La feuille de route pour la « réconciliation nationale » libyenne a déjà du plomb dans l’aile

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

22 contributions

  1. themistocles dit :

    Et le tout, sans rire, comme si un quelconque accord entre des olibrius pareils avait une quelconque chance de tenir… Une seule méthode : leur flanquer des baffes à répétition jusqu’à ce qu’il comprennent. Quand ils auront été suffisamment éveillés à « qui c’est le patron? » ils se tiendront tranquilles et on pourra présenter à la presse bobo un joli village Potemkine démocratico-humanisto–mondialisto-printemps arabe avec BHL volant au secours de l’oppresseur, pardon de l’opprimé(une habitude sans doute), les non moins célèbres élections libres et autres feuilles de route de réconciliation nationale par la culture et le développement etc… .

    • Fred dit :

      @ themistocles
      « des baffes à répétition » comme en Irak, en Afghanistan, au Vietnam … Super idée.

      • themistocles dit :

        C`est pourquoi il est plus simple de les laisser s`exterminer, quitte à fournir des armes aux deux.

      • Robert dit :

        Encore une réponse différée, les commentaires étant fermés.
        Fred,
        Vous dites
        « Il n’existe pas actuellement de régimes fasciste, certes, mais cela ne signifie pas qu’il ait disparu dans les têtes et les intentions de certains, par exemple le sus-cité « Résistance nordique » y fait explicitement allusion dans son programme. »
        Résistance nordique » se réclame du national-socialisme et pas du fascisme, la différence est énorme, mais il est plus convenable de prétendre combattre le fascisme que le national-SOCIALISME. En Amérique latine, excepté une vague inspiration fasciste du péronisme originel, il n’y a jamais eu de fascisme. C’est dur de sortir des simplifications et du manichéisme de la gauche que cela arrange de tout catégorise en fasciste, progressiste, eux, et réactionnaires. La réalité est toute autre.
        Mussolini libéré par Skorzeny devient l’otage d’Hitler, la république de Salo ne règne nulle part, c’est l’Allemagne qui décide, comme en France après 43. Quand au « racisme en Ethiopie » Le Négus Hailé Sélassié était un raciste esclavagiste pour son propre peuple, et à l’époque, le racisme était commun, les socialistes en France étaient racistes, relisez Léon Blum. Mais la doctrine fasciste est autoritaire, divinisation de l’Etat et du parti, athéisme d’Etat, mais ‘est ni raciste ni antisémite. Quand à la persécution des homosexuels, avec un D’Annunzio dans l’entourage de Mussolini, je ne vois pas. En Italie fasciste, les persécutés étaient exilés dans les Iles Lipari ou San Domino pour les homosexuels, pour un régime si détestable, il aurait pu y avoir pire.
        Je ne défend pas le fascisme condamné par l’Eglise en 1931 mais pour comprendre il faut être exact.
        Qui êtes vous pour faire la police de la pensée de nostalgiques, vous avez un mandat de qui ?
        Le national socialisme aura duré 12 ans et est disparu corps et biens.
        Les nostalgiques des prétendues Lumières et leurs faux philosophes qui ont fait plus de mal que le national socialisme, qu’envisagez-vous pour les combattre ? Pourtant, le totalitarisme du 20eme siècle leur doit tout, l’idéalisme qui nie le réel, la pensée d’un Etat providence qui décide de qui a le droit de vivre ou pas, le racisme eugéniste.
        Savez-vous que La Mettrie avait développé la théorie d’un homme machine, plus de deux siècles avant les théories pseudo scientifiques de la marchandisation des corps, et GPA et le transhumanisme. On retrouve fortement cette inspiration dans certaines théories hitlériennes.
        Leur point commun à tous, le rejet radical d’un Dieu créateur, d’un ordre et d’une loi naturelle, ce vide installé étant « comblé », selon eux, par un messianisme terrestre, l’avènement d’une société parfaite sur terre. Evidemment, tous les êtres humains n’en seront pas dignes et ce sera l’Etat, père, mère et dieu tout à la fois qui le décidera en fonction de la notion révolutionnaire d’intérêt général que met en oeuvre le parti. Ce qui ne sert pas l’homme en l’élevant l’asservit, c’est ce que que fait la fausse liberté. Il ne suffit pas de prétendre singer la morale naturelle et chrétienne, il faut que les bases utilisée soient réelles et bonnes sinon c’est l’enfer. Quand on tue un enfant au nom de sa liberté, quand on tue un vieillard, un malade, en prétendant que c’est au nom de sa « dignité » on lit comme dans un livre cette inversion des mots et des valeurs.
        L’ordre naturel, ordonné au bien commun, qui a fondé notre civilisation, est nié, rejeté et prétend s’y substituer une caricature de religion qui apporterai le bonheur aux hommes sur terre. L’égale dignité des enfants de Dieu, envoyé au loin, remplacé par l’égalitarisme absurde mais qui permet à l’Etat de tout régenter, entrer dans les consciences et décider du bien et du mal en fonction de ses intérêts.
        Du berceau, pour ceux jugés « dignes » de naître au lit des vieillards, pour ceux jugés « aptes » à vivre selon une « dignité » inventé par des médecins et des politiques eugénistes en passant par l’école qui éduquerait les citoyens pour leur faire accepter la doctrine quasi religieuse de la république. Peillon, socialiste, le dit très bien, qui affirme que la religion catholique est incompatible avec la république. Il défend le judaïsme et le protestantisme, mais ne s’en prend qu’au catholicisme.
        C’est cela la pensée révolutionnaire dont est issu le socialisme, la liberté surveillée voire supprimée pour les mal pensants, regardez les innombrables lois de délit d’opinion, dont vous semblez un défenseur à vos propos. Vous parlez de liberté, vous confondez avec la licence de tout faire sans règle. Seule, la recherche du bien entoures choses permet la vraie liberté, celle qui n’opprime pas, celle qui ne flatte pas l’égoïsme, celle qui n’asservit pas, que ce soit à la drogue, au sexe, ou à autre chose. Lénine n’a pas dit que des conneries, il en a aussi écrit et mieux que tous les livres, il a mis en oeuvre ce qu’il disait. Qu’un bourreau de la Russie, un traître à son pays, qu’il a vendu à l’Allemagne, à son camp politique, il a massacré tous les tenants des autres tendances de la gauches, parle de liberté, c’est cocasse. En fait, Hitler était un poète ignoré dans son genre, non ?
        Staline était la conséquence ultime d’une religion de l’Etat et du parti, Trotski ayant préféré la révolution permanente a réussi à transmettre le flambeau à toutes sortes d’associations et partis qui font la loi dans notre pays.
        Ce n’est pas cette fausse liberté qui a fondé la civilisation, c’est la vraie liberté. Le socialisme, depuis son invention, l’a toujours combattu. La gauche, c’est ce postulat de départ que l’homme s’invente lui-même alors que la droite accepte une transcendance, ne divinise pas l’homme, part du réel, prend l’homme tel qu’il est et lui laisse les moyens de trouver son chemin. Vous dites ailleurs, dans un élan marxiste, que le patron vit de l’exploitation des travailleurs. Mais dites-moi de quoi vivrait le travailleur si le patron ne prenait pas le risque d’entreprendre ?
        Savez-vous que c’est la révolution française, modèle de la gauche, qui a supprimé les protections pour les ouvriers et les artisans qui remontaient au moyen-âge, les corporations. Il a fallu attendre la moitié du 19eme siècle, et des catholiques, pour retrouver un semblant d’organisation ouvrière quand l’industrie et le capitalisme sauvage régnaient en maître sur le terrain vague qu’avait laissé la disparition de ces protections. En Angleterre, pire encore, le catholicisme était puni de mort, et l’exploitation capitaliste, l’esclavage existait pour de pauvres anglais, se teintait de messianisme religieux protestant et juif. C’est de ce modèle que Marx tirera ses théories fumeuses partant d’un postulat exact, la bénédiction divine de l’argent est une malédiction pour les créatures de Dieu qui sont exploitées au nom de cette perversion de la parole de Dieu.
        https://www.youtube.com/watch?v=DIqHIcVWxn0

        « La politique du Vatican à géométrie très, très variable, et ne pas oublier la nébuleuse vaticane avec des branches fort peu recommandables. »
        Cela ne veut rien dire, précisez votre propos. Je vous préviens, je connais le sujet.
        Quand on affirme, il vaut mieux savoir de quoi on parle sinon on peut se faire renvoyer dans ses cordes, ce que vous prenez pour des propos agressifs de ma part.
        « Les erreurs de l’intelligence sont les pires, elles se terminent toujours par des fleuves de sang. »

    • Auguste dit :

      C’est pas si simple.L’un ne commande rien (Al Sarraj) et le Général ne contrôle que l’Est.S’il bouge de là,il se fait sauter dessus,aussi bien au Sud qu’à l’Ouest.Même un accord entr’eux ne résoudrait pas le problème,a mon avis.Il y a les islamistes libyens qui ne veulent ni de l’un ni de l’autre.

  2. jyb dit :

    Pour faire suite à mon propos d’hier. Sarraj est prisonnier de ses soutiens peu fréquentables. Sa seule option est de rallier tobrouk mais pour l’instant il n »a rien à offrir. Haftar en est bien conscient.

  3. Myshl dit :

    Macron s’offre son premier viandage diplomatique. Qu’il prenne vite des cours d’Histoire, des cours de géopolitique, des cours de géographie, des cours d’économie.

    La Lybie n’a jamais été une nation, tout juste a-t-elle été jadis un état.

    Sauf à la jouer à la Frankenstein, qui pour rappel n’a rien à voir avec Albert Einstein, on ne recoudra jamais une nation libyenne inexistante. Macron se viande. Il ne rattrapera jamais la connerie de Sarkozy qui a détruit l’état pour qu’il soit dépecé.

    C’est pourtant simple, Monsieur le Président. Il suffit de découper la Libye selon les pointillés.

    Il n’y a pas de nation libyenne, il n’y eu qu’un état libyen temporaire et sacrifié sur l’autel de la connerie sarkozienne.

    Découpez, Monsieur le Président, il vous suffit de lire les cartes des gisements pétro-gaziers, et des infrastructures d’acheminement et/ou de transformation des hydrocarbures pour voir où sont les pointillés à découper.

    Deux états sont en attente, la Tripolitaine et la Cyrénaïque. Divisez le problème libyen, en deux. Déjà ça calmera le jeu.

    Mais pitié ne vous essayez pas à recoudre, décousez. La chirurgie esthétique ça va bien un temps, il faut passer à la chirurgie réparatrice.

    • m2m dit :

      Avec ce raisonnement, on aurait aussi un regard différent sur la crise en Ukraine et beaucoup d’autres.
      Mais ce serait, selon ses détracteurs, ouvrir la fameuse boite de Pandore. Certes, on a peur de déclencher des conflits si on remet en cause les frontières, mais on voit aussi que beaucoup de conflits se déclenchent à cause de frontières tout à fait contestables où la situation a pourrie pendant des années, faute de pouvoir mettre intelligemment ce sujet sur la table.

      • etage dit :

        Effectivement, et quand un pays n’est pas composé d’une unique ‘nation’ mais de plusieurs, il y a 2 options:
        – L’option de la loi du plus fort. Une nation/groupe règne sur les autres dans le pays.
        – l’option du fédéralisme : apaise les conflits tout en évitant d’ouvrir la boite de pandore de changer les frontières.
        Le fédéralisme s’applique déjà au Canada, Belgique, Suisse, et dans une certaine mesure en Russie. Ca pourrait s’appliquer à la Libye (Tripolitaine/Cyrénaïque), à l’Ukraine (sud/est – Nord/ouest), Syrie (avec Kurdes/Arabes) et ca éviterait des conflits sans fin.

      • Françoise dit :

        @m2m : « Avec ce raisonnement, on aurait aussi un regard différent sur la crise en Ukraine et beaucoup d’autres.» Tout à fait, et il fallait citer les autres ! Qui va aider m2m à fomenter des scissions entre les trois Belgiques (Il y a aussi un petit bout allemand), entre les 4 Suisses et surtout en France au regard de la Corse, la partie basque, la Bretagne et Nice, où tout particulièrement pour ces deux derniers « la situation a pourri pendant des années, faute de pouvoir mettre intelligemment ce sujet sur la table ».
        .
        m2m, avez-vous pris un obus sur la tête en Ukraine ?
        .
        PS : Par ailleurs, les frontières sont forcément artificielles :
        http://www.gentside.com/insolite/decouvrez-l-039-evolution-des-frontieres-en-europe-depuis-1000-ans_art61708.html

  4. Auguste dit :

    Sérieusement,qui pouvait penser un instant que tout allait se régler par la volonté de Macron (ou autre) ?.Il y en a qui ont déjà essayé avant lui,avec le même succès.

  5. reverjovial dit :

    Tout cela démontre que la culture , la mentalité musulmane et arabe à 700 ans de retard sur nos nos valeurs puisque ils ne sont capable que d’être dirigés par des tyrans au nom d’Allah, alors pourquoi en accueillir autant en Occident sachant qu’a ce rythme ils seront un jour majoritaires !

    • aleksandar dit :

      Votre post démontre surtout a quel point la propagande raciste a perverti les esprits en France.

      • Le Breton dit :

        Il a raison, le monde Arabe est sous la menace constance des guerres islamiques que se livraient les dirigeants de cette partie du monde avant que la colonisation vienne pacifier le moyen-orient, depuis ils sont retournés à l’obscurantisme contrairement à l’Europe.

      • Robert dit :

        Aleksandar,
        Dans votre propos qui s’égare, vous « oubliez » les arabes chrétiens, antérieurs aux musulmans et toujours persécutés par eux mais garant de la paix et de la concorde dans ces régions, et la majorité des musulmans qui ne sont pas arabes.
        Alors, raciste, peut-être, simplification sûrement, non, erreur de forme certainement ?

    • librexp dit :

      @reverjovial
      S’il s’agit des valeurs qui ont détruit la Libye pour lui piquer son or, et ouvrir la voie à la migration massive, alors l’avance de 700 ans est bien méritée

  6. jyb dit :

    @rc
    Sur votre point de vue sur haftar. Certe le personnage est antipathique mais je ne vois que lui qui réponde à votre cahier des charges algérien. C’est à dire un petit autocrate capable d’ exercer un contrôle sur ses frontières et maintenir autoritairement un certain ordre avec ses voisins. Les profils qui répondent au poste ne sont pas légion.

    • Reality Check dit :

      Il n’y a pas de cahier de charge algérien sur le futur dirigeant libyen.
      .
      L’Algérie a une seule exigence ferme: qu’il y aie un cahier de charge LIBYEN.
      .
      Pour que la Libye soit stable il faut que ses dirigeants politiques et militaires, dans toutes les branches du gouvernement, soient holistiquement acceptables par TOUS les libyens.
      Peu importe qu’ils soient sympathiques ou pas a la France, a l’Algérie, a l’Italie,… du moment qu’ils ne renient pas les engagements internationaux de la Libye.
      .
      Croire que Hiftar sera acceptable par tous les Libyens est une erreur.
      Feindre de le croire aussi d’ailleurs.
      Les élections a la Naegelen ne changent rien sur le fonds, la France est bien placée pour le savoir.

      Si on ignore ces réalités cela aboutira a une aggravation de la situation en Libye, ce qui objectivement ne devrait être dans l’intérêt de personne (hormis le Qatar, la Turquie et KSA/UAE, qui peuvent y voir un terrain de jeu pour leurs chicaneries politico-religieuses sans conséquences sur leur territoires respectifs).
      ;
      PS: Hiftar a été recu a Alger il y a quelques temps, j’ai moi même vu de mes yeux sa « motorcade » passer dans les rues de la capitale, et elle avait presque l’apparat réservé a un chef d’état. Ceci pour illustrer que l’Algérie sait être pragmatique, mais notre seul intérêt c’est la STABILISATION de la Libye, pas un énième coup d’épée dans l’eau. .
      Porter au pouvoir un tocard pour quelques mois en espérant lui faire signer des contrats d’armement a la pelle qui n’auront même pas la valeur du papier sur lesquels ils sont imprimés, ce n’est pas la même chose que miser sur un étalon de course. Il serait plus judicieux d’investir dans la construction saine d’une fédération équestre.

  7. felipe dit :

    le découpage, les anglais y avaient pensé. pas certan que les égyptiens , les EAU et les algériens soient d’accord.
    sinon, revenir à une solution pragmatique : l’allinace des pauvres de l’ouest avec les grandes familles de l’est. kadhafi (de l’ouest) avait épousé une princesse ( de l’est). cela avait tenu vaille que vaille et pas dans la finesse (mais on n’avait pas de migrants à l’époque). aujourd’hui on a mieux : le fils
    mais là la bonne conscience occidentale coince…
    je sais, c’est pas très clean : c’est de la real politik

  8. Renato dit :

    Notre président ne connaît pas la géographie? Mince alors il a dit que la Guyane était une île,si Macron jupitérien la dit c’est que c’est vrai.

  9. De rulle dit :

    Voilà comment un apprenti président se plante en voulant se la jouer perso tout cela est navrant comme le spectacle des députés internets incapables de diriger les débats à l assemblée !!!!!

  10. Tannenberg dit :

    Sarraj a ete reconnu par l’ONU (on se demande bien sur l’idee de qui…), c’est ballot mais ca devrait inciter Haftar a le garder sous le coude en lui laissant un pouvoir consultatif pour faire joli et montrer au « peuple » que Tobrouk et Tripoli peuvent se parler, meme si personne n’est dupe, c’est le general qui a le plus de billes pour diriger ce qui peut l’etre en Libye. Par contre je pense que Macron aurait bien fait de chercher un parrain (je pense au « president » Sissi, au hasard) plus local pour chapeauter la « reconciliation », et donner de la credibilite a son projet, non?
    Tiens d’ailleurs entre ce coup la et l’affaire de preemption nationale sur les chantiers STX, les italiens, qui ont aussi des interets en Libye, doivent nous adorer…