Le ministère des Armées espère réduire la facture des opérations extérieures

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

14 contributions

  1. Intox dit :

    Ca m’étonnerait qu’en 2018 il n’y ait pas un nouveau conflit où l’on ne pourra s’empêcher de fourrer notre nez. Ca donnera l’occasion à Macron comme ses prédécesseurs d’avoir sa guerre et de vivre le plus beau jour de sa vie. Pour le renouvellement des matériels faut faire comme le Royaume Uni qui vont supprimer encore 10 000 militaires pour dégager un budget. Comme a dit un observateur, le Royaume Uni va finir par être une Belgique nucléarisée.

    • tartempion dit :

      Il peuvent déjà économiser une centaine de millions d’euros en refondant le projet d’externalisation du soutien bien maladroitement conduit par l’économat des armées sur certaines opérations extérieures . Un véritable mille feuilles administratifs où , au fil des ans s’est créé des situations de rentier pour des officiers supérieurs en retraite qui cumulent pension de retraite et salaire de l’économat jusqu’à 8000 euros net par mois pour produire du papier . Coûteux , inefficace , un système miné par les rivalités internes , les petits arrangements entre commissaires etc…., avec au final , une prestation très en deçà de celle que pourrait délivrer aux troupes françaises pour un coût bien inférieur, des sociétés comme KBR , CIS , SODEXO etc…dont s’est précisément le métier .

  2. Auguste dit :

    On voit pointer plus de nuages que de ciel bleu à l’horizon.La Syrie-Irak c’est loin d’être fini,on est même en train de préparer la deuxième partie du programme,après celui de daesh.Et en Afrique ça ne fait que commencer.Ces deux points chauds touchent directement tous les Européens,la solution est simple.Faire participer tous les Européens.Ou par une participation directe ou par le financement.Parait que Macron et la coalition allemande veulent travailler à plus d’Europe.Pas besoin de trop de chichis,suffit de signer.

  3. mich dit :

    Si 1.5 milliards pour les opex c’est trop dans le contexte actuel , ce n’est pas la peine d’avoir un budget defense de 50 milliards (avec ou sans pensions) , la moitié suffira largement pour faire pour de bon les supplétifs et les larbins des grandes puissances que certains admirent ,moi , mécanicien sur F15 ou SU27 cela m’aurait bien plu aussi !

  4. Paleo dit :

    La réponse qu’on attend plutôt c’est: « Le ministère veut une hausse du budget opex ». Ben non,..la marge de manoeuvre n’est donc pas pour demain, et donc la souveraineté stratégique reste bancal.

  5. Plusdepognon dit :

    Il y a aussi la piste de faire payer leurs repas aux militaires. Tout est bon…

    • Concombre masqué dit :

      1) La gratuité des repas de service n’est pas un cadeau, mais permet de s’assurer que personne ne fait l’impasse sur le repas alors qu’en théorie tout le monde peut se voir demander une activité physique.
      2)c’est un levier de recrutement qui coûte moins cher qu’une augmentation de salaire, Bercy à fait ses comptes.

      • Spender dit :

        Déjà ça partait d’une bonne blague ou punchline de plusdepognon, puis ce que vous dites est absurde.
        Donc si ce que vous dites est vraie, ça serais un cadeau et un levier de recrutement des patrons de boites d’informatique de donner des claviers et des souris a ses informaticiens …
        Votre argument valait peut-être pour la Mésopotamie mais aujourd’hui c’est dans le principe de fonctionnement d’une armée de nourrir, blanchir et loger ses troufions et surtout en OPEX.

  6. ltikf dit :

    Mettre notre nez dans chaque pays perclus par le Jihadisme va nous mettre à genoux, et c’est peut-être bien l’objectif de nos ennemis… Qui plus est la courbe démographique nous est défavorable. Mais avant de trouver une solution, il faudrait nommer clairement le problème !

  7. anthonyl dit :

    La dernière fois qu’on a pensé a faire des économies sur les OPEX, c’était après le retrait d’Afghanistan… 6 mois plus tard on etait engagé sur deux fronts au lieu d’un… ce n’est pas un bon calcul…

  8. MD dit :

    Madame le ministre ferait bien de relire ses Fables de La Fontaine. Notamment : La laitière et le pot au lait.

    • Carin dit :

      À MD
      Bonjour, mme là ministre pourrait lire jean de la fontaine en long, en large,et même en travers, que cela ne changerait rien … son rôle étant de s’occuper de la comptabilité et d’etre le lien entre mili et politiques!! En effet, cette dame ne décide pas de l’engagement de nos armées ( rôle du président, puis de l’assemblee) ni même des effectifs et matériels nécessaires à l’accomplissement de la mission ( rôle du CEMA,CEMM,CEMAA,etc…) .

  9. petaf dit :

    rien de plus simple , restons chez nous !

  10. Albatros24 dit :

    La photo : la France a envoyé des astronautes sur Mars !