Le Brésil mobilise son armée à sa frontière avec le Venezuela tout en critiquant fermement Caracas

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

39 contributions

  1. Tito dit :

    Quoi ? On fuit le paradis communiste vénézuélien. J’espÈre que les forces brésiliennes et colombiennes vont libérer le peuple vénézuélien de la tyrannie rouge.

    • Auguste dit :

      Les Colombiens seraient mal venus de donner des leçons.Quand il y avait la même situation chez eux,il y a 4 millions de Colombiens qui sont venus se réfugier au Vénézuela.Sans compter les Equatoriens,Chiliens,Argentins, au temps des dictatures.Maduro a réussi l’exploit de faire fuir ses concitoyens pour la première fois dans l’histoire du pays.D’ailleurs il suffit de le regarder,il a la tête et c’en est un.

  2. Fralipolipi dit :

    J’imagine qu’il y a aussi déjà une incidence en Guyane française.
    Quelqu’un en sait-il plus à ce sujet ?

    • anthonyl dit :

      Pour l’instant la Guyane se remet d’une importante vague de réfugiés haïtiens sur les deux dernières années dont la plupart refluaient du Brésil. Sur place, les autorités sont inquiètes et se préparent à recevoir une vingtaine de milliers de réfugiés venezuelien sous peu. Toutefois la Guyane est mal reliée avec ses voisins les plus proches (Brésil, Guyana et Surinam) ce qui l’isole pour l’instant des flux les plus importants, mais pour combien de temps ?

    • Pierrot dit :

      Il y a deux autres Guyanes à traverser avant d’arriver chez nous.

      • Thaurac dit :

        Il n’empêche que les orpailleurs clandestins brésiliens viennent nous piller.

    • Thinker dit :

      Il y a deux états qui font tampon entre eux et nous, plus la barrière de la langue et pas d’accord pour voyager sans visa comme avec l’Équateur. De plus le Guyana a des relations extrêmement mauvaise avec son voisin depuis l’arrivé des chavistes (contentieux territorial / pétrole), donc ce ne serait pas surprenant qu’ils refoulent les exilés vénézuéliens sans ménagement pour les empêcher de s’implanter durablement et modifier la démographie.

    • Patatra dit :

      Le phénomène doit avoir la même ampleur qu’au Pérou.

    • ricojaneiro dit :

      Il n’y a pas de frontière directe entre le Vénézuéla et la Guyane… Cependant, la situatiton catastrophique que connaissent les Vénézuéliens ne doit pas laisser les autorités françaises locales, indifférente.

      • Fralipolipi dit :

        Il n’y a pas non plus de frontière commune entre le Vénézuela et le Pérou, ni l’Equateur.
        Et pourtant, les Vénézuéliens semblent se réfugier également dans ces pays là.
        Et d’un point de vue strictement géographique, la Guyane française est plus proche du Venezuela que ne le sont Pérou et Equateur.
        .
        Au delà de ça, on peut s’inquiéter que la relative ‘richesse’ de le Guyane F (rapport au PIB/hab VS ceux des pays environnants) ainsi que le déséquilibre entre le rejet politique péruvien (et d’autres) et la tradition de l’accueil à la française (statut de réfugié, etc …) n’agissent à terme comme un aimant vers notre territoire : Cf le cas de l’immigration haïtienne.

  3. wagdoox dit :

    pourtant c’est une CHANCE pour le Brésil, je ne comprends pas vraiment cette XENOPHOBIE !
    j’ai pas pu m’empêcher…

    • Françoise dit :

      @wagdoox : Tous ceux qui disent ça ne connaissent que la version raccourcie de la phrase. La phrase complète est : « C’est une chance sur un quadrilliard (pour tel ou tel pays) ». Effectivement, il faudrait imaginer qu’ils s’adaptent tous aussitôt, ce qui est théoriquement possible.

  4. Daniel BESSON dit :

    C’est parfaitement constitutionnel et il ne faut pas fantasmer sur cette activztion de la  » garantia da lei e da ordem . »

  5. Carin dit :

    Plus de 2 millions de personnes ont fuit le pays… il faut quoi aux institutions vénézuéliennes pour envoyer aux fraises Maduro ?? Ces gens sont vraiment abjects tout ça pour garder leurs salaires et leurs privilèges. Quand la parenthèse Maduro sera finie, il faudra que les vénézuéliens fassent un vrai ménage au sein de ces institutions de ripoux.

    • Auguste dit :

      C’est compliqué parce qu’ils avaient déjà voté Chavez pour qu’il les débarrasse des ripoux.Ils n’ont plus d’autre choix que celui de voter El Melenchon.

      • Robinson dit :

        Heureuse conjonction, El Mélenchon a justement un hologramme disponible.

  6. Maxime dit :

    Melanchon va nous expliquer que c’est les mechants américains qui manigances tout en secret. C’est la loose d’extrême gauche mec

    • Auguste dit :

      En 2015 Obama avait décrété le Vénézuela, un danger pour la sécurité des USA et fait voter un embargo sur les médicaments.Comme le Vénézuela importe la quasi totalité des médicaments des USA-Europe-et pays alignés sur les USA,imaginez les dégâts.Cela n’excuse pas Maduro,mais faut savoir que la politique des USA,surtout sur son pré-carré sud-américain,a toujours été la même:ou tu fais ce que je dis ou je t’écrase.Trump n’a rien inventé,la différence c’est qu’il le fait au grand jour.

      • Hannibal dit :

        @ Auguste
        Il est en effet important de noter que toutes les sanctions prises à l’encontre du Vénézuela ne font qu’empirer la sitaution du peuple.
        C’est donc assez hypocrite de dénoncer une mauvaise situation du peuple vénézuélien d’un côté et de tout faire pour que ça empire encore plus de l’autre…
        Que le régime soit autoritaire OK, mais pourtant il y en a bien d’autres que nous laissons tranquille…
        Mais nos gouvernants ne sont plus à une hypocrisie près.

        • Vince dit :

          « Que le régime soit autoritaire OK »
          .
          Il est surtout notoirement débile, incompétent et ou corrompu. C’est ce qui le rend parfaitement insupportable aux yeux d’une bonne partie de sa propre population.

    • Bonjour,
      Pouvez vous arrêter avec Mélenchon ?…
      En effet , il a pris position … à chacun son opinion …. Un peu facile de refaire le monde sur ce Monsieur , mais ça aurait été une autre ou un autre homme politique
      j’aurais réagi de la même manière … le problème du Venezuela est beaucoup plus complexe que l’ont pourraient le penser …
      Il est vrai que les médias manipule l’opinion publique …..personnellement , j’attends l’épilogue de cette dramaturgie …
      et au regard du comment ce pays aux ressources pétrolières sera croqué ….
      l’Issue je pense que ce sera un libéral qui sera mis au pouvoir …. Il faut que rien ne bouge et que si ça doit bouger ce sera dans le sens du système qui fait sa loi sur les deux tiers de la planète … À voir …. Mais surtout pas de supputations à la va vite …
      Pour qui sont les gentils les méchants,
      je pense , qu’il ne faut aller trop vite en besogne … malgré les apparences et la sauce qui nous est servi par les médias …
      J’attends de voir …. avant de mettre Mélenchon dans le camp des méchants ou des gentils …. Chers Amis , nous avons un allié qui nous fera vérifier les choses …. cet allier c’est le temps …. Bien sur rien n’empêche d’avoir une opinion …. mais prudence ….
      À très bientôt …
      William ALEXANDER .

  7. Lagaffe dit :

    Et Maduro en profite pour insulter ses voisins au passage : « Je dis aux Vénézuéliens (…) qui souhaitent échapper à l’esclavage économique: arrêtez de laver les toilettes à l’étranger et rentrez vivre dans votre patrie! ».
    Et pour justifier l’exode de masse de sa population, il a sa propre théorie : « c’est une campagne de la droite ».
    Le Pérou a décrété mardi l’état d’urgence sanitaire pour 60 jours. L’Equateur a lui avancé au 3 et 4 septembre une réunion régionale sur la vague migratoire vénézuélienne à laquelle sont invités treize pays. De son côté, l’Organisation des Etats américains (OEA) a convoqué une réunion extraordinaire sur la crise, le 5 septembre à Washington.

  8. bruno dit :

    il faut demander l’avis de mélenchon sur le paradis communiste .
    et je suis pour proposer l’accueil aux victimes des rouges.doit y avoir des vrais médecins là

  9. Astrologue dit :

    Dans ce conflit centré sur le Vénézuela, le Brésil semble prendre la relève de la Colombie. Les étoiles me disent qu’il y a derrière ce conflit un lobby pétrolier qui veut interrompre durablement la production pétrolière vénézuelienne pour soutenir les cours mondiaux du pétrole et conserver pour plus tard l’énorme gisement vénézuélien. Dans cette optique, le Brésil est aussi bien et peut-être mieux placé pour déclencher une « guerre classique de moyenne intensité » (les nord-Américains disent « a mid intensity conflict » lorsque, à l’instar de la WW2, ça ne touche pas leur territoire ni leur population).
    .
    Alors la question qui se pose maintenant, c’est de savoir si cette neutralisation durable du pétrole vénézuélien sera opérée par le Brésil, par la Colombie, par les deux ensemble ou par une coalition sud-américaine qui semble s’y préparer.
    Il ne fait pas bon, de nos jours, d’avoir du pétrole mais pas d’idées.

    • Jean dit :

      Pas besoins de complot étranger pour diminuer la production pétrolière du Venezuela. Chavez, Maduro ainsi que les incapables qu’ils ont nommés à la tête de PDVSA s’en sont chargés eux même (mauvaise gestion, absence d’entretien et d’investissements et la corruption).

      • Astrologue dit :

        @ Jean
        Ce que vous dites est bien possible.
        Cependant je crois qu’une bonne destruction des infrastructures (« bonne » = façon de parler), suivie le cas échéant d’une anarchie généralisée et d’un embargo punitif (on trouve toujours un prétexte) est un procédé qui a largement fait ses preuves.

        • Jean dit :

          @ Astrologue : ce que j’ai écrit est un fait et prouvé. Vous par contre parlez de « destruction » et embargo punitif. Avez-vous des preuves ou ne s’agit-il que de spéculations infondées?

  10. jean pierre dit :

    «  »« Le Brésil respecte la souveraineté des États, mais nous devons nous souvenir que seul est souverain un pays qui respecte son peuple et en prend soin », a lancé le président brésilien. »

    très original, ici on a perdu le sens des mots.Le notre goguenard parle de gaulois lorsqu’il parle de son peuple à l’étranger.

    • Fralipolipi dit :

      Que les Français soient râleurs – presque par principe – n’est un secret pour personne sur cette planète … et votre post – qui ressemble à une critique de la sortie de notre PR au Danemark au sujet des Français – confirme mon propos … vous faites bien partie cette « Gaulois-sphère » 😉
      .
      car à y regarder de plus près … il vaut quand même mieux (et de loin) être pauvre en France que pauvre au Brésil … Allez voir là-bas si vous ne vous en êtes pas déjà rendu compte visuellement par vous-même.
      Le « respect du peuple au Brésil » … c’est aussi à mettre en parallèle des « affaires épaisses » qui trainent aux culs de tous les récents dirigeants politiques nationaux … en somme, c’est du beau ‘foutage du gueule’ !

      • jean pierre dit :

        bien évidemment que je fais partie de cette » gaulois sphere »! Et vous allez vous rendre compte et notamment aux européennes que cette sphere a des dimensions respectables.

        sinon pour le reste je ne comprends pas votre commentaire ne dénigrant pas les propos cités mais faisant le parallèle avec le notre parlant d’illetrés,d’incultes a propos de ses concitoyens..sinon je me traine une retraite de pres de 700 euros après 40 années de cotisations et donc serait aux premières loges en cas de crise à la vénézuélienne ..

  11. ji_louis dit :

    Pour les vénézuéliens, il n’y a pas de mer à traverser pour rejoindre des pays beaucoup plus prospères que le leur (et qui plus est, la langue y est la même, sauf au Brésil). Je constate que le flot de réfugiés est similaire à celui des syriens (et afghans, et érythréens, et soudanais, etc) en Europe en 2015, et la réaction des pays latino-américains similaire à celle des européens à l’époque. Mais comme personne n’est prêt à mourir pour lutter contre Maduro, cela va durer encore longtemps.

    • Clément dit :

      Il y a tout de même une différence : les gouvernements sont « réticents », mais du cotés des peuples Sud-américains il y a un fort sentiment d’appartenance commune. Il y a bien sure des tensions et des chauvinismes, mais l’idée de « latinité » est présente.

      • Hannibal dit :

        @ Clément
        Effectivement, c’est toute la différence avec l’immigration qui arrive en Europe, de personnes venant de cultures aux antipodes de la nôtre.
        Mais bon, selon certains mondialistes il paraît qu’il n’y a pas de culture européenne, pas d’identité nationale, etc…

  12. Frédéric dit :

    En léger HS, l’armée brésilienne est très fortement impliquée dans un autre front intérieur bien plus dangereux.

    A Rio de Janeiro, quand elle lance des opérations dans les favelas, elle déploie jusqu’à 4000 hommes soutenu par des avions et hélicoptères ! Elle a 2 militaires tués contre une dizaine de bandits il y a quelques semaines.

  13. Yannus dit :

    Il y a un moment où il faut préciser à certains gouvernements que si nous devons gérer la population de leur pays, il nous faudra aussi gérer leur territoire et ses ressources.