Le ministre de l’Intérieur annonce un dispositif Sentinelle « plus mobile » avec 7.000 militaires

Il n’est pas commun de voir le ministre de l’Intérieur, en l’occurrence Gérard Collomb, faire une annonce au sujet d’une opération qui relève de son homologue aux Armées (Florence Parly). En tout cas, c’est ce qu’il a fait ce 22 août en parlant de l’évolution du dispositif Sentinelle, qui mobilise actuellement 7.000 soldats (et 3.000 en réserve).

Normalement, et comme l’avait indiqué, en juillet, le président Macron, les conclusions de la réflexion « approfondie » qu’il a demandée au général François Lecointre, le chef d’état-major des armées (CEMA) seront connues à l’automne prochain. Mais, visiblement, des pistes sont donc déjà sur la table.

« Nous allons redéfinir le dispositif de manière à le rendre plus mobile. C’est-à-dire qu’on n’ait pas simplement un dispositif de 7.000 personnes (…) qui soient sur des postes fixes mais peut-être 3.500 dans des postes définis et 3.500 dans des postes plus souples de manière à pouvoir garantir par exemple la Braderie de Lille », a ainsi déclaré M. Collomb. « Je crois que ce sera l’objet du prochain conseil de défense », prévu le 30 août prochain, a-t-il ajouté, avant de confirmer le recrutement de 10.000 gendarmes et policiers supplémentaires dans les 5 ans à venir, dont 2.500 à 3.000 à partir de 2018.

Contrairement à ce qu’a fait le Royaume-Uni après l’attentat de Manchester (déclenchement de l’opération Temperer prévoyant le déploiement ponctuel et limité de quelques milliers de soldats de la British Army dans les rues) et malgré les nombreuses critiques, surtout après l’attaque contre 6 militaires du 35e Régiment d’Infanterie à Levallois-Perret, le dispositif Sentinelle est appelé à encore durer, comme l’a rappelé, début août, Mme Parly.

Lors de son dernier passage devant la commission de la Défense, à l’Assemblée nationale, le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), avait lancé quelques pistes pour revoir les modalités de l’opération Sentinelle.

« On n’échappera pas, je le pense, à la présence de quelque 3.000 hommes répartis sur des points clefs de Paris. […] Ensuite, il faut 3.000 hommes en réserve pour monter en puissance en cas de coup dur, n’importe où en France. Enfin, je souhaiterais qu’une troisième fraction de 3.000 hommes, aujourd’hui encore déployés, soit consacrée à l’anticipation. J’entends que l’on travaille sur les scénarios de crise – tels que définis par le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) – comme les prises d’otages de masse, les risques industriels, les risques bactériologiques. Ce n’est pas anxiogène pour les Français qui sont capables de comprendre qu’en nous y préparant, nous nous préparons à assurer leur sécurité », avait affirmé le CEMAT.

S’agissant de la menace terroriste, M. Collomb a indiqué qu’un tiers des personnes inscrites au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) présentaient des « troubles psychologiques ». D’où son souhait d’instaurer une collaboration entre les services de police et les hôpitaux psychiatriques.

Sauf que, comme l’a souligné David Gourion, ancien chef de clinique à l’hôpital Sainte-Anne, dans les colonnes du Monde, « les trajectoires individuelles des terroristes sont très variées. Le fait d’avoir été soumis à des difficultés socio-économiques ou d’être passé par un circuit psychiatrique est loin d’être omniprésent. Idem pour les maladies mentales : contrairement aux idées reçues, les patients dépressifs, schizophrènes ou autistes ne sont absolument pas représentatifs des bataillons terroristes. De plus, il a été montré que les patients qui souffrent de troubles psychiques ne commettent pas plus d’homicides que la population générale (ils en sont en revanche plus souvent victimes) ».

Quoi qu’il en soit, le ministre de l’Intérieur a aussi précisé que sur les 18.500 inscrites au FSPRT, « 12.000 » sont « suivies de manière très active. » Et d’ajouter : « Ça veut dire que la nébuleuse est extrêmement vaste. »

60 commentaires sur “Le ministre de l’Intérieur annonce un dispositif Sentinelle « plus mobile » avec 7.000 militaires”

  1. « Le ministre de l’intérieur annonce »…
    Ils ne cachent même plus qu’on sert de supplétif aux forces de l’ordre.

    1. La France est en guerre.Son territoire est un champ de bataille,toutes les forces doivent être employées.Pour moi l’Armée,avec sa spécificité,y ont toute sa place.Avis SGDG

      1. @ Auguste
        Le terrorisme sur notre sol n’est pas nouveau, et jamais on n’avait employé l’armée à une telle échelle. La sécurité intérieure ce n’est pas son rôle, sauf en cas d’émeutes très graves où les forces de l’ordre seraient débordées ou en cas de guerre civile. Mais nous ne sommes pas dans ces cas de figure.

        1. Il y a eu l’équivalent de « Vigipirate » pendant la guerre d’Algérie.Les militaires gardaient les points sensibles,comme aujourd’hui.Ils ne déambulaient pas dans les rues,comme ils le font aujourd’hui.Les méthodes de l’ennemi ont changé.

        2. Exact,
          L’efficacité de l’armée et Sentinelle restent à démontrer. C’est plus une opération de communication à destination de la population que ça rassure et qui croit ainsi que le gouvernement agit et prend l’initiative.
          Dites-nous combien d’attentats ou d’agressions cela a empêché ?
          C’est un travail de forces d l’ordre et les militaires doivent pouvoir s’entraîner, récupérer, et assurer la relève des nombreuses OPEX, ce qu’ils ne peuvent faire.
          L’armée doit être gardé en réserve au lieu d’être envoyé en renfort de services de sécurité débordés par la population musulmane d’origine immigrée dans la délinquance, auxquels s’ajoutent maintenant leurs déséquilibrés.
          Faire comme si mettre du monde bien visible avec des armes était suffisant alors que c’est sur ces politiques désastreuses qu’il est urgent et nécessaire d’agir, c’est tromper les citoyens.

          1. J’ai changé d’avis sur le rôle des militaires.Je pensais et je pense toujours que c’est une guerre de l’ombre et qu’il faut renforcer et privilégier nos forces de l’ombre.Je pensais que le militaire n’était pas très utile,sinon psychologiquement.Je pense aujourd’hui que le rôle psychologique sur la population n’est pas a sous-estimer.

          2. Ce n’est pas le rôle psychologique sur la population qui est le coeur de métier, la vocation de l’armée, mais d’agir afin de protéger la France et les français.
            Â chaque fois qu’un attentat a réussi, ce « rôle psychologique » est réduit à néant.

  2. « M. Collomb a indiqué qu’un tiers des personnes inscrites au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) présentaient des « troubles psychologiques ». D’où son souhait d’instaurer une collaboration entre les services de police et les hôpitaux psychiatriques. »
    Et hop, passe à gauche, les terroristes relèvent de la psychiatrie et donc des psychiatres, plus vraiment de la police ou de l’armée.Par ailleurs, fous ou presque ça n’a plus rien à voir avec l’Islam qu’il ne nomme pas évidemment ! CQFD ! L’Islam lui même relève-t-il de la psychiatrie ?

    1. « L’Islam lui même relève-t-il de la psychiatrie ? »

      Plus de la psychologie. Pourquoi croit-on ce que l’on croit est un vaste sujet. Et à ce titre, l’islam n’est pas plus idiot que d’autres croyances comme le christianisme, un complot mondial judéo-maconique ou même les horreurs des vaccins.

    2. oui car pour mener une guerre de religion à notre époque ,faut vraiment vivre au moyen age comme ces arriérés !

  3. Cette déclaration est marrante et démontre bien un problème politique sur comment faire passer une baisse par une transformation intérieure juste pour continuer à maintenir le chiffre de 7000 hommes dans les esprits, un peu comme on parle de 10 000 militaires dans les rues alors qu’il y en a moins de 7000.
    En réalité, je vais vous dire ce qui est prévu d’une manière beaucoup plus simple.Sentinelle sera divisé par deux.Il restera 3500 hommes en permanence qui vont assurer la protection des sites importants, les gares, les aéroports, les zones fortement touristiques.
    3500 autres seront en alertes pour les grands événements exceptionnels qui rassemblent beaucoup de monde et dont le dispositif policier pourrait avoir du mal à assurer seul la surveillance.Bien entendu cette réserve qu’on fait passer pour un dispositif plus mobile, sera beaucoup moins sollicité, ce sont des petits groupes qu’on enverra 1 ou 2 jours ici et là, les jours de fêtes (14 juillet, nouvel an etc…), parfois un peu plus pour les marchés de noël par exemple.
    On va donner un peu de souffle aux armées, enfin!

  4. étrange en effet : on aurait pu, a minima, s’attendre à une annonce à deux voix! La ministre est décidément peu présente en apparence…

  5. Et pendant ce temps, la police syndicalisée, à 18h on rentre à la maison, congés , récup, rtt…

    1. À thaurac
      Bonsoir, je suis retraité de la police nationale depuis presque deux ans, je suis parti à la retraite en 2014.. presqu’une année avant l’âge… en congés… et j’ai du m’assoir sur encore 750 heures sup…. et j’étais en service spécialisé !!! Imaginez les gars des rues ou les CRS…

  6. J’ajouterais qu’à emploi égal les militaires devraient toucher comme la police de quartier, et en avoir les avantages

    1. Les militaires sont moins bien rémunérés que la police ??

      J’ignorais. La différence est importante ? Comment l’explique t on ?

    2. Bonsoir, non ils n’ont ni les mêmes prérogatives ni les mêmes sujetions que les policiers…

      1. En effet, ils ont moins de prérogatives et plus de sujétions, pour des contreparties inférieures.
        Bref.

  7. Vous avez dit ministre des armées ? Dommage qu’elle n’aie pas été noire et lesbienne, elle aurait permis de satisfaire à trois cotas au lieu d’un. Attendu qu’il semble que ce soit sa seule fonction, c’était toujours ça de pris.

  8. Ils vont donc en baver toujours plus.
    Et pendant le même temps, on élude, on esquive, on évite même les mots face à une réalité pourtant évidente.
    Alors, avant de demander à nos soldats de prolonger leur sacrifice et de renoncer à leur vocation encore plus longtemps, nos gouvernants pourraient faire leur travail, nommer l’ennemi et les problèmes en cause.
    100000 militaires surarmés ne remplaceront pas un bon diagnostic et un traitement adapté du mal qui nous ronge.

    1. Trop tard malheureusement , le ver est dans le fruit depuis trop longtemps pour pouvoir le traiter …

  9. Je pense qu’on peux faire quelques économies sur les 850M€ quis eront supprimés en supprimant les fonctions et salaires de la ministre des armées, de son cabinet et du CEMA, puisque manifestement ils ne servent à rien. Transparents. Inodores, incolores, indolores.
    Sur le fond, la stratégie de M. Collomb avec ses théories psychiatiques (alors que tout le monde le sait , c’est le réchauffement climatique qui est la cause du terrorisme…) ira à la catastrophe. Il annonce 18.000 personnes dangereuses, dont 12.500 suivies. Or pour suivre 1 individu 24h/24 il faut 15 à 20 agents. A le croire, 200.000 policiers surveilleraient donc ces individus dangereux…

  10. Je suis toujours sceptique vis à vis des chiffres de recrutement supplémentaire. Supplémentaire par rapport à quoi ? Au chiffre de recrutement annuel habituel ? Au total des effectifs actuels ? Bizarrement on fait toujours abstraction des départs plus ou moins volontaires et des mises à la retraite. Et quand on regarde finalement le chiffre des effectifs on constate une diminution constante d’année en année. Les recrutements ne remplaçant même pas les départs, alors d’ici à revenir à des effectifs aussi nombreux qu’avant la présidence Sarkozy/Hollande, cela est du domaine du rêve.

    1. Faîtes le distinguo avec la « création de postes ».
      Si on annonce 5000 postes supplémentaires,c’est qu’on créer des postes en plus de ce qui est le résultat du renouvellement naturel (retraites, fin de contrats etc…)
      Il est donc bien question de créer 10 000 postes de plus en 5 ans.Plutôt que d’avoir 150 000 policiers il y en aura 160 000 avec les renouvellements des postes qui se libèrent le recrutement sera peut être de 14 000 sur 5 ans (ce chiffre sert de démonstration), soit les 10 000 en plus et 4000 pour le maintien du format déjà en place.
      Mais détrompez vous, nous prenons le chemin vers un retour à des effectifs (police + gendarmerie) qui seront supplémentaires à ceux d’avant la présidence sarkozy-hollande.A vrai dire les hausses d’effectifs engagées par hollande ont déjà ramenés le niveau des forces intérieures à un niveau proche de 2007
      En 2017 nous avons 148 400 postes de policiers et 98 900 postes de gendarmes.
      En 2007 nous avions 148 355 postes de policiers et 101 336 postes de gendarmes.
      L’année 2007 a été un « pic » en nombre d’effectifs car si on revient en arrière sous le dernier mandat de chirac on avait 144 605 policiers et 97 987 gendarmes.On peut critiquer le passage aux 35h qui a réduit un peu la charge de travail, mais vous voyez bien, nous sommes déjà mieux qu’avant, même si pour la police la formation assez longue met 1 à 2 ans pour se concrétiser, ça veut dire que ceux qui ont été recrutés l’an dernier ils n’arriveront que dans quelques mois, les gendarmes c’est un peu plus rapide.
      Mais en plus de cela, l’actuel gouvernement semble être engagé dans une nouvelle augmentation de 10 000 postes sur 5 ans, donc rajoutez cela aux chiffres de l’année 2017
      Les chiffres ne sont donc plus en constante diminution, c’était le cas de 2007 à 2013 puis hollande a augmenté de 4000 puis encore de 5000 après les attentats, il y a énormément d’infos sur le net qui montre cela.
      Il n’y a que pour l’armée que le solde reste toujours négatif, même si nous sommes aussi dans une dynamique favorable qui pourrait conduire ce gouvernement à en augmenter le volume, on devrait en avoir l’info dans peu de temps, même si l’accent est mis sur le budget.

      1. J’oublie aussi les polices municipales qui font aussi le job, au nombre de 21 000 et qui eux aussi ont gagnées plusieurs milliers d’effectifs depuis 2007.

      2. Bonjour, vous oubliez dans ce total les nombreux réservistes gendarmerie, et concernant les 144000 policiers c’est inexact dans ce nombre il des policiers, des civils, des ADS etc..

    2. Le recrutement est d’année en année en augmentation ( en tout cas dans l’AA) après avoir fermé des bases aériennes et mis dehors les vieux « chib » ( encore une fois , merci sarko!) ,l’AA rame pour trouver du monde . Il parait que ça eu payé un jour ….

  11. Je serais curieux de savoir ce qui pousse notre ministre de l’intérieur à désigner nos « petits » djihadistes comme relevants de la psychiatrie????
    Si il parle de ces gars qui bousculent tout le monde pour passer, crachent sur ceux qui s’indignent, regardent tout le monde de travers, insultent les « sales francais » ou les filles en jupes, bloquent une autoroute à l’occasion d’un mariage, et autres incivilites… nous , « peuple de France », c’est notre quotidien!!!!
    Ou alors ce ministre est tout simplement chargé de défausser le politique aux dépends des médecins psy????
    En attendant nous « peuple de France » trouvons ces gars tout à fait responsables et sain d’esprit… l’habitude de les côtoyer au quotidien sûrement! Comme les médecins psy!!! Qui depuis l’affaire du sang contaminé et se pauvre docteur garetta, ont bien compris comment réfléchi le politique, et bien appris le sens du mot « FUSIBLE ».

  12. Si je comprends bien, le vieillard cacochyme de l’intérieur nous assure du profond changement du fonctionnement ministériel, la potiche de la parité est aux ordres du papy de Beauveau, les besoins opérationnels sont définis par les idiots utiles de Bercy, jupiter publie en urgence la feuille de route de sa maîtresse d’école favorite, et pendant ce temps les conneries continuent, les amateurs n’ont aucune idée de ce qu’il faut faire, le locataire de beauveau ne voit que des malades mentaux il n’y a pas de terroristes en notre bon pays, qui de toutes façons ne seraient que des égarés mais nullement de la religion de tolérance et d’amour allergique au rôti de porc… donc si je décode la langue de p… de ces zozos enfumeurs, la religion des barbus ne serait qu’une annexe des hôpitaux psychiatriques, et donc en vertu de sa toute puissance par délégation de notre jupiter de poche il est urgent de transformer les forces de l’ordre en infirmiers psychiatriques…
    c’est marrant mais il me semble que les dites forces de l’ordre seraient sujettes à une épidémie d’arrêts de travail…
    il ferait mieux de s’occuper de la gestion de son ministère au lieu s’occuper des autres, non seulement ils sont nuls mais en plus ils deviennent dangereux, çà promet

    1. Excepté des remarques désobligeantes (voire des insultes) vis-à-vis du Gouvernement, vous proposez quoi ?

      1. A chacun son job, à la police et aux gendarmes l’ordre intérieur et la sécurité des biens et des personnes, et aux armées les opérations de guerre sur les théâtres désignés par le pouvoir quand il y en a un !!!!! , que je sache nous ne sommes pas en guerre sur le territoire métropolitain , du moins pas encore au stade ou le besoin de l’armée est vital pour pouvoir assurer la tranquillité des citoyens ! pour enfoncer le clou sur le sujet ce n’est pas la dernière fumisterie sur la CSG qui va me convaincre de l’honnêteté intellectuelle de vos potes et de votre gourou
        pour assurer les missions encore faut-il définir un but et des moyens pour y arriver et partant assurer les financements nécessaires pour avoir les hommes, le matériel et les infrastructures, donc les rodomontades déguisé pour top gun RAF ou RAB, mais des actes et de la décence ras le bol du cinéma médiatique sous un hélico pour faire mumuse sur un SNLE, il devrait essayer d’aller crapahuter au mali avec l’ectoplasme qui sert de ministre de parité
        si dire des vérités aux inexistants gouvernementaux est les insulter c’est que je dois avoir visé juste (j’ai rarement raté ma cible !)

  13. Sentinelle (qui plus est répétées) doit-elle être assimilée à la loi martiale qui est illégale en démocratie ?

    1. La loi martiale n’est pas illégale, elle est prévue par la constitution et regroupe l’état de siège (ce qui n’est pas le cas ici) et l’état d’urgence régi par la loi n° 55-385 du 03 avril 1955.
      L’état d’urgence est décrété en Conseil des ministres. Sa prolongation au-delà de douze jours doit être autorisée par une loi, votée par le parlement, qui doit fixer la durée définitive de l’état d’urgence.
      L’état d’urgence protège la démocratie et peut être déclaré soit en cas de péril imminent résultant d’atteintes graves à l’ordre public, soit en cas d’événements présentant, par leur nature et leur gravité, le caractère de calamité publique.

    1. Nous n’avons pas de gouvernement qui « détermine et conduit la politique de la Nation » comme le veut la Constitution.
      Nous avons seulement des politiciens qui font de la gestion à court terme, entourés de services comm’ chargés de nous faire croire qu’ils savent où ils vont.

  14. Au passage, on remarquera qu’il y a dix plus victimes du fait de la circulation routière.

  15. Effectivement est beaucoup question de budgets ces derniers temps, et l’ancien Président se prend une volée de bois vert par les internautes du Figaro:
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/08/22/25001-20170822ARTFIG00261-reforme-
    du-code-du-travail-l-avertissement-de-hollande-a-macron.php?pagination=3#nbcomments
    .
    Mais relisez, et écoutez bien:
    «Il ne faudrait pas demander des sacrifices aux Français qui ne sont pas utiles»
    .
    … Ce sont donc bien «aux Français qui ne sont pas utiles» qu’il ne faudrait pas demander de sacrifices! : )

  16. 3500 militaires de plis en cas de coup dure?

    Devinez ca va être quoi un coup dure?
    Une banlieue qui ou des banlieues qui s enflamment?
    10k migrants qui arrivent d Italie ?
    Une révolution intérieur qui prennent L Elysée et l assemblée?

    Franchement j opte pour le premier choix au moins j aurai pas de remord à tirer …

  17. Eh merde! L’idée d’assimiler les terroristes à des fous fait son chemin.
    .
    C’est un signe de détresse intellectuelle.
    .
    Ca veut dire que le phénomène terroriste devient trop complexe pour notre système de pensée et qu’on en arrive à l’idée, en désespoir de cause, de les mettre tous dans la catégorie « fous ».
    .
    C’est très mauvais signe. Ca veut dire que l’ennemi nous est intellectuellement supérieur.

    1. @ tschok
      Je suis de ceux qui, comme vous dites, « assimilent les terroristes à des fous ». Mais je vous rassure : ce n’est pas de la détresse intellectuelle, c’est seulement parce que c’est la seule méthode à la fois efficace et légale pour faire de la prévention, c’est-à-dire enfermer les gens dangereux avant qu’ils passent à l’acte et ne tuent.
      S’il existe une autre méthode à la fois efficace et légale pour faire de la prévention, je ne la connais pas mais je suis preneur.

      1. Minority Report le retour. N’importe quel profil psy peut basculer dans la violence, comme le dit l’article plus haut – enfin c’est pas une découverte, il suffit de lire Hannah Arendt et le concept de « banalité du mal ». Vous faites fausse route en psychiatrisant ce problème – qui démontre une impuissance de la part des services concernés.

      2. @ Vince
        Je me suis peut-être mal expliqué, ou alors j’ai sous-estimé la force des préjugés qui entourent la psychiatrie. Mon propos n’est pas de « psychiatriser le problème » mais de trouver une solution légale et efficace de neutraliser les individus dangereux AVANT qu’ils ne commettent un acte irréversible et irréparable.
        Hannah Arendt, c’est peut-être très bon, satisfaisant intellectuellement, mais ça n’est pas efficace. Je ne me vois pas expliquer aux proche d’une victime définitivement décédée que tout va bien parce que c’est conforme à la pensée de Hannah Arendt

    2. C pas faux! C aussi une manière de nier les interactions entre religion et terrorisme même si le pb est plus complexe que cela.

  18. Notre vieillard cacochyme a le don de multiplication des effectifs eet vit sur une autre planète que celle de Barkhane ou de l’Afganistan !…Il les loge et les nourrit au chenil de l’Elysée, les paie avec Louvois pendant que ses CRS font grève tirent au cul ou se reposent à la maison !
    – L’Armée n’est pas le complément ni les supplétifs de la Police !Chacun son métier ,ou alors même avantages,mêmes logements même prestations et mêmes soldes !
    Quand on aura perdu les effectifs de Sentinelle à cause des ruptures ou dénonciations de contrats ,il leur faudra bien se démm…er tous seuls !

  19. Pourquoi ne pas rebaptiser certaines mosquées: asile psychiatrique ? Juste un changement de plaque ;comme cela, plus de problème lié à la religion de paix et d amour ( islamophobie), juste des dérangés du bulbe….

  20. L’approche psychiatrique est la meilleure parce qu’elle est préventive. Au contraire les mesures judiciaires, pénales, pénitentiaires, interviennent toujours trop tard. Le Code de la Santé Publique et le Code Général des Collectivités Territoriales font obligation à l’autorité administrative (en application d’un décret-loi de 1790 maintes fois actualisé) d’enfermer les fous dangereux.
    .
    Pour que cette disposition ne conduise pas à de la détention arbitraire, l’avis conforme de plusieurs médecins est indispensable. Ensuite, l’interné est soigné (et ça n’est pas toujours marrant pour lui, je le précise pour ceux qui s’imaginent que l’hospitalisation est une forme de paradis) et ne sortira que lorsque les médecins le considéreront inoffensif.
    .
    Le problème est que les médecins eux-mêmes sont réticents, peu désireux de prendre des décisions contraignantes qui leur semblent ne pas correspondre à leur vocation : c’est ainsi qu’on a vu des malades mentaux « en permission » devenir des assassins. Les exemples sont hélas nombreux, il suffit de chercher : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/11/13/01016-20081113ARTFIG00303-un-desequilibre-echappe-de-l-hopital-tue-un-etudiant-.php
    .
    Il reste que l’internement psychiatrique avant le passage à l’acte est le seul moyen légal de faire de la prévention. A moins de changer la loi, ce qui est évidemment une autre solution. Mais pour ça il faudrait que des élus prennent leurs responsabilités.
    .

    1. Arf!
      .
      Oui, on sait, on a déjà eu droit à ce couplet.
      .
      Juste une petite remarque sur l’info: « M. Collomb a indiqué qu’un tiers des personnes inscrites au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) présentaient des « troubles psychologiques » ».
      .
      Question: comment on le sait?
      .
      En médecine psy, il existe des méthodes cliniques pour diagnostiquer des troubles psy. Dire qu’un tiers d’une collection d’individus figurant sur un fichier présente des troubles psy implique nécessairement que ces personnes aient préalablement été diagnostiqués selon ces méthodes, en respectant les protocoles médicaux, sinon, le diagnostic ne vaut pas grand-chose.
      .
      Si c’est le cas, je m’en félicite. Et je loue l’approche méthodique sérieuse des gens qui tiennent le fichier à jour.
      .
      Mais, je crains que ce soit en réalité bien plus pifométrique, notamment parce qu’un diagnostic a un coût. J’imagine plutôt une méthode à la va-comme-je-te-pousse: olala, celui-là, il doit être un peu maboul, alors on coche la case « trouble psy » sur le formulaire. Et hop.
      .
      Par ailleurs, la catégorie « troubles psychologiques » constitue une vaste famille qui va du simple état dépressif à la schizophrénie la plus profonde en passant par l’anorexie. Un temps, l’homosexualité a d’ailleurs été considérée comme un trouble psy. Même un état légèrement névrotique (et on a tous des névroses) peut être considéré comme un trouble psy. Alors, à ce tarif, on peut tous se retrouver en camisole.
      .
      Cela étant dit, le ministre Collomb semble se concentrer sur un symptôme relativement précis: le « délire autour de la radicalisation islamique ». Je suppose qu’il vise ce qu’on appelle « les propos inquiétants », à différencier d’autres comportements délirants type Bernadette Soubirous, qui voyait des apparitions de la Vierge dans la grotte de Lourdes et qui a été canonisée pour cela.
      .
      Car il faut quand même se le dire, si tout mystique religieux est un peu cintré, c’est pas ce profil qu’on veut embastiller en HP. Sinon, il faudrait mettre la moitié de nos cathos sous traitement chimique.
      .
      Il s’agirait donc de cibler des individus ayant une personnalité délirantes et tenant des propos inquiétants traduisant une radicalisation religieuse liée à l’islam politique et laissant craindre un passage à l’acte violent, le tout en respectant le secret médical, puisqu’aux dernières nouvelles, les médecins ne sont pas des auxiliaires de police ayant pour mission de dénoncer leur patient. Surtout sur la foi de propos délirants, ce qui n’est quand même pas très fiable.
      .
      Maintenant, comme le rappelle le Dr David Gourion, le problème est que la médecine ne confirme pas l’idée que les terroristes sont des fous. C’est une idée qui nous plait, parce qu’elle facilite en apparence la compréhension du phénomène terroriste, mais, manque de bol, elle ne correspond à aucune réalité clinique, ce que personnellement je regrette.
      .
      Alors, sur ce sujet comme sur d’autres, il va falloir être philosophe: une société qui vit dans la crainte du terrorisme a besoin de se défouler sur quelqu’un, et pourquoi pas sur les fous? Dans l’histoire, ce n’est pas la première fois qu’ils s’en prennent plein la gueule, quand il y a quelque chose qui déconne quelque part dans la société. Eh bien, il n’y a pas de raison pour qu’ils ne trinquent pas cette fois-ci moins qu’une autre. Quand on a des boucs émissaires, il ne faut pas hésiter à s’en servir.
      .
      Savoir si cela aura une quelconque incidence sur l’efficacité de la lutte anti-terroriste, ça, c’est une autre affaire. Mais, après tout, on admet bien que Sentinelle soit une opération inefficace et on la conduit quand même, alors on n’est pas à ça prêt, franchement. Une connerie de plus ou de moins, qu’est-ce-que ça change?
      .
      Mais il y a quand même quelque chose d’inquiétant dans cette espèce de paresse intellectuelle: on a le sentiment que les terroristes savent très bien nous décrypter pour exploiter nos failles. Et nous? Est-ce qu’on peut en dire autant à leur sujet? Si on les catalogue terroristes = fous, est-ce qu’on fait un progrès dans le décryptage du phénomène terroriste, ou est-ce qu’on se contente d’un modèle pour penser avec simpliste et réducteur et qui nous amène à commettre sans cesse des erreurs dans le profilage des gens qu’on cherche?

      1. Mettre sur le même plan Bernadette soubirous et les fous d’Allait il fallait le faire….. Et vous l’avez fait! Elle n’a jamais fait de mal à personne…. pauvre Sainte Bernadette

        1. @ dan78
          On parle de fous DANGEREUX : l’internement n’est pas motivé par la folie (car il n’est pas interdit d’être fou), l’internement est motivé par le danger créé par la folie furieuse.

      2. rien n’est moins sur que l’état d’esprit de Coullomb relève de la paresse intellectuelle; on peut aussi bien supposer que c’est un refus tout à fait assumé d’ « amalgamer ».
        de plus méchantes langues que moi diraient que la vérité est encore ailleurs : franc-maçon rend con, ou bien l’interéssé est sénile !

    2. Quel que soit le problème posé (les inondations, les accidents de la route, l’échec scolaire, aujourd’hui les fous furieux, etc…), il y a toujours une catégorie de gens pour dire que, de toutes façons, l’on ne peut rien faire.
      .
      Leur procédé le plus courant, c’est de ne pas chercher à comprendre ce qu’ils lisent ou entendent. Pour ensuite réfuter sereinement des arguments qui n’ont pas été présentés. Parfois ils se complaisent à expliquer longuement, très longuement, leur point de vue sans s’apercevoir qu’ils sont à côté de la plaque. Mais ça les satisfait parce que ça leur donne l’impression d’avoir quelque chose à dire et de participer. En réalité c’est seulement un refus instinctif d’agir : ce comportement s’appelle de l’apragmatisme, c’est connu.
      .
      Tschok souffre visiblement d’apragmatisme. Ce n’est pas grave dans la mesure où les gens qui veulent agir ne s’arrêtent pas trop aux arguties des apragmatiques.
      .

  21. Compris. Monsieur Collomb demande donc à l’armée française , à l’avenir, de remplir des missions qui employaient 10 000 soldats avec 7 000. Madame Parly ne dit rien, donc consent. On ne fera croire à personne que les militaires seront moins employés. Ils accompliront finalement plus d’heures et de jours de ce qu’il faut bien appeler corvée.

  22. Si l’on résume, les terroristes sont, au choix et en fonction des circonstances, des malades mentaux, des déséquilibrés, des êtres fragiles, des frustrés, des cibles désignées de l’injustice sociale, des descendants des victimes du colonialisme, des révoltés de la société de consommation, des enfants mal éduqués, des oubliés de la famille, des fils de pères absents et de mères étouffantes, mais jamais des islamistes. C’est rassurant…

    1. @ Dumbecq

      Vous commettez une erreur qui est très (trop) courante : l’approche psychiatrique est trop souvent associée à l’idée d’immunité. Mais en réalité 1) c’est une approche (et jusqu’à présent c’est la seule approche) qui permet d’agir de façon préventive. 2) II ne faut pas se tromper de but : notre but essentiel est d’assurer la sécurité et nous nous imposons de le faire en respectant la loi. Pour cela l’approche psychiatrique est la seule qui permet de faire de la prévention.
      .
      Du moins ce sera comme ça jusqu’à ce que le Législateur se décide à changer la loi.

  23. Tout cela c’est du blabla. L’islam n’est pas compatible avec la culture occidentale. Point barre. Une fois admis cela et apparemment c’est dur à admettre pour beaucoup, on pourra commencer à passer aux choses sérieuses.

  24. Cette annonce est inadmissible, pour plusieurs raisons.

    Tout d’abord, sur le strict plan de la communication.
    Ce n’est pas au MIN INT de se prononcer sur l’emploi et les missions des forces armées. Clairement, il y a plus qu’une dérive. le MIN INT doit s’occuper des es affaires et laisser à la ministre des armées (existe-t-elle donc ???) le soin de se prononcer sur les modes opératoires des militaires. Le MIN INT doit raisonnner en effet à obtenir, et pas en modes d’actions. C’est insupportable de voir des types dire à d’autres comment faire leur job, alors que clairement, si les militaires sont tant utilisés, c’est parce que le MIN INT ne parvient pas seul à maîtriser le sujet. C’est donc assez intolérable que l’incompétence puisse donner de nouvelles prérogatives !!!

    Ensuite, annoncer qu’on va mettre des militaires « plus mobiles » est soit une preuve de totale ignorance (et donc un aveu de plus d’incompétence) de ce qu’ils font, soit une tentative pour le moins maladroite sinon malhonnête de faire croire que les milis sont comme des piquets à attendre devant un bâtiment (ce qui soit dit en passant est un mode d’action de la PN…). La mise en patrouille des militaires jusque là en garde statique devant les points sensibles (la synagogue et l’école juive étant les nouveaux symboles de la sensibilité) date tout de même de mai 2016…. Donc soit ce MIN INT n’y connaît rien, soit il ignore à dessein (comm’?) ce que font déjà les militaires.

    In fine, le silence assourdissant du CEMA et de la MINARM dans ce contexte sont effrayants et ne laisse rien passager de bon pour la suite en terme d’emploi
    Pardon pour cette minute corporatiste, mais il y en a marre de voir nos gars faire des horaires à la noix et s’occuper de missions ingrates pour que les amis policiers puissent rester au 39h et faire grimper leur CET !!! Tout cela sans pouvoir faire quoi que ce soit d’autre que patrouiller et demander aux gens de bien vouloir coopérer lorsque c’est nécessaire.
    Et je ne me réjouis guère, contrairement à d’autres, que mes enfants ne grandissent dans une société où la démonstration de force est permanente, mais où elle n’est par ailleurs jamais employée qu’à titre communicatif.
    Plutôt que de jeter de la poudre de perlinpinpin dans la rue en y mettant des armes partout, je préférerais que nous ayons une société plus modérée et juste, qui sanctionne dès lors que cela est nécessaire. C’est un peu facile de laisser prospérer le mal tout en faisant des discours martiaux sans suite et demander aux autres de régler les problèmes que l’on créés.
    Mais j’en demande tellement trop sans doute…

  25. Ce n’est pas du blabla. C’est l’expression de toutes sortes d’opinions citoyennes, c’est-à-dire de gens qui s’intéressent à la vie du Pays et vont voter. Même si ces opinions peuvent sembler parfois affligeantes, elles sont la réalité du corps électoral.
    Mais il est vrai qu’un blog intitulé « zone militaire » attire naturellement toutes sortes de frustrés :
    – des réformés P4 qui s’imaginent avoir été militaires parce qu’ils ont passé trois jours dans la caserne du Centre de Sélection ;
    – des Rambo-mythos qui ont rompu leur contrat avant quinze jours de formation en découvrant qu’il fallait se lever de bon matin ;
    – des engagés-gamelle qui ont signé pour cinq ans dans un régiment Pluton par peur des opex et comprennent vingt ans trop tard ce qu’ils ont loupé ;
    – d’autres qui auraient bien voulu mais n’ont pas signé parce que maman ne voulait pas.
    – etc…
    .
    Bref il ne faut pas s’étonner du nombre de commentaires médiocres et improductifs que l’on trouve ici.
    .
    Heureusement l’on trouve parfois des commentaires de qualité. Le tri est assez rapide à faire, avec un peu d’habitude. Par exemple on peut zapper si l’on voit un excès de points d’interrogation qui ne sont pas suivis de la réponse à la question qu’ils posent. Ou un excès de points d’exclamation. Ces artifices rédactionnels dénotent une certaine difficulté à s’exprimer donc à concevoir. Autre exemple : l’invective facile, faible en arguments mais qui donne à son auteur l’impression de participer fortement au débat.
    .
    J’ai envoyé récemment, à tous les nouveaux députés de la commission Défense de l’AN dont j’ai pu trouver l’adresse-mail, le lien qui amène sur opex360. Je l’ai fait pour qu’ils y trouvent non seulement les excellents articles de Laurent Lagneau mais aussi des commentaires de qualité, utiles à leur réflexion, et en espérant qu’ils ne s’arrêteront pas aux commentaires improductifs.
    Plusieurs de ces députés m’ont remercié en me disant qu’ils ne connaissaient pas opex360 avant que je leur indique.
    .
    Je signale la démarche que j’ai faite en espérant que les commentateurs qui s’expriment sur opex360 par erreur comprendront enfin que l’on est ici pour échanger des points de vue et non pas pour faire de la thérapie de groupe.

Les commentaires sont fermés.