L’US Air Force a commencé les essais de sa future arme hypersonique « ARRW »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

31 contributions

  1. PK dit :

    Donc je résume : ils ont lancé une campagne de test d’un missile qu’ils ont transporté en avion pour lui faire voir du paysage…

    Sympa pour le missile. Prochaine étape : croisière sur le pacifique à bord de l’Enterprise. Puis ensuite voyage sous-marin à bord du Neptune.

    Mais promis : ensuite, il volera… en hypersonique !

  2. B21raider dit :

    ce n’est que la première étape de l’opérationnalisation des armes hypersoniques, car leur développement en systèmes viables risque de couter très très cher (commandes de vol, systèmes de guidage, systèmes de communication, matériaux…….etc), ça revient quasi a créer une nouvelle filière…

  3. aurel dit :

    Et la France en aura également mais dans 25 ans avec 3 trains de retard comme toujours.

    • Czar dit :

      ben ouais, on peut pas avoir des « aurel » et des missiles performants.

      Je partage ton avis qu’on a sans doute fait le mauvais choix.

      • v_atekor dit :

        Malheureusement on a les deux, on manque du sens des priorités 🙁
        .
        Le Meteor est déjà à Mach 4, L’Asmp-A aussi.

    • Wagdoox dit :

      On faisait voler des missiles à stato et Mach 3 des les années 60…
      L’asmp volait déjà à mach3.5, imaginez l’asmpa…

    • Frédéric dit :

      Quel est le seul missile nucléaire air-sol supersonique en service en Occident actuellement ? Indice : Made In France 😉

    • Patatra dit :

      La France à déjà l’ASMP-A ce qui, quand on regarde la bête (stato-réacteur, MAch 3, rase le sol, grande portée, j’en passe…) est déjà très bien et une bonne base pour avancer et se confronter aux défis techniques de l’hyper sonique.
      Nous avons aussi des programmes sur le sujet. Après si vous souhaitez souligner le déséquilibre flagrant entre le budget de la défense américaine et le notre… ça oui vous pouvez le faire. Pour le reste…

      • B21raider dit :

        non, son profil de vol n’est pas près du sol, c’est le rafale qui le transporte qui est près du sol

        • Pierre dit :

          Vous croyez vraiment que le missile reste accroché au Rafale ou en Haute ou Moyenne altitude tout le long? C’est du bon sens oncle Sam!

        • Alpha dit :

          @B21raider
          Pour l’ASMP-A, on ne parle pas de « son profil de vol », mais de « ses profils de vol »…
          Vous saisissez ?…

  4. Eric Fletcher dit :

    Il y a ( très ! ) longtemps, la France était en avance dans la technique des armes hypersoniques basées sur le statoréacteur grâce à un pionnier ( bien ! ) oublié aujourd’hui, appelé René Leduc !

    • pas météor dit :

      le Météor est basé sur cette technique. Mach4. Il n’est pas loin du Mach5.

    • Wagdoox dit :

      On ne connaît pas les avances de la France dans ce domaine.
      L’avance c’est dans les annees 50. Le pionnier dans les années 10…

    • Fred dit :

      @ Eric Fletcher
      Les Leducs n’étaient pas hypersoniques. Même pas supersoniques, ces très beaux avions ont atteint la vitesse du son, mais ne l’ont pas dépassé.

      La technologie du statoréacteur est d’une simplicité biblique (ne pas oublier l’autre avion à statoréacteur français, le Griffon de Nord-Aviation), mais pour de l’hyper-vitesse (plus de Mach 5), il faut un … Super-statoréacteur (ou une fusée, avec ses limites) qui pose des problèmes de mécanique des fluides et de résistance des matériaux autrement plus complexes.

    • Bravo-charlie dit :

      Tout à fait ! Grande époque !

    • Patatra dit :

      ASMP-A / Meteor, ça vous parle ?
      Parceque côté missiles sur statoréacteurs, c’est pas mal, non ?

  5. Clavier dit :

    Ils feraient mieux de s’entraîner à escorter les pétroliers et à tirer à la 12.7

  6. Expert dit :

    France = planeur hypersonique V-MaX , premier vol fin 2021 les grincheux ! Heureusement que les technologies hypersoniques ne se résument pas au super statoréacteur, sinon on en reparle encore dans 20 ans pour avoir un système crédible opérationnellement et en plus c’est lent et peu manœuvrant comparé aux planeurs…Donc un peu de fierté que diable !

    • Wagdoox dit :

      Pas vraiment
      Les stato on sait faire l’asmpa …
      Ça permet de manœuvrer perdre de l’énergie et en reprendre alors que planeur ne fera qu’en perdre (ou devra convertir de l’altitude en vitesse ça reste une perte d’energie).
      Le vrai problème c’est les anglais tant qu’on fera le successeurs du scalp avec eux point de missile hypersonique. Ils veulent du furtif

    • Fred dit :

      @ Expert
      Les deux technologies ne jouent pas dans le même domaine, et pas pour les mêmes applications :
      – passage exo-atmosphérique pour un planeur hypersonique : très gros (et cher) lanceur terrestre ou marin requis (ICBM ou IRBM)
      – trajet uniquement atmosphérique pour un super-statoréacteur : le vecteur peut être un avion ou une frégate

    • vrai_chasseur dit :

      @Expert
      Exact, premier essai en vol du Vmax français déjà planifié en 2021 par Arianegroup et la DGA. Couvert jusqu’à présent par un confidentiel strict donc très peu d’infos publiques ont filtré. La ministre a déconfidentialisé l’info en début d’année et c’était probablement calculé.
      L’aspect balistique n’est pas le seul défi technique, même si le Vmax sera manœuvrant donc très difficile à intercepter. La température d’échauffement due à la vitesse peut atteindre les 2000°C ce qui impose des matériaux ad hoc, nanoparticules de céramique par ex. C’est aussi dans ce domaine des matériaux spéciaux où la France est très en avance.
      Par ailleurs la propulsion hypersonique du Vmax sera aussi sur le futur missile nucléaire ASN4G, successeur de l’ASMP. Et ça, les pays qui savent potentiellement le faire se comptent sur les doigts d’une seule demie-main.
      Donc comme vous dites, un peu de fierté que diable.

  7. Vivo dit :

    Vivement le feu d’artifice final d’ici quelques années quand la France, Chine, Russie et US seront tous prêts, çà va être grandiose. Les habitants de Mars pourront même voir ce spectacle, gratuitement, de chez eux.

    A propos du B-52, j’ai toujours cru que c’était un avion géant(en voyant ses images) et qu’il avait la même taille qu’un Antonov An-124 ou An-225. En fait il a presque la longueur(48m) d’un A321/LR, est assez bas, mais avec une envergure de 56m.
    C’est son fuselage très fin et son nom (stratoforteress) qui donnent l’impression qu’il est immense. Ah ils sont fort les américains pour créer des mythes, j’ai même failli croire qu’Iron Man existait bel et bien.

    • Raymond75 dit :

      Les armes nucléaires doivent être terrifiantes pour ne pas être utilisées, mais il y a des imbéciles criminels qui de tout temps ont conçu des ‘armes nucléaires tactiques’ ; donc le feu d’artifice final aura bien lieu un jour. « FEU » – – –  » à vos ordres ! « 

  8. Gégétto dit :

    Concernant le VMax les Japonais sont en avance sur nous:
    https://youtu.be/lu23DpSaXeE
    Bon vais chercher mon pain!!!

  9. Thaurac dit :

    Le calendrier parait très accéléré ce qui veut dire qu’il doit déjà en avoir sous le coude….

  10. Aubel.t dit :

    Cet campagne n’est que de la poudre aux yeux car les USA maîtrise déjà la technologie nécessaire utiliser sur le B52 durant la guerre en Irak.
    La technologie utilisé est la MHD en by-pass (générateur /accélérateur pariétal) pour passer les 5000Km/h car confrontation avec le mur de la chaleur.
    La France a abandonné la recherche dans les années 70 donc 50 ans de retard perdues alors que nous étions en pointe grâce à Mr jean pierre petit.
    Seul les USA /russe /chinois possède la technologie.

    • Aubel.t dit :

      Petit correctif le bombardier n’est pas le B52 mais l’aile volante B2.
      Mea culpa.

    • PK dit :

      MHD pour un missile ? Vous mettez où le générateur électro-magnétique pour filer à Mach 5 ? (à vue de nez, il faut la puissance d’un réacteur nucléaire… donc la taille ad hoc)

    • Yannus dit :

      JPP donne une solution interessante à explorer pour un vol à V constant:
      convertir l’énergie cinétique de la vitesse hypersonique de l’air incident ( ionisé) en énergie électrique, accélérer cet air avec un réacteur subsonique,convertir l’énergie électrique en énergie cinétique pour réaccélérer l’air à vitesse hypersonique.

  11. Bloodasp dit :

    Je vais tous vous mettre d’accord, voici un copié/collé des projets en cours, ça date de 2014:

    : »Au cours de l’été 2014, un programme de rénovation à mi-vie du missile ASMPA a été mis à l’étude. Conduit par MBDA , accompagné par l’Onera, sa mise en œuvre est annoncée pour le milieu des années 2020. Il devra tendre à compenser l’obsolescence technique de certains composants et à améliorer les caractéristiques du missile, dont le Rafale assurera seul l’emport à cette échéance.
    Simultanément sont engagées les premières réflexions sur son successeur, l’ASN4G, qui devrait entrer en service à l’horizon 2035. À ce propos, « des conceptions audacieuses, ayant recours par exemple aux technologies de la furtivité ou de l’hyper-vélocité à la pointe des développements de la technologie, seront explorées ». Il s’agit de deux projets impliquant MBDA et l’Onera qui en seraient au stade des études amont :
    « Camosis » ayant pour objectif de doubler les performances actuelle de l’ASMPA, tout en restant a priori basé sur la technologie du statoréacteur (permettant d’atteindre jusqu’à Mach 5) ;
    « Prométhée » visant à les tripler voire les quadrupler, en ayant recours à la technologie de rupture du superstatoréacteur (permettant en théorie d’atteindre Mach 7 à 10). Fin 2014, un rapport d’information de l’Assemblée nationale faisait en effet état, outre la furtivité, de possibles vitesses hypersoniques, de l’ordre de Mach 7 ou 8 (soit entre 8 600 et 9 800 km/h environ), qui le rendraient quasiment impossible à intercepter. »

    C’était en 2014, je pense que depuis, le calendrier à du s’accélérer, la vraie question à mon sens est quelle projet à été choisie: CAMOSIS ou PROMETHEE, voir les deux? Quelque soit le projet sélectionné je pense qu’ils ont beaucoup beaucoup avancé en 5 ans