MBDA s’allie avec l’estonien Milrem pour mettre au point un robot « tueur » de blindés

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

33 contributions

  1. tartocitron dit :

    Encore une fois, je ne voie pas l’intérêt de ce type de matériel. Un aéronef serait plus adapté. Il pourrait se poser sur les meilleurs endroits en attente de cible, faire de la reconnaissance de zone, explorer les bâtiments et transporter du matériel.

    • Polymères dit :

      Moi aussi, l’intérêt je ne le vois pas trop, même si je sais très bien que plus les années passeront, plus ça évoluera et plus l’intérêt se transformera en nécessité.
      Il y a 20 ans le drone aérien c’était un peu pareil, pas trop d’intérêt, un peu comme l’avion au début de la première guerre mondiale puis avec les conflits irakiens et afghans, l’intégration d’armes et l’évolution des vecteurs, on s’est très vite trouver à la rue par rapport aux américains et 2-3 autres pays.
      A voir l’évolution de tout cela…

      • tartocitron dit :

        L’évolution est une bonne chose quand le matériel est utile. Sinon il doit disparaitre comme ce fut le cas du gourdin, de l’épée… et devrait être le char (qui aurait du nous servir en 1939 comme l’avait signalé le général De Gaule et aurait pu être utile au temps de la guerre froide). Mais aujourd’hui le char est dépassé par l’aérocombat et ces engins robotisés que sont l’Optio et ce tueur de blindé sont morts-nés.

      • Jacques999 dit :

        Je pense que ces systèmes sont pensés pour le combat en milieu urbain (contrôle des voies, détection des tireurs, arrosage en gros calibres pour les batiments avec tireurs cachés…) et le champs de bataille en affrontement de grandes masses (stype batailles de chars). L’ajoute de l’intelligence artificielle et travail en réseau permettra la coordination améliorée et automatisée des unités.

        Et comme mentionné plus haut: moins fragile que les drones, importantes capacité d’emport et de munitions pour feu intense.

    • lakolo dit :

      Ca coute moins cher..voila largument..et ca suit dans.la duree le fantassin jour et nuit…pas mal?

      • tartocitron dit :

        Il peuvent être utile en plaine avec des herbes pas trop hautes. Sinon je le voie mal crapahuter (franchissement d’un fossé, d’un mur, d’une dune, d’une forêt…) comme le fait le fantassin.

    • lakolo dit :

      Et je parle pas de la disponibilité..joker.

    • Khay dit :

      Pour la même raison qu’on a pas remplacé tous nos fantassins par des Rafales. Parce que ça coute une fraction du prix, a une fraction de l’empreinte logistique, pour une capacité a rester actif sur le terrain dix fois plus longtemps, et à rester embusqué avec dix fois plus de discrétion. Et expliquez moi comment un aéronef pouvant porter deux ATGM peut être assez petit pour explorer un bâtiment.

      • tartocitron dit :

        Dans le cas d’exploration de bâtiment, je faisais référence au programme FURIOUS et je n’ai pas explicitement dit que je pensais à un type de drone plus petit. D’ailleurs ce tueur de char sur pattes le fais pas non plus bien qu’il pourrait y rentrer (à voir s’il est capable de monter les escaliers). Son seul problème est qu’il n’est pas assez haut pour regarder par le fenêtre.

    • Frédéric dit :

      la, c’est bien simple et moins cher qu’un drone aérien. Et celui ci ne peut de toute façon a la fois faire de la reconnaissance a l’intérieur d’immeubles et faire de la logistique !

      • tartocitron dit :

        Et le lance-pierre moins cher que le fusil d’assaut. Pour ce qui est de l’inspection d’intérieur, la police utilise le drone Flyability Elios électrique en fibre de carbone. Accessibilité et discrétion assurées. Enfin pour la logistique, il n’y a qu’a se tourner vers Amazone qui en utilise pour livrer ses colis.

    • NRJ dit :

      Pas sûr qu’il y ait un vrai intérêt à faire un drone aérien. Il faudrait qu’il soit très lourd pour pouvoir accueillir les missiles MMP. A moins que vous ne parliez du Patroller qui est en développement, avoir un quadricoptėre consommerait trop e5 serait trop vulnérable.

      • tartocitron dit :

        Certains aéronefs sont en matériaux composites et ne pèse pas trop lourds. La voilure tournante à encore des progrès à faire tant niveau acoustique que sustentation. Le mauvais rendement (perte en bruit et brassage de l’air) ne demande qu’a s’améliorer.

    • tschok dit :

      @ tartocitron et Polymères,
      .
      L’intérêt du truc? J’en sais rien mais voilà ce qu’en dit le général qui en fait la promo: « L’un des défis de la guerre urbaine est de soustraire l’infanterie antichar à la surveillance de l’ennemi, qui peut très facilement détecter la signature thermique d’un soldat »
      .
      Cf par ailleurs l’article de notre hôte sur les jumelles Sophie Ultima.
      .
      Donc, on s’intéresse à ce genre de robots parce qu’ils ont une signature thermique faible. On y met une arme dessus (MBDA met son missile dernier-né, Nexter colle un canon de 20 sur un robot conçu par une autre entreprise) et on intègre le tout dans le cloud machin chose interconnecté bidule, dans le cadre de la « convergence des trucs » (copyright Vince).
      .
      Mais en fait, l’idée qui est intéressante dans le cas présent, c’est la signature thermique faible. Le reste, c’est du discours de marchand de bagnoles d’occasion. Curieusement le général limite son propos à la guerre urbaine, comme si la nécessité de la discrétion thermique de l’infanterie antichar était un impératif de la seule guerre urbaine.
      .
      Imaginez la chose: vous vous battez dans Paris en ruine, faut pas faire de chaleur. Mais passé la porte d’Orléans, c’est bon, vous pouvez suer à grosses gouttes. Et entre Montargis et Clermont Ferrand, vous pouvez même brancher le grille pain. Rien à craindre, l’ennemi est nul. Oui, on est à la campagne. Perso, j’aurais dit le contraire: en ville, il y a plein de sources thermiques diverses et variées, le fantassin antichar fait partie d’un maquis thermique. A la campagne, cela me semble moins évident.

  2. Bloodasp dit :

    idée plus que séduisante, c’est fou comme l’appât du gain rend nos industriels prolifiques

  3. Castel dit :

    Pour la lutte antichar, le calibre 20 mm me parait un peu juste
    Cela ne devrait concerner que des véhicules genre VAB ou VBL, mais sûrement pas un char genre T72, ni même T55 ou T62 ….

    • bacon dit :

      On parle d’installer le MMP de chez MBDA, bien suffisant pour traiter des cibles telles que des MBT.

  4. verrutti dit :

    Bientôt les lobbies de l’armement décideront de ce dont a besoin L’ armée !!!!!

  5. Auguste dit :

    Des drones qui déposent une charge sur ou sous la cible,ce ne serait pas plus simple et moins onéreux?

    • Polymères dit :

      Oui c’est comme pêcher les mains nues, faut vraiment tomber sur un poisson endormit ou très con…

      • Auguste dit :

        J’y vois pourtant un bel avenir à ces petits drones quadrirotors.Un essaim de ces petits engins suicides,au vol imprévisible,peut faire des dégâts.

        • Khay dit :

          Hey ! Et si on remplaçait ces pales de drone toutes lentes par une fusée? Ca ressemblerait drôlement à… un missile, non ?

  6. Raymond75 dit :

    Super : ce robot tueur de blindés va pouvoir tirer sur le blindé télécommandé équipé du canon de 20 mm dont on a parlé il y a peu ! Sur mon ordinateur, je dispose d’un joystick et je suis connecté avec une fibre optique ; en tant que citoyen concerné par la défense (la preuve : je vous lis régulièrement) pourrai-je participer à une prochaine opération guerrière dans l’honneur, depuis mon salon, de préférence entre 15 h et 17 h ? Merci.

    • Pathfinder dit :

      @Raymond75
      Je pense que vous n’êtes pas loin d’une vérité…
      En effet, les concepteurs de jeux vidéos (notamment tactiques, ou « shooters ») travaillent déjà avec des militaires pour peaufiner leurs créations. Ils donnent également la possibilité d’enregistrer le déroulement de ses parties, ce qui flatte l’ego de certains, et permet également d’accumuler des comportements. Ce qui est utile pour améliorer l’IA.
      .
      De là à pouvoir piloter des machins ou des bidouilles à distance, le pas est déjà franchi.
      .
      Dernier point évoqué dans votre commentaire; la participation des « lambdas ». C’est déjà en cours, nous sommes passés de la formation et de l’entretien grosses divisions, aux unités rebelles/mercenaires agissant en mode proxy, pour arriver maintenant à une myriade d’individus qui partent se battre à l’autre bout du monde à leurs propres frais – également en mode proxy-warrior.
      .
      Les deux concepts ne sont pas incompatibles.

  7. Boby dit :

    Il peut se mettre en mode « taper le char par le toit »? Il me semble que ça existe.

  8. bacon dit :

    Je trouve personnellement que ce matériel peut devenir un « game changer » face aux engins lourdement blindés tels que les chars. Ce type de matériel ayant un cout bien plus faible pourrait être déployé en grand nombre face à des blindés bien plus imposants et plus couteux sans que ceux-ci ne puissent faire face efficacement.

  9. Pierro dit :

    C’est un poste de tir anti-char déporté et mobile. En effet c’est intéressant.

  10. personne dit :

    Les industriels auront tout de même mis quelques années pour nous réinventer le Sonderkraftfahrzeug 302 Goliath…

    • themistocles dit :

      En version non-filoguidée et avec missiles AT. Attendre 70 ans pour faire évoluer la version originale, pas terrible.. (joke !)

  11. Myshl Mabelle dit :

    Une pensée émue pour les chiens russes.

    On leur avait appris à trouver leur pitance sous un char moteur tournant. (Réflexe de Pavlov).

    On les affamait, puis on les lâchait avec une mine sur le dos vers les chars allemands.

    • tschok dit :

      Et ils ont recommencé avec Laïka, les salauds: ils ont mis sa pâtée dans une capsule spatiale et au moment où la pov’ bête était tranquillement en train de bouffer, paf! Elle s’est retrouvée en orbite.
      .
      Sophie Marceau a fait la gueule. Affreux. M’enfin bon ça montre quand même que le Russe maltraite les chiens. J’voudrais pas dire, mais entre les musulmans qui maltraitent les femmes et les Russes les chiens, on peut plus se fier à personne.