MBDA s’allie avec l’estonien Milrem pour mettre au point un robot « tueur » de blindés

Après Nexter Robotics qui, a l’occasion du salon Eurosatory, a dévoilé Optio, un robot terrestre armé d’un canon de 20 mm conçu en collaboration avec l’entreprise estonienne Milrem Robotics, le missilier MBDA a également présenté un projet de même nature.

Le 12 juin, l’industriel a en effet indiqué avoir développé, également en coopération avec Milrem Robotics, un robot terrestre… anti-char, qui, a priori, serait le premier du genre.

L’idée, sur le papier, est relativement simple : il suffit de prendre la plateforme THeMIS, mise au point par l’entreprise estonienne, et de lui intégrer le Missile Moyenne Portée (MMP), dont les performances vont au-delà de ce qui était espéré, avec une capacité d’atteindre une cible située non pas à 4 km mais à 5 km de distance.

« L’un des défis de la guerre urbaine est de soustraire l’infanterie antichar à la surveillance de l’ennemi, qui peut très facilement détecter la signature thermique d’un soldat », explique l’ex-général Alar Laneman, conseiller militaire de Milrem Robotics. Aussi, ajoute-t-il, « le but de notre projet est de développer un système avec une faible signature thermique, et encore plus important, de garder l’infanterie à distance de sécurité.

Avec ses deux modes de tir – verrouillage avant lancement [LOBL – lock-on before launch] et verrouillage après lancement [LOAL – Lock-on after launch], le MMP, premier missile de 5e génération, donner au THeMIS une « capacité inégalée pour engager une cible au-delà de la portée visuelle », fait valoir MBDA.

Doté d’une d’une charge militaire polyvalente, d’algorithmes de traitement d’images, d’un autodirecteur bi-bande visible/infrarouge non refroidi et d’une liaison de données par fibre optique, le MMP peut détruire des cibles chaudes ou froides, allant de la casemate au chars de combat, en passant par les fortifications de campagne et les véhicules blindés. Autre élément important : il est utilisable en réseau.

L’installation du poste de tir du MMP sur la plateforme THeMIS permet de fournir à cette dernière une capacité ISTAR [Intelligence, Surveillance, Target Acquisition, & Reconnaissance] et de l’intégrer à un réseau C4I [Command, Control, Communications, Computers]

Reste à voir si ce concept séduira l’armée de Terre à l’avenir. Car pour le moment, ce type de robot n’est pas celui qu’elle cherche. En effet, la Direction générale de l’armement [DGA], via le programme FURiOUS [FUturs systèmes Robotiques Innovants en tant qu’OUtilS au profit du combattant embarqué et débarqué], a confié à Safran et à la PME Effidence le soin de développer des démonstrateurs pour la reconnaissance de zone, l’exploration de bâtiments et le transport de matériels.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de jyb

  2. de tartocitron

    • de Polymères

      • de tartocitron

      • de Jacques999

    • de lakolo

      • de tartocitron

    • de lakolo

    • de Khay

      • de tartocitron

    • de Frédéric

      • de tartocitron

    • de NRJ

      • de tartocitron

    • de tschok

  3. de Castel

    • de bacon

  4. de verrutti

  5. de Auguste

    • de Polymères

      • de Auguste

        • de Khay

  6. de Raymond75

    • de Pathfinder

  7. de Boby

    • de Polymères

  8. de bacon

  9. de Pierro

  10. de personne

    • de themistocles

  11. de Myshl Mabelle

    • de tschok