La France va mutualiser l’achat et la gestion de munitions terrestres et navales au sein de l’Otan

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

42 contributions

  1. Stoltenberg dit :

    Bonne initiative. Elle permettra à l’Europe de bénéficier des rendements d’échelle lors de l’acquisition des munitions. Je pense que c’est le premier pas vers la mutualisation de la défense européenne.

  2. lol dit :

    et encore une dépendance de plus, bientôt la France achètera des F-35, petit à petit les ricains font leur nid

    • Alexandre dit :

      Les USA ne font pas partis de ces accords, uniquement des pays européens.

    • FredericA dit :

      Je ne saisis pas le rapport avec l’article ci-dessus. Pourriez-vous développer votre idée ?

    • MD dit :

      Pourtant il n’était question ici que de munitions navales et terrestres. Aussi curieux que cela soit, le F 35 ne peut pas être tiré par un canon, un obusier, ou une rampe de missile, et n’entre donc pas dans cette catégorie de munitions.

    • Stoltenberg dit :

      Oui c’est ça. La France va acheter le F35 car elle mutualise les achats des munitions afin de payer moins cher. Vous êtes attardé mentalement ? Ou juste un Français qui râle sur tout et n’importe quoi juste pour le principe ? Je me demande.

    • éric zadworny dit :

      Oui je rejoins votre analyse. L’article est d’une pudeur touchante sur les sociétés qui vont bénéficier de cette « mutualisation », qui vise à « rationaliser » pour réaliser des « économies d’échelle ».
      Je suis toujours frappé par la communication positive qui recouvre, presque, toujours les pires renoncements et les pires turpitudes.

    • Céphée dit :

      Apprenez à lire avant de commenter.

  3. Clavier dit :

    Effet d’annonce ….il faudrait une standardisation dans les calibres et les lanceurs qui existent rarement sauf quand c’est l’oncle Sam qui fournit …
    D’autre part les lieux de stockage sont déjà en place et propres à chaque armée avec peu de munitions mais très coûteuses
    On n’est plus dans le cas de la guerre de 14 ….

    • Khay dit :

      Les normes et standards OTAN ça existe et on les utilise pour à peut prêt tout.

  4. tartocitron dit :

    Bizarre que les USA, le Canada et l’Angleterre ne fassent pas parti du mémorandum alors qu’ils sont des membres très actifs de l’Alliance.

    • MD dit :

      Ce mémorandum a été signé par des pays de l’OTAN qui , comme par hasard, fabriquent des missiles ( Norvège par exemple ) ou des munitions terrestres ( Slovaquie, Belgique…) ou navales , ou dont les armées utilisent surtout des missiles et des munitions de fabrication européenne.
      La Finlande ( fabricant de munitions) et l’Autriche ( fabricant d e munitions, utilisateur de munitions et missile européens) sont aussi dans ce cas.
      Il s’agit donc bien d’une initiative européenne continentale. Ce qui exclut les États-unis et le Canada. Quant au Royaume Uni ( et non pas l’Angleterre) , Winston Churchill a déclaré un jour qu’entre l’Europe continentale et les États Unis, il choisira toujours le grand large . Ce qui a été exact jusqu’à ce que les Britanniques se sentent un peu trop exclus du Marché Commun: comme quoi il ne faut jamais dire  »Fontaine point ne boirais-je de ton eau ». Il est que Thérèse May est ensuite passée par là , mais d’abord son Brexit apparemment ne se passe pas si facilement que cela ( cela coince très fortement en Écosse), ensuite elle n’est pas éternelle. Et enfin les Britanniques ( mais pas forcément leurs politiciens) savent être pragmatiques quand leurs intérêts sont en jeu: ils ont toujours préféré laisser aux autres le soin d’essuyer les plâtres de toute initiative qui les déconcertent.
      De toute façon , les Européens continentaux ne doivent pas trouver beaucoup d’intérêt à ce que des munitions ou des missiles qu’ils pourraient utiliser soient stockés dans des entrepôts britanniques. Il en est de même pour ceux qui se trouveraient aux États unis et au Canada.

      • tartocitron dit :

        Que Trump arrête de chouiner sur la faiblesse des dépenses militaires des pays membres dans ce cas. S’il faisait parti du mémorandum, il aurait pu bénéficier de conditions avantageuses tout en obtenant une partie de ce qu’il voulait. Mais ce mec est bizarre. Après avoir déclaré une guerre économique au monde entier, avant-hier il a dit que si le Royaume-Uni s’accordait sur sa future relation commerciale avec l’UE selon le plan de May, il traiterait avec l’Union européenne au lieu de traiter avec le Royaume-Uni ! Alzheimer ?
        Mais patatras, hier il déclare un accord de libre échange ambitieux entre les USA et le Royaume-Uni. Il prône le protectionnisme, même avec son voisin le Canada, mais vire avec pour un autre qui ne veut couper ses liens avec l’UE. Enfin, demain, il changera peut être d’avis.
        Quand aux britanniques, roulant à gauche, je comprend leur position symétrique.

  5. personne dit :

    L’expression « économies d’échelle » est utilisé en économie, pour désigner la diminution du coût moyen de production qui résulte de l’accroissement des quantités produites. Produire en grande série permet en effet de réduire le coût unitaire de production car les coûts fixes (machines, bâtiments) sont par définition identiques, quel que soit le volume de production.
    https://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/economie-d-echelle.html

    • personne dit :

      Ce serait donc l’accroissement des quantités produites qui conduirait à une diminution du coût moyen de production. La mutualisation des moyens sans accroissement des quantités produites sera-t-elle génératrice d’échelle ?

      • personne dit :

        Pardon : d’économies d’échelle…

      • tartocitron dit :

        ça dépend si le fournisseur est en situation de monopole ou pas. S’il l’est, cela revient au même, il n’y aura pas d’accroissement des quantités. La négociation dans ce cas sera ardue pour l’acheteur.
        Dans les autres cas, l’acheteur ira vers le moins cher car les négociations aboutissent à des remises importantes.

  6. opex14 dit :

    Si je comprend bien, la France achète des munitions qui seront tiré par les autres nations européennes ?!

    • Byzance dit :

      Le numéro 2 européen de la munition est français et c’est Nexter. Il est présent en France, ceres, mias aussi en Belgique et en Italie.
      Et Nexter est dans ce cas précis très bien positionné pour profiter de ce nouveau mode de fonctionnement.

    • Alexandre dit :

      non, nous nous servirons dans les memes entrepots c’est tout.

    • FredericA dit :

      Non, la France coordonne les achats.

    • tartocitron dit :

      Il s’agit de mettre des munitions dans un seul lieu de stockage pour réduire les coûts. Chacun aura son allocation du pot commun selon sa contribution. Mais je suppose que si une nation a besoin alors qu’une autre moins, il peut y avoir accords pour qu’il se servent moyennant finance ou réapprovisionnent sous délais.

    • Frédéric dit :

      Lors des dernières grosses campagnes de bombardements comme au Kosovo en 99, c’est la France qui a demandé des munitions aux voisins si je me rappelle bien.

    • Céphée dit :

      Vu que la France est la plus grosse consommatrice de munitions, c’est plutôt nous qui tireront les munitions achetées par nos voisins.

  7. Leo dit :

    La même chose devrait être fait pour plein d’autres choses tel les GBU-xx ou encore le carburant.

  8. PK dit :

    Tiens, c’est amusant… Quand on se met à douze pays, c’est possible mais quand on veut fusionner les choses (utilement !) entre différentes administrations françaises, c’est impossible ?
    .
    L’armée est une grosse bouffeuse de munitions, mais la gendarmerie aussi et la police aussi. Sans compter les services annexes (douanes, etc.). Et là, impossible d’avoir un stock unique, une commande unique, et une standardisation unique, etc.
    .
    On nous prendrait pas pour des cons ?

  9. Sempre en Davant dit :

    Personne n’ a donc expliqué aux eurocrates pourquoi l’URSS c’est effondrée?
    L’invention de la BDD à 28! Moins ceux qui sont lucides donc à 16 mais à 7 mais unanimement ?!
    La fuite en avant est vraiment éperdue!
    Tant qu’a faire des âneries : n’ayons qu’un unique fabricant d’arme pour toutes les armes! Il aura le monopole de la concurrence libre et non faussée à lui tout seul !
    Stockons tout au même endroit sous son contrôle. C’est plus sur…
    Un tel crétinisme tient du prodige!

  10. TINA2009 dit :

    Bsr à tous !
    – Excellente idée pour nous asservir tous, en passant à une vitesse supérieure !
    – les systèmes vendus seront volontairement configurés pour mettre en oeuvre tel type d’arme….Au détriment volontaire d’autres….
    – Si non accroissement des stocks de munitions en complément de la mutualisation —> Alors , les industriels auront raflé….. Leurs victoires seront totales!!!!

    A MOINS QUE …

  11. Fafou dit :

    Bonjour.
    J’ai plusieurs passions et hobbies mais seul les articles d opex360 ne font jamais l’unanimité ! Fou.
    @ lol. Pourquoi éternellement ramener votre fraise sur le F35??? Il n’en est pas question ici dans l’article.
    On parle juste de munitions sans préciser pour quel arme. Sans doute de l’arme personnel à la mitrailleuse et au véhicule blindé, voir aux missiles comme ici suggèré!
    Imaginez le programme SCORPION, si on cherche à le vendre dans le monde entier et que la mco et/ou les munitions peuvent être prisent en charge par différents pays de l’otan, c’est un sacré argument de vente! Vous brassez du vent et rien d’autre.
    @tartocitron? Bizzare ? Je dirais plutôt enfin! Pour une fois que les anglo-saxons ne freinent pas des 4 fers pour casser une défense unie et tournée vers l’europe.
    Une suite ou un présage du Brexit, j’eSpere.
    En tout cas, toute décision prise avec le noyau dur de l’UE, me convient parfaitement! Pas besoin du Commonwealth ni des USA qui sabotent systématiquement toute tentative de communion entre nos pays.

  12. Baleine bleue dit :

    Si Amazon fonctionne aussi bien, c’est que c’est le même principe, dans l’automobile c’est la même chose.. diminué ces coûts marginaux de fonctionnement, c’est augmenter les capacités d’acquisition de matériel. Maintenant cela oblige à une standardisation du matériel… pourvu qu’il ne soit pas us

  13. Wrecker 47 dit :

    C’est qui qui va encore se faire endofer?…Macron et les « autres » ?…Z’ont l’habitude il n’y a que la première fois ou çà pique les yeux!

  14. revnonausujai dit :

    diminuer le nombre de dépots, c’est aussi diminuer le nombre de cibles éventuelles en cas de conflit ; ce qui est valable commercialement pour acheter des bidules divers par internet ne l’est pas forcémént pour des matériels critiques !
    ou alors…personne ne croit à la possibilité d’un conflit et c’est juste de l’enfumage !

    • MD dit :

      Gérer, et surtout garder et protéger un grand nombre de dépôts n’est pas facile non plus. Mieux vaut un grand dépôt bien gardé que plusieurs petits dont la sécurité est médiocre, comme pour Miramas.

      • revnonausujai dit :

        déjà, Miramas n’a rien d’un petit dépot; ensuite, en cas de conflit, ce n’est pas la protection passive de grillages même biens entretenus qui arrétera missiles , voire commandos bien entrainés.
        ceci étant, la dispersion augmente la survivabilité et contrarie l’économie de gestion; c’est un choix; se souvenir quand même du proverbe relatif aux oeufs et au panier.

  15. Stylgar dit :

    Je propose qu’on stocke à Bruxelles les munitions pour la Lituanie et à Séville les munitions pour la Pologne. 🙂

  16. Conan dit :

    Chaque pays va vouloir ramener la couverture à son fabriquant de munitions…
    Ça va être un gros flops.

  17. Bonjour ,
    Dans un premier temps je reste sceptique ,
    mais je demande à voir … et que si cela était censé , quand cela sera mis en application ?… Restons prudents … que l’ont soi pour ou contre … Pour simple rappel , notre pays est doté d’un complexe militaro industriel parmi les plus performant de la planète et reconnu par toutes les grandes nations … Mutualisation , plus chère moins chère …
    là n’est pas la question de mon point de vue … La question qui me parait essentielle est notre budget défense qui nous donnerait une suffisance en matériels pour nos armées … mais surtout ne pas être tributaire du tempo des un et des autres … Avoir une vision pour notre nation , ce n’est certes pas faire cavalier seule mais d’avoir comme objectif d’être toujours devant nos partenaires ou allies .
    Ceci implique bien sur une collaboration
    mais pas seulement … Le tempo de nos partenaires en besoins de matériels ne sera pas toujours le même , suivant celles qui n’ont pas une armées de même ampleur … L’essentiel pour notre pays , pour nos armées c’est notre budget défense et ce est une des conditions cinequanone afin que nous puissions garder notre place dans le concert des grandes nations … Une nation doit le respect que le monde lui porte pas simplement par son histoire , mais aussi par la puissance quelle représente sur un plan politique c’est à dire la puissance de ses armées … Quelques soi les débats sur ce sujet et autres réflexions … nous nous devons d’avoir cela à l’esprit … Car l’essentiel n’est il pas , (mutualisation avec d’autres nations ou pas , )que nous devons avoir conscience que l’essentiel sont les moyens que notre pays se donne pour faire en sorte que nous puissions vivre en PAIX… 50 à 55 milliards d’euros en 2025 pas suffisant … Mutualisation ou non ….
    La mutualisation avec d’autres nations , ne nous donneras pas plus de pièces de rechanges pour que nos hélicoptères restent cloués au sol , de même pour nos avions … et j’en passe et des meilleurs Hélas … La mutualisation , ne nous évitera
    HÉLAS pas de louer des avions gros porteurs de troupes et matériels aux Russes et Américains … La mutualisation , ne nous donneras pas plus de missiles … d avions ,
    d’Hélicoptères , ou autres blindées lourds ou légers … Car tout cela , mutualisation ou pas tout est conditionné par le budget de notre nation …
    Pour terminer , tout cela mérite réflexion ..
    La question essentielle est peut être celle ci.. QUE VOULONS NOUS POUR NOTRE PAYS LA FRANCE ?….
    À très bientôt et merci à vous pour vos écrits pertinents … n’y voyez aucune ironie … mais un simple sentiment de sincérité …
    WILLIAM ALEXANDER.

  18. Jm dit :

    La dernière fois que j’ai entendu parler de mutualisation, c’était à la création des GSBdD.
    Une belle réussite ……..