La ministre des Armées annonce un « financement exceptionnel » pour la recherche aérospatiale française

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

27 contributions

  1. Stoltenberg dit :

    Très bien ! Investir dans la recherche c’est investir pour le futur de la France ! Dans un contexte où d’autres pays (USA, Russie, Chine…) investissent massivement dans des projets de recherche qui seront d’une importance stratégique dans le futur, il faut que la France y investisse beaucoup également.

    • bat dit :

      la France est toujours en retard d’une guerre avant la dite guerre ce n’est pas Nouveau ..on connais juin 1940 perdu faute de coordination armée de terre et armée de l’air ,trop de prototype en cours ,peu d’avions réellement au niveau …seul les arsenal VG30 et le Devoitine 520 et les dernières versions des bloch 152 pouvaient l’être ,mais des avions de premières lignes sortis au matin de Mai 1940 en trop petites quantités pour faire face à la machine bien huilée d’hitler en espagne et en pologne …..c’est pareil à chaque fois et puis on a hélas eu Pétain cet incapable de comprendre que l’empire Français avait des ressources (ou bien les dés étaient pipés d’avance au sein de l’assemblée et ont imposer leurs point de vu au gouvernement de Paul Raynault et des forces de l’ombre partageait les même idées que les nazis et ont oeuvré pour perdre )toujours est il que cela n’est pas la cause du retard initial de l’armée Française et de la médiocrité de son commandement !

      on retrouve la même chose pour la Marine de 1914 c’est amusant …on est en retard dans la fabrique des Dreadnought( les cuirassés à propulsion par Turbine dont la chaufferie est faite au mazout qui sont à l’époque une avancée technique par rapport à la CXhauffe au charbon ,on reste sur la chauffe au charbon par peur de dépendre de l’étranger..en France .
      lire ici
      http://cesm.marine.defense.gouv.fr/images/EM/EMcentenaire/NOV-2018_EM_HS_CALAMEO.pdf
      à chaque fois on est en retard ..regarder le NEURON ,on est presque pas en retard de conception cette fois par rapport aux amerloques …mais bien entendu on tergiverse politiquement et on crois encore que le rafale va durer …il est presque dépassé déjà …dans 5 ans il le sera définitivement ..mais on est là encore à croire qu’il faut s’associer avec ces fichus anglais qui tournent en Rond ….ils avaient faillit abandonner le projet CONCORDE le savez vous ..mais à l’époque ils étaient lié par une clause leur interdisant de sortir du projet signé par un de leur gouvernent précédent …et ils ont été obligé de continuer ! depuis on ne peut pas compter sur eux ….si L’Europe ne peut se faire politiquement indépendante c’est bien à cause d’eux ;avec l’Allemagne nous sommes trois langues antagonistes cette Europe sera toujours un fichu bordel et l’immigration massive de l’Afrique et l’importation de ses propres problèmes sur nos territoires va ajouter à la complexité de ce vieux continent

      • Hermes dit :

        La France n’a été pratiquement jamais en retard techniquement ou industriellement…
        .
        Le retard est uniquement politique, ne confondez pas tout..
        .
        Que cela soit il y a 200 ans ou aujourd’hui, la France reste dans le peloton de tête avec ses industriels(Même s’il faut admettre qu’on est pas brillant sur la quantité/masse de ces derniers… en particulier sur le territoire national), chercheurs, ingénieurs et autres…
        .
        Que cela soit en 1940 ou en 2019, c’est la politique qui fait que demain sera différent d’hier, tout le reste de la mécanique est en place et n’attend que le feu vert…
        Et ce genre de chose, même à l’échelle mondiale, c’est assez rare, ne pas être capable de le reconnaître, c’est faire preuve d’une méconnaissance totale du sujet, ou bien être un hypocrite/vendu/propagandiste/antipatriotique, peu importe le nom que vous donnez, dans tous les cas, c’est être déconnecté de la réalité.

        • Alain d dit :

          L’Allemagne est a plus de 3% en dépense de R&D depuis plusieurs années, soit ~ 100 Md/an.
          La France n’est même pas à 2,5%, mais ca fait au moins 20 années qu’elle s’était fixé l’objectif de 3%. Elle doit donc à peine dépasser les 50 Md/an
          La Chine et les Etats-Unis doivent être largement au dessus des 300 Md/an.
          Le Japon est bien au dessus de l’Allemagne et la Corée du sud au dessus de la France.
          L’UE doit certainement investir autant que la Chine et les Etat-Unis, mais en ordre dispersé, plus souvent avec des concurrences que des coopérations. La machine à perdre !

      • Stoltenberg dit :

        C’est vrai que la France était souvent en retard d’une guerre. Que ce soit en 1870, en 1914 ou en 1939, la France était en retard au niveau des doctrines et des technologies. En 1939 cela aurait pu être évité si on avait tiré des leçons de la guerre en Espagne par exemple. Le pire dans tout cela c’est que les bonnes conclusions ont été faites sauf que les décideurs politiques et militaires ne les ont jamais implémentées. Ces rapports ont été tout simplement mis dans un tiroir et oubliés car les vieux hauts gradés savaient toujours mieux que les jeunes officiers qui les écrivaient. C’est pour cela que nous devons observer attentivement les conflits en Syrie ou en Ukraine afin de tirer les bonnes conclusions et de les implémenter, il ne faut pas avoir peur du changement.

  2. Euclide dit :

    Il me semble que l’article de Mr Lagneau mélange 2 choses
    Il ne faut pas confondre l’idée d’un nouveau Concorde vu dans la presse aéronautique et le projet hypersonique militaire.
    Sachant que pour développer un nouvel avion chez Airbus ou chez Boeing nécessite un ticket d’entrée d’au moins 5 Milliards d’Euros combien doit coûter le planeur militaire ?
    Ceci dit le personnel du centre d’essais de l’ONERA à Vauhallin ou Vauxhallin (91) est d’un très haut niveau.

  3. B21raider dit :

    C’est un bon premier pas, mais c’est un pipi de chat par rapport a ce qu’il faut pour développer la prochaine génération d’armes hypersoniques….en incluant le retard de la France dans ce domaine par rapport aux trois géants de l’armement…..

    • wagdoox dit :

      C’est faux encore une fois venant de vous.
      Les missiles a statoréacteur on sait les faire, c’est faire tenir la structure pendant 10 minutes à mach 6 qu’on sait pas faire. Personne ne sait faire c’est le probleme du mur de la chaleur. ou alors il s’agit de missile évoluant proche de l’espace ou la résistance de l’air est très réduite. toujours est il aucun missile hypersonique n’existe sans un premier étage fusé ou missile de croisière subsonique aucun.

    • FredericA dit :

       » le retard de la France dans ce domaine par rapport aux trois géants de l’armement »
      .
      Euh… renseignez-vous avant de poster ce genre de commentaire. La France est un des leader mondiaux pour tout ce qui concerne les technologie de statoréacteur et cela dure depuis les années 50. La France à même vendus certaines technologies aux Etats-Unis.

  4. NRJ dit :

    Un avion de transport hypersonique? Aucun avenir. Déjà que les avions de transport supersoniques n’ont pas percé (on se souvient du Concorde). Le problème est simple : de tels avions ne sont pas compétitifs face aux avions subsoniques. Après on peut faire des avions hypersoniques pour de riches particuliers.

    Par ailleurs on peut regretter que des pays qui ne sont pas nos alliés (Russie en particulier) fassent partie du projet. L’interet de l’hypersonique est énorme et doit rester secret. On devrait leur partager qu’a des pays proches européens comme l’Allemagne ou l’Italie. A condition bien sûr qu’ils payent le ticket.

    • Thinker dit :

      L’échec commercial du Concorde doit aussi beaucoup à nos amis Américains qui ont fait des pieds et des mains pour empêcher l’avion de se poser chez eux, au motif qu’il faisait beaucoup trop de bruit !
      En effet ce type d’avion était destiné exclusivement à des liaisons rapides long courrier, et tout spécialement des Londres-New-York et des Paris-New-York. Dès lors qu’on lui interdit d’atterrir à New-York, on le prive de son marché de base.
      Pour le sauver, il aurait fallu dire à l’armée d’en acheter et en faire une version militarisé.

      • John dit :

        Et aujourd’hui, le marché automobile européen met de fortes restrictions aux émissions de diverses particules dans le but d’empêcher certains constructeurs de tenter l’implantation dans le marché européen…
        C’est une manière déguisée de protéger son marché qui est faite à travers le monde dans des domaines variés !

        • Alpha dit :

          @John
          « C’est une manière déguisée de protéger son marché  »
          Ah bon ? Pourtant, personne n’a forcé la main des USA pour signer l’accord de Paris en 2015, même si aujourd’hui Trump s’en est retiré au grand « dam » de beaucoup des Etats américains et non des moindres (New York, Californie et Washington) qui eux vont le respecter envers et contre Trump !
          Et pour ce qui est du marché automobile … Les USA avec leurs gros moteurs qui consomment énormément n’ont aucune chance en Europe, de toute façon…

          • John dit :

            Je ne suis pas en train de déplorer la situation, au contraire !
            Vous semblez toujours penser que je suis anglo-saxon, ce n’est pas le cas. Et peu importe mon origine, cela n’influence que peu mon avis.
            Quoi qu’il en soit, il est factuel que l’Europe et les pays européens ont des réglementations favorisant le marché automobile européen. La philosophie des industriels et des consommateurs est incomparable entre les USA et l’Europe. Mais sans une taxation favorisant l’approche européenne, il y a des chances pour que la part de véhicules américains aurait été plus grande ! Donc bien joué l’Europe.

            Ma réponse à Thinker sous-entendait uniquement que c’est un jeu que les deux côtés de l’Atlantique joue. L’Europe est plus subtile que les USA à ce sujet, moins bruyante…
            Simplement, il ne faut pas s’en prendre aux Américains sur la protection de leur propre marché avec des régulations « alternatives » qui élimine la concurrence étrangère. Tout le monde le fait. Et les USA sont globalement perdants ! Donc tant mieux qu’ils s’attaquent plus à des symboles qu’à une réelle économie. Je préfère les voir mettre en place des régulations sur l’armement que sur les avions commerciaux par exemple.

            De plus… Quel rapport avec l’accord sur le climat? Toutes ces régulations protégeaient le marché européen bien avant cet accord…

      • Alpha dit :

        « L’échec commercial du Concorde doit aussi beaucoup à nos amis Américains »
        Clairement !!!!… Plusieurs compagnies aériennes nord américaines s’étaient montrées intéressées par Concorde : Air Canada, American Airlines, TWA, Pan Am, United Airlines, Continental Airlines… Mais les pressions US sont telles, qu’elles se rétractent en 1972. En plus, pour bien enfoncer le clou, la FAA (Federal Aviation Administration) interdit les vols supersoniques au dessus des USA pour les vols civils !…
        Et il faudra cinq ans de plus, et une bataille juridique, pour que Concorde soit autorisé à se poser à New York !
        A noter aussi, les deux chocs pétroliers en 1973 et 1979 qui n’ont pas arrangé les choses … Ainsi, le plein des réservoirs en 1973 coûte alors 18 983 F (2900€). En 1979 le plein coûte 124 000 F (18 900 €) !!!…

      • Pascal (l'autre) dit :

        et aussi le premier choc pétrolier! Le Concorde était certes un bel oiseau mais dont le défaut (beaucoup plus que le prétexte fallacieux du bruit) était sa voracité en carburant! Les quatre Rolls Royce Olympus n’étaient pas spécialement sobres!

  5. Thinker dit :

    C’est plutôt une bonne nouvelle non ?
    Question: si la Russie dispose d’ors et déjà d’un planeur hypersonique opérationnel par ses propres moyens, quel intérêt avait-elle à être associé à ce projet ? Apporter son aide technique pour nous aider à progresser plus vite ? Ils sont sympa les Russes !
    Autrement les travaux sur le plateau de Saclay avancent bien. La partie sur le territoire de Palaiseau a déjà radicalement changé de visage !

    • Hermes dit :

      Ici on ne parle pas d’un planeur vecteur d’armement… mais d’un transport habité, on change totalement de catégorie.

  6. Elwin dit :

    Et à Saclay, pas loin un centre DGA et un centre CEA. A priori une bonne synergie.

    • Thinker dit :

      Et surtout qu’ils s’installent dans le fond du parc de Polytechnique à coté des labos R&D de Thalès et de l’école nationale de physique des fluides et des plasmas pour faire le lien entre les chercheurs, les labos et leurs équipements et les étudiants.

  7. Herve Lesage dit :

    J ai envie de pleurer quand je voit les sommes ridiculent quond donnent a nos chercheur et en plus la banque europeen se fou carrement de notre gueulle
    Quand a la colaborations avec les russes j allucine on devrais les invitées a venir voir la constructions des sous marins et puis donnons leur aussi de quoi mieux ecouter nos transmissions satelite tous sa parce que ont se dit sa eviteras l espionnage on se fait dessus comme d hab on va se faire niqué comme d hab

    • John dit :

      Le rôle d’une banque centrale n’est pas de financer un état et ses recherches… ça c’est le rôle des taxes diverses et variées…
      Le rôle d’une banque centrale est de déterminer le volume de monnaie en circulation, et de déterminer le taux d’intérêt directeur.
      Une telle banque veille principalement à:
      – la stabilité de la monnaie
      – veille à une inflation maîtrisée (soit positive mais pas trop grande)
      Et cela grâce à la valeur de la monnaie et le taux d’intérêt directeur. Le but étant une stabilité politico-économique.
      Additionnellement, elle:
      – gère les comptes que les autorités ont ouvert dans cette banque
      – émet des emprunts pour un état
      – conseille les placements financiers temporaires publics

      • Hermes dit :

        Vous confondez BCE et BEI.
        Le I c’est pour investissement… C’est pour ainsi dire, pas du tout le même rôle que la BCE…
        .
        Bien beau de sortir des grandes phrases, faut il encore ne pas se tromper de cible…

        • John dit :

          Sauf que je parle d’une banque centrale générique, et pas spécifiquement de la BCE !
          C’est le cas de la BNS par exemple ! L’UE n’est pas le centre du monde

  8. LR dit :

    Et Sup’aéro ? Et le CERT? Oubliés?

  9. Barfly dit :

    Merci. Je ne connaissais pas ce projet.
    Je suis assez rassuré de voir que nous sommes encore dans la course à la haute technologie et aux armements de pointe. Nous ne sommes pas largués. Nous nous frottons à de grandes puissances, nous leur faisons concurrence avec nos propres moyens, à notre propre rythme.
    J’espère qu’il y aura un aboutissement à ce projet. Cela pourrait devenir un « game changer ».

  10. Chanone dit :

    A noter que le coeur historique de l’ONERA, c’est une soufflerie découverte en 45 et prise aux nazis.
    Un exceptionnel butin de guerre qui fait du centre de Modane (rénové à grand frais, mais il le valait bien) une valeur sure dans la recherche aérodynamique.
    Civil ou militaires, de nombreux constructeurs viennent y tester leurs solutions dynamiques, que ce soit en terme de structure ou de sépartion avion/munition: de nombreuses images attestent que le couple de maquettes Rafale / Meteor ont été testé en soufflerie avant les tests grandeurs nature.
    .
    L’ONERA, c’est aussi les test sur les super statoréacteur, les test d’explosion nucléaire virtuel, et pas mal de mathématiques.
    Au final, c’est un organisme qui ne coûte pas cher et apporte beaucoup.