La Slovaquie confirme l’achat de 14 avions F-16V pour 1,6 milliard d’euros

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

51 contributions

  1. Dommage dit :

    Le rouleau compresseur américain continue sa route.
    La fin des avionneurs militaires européens est-elle pour demain?

    • NRJ dit :

      Ca dépend de notre capacité à aller au-delà des  » les allemands vont piquer notre savoir-faire, il ne faut rien faire avec eux ».

    • FredericA dit :

      Naaaan… Il restera toujours des miettes à grignoter 😉

    • ScopeWizard dit :

      C’ est ce qui est recherché en tous cas ; ce qui est une colossale erreur car IL FAUT de la concurrence , pas trop certes , mais il en faut ………

    • JP dit :

      Sauf qu’en dehors du Gripen, il y a pas d’autre avion aussi compétitif à vendre en Europe…
      L’Eurofighter proposé est de la tranche 1 (capacité air sol très très limitée), avec un radar AMSAR et pas AESA comme sur le F16…
      .
      Dans ce cas, le F16 a un prix imbattable, et c’est le facteur qui importe le plus pour un pays de cette taille. Airbus ne semblait même pas intéressé… Comment proposer un avion aussi dépassé (Tranche 1) face aux versions les plus modernes des concurrents à des prix probablement similaires!?

    • Alexandre dit :

      Non, c’est éxactement ce dont les Slovaques ont besoin, ils font selon leurs moyens, LM ne leur fait pas de cadeau ou de chantage politique, c’est juste qu’aucun aviateur européens ne peud répond à cette demande de « petit pays pas très riche »

  2. MP3 dit :

    La défense européenne en marche…

    • Alexandre dit :

      Si l’Allemagne et la France abandonnent leur projet d’avion de combat, oui le projet de défense européenne en prendrait un sacrée coup (meme si la problématique politique est à mon avis bien plus importante que l’industriel), mais on ne va pas forcer la Slovaquie à acheter contre son interet budgétaire, ce F16 à l’air de parfaitement leur correspondre.

  3. Leum dit :

    Moderniser et F-16 dans la même phrase ça fait bizarre mais ça prouve que la cellule de la conception était fort saine 🙂

    • FredericA dit :

      Cela prouve surtout que la cellule est largement amortie par les 4500 exemplaires produits. De ce fait, le prix est très agressif comparé au Gripen (moins de 300 exemplaires produits/commandés).

      • ScopeWizard dit :

        Les deux constats sont justes ……..
        .
        La cellule du F-16 est excellente , sa production est plus que largement amortie , ce qui autorise des tarifs exceptionnels et très bas …………

      • Leum dit :

        La cellule oui, mais pas les moteurs et l’électronique. Le V est pas encore vendu a 300 exemplaires.

        Mais bon les USA ont un autre but.

  4. Leum dit :

    La conception de la cellule ^^ je fatigue ^^

  5. Lol dit :

    ils ont autorisé la vente du « V » à la Slovaquie! donc fort possible ils le feront pour le Maroc!

  6. egdltp dit :

    Le rafale ne concoure pas à ces appels d’offre ?

    • Damoclès dit :

      Le Rafale est dans une autre catégorie, ce qui implique notamment un coût supérieur, hors de portée de petit pays comme la Slovaquie.

    • Leum dit :

      Trop cher.

    • JP dit :

      Dassault jusqu’au Rafale produisait de petits avions (en taille) qui intéressaient tous les pays.
      La Slovaquie a surtout besoin d’avions pour la police aérienne, et une des demande, c’est un nombre d’avions minimum pour rester en l’air en permanence pendant une certaine durée.
      Et en général, quand on parle d’un nombre restreint d’avions pour ce type de missions, que ce soit un F16 ou un Rafale, le nombre d’avions nécessaires est comparable. Donc le Rafale n’est pas compétitif.
      Est-ce que Dassault aurait dû continuer à développer de petits avions sur fonds propres pour ce genre de pays, basés sur les technologies Rafale? ça aurait été un choix intéressant !

  7. Arno dit :

    Alors si vous souhaitez une défense européenne, éviter de vous apesantir l’esprit avec les pays de l’est..
    Le salut européen ne viendra pas de là-bas.

    • Niko dit :

      L’Europe c’est la France et l’Allemagne. Le reste des pays n’a vocation qu’à suivre un impérialisme ou un autre.

    • ALAIN dit :

      Arno
      Il y aura pas de sitôt une défense Européenne, trop de problèmes actuellement, et encore plus et plus grave qui arrivent, actuellement se joue la survie du continent Européen, les pays de l’est qui sortent d’une longue période d’occupation soviétique ne veulent pas se soumettre a la dictature de Bruxelles, diriger entre autres par un Junker, ce jour de réunion OTAN proche du coma éthylique, les videos sur le net sont terribles, les pays de l’est ne veulent pas couler avec le Titanic ouest Européens, ils vont se raccrocher aux USA, les seuls a pouvoir les sauver si le danger vient a leurs frontières, la page Obama et tourner, les USA sont de retour avec Trump, alors que la faiblesse, le manque de courage, l’aveuglement, le renoncement, l’incompétence des dirigeants de l’Europe ne peut plus être caché,
      Le salut européen ne viendra pas de là-bas. oh que si, alors que l’ouest du continent se fracture et se dilue dans le tsunami migratoire, a l’est ils ont la volonté et le courage de sauvegardé leurs cultures, histoires, patrimoines et civilisation, a ce jour c’est l’est qui représente le futur et l’espoir de l’Europe, pendant que l’ouest se dilue dans le mondialisme et l’effacement,

  8. Polymères dit :

    On peut vouloir défendre l’Europe, pour ces pays qui n’ont pas beaucoup de moyens, l’option américaine est la plus avantageuse, car la plus abordable, car déjà présente dans d’autres pays, car les américains sont aussi un monstre industriel militaire qui garantie l’accession à des produits, comme les munitions, rapidement, pour un moindre coût et qu’il y a une interopérabilité.
    Le F-16, on sait à quoi s’en tenir, on sait prévoir ses coûts et l’arrivée du F-35 fait qu’il pourrait y avoir un marché de pièces d’occasions intéressants.
    .
    Le F-16 qui devait laisser la place au F-35 montre qu’il tient toujours la route et la réalité des ces ventes, c’est aussi la réalité de l’échec du F-35 (qui se voulait être un F-16 furtif, simple et peu cher). L’Europe n’avait pas un produit équivalent, il faut l’admettre, même en optant pour le Gripen, ce n’est pas un choix indépendant car c’est un avion avec énormément d’éléments américains, en premier lieu le moteur.
    Arrêtons aussi de considérer les américains comme des ennemis, ils restent des alliés importants et si dans les pays de l’Est on ne voit pas dans l’Europe une force militaire efficace. Qu’on arrête l’hypocrisie de crier « Europe » quand il s’agit de vendre des armes et que derrière on dit de ces pays « qu’ils se démerdent » quand ils sont en tension face aux russes. Si on veut qu’ils s’intéressent à nous et qu’ils construisent des liens avec nous, il faut qu’on soit à leurs côtés et qu’on pèse militairement face aux russes, car chez eux, la menace reste à l’Est. De plus comment donc être crédible quand on vient à acheter des drones, des C-130 aux américains, qu’on trouvera très bien, tout en disant derrière aux autres de ne pas acheter américain? Le problème c’est de penser et voir les choses en vendeurs, donc en profiteurs, alors qu’il faut se mettre dans la situation de ces pays, en tant qu’acheteur. Entre un avion A américains et un avion B européen, mettre plus d’argent juste pour privilégier un avion européen n’a aucun sens, ce n’est pas comme si ils investissaient plus pour produire un produit chez eux, en faisant tourner l’économie et les emplois. Et que dire de l’Europe quand on voit le scandale que certains font de voir qu’on achète un fusil allemand, c’est bien l’Europe non? Ce sont pourtant les mêmes qui critiquent ce choix qui deviennent les plus hypocrites en avançant « le choix européen » dès lors qu’il y a les américains, mais entendez bien entendu que le choix européen soit français et non allemand, italiens ou autres…
    .
    Si nous ne gagnons pas ces marchés à l’Est, les américains ne nous les ont pas volés non plus. Ceux qui perdent ces marchés, ce sont les russes, car ce sont des produits soviétiques qui se font remplacés, des produits qui amènent toujours des bénéfices pour la maintenance et autres. La grande « transformation » à l’Est, il est là, c’est la « désoviétisation » des armées et le passage au modèle occidentale, donc en soit, l’Europe étant au centre de cet occident (que certains s’obstinent à vouloir fracturer), l’abandon des matériels soviétiques sert nos intérêts, car cela enlève une dépendance de ces pays aux fournisseurs russes.
    C’est à nous maintenant de construire une Europe forte, puissante, disposant des capacités et des moyens lui permettant une indépendance militaire, mais aussi des moyens abordables à tous (le fonds européen qui permettra d’avoir une aide pour l’achat de matériels militaires européen, sera utile et si les américains et d’autres le voient d’un mauvais oeil, ce n’est pas pour rien, sachons regarder et comprendre son effet sur le long terme). Mais aujourd’hui on ne peut pas jeter des pierres à certains et leur faire la morale en achetant américain, la transformation se fera sur la durée, d’autant plus que les budgets augmentent et qu’on a en place également un budget que tous les membres finances servant à développer des produits, comme le nouveau char ou le futur avion.
    .
    Mais observons également une réalité, le matériel américain dans les armées européennes, il diminue. Vous pouvez faire le tour de toutes les marines, vous ne trouverez pas grand chose d’américain. Au niveau des véhicules c’est pareil, pas beaucoup et même beaucoup moins au fur et à mesure des remplaçants qui arrivent. Dans l’aviation, on reste focalisé sur le F-35, mais on pourrait constater qu’en Europe, les ravitailleurs US se font remplacés par le MRTT d’Airbus, le C-130 par l’A400M (même s’il en restera un peu), on achète des reapers mais dans quelques années on aura nos drones MALE européen, je pourrai évoquer également Galiléo se substituant au GPS. On peut sortir de ses gonds à chaque vente américaine en faisant comme s’ils devenaient de plus en plus présents, pourtant si certaines ventes symboliques comme dans l’aviation ou encore la défense anti-missile font du bruit, la tendance profonde ne va pas vers une densification de matériels d’origine américaine dans les forces, c’est juste que stratégiquement l’implication américaine et leurs investissements dans certains pays pousse à certains choix.
    Que les armes américaines remplacent des armes soviétiques, c’est bien pour nous, occidentaux, mais nous devons derrière être capable de s’imposer sur le remplacement des matériels américains. Si la Belgique achète le F-35 pour remplacer les F-16, concrètement ça ne change rien, un matériel US remplaçant un autre matériel US, ce n’est pas une « victoire » américaine ni une « défaite » de l’Europe. Par contre si un matériel US se fait remplacer par un matériel européen, c’est comme pour les russes à l’Est, une défaite US mais une victoire européenne. Si à l’Est avec l’intégration de l’Otan et autres, la relation avec Moscou ne changera pas sur ces renouvellements militaires, dans des pays comme la Belgique, ne pas prendre américain comme pour remplacer le F-16, c’est devoir accepter un lien et une sorte de gratitude envers eux, que ce soit avec la bombe nucléaire ou autres. Donc beaucoup de pays sont comme nous, ils n’aiment pas le changement et ne cherchent pas à se créer des problèmes, le F-35 s’imposant dans cette logique.

    • Tonton Charlie dit :

      Très intéressant !
      .
      Il est vrai que l’Europe unie sait faire tout type de matériels, véhicules et armes militaires et si on s’imposait un peu plus sur les ventes on pourrait obtenir beaucoup de marcher. Par exemple le futur char franco-allemand pourrait bien inonder toute l’Europe et s’attaquer à d’autres marcher ailleurs.
      .
      Il faut d’ailleurs s’imposer sur les marchés européens pour accélérer le projet d’Europe de la défense, même si ça demande beaucoup d’effort (comme le Rafale en Belgique).

    • Jean dit :

      Les pays Européens, et la France en particulier achètent du C130 et du Reaper car il n’y a pas d’équivalent européen et suite aux retards pris dans la conception et production du A400. Par contre, pour ce qui est des drones tactiques cela n’a pas été le cas. Ce que l’on peut aussi reprocher à ces pays de l’est c’est leur mentalité de bouffer à tous les râteliers. Ils adhèrent à l’UE, encaissent avec plaisir les subventions et autres aides mais dès qu’il s’agit d’acheter du matériel militaire il n’y a que l’option US qui entre en ligne de compte. Ceci, même si des équivalents en Europe existe : Patriot VS SAMPT, UH-60 VS Super Puma/Caracal, F16 VS Gripen. Et puis on ne peut pas vraiment dire que la Russie est à la frontière de la Slovaquie.

    • Lagaffe dit :

      Il est clair que le vrai perdant dans ce marché slovaque c’est la Russie qui perd à la fois un client et un levier de pression sur le gouvernement slovaque. Il faut noter aussi que si l’Europe se tourne de plus en plus vers du matériel européen, elle perd des marchés à l’international, face à une compétition débridée américaine et aussi face à la Chine et la Russie qui se battent férocement sur le marché de l’armement à prix bas en accordant des prêts à tour de bras aux acheteurs.

    • marcotte daniel dit :

      Ce que je lis me laisse pantois et sur le cul…………pauvres cerveaux déficients. ……

  9. ricojaneiro dit :

    Quand Trump rugit au Conseil de l’Otan, les petits pays s’alignent. Rien que du normal : il n’y a aucune autre offre de défense alternative. La majorité des pays européens préfèrent le parapluie Américain. A la fin, faut bien payer la note.

    • JP dit :

      Trump n’y est pour rien dans ce cas…
      Il faut arrêter de tout lui attribuer. La Slovaquie doit moderniser sa flotte. Le Gripen E et le F16 étaient les seuls avions proposés qui avaient les dernières technologies installées (avion très proche du Rafale d’un point de vue capacité technologique, mais en plus petit).
      Le Gripen a eu ses chances, mais le F16 a une cellule amortie depuis tellement longtemps qu’il est difficile d’être compétitif sur un appel d’offre si petit.
      L’Eurofighter de la Tranche 1 n’a pas de radar AESA, des capacités air sol limitées, et uniquement des capacités Air-Air…
      Donc non, l’industriel américain a proposé l’avion ayant le meilleur rapport qualité prix, et Trump n’a pas le moindre mot à dire dans l’offre. Seulement si il est d’accord d’exporter ou pas.

  10. AdM dit :

    Cela fait plus de 100 m€ l’unité. Je suis loin d’être un spécialiste mais cela me semble énorme pour un avion de cette génération non? C’est même presque plus cher que le Rafale si je ne m’abuse?

    • Damoclès dit :

      Lisez vous les articles ?
      .
      Le contrat contient plus que les avions… pièces, contrat de soutiens, munitions, entraînement…

    • MD dit :

      Oui, mais dans ces 100 millions d’€ sont compris aussi les frais de formation des pilotes, les munitions et les services . Chaque appareil nu doit donc coûter bien moins que cela. Reste à savoir si les slovaques ont vraiment fait une bonne affaire, car le prix des pièces de rechange et des munitions pourrait bien évoluer à la hausse par la suite.

    • ScopeWizard dit :

      @AdM
      .
      Maintenant que j’ y réfléchis , il me semble bien que vous n’ avez pas tout faux ……….

    • Pravda dit :

      Tout dépend du package « offert » avec.
      Le F16 est un des chasseurs les mieux nés, 100m avec les munitions, la formation des pilotes et mécaniciens, le sav , c’est 50% de moins qu’un Rafale environ

    • Leum dit :

      Il n’y a pas que l’avion dans un contrat…. L’armement et les pièces aussi.

    • JP dit :

      La génération de la cellule est peut-être vieille. Mais en terme de technologies, cette version du F16 n’a rien à envier au Rafale. L’armement est comparable, il est multirôle, il est très maniable…
      Avec tous les F16 qui vont être mis à la retraite, certaines pièces de rechange seront abondantes. Il est mono réacteur et plus petit que le Rafale, donc moins cher à l’heure de vol à priori (kérosène, entretien réacteur…).

  11. Lagaffe dit :

    Une offre imbattable, 45 % moins chère que le le concurrent et « On ignore les leviers qui ont été utilisés pour faire baisser cette facture »…. et c’est bien dommage !

  12. Frédéric dit :

    Mine de rien, cela permet de retarder la fermeture de la chaîne des F-16 alors que les F-35 ont les problèmes que l’on sait. Cela n’est pas une mauvaise nouvelle en soi.

    • Rocketcool dit :

      aucune chance pour Rafale, un chasseur est déclassé.
      les pays qui l’achètent, sont des pays corrompus.

      • Pourquoipas dit :

        Comme le F35, appareil qui ne vaut rien les pays qui l’achètent sont des pays arnaqués

      • Frédéric dit :

        Tiens, un bot de trollage. Pas de chance, la Slovaquie est au 54e rang sur 180 pays de l’indice de perception de corruption (plus mal classé que Malte ou le Rwanda…).

        • personne dit :

          L’indice de « perception » de corruption… A ce petit jeu là mon indice personnel de perception de la corruption est en alerte maximum là où il y a du fric, et le fric, c’est principalement chez nous qu’il est, Frédéric !

    • Pravda dit :

      Oui, de plus le F16 serait probablement le chasseur produit en masse et en urgence en cas de problème, autant laisser les chaines en service.

  13. JG von Rheydt dit :

    Trump, May et Macron, drole de ménage à trois. Qui tiendra la chandelle? a Trump les contrats juteux avec ses colonies orientales, à Macron une Europe sans pouvoir, l’Europe est nmorte, vive l’Europe

  14. Affreux Jojo dit :

    Choix logique comme souligné par Polymère plus haut dans la pile. Le gripen est sous dimensionné et Dassault ne fabrique plus de M2000. Ce qui est d’ailleurs assez dommage car le Rafale ne joue pas dans la même catégorie. Mais très au dessus en termes de simples capacités.

    • Nico St-Jean dit :

      @ Affreux Jojo
      .
      « Mais très au dessus en termes de simples capacités. »
      .
      Le Rafale est au dessus d’un F-16V mais pas « très » au dessus, jusqu’au F4. Le problème du Rafale versus le F-16V est que se dernier jouit d’une effet de série de 4500 exemplaires alors que l’autre est produit à une cadence quasi artisanale, d’ou la différence de prix. Voilà un peu pourquoi le F-16V est plus abordable que le Rafale, dans ses petits pays.

    • JP dit :

      Revoyez les informations sur le F16V et Gripen E…
      Ils ne sont pas si différents en termes de spécifications.
      Gripen E/F vs F16V:
      – G (15.2 m longueur, 8.6 envergure) ; F16 (14.8 x 14.8)
      – Masse max au décollage: G (16.5 tonnes), F16 (16.85 t)
      – Masse à vide: G (8t), F16 (8.5 t)
      – Vitesse max Mach 2 pour les 2 avions
      – Supercruise pour le Gripen E/F
      – G (1500 km rayon d’action) ; F16 V (1700km)
      – Points d’emport: G (10), F16 (11)
      – Sensors and data fusion, considered as best for a 4++ fighter
      – Gripen: 10 min au sol pour redécoller en mission air-air
      – Gripen décollage (500m) et atterrissage (600m) sur route
      .
      Le Gripen E est souvent sous-estimé, il n’a rien n’à envier au F16 si ce n’est son prix d’achat. Mais le coût opérationnel est bien meilleur !
      Mais il a un des meilleurs radars, il a des sensors de dernière génération, il peut emporter le même type d’armement que d’autres multirôles.
      Et oui, il est plus petit que le Rafale. Mais Dassault et la France ne juraient que par des petits chasseurs par le passé…

  15. personne dit :

    Contre qui la Slovaquie a t-elle besoin de se défendre ? En conséquence quelle type de matériel a t-elle besoin d’acquérir pour défendre ses intérêts pour un coût raisonnable, d’un entretien facile et peu couteux lui assurant la meilleure disponibilité possible ? Le choix du F-16 est non seulement logique, mais avec la version Viper, on ne peut pas dire qu’on se soient foutus d’eux !