Selon le général Bosser, la Loi de programmation militaire prévoit d’accélérer le renouvellement des blindés de l’armée de Terre

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

114 contributions

  1. tartempion, dit :

    Remplacement du char Leclerc , le programme de conception a pris tellement de temps que ce blindé est presque obsolète comparé aux performances de son équivalent russe le char armata .

    • S.B-Seguin dit :

      L’Armata n’est absolument pas l’équivalent russe du Leclerc, c’est char conçu dans les années 2010 quand le Leclerc le fut dans les années 80.
      .
      La comparaison entre deux chars de générations différentes avec au mois 25 ans de différence, est tout simplement stupide.

      • Tbt dit :

        Commentaire type d’un para ou tdm, ou plus simplement d’uN gars qui n’y connaît rien….

        • Fernand dit :

          Parce que c’est vrai qu’avec un commentaire tel que le vôtre, cela élève le niveau !

        • S.B-Seguin dit :

          Commentaire type de celui qui n’a rien à dire sans le moindre argument à opposer.

      • claude dit :

        Finalement est ce qu’on pourrait pas se contenter des Toyata armées qui ont montré leur efficacité en Syrie?

      • lol dit :

        sauf si ils sont amenés à s’opposer!

        • S.B-Seguin dit :

          Avec des SI on referait le monde: personne ne connait les performances réelles de l’Armata ni le nombre opérationnel en Russie. Alors stop aux délires paranoïaques.

        • Expression libre dit :

          Euh, oui, c’est le plus important!

    • Polymères dit :

      Il n’y a aucun programme de conception, ce char est à inventé et le char russe sera très certainement la référence à surpasser.
      Mais « l’obsolescence » que vous voyez sur un char qui n’existe pas est en réalité votre volonté profonde d’avoir un char russe supérieur, car c’est ce que vous voulez, car ça vous fais plaisir, car vous savez comme moi que vous êtes comme ça…

    • 6G dit :

      PAS D’ACCORD DU TOUT SUR LE FAIT QU’IL SOIT OBSOLÈTE.

    • Joe dit :

      L´armata? Vous parlez du char qui n’est pas prêt d’equipper les forces russes? LE T90 est déjà loin d’avoir remplacé les venerables t72, alors avant de voir des colonnes de t-14 debarquer en nombre, il y a de la marge.
      Si les effets d’annonces de Poutine etaient tous suivis d’action, les forces russes seraient parmis les plus modernes…

      • jyb dit :

        @joe
        oui. on peut juste constater qu’en syrie le t90 a réussi son examen de passage.

        • Lagaffe dit :

          Avec combien de pertes ? Si s’agit de sacrifier des équipages par dizaines ou de se retrouver avec 200 blindés hors d’état face à un adversaire mal équipé, on n’a pas les mêmes valeurs.

      • Ozaref dit :

        Les chars Armata T14 serons aux nombres de 2500 en 2020 actuellement il ont 650 chars en service .

    • MERCATOR dit :

      @Tartenpion

      Selon ce que l’on en sait ce char Armata présente deux lacunes, l’une mineure, l’autre gravissime , ce qui semble assez étonnant. La boite de vitesse Robotisée ne comprend pas, probablement pour des couts de fabrication, de « convertisseur de couple »ce qui veut dire qu’en accélération à chaque passage de vitesse, le char présentera des « trous », ce qui peut être gênant en manœuvre de désengagement. La seconde par contre est incompréhensible, la tourelle inhabitée est truffée de capteurs, cameras,dispositifs de contre-mesures,lanceurs de charges explosives, par définition vulnérables aux tirs de mitrailleuses lourdes et éclats d’obus d’artillerie,, car, et c’est là l’incroyable si le corps du char est sur-blindé, la tourelle ne l’est pas, sous prétexte qu’elle est inhabitée, or un char sans tourelle est un char mort !

      • Polymères dit :

        Le char Armata doit avoir bien plus d’une lacune pour que sa mise en service soit en 2020 au lieu de 2015.
        La Russie il y a 5 ans, prévoyait 2000 Armata livrés d’ici 2020, aujourd’hui tout juste 100 ont été commandés et sur ces 100, il y a la vingtaine d’engins de présérie qui servent actuellement aux défilés et aux tests qui y sont inclus.Ce char il est tellement précieux que même les engins servant aux tests sont récupérés….
        La réalité c’est également que ce char ne coûte pas le prix d’un T-55, il est très cher et la Russie ne va pas en acquérir des milliers et n’en vendra pas non plus des milliers.
        Les russes espéraient une cadence de 500 par an, au final ça tourne autour de 120 et l’état n’a pas les moyens de dégager plus de commandes.
        L’état russe a dès aujourd’hui pris la mesure du problème pour moderniser (comme d’habitude) les anciens T-80/90.In fine, la Russie ne devrait pas disposer de plus de quelques centaines de T-14 et n’aura jamais les 2300 espérés.On fera durer l’ancien, on s’achètera des T-90 ou on va concevoir un T-14 allégé.
        Dès aujourd’hui se pose la question des équipements réactifs, du canon de 152mm qui ont un coût, ils pourraient réaliser des « kits » sur certains systèmes qui devaient être à l’origine de série.
        Reste l’inconnu sur la qualité de ce blindé, il connaitra peut-être divers problème, il pourra peut-être lourdement handicaper la maintenance et les finances, car maintenir un tel char bourré d’électronique avec pas mal d’automatisations va créer un nouveau défi pour une armée russe habitué d’engins plus basique et dont les pièces détachées pouvaient et sont prélevés sur un important stock.Là tout est à refaire, un système d’approvisionnement nouveau, qui va coûter cher pour maintenir ce char, bien plus que les russes ne l’imaginent, car eux ils ont trop l’habitude d’acheter un matériel sans penser à la suite.Il n’y a plus des milliers de T-72 sur lesquels on peut cannibaliser les pièces (y compris pour le T-90 qui dispose du même châssis), là on part de rien et les russes vont vite comprendre qu’ils ne feront pas avec le T-14 ce qu’ils font avec le T-72.
        Pourtant l’idée russe de départ pouvait être optimiste, celle d’une plateforme commune Armata devant servir pour le T-14 mais également d’autres engins chenillés (VCI, dépannage, artillerie…). En gros il s’agissait de créer le remplaçant du châssis de T-72, avec une énorme commande sur plusieurs gammes de véhicules afin d’en réduire le coût.Mais ça ne se passe pas comme prévu, car la Russie n’a pas les moyens, les faibles commandes vont faire perdre l’économie d’échelle et va lourdement impacter la MCO dans l’armée russe, ils risquent comme nous de se retrouver avec des chars qui coûtent les yeux de la tête à maintenir.

    • wagdoox dit :

      n’importe quoi !

    • wardak dit :

      A part quelques fiches égrenées ça et là par la presse spécialisée, que savez-vous des réelles qualités et performances de l’Armata au combat? si! le défilé sur la Place Rouge.
      Voyez plutôt les Retex élogieux des Emiratis et des observateurs occidentaux sur les performances du Leclerc au Yémen contre les tirs antichars et autres.

    • time dit :

      vous surestimer le char russe armata

    • sentinelle dit :

      si vous croyez que le char armada est ops je crois que voueriez mais le concept est intéressant

    • Carin dit :

      À tartempion
      On disait la même chose lors de comparaison entre l’abrahms et le Leclerc… et puis le Yémen a tranché !!!
      Quand votre armata aura fait un vrai champs de bataille vous pourrez ou pas vanter ses qualités.

    • Albatros24 dit :

      Le T14…on ne sait pas grand chose de ses capacités à part ce que nous en dit RT par exemple…
      Le T90 et surtout le T80 qui sont cousins ont de beaux jours devant eux encore.
      De toutes façons rien ne résiste aux 30mm des A10 ni aux Javelins. Surtout avec des embouts en plutonium appauvri.

    • Ozaref dit :

      tartempion , Poutine avais dit je vous ferais payé la guerre en Serbie et le Kosovo , maintenant 18 ans plus tard ils peut écrasé L’Europe en 23 jours avec sont armée .

    • UnKnown dit :

      Valeur au combat d’un Armata: encore à définir, puisque l’armée Russe vient à peine de commencer les séries de tests des premiers exemplaires.

  2. Marti dit :

    Quelqu’un pourrait-il développer sur le programme SABC ?? rien que le nom je pense ne pas comprendre

    • Polymères dit :

      Sol Air Basse Couche ou SABC, c’est indiqué.
      En d’autres terme, le remplaçant du Mistral, le missile pas le navire…

    • stéphane dit :

      je pense que c’est pour remplacer le missile Mistral , missile de courte porté.

    • S.B-Seguin dit :

      Il s’agit des systèmes de défense de antiaérienne de courte et moyenne portée à savoir supérieure à celle des actuels Mistral de très courte portée montés sur VLRA ou VBL.
      .
      Côté missile, le meilleur exemple de système de SABC est l’actuel CAMM-ER de MBDA-UK.
      .
      Mais ces futurs systèmes pourraient aussi inclure des canons de 35 mm du type Oerlikon Millennium suisse ou des canins de 40 mm RapidFire de Thales :
      https://i.ytimg.com/vi/jEstNU5_CKE/maxresdefault.jpg
      .

      • MP3 dit :

        Je crois que par basse couche on entend tout l’endo-atmosphérique. Donc la moyenne portée, la courte portée et la très courte portée pour la DSA des armées.

      • S.B-Seguin dit :

        Au regard de tous les intervenants qui confondent SABC et Mistral, j’ajoute un complément à mon commentaire:
        .
        En terme de défense antiaérienne, la désignation Sol-Air en Basse Couche (SABC) désigne les armes de courte et moyenne portées supérieures à 6 km de portée telles que le Crotale VT1 de 15 km de portée ou le CAMM de 25 km de portée sans le oublier le CAMM-ER qui atteint 45 km…
        Ça ne concerne donc pas le SATCP ou Sol-Air à Très Courte Portée, Mistral.
        .
        Le missile SABC qui arrive en fin de vie au sein des forces françaises est le Crotale dont une évolution de l’actuel VT1 ou alors on passerait plutôt à une version Sol-Air du MICA-VL qui atteint 50 km de portée.
        .
        Avec des systèmes – canons et/ou missiles – pour sa défense SABC, l’objectif de l’Armée de Terre est de ne plus être tributaire des Mamba de l’Armée de l’Air dont le parc sera forcément insuffisant.
        Le retrait programmé des Crotale incite à envisager dès aujourd’hui une ou plusieurs solutions de rechange.

        • S.B-Seguin dit :

          erratum:
          Le missile SABC qui arrive en fin de vie au sein des forces françaises est le Crotale – qui pourrait être remplacé par – une évolution de l’actuel VT1 ou alors on passerait plutôt à une version Sol-Air du MICA-VL qui atteint 50 km de portée.

    • Bwana dit :

      Je suppose un système sol-air basse-couche pour contrer les missiles de croisières qui volent en épousant le sol, et qui sont donc spécialement difficile à détecter et à intercepter, cela vaut bien sûr aussi pour les avions en rase-motte.

      • claude dit :

        Rien de plus facile à intercepter qu’un missile de croisiere subsonique.

        • Clavier dit :

          Vous êtes embauché….!

          • claude dit :

            Chiche!

          • claude dit :

            Suffit d’avoir un missile supersonique infra rouge et ne pas chercher l’interception de face mais seulement par l’arrière. Ce qui il est vrai complexifie un peu la disposition des systemes autour du site à protéger et en multiplie le nombre, mais ça en vaut le coût…

      • S.B-Seguin dit :

        Bonjour monsieur Bwana,
        le sigle SABC désigne simplement les défense antiaérienne de moyenne et courte portée entre Mistral – de très courte portée – et Mamba – de longue portée -, auxquels l’Armée de Terre n’aura pas systématiquement accès pour être couverte.

    • Jean-Michel dit :

      Système futur sol-air en basse couche (SABC) pour remplacer le missile Mistral.
      http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/budget/plf2018/a0277-tVII/(index)/avis

      • S.B-Seguin dit :

        Bonjour Jean-Michel,
        relisez le document en question avant de le désigner comme source de votre interprétation subjective.

    • kakane57 dit :

      Il s’agit de l »évolution du MISTRAL

      • S.B-Seguin dit :

        Le Sol-Air à Très Courte Portée Mistral restera le Mistral, sans évolution spectaculaires

    • MP3 dit :

      Ce qui est sûr c’est que le MISTRAL, tel qu’on le connaît (MANPADS porté ou embarqué dans VAB je crois), et les radars qui vont avec (sur camion non blindé et avec une portée de 30 km maxi si j’ai bien compris), c’est quand même super léger pour défendre les futures forces SCORPION… qui sans DSA seront vulnérables, notamment face aux drones.

    • Marti dit :

      Merci à tous c’est plus clair , je ne voyais ce qu’il aller remplacer

  3. Polymères dit :

    Bonne nouvelle, une accélération prévisible au regard de l’augmentation de budget et des priorités.
    N’oublions pas également le programme du VBMR léger (400 ex.), qui lui aussi arrivera pour remplacer le VAB.
    Attendons de voir la LPM pour plus de détails.

    • Électeur dit :

      Voir la LPM et surtout les crédits de paiement.
      La LPM restera un leurre si Bercy continue d’être incontrôlé par ceux qui devraient le contrôler.
      .
      En cas de non-application de la loi, Bercy doit être sanctionné par ceux qui sont supposés représenter la Nation : le Président et le Parlement.

    • Électeur dit :

      Certes, on peut attendre la LPM. Mais il faudra surtout voir les crédits de paiement : Bercy, hélas, peut faire ce qu’il veut sans trop se préoccuper d’appliquer la loi.
      L’on verra surtout si (= l’on devrait voir que) Bercy est menacé de sanctions s’il n’applique pas la loi, puis effectivement sanctionné pour non-application de la loi s’il commet cette forfaiture.
      La sanction incombe à ceux qui sont supposés représenter la Nation : le Président, le Parlement.
      .
      La partie n’est pas finie quand la LPM est votée : encore faut-il qu’elle soit appliquée en temps et en heure. Pour cela il faut que les représentants de la Démocratie dite « représentative » assument les responsabilités qu’ils ont sollicitées de nos suffrages.
      S’ils ne sanctionnent pas Bercy, alors ce sont nos représentants qui se rendent coupables de forfaiture.

      • Polymères dit :

        Ce sera votre « let motiv » pour râler les 5 prochaines années? Spéculer encore et encore sur le risque de voir Bercy sortir de la forêt?
        Pourtant même si vous êtes un électeur déçu, vous constaterez que Macron reste un président qui s’engage pour la défense comme nous n’en avons jamais vu depuis la fin de la guerre froide.
        Autre chose à ne pas oublier, c’est que nous avons traversé plusieurs années de crise économique et que cette situation semble s’éloigner.
        Ne faisons pas semblant que Bercy serait un acteur indépendant qui fait ce qu’il veut, le chef reste le président et pour l’instant sa parole est bien celle de donner les moyens aux armées, quitte à réduire dans d’autres ministères.Vous me direz qu’il ne faut pas croire aux promesses des politiciens, moi je vous demande si avant Macron, il y avait un président qui donna une promesse de donner plus de moyens aux armées? Aucun, tous se gardait l’option de la réduire et tant Sarkozy que Hollande avait dès leur élection un programme pour réduire le format.
        Aujourd’hui nous ne sommes plus dans cette configuration, c’est même le contraire, celui d’un gouvernement qui donne plus et qui a une ambition de faire plus.Certains diront toujours que ce n’est pas assez, qu’ils attendent de voir, pourtant il faut vraiment être borné par le pessimisme pour ne pas voir que nous avons franchis un cap politique différent.
        Je vous le dis, comme je l’ai déjà dis ici, je n’ai pas voté Macron, j’ai voté Fillon au 1er et ne me suis pas déplacé au 2e.Ne prenez donc pas ma position comme un soutien partisan à Macron.Je sais pertinemment que peu importe le président, Fillon, Le Pen ou autres, les moyens de la défense auraient augmentés, le contexte il est comme ça aujourd’hui, il impose de devoir faire plus et sanctionnera au premier attentat (ou autres) le premier politicien qui aura décidé de baisser les moyens.
        Je vous appel, comme à d’autres, de bien comprendre ce changement de contexte et d’arrêter de vouloir regarder le passé comme l’exemple de l’avenir.Les moyens militaires augmentent ou baissent selon le contexte (menaces etc…) depuis toujours, hier on regardait l’armée comme une dépense inutile au pouvoir et au pays, depuis les attentats et d’autres événements, la sécurité est un enjeu, une préoccupation pour les français, donc pour les politiciens.Ce contexte il est là et il sera là pour plusieurs années.
        L’effort budgétaire consentit ne risque pas d’être remise en question sauf en cas de crise économique, mais même là, le pire serait un blocage de la hausse et non une baisse de budget.
        Les temps actuels sont bien plus propices à l’optimisme qu’au traditionnel pessimiste qui a visiblement forgé certaines âmes qui ne peuvent pas imaginer un changement.

        • maxime dit :

          Macron fait plus que les autres parce que la situation est devenue tellement catastrophique qu’il n’a plus le choix. Nos élus savent que la guerre civile approche à grands pas.
          Il reste bien peu de temps pour se préparer à un baroud d’honneur.

        • Expression libre dit :

          « Autre chose à ne pas oublier, c’est que nous avons traversé plusieurs années de crise économique et que cette situation semble s’éloigner. »

          Eh non, nous avons une dette publique énorme. Si les taux d’intérêt remontent, la charge de la dette (les intérêts à payer chaque année) dans le Budget de l’Etat deviendra vite intenable. Bon, je veux pas casser l’ambiance mais pour sortir de ça, il faudra une croissance solide et durable, un peu d’inflation et surtout des économies ds les dépenses, ….toutes les dépenses sauf à ne plus rembourser la dette et là sauve-qui -peut… Mais vous avez raison, restons optimistes, ça mange pas de pain!

          http://www.dettepublique.fr/

      • Électeur dit :

        @Polym
        Sans le vouloir je suppose, vous pointez exactement le problème : les élus qui, en principe, nous représentent mais ne font pas leur boulot, et notamment s’abstiennent de censurer un « exécutif » qui « n’exécute » pas les lois.
        Ils espèrent peut-être que l’on va s’habituer à leur laxisme comme vous semblez le préconiser.
        Pour ma part c’est avec un indéfectible optimisme que je ne compte pas sur l’accoutumance de mes compatriotes aux dysfonctionnements de la Démocratie dite « représentative ».
        .
        La présidentielle de 2017 a désintégré les partis politiques mais nous n’avons franchi aucun cap politique : les circonstances de la démission du Général De Villiers, résultant de coupes budgétaires sauvages, démission suivie de promesses peu crédibles parce que nous sommes dépourvus de notre souveraineté monétaire, ont bien montré que rien n’a changé jusqu’à preuve du contraire.
        C’est pourquoi je dis qu’il faudra voir la réalité et le rythme des crédits de paiement.

    • tartocitron dit :

      Il ne fait aucun doute que le programme SCORPION est un saut technologique. Toutefois il est onéreux. La modernisation des équipement afin de réduire les dépenses pour leur MCO est par contre plus douteux. Les Griffon et Scorpion n’ont pas étés employés en condition et il serait fort étonnant que les premières versions répondent sans accrocs aux besoins. Les corrections des défauts de jeunesse peuvent être extrêmement coûteux et cela de façon proportionnel à leur nombre.
      Le VAB est mature et l’achat de nouveaux exemplaires devrait être envisagé pour « faire la soudure ». Certes l’obsolescence de certaines parties peuvent-être rédhibitoires, auquel cas une mise à jour serait nécessaire. Le coût de leur MCO serait alors très faible du fait de matériel neuf et du fait que les VAB hors d’usage sont une mine de pièces détachées.
      Bref, accélérer le programme SCORPION serait un saut qualitatif qui pourrait faire la différence dans certains cas et sauver des vies, mais, du fait de son coût, serait une diminution du quantitatif comparativement aux rachats de VAB qui ont fait leur preuves.

      • KTF dit :

        @Tartocitron: J’ose croire que le CEMAT, qui connait, porte ce dossier de A à Z et donc le maitrise logiquement parfaitement, sait de quoi il parle. Ne le prenez pas comme une offense mais vous affirmez sans savoir (même si vos interrogations sont légitimes), à l’instar d’une majorité de commentateurs sûrement sincères. On ne fait/fera plus la guerre comme en 1980 ou 2005: si SCORPION est un changement de matériels, c’est aussi et avant-tout un changement de paradigme doctrinal.

      • Polymères dit :

        Le VAB est « mature », il a « fait ses preuves »?
        Non le VAB on a fait avec, par ce qu’il n’y a que ça et si on ne l’a pas changé, ce n’est pas par ce qu’il est très bon, mais par ce que nous n’avions pas le budget pour.
        En réalité le VAB est obsolète depuis 30 ans.Le soldat à changé, plus grand, plus gros, plus équipé que le soldat de 1970.
        Hier (il y a bien longtemps) le VAB transportait 10 hommes à l’arrière, aujourd’hui il en transporte 6, voilà la réalité de la transformation des soldats.En réalité avec les affaires et autres, pour être « bien » à l’aise, 4 hommes à l’arrière c’est bien, sinon on fera du blindé une véritable mule avec tous les sacs et autres qu’on accrochera n’importe comment en extérieur, il suffit de constater des images au Mali.
        La conséquence de tout cela, c’est un besoin de sur-doté les unités de véhicules.Là ou une section sort avec 4 véhicules adaptés, elle sort avec 6-7 VAB pour être au complet et bien entendu il faut ponctionner du personnel ailleurs pour l’équipage, ce qui conduit à tout désorganiser dans les dispositifs, vous allez avoir un mécanicien ou un gars de la log qui sera détaché dans une section d’infanterie pour combler ce manque.
        Ensuite je ne parle même pas des difficultés et des contraintes que subissent les occupants du confinement de ce véhicule.D’ailleurs cette réalité s’observe facilement, allez donc regarder des photos de VAB ultima, à l’arrière vous avez 6 sièges, alors que pour un bon fonctionnement, notre armée à besoin de 8 places
        .
        Pour la MCO c’est pareil, contrairement a ce qu’on croit, le VAB n’est pas simple à maintenir en état, le mécanicien se plie en 4 pour tout.Il n’y a pas ou plus un énorme stock de pièces détachées, cela fait bien 20 ans que la cannibalisation fonctionne et je n’ai pas à vous montrer le taux de disponibilité pour que vous comprenez que si il y avait de la pièce à profusion, nous n’en serions pas là.L’idée qui pousse à faire passer le VAB comme une solution en raison du parc actuel ne tient pas, de plus que moderniser l’existant démontre que son coût est énorme, l’article en parle.
        .
        L’accélération de Scorpion n’est en rien une perte quantitatif de véhicules.Il n’y aura pas moins de VBMR que de VAB. Les armées ont un format qui impose les besoins en équipements, si on a pas les moyens d’avoir suffisamment d’équipements, on baisse le format.
        Ces dernières années le format des armées a été revu à la hausse et c’est ce qui implique que la cible VBMR est normalement sous-évalués par rapport aux besoins du format actuel, étant donné qu’on a donné des chiffres pour une armée de terre qui devait être composé de 66 000 hommes dans la FOT au lieu des 77 000 actuellement.C’est donc pour cela qu’il convient d’attendre le compte rendu de la LPM pour bien comprendre que le besoin en blindé n’est pas de 2100, mais plutôt de 2500.
        La LPM 2014-2019 prévoyait que l’an prochain on soit à 2190 VAB et 93 VBMR en service, la revue du format à pousser à revenir vers un modèle actuel avec 2600 VAB et c’est donc en réalité environ 2600 VBMR qui seront commandés.
        Mais comme je l’indiquais, le remplacement du VAB ne se fait pas à véhicule équivalent, car le VAB ne permet pas de répondre adéquatement au format qui est le nôtre dans nos unités.Là ou il faut 4 VBMR pour une section, il faut 6 VAB, c’est donc une réalité opérationnelle qu’il faudra moins de VBMR dans les unités d’infanterie en opération que de VAB.Cela se voit avec le VBCI, il faut 16 véhicules pour une compagnie quand il faut plus de 20 VAB pour le même nombre d’hommes.Plus de véhicules sur le terrain n’est pas un avantage, c’est un risque de pannes supplémentaires, c’est un maillon de plus qui complexifie la manoeuvre, nécessitant plus d’hommes pour la même mission et qui au retour alourdit la MCO.
        Tout cela ce n’est pas une invention, quand on a un 40% de disponibilité en métropole en plus de la nécessité de sur-doter les opérations, croyez moi que le VBMR sera une délivrance, d’autant plus que sa disponibilité est au coeur des enjeux.
        Mais même si vous craignez une réduction de la quantité (je vous le dis que ça ne se fera pas), entre avoir 2100 VBMR dispo à 80% et 2500 VAB dispo à 40% ne fera pas de ce dernier, pourtant plus nombreux sur le papier, un véhicule plus nombreux sur le terrain.
        .
        Mais ne vous inquiétez pas pour votre nostalgie, le VAB sera toujours là dans 10 ans, mais je suis convaincu que dans 10 ans, vous regarderez le VAB différemment…
        Sinon bien entendu que le VBMR aura dès sa livraison son lot de problèmes comme tout matériels, mais si les problèmes de jeunesse devraient être la cause nous empêchant d’évoluer, on roulerait encore dans des half track US modernisés

        • MD dit :

          Entièrement d’accord sur cette critique du VAB . Et encore, celle-ci ne concerne que le VAB transport de troupe. Car on pourrait aussi parler des insuffisances de la version PC bien trop courte, de la version ambulance, des tracteurs de mortiers d e120 mm, de ceux destinés aux MILAN, du VIB, etc…

        • S.B-Seguin dit :

          Bonsoir monsieur Polymères,
          merci pour l’ensemble de vos interventions sur ce sujet et en général, souvent pertinentes et articulées autour d’arguments précis.
          .
          En dehors du prochain PA (?), je n’aurai d’ailleurs que rarement réagi au contenu vos intéressants commentaires.

    • Albatros24 dit :

      VBMR léger : Titus, Sherpa ou ?

      • S.B-Seguin dit :

        Bonsoir monsieur Albatros24,
        notez que la sélection de Nexter élimine l’option Sherpa de RTD « ou » celle du Bushmaster proposée par Thales, et il s’agira probablement nouveau modèle inédit de Nexter sur châssis TATRA tel une sorte de « Titus 4 x 4 ».

  4. Duc d'orléans dit :

    Un successeur du Leclerc pour faire une série de 250, car il ne sera pas plus exportable que son prédécesseur. Je ne dois pas être assez intelligent pour comprendre…..

    • Carin dit :

      À duc d’orleans
      «  je ne dois pas être assez intelligent pour comprendre »
      Le Leclerc ne s’est pas beaucoup vendu à l’etranger je vous l’accorde, que les EAU nous l’ait pris sans trop y croire , je vous l’accorde aussi! Que les autres armées du golfe se sont précipitées sur l’abrahms américain dont les qualités supposées étaient très bien mises en avant et utilisées lors des guerres d’irak , je vous l’accorde aussi. Mais reconnaissez qu’au Yemen c’est bien le Leclerc des EAU qui brille et non l’abrahms saoudien…
      quant au fait du nombre de 250 unités que vous annoncez, vous occultez que le remplaçant du Leclerc remplacera également les chars allemands!!! Du coup il risque d’equiper plusieurs armées d’europe et étrangères.
      J’espere pour vous que ce n’est pas dû à un manque d’intelligence, mais juste à de la mauvaise foi!

    • Albatros24 dit :

      Ce sera un char franco allemand…sans doute très vendable ensuite dans le monde entier.

    • wagdoox dit :

      c’est marrant votre commentaire, vu que le Leclerc a été exporté et que le successeur ne sera théoriquement pas purement français…

    • Bad Man dit :

      Moi non plus ……

    • tintouin dit :

      C’est le choix de l’independance en matiere d armement. Cela a un coűt. Et je prefere cela a la dependance vis a vis d un pays tiers. De Gaulle avait fait les bons choix.

    • Orichalque dit :

      A ceci près que le prochain MBT devrait concerner un contrat francoallemand et donc cibler une commande bien plus large que le domaine français.

      • Frédéric dit :

        Mais si Berlin fait la fine bouche et refuse des vendre des armes aux régimes qui l’utilisent dans de vrais guerre comme au Yémen, cela bloquera également au niveau de l’exportation.

  5. Pierre ALGAYRES dit :

    Celà ne sert à rien d’augmenter les effectifs puisqu’on n’a pas le matériel pour les équiper. La priorité, c’est d’avoir les fusils et les munitions d’abord.

    • claude dit :

      Sauf qu’y aura bientot plus personne pour les porter les fusils…

    • tschok dit :

      N’oubliez pas les bandes molletières et les rations de topinambours.

      • Bwana dit :

        Les topinambours avec une bonne chaude meurotte passent très bien. Je suis même pour rétablir l’encas de la gousse d’ail frotté sur du pain dure (Eprouvé par les soldats de La grande armée.), rien de tel pour vous donnez un coup de fouet avant le baroud.

  6. felipe dit :

    on ne va pas entrer dans une course « à celui qui a la plus longue »… le XL sera rénové dans le cadre de Scorpion et il n’est aps encore foutu. ce qui compte, c’est que les 200 chars existants soit opérationnels et surtout servis par des hommes entraînés. si on arrive à ça c’est bien. alors commencer à rêver du « french ARMATA »…

    • sentinelle dit :

      exactement quoique 200 c’est juste sauf si on en compte en sus pour l’entrainement

  7. Bwana dit :

    Un fusil d’assaut étranger, est je trouve un mauvais message patriotique. Et ceux qui disent que c’était une moins bonne chose de le produire nous-même, sont les relais d’une grande déception… En effet, nous avons eu pour ce programme d’armement, peut-être le plus élémentaire, une grande lacune en imagination, en auto-détermination patriotique, ce qui normalement aurait dû rassembler et mobiliser, l’arme du soldat français.

    • KTF dit :

      Vous pourriez envoyer ce commentaire avec les hommes et femmes engagés sur le terrain !

    • Lagaffe dit :

      Le soldat français a besoin de la meilleure arme pour se battre, rien à cirer d’une arme « patriotique ». Le patriotisme c’est servir sa patrie, peu importe le matériel utilisé.
      C’est aux industriels de produire les meilleurs armes et équipements pour être digne d’être choisis par les soldats français.

      • Bwana dit :

        Votre concept est juste un déni du souverainisme, c’est un mauvais exemple que vous montrez-là. L’arme du soldat français est un symbole à préserver, et surtout, c’est une question où « la volonté de ne pas se dérober à ce challenge industriel » devient l’essence même du devoir du soldat: Sauver le c*l des siens en créant des emplois, en aillant des technologies maitrisées du début à la fin de la conception. Où alors autant faire comme les anglais cet-à-dire dépendre du F35 et des missiles Trident américain. C’est sûr c’est pas comparable avec un fusil d’assaut, mais justement, se battre et mourir avec un fusil fabriqué dans son pays, c’est savoir pour qui et pour quoi on se bat. A moins d’avoir eu une lobotomie sur les neurones et les synapses de mon patriotisme, je préfère sans aucun doute ma conception des choses; mais libre à vous.

  8. MD dit :

    L’essentiel serait d’avoir une chaîne de production capable , en cas de besoin, de fabriquer bien plus que 200 remplaçants pour les Leclercs actuellement en service. Ce serait déjà une bonne assurance à prendre par les temps qui courent. Et pour stopper les c..s qui ont été faites comme la disparition de nos cartoucheries, de nos manufactures d’armes et des autres  »dividendes de la paix ».

  9. MERCATOR dit :

    https://youtu.be/rp8fGT1dWIE Sur cette vidéo on voit la très innovante conception de ce futur char, le blindage avant (70 centimètres ) est considérable, mais je persiste à dire, nonobstant ceux qui n’y connaissent rien, que la très faible protection en blindage de la tourelle est une très grosse erreur .

  10. Parabellum dit :

    On semble enfin évoquer des missiles…d artillerie sol sol et sol air…et l équipement individuel….il faut penser au delà des rattrapages des manques de la bss…penser robots de combat et frappe distante…et ne pas oublier les risques intérieurs en armant une nouvelle Défense opérationnelle du territoire avec un réarmement anti guérilla de la gendarmerie mobile .repenser au l aeromobilite avec enfin des helico lourds et armes. Bref avoir une armée de terre complète. C est cher mais ca va devenir vital…

  11. PK dit :

    Le plus aberrant – et je n’ai lu aucun commentaire dans ce sens – est quand même le remplacement du FAMAS par le HK416.
    .
    On a « vendu » le HK par l’obsolescence du FAMAS et on va mettre plus de dix ans pour remplacer le FAMAS effectivement par une production ridicule annuelle, sans compte l’annonce de l’US Marine Corps de s’en équiper aussi, ce qui risque de faire décaler davantage encore la livraison.
    .
    De la gueule de qui se fout-on ?

    • KTF dit :

      @PK: Je vous conseille d’aller partager votre mécontentement/indignation auprès de nos opérateurs, au Mali ou au Proche-Orient.

    • MD dit :

      Sans se foutre de qui que ce soit, je suppose que les expérimentateurs de notre armée de terre, nos commandos marine ceux de nos CPA , nos gendarmes, sont quand même assez compétents pour juger que le HK 416 est un bon fusil, et qu’ils n’ont pas eu besoin d’attendre l’avis des US Marines pour le savoir.

      • PK dit :

        @ MD et KTF
        .
        Apprenez à lire svp : je dénonce le planning de livraison étalée sur plus d’une décennie pour remplacer le FAMAS alors que l’argument de remplacement était – soit-disant – l’obsolescence.
        .
        Si le FAMAS est obsolescent, il ne peut plus servir donc il doit être remplacé immédiatement donc pas sur une décennie. CQFD.
        .
        D’autant plus que le coût de remplacement est ridicule à l’échelle des budgets de l’armée. Donc on se fout bien de la gueule du monde !

    • S.B-Seguin dit :

      Bonsoir monsieur PK,
      les HK-416 destinés à l’USMC seront produits aux USA, alors arrêtez vos scénarios catastrophe qui y verraient un décalage des livraisons françaises.

    • Ancien des opex dit :

      Sans même parler de la qualité du HK416 (probablement bonne, mais je suis incompétent pour en juger), je trouve excellent le choix d’une arme étrangère si aucune arme française valable n’est disponible : l’on répond ainsi à un besoin urgent.
      De plus c’est une bonne leçon pour notre industrie d’armement qui a depuis trop longtemps, avec le soutien actif des élus (responsabilité politique, il faut insister sur la responsabilité politique de nos carences), considéré l’armée française comme une clientèle captive dont on pouvait mépriser les exigences opérationnelles.
      .
      Je suis de ceux qui autrefois ont récupéré des kalachnikov sur l’ennemi pour remplacer nos vieilles pétoires fournies par les manufactures de Tulles ou de Saint-Etienne alors que le FAMAS n’en finissait pas de se faire attendre.
      L’indifférence de ceux qui auraient dû nous soutenir était évidente, et pas seulement dans le domaine des armes individuelles : à la même époque nous utilisions nos camionnettes comme des engins de combat et même d’assaut parce que le VAB restait depuis trop longtemps à l’état de projet. A défaut de blindage, les camionnettes nous donnaient quand-même la vitesse et donc une chance de surprendre un ennemi structurellement lent, ainsi pris au dépourvu.
      De plus les camionnettes nous évitaient d’arriver épuisés sur la position ennemie mais ça n’empêcha pas que quelques-uns d’entre nous furent victimes du manque de blindage.
      .
      Alors j’apprécie que nos jeunes ne soient plus contraints, par l’indifférence nocive (et je suis gentil) du complexe politico-industriel, de connaître le même genre de situations.

      • Roger Dubreuil dit :

        Ce que nous avons fait à l’époque (j’étais à la Première du Grand Trois), c’est peut-être ce que le ministre aujourd’hui appelle « faire preuve d’imagination ».
        .
        Je veux que mes jeunes camarades soient dotés des matériels qu’il leur faut pour accomplir leurs missions sans risques excessifs.
        Si les décideurs politiques ne peuvent pas fournir ces matériels, alors ils doivent réduire le nombre des opérations extérieures.

      • Électeur dit :

        @ Roger
        Bien sûr : mettre en cohérence les moyens et les missions.

  12. Intox dit :

    « Système commun de feux indirects » (CIFS, pour Common Indirect Fire System) qui permetrait de remplacer à la fois le CAESAr et le Lance-roquettes unitaire (LRU)  »
    Je suis curieux de voir la chimère qui pourrait remplacer en même temps un canon et un lance missile. C’est histoire de diminuer encore plus le nombre de canons, en oubliant que cette nouvelle chimère n’aura pas le don d’ubiquité. Et si l’engin tombe en panne on aura en même temps perdu un canon et un lance missile.

  13. MP3 dit :

    Une accélération de Scorpion au sens large – Griffon, Jaguar mais aussi VBMR léger également très attendu, serait une bonne nouvelle. Il faudra aussi lancer le programme de remplacement des camions de l’armée de Terre, pour la plupart eux aussi à bout de souffle.
    Et effectivement, commencer à bien avancer sur le coup suivant qui concernera surtout la cavalerie (succession Leclerc mais aussi VBL), l’artillerie et le génie.

  14. lol dit :

    200 c’est bien en fait les disponibles tiennent sur 1 seul TCD.

  15. Raymond75 dit :

    Le char Leclerc est d’une ancienne génération, mais il n’est pas obsolète, et peut être modernisé. Les Américains ont toujours eu comme politique de moderniser à plusieurs reprises leurs matériels, tel le char Abrams ou le B52, pour les maintenir opérationnels plusieurs décennies. Sans doute sommes nous plus riches qu’eux ?

    • Fabien dit :

      LEs chars les plus récents sont Sud Corééns et Japonais… Et tout aussi bourrés d’électronique que le Leclerc. Le char Français est devenu une référence dans ce domaine et il le restera, car il est évolutif: Leclerc, puis Leclerc série II, puis Leclerc XXI. A l’étude, une nouvelle tourelle avec un canon de 140 mm.
      La France n’a pas d’argent, mais nos industriels ont encore des idées.

  16. Joubi dit :

    Pas un grand orateur ce CEMA ! « Eu » à tous les mots, c’est vraiment pénible.

    • Albatros24 dit :

      Il est peut être plus porté sur l action ce CEMAT ?

    • Observateur dit :

      C’est quand même mieux que les petits présidents qui se suivent et se ressemblent, incapables de discourir sans s’aggriper à un pupitre pour lire un papier.

  17. Roger Dubreuil dit :

    Ce que nous avons fait à l’époque (j’étais à la Première du Grand Trois), c’est peut-être ce que le ministre aujourd’hui appelle « faire preuve d’imagination ».
    .
    Je veux que mes jeunes camarades soient dotés des matériels qu’il leur faut pour accomplir leurs missions sans risques excessifs.
    Si les décideurs politiques ne peuvent pas fournir ces matériels, alors ils doivent réduire le nombre des opérations extérieures.

  18. Mora dit :

    Petit 3 …c’est grand 8 et petit 3 …lol

    Paramicalement

  19. Bomber X dit :

    Je trouve lamentable qu’il faille mettre en avant des gains en terme de dépenses pour que nos soldats bénéficient au plus tôt de matériels modernes qui ne soient pas à bout de souffle (oui je sais, je râle sur une bonne nouvelle).