Vers la création d’un commandement des opérations spéciales pour la sécurité intérieure?

Fraîchement installé à la tête du ministère de l’Intérieur, Gérard Collomb avait laissé entendre, lors d’un passage sur le plateau de BFMTV, qu’une fusion des forces d’intervention intérieures, à savoir le GIGN, le RAID et la BRI étaient envisageable.

« C’est des questions qu’on va étudier dans les prochains temps. Ce qu’il faut c’est de l’efficacité. Nous allons examiner cela de manière à avoir la force la plus importante », avait en effet répondu M. Collomb, alors qu’il était interrogé sur ce point.

Une telle option est, à première vue, impensable, étant donné que ces unités ont des capacités, une culture, des statuts (le GIGN est militaire, faut-il le rappeler) et des modes opératoires différents. Qui plus est, certaines polémiques ont mis en relief leurs rivalités, comme ce fut par exemple le cas lors de l’affaire Merah.

Aussi, si d’autres pistes restent encore d’actualité, comme la mutualisation des moyens de police technique et scientifique ou encore la formation des équipes cynophiles, il est désormais question non pas de fusion mais de « rationalisation » des modes d’intervention des différentes forces d’intervention du ministère de l’Intérieur. C’est en effet ce qui figure sur la feuille de route que M. Collomb a adressée aux préfets la semaine passée.

Ce document, évoqué par L’Essor de la Gendarmerie, précise que le « ministère ne s’interdira d’examiner aucune piste de travail pour améliorer la coordination et l’articulation des services. »

D’où la piste, actuellement dans les tuyaux, de créer un « commandement des opérations spéciales » au sein du ministère de l’Intérieur, alors qu’il existe déjà une Unité de coordination des forces d’intervention (UCOFI).

« Nous réfléchissons comment nos différents services de sécurité et d’intervention peuvent davantage intervenir ensemble », a confié le ministre, lors d’une visite au GIGN, à Satory, le 20 septembre.

L’idée serait ainsi de s’appuyer sur les capacités complémentaires de ces différentes unités. En outre, cela pourrait sans doute permettre de mettre un terme aux bisbilles liées aux compétences territoriales. Ainsi, le RAID et la BRI étant compétents pour intervenir en Île-de-France (d’où les polémiques, là encore, lors des attentats de novembre 2015), le GIGN pourrait faire les frais des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Si cette piste se confirme, alors il faudra répondre à plusieurs questions, dont celles portant sur le choix du chef de cet éventuel commandement (l’on peut imaginer une alternance entre police et gendarmerie) ainsi que sur les prérogatives des uns et des autres.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Raymond75

    • de S.B-Seguin

      • de Meilleur chasseur

        • de S.B-Seguin

          • de Meilleur chasseur

          • de S.B-Seguin

          • de S.B-Seguin

        • de Philippe

          • de S.B-Seguin

          • de Robert

  2. de Barfly

    • de BRT973

  3. de TYPHOON

    • de Raymond75

      • de Albatros24

      • de 1812

      • de 1812

    • de Raymond75

  4. de revnonausujai

  5. de POLO

    • de MAS 36

    • de Roger Dubreuil

  6. de Mhm

    • de Brok

    • de BRT973

    • de Ryner

      • de Mgm

        • de Ryner

      • de Carin

        • de Ryner

    • de PK

      • de Torold

        • de PK

          • de Ryner

        • de Fougasse

    • de Claude

  7. de Duc d'Orléans

    • de zyal

      • de Bill

        • de Bill

    • de Paul Letissier

  8. de Fougasse

    • de Pb75

      • de Fougasse

  9. de Abrine

    • de Ryner

  10. de maxime

    • de Fougasse

      • de Pb75

        • de maxime

          • de Pb75

      • de maxime

  11. de Gilbert

  12. de Électeur

  13. de Claude

  14. de Ryner

    • de Nathan

  15. de S.B-Seguin

  16. de auxsan

  17. de Curiosité

  18. de Tannenberg

  19. de berekat

    • de Claude

    • de Fougasse

      • de Fougasse

  20. de mailenchon