Le français Naval Group mise plus que jamais sur l’innovation pour damer le pion à ses concurrents

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

83 contributions

  1. Stoltenberg dit :

    « Seulement, le marché national étant trop restreint, Naval Group a besoin d’exporter et de développer de nouveaux produits pour faire tourner ses bureaux d’études et son outil industriel. « C’est grâce à ça que la France livre à la Marine des frégates pour près de 750 millions d’euros, quand les Allemands livrent des frégates moins armées à 975 millions et les Anglais en sont déjà, avant même d’avoir livré, à 1,2 milliard de livres », a souligné M. Guillou. »
    .
    C’est scandaleux. L’état n’est même pas capable de soutenir le secteur de la défense comme il faut. Il faudrait consacrer au moins 4 % du PIB pour la défense pour que nos industriels puissent jouir d’un maximum de compétitivité et pour que la France ait une armée (et donc un avis) qui pèse en Europe.

    • wagdoox dit :

      il faut bien payé les 480 milliards de la sécu …
      + le RSA +….
      J’ai rien contre l’état providence mais il faut que ca soit organisé, efficient et avoir des priorités.
      Sans parler des cadeaux fiscaux aux entreprises qui servent à rien CICE….

      • Stoltenberg dit :

        Exact. C’est ce qui tue l’économie française.
        .
        Et moi j’ai tout contre l’état providence. Les citoyens ne sont pas des gamins pour que l’état s’occupe d’eux et se mêle dans leurs affaires.

        • Namroud dit :

          Pourtant l’état providence est au coeur du programme du rassemblement national et ceci depuis des années

        • Wit dit :

          Raccourci facile mais qui n’est pas vrai
          la SS est financé exclusivement par les salariés et dépends des partenaires sociaux , à la différence du budget de l’état qui dépends des impôts sociétés, impôts sur revenus, TVA…

          • Stoltenberg dit :

            Mais soyez serieux. C’est juste une histoire de nomenclature. En réalité c’est une forme d’impôt qui, autotal prennent environ 50 % du salaire aux salariés.

          • albatros24 dit :

            La SS au sens large est financée par les salariés (charges sociales) et les entreprises (charges patronales)

          • revnonausujai dit :

            « la SS est financé exclusivement par les salariés »
            ah ? va falloir sérieusement vérifier au lieu de croire le facteur sur parole
            voir ce qu’en dit une source officielle gouvernementale :
            http://www.securite-sociale.fr/-Les-sources-de-financement-de-la-Securite-sociale-

          • Stoltenberg dit :

            albatros24 : Et, du point de vue pratique, c’est quoi la différence entre une « charge » et un impôt ? Dans les 2 cas c’est de l’argent qui part de votre poche ou celle de votre employeur et dont une partie est rongée par l’appareil bureaucratique et puis une autre qui ne revient pas vers vous si vous bossez. C’est du vol.

          • tschok dit :

            @Stoltenberg,

            Si l’impôt est du vol, comment comptez-vous financer le budget de la défense à hauteur de 4% du PIB, gros malin?

            De deux choses l’une:
            – Soit l’impôt est légitime, auquel cas l’Etat peut exister parce qu’il a les moyens de financer des budgets, dont celui de la défense;
            – Soit l’impôt est du vol, auquel cas l’Etat n’existe pas, car il commettrait un délit en percevant l’impôt et serait alors contraint de rembourser ce qu’il a volé à ses victimes, il n’aurait donc pas les moyens d’exister et a fortiori de financer un budget quelconque.

            Il y a quelque contradiction à soutenir d’un côté que l’impôt est un vol, et à réclamer de l’autre une augmentation du budget de la défense.

            Votre discours (que par ailleurs, je connais très bien) est confus de ce point de vue. Des éclaircissements seraient les bienvenus: si je connais très bien le genre de discours que vous tenez, ce n’est pas le cas de tout le monde.

            Pensez à ceux qui ne savent pas encore exactement où vous voulez en venir. En fait, vous établissez une distinction entre un impôt légitime (qui finance l’armée par exemple) et un impôt qui ne l’est pas (celui qui est redistributif, qui corrige les inégalités de fortune et de destin).

            Précisez votre pensée et allons directement à ce qui constitue la base idéologique de votre discours: un Etat minimaliste centré sur les fonctions répressives et qui laisse les pauvres se démerder dans leur misère en permettant aux riches s’enrichir tranquillement.

            N’avançons pas masqués, disons les choses clairement pour se faire comprendre sans détour.

      • ED dit :

        « Sans parler des cadeaux fiscaux aux entreprises qui servent à rien CICE… »

        C’est sur qu’avec des idées comme ça, on peut manifester sur les rond points 😛

        Pour expliquer le CICE simplement, c’est juste un moyen de rendre un peu de l’argent ponctionner en trop grande quantité aux entreprises. Ce n’est pas un cadeau. C’est pour cette raison qu’il va être pérenniser en vraie baisse de cotisations.

        Quand à la sécu, jamais personne n’est malade, au chômage, n’a des enfants. Il faut réfléchir un peu à ce que l’on retouche, de cette façon, on ne dit pas de bêtise.
        Après, c’est sur que c’est un choix, être assisté ou ne pas l’être (Je compte tout le monde comme assisté)

    • Desty dit :

      Pour n’importe quel autre secteur industriel vous trouveriez tout a fait normal que quelqu’un affirme que notre marché intérieur est trop petit pour permettre à lui seul le maintien d’une industrie viable. C’est vrai et c’est bien le seul point où l’on peut accepter l’affirmation que la France est trop petite: trop petite en nombre de consommateurs.
      Après il est tout aussi vrai que notre appartenance à l’euro nuit aux dites exportation car c’est une monnaie allemande dévaluée et que l’industrie française n’a pas la compétitivité suffisante pour supporter son taux de change. La construction navale étant l’un des rare domaine où notre compétitivité est supérieure à celle de l’Allemagne, c’est la raison qui fait que naval group se porte bien (avec en prime le bonus d’être aussi technologiquement plus performant). Mais le volume des exportations de la boite serait encore meilleure avec une monnaie moins couteuse pour mieux lutter contre la concurrence d’acteurs meilleurs que les Allemands.
      Quand vous être en compétition sur un marché australien en dollars australiens pour des sous-marins avec des Japonnais qui fabriquent un produit un peu moins bon que le votre pour un peu moins cher que vous et que subitement votre monnaie perd 20% face au dollar ET au yen, dans ce cas vous vous retrouvez à vendre un produit un peu mieux que celui des Japonnais pour un peu moins cher qu’eux et en toute logique les Australiens se précipiteront sans aucune hésitation sur votre produit…
      Le taux de change de votre monnaie est une arme au service de votre commerce extérieur et de votre industrie ! Les Allemands ont le mérite de très bien comprendre cela. C’est la raison pour laquelle leur secteur secondaire pèse 2 fois plus que celui de la France dans le PIB à l’heure actuelle !

      • Anonymous dit :

        Résumer la suprématie économique et industrielle allemande par le simple argument de la monnaie relève un peu de la jalousie non ? Les voitures allemandes coutent pourtant bien plus chère que les françaises mais se vendent plus en quantités, comment l expliquez vous ? La technologie n y est pour rien ? Le Japon est un pays plus riche que l Allemagne et controle sa monnaie mais pourtant il exporte beaucoup moins, comment l expliquez vous ?

        • Pierro dit :

          Enlevez Valeo des voitures Allemandes et elles seront bien moins technologiques…

          • Anonymous dit :

            Oui oui les voitures françaises n’ont pas accès à leurs tâchons peut être ? Stop la jalousie, ça ne mène nul part. Les moteurs et les intérieurs impeccables des allemandes c’est à Valéo qu’ils les doivent ?

          • NRJ dit :

            Et Bosch, ils comptent pour quoi ?

        • Vinz dit :

          https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/revenir-au-deutsche-mark-818376.html
          .
          Vos voitures allemandes seraient infiniment plus chères si l’Allemagne en était resté au Deutsch Mark.
          .
          « [Un retour du Deutsch Mark] permettrait un allègement du fardeau de la dette des nations périphériques en douceur, car un euro délesté de sa pondération allemande verrait une forte érosion de sa valeur [au lieu que la correction se fasse sur les salaires et le social].

          [La contre-partie] étant l’inévitable flambée du deutsche mark qui nuirait fondamentalement aux exportations allemandes et qui précipiterait l’Allemagne dans une récession. »
          .
          En résumé, l’Allemagne peut dire un grand merci à la Grèce et l’Italie.

      • NRJ dit :

        @Desty
        Si les allemands ont plus d’industrie que la France, c’est surtout du à la qualité de leur éducation pour les techniciens supérieurs de bonne qualité et qu’ils forment en masse. Grosso modo, ils ont un environnement bien plus favorable que le notre à l’industrie.

        • Vinz dit :

          Oui, mais ils ont surtout un main d’oeuvre de l’Est payé 20-30% moins cher que chez nous, et un Euro 20% sous-évalué par rapport à leur économie.
          .
          Tout cela avec un taux de pauvreté édifiant malgré le faible chômage et qui ne supporte plus les hausses de loyers, des produits de plus en plus concurrencés par les Chinois – et menacés par les imprécations de Trump, et une absence chronique d’investissement dans les infrastructures (sans parler de leur armée).
          .
          Bref, le modèle économique allemand n’est pas non plus le plus vertueux du monde.

      • Auguste dit :

        Si j’ai bien compris,il faudrait sortir de l’UE et de l’Euro pour que tout aille mieux?.Sors de ce corps Farage!.Nous aurions un Franc dévalué,mais une monnaie dévaluée ça va dans les deux sens.On vend moins cher,mais on achète aussi plus cher.Sans parler que nous devrions faire face,outre aux concurrents habituels,à une concurrence entre européens,autre que celle de maintenant….à mon avis de non-sachant.

      • John dit :

        Ça c’est l’excuse facile pour ne pas regarder la vérité en face… Et c’est dommage, parce que du coup, pas de solution cherchée…
        .
        Pour commencer, le salaire moyen français et le salaire moyen allemand sont à quelques dizaines d’euros les mêmes.
        .
        Ensuite, la question de l’euro toujours mise en avant cache la réalité. En 1999, lors du passage à l’euro, le secteur tertiaire français représentait 72-73 % des emplois, le reste dans l’industrie, la construction et l’agriculture. En 2014, ce chiffre est à 75.2 %.
        En termes de valeur ajoutée, le secteur industriel français a augmenté d’environ 250 milliards en 2000 à 290 milliards en 2016.
        En Allemagne, le chiffre était largement au-dessus en 2000 (500 milliards) et 720 milliards aujourd’hui.

        Quelles sont les industries françaises qui exportent?
        L’aéronautique/aérospatial, la défense, le luxe, et les produits issus de l’agriculture. Dans ces domaines, la France excelle sans aucune contestation possible. Il y a aussi quelques champions en chimie et en pharma qui exportent aussi de belles sommes. Et le secteur automobile lui aussi exporte (moins de 35 milliards en 2013). Les autres industries exportent aussi, mais les chiffres ne sont pas aussi importants.

        L’Allemagne exporte des véhicules pour 155 milliards de dollars de voitures et 42 milliards pour les pièces en 2018 (25.2 pour la France).
        http://www.worldstopexports.com/car-exports-country/
        Ce n’est pas le coût de travail qui fait la différence car celui-ci est très proche. C’est simplement le positionnement stratégique ! L’Allemagne est consciente du coût du travail élevé et vise donc les voiture de « luxe ».
        La France elle est plus dans le milieu de gamme pour certains, et le très bas de gamme pour d’autres. Et là, stratégiquement c’est dangereux, une variation de la monnaie peut permettre aux concurrents d’être moins chers…
        Donc ici, cas majeur pour les 2 pays, la sur/sous évaluation de monnaie est hors sujet.
        L’autre point c’est que l’Allemagne a conservé plus d’entreprises sur sol allemand que les Français ne le font. Quand un Français achète une voiture française, les chances qu’elle soit produite en France sont faibles !

        Bref, l’Allemagne a une réelle politique industrielle. Ca commence avec les apprentissages. En Allemagne (et en Suisse) faire un apprentissage sans avoir le bac mais une qualification professionnelle à la place représente une énorme majorité de la population.
        En Suisse, seul 1/3 de la population passe par le lycée. Les autres font un apprentissage dès 15 ans.
        Comment la Suisse fait pour conserver une balance commerciale positive? (la balance commerciale ne prend pas en compte les échanges non physiques, donc la finance c’est pas la raison). Elle travaille sur des secteurs innovants, à haute valeur ajoutée, et pour certains cas dans le luxe.
        La Suisse a souffert bien plus que la France au niveau du taux de change. L’Euro à 1.67 francs suisse en 2002 si mes souvenirs sont bons est passé à 1.15 y a quelques années. Bref, le franc suisse a gagné 30% ces 10 dernières années face à ses plus grands partenaires importateurs, et la Suisse a réussi à maintenir une balance commerciale positive.

        Quelles industries?
        – horlogère
        – pharma
        – chimie
        – machines outils
        – machines médicales, implants, pacemaker, …
        – instruments de précision
        – aéronautique / aérospatial
        – ferroviaire
        – armement

        Comment expliquez vous du coup que la Suisse arrive à exporter plus que la France? Sachant que la Suisse importe aussi beaucoup vu que le niveau de vie moyen est un peu plus élevé.
        Pour moi, ça explique au moins que le taux de change n’est pas une excuse.
        Pour le secteur automobile, à la limite y a Opel au niveau des Français (et avec maintenant). Mais les autres ne sont même pas en concurrence avec la France.
        Et pour la France, c’est simple, lorsqu’elle excelle dans une industrie, les chiffres sont excellents. Mais maintenant, il y a 3 choses à faire. Valoriser le travail manuel et le travail industriel. Pas que financièrement mais aussi socialement et au niveau de l’éducation scolaire aussi. En Suisse, faire un apprentissage c’est un choix voulu, et positivement par bien des jeunes.
        Ce n’est pas la punition du cancre.
        Ensuite, il faut monter en gamme là où il y a l’expertise. Prenez l’automobile. Comment ça se fait que la France est championne de l’industrie du luxe (nourriture, mode, parfums, etc… et qu’il n’y pas de marque qui exploite ça pour le moment à l’export.
        Et il faut encourager les renationalisations d’industriels. Et ça passe par un marché du travail beaucoup moins protectionniste.
        Et ça, de nouveau, vous en parlez pas. Mais quand en Suisse on peut se séparer d’un employé sans réelle raison, en France même avec des bonne raisons c’est compliqué. Qui voudrait investir en France ?
        Et ajoutez à ça l’instabilité politique. Je parle de la politique fiscale changeant tous les 2-3 ans… Aucune possibilité d’évaluer un investissement sur le long terme.

        Réglez ces 3 problèmes, et surtout le dernier, et la France exploitera son potentiel…
        C’est incroyable de voir les compétences de certains artisans français, compétences qui ont des décennies (siècles pour certains)…
        Les problèmes internes ont selon moi bcp plus d’impact que l’externe.

    • Galopante dit :

      Les migrants africains exigent la liberté de navigation sur la côte de la France.

    • Anonymous dit :

      Pour investir 4% du pib dans la defense, il faut soit pouvoir imprimer des billets comme on veut sans impact sur l economie ( seuls les Américains sont dans ce cas ), ou soit etre assis sur des hydrocarbures en quantité abondantes ( genre Russie, Arabie Saoudite ), pour les autres cas c difficile voire impossible a moins d impacter d autres secteurs primordiales comme l education ou la santé qui mécontenteront la population. Vu la tension sociale dans laquelle est plongée le pays, je doute que c est le bon moment pour investir 4% du pib dans la Defense… Et je vous rappelle que la 2 ème puissance mondiale la Chine investit moins de 2% de son pib dans la défense donc bon on n est pas non plus à plaindre.
      Je finirais par dire a ceux qui pensent qu on devrait tailler dans la secu, le rsa et autres minima sociaux que vous etes tout simplement déconnectés du monde réel, les Français se sont battus pendant de longues décennies pour jouir de tout ces privilèges la tant envier par le reste du monde, notamment notre système de santé. Parce que oui ça sert a quoi d investir 700 milliards par an dans la défense si étudier et se soigner convenablement devient presque impossible pour les plus modeste, si 2 tiers de la population est en surpoids ou si chaque année 400 000 personnes meurs par armes à feu ? Hein ?

      • Christophe dit :

        Les Français comme vous dites … pas l’Afrique…

      • Pierro dit :

        Pendant la Guerre Froide, il y a eu des années pendant lesquelles on était à 4%, avec la Sécu, les allocations familiales etc…
        Jusqu’en 1989 on était au-dessus de 3,5%, et on vivait bien.
        https://donnees.banquemondiale.org/indicateur/MS.MIL.XPND.GD.ZS?end=1989&locations=FR&start=1960&view=chart

        On est allé trop loin dans les dépenses sociales.

        • NRJ dit :

          N’oubliez pas qu’avec Mitterand il y a eu le tournant de la rigueur. On était dans un déficit excessif et il a fallu faire des réformes pour empêcher la faillite du pays.

          • Stoltenberg dit :

            C’est Mitterrand, ses guignols et ceux qui ont voté pour lui qui ont ruiné l’économie du pays.

        • Christophe dit :

          Tros facile de dire que c est la faute aux dépenses sociales. Même si je pense qu il faudrait les diminuer. Les chiffres qui sont donnés dans le lien parte de 1960 on est encore dans les 30 glorieux… apres de 1960 a 1989 il y a leS chocs pétroliers. Les décolonisations. Nos gouvernants qui sont incapable de gérer un budget sans empreintes des milliards à leurs copains banquiers. L inflation etc etc

      • Stoltenberg dit :

        Non il suffirait de stopper les dépenses inutiles dont il y a plein en France. Vous ne pensez pas ? Demandez à Mme Jouanno quelle est l’utilité de l’institution dont elle est dirigeante. Puis il y a tout le social (assistanat) qui pèse beaucoup sur l’économie et fait que la France n’avance pas. Avec tout cela, il y a suffisamment d’argent pour baisser les impôts sur les entreprises et sur le travail et, en même temps, augmenter les dépenses pour la défense. Et il faut songer aussi à stopper les miliards qui quittent la France chaque année en direction de la Chine communiste et autres pays qui pratiquent le commerce déloyal.
        .
        Imprimer des billets = voler les citoyens.

        • John dit :

          Et si la France changeait de système politique?
          Si la France changeait de république pour avoir un exécutif n’encourageant pas les assoiffés de pouvoir, elle pourrait travailler sur le fond.
          La France est un système politique spectacle.
          L’alternance c’est le pire des principes politiques. Pas de vision de long terme, pendant 5 ans c’est faire ce qu’il veut quand et comment il le veut… Pour ensuite être renversé par le suivant.
          Et de quinquennat en quinquennat, le système se complexifie, avec plus d’aides et plus de types de taxes, blablabla….
          Alors qu’avec une politique stable où tout le monde est représenté dans l’exécutif et au législatif. Donc pas de parti pour rejeter la faute sur les autres, et obligation de trouver des terrains d’entente. Et surtout, politique de long terme.
          Pas de rôle de président ou de premier ministre. Une présidence réelle à 7 où les grosses décisions sont prises par les 7 membres du conseil fédéral (nos ministres) et soutenues par les 7 même ceux qui ne sont pas d’accord. Et le président a un rôle représentatif à l’externe. Mais le résultat, c’est que la politique a du fond en Suisse. Et on n’écoute pas ceux qui nous promettent la lune…

          • Stoltenberg dit :

            Peut-être que ce que vous dites est vrai. Mais ce qui est aussi vrai c’est que, de manière indifférente du type de gouvernement, un bon exécutif c’est celui qui fait le MINIMUM VITAL et laisse les citoyens se débrouiller pour le reste.

      • Carin dit :

        On fera comme les africains… on ira tous s’enrôler dans l’armée pour pouvoir manger!!! Mais ça sera pas l’etat providence honnis par certains… qui gueuleront alors parce qu’ils se retrouverons à la même tablée que tout le monde, dans la même tenue, et tout ça pour manger le même repas que tous ces indigents qui viennent « bouffer le pain des français «  dirait l’ami Fernand.

        • Stoltenberg dit :

          Les pays africains, ce sont les politiciens sociallos qui les prennent comme modèle. Enfin, certains pays africains avec des présidents infaillibles style Jupiter et des lois socialistes comme au Zimbabwe. Et s’ils décident de donner plus de liberté aux citoyens, moins d’impôts et de taxes, régulation de l’immigration, justice commerciale, tout en augmentant les dépenses militaires alors le modèle sera clairement celui de l’Amérique de D. Trump. Et, en tant que macroniste, je ne sais pas si vous soyez en bonne position pour critiquer D. Trump. Il a des résultats économiques bien meilleurs que la piètre croissance française qui s’est installée malgré et non pas grâce à LREM et qui est conjuguée à un chômage de masses…

    • NRJ dit :

      @Stoltenberg
      Arrêtez un instant. Vous savez qu’on n’a pas les moyens. On est en déficit excessif et on aura tôt ou tard la faillite si on continue comme ça.

      Par ailleurs est ce que ce serait souhaitable d’avoir 4% du pib dans la défense ? Je pense que non. A titre de comparaison on dépendait 3% du pib dans l’armée a la fin de la guerre froide. Et on n’a pas forcément besoin d’avoir une armée de masse… Sauf si vous voulez déclarer la guerre à Poutine naturellement. Une question simple est : quelle serait la plus-value d’avoir 12 SNA sachant qu’on en a 6 aujourd’hui ? Gardez quand même à l’esprit que de base, l’industrie de défense sert à équiper une armée. Pas l’inverse.

      Ou alors vous voulez que la France devienne une superpuissance comme les USA. Mais là même à 4% ça ne marchera pas. Sans compter que l’argent qui partira pour l’armée ne sera pas utilisé pour l’éducation (quand on voit notre éducation nationale ce ne serait peut-être pas un gâchis ) et pour la compétitivité de nos entreprises. Donc on serait une puissance militaire mais pas économique. Or la deuxième dépend de la première, donc ça nous mènerait à terme dans un mur (pour rappel la Grèce dépense 2% de son pib dans la Défense depuis les années 2000. Mais depuis 2010, elle ne dépense que 4 milliards contre 6 milliards avant sa crise budgétaire car son pib a fondu). Par ailleurs je ne pense pas que menacer d’invasion soit la meilleure solution dans nos différents politiques. Menacer d’embargo, de faire un chantage à l’emploi, ou corrompre sont d’autres moyens tout aussi (et je pense plus) efficace. Mais cela demande de mettre l’argent sur la table. Et l’argent qu’on dépense pour une frégate en plus ne servira pas pour ça.

      Par ailleurs si vous voulez parler d’investissement dans la recherche et le développement (on avait déjà eu une discussion sur ça je crois), je dois vous rappeler que celle-ci ne vient plus de l’État. C’est là l’un des grands changements de l’époque moderne : ce sont les entreprises qui font les innovations. L’État peut le soutenir et le favoriser via une aide à la recherche et la recherche « pure » dans les universités et écoles d’ingénieurs. Mais il n’a pas la souplesse des start-up et des PME. Les exemples sont légion : Batterie, hydrogène, matériaux IA, etc… Aujourd’hui, les produits sont créés pour le civil avant d’être militarisé. Avec un argument de poids côté entreprise : un programme de l’armée s’échelonne sur des dizaines d’années. Là ou les améliorations se font en quelques années dans les entreprises.

      • Stoltenberg dit :

        Oui, bien sûr, il faut baisser les dépenses à côté. Et ce de manière considérable. En ce qui concerne l’éducation, ce n’est pas l’argent qui manque puisque il y en a beaucoup plus que dans beaucoup de pays qui sont loin devant nous dans les classements PISA. C’est la conception qui est mauvaise. Il faudrait qu’ils aillent en Europe de l’est ou en Asie et demandent à ces pays comment ils font pour être beaucoup plus efficaces avec moins de moyens. Mais je pense que la réponse sera claire et prévisible : on fait bosser nos gosses.
        .
        4 % du PIB dans la défense permet d’assurer à nos entreprises un carnet de commandes rempli. Cet argent sera investi au sein des entreprises pour la recherche et l’innovation. Les entreprises américaines dominent le marché car l’état seul assure la rentabilité de chaque investissement.
        .
        En l’occurence, l’ONERA est un organisme de recherche national. Et dans ces 4 % on devrait consacrer une somme importante pour nos institutions de recherche et de formation.
        .
        Oui, il faut que la France soit un état puissant. Un garant de l’indépendance et de l’intégrité territoriale en Europe.

        • Stoltenberg dit :

          Par exemple, si la France achète beaucoup de Rafale, alors leur prix à l’exportation va automatiquement baisser et il va devenir plus compétitif. Aussi simple que cela.

          • Carin dit :

            @stoltemberg
            Mais le Rafale est très compétitif à l’export… renseignez-vous, il est moins cher que l’EF2000, le F35, et peut-être même que le F16 dans sa version V…

          • Stoltenberg dit :

            Le F35 a un prix compétitif par rapport au Rafale grâce au carnet de commandes bien rempli. Il sera de plus en plus difficile de vendre des Rafale à l’international. Il faut se concentrer sur le SCAF et peut-être concevoir une version Rafale ayant un prix compétitif par rapport au F16.

        • NRJ dit :

          @Stoltenberg
          Il y a une différence entre investir dans la recherche et l’innovation, et investir dans l’armée. Comme je disais, acheter 6 SNA de plus n’apporte rien en termes de recherche.

          Par ailleurs vouloir investir plus dans la Défense n’est pas rentable d’un point de vue financier. Le prix du Rafale baisserait certes et on aurait par conséquent de meilleures capacités d’exportation. Mais ce n’est pas pour autant que le gouvernement et le contribuable en général bénéficierait d’un retour sur investissement positif.

          Les USA font plus d’exportations que nous c’est vrai (42 milliards de vente en 2017). Est ce que ça compense le poids financier de leur 700 milliards de dollars par an et pour nous est ce que ça compenserait par exemple l’achat de 6 autres SNA inutiles ? Clairement non.

          On n’est pas dans un régime communiste en cercle fermé. L’argent que l’on donne à l’etat est un poids qu’il faut réduire, même si l’État l’investit dans certaines entreprises. Si vous avez des doutes, regardez la France : 57% de l’économie est repris par l’État (plus que tous les autres pays européens) et derrière on a l’un des plus gros déficits et l’un des taux de croissance le plus faible.

          • Stoltenberg dit :

            NRJ : Ces dépenses devront être en priorité acheminées vers des secteurs critiques. Donc si l’armée considère que tel ou tel achat est inutile alors on n’achète pas. Par contre je pense que certains secteurs comme le cyber (avec toute l’innovation qui va avec), le spatial, l’aviation, le renseignement ainsi que les nouveaux projets (char, avion, arme laser, les nouveaux matériaux etc.) sont des domaines primordiaux où on peut gagner beaucoup si on y investit, ne pensez-vous pas ?

          • NRJ dit :

            @Stoltenberg
            Effectivement. Mais dans ce cas parlons d’investissement dans la recherche. Pas dans la Défense, même si la Défense sera bénéficiaire indirectement de cette recherche.

      • wagdoox dit :

        quand allez vous comprendre que l’endettement est un phénomène naturel qui remplace la production de monnaie et qui a l’avantage d’enrichir les banques ? C’est fou de ne pas comprendre le système économique dans lequel on vit et de donner des leçons d’éco en plus …
        On dépensait 3% dans la défense sous Chirac, le mur était tombé depuis un bon moment…
        Actuellement l’armée sert le secteur industriel, ne vous en déplaise, HIL, FDI … en sont la preuve.
        La Grèce est toujours à 2%, la baisse de 6 à 4 milliards c’est juste la baisse du PI brute bref vous accumulez les contre vérités à une vitesse monumentale.
        Je continue la recherche et l’innovation ne sont pas la meme chose… C’est absolument faux, c’est les bureaux militaires qui font les inventions sont repris par le privé pour les rendre utilisables avant d’être prit par les militaires la souris, le web… Le temps n’est pas le meme car les armées font de la recherche, les entreprises de l’innovation.
        Enfin j’aimerais juste que vous regardiez le niveau d’endettement du privé en Fr ou au US, vous allez être surpris.
        Surtout quand on voit le nombre de fois ou l’état à renflouer le privé.

        • NRJ dit :

          @Wagdox
          Je n’ai pas dit que l’endettement n’était pas naturel. Je dis simplement que notre budget n’est pas géré de manière durable (donc il est mal géré) et que si on continue comme ça on deviendra un pays du tiers monde. Par ailleurs si vous avez des notions d’économie, vous n’avez pas de recul : les USA n’est pas dans la même situation que la France. Ils ont le dollar, première monnaie mondiale qui leur donne des capacités inégalables pour s’endetter.

          Enfin, oui la Défense sert le secteur industriel. Mais ce qui compte c’est que notre industrie fonctionne seule de manière durable. Sinon on peut toujours faire pleins d’entreprise vivant ai crochet de celles du secteur tertiaire, et dire qu’on a une super industrie.

          Pour la Grèce, vous avez répété exactement ce que j’ai dit. On est donc parfaitement d’accord.

          L’armée n’est pas la seule à faire de la recherche fondamentale. Comme j’ai dit celle-ci a lieu surtout dans les universités et les grandes écoles. Et elle a lieu également dans les entreprises. Quand on voit, celles-ci ont des moyens qui rivalisent avec ceux des États. Un exemple est « l’Airbus des batteries » : 5 milliards d’euros, dont seulement 1,7 provenant de l’État pour développer (donc notamment faire de la recherche) une filière de batterie en Europe. D’ailleurs c’est bien dans les entreprises comme Panasonic que les progrès sur les batteries au Lithium ont été faite. Ils ne se sont pas contenté seulement de commercialiser les idées de chercheurs du secteur publique.

    • Carin dit :

      @stoltemberg
      L’armée est en train de renouveler tout ses équipements y compris le matos du fantassin, que n’avez-vous pas crié 35 ans avant!!! (Cela n’est pas personnel), alors que tous les gouvernements de droite comme de gauche se sont empressés de l’étrangler… ce gouvernement est le seul à lui permettre une remontée en puissance, et une meilleure protection de ses paxs. Malgré ce, vous êtes nombreux à êtres dans le tout tout de suite… ce que l’on peut comprendre de la part d’ados mais pas d’adultes. On peut considérer l’année 2018 comme étant une simple remise à niveau de 2017… mais 2019 compte bien 1,7 milliard d’augmentation, et cette somme est plutôt bien utilisée au vu de l’énorme somme des matériels à changer ou rénover! La baguette est réelle.. mais elle n’est pas magique. Personnellement, je compte que cette augmentation du budget mili est garantit jusqu’en 2022… pour la suite il faudra voir si l’actuel locataire de l’Élysée sera reconduit et en ce cas contrairement à ce qu’il prétend il n’y auras pas augmentation de 2/3 milliards jusqu’en 2025, mais 1,7 par an jusqu’en 2027, et si changement de prez, il faudra voir avec le/la suivant (es)???

      • NRJ dit :

        @Carin
        Vous êtes le bons sens même. On ne peut pas avoir tout dans l’immédiat.

        Vous êtes également la naïveté. « ce gouvernement est le seul à lui permettre une remontée en puissance ». On est à plus de 3% de déficit. Macron n’a fait aucune des reformes nécessaires alors même que la situation économique internationale était favorable depuis Hollande. Or avant même que la LPM ait lieu, il a « omis » ses promesses. Les surcoûts opex seront ainsi financées par l’armée en 2019 alors qu’ils devaient l’être par le financement interministériel (en opposition à une promesse explicite). Maintenant que la conjoncture internationale se détériore, On peut bien se demander ce qui sauvera le budget des armées. Après, comme vous le dites, il a également contredit son plan pour les armées après 2022, tout va donc pour le mieux.

        Vous pouvez critiquez Sarkozy pour avoir baisser le budget des armées mais lui a fait face à la pire crise depuis 1929, il devait également payer plus 50 milliards de charges de dette chaque année de son quinquennat contre 40 milliards pour Macron. Le pétrole était également au plus haut sous Sarkozy (120 dollars le baril), là où ce prix a été divisé par 2 sous Hollande et Macron (pour vous donner un autre d’idée de l’importance du prix du pétrole et de ses conséquences, c’est ce qui a mis fin aux 30 glorieuses en 1979 car il était aussi cher qu’en 2010 en dollars courants).
        Voir https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Choc_p%C3%A9trolier

        En d’autres termes ous les facteurs sur l’économie indépendants des gouvernants ont été favorables à Hollande-Macron et défavorables à Sarkozy. Et vous lui en voulez, car comme la quasi totalité des gouvernants de ces années (et plus globalement de toutes les personnes qui analysaient la situation politique), il n’a pas pu prévoir une détérioration du monde depuis 2010 ? Relisez les articles de l’époque si vous doutez. Par contre Macron, pourtant dans une situation économique mondiale jusqu’ici favorable, est incapable de tenir le budget de la France. Et il fait face a des émeutes dès sa deuxième année de mandat. Voyez l’erreur.

        • Carin dit :

          @Nrj
          Ou avez-vous lu le nom de Sarkozy dans mon post… on m’aurait menti à l’insu de mon plein gré et c’est Sarkozy qui présidait la France ces 35 dernières années?? Et puisque vous en parlez de ce monsieur, il n’a rien réformé du tout, il a juste emprunté la modique somme de 600 milliards d’euros pour faire « passer » la crise… il a même pensé à bloquer l’épargne des français pour ne pas que les banques morfle… et il s’est raviser lorsqu’il a compris que les cuistres que nous sommes étions capables de monter à Paris et de le raccourcir (un peu plus) en passant la lame entre sa nuque et ses talonnettes.

          • NRJ dit :

            @Carin
            Désolé vous n’aviez en effet pas visé directement Sarkozy. Je voyais apparemment un énorme sous-entendu (« tous les gouvernements de droite comme de gauche ») là ou apparemment il n’y en avait pas.

            « il n’a rien réformé du tout ». Moi j’appelle ça de la mauvaise foi. On pourrait faire plusieurs paragraphes, mais je vais me limiter à 2 exemples frappants : Il a fait la réformes des retraites de 2010 ainsi que le non-remplacement d’un fonctionnaire sur 2. Après on peut toujours critiqué, dire qu’il aurait fallu mieux le faire. Mais il est le seul président de la 5ème République à avoir fait ces réformes (on va oublier la réforme des 63 ans de Hollande qui est du pipôt). Il a endetté la France de 600 milliards, c’est vrai…. Comme tous les autres gouvernements à cette époque. Contrairement à la période de croissance euphorique mondiale qu’ont eu Hollande et Macron, il a eu la pire crise économique depuis 1929 (et une crise mondiale, pas la crise se franco-française dont certains parlent aujourd’hui comme une « crise »).

            Un indice clair montrant qu’ il a fait des choses sérieuses pendant son quinquennat ? Regardez les discours de Hollande en 2012 qui voulait la « concertation » par rapport à Sarkozy qui allait trop vite.

        • Thaurac dit :

          D’accord avec vous, sarko n’est pas vraiment arrivé au bon moment, car, il avait prévu de faire baisser en certains points, pas mal de budget, et rechercher l’éfficacité dans tous els domaines ( fonction publique..etc).
          Par exemple, on en est où maintenant , au sujet de la baisse des fonctionnaires ( hors régaliens),
          Rien personne n’ose y toucher et pourtant, ils ne se rendent pas compte que tous les mois on emprunte pour les payer ainsi que les retraites ( trop spéciales) on est en état de liquidation permanent

          • Carin dit :

            @Thaurac
            Contrairement à ce que vous croyez, Sarkozy a bel et bien touché aux fonctionnaires des administrations régaliennes, et pour vous parler de ce que j’ai vécu, ce monsieur a fermé 80% des écoles de police et de celles des officiers, et du coup de 110 mille nous sommes passés à 95 mille en 5 ans… pour le personnel soignant idem, pour l’education Nationale idem, l’armée n’en parlons pas, et la gendarmerie idem… à tel point que son successeur le sieur Hollande a dû embaucher en urgence 10.000 profs, et ils étaient loin de tous sortir des écoles spécialisées!!! Mr Hollande a également dû faire débloquer plusieurs millions d’euros par Bercy pour seulement équiper les fantassins qu’il envoyait sur Serval ( les histoires de chaussures, moustiquaires, et autres bases sans sanitaire ni coin repas…). Aujourd’hui encore le personnel soignant, les gendarmes et les policiers sont toujours largement déficitaires, l’actualité nous fait toucher du doigt que les mobiles et CRS sont à bout de souffle, mais les autres flics qui se frappent les procédures derrière le sont aussi, quand au personnel soignant, allez dans un grand CHU la nuit et vous constaterez qu’en tout et pour tout il y a 1 infirmière et 1 aide soignante pour 2 services ou souvent pas un seul lit n’est libre!!! Et je vous fait grâce des services d’urgences… mais bon, il a pris la crise de 2008 en pleine poire ! Ce qui ne l’empêche pas d’être cité dans moult affaires de malversations avec l’argent public, à tel point que son parti politique est le seul de l’histoire des partis politiques de France à avoir dû faire la manche pour renflouer sa caisse!! Y a rien là ??

          • Stoltenberg dit :

            Carin : Question complètement hors sujet mais je suppose que vous serez peut-être compétent pour y apporter une réponse pertinente. Que pensez-vous de l’ambiance générale dans la police et gendarmeries notamment dans le contexte des émeutes récentes et tensions sociales. J’observe ces derniers temps avec inquiétude une montée de frustration notamment parmi les fonctionnaires de police et de gendarmerie. À tel point que je me demandais si les forces de l’ordre allaient tenir et rester fidèles lors des pires semaines de la crise des GJ. Et je pense que Mr Castaner l’a vu aussi et c’est pourquoi il a promis de payer aux fonctionnaires tout ce que l’État leur doit. Vous faites probablement partie des officiers ou sous-officiers, y a-t-il un risque de crise au sein de la police ou gendarmerie ?

      • Stoltenberg dit :

        Ce qui est curieux c’est que vous dénoncez les anciens gouvernements de gauche et de « droite socialiste » alors que EM est un parti qui recycle des personnes issues de ces anciennes formations en voie de disparition.
        .
        En ce qui concerne ces promesses, j’attends la fin 2019, ou 2020, quand il y aura la prochaine crise économique, on va voir s’ils seront en capacité de les maintenir. Pour l’instant, ils achètent des voix en augmentant le déficit et en endettant les citoyens. Ils n’ont rien fait pour relancer l’économie et en ce temps de très bonne conjoncture, quand l’économie US a de très bons résultats, la France stagne avec une croissance médiocre (presque 0) et un chômage de masse. Mais bon, peut-être qu’ils sont tout simplement « trop intelligents et trop rapides » pour moi et que vous faites partie du club élitaire des 20 % des Français « intelligents et rapides » qui adorent Emmanuel Macron et qui votent pour lui. Et je vous rappelle que E. Macron est président depuis 2 ans et avant il était ministre de l’économie et conseiller de F. Hollande qu’il a trahi. Il est donc parmi les personnes qui ont eu le plus d’impact sur l’économie du pays ces dernières années.

        • Carin dit :

          @stoltemberg
          Il est vrai que je vote Macron… non pas parce que je fais partie des 20%… mais plus prosaïquement parce que je ne vois pas pour qui voter d’autre!!!
          Et vous avez raison, Macron a bien trahit Hollande… votre Marine elle c’est carrément son père qu’elle a trahit… ce qui me fait penser que vous n’êtes pas rancunier, parce que quand je vous lis.. j’ai l’impression d’entendre justement son père et j’ai envie de crier
          «  sort du corps de stoltemberg Jean-Marie »

          • Stoltenberg dit :

            C’est ridicule. Vous venez d’avouer que vous votez Macron alors expliquez maintenant à vos enfants qu’ils vont payer plus de 15000€ de dette à laquelle VOUS avez indirectement contribué et qu’ils vont vivre dans un pays relayé à un rang secondaire, rongé par une crise profonde parce que les générations de leurs parents préféraient vivre le présent au lieu de penser au futur. Et sachez que je ne suis pas un électeur RN donc c’est raté. En ce qui concerne l’économie c’est une catastrophe comme chaque socialisme mais elle a le mérite d’être la seule qui adresse le problème de crise identitaire causée par un afflux massif d’immigrés qui veulent transformer la France au lieu de s’intégrer. Et ma pire crainte c’est que si elle ne le fait pas, alors quelqu’un d’autre le fera et rien ne garantit que ce quelqu’un, ce « sauveur miraculeux » qui survient cycliquement dans l’histoire aux moments critiques, sera un démocrate respectueux du droit de l’homme et des citoyens. Et ne croyez pas à la méthode facile (qui l’est de moins en moins) qui consiste à cacher le problème sous le tapis et à expliquer à la nation entière que ce sont des schizophrènes et que le leader sait mieux. Le crime baisse, la sécurité augmente, tout va bien… dans les bureaux de statistique. Mais si ce problème n’est pas traité dans l’immédiat, alors il risque d’exploser. Et c’est même G. Collomb qui l’a dit en demissionnant de sa fonction. Donc oui, de ce point de vue, voter Macron c’est s’asseoir sur une bombe identitaire qui risque d’exploser à tout moment. Même si je suis d’accord avec certaines de ses décisions favorables à la liberté et à la prospérité économique, comme la suppression de l’ISF, la suppression de certains postes de fonctionnaires ou encore la suppression de l’ENA. Mais c’est toujours trop peu et trop lent. Il faudrait mener un audit massif dans toutes les institutions publiques pour optimiser le fonctionnement et supprimer les postes inutiles. Ensuite, il faut supprimer le social et instaurer des allocations chômage dégressives qui passent à 0 au bout de 6 moins afin de forcer certains à « traverser la rue » (et je suis 100 % d’accord avec ce qu’il a dit, ce sont que les loosers gaucho qui se sentent indignés). Il faut bien évidemment penser au commerce en commencant par reduire drastiquement les importations en provenance de la Chine communiste. Et, bien sûr, il faut réduire drastiquement les impôts et charges : sur le travail, sur les entreprises et plein d’autres ce qui permettra de vivre dignement de son travail sans les aides sociales même pour un smicard et de libérer quelques postes à Bercy. Voici ma vision des réformes qui doivent être menées dans l’immédiat.

        • Thaurac dit :

          Je trouve que pour le moment, la France ne va pas trop mal, hormis les éternels pleureurs;
          il suffit de renarder autour de nous, on a pas trop à se plaindre.
          Et, primordial, il réforme, ce qui est l’essentiel!

          • Stoltenberg dit :

            Ça me fait penser à un docteur qui voit une tumeur énorme en train de se développer dans le corps de son patient mais lui dit : « tant que vous pouvez respirer, tout va bien, ne vous inquiétez pas ».

          • Carin dit :

            @stoltemberg
            Pour répondre à votre question, le « malaise » en gendarmerie/police ne date pas d’hier… et pour vous donner un exemple concret, en ce qui me concerne bien entendu. L’orque qu’il y a maintenant quelques années je suis parti à la retraite, la partie des heures supplémentaires que je n’ai pu utiliser durant mes 33 ans de service, m’a permis de « partir » plus d’une année avant l’age requis… ensuite le « sac à dos » que j’ai posé au moment de ce départ était tellement lourd que j’ai passé les 7 premiers mois à dormir jours et nuits (ce qui inquiétait grandement ma compagne), c’est à ce moment là que j’ai compris que ce sentiment de malaise était de l’epuisement physique et intellectuel, et c’est pareil pour toute la partie régalienne de la fonction publique, on demande à ces gens l’excellence en tout lieux et en tout point… ce qui est impossible. Et pour vous faire un parallèle un plombier/électricien/maçon/ ou quel que soit le métier se trouve confronté à un problème par jour du style « par où je vais passer mes tuyaux, gaines ou autres » les « régaliens » c’est une quinzaines de problèmes à résoudre par jours et sans erreur possible sous peine de sanction parfois administratives, parfois judiciaires, et souvent les 2!!! Aucun fonctionnaire régalien en activité ne pourrait vous expliquer cela, pour la simple raison qu’ils sont pour ainsi dire
            « dans le bain » et de ce fait malgré ce ressenti de malaise grandissant au fur et à mesure de l’avancement de leurs carrières, ils ne sont pas tout à fait conscient qu’ils portent un sac à dos de problèmes qui se rempli inexorablement, et en pousse de trop nombreux,vers la « fausse » seule solution qui leurs apparaît… le suicide… la nature est quand même bien faite puisque comme ces régaliens ne savent pas que ce qu’ils font est impossible… ils le font. Voilà, je vous ai apporté ma réponse à votre question, j’espere que d’autres en feront autant pour voir les différences possibles et que chacun puisse se forger une opinion.

    • ClémentF dit :

      Il fallait comprendre que Naval Group sort des frégates moins chères que ses concurrents européens, grâce aux économies d’échelles permises par l’export. (même si on peut douter que la comparaison soit valable).

      • Stoltenberg dit :

        C’est peut-être ce que voulait dire M. Guillou. Je vous rappelle toutefois la première partie de la citation :
        .
        « Seulement, le marché national étant trop restreint, Naval Group a besoin d’exporter et de développer de nouveaux produits pour faire tourner ses bureaux d’études et son outil industriel. »

  2. Polymères dit :

    Le PIB n’est pas un « budget », arrêtons d’évoquer des pourcentages comme si ça serait un choix budgétaire.
    Il y a un budget de l’état, qui a ses recettes et ses dépenses.
    Dans le budget actuel de l’état, on a déjà près de 25% des dépenses qui sont faîtes avec de la dette (déficit public).
    Dire qu’il faudrait doubler le budget de la défense comme si la situation financière allait bien, c’est être particulièrement naïf, c’est vouloir faire une augmentation militaire qui deviendra problématique pour tout le pays et qui devra au bout d’un temps, se réduire et c’est toujours pareil vous le savez, grossir ne fait pas mal, arrêter de grossir si, que vous fassiez 70kg ou 100kg.
    De même qu’il ne faut pas juste vouloir un budget inadapté à la réalité humaine de notre armée, il y a des limites de recrutements, des limites pour maintenir l’état de nos forces à niveau, ce n’est pas juste une d’acheter des matériels pour satisfaire une politique industriel, avoir des navires sans marins ne sert à rien et croire qu’il est plus facile de recruter et former des hommes que d’acheter du matériel c’est une erreur.

    Augmenter le budget, tout le monde est d’accord, mais il y a une méthode pour le faire correctement et cette méthode n’est pas celle que vous préconisez ou il y a un effort de dépense presque similaire à un effort de guerre s’imposant au pays. La bonne méthode c’est celle d’y aller progressivement sur un temps long en privilégiant les recettes supplémentaires à la défense et non pas en cherchant à réduire chez les autres ou à augmenter les impôts du peuple.
    Au format actuel (humain) de nos armées, même avec 50 milliards (2%), il y a moyen d’avoir ce qu’il faut un peu partout. Il ne faut pas non plus se voir plus gros qu’on est ou qu’on ne peut absorber. Avoir 100 milliards d’€, ce serait le budget d’une armée de conscription qu’on voudrait bien équiper avec autre chose que des camions.
    En soit la France pourrait avoir un tel budget, mais je ne vous garanti pas qu’il se maintienne très longtemps et qu’il se fasse sans contreparties, ni que nos commandes débloqueront beaucoup plus de contrats exports.

    • Anonymous dit :

      Surtout qu il faudra rogner dans des secteurs primordiales de l economie comme l education, ce qui impactera sur le long terme l economie, donc les recettes diminuent et a la fin on arrive meme plus au budget de defense initial…

  3. Christophe dit :

    4% ca me rappelle les exigences d un certain trump…..

    • Carin dit :

      @christophe
      Vous faites bien de le souligner, et remercions Trump de ne pas avoir demandé 6% … ses groupies l’auraient suivis sans sourciller.

  4. Rascasse dit :

    Naval Group est un champion pour jongler entre commandes nationales et marchés export. Le Scorpène était un projet export qui n’avait pour seul but que de maintenir des compétences tant que la France ne commandait plus de sous-marins, en vue d’être prêt pour le SNA du futur (i.e, le Barracuda). Il a été exporté au Brésil, en inde, au Chili, en Malaisie, avec à chaque fois un transfert massif de savoir-faire pour enseigner aux industriels locaux comment on construit des sous-marins (qui sont des objets d’une complexité exceptionnelle)… Aucun concurrent mondial de Naval Group n’a ce genre de pedigree en transfert de savoir-faire, sauf peut-être Damen qui a des chantiers tout autour du monde, mais les bateaux construits pour l’export par Damen sont plus petits et moins complexes (de très bonne qualité, ceci dit) que des sous-marins… Il parait que les ravitailleurs dont le design est acheté aux italiens consommeront 20% de moins que la version italienne, du fait du savoir-faire de Naval Group sur le bulbe et son hydrodynamique.
    On peut se plaindre que cette boite soit parfois trop timide pour conquérir des marchés étrangers. Mais elle a un savoir-faire exceptionnel, il n’y a aucun doute la dessus. En prospective : l’Inde a un appel d’offres en cours pour 6 sous-marins supplémentaires ; l’Arabie Saoudite veut faire de Naval Group sont Prime Contractor pour tout le secteur naval ; l’Egypte a toujours des envies de corvettes (même si TKMS essaie d’interférer) ; et j’espère que le très intelligent design des OPV de classe Adroit va ouvrir de nouveaux marchés, beaucoup de pays ayant plus besoin de protéger leurs eaux contre des pirates mal équipés que contre des navires de guerre…
    Qui aurait imaginé, quant on a réformé la DCN et supprimé le statut d’ouvrier d’Etat à ses personnels, que le bébé grandirait aussi bien ?

  5. petitjean dit :

    cette entreprise est une référence mondiale. C’est un bijou dans le secteur des hautes technologies
    « Naval Group a besoin d’exporter et de développer de nouveaux produits pour faire tourner ses bureaux d’études et son outil industriel  »
    en effet ! L’état à son rôle à jouer , je pense qu’il le fait
    Pour notre outil de défense, l’idéal, soyons réaliste, serait un budget à 2,2 % du PIB

    • Auguste dit :

      Poséidon, c’est parti.On va voir si les accords franco-italiens fonctionnent.

  6. ekiM dit :

    Pourquoi Naval Group ne fusionne pas avec Les Chantiers de l’Atlantique plutôt que d’aller faire un partenariat obscur avec des italiens ?

    En faisant cela, l’entité française aurait le même CA que Fincantieri tout en ayant des bénéfices deux fois supérieurs … Pourquoi cette piste n’a-t-elle pas été étudiée ?

    • fgni dit :

      Curieux aussi de voir la réponse..

    • ji_louis dit :

      Parce que les Chantiers de l’Atlantique ont déjà risqué plusieurs fois la fermeture à cause d’une trop forte dépendance aux commandes de l’état français, (qui étale et reporte les paiements pour cause budgétaire) d’où son orientation ferme vers les marchés civils à haute valeur ajoutée (depuis quelques années, les méga-navires de croisière), où ils maintiennent un avantage compétitif par une qualité de construction, un respect des prix et des délais, une diversité d’options à la carte pour satisfaire le client que n’offrent que très peu de concurents.

    • Carin dit :

      @ekiM
      Peut-être qu’a travers ses associations le gouvernement actuel veut permettre aux entreprises françaises de percer le marché européen, et par la même de « carrer » les américains qui œuvrent en sous-mains et nous empêchent d’y avoir accès?? Ajoutez à cela le partenariat grandissant avec l’inde, (Avions, bateaux??, soums, et meme centrales nuc) , plus d’autres pays (la liste commence à sérieusement s’allonger) et vous vous apercevrez que la stratégie est loin d’être « bidon ». Et pour tout vous dire, notre prez n’a plus le choix, il a compris.. mais un peu tard… que les américains ont saisi sa phrase « France is back » comme une déclaration de guerre commerciale!

  7. Frédéric dit :

    Côté italien, indiquons que le porte-hélicoptères d’assaut Trieste a été lancé le 25 mai chez le chantier Fincanteri à Castellammare di Stabia. Gros bébé de 245 m de long, mais on se sait même s’il pourra mettre en œuvre des F-35.

  8. Namroud dit :

    Emmm donc je comprends bien maintenant pourquoi des journalistes ont été interrogés par la dgsi et que sa majesté jupiter 1er et le gouvernement se montrent nerveux lorsqu’on evoque la vente d’armes à ben salmane tant pis si des enfants yéménites meurent avec des armes made in France, pays des droits de l’homme, l’essentiel c’est d’exporter ( c’est vrai que depuis des décennies on a un déficit extérieur ). Et après certains se demandent pourquoi il y a des migrants ?? La réponse est simple l’instinct de survie qui pousse des êtres humains à fuir des conflits et des guerres. Pour info le Liban pays de 4 millions d’habitants accueille depuis 2011 un million de syriens, la Jordanie qui est l’un des pays les plus pauvres du monde des centaines de milliers. La Turquie ( je n’ai aucune sympathie pour erdogan qui ressemble de plus en plus à un ceacescu mégalomane ) pareille. Les pays africains eux même accueillent des migrants comme l’Algérie, le maroc, la Tunisie, cameroun, Tunisie et même la Libye en plein chaos etc… Pourtant ces pays on ne les entend rarement se plaindre d’accueillir des migrants contrairement à certains en Europe continent de 400 millions d’habitants deviennent hystériques parce que quelques milliers de migrants arrivent , même s’il faut aussi d’admettre qu’erodgan s’en sert pour faire chanter carrément l’union européenne ( les autres pays par contre faut reconnaître qu’ils ont le mérite de ne pas faire la même chose). Vous ne voulez plus de migrants ?? Vous avez raison à 100% dans ce cas faites pression sur les gouvernement pour ne plus vendre des armes à des pays en guerre car si demain des yéménites débarquent en France ne soyez pas étonnés. Et surtout n’oubliez pas de demander des comptes à sarkozy pour avoir comme bush avec l’Irak, entraîné la France dans un conflit en Libye et donc causé la crise migratoire en méditerranée car je rappelle que Kadhafi qui n’était certes pas un démocrate et qui a c’est vrai commandité des attaques terroristes, cooperait dans la lutte contre l’immigration illégale ce qui explique pourquoi berlusconi était très hésitant à rejoindre l’opération de l’OTAN

    • NRJ dit :

      @Nammroud
      C’est vrai que si Kadhafi était resté au pouvoir tout aurait été mieux. On aurait eu la même situation qu’en Syrie de l’autre côté de la Méditerranée avec les interférences de pays comme le Qatar et autres, tout ça dans une petite guerre du pétrole entre puissances pétrolières et internationales.

      On peut toujours dit que tout aurait été toujours mieux. Est ce que quelqu’un l’avait prévu en 2011 ? Je n’en ai pas le souvenir. Mais peut-être que vous l’avez ? Dans ce cas partagez le.

      Par ailleurs en Jordanie et au Liban, les migrants sont regroupés dans des camps dont les conditions hygiéniques doivent être plus que discutables d’un point de vue occidental. Je serais pour faire la même chose en Europe en attendant que la situation en Syrie s’améliore, mais ça ne se passera pas car il y aura des gens comme vous pour faire l’analogie aux camps de concentration et autres bêtises.

      Par ailleurs le chômage tue 10 000 a 20 000 français par an. C’est moins visible que 100 morts par AK-47, mais ce n’en est pas moins des morts. Et ils sont français.

      Enfin oui c’est triste que des enfants yéménites meurent. Est ce que le fait que l’on bloquent nos exportations à l’Arabie Saoudite et consorts y changera qqchose ? Non car les russes et les américains ne se gêneront pas pour le faire. Alors on pourrait ne rien vendre, c’est vrai, dans le simple but de se donner bonne conscience. Pour ma part je pense que troquer le « moi je suis gentil et les autres ils sont tous méchants » contre des emplois qui feront baisser la statistique de mort des chômeurs n’est pas à écarter.

      Après il est de notre devoir de demander un embargo de la part des principaux pays exportateurs d’armes (déjà USA, Chine, Russie). S’ils refusent (et c’est probable) on n’a pas non plus à se gêner. La guerre commerciale reste une guerre : celui qui se crée ses propres obstacles est celui qui perd. En d’autres termes, avoir des critères moraux fait de vous un pigeon et donc une proie.

      • Vinz dit :

        « Vendre des armes sauve des vies françaises ». Elle est bien bonne celle là. Ca me rappelle la pub des cigarettiers des années 50 qui nous vendaient un remède contre l’asthme. Si on vend des armes à l’Arabie Saoudite, alors on a plus plus droit de jouer les pères la morale nulle part, et surtout pas de reprocher quoique ce soit à Assad ou Poutine. Ca veut dire qu’on ferme sa grande gueule sur tout le reste en assumant son cul malpropre- bref faut choisir : soit je fais l’ange, soit je fais la bête.
        .
        Et sinon la guerre au Yemen est officiellement une sale guerre, c’est Jean-Yves qui l’a dit.
        https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/yemen/video-conflit-au-yemen-oui-c-est-une-sale-guerre-oui-il-faut-l-arreter-estime-jean-yves-le-drian_3464039.html
        .
        Note : certains pays qui ne vendent pas d’arme à tout vent n’ont pas de problème de chômage (ex Japon). Mais comment font-ils ?

    • Carin dit :

      @namroud
      Vous pensez vraiment que c’est parce que la France exporte un peu de matos mili que tous les migrants du monde viennent en Europe???
      Je vous fait le pari que même si on retire toute les armes à feu de ces pays, et qu’ils se découpent au cimeterre et autre machette, ils viendraient quand même … les migrants… ce sont pour la plupart des gens qui vivent dans des pays qui n’en sont pas, où ils ne voient que rarement une administration, ou leurs voisins du village d’a côté est leur ennemi… parfois mortel.. voilà ce que ces gens fuient… ils veulent juste une vie tranquille, mais surtout beaucoup plus facile.

    • Thaurac dit :

      Les français, les belges, les populations qui ont fui devant la guerre de 40-45 sont retournées chez elles, après…

      • Carin dit :

        @Thaurac
        Dans cette petite phrase, vous oubliez de préciser que mis à part les gens qui ont rejoint le gouvernement français en exil à Alger, où les forces libres en Angleterre, tous ceux qui ont pu partir étaient des gens qui en avaient les moyens… et si ils sont revenus c’est juste pour réclamer leur dû… en brandissant leurs titres de propriétés qu’il a bien fallu leurs rendre… (commerces, pharmacies, petits ateliers de mécanique, etc…etc…) parce que les « sans dents » de l’époque eux n’ont pu partir et se sont farcis les bombardements avant de participer à la restitution des biens à ceux qui se sont barrés.. je ne reproche rien à ceux qui sont partis, ils en avaient les moyens, ils l’ont fait, mais le sens que vous voulez donner à votre petite phrase m’interpelle.

  9. lxm dit :

    Je reste étonné qu’on ai pas de navire « rapide » dans la marine nationale, les vitesses semblent même régresser.
    On a pas de navire à double, triple coque, de navire( de surface) qui plonge sous l’eau, ou qui s’élève dans les air tel un hydroptère, ou même qui monte sur terre ou se décompose pour se recomposer.
    On a pas par exemple de navire qui fait de rotation sur lui-même. On a pas pour reprendre l’image du A10, un navire construit autour d’un canon géant. On reste très conventionnel en osant très s’aventurer dans les expérimentations( les budgets devraient prendre cela en compte). Je reste circonspect sur la technologie de la propulsion et du blindage, j’espère vraiment que notre armée prend en compte la révolution militaire de l’arrivée du graphène( et pas que) qui va rendre obsolète presque toutes les armes et matos existants.