la différence entre opinion et faits…
        Et maintenant, un peu de provoc, si vous croyez à l’opinion des Américains, voilà ce qu’ils pensent des Français:
        – arrogants
        – lâches sur le champ de bataille
        – incapables de se défendre seuls
        – malpolis
        – ils puent
        – pas d’épilation du maillot
        – toutes topless à la plage
        – tous des fumeurs
        Je continue? Comme les Américains pensent cela, je vais partir du principe que c’est vrai. Parce que eux ont la liberté d’expression, donc ils ont raison.
        Maintenant prenez le temps de m’expliquer pourquoi j’ai tort, et appliquez votre raisonnement à vos propos.

      • rooster dit :

        mettez votre gilet jaune de complotiste et allez troller d’autres sites, Françoise

      • ScopeWizard dit :

        @Françoise

        Juste un truc : le spéculateur est là pour sa gueule ou celle de ceux qu’ il représente telles des sociétés spéculatives , des banques , des fonds de pensions , etc …………

        Le but du spéculateur ( par traduction , c’ est l’ idée de gagner ) est de réaliser un profit , certainement pas de réguler ou d’ équilibrer quelque marché , si par sa spéculation il contribue parfois à réguler ou à l’ équilibrer genre effet secondaire , tant-mieux , dans le cas contraire tant-pis ; sinon , cela signifierait que le spéculateur serait payé par le Marché afin de le réguler ce qui n’ est pas le cas .

        Un spéculateur n’ achète pas l’ objet pour lui-même , en général il s’ en fout complètement , il l’ achète pour sa valeur vénale , l’ objet est juste un vecteur qui n’ est acheté que dans un but de revente avec plus-value .

        Cela étant , tous les achats d’ actions ne sont pas forcément spéculatifs comme lorsque un État décide de soutenir telle ou telle entreprise possiblement en situation délicate voire défaillante .
        De part la loi de l’ offre et de la demande , notamment en cas de contexte défavorable , le fait de ne pas vendre les actions massivement achetées permet de maintenir la valeur de l’ action donc de soutenir l’ entreprise en difficulté .

        Un prix baisse parce qu’ il y a beaucoup de vendeurs , en Bourse le marché est dit « vendeur » ; un prix monte parce qu’ il y a beaucoup d’ acheteurs , le marché est alors dit « acheteur ».

        Je sais , ce n’ est pas simple ………….. 🙂

        • ScopeWizard dit :

          Précisons …………

          « l’ objet est juste un vecteur qui n’ est acheté que dans un but de revente avec plus-value . »

          C’ est à dire qu’ il y a une notion d’ opportunité ; la revente pouvant se faire dans les trois secondes comme dans les six mois suivant l’ achat sachant qu’ un spéculateur cherche à gagner de l’ argent le plus vite possible donc il n’ attendra pas la Saint Glin Glin , raison pour laquelle les choses peuvent aller très vite ……………

    • Pascal (l'autre) dit :

      Il faut reconnaître qu’en France nous avons inventé l’écologie punitive,* puis l’écologie culpabilisatrice** et maintenant l’écologie hystérique! ***

      * Des taxes, des taxes, des taxes!!!

      ** A tous les assassins qui roulent en diesel, se chauffent au fioul ou au gaz, mangent une côte de bœuf cuite sur un barbecue au charbon de bois et prennent l’avion!

      *** Sainte Greta priez pour nous, Notre fin est proche.

      • Yannus dit :

        Bonjour,
        je suis un des assassins dont vous parlez (j’ai saisi le ton ironique rassurez-vous).
        Pour le Diesel , les militaires apportent la preuve qu’a défaut d’être le carburant le plus écologique il est encore le moins polluant ( quant à l’électrique la technologie n’est pas au point et ne le sera probablement pas à l’échelle nationale avant des dizaines d’années, si elle l’est un jour du reste ce qui n’est pas prouvé sauf à passer des heures à recharger les batteries de la bagnole pour faire 400km et je suis sympa).
        pour ce qui est de la cote de boeuf, il s’avère que j’habite en lisière de la Beauce et du Perche. côté Beauce des champs de céréales à perte de vue. L’autre jour, je me suis arrêté au milieu des champs pour écouter la nature, en l’occurrence le vent car il n’y avait rien d’autre pas un insecte que dalle. au loin cinq pigeons volaient (content d’être à la campagne pour voir des pigeons comme à Paris)
        Coté Perche ce sont des pâturages et là c’est une autre histoire. Mes beaux parents ont une maison au milieu des pâturage dans lesquelles paissent 50 bovins (charolais). Dans la mare où ils s’abreuvent il y a des grenouilles et quand on tend l’oreille on entend les sauterelles. Bref, il y a foison de vie parce que les pâturages n’ont pas vu d’herbicide depuis des années.
        Je serais curieux de comparer la quantité de gaz à effet de serre de cet éleveur en comparaison d’un agriculteur qui ne fait que de la culture de céréales parce que si les 50 vaches émettent 500l de méthane à multiplier par 20 pour connaitre l’équivalent CO2 il utilise beaucoup moins de gazoil en comparaison d’un céréalier qui fait des allez-retour dans ses champs pour faire pousser ses céréales. En tout cas, pour ce qui concerne la biodiversité, il n’y a pas photo.

  4. Czar dit :

    « vignette critère »

    Bon, au moins on sait que le taulier ne réside pas à Paris ni en Île-de-France

  5. pepel_WASSKA dit :

    Les véhicules militaires ne devraient pas être soumis aux normes antipollution, ni les armées se soucier de la transition énergétique. Les filtres à particules, les vannes EGR sont des trucs qui tombent en panne et complexifient la mécanique. C’est peut-être acceptable sur des engins civils, pas sur des véhicules militaires.

    Le gazole devrait plutôt être privilégié, parce qu’il a une meilleure densité énergétique. On va plus loin et on ravitaille moins souvent. Passer à l’essence, c’est tout à fait le genre de décision prise par des mecs qui ne sont jamais allé sur le terrain.

    Ils veulent qu’on mette un coussin devant chaque obus pour faire moins mal aussi ?

    • pastaga dit :

      C’est un peu le même raisonnement qui conduit les sous marins a utiliser des sonars qui tuent les espèces sous marines ça, parce que l’armée ne doit pas être soumise aux règles de protection des espèces vivantes, dont nous et nos poumons font malheureusement aussi partie, même en temps de paix. Mais je suis d’accord qu’avec l’essence on va moins loin et pour plus cher, a pollution quasi égale.

    • Didier dit :

      Lamentable ces commentaires, le réchauffement climatique est notre 3e guerre mondiale. Si l’armée est incapable ne ne pas l’agraver qu’on ferme les bases militaires.

      • Pascal (l'autre) dit :

         » Si l’armée est incapable ne ne pas l’agraver qu’on ferme les bases militaires. » Lamentable comme votre commentaire! Week end du chassé croisé des « juillettistes » et des « aoutiens » quasiment 800 kms de bouchons cumulé on fait quoi, on ferme les autoroutes! Combien d’avions chaque jour au dessus de la France? On ferme les aéroports! Comme je l’avais écrit dans un autre post, après l’écologie punitive voici venu l’écologie culpabilisatrice et l’écologie hystérique!

        • rooster dit :

          et oui vous devriez aussi vous sentir coupable

          • Pascal (l'autre) dit :

            « et oui vous devriez aussi vous sentir coupable » Si l’autoflagellation est votre truc je respecte mais ce n’est pas le mien. Et coupable de quoi? …………………………. De vivre!

    • John dit :

      On parle pas des chars d’assaut dans ce cas, mais d’utilitaires pour la France il me semble.
      Quant aux normes anti-pollution, c’est ce qui permet des autonomies très intéressantes pour les blindés actuelles.

  6. THIB12 dit :

    Idem, dans qq années avec les véhicules Scorpion consommant +20% que les véhicules actuels.

    http://www.opex360.com/2018/12/22/avec-larrivee-des-vehicules-scorpion-le-besoin-en-carburant-des-armees-va-augmenter-significativement/

  7. Wrecker47 dit :

    « On efface tout et on recommence? »…j’ai connu l’époque des vh milis à essence …Des gouffres à carburants ,mais le carburant coûtait moins cher qu’actuellement !On perdra au change car sur les vh à essence 75% des pannes sont des pannes électriques …Je ne vous dis pas les besoins en mécanos et en pièces détachées de maintenance !…Enfin ce que j’en dis n’a pas grande importance, tant qu’on aura des diesels tels que les VAB à finir d’user !…on aura peut-être changé d’avis ou on roulera à l’eau de mer dans cinq ou dix ans peut-être !!

    • Pravda dit :

      Si par l’eau de mer vous entendez hydrogène, pourquoi pas, mais pas dans 10ans. Les chinois et allemands penchent par là.
      Maintenant l’hydrogène pour un véhicule militaire « de terrain »…. le diesel a de bons jours devant lui.

      • Phil44 dit :

        les chinois et allemands y penchent parce qu’il est facile à produire à partir de charbon. Le reste de la planète à lâché l’affaire.
        L’hydrogène est condamné par son coût, sa complexité, sa dangerosité, son énorme perte de rendement sur chaîne, indépassable sauf miracle technologique dont on a pas la moindre piste. (globalement, avec l’inévitable augmentation des pressions, le rendement énergétique de l’hydrogène a plutôt baissé sur sa chaîne d’utilisation).

        Peut être que dans des cas hyper favorable (surabondance énergétique, devis masse plus important que le devis volume) l’hydrogène aurait une petite ouverture. Pour l’instant, ferroviaire (sauf UNE exception), automobile, routier lourd, naval… ça a plutôt tendance à se refermer.

  8. bestof dit :

    La solution ce serait de commencer a reconnaitre le risque global, de faire un moratoire sur le passage du permis et de cesser de vendre des véhicules neufs. Point.

    • Gandalf dit :

      Les vehicules neufs consomment moins. De toutes facons ce n’ est pas la France qui polue le monde, meme si on etait a 0 emissions ca ne changerait rien. Donc arretons de mettre des batons dans les roues de l’armee.
      Les gros polueurs sont les US par habitant, mais l’asie en emissions globales et qui va continuer a augementer dans les prochaines decennies

      • John dit :

        En réfléchissant comme ça, c’est fini…
        Oui la France n’est pas le pire. Mais les Européens sont parmi ceux qui consomment le plus et qui donc causent bcp d’émissions.
        De toute manière, actuellement, personne ne se met de bâtons dans les roues, les efforts sont négligeables, et à long termes ils seront pertinents financièrement.

  9. ScopeWizard dit :

    Et voilà !

    Quand on a la chance d’ être gouvernés par des spécialistes et des compétents qui sont en permanence immergés dans les réalités de leurs peuples et savent pertinemment ce que c’ est de vivre avec 1000/1200 Euros par mois avec un loyer de 500 Euros à honorer , c’ est ce à quoi il faut impérativement s’ attendre ………….. 😉

  10. Robert dit :

    L’idéologie écologiste, qui n’est pas le souci légitime de l’écologie, a été pris en main par le mondialisme marchand pour imposer des changements de paradigmes sans débat démocratique ni même contradictoire.
    Le souci de la rationalité et du bien commun ne font pas partie de leurs préoccupations.

    • felipe dit :

      Si, le bien commun fait partie de leurs préoccupations…. Sauf qu’ils les placent a l’échelle planétaire en balayant d’un revers de manche les cultures, les histoires et les logiques identitaires. Critères qui, selon eux sont les fondements de l’instinct de propriété, du capitalisme et donc de la destruction de la planète. Leur problème est qu’ils veulent révolutionner le fonctionnement de l’humanité pour la sauver, en commençant la où c’est le plus facile :dans les démocraties occidentales qui les autorisent a s’exprimer ainsi.

      • Robert dit :

        Félipe,
        Je crois que vous confondez le bien commun avec l’intérêt général, le premier cherche avant toute chose le bien à travers les choix sociaux, y compris pour des choix moralement difficiles comme une guerre, le second se restreint à un consensus sur l’intérêt que les uns et les autres peuvent trouver dans une action.
        C’est parce qu’on a abandonné le souci du bien commun, jugé trop élitiste et clivant, que notre société s’égare sans s’en rendre compte.

  11. Auguste dit :

    C’est bien de lutter contre la pollution,mais si on est les seuls à le faire,ce sera comme pisser dans un violon.Elle ne va pas s’arrêter à nos frontières,comme le nuage de Tchernobyl,la pollution.

    • PK dit :

      D’autant plus que la France est un des pays qui polluent le moins… donc si on divisait par deux notre pollution, l’impact sur la terre serait nul…

      Mais chut, hein, faut pas le dire… Continuez à rouler au pas pour montrer que vous obéissez bien pendant les « pics de pollution ». L’avantage d’obéir, c’est que cela permet de ne pas avoir à réfléchir…

      C’étaient les ord… ha non, ça, on nous l’a déjà fait…

      • felipe dit :

        Je crois qu’il faut nuancer votre propos. Je vous suis sur les efforts déjà réalisés si ce n’est imposés en Europe. Je vous suis sur l’idiotie de vouloir être les « super, premiers, bons élèves » de la planète. Je note cependant que ce discours est tenu par les ex communistes qui nous recyclent le discours anticapitaliste en se gardant de le faire en Chine, Russie ou en Inde. Mais localement, les pics de pollution de Paris je sont pas ceux de Londres. Ce dont les parisiens qui le prennent en pleine figure. Pour le coup, l’effort doit être fait localement

  12. Jacque dit :

    Quelle est l’empreinte carbone de l’opération Barkhane ?

    • dompal dit :

      @ Jacque,
      Et quelle est l’empreinte carbone de nos politiciens ?
      Et si ma tante en avait…….

    • PK dit :

      44,5 en moyenne… ça dépend du nombre de godillots dont on perd la semelle… et aussi du nombre de femmes, parce qu’elle font bais(s)er la moyenne…

  13. radionucleide dit :

    c’est difficile de faire de l’information honnête après ces longues séquences de désinformation des politiques et des associations ecolo relayés par les journalistes
    le moteur à essence à injection directe émet plus de particules que le moteur diesel avec filtre. Le gouvernement a été obligé de rendre obligatoire le filtre sur les moteurs essence en septembre 2018.
    Mais malgré son filtre le moteur essence émet toujours des particules . Elles sont plus fines que pour le diesel et rentrent plus profondément dans les poumons …

    • Ltikf dit :

      Tout à fait, au moins un qui connaît le sujet ! Et il suffit de regarder les normes Euro 6 pour s’en convaincre, à l’origine c’était 10 fois plus de particules fines autorisées pour l’essence que pour le diesel ! Pourquoi ? C’est effectivement le résultat de l’injection directe qui doit permettre d’améliorer le rendement désastreux de l’essence. Rien à faire, le gasoil a un rendement spécifique de 35% quand pour l’essence c’est 25% – ce qui se traduit quand on a mis à plat les équations de combustion par +10% de CO2 pour une même puissance en essence: l’essence est le moteur le plus polluant aujourd’hui, et le plus néfaste pour le réchauffement climatique. Mais les écologistes fonctionnant en disques rayés n’ont pour la plupart pas fait d’étude techniques – les mettre devant des questions de rendement c’est une poule qui découvre un couteau… C’est grave car le réchauffement climatique est la seule cause probable de notre disparition – avec une guerre nucléaire majeure bien sûr ! Et le sujet est dans les mains d’enfants de 16 ans qui ne vont plus à l’école…

  14. Pascal (l'autre) dit :

    Cela aurait de la gueule inscrit sur le flanc d’un missile nucléaire A.S.M.P.A. « ce missile vole grâce à la bioénergie! »

  15. RECCE dit :

    En fait…l’armée doit s’en branler du qu’en dira-t-on…..elle utilise ce qu’elle doit utiliser pour le succès des armes de la France, le reste n’est que littérature….

  16. Georges dit :

    Juste pour dire que les micro particules d’un moteur essence sont moins nocives que celles provenant d’un moteur diesel. Et puis il faut voir du coté des filtres.

    • radionucleide dit :

      « micro particules d’un moteur essence sont moins nocives que celles provenant d’un moteur diesel »
      c’est nouveau!
      pouvez vous donner l’étude scientifique qui a fourni ce résultat?
      les particules essences sont plus fines et rentrent plus profondément dans les bronches

      • John dit :

        @ Radionucleide, vous semblez porter un nom scientifique, et pourtant…
        Les particules d’essence ne sont pas celles qui sont respirées au quotidien au bord des routes.
        Le carburant est en effet brûlé. Georges parle des particules sortant de la chambre de combustion. Il se trouve que l’essence et le diesel ne sont pas purs, et qu’ils contiennent des polluants.

        Si vous vous imaginez un véhicule diesel des années 80, rappelez vous de la fumée noire qui en sortait?
        Depuis des filtres à particules ont été installés sur les moteurs diesels. Et c’est de ces particules qu’on parle. Les autres sont négligeables. Les particules particulièrement nocives sont l’oxyde d’azote.

        Pourquoi un moteur diesel émet plus de particules fines? Le mode de combustion. La combustion du diesel est moins complète que sur essence, en résulte plus de pollution de l’air. C’est similaire dans l’idée à du bois mouillé ou sec dans un feu. Le bois mouillé va causer beaucoup de fumées dues à la combustion partielle.
        Sans filtre à particules, les émissions de particules cancérogènes est 1000 x supérieure sur diesel. Et aujourd’hui, le nombre élevé de véhicules, le vieillissement de la population ainsi que le coût de la santé en hausse fait que les normes évoluent, et que les choix techniques aussi.
        Le diesel est plus efficace dans certaines circonstances que l’essence donc émet moins de CO2. Mais il émet des particules nocives… Donc c’est la peste ou le choléra, à vous de choisir lequel des 2 vous touche le moins.

        • radionucleide dit :

          « et pourtant… »
          rien compris à votre texte
          l’essence avec l’injection directe produit énormément de particules, largement plus que le diesel avec filtre
          le gouvernement a été obligé d’imposer des filtre aux moteurs essence en septembre 2018. Le diesel et essence émettent maintenant autant de particules (plus fine sur l’essence). La dangerosité des particules des moteurs essences est mal connue
          l’oxyde d’azote n’est pas une particule mais un gaz.
          ce gaz est produit en grande quantité sur les moteurs à mélange pauvre (diesel et essence) meilleur rendement et moins d’imbrulé

  17. tartempion dit :

    Pour l’écologie , les armées sont à la traîne partout , Madame Parly qui se trouvait pendant des années directrice de cargo luxe air France ne se posait pas autant de question sur l’impact carbone quand les militaires de l’opération sangaris ou barkhane se faisait livrer par air France via l’économat des armées des palettes de boite 5/1 de cassoulet ou de ravioli .des tonnes de fret facturés plus de 10 euros du kg , je vous laisse faire le calcul de l’impact carbone et de l’impact sur nos finances publiques ……Par ailleurs , concernant le tri sélectif mis en place partout dans les entreprises civiles de restauration collective en Europe , sur les bases de l’armée française de Madama , N’Djamena , Bangui etc…c’est encore inexistant .D’ailleurs comme l’armée française fait sous traiter toutes les taches ancillaires se sont les petits africains affamés qui attendent l’arrivée des camions bennes sur les décharge pour trier gratuitement …..Et oui Florence ….nous sommes encore bien loin de l’image d’Épinal que la « République en marche » souhaiterait nous faire gober !!!

    • Bangkapi dit :

      Ho ! l’obsédé des boites de conserve…..
      Impact carbone pour les boites de raviolis et pourquoi pas pour le transport des munitions.
      Impact sur les finances du pays. Et donc fallait les nourrir avec de la bouffe locale qu’il n’y avait peut-être pas monsieur je sais tout.
      Ha le guerrier Tartempion. C’est vrai qu’une armée en campagne , son premier souci c’est le tri sélectif.

      Dire que de mon temps ( oui cela fait vieux con ) on se contentait sur le terrain d’enfouir nos déchets pour d’abord ne pas laisser de traces de notre passage et laisser le terrain nickel.
      Mais quels saloupiots on était. On y laissait même les piles usagées.
      Allez courage Tartempion je suis sur que dans les jours qui viennent tu nous en sortira des encore plus nulles sur Parly et la LREM.
      La guerre cela tue, pue et pollue. L’armée c »est fait pour faire la guerre et la gagner si possible, pas pour protéger la nature.
      Maintenant s’il y a moyen de faire bien les choses sans que cela gène les opérations autant le faire. Mais il ne faut pas que cela soit un frein à l’opérationnel.

      • Plusdepognon dit :

        @ Bangkapi
        Acheter et manger local, j’étais pour ne serait-ce que pour avoir des liens avec la population. Autre que ressembler à des extraterrestres avec véhicules, équipements et moeurs étranges, qui font irruption dans le quotidien et repartent aussi vite qu’ils sont venus.
        Mais c’est vrai que outreune tourista très carabinée, il y a des endroits où ça peut être dangereux :
        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/mines-chinoises-en-centrafrique-la-pollution-au-mercure-des-eaux-confirmee-20190731

        Et je ne parle pas d’autres risques…

        • Bangkapi dit :

          Je vous suis dans votre raisonnement et d’ailleurs cela c’est toujours fait quand c’était possible.
          Les  » riz pain sel  » ne sont pas connus pour jeter l’argent par le fenêtres.
          Cependant ils sont tenus de fournir de la nourriture saine parce que c’est leur rôle et que c’est exigé par le Service de Santé et le commandement. Avoir des soldats malades sur le terrain ou au retour de mission c’est négatif. J’en sais quelque chose.
          Dans la jungle , la brousse ou le désert il n’y a pas souvent grand chose à acheter ou à chasser.
          Un élingage pour ravitailler une compagnie dans la jungle cela coûte cher mais c’est parfois la seule possible.
          Je vous dis pas le prix d’une DZ faite à l’explosif pour un poser et cela ferait crier Greta!
          Un largage par avion , de bouffe et de pains de glace dans le désert c’est pareil, mais qu’est-ce que c’est bon pour le moral de pouvoir se taper une Kro fraîche le soir.
          Il n’y a que ceux qui ont connu cela qui peuvent apprécier, pas les scribouillards et comptables comme Tartemuche.
          Lui le moral du soldat il n’a jamais entendu parler seul le fric compte.

  18. Nestor dit :

    Quand on va faire un devis pour acquérir un véhicule neuf (c’est mon cas pour renouveler une flotte d’entreprise) et qu’on s’aperçoit que le malus est plus élevé pour un véhicule essence…

  19. Loïc dit :

    Quand le dogmatisme prend le pas sur la réalité… nous allons encore décroché face à des ennemis beaucoup plus pragmatique!

  20. Mike dit :

    Pourquoi ne pas favoriser un parc hybride dans les armées ?

    • Plusdepognon dit :

      @ Mike
      L’argent manque…
      Et les véhicules Scorpion doivent tenir 40 ans…

  21. Raymond75 dit :

    Je pense qu’il serait temps que les militaires, mais en fait la société toute entière, se convertisse aux chars à voiles : c’est une solution simple, éprouvée, et peu coûteuse, totalement écologique !

    Trêve de plaisanteries, je ne crois pas aux véhicules électriques, et je pense plutôt que l’avenir reposera sur des véhicule à hydrogène (et piles à combustible). On a trouvé des procédés, à perfectionner, pour produire de l’hydrogène à l’aide de panneaux solaires, pour des petites installations pour l’instant. Alsthom a développé un autorail à hydrogène, les japonais des autocars à hydrogène.

    Dans l’attente, il faudrait revenir à des petites voitures légères et économiques, facilement réparables, versions modernes des 2CV et des 4L, qui correspondent à tous les besoins courants pour des particuliers.

    Pour les véhicules militaires, lourds, puissants et souvent blindés, le diesel reste pour encore longtemps la bonne réponse, à condition qu’ils soient très bien entretenus.

  22. Poret dit :

    C est bien gentil d accusé les moteurs thermiques d emettrent des particules fines. Il faut savoir que la moitié de ses particultes sont générées par l usure des pneumatiques et des freins !! Le métro parisien émet 400x plus de particules fines que nos chères voitures!!!

  23. Peyraud dit :

    Une connerie de plus

  24. Gilouh dit :

    Comment ne pas faire cette comparaison avant de prendre la décision ?

  25. Kams dit :

    Diesel ou essence, pour se voir refuser sa demande sillage franchement on s’en fiche.

  26. charly10 dit :

    Faire la chasse au diesel est une aberration, une de plus dans ce gouvernement, en matière de transition énergétique, mais bon passons…
    J’ai bien aimé la réponse de Loik le floch Prigent (Emission LCI DU 26/06/19 23.30 sur l’affaire Carlos Ghosn), à un jeune député LREM tendance Hulot qui se vantait d’avoir fait prendre la décision d »abandon des moteurs thermiques après 2040 :
    Je cite :
    « Que la France et quelques états européens prennent la décision de ne plus construire de véhicules thermiques après 2040, n’empêchera pas qu’il y aura toujours dans le monde des véhicules à moteur thermique. La France et l’Europe ne sont plus le centre du monde économique et ne sont pas majoritaires en matière de décisions planétaires »
    « Les réserves de pétroles actuelles connues sont estimées à au moins 150 ans , et tant qu’il y aura du pétrole , il y aura des moteurs thermiques »
    Loïk Le Floch-Prigent fut président d’Elf Aquitaine (1989-1993), de Gaz de France (1993-1995) et de la SNCF (1995-1996).

    • John dit :

      Cette affirmation est bête…
      Oui, dans les faits, il a raison. Mais il faut arrêter de ne pas prendre ses responsabilités « parce que les autres blablabla… »…
      Il se trouve que l’Europe aura une meilleure qualité d’air grâce à cette décision, c’est déjà un progrès non négligeable.
      Et ensuite, l’Europe n’est peut-être pas le seul marché, par contre elle est un marché qui intéresse les investisseurs. Les producteurs asiatiques ayant du succès en Europe vont aussi suivre et proposer ces véhicules chez eux, et ailleurs.
      Vous pensez à très courts termes, d’autres pensent aux conséquences économiques du réchauffement climatique, dont le problème de hausse du niveau des mers par exemple. Quand de grandes villes seront menacées d’inondation par chaque tempête, ça coûtera tellement cher que d’investir dans des technologies alternatives au fossile est économiquement rentable.
      Voir les changements stratégiques des assureurs qui eux sont directement concernés par la nécessité d’avoir des investissements qui n’atteignent pas leur activité d’assurance.

      Le diesel n’est pas une question énergétique mais surtout sanitaire…

      • charly10 dit :

        Désolé John, vous n’avez pas tort sur le fond, mais je fais partie de ceux qui ne réagissent pas au catastrophisme climatique ambiant.
        Que le climat ait évolué depuis 20 ans, tout le monde le constate. Mais, participer à l’alarmisme d’une partie des dirigeants et des médias sur une évolution climatique d’origine essentiellement anthropique, désolé, je ne suis pas un mouton. M’intéressant à ce problème depuis 20 ans, exactement, depuis les premières décisions prisent a l’issue du protocole de Kyoto, j’ai depuis parcouru des « kilomètres » de documents, visionné des heures de débats et conférences sur tout ce qui concerne les problèmes climatiques. , j’ai même eu le courage de lire les rapports aux décideurs du GIEC AR3, AR4.
        Constatant malheureusement que les médias ne rapportaient que les informations en provenance d’un seul organisme le GIEC, je suis allé fouiller ailleurs, m’inscrivant dans la logique d’André Shiffrin, qui dans un essai traitant de la dérive de l’information, intitulé « Le contrôle de la parole »écrivait ; « C’est justement lorsqu’une majorité est d’accord sur quelque chose, qu’on doit commencer à douter.
        De mes pérégrinations sur les sites et blogs traitant de ces sujets climatiques, je retiens d’abord, L’ego très présent de bon nombre de scientifiques, affidés aux recherches climatiques, ego qui nuit à la sérénité du débat, et ça, c’est un vrai problème.
        En matière climatique, on touche à des éléments aussi complexes que les océans, l’atmosphère, le soleil bref la nature ; il me parait logique que les hypothèses développées par les tenants de la théorie anthropique du réchauffement et les autres, soient normalement exposées. C’est loin d’être cas. Toutes les informations, tendant à insinuer que l’origine anthropique n’est pas la seule responsable de ce réchauffement, est verrouillée ou considérée comme fantaisiste. Etonnant quand même que de très nombreux scientifiques ne partagent pas l’avis des tenants de la doxa.
        L’origine des 400 ppm, ou 0.04% de CO2 dans notre atmosphère est assez connue mais sa responsabilité dans le réchauffement, un peu trop exagérée par les médias et autres ONG partisanes.
        On trouve partout les valeurs des échanges des cycles du carbone, exprimées en Gt/C an, ratio rejets et puits. Mais si on exprime cela en proportion dans l’atmosphère, c’est très, très peu..
        Les présuppositions sur le rôle essentiel du CO2 anthropique dans le réchauffement climatique deviennent vite des hypothèses, des postulats .Elles sont devenues des vérités par la grâce performative des spécialistes du GIEC.
        Une mécanique implacable s’est mise en marche : l’origine anthropique du réchauffement acceptée comme une vérité scientifique, comme dogme, les décideurs politiques sommés de prendre dans l’urgence des mesures drastiques pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, une opinion résignée à la catastrophe inéluctable.
        Le matraquage permanent des médias autour de ce « global warming » anthropique sert à tout justifier : les épisodes de canicule, une, inondation inédite, une tornade comme jamais auparavant, des sécheresses dévastatrices de plus en sévères, des ouragans plus puissants que jamais, et même des truffes en baisse et des chenilles processionnaires en plus ! Diantre, vivrions-nous les débuts de l’apocalypse ! Tout est pain béni pour servir ce dogme
        J’arrête ici car cette discussion permet des heures de confrontations qu’il est difficile de réaliser sur ces posts. Chacun à son libre arbitre sur la question, la polémique est telle sur ce sujet, qu’il est impossible de trouver un consensus réel sur le sujet.

        • Robert dit :

          Charly,
          Je suis d’accord avec vous, nous sommes dans l’irrationnel donc impossible de débattre. Il y a beaucoup de chercheurs éminents et sceptiques sur la croyance obligatoire, mais ils sont stigmatisés et privés de tribune officielles. Sans argent de subventions et tribune pour ses publications, un chercheur n’existe officiellement plus.
          Et surtout, il y a l’orgueil de ceux qui ont cru tout discipliner dont la nature et qui s’aperçoivent qu’il y a des évènements qui imposaient l’humilité à des générations depuis des siècles. Humilité qui les amenaient à et respecter la nature et composer avec elle en restant à leur place.

        • ScopeWizard dit :

          @charly10

          Excellent ! 🙂

          Voilà , vous avez tout résumé !

          Petite parenthèse : personnellement , je pense que les gigantesques incendies de forêt de ces dernières années -mettons les 10 dernières- ont considérablement accru la teneur en CO2 présent dans l’ atmosphère donc qu’ ils sont premier facteur du réchauffement climatique constaté ……………

  27. Plusdepognon dit :

    Il doit y avoir des fans du film « les chèvres du pentagone » dans les hautes sphères…
    https://youtu.be/aUJO3rkJwVA

  28. vieux margi dit :

    Qu on arrête de nous emm…. La France pollue le moins et c est là selon les médias français…mettent en avant toutes les manifs bobo.s ,écolos…. On le sait c est un prétexte comme un autre pour foutre le ….

    Revenons à la traction hippomobile…Les chevaux ..même ce qu ils´ évacuent’ sert d engrais bio …mais y aura toujours des c… qui parleront d exploitation des animaux…
    Pour dire que l on trouve toujours un motif à la c.. pour fourguer soit du gas’oil, ou de l essence ou vendre d avantage d électricité…..
    J ai vu des z élites qui roulent perso dans de gros véhicules classés Rouge .. faites ce qu on dit pas ce que l on fait….

  29. Angelin dit :

    Les véhicules essence font augmenter les volumes consommés donc le montant des taxes encaissé par l’état….
    La messe est dite.la santé ou la pollution n’est qu’un prétexte.

  30. vanfredev dit :

    c’est déjà bien que l’industrie automobile propose des moteurs thermiques plus petits, avec des volumes de moins d’un litre et des vitesse limitées, quand on voit les compteur de vitesse, il n’y a que l’Allemagne ou la vitesse sur autoroute n’a pas de limite, ailleurs dans le monde c’est souvent entre 110 et 130 km/h alors pourquoi avoir des véhicules avec des moteurs supers puissants pouvant aller à 250 Km/h au compteur alors qu’on ne doit pas dépasser 110 ou 130. Il faut du temps pour tout mettre en place, combien de générations sacrifiées, de prototypes testées en mode réel? On ne s’inquiète pas pour les réserves de pétrole, on peut le fabriquer de synthèse, in vitro. Si la pollution est vraiment préoccupante, pourquoi les compétitions automobile, moto, camion, bateau et autres engins ne sont elles pas interdites? Et que dire de la pollution des paquebots qui sont la cause de cancer respiratoire , un paquebot fait autant de pollution que 1 million de voitures. Il faudra s’intéresser aussi à la pollution numérique, plus de 2% du réchauffement climatique, le numérique de plus en plus présent dans nos vies, plusieurs milliards de joueurs en ligne sur les smartphones !