BAE Systems livrera 9 frégates de la classe « Hunter » à la marine australienne

Outre l’acquisition de 12 sous-marins Shortfin Barracuna auprès du français Naval Group [ex-DCNS], la Royal Australian Navy [RAN] compte également moderniser sa flotte de navires de surface dans le cadre du programme « Sea 5000 ». Ce projet est ambitieux puisqu’il s’agit de remplacer neuf frégates de type ANZAC en service depuis les années 1990.

Plusieurs constructeurs navals européens étaient sur les rangs pour tenter de remporter ce marché. Et c’est finalement le britannique BAE Systems qui a rafflé la mise, aux dépens de l’italien Fincantieri [FREMM] et de l’espagnol Navantia [Frégate F-100].

Dans le détail, BAE Systems livrera à la marine australienne 9 frégates de la classe « Hunter », dont la conception sera basée sur celle des frégates de type 26 destinées à la Royal Navy, pour 26 milliards de dollars. La construction de ces navires sera assurée par le chantier naval ASC Shipbuilding, à Adelaïde, dans le sud de l’Australie. Leur mise en service est attendue pour la fin des années 2020.

Les frégates « de classe Hunter fourniront aux forces de défense australiennes les taux de létalité et de dissuasion les plus élevés, dont nos combattants en surface auront besoin durant ces périodes de grande instabilité », s’est félicité Malcolm Turnbull, le Premier ministre australien. Ces navires « auront la capacité de conduire toute une série de missions de manière indépendante ou dans le cadre d’un groupe opérationnel, avec une portée et une endurance suffisantes pour opérer efficacement à travers la région », a-t-il ajouté.

« BAE Systems a été choisi comme enchérisseur privilégié pour l’appel d’offres ‘Sea 5000″ de future frégate. […] L’accord représentera plus de 4.000 emplois en Australie et stimulera les exportations de la Grande-Bretagne pour les générations à venir », a fait valoir le gouvernement britannique.

D’une longueur de 149.9 mètres pour 20.8 mètres de large et déplacement de près de 7.000 tonnes en charge, la frégate de type 26 est mise en oeuvre par un équipage de 118 marins. La version australienne sera dotée d’un radar à antennes fixes CEAFAR de CEA Technologies, du système de combat Aegis avec une interface tactique Saab. Elle pourra embarquer deux hélicoptères MH-60R Seahawk Romeo pour des missions anti-sous-marins ou un seul de ces appareils avec un drone.

Avec cette première commande à l’international pour la frégate de Type 26, BAE Systems apparaît désormais bien placé pour remporter l’appel d’offres lancé par le Canada visant à acquérir 15 nouvelles frégates pour la Marine royale canadienne [un marché estimé à 40 milliards d’euros, ndlr].

Par ailleurs, la modernisation de la Royal Australian Navy passe également par le remplacement de ses patrouilleurs hauturiers. Un marché qui a été confié à l’allemand Lürssen, qui aura à livrer 12 navires de 1.700 tonnes

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Duc d'Orléans

  2. de PAPY

    • de Orion

      • de PAPY

        • de Sempre en Davant

          • de PAPY

    • de Blondin

      • de Blondin

        • de Blondin

    • de wagdoox

  3. de Polymères

  4. de Frédéric

    • de NRJ

    • de omiomi

  5. de TINA2009

    • de TINA2009

    • de Blondin

      • de Thaurac

      • de mac

  6. de Vince

  7. de Thaurac

  8. de Nike