Les forces ukrainiennes affirment avoir découvert un camp militaire adverse entre Donetsk et Marioupol

Dans une vidéo mise en ligne via le site de partage Youtube, le régiment Dnipro-1, une unité des forces loyalistes ukrainiennes, a affirmé, le 30 juin, avoir découvert ce qui semble être une base opérationnelle avancée dans le secteur du village de Sontseve, situé entre Donetsk et Marioupol, c’est à dire l’une des dernières villes du Donbass encore sous le contrôle de Kiev.

Le document compile deux vols de drones effectués au-dessus de la même zone, à deux semaines d’intervalle. Dans la première partie, qui correspond à des images prises le 20 mai, on peut voir des véhicules du génie, des chars T-72, du matériel de communication, des véhicules de transport ainsi que des camions citerne. Aucune construction en dur n’est visible.

Le 4 juin, lors du second vol, on voit que les travaux ont bien avancé. L’on peut ainsi remarquer de grandes tentes, des shelters, des aménagements pour protéger les réservoirs de pétrole, des pistes reliant les différentes parties du camp, d’autres chars T-72 accompagnés de véhicules de déminage et, enfin, un canon antichar T-12 Rapira, lequel est en service aussi bien en Russie qu’en Ukraine.

Cela étant, il est difficile d’affirmer catégoriquement que ces installations sont le fait des forces russes. Toutefois, l’on peut aussi douter que les séparatistes du Donbass aient les capacités et les moyens nécessaires pour construire et équiper une telle base, au vu des images rapportées par les drones du régiment Dnipro-1, dont on ignore s’ils ont été repérés au cours de leurs vols. Les tentatives de manipulations ont tellement été nombreuses dans cette affaire ukrainienne que chaque affirmation doit être prise avec des pincettes.

ukraine-20150701

Cependant, et si sa localisation est confirmée, cette base serait idéalement située pour contrôler l’axe Donetsk-Marioupol et empêcher les forces ukrainiennes de réagir en cas d’attaque contre cette ville portuaire. En outre, selon plusieurs rapports de la mission de suivi et de surveillance de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), des mouvements de troupes et d’armes ont été signalés dans les zones contrôlées par les séparatistes de la « République populaire de Donetsk ». Qui plus est, le 28 mai, les observateurs ont indiqué avoir repéré la présence d’un « groupe armée inconnu » dans un ancien camp de vacances de la localité de Petrivske (38 km au sud-est de Donetsk).

La semaine dernière, commandant militaire de l’Otan (SACEUR), le général américain Philip Breedlove, qui a déjà vu ses estimations être finalement contredites, a affirmé que les Russes continuaient d’envoyer des équipements et des soldats vers la frontière ukrainienne. D’après lui, le président russe, Vladimir Poutine fera « tout » pour empêcher Kiev de se rapprocher des pays occidentaux.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].