La marine américaine opte pour le Naval Strike Missile norvégien pour ses frégates légères polyvalentes

Le groupe norvégien Kongsberg a indiqué, le 4 juin, que son missile anti-navire longue portée « Naval Strike Missile » avait été retenu par la marine américaine dans le cadre d’un programme visant à doter ses frégates légères polyvalentes de type LCS [Littoral Combat Ship] d’une telle capacité.

Ce marché était également disputé par Boeing, qui présentait le missile Harpoon Block II Plus (à portée étendue), et Lockheed-Martin, qui espérait placer une version navale de son LRASM [Long Range Anti-Ship Missile]. Seulement, l’un et l’autre décidèrent d’abandonner la compétion en mai 2017.

Cela étant, Kongsberg s’est associé à un autre groupe américain, en l’occurrence Raytheon, pour soumettre son offre. Le contrat initial qui lui a été attribué a une valeur de seulement 14,86 millions de dollars. Mais il ne s’agit que d’une mise en bouche puisqu’il comporte des options qui, si elles sont levées, porteraient sa valeur à près de 850 millions d’euros.

Avec une portée de 100 nautiques, le NSM est en mesure de frapper des cibles terrestres et maritime « fortement défendues », grâce « à une technologie avancée d’identification des cibles », explique le groupe norvégien.

« Raytheon et Kongsberg vont fournir à la marine [américaine] une solution éprouvée, prête à l’emploi, qui dépasse les exigences de la mission « au-delà de l’horizon », a commenté Taylor W. Lawrence, le président de Raytheon Missile Systems. « Le NSM fait économiser aux États-Unis des milliards de dollars en coûts de développement et crée de nouveaux emplois dans le secteur de la haute technologie dans ce pays », a-t-il encore fait valoir.

A priori, c’est surtout Raytheon qui va tirer profit de ce contrat puisque les missiles et les lanceurs seront en grande partie fabriqués dans son usine de Louisville [Kentucky]. Et une douzaine de sous-traitants américains seront impliqués. Cependant, ce marché obtenu auprès de l’US Navy pourrait en annoncer d’autres pour Kongsberg étant donné que, selon les analystes, le marché des missiles mer-mer devrait augmenter dans les années à venir.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Fralipolipi

    • de Jean

  2. de Deres

    • de Frédéric

      • de Deres

    • de GHOST

    • de lol

      • de Rigel

      • de Van de Graaff

    • de lecteur

  3. de Nico St-Jean

    • de Phil

  4. de themistocles

    • de Fralipolipi

      • de Nico St-Jean

        • de Fralipolipi

    • de basstemp

  5. de Barfly

    • de Nico St-Jean

    • de tschok

  6. de Albatros24

    • de Fralipolipi

      • de Popov

        • de Fralipolipi

        • de Fralipolipi

  7. de Wrecker 47