L’opération anti-piraterie européenne Atalante prolongée jusqu’en 2018

atalante-20161129

Contrairement à ce que l’on pourrait penser à la lecture des rapports trimestriels du Bureau Maritime International (BMI) et même si l’Otan vient de mettre un terme à son opération Ocean Shield dans la région, le phénomène de la piraterie n’a pas totalement disparu au large de la Somalie.

En effet, les pirates s’en prennent désormais aux petits de bateaux de pêches, qui enlèvent le « pain de la bouche » aux pêcheurs locaux étant donné que leur présence dans les eaux somaliennes est illicite. En outre, les réseaux criminels qui ont été à l’origine de l’explosion des actes de piraterie dans l’océan Indien au tournant des années 2010 n’ont pas disparu.

Aussi, comme l’a souligné un récent rapport des Nations unies, une reprise des attaques contre des navires commerciaux croisant au large de la Somalie n’est pas exclue, d’autant plus que les causes qui favorisent le recrutement de pirates n’ont toujours pas trouvé de réponses.

D’ailleurs, le 22 octobre, le chimiquier CPO Corée a été la cible d’une tentative d’attaque de pirates alors qu’il naviguait à 330 nautiques des côtes somaliennes.

Cette possible résurgence de la piraterie somalienne a donc motivé le prolongement de l’opération europénne EUNAVFOR Atalanta jusqu’au 31 décembre 2018, avec un financement de 11 millions d’euros.

Mais ce n’est pas la seule raison. En effet, cette opération navale européenne a aussi pour mission de protéger les navires du Programme alimentaire mondial (PAM), ce qui a permis, depuis son lancement en 2008, d’acheminer plus d’un million de tonnes d’aide humanitaire en Somalie.

En outre, EUNAVFOR Atalanta fait « partie de l’approche globale de l’UE pour une Somalie pacifique, stable et démocratique », a souligné, dans un communiqué, le Conseil de l’Union européenne. C’est ainsi qu’elle contribue à la formation de gardes-côtes somaliens, en collaboration avec les équipes d’EUCAP Nestor, une autre mission européenne.

Actuellement, les moyens mis à la disposition de l’opération Atalante par les États membres sont modestes. Ils se composent d’une frégate néerlandaise (HNLMS Tromp) et du patrouilleur espagnol Relampago. Madrid fournit également deux avions de patrouille maritime P-3C Orion.

24 commentaires sur “L’opération anti-piraterie européenne Atalante prolongée jusqu’en 2018”

    1. @ScopeWizard:
      Oui, comme c’est le cas sur toutes les FREMM italiennes telles que celle-ci.

  1. @Zayus
    .
    Question : le Sea Fire 500 serait-il le meilleur RADAR si on le compare par exemple à celui équipant le Chevalier Paul ? Ou bien est-ce son utilisation qui définit principalement le meilleur système à embarquer ?
    .
    Avons-nous réellement besoin de FTI ?
    Une remise à jour des A-69 ne serait-elle pas plus judicieuse ?
    .
    Ne pourrions-nous pas adopter la même tactique qu’avec le Rafale à savoir un navire de combat aussi bon en Anti-Aérien tous secteurs , en Anti Sous-Marins , en Anti-Navires de Surface et de surcroît bien équipé en canons de 127mm , assez rapide et disposant d’une grande autonomie par exemple ?
    Les Horizon seraient-ils de tels navires ou s’en rapprocheraient-ils ?
    .
    Désolé pour ce foisonnement de questions mais rassurez-vous , j’apprends vite et ma mémoire ne me joue pas trop de tours , pour le moment s’entend !
    Merci ! 😀

    1. Je me permet de repondre a quelques unes de vos questions
      Le sea Fire est le meilleur radar quenous puissions avoir de par sa technologie.
      Les A69 datent des annees 70, le LV le Hennaf a ete admis au service en 79. A cette epoque sortait l’apple 2 + … ils sont rincés et ne tiennent que par la peinture..
      De plus leur coque est datee, pas de plate forme helico, les remettre en etat serait une perte de temps et d’argent …
      Le navire que vous decrivez, c’est un croiseur leger, ou un destroyer lourd. Il fait du tonnage pour embarquer tout ces equipements. Les Burke americains ou les prochain Lider russe de 17500 t repondent a ce cahier des charges.
      Outre le fait qu’ils coutent chers, on peut se poser la question s’il vaut mieux 2 fregates a 64 VLS ou 1 destroyer a 128 .. ca se discute ..
      Du point devue anti-aerien ca a du sens car lenavire peut creer une bulle difficile a saturer et sui travaille evidement de maniere plus synchrone que 2 fregates.
      Du point de vue ASM c’est plus douteux, car l’asm demande beaucoup de manoeuvres … ceci dit il pourrait mettre en oeuvre plus d’helicopteres et de drones …
      pour l’Antinavire il a l’avantage de pouvoir tresbien se defendre en anti-missile, mais il est plus gros … d’un autre coté il resisterait mieux aux dégâts …
      Enfin, pour la frappe a terre, idem que pour l’AA, c’est la concentration qui fait tout …
      En fait c’est le format de la marine qui determine le besoin de ce navire : avec 15 navires de 1er rang nous avons tout interet a avoir plus de fremm plutot sue quelques destroyers , pour peu que l’on equipe nos fremm a pleine capacite : +2 SylverA70 (16 VLS) et +3 Sylver A34 avec 24 mica VL, et evidement remplacer l’herakles par un sea fire.
      Mais si nous avions deja 20 Fremm et 6 Fremm DA (avec 48 VLS50 pour Aster30) , avoir 4 ou 6 Destroyers MultiMissions a 96 ou 128 VLS (donc 10 000 ou 14000 t) aurait du sens pour organiser une force d’action navale pour faire le SEAD avant l’attaque des forces aeriennes et poser une bulle 3 D + ASM en en faisant le navire amiral d’une flotte qui integrerait 1 ou 2 FreMM et autant de FTI …
      La clairement, avec un sna dessous, on bloque tout une partie de dr la Méditerranée..

      1. @Elmin
        .
        Alors , quelques petites précision me seraient très utiles :
        .
        LV ?
        .
        VLS et SYLVER je vois à peu près ce dont il s’agit MAIS lorsque vous parlez de SYLVERA70 ou de VLS50 , par exemple , que voulez-vous dire au juste ?
        .
        De même : « 96 ou 128 VLS (donc 10 000 ou 14000 t) aurait du sens pour organiser une force d’action navale pour faire le SEAD  » ???
        .
        Merci !

        1. Pas de soucis )
          LV le Henaff -> lieutenant de vaisseau le Henaff(capitaine dans l’AT ou l’AA) , c’est le nom d’un des A69
          VLS : Vertical Laucher System
          Le systeme Sylver en est un. Pour l’heure il y a 4 Format : A35,43,50 et 70 qui correspond a la longueur du silo (et donc la longueur max du missile)
          Ainsi dans un A35 on ne peut mettre que du Mica VL , dabs le 43 on peut mettre de l’Aster15, le 50 permet d’accueillir l’aster30 et le 70 le missile MdCN de croisiere.
          Un Sylver contient 8 silo.
          C’est pour ca que le nombre de VLS et donc de missile est toujours un multiple de 8.
          Si le navire dispose de 96 ou de 128 VLS, donc missile de different type, il a la capacite d’embarquer suffisement de MdCN (32, 48 ou 64 pieces) pouvant servir a supprimer les capacites de defense AA et de detection/communication de l’ennemi (c’est ce profil de mission qui s’appelle SEAD) tout en gardant suffisamment de missile surface-air pour resister a une attaque, voir a creer une bulle de deni d’accès.
          J’espere vous avoir éclairé)

      1. Comment auriez-vous pu me répondre ? Je n’ai rien posté concernant l’article en question !
        Une bergamote ? 😉

        1. Ca y est !
          Euréka , j’ai trouvé ! 😀

          .
          En fait vous avez répondu sur un sujet sur lequel je n’étais même pas allé !
          .
          Bon , il est temps de prendre ma tisane … 🙁

    2. @ScopeWizard :
      .
      Alors c’est de bonne guerre,
      et comme je n’ai rien de particuliers à y ajouter je vous renvoie au commentaire de Nico St-jean qui répond parfaitement à votre question ici posée et que vous avez peut-être manqué:
      .
      « …ASSU-RÉ-MENT ! 🙂 Le SF-500 est un AESA sous formes « d’antenne de réseaux phasé » version AESA, ou communément appeler « radar AESA à quatre faces planes » du même genre que le SPY-1D américain. Ce type de radar que peu de pays possèdent est beaucoup, beaucoup plus performant que tout autres types de radar navals connu. Le radar EMPAR qui équipe vos Horizon sont de grands PESA, certainement parmi les PESA les plus performants au monde de par leurs tailles et donc, de la taille de l’antenne directive, mais certainement bien moins performants qu’un AESA à taille égale ou supérieur comme le SF-500. En gros le SF-500 vous permettra de **vrais** capacités de détections anti-missiles pour permettre la pleine utilisation des Asters 30/Asters 30 Block 1 NT. Également, vos capacités AA serons grandement amélioré de plusieurs centaines de kilomètres de détections pour des cibles de 1m² (SU-35 s’abstenir …))) Enfin, l’un des plus gros défauts des PESA c’est qu’ils sont très facile à brouillé puisqu’il n’y à qu’une seule source de signal à obstrué contrairement aux gros AESA ou l’on parle de plusieurs milliers de sources.
      Pour continué en se sens, (je ne veut offusqué personne) mais comparé à la bouse qui sert de radar à vos FREMM présentement (heracles) le SF-500 est à des années lumières. »
      http://www.opex360.com/2016/11/28/le-koweit-confirme-la-commande-de-28-avions-fa-18-super-hornet/comment-page-1/#comment-223995
      .
      Je précise cependant le PESA du système EMPAR de nos FDA classe Forbin est complété par un puissant radar de veille aérienne SMART-L et que les Herakles sont avant tout des radars multifonctions dont la capacité poursuite de tir ne peut se faire qu’à moyenne portée mais c’est suffisant pour une FREMM qui n’a pas de vocation antiaérienne comme les classe Aquitaine ASM.
      .
      Par contre un Herakles même amélioré tel que celui qui sera installé sur le CdG en 2018, sera très insuffisant pour des frégates antiaériennes telles que les 2 FREMM-DA de la classe Alsace.
      Il n’est pas trop tard pour les classe Alsace redeviennent des FREDA avec le SF-500 !!!
      .
      Quant aux 5 FTI, je vous répondrais que oui nous en avons besoin, mais en complément de 10 FREMM-ASM + MdCN et 4 FREDA (+ SF-500).
      Je sous-entends que ces FTI pouvant alternativement compléter les capacités ASM d’une escadre, auront aussi tout leur rôle pour assurer des missions de gestion de crise et souveraineté en complément des FLF-ASM et des FS.
      .
      Donc je n’ai rien contre 5 FTI avec les 5 FLF et 6 FS avec 2 FDA, 4 FREDA et 10 FREMM ASM 😉 …
      Notez l’importance que j’accorde aux capacités ASM au regard de la tendance qui va à la prolifération sous-marine…
      .
      Les A69 ont en moyenne 40 ans et leur actuel « désarmement en PHM » équivaut déjà à leur seconde vie ou « préretraite »…
      .
      Les FREgates Muti-Missions classe Aquitaine tendent à être à l’instar du Rafale, les frégates multi-rôles de la Marine Nationale avec des capacités AA courte et moyenne portée, des capacités AVT avec les MdCN, en complément d’une vocation antisurface et ASM.
      .
      Vous apprenez vite mais vous ne manquez pas de vite reprendre aussi 😉 …

      1. @Zayus
        .
        Et hou trou’é cha drôoole ….. 😉
        .
        Hé ! c’est le bordel pour s’y retrouver au milieu de toutes ces appellations !
        Celui qui n’y entend rien est immédiatement largué …
        Je suis navré de devoir vous le dire mais je trouve que côté Marine Nationale , il y a moyen de faire moins compliqué et j’ai bien l’impression que les appellations ne sont que la partie émergée d’un gigantesque iceberg de complications aux trois quarts inutiles!
        .
        Une des clefs du bonheur passe par rendre les choses plus simples , ne trouvez-vous pas ? 😉

        1. Fremm : Fregate multi mission specialisee ASM classe aquitaine
          FDA : fregate classe horizon de Defense aerienne
          Fremm DA : Fremm specialisee defense anti-aerienne classe Alsace
          FTI : Fregate de taille Intermediaire
          FLF : Fregate Legere Furtive classe Lafayette
          FS : Fregate de surveillance classe Floreal
          PHM : Patrouilleur Hauturier (de haute mer)
          Fremm AVT : fremm specialisee dans l’Attaque Vers le Terre – format abandonné
          Fremm ER : extended Range avec les 2 Sylver50 en plus, les 3 Sylver A35 avec 24 mica VL et un radar sea fire.
          Notre secret espoir serait que nos deux Fremm DA soient convertie dans ce standard.
          Avec 10 Fremm ASM , 4 fremm ER et 2 FDA horizon , nous remplirions effectivement le cahier des charges de 15 (en l’iccuréce 16) vrais fregates de 1 er rang.
          Les 5 FTI constitueraient des lors d’excellentes fregates de secong rang capable de seconder tres efficacement aussi bien en DA qu’en ASM.
          Les FLF modernisées restent sous-armées mais peuvent remplir des missions de renseignement ou de représentativité car elles peuvent se défendre.
          Les FS ont une mission specifique outre mer. Il va falloir les remplacer bientot , soit par des FTI armees différemment, soit par des corvettes qui conviendraient également.
          Les missions des A69 en PHM reviendraient a des patrouilleurs type OPV comme le OPV90 de Piriou/DCNS ou le Sword C90 des chantiers navals de Normandie ,, soit un panachage des deux.

          1. @Elmin:
            .
            Juste un point:
            Il semble que les FREMM-ER, version export des FREDA (également FREmm de Défense Aérienne, mais dont le sigle se distingue des FREMM-DA qui sont les actuels ersatz de frégates antiaériennes voulues par JYLD…), puissent être tout simplement dotées de 3 SYLVER A70 avec un total de 32 + 16 cellules, soit 48 missiles (potentiellement 32 Aster 30 + 16 Aster 15)…
            .
            À vous lire je constate qu’il y a toujours beaucoup de convergences entre nos commentaires et visions sur ce sujet 🙂 …

    3. Pour les radars ils se valent mais c’est surtout l’utilisateur qui fait la différence à qualités similaires…
      quant à remettre à niveau les A 69 c’est de la connerie pure et simple ! on ne fait pas du neuf avec du vieux ! les lessiveuses sont lessivées !
      Pour les FTI c’est de l’action commerciale pour DCNS, il n’y avait qu’à continuer la série des FREMM comme prévu. Historiquement nous n’avons été que très rarement capables de produire des séries nombreuses, nous sommes les spécialistes des flottes hétérogènes et coûteuses … par définition, et sous armées par conviction au profit du Rhô moins alpha ! et surtout des apprentis sorciers de Bercy qui n’ont jamais rien compris en dehors de leur courte vue ! En fait le problème français est très simple les politiques ont baissé le froc devant leur administration incapables qu’ils sont de diriger leurs ministères le pire étant atteint avec Bercy dont la mafia de l’inspection des finances vérole l’ensemble politico administratif !
      Le ministre actuel faisant partie des moins mauvais si l’on fait abstraction de son tropisme bretonnant dans les constructions navales et favorisant les petits bâtiments plus proches des supply que des bâtiments de combat… au complet détriment de notre territoire maritime !
      Mais bon hormis Colbert, Louis XVI et Georges Leygues nous n’avons jamais eu de continuité dans notre politique navale, ce pays est tourné vers la terre et ne s’aperçoit de l’existence de la mer qu’au moment des vacances pour se rôtir sur les plages, faire du traîne couillon en croisière sur des paquebots qui sont des HLM flottants, ce qui ne les dépayse pas ! ce qui est mieux que rien 🙂
      Le comble étant que nous avons une vraie pépinière de grands marins voileux, mais ce n’est pas çà qui suffit à développer l’eau salée dans les veines franchouillardes … Et je me demande si un seul livre d’histoire parle d’autre chose que de Trafalgar … si toutefois c’est mentionné ! il est vrai que nos élites sont capables de zapper Austerlitz mais grâce au père Hugo de célébrer la morne plaine de Waterloo

      1. Je vois que pour vous aussi , l’éducation nationale ainsi que nos élites de choc boivent sérieusement la tasse !

  2. « En effet, les pirates s’en prennent désormais aux petits de bateaux de pêches, qui enlèvent le « pain de la bouche » aux pêcheurs locaux étant donné que leur présence dans les eaux somaliennes est illicite. »

    La Somalie n’est pas faillie que ça. Y’a une police des pêches.

  3. @Zayus
    .
    À propos , cher ami , je profite de l’opportunité de cet article pour vous répondre sur la question des appellations ; en fait , je m’embrouille lorsque vous parlez FREMM DA , de FDA , de FREDA , de FAA , d’OPV , de VLS et de SYLVER ( pour moi c’est la même chose à savoir des lanceurs verticaux de missiles anti-aériens ) , F-70 AA ( pourquoi ces frégates ont été lancées en 1970 , c’est ça ? ) etc …
    En revanche , FREMM , FLF , Destroyer , corvette , aviso , A-69 , P-400 , BPC , SNA Astute ou Barracuda n’ont d’ores et déjà plus de secrets … et ça , c’est chouette ! 🙂

    1. Sylver (ou SYstème de Lancement VERtical, A35, A43, A50 et A70) est le nom de la famille des cellules de lancements ou VLS (Vertical Launching System) françaises conçue par DCNS.
      .
      Je vous explique plus haut la différence notable entre FREDA et FREMM-DA qui ressemble globalement à une FREMM-ASM classe Aquitaine, tandis que je vous invite reporter sur les FREMM-ER pour visualiser les FREDA dont elles sont la version export.
      .
      Les FAA-70 ou F70 AA sont les Frégates Anti-Aériennes classe Cassard elle-même dérivée de la classe Georges Leygues, tandis que les FDA ou Frégates de Défense Aérienne sont les classe Forbin issues du programme « Horizon ».
      .
      OPV est un sigle anglais : Offshore Patrol Vessel qui désigne les Patrouilleurs de Haute Mer tels que le sont devenus les A69 ou tel qu’est conçu l’Adroit, l’OPV de la gamme « Gowind » de DCNS.
      .
      Un conseil, faites une recherche sur ce site avec ces mot-clés et vous retrouverez certainement l’essentiel de mes explications car si vous lisiez mes commentaires vous seriez déjà informé de tout ce vocabulaire que je détaille régulièrement ;-)…
      .
      Une petite verveine 🙂 ?

        1. « Je vous explique plus haut la différence notable entre FREDA et FREMM-DA qui ressemble globalement à une FREMM-ASM classe Aquitaine, tandis que je vous invite reporter sur les FREMM-ER pour visualiser les FREDA dont elles sont la version export. »
          .

          Je suis désolé de malmener votre bonne volonté mais ce n’est pas très clair ; pourquoi nommer si distinctement ? Pourquoi ne pas simplement parler de Frégate AA ou ASM , de destroyer polyvalent ?
          FREMM DA , FREDA , FDA ,FREMM ASM , FREMM ER , on s’y paume complètement !
          Et maintenant en plus les anglicismes avec OPV ; bientôt du jour au lendemain , à la trappe les BPC vivent les LHD ou autres ! C’EST NUUUUUUL !!!!!!!!!! 🙁

          1. @ScopeWizard:
            .
            Alors rien n’empêche de désigner simplement les frégates par leur qualificatif de fonction…
            .
            Mais si par exemple vous évoquez une « frégate antiaérienne française » sans plus de précisions, vous risquer de semer la confusion entre FAA70 et les FDA dont les capacités ne sauraient être comparées 🙂 …
            Pareil pour les FREDA et les FREMM-DA où nous avons le jour et la nuit 🙁 …
            .
            Sinon, le truc qui peut vous simplifier la tâche : désignez les frégates ou autres navires par le nom de leur classe:
            classe Cassard pour les FAA70, classe Georges Leygues pour les FASM70, classe Mistral pour les BPC, classe Aquitaine pour les FREMM-ASM.
            Il y aura aussi la classe Alsace appelée à devenir des FREMM-DA (pas des FREDA…), dans l’état actuel du projet…
            .
            Et pour les OPV, rien n’empêche de parler de patrouilleurs hauturiers ou de PHM (Patrouilleurs de Haute Mer).

  4. ce qui a permis, depuis son lancement en 2008, d’acheminer plus d’un million de tonnes d’aide humanitaire en Somalie.

    en fait 1 millions de tonnes pour les fous de guerre ,qui ne sera pas réelement distribué à ceux qui en ont besoin ,ou si peu ….

  5. Il ne faudrait pas faire passer les « gentils pirates » pour des défenseurs des pêcheurs locaux des veuves et des orphelins. Les petits bateaux de pêche sont des cibles faciles et non protégées, leurs équipages doivent subir des captivités de plusieurs années avant que leurs familles ne soient en mesure de rassembler les rançons très élevées qui sont réclamées. C’est moins rentable qu’un navire marchand mais sans danger…

Les commentaires sont fermés.